Qui accepterai d'améliorer-valider un projet de réseau NMEA avec Opencpn?

Bonjour,
Après avoir mis le bout du doigt dans le cambouis à l'occasion du raccordement AIS à Opencpn (miracle!)je me dis que je pourrais aller plus loin...

actuellement:
1. mini-pc faible conso avec opencpn avec gps bu-353 sur port gps via usb
2. vhf RT550 AIS (qui reçoit gps GP32) sur port ais de opencpn via convertisseur série-usb (RS232)
3. navman DEPTH 3100 + SPEED 3100 + WIND 3150 à l'extérieur avec pb d'affichage chronique par temps frais et humide
4. navman REPEAT à la table à carte par bus avec les 3 instruments (sans pb d'affichage)

mon projet:
5. laisser de 1., 3. et 4. tel quel, pour pouvoir éteindre vhf et GP32 pour économie d'énergie - et conserver GP32 avec VHF si pb pc
6. recevoir les 3 instruments (vent, sondeur et vitesse surface) sur opencpn et son dashboard (ou un autre tableau de bord si nécessaire)
7. installer une tablette bon marché à la barre (support et protection) comme écran déporté pour les approches, ports et mouillages

moyens envisagés:
8. un multiplexeur NMEAMUX-AIS
9. qui écoute les 3 instruments sur ses 3 ports IN 4800
10. qui écoute VHF-AIS sur son port IN 38400
11. qui parle au pilot via son port OUT RS422
12. qui communique avec opencpn via RS232 sur port AIS (shared) (faut-il un émulateur de port vpse ou pas nécessaire?)
13. wifi ad'hoc entre mini-pc et tablette de cockpit.

En quoi cela est-il encore incorrect, incohérent, améliorable?
merci d'avance
Roland W.

L'équipage
12 nov. 2011
12 nov. 2011
0

Tout ça est tout à fait réalisable
mais dépend énormément du multiplexer choisi.
J'ai du revoir mon schéma car avec 4 NMEA in (sondeur, loch GPS, et girouette) le débit de 4800 était totalement insuffisant. un débit de 9200 était plus adapté mais incompatible avec le pilot (à priori tous les pilotes) et le répétiteur.

12 nov. 201112 nov. 2011
0

Le multiplexeur envisagé est brookhouseonline.com[...]ais.htm et le pilote Raynarine ST3000. Mais pour moi, la participation du pilote dans le réseau est secondaire, je ne suis pas certain de son utilité.

12 nov. 2011
0

Je me pose la question de l'utilité du bu-353 et surtout de son efficacité :
J'ai eu l'occasion de tester un équipement pour un copain , basé sur un netbook 10" , un bu353 et opencpn et ai été très étonné de l'instabilité du positionnement avec des mouvements incessants de quelques dizaines de mètres du bateau alors que mon propre équipement , c'est à dire un netbook similaire , un Garmin 152 et bien sur opencpn montre un positionnement parfaitement stable .
Avez vous constaté le même phénomène ?
Et pourquoi pas connecter directement GPS -> VHF/AIS -> PC ? et donc un seul GPS et une entrée de moins pour le PC
JP

12 nov. 2011
0

Ptizef: j'en en effet constaté quelques très rares comportements erratiques du bu-353, mais jamais d'intabilité incessante, plutôt une presque systématique bonne précision.
Pourquoi je le conserve en double du GP32? Comme je l'expliquais plus haut: je n'ai pas tout le temps la VHF et le GP32 allumés en continu (longues navigations à la voile, aux moments où l'économie d'énergie est nécessaire p. ex).

13 nov. 2011
0

Les gps BU-353 fonctionnent très bien. Les oscillations exagérées constatées proviennent probablement d'un mauvais réglage de opencpn (période de filtrage trop courte, onglet gps de la boite à outils).
La position GPS n'est jamais fixe, surtout quand le signal est faible (dans le cockpit, ou à cause des parasites d'autres appareils). Il faut calculer une moyenne sur une petite période de temps. Les valeurs par défaut de opencpn sont un peu faibles. 4 à 10 secondes c'est pas mal pour un voilier (faire des essais : trop court, ça oscille, trop long, le gps réagit lentement aux accélérations).
Il y a très peu de fabricants du coeur du gps, ils se contentent de le mettre en boite. Les BU-353 utilisent une puce SIRFstarIII très sensible et d'excellente réputation. Garmin l'utilise aussi dans certains de ses modèles.

13 nov. 2011
0

Mais malgré tout, la remarque de Ptizef me fait réfléchir: utiliser 2 GPS simultanément n'est pas non plus économe. GP32 de Furuno étant donné pour peu gourmand, et le BU-353 s'alimentant sur le PC (qui est alimenté directement en 12V et donc sans convertisseur heureusement), j'aurais peut-être intérêt à supprimer mon alternative "sans VHF".
Je pourrais ainsi opter pour l'utilisation systématique du GPS GP32 via l'AIS de la VHF, et configurer sur OpenCpn l'écoute du GPS via le port AIS partagé, et ainsi libérer le port dédié au GPS, et également libérer une prise USB sur le mini-pc (et garder le bu-353 en cas de panne de l'ensemble VHF-GP32).
Cela me fait constater que je suis encore dans le flou concernant la gestion par OpenCpn des signaux NMEA provenant des instruments (wind, speed, depth):
Si on utilise un multiplexeur, OpenCpn saura-t-il gérer l'ensemble des infos NMEA qui sortent du multiplexeur par son OUT RS232/USB?
OpenCpn saura-t-il afficher dans le dashboard les données des instruments?
Par un seul et même port (AIS partagé)?
Ou en utilisant également le premier port (normalement dédié au GPS)?
Ou encore en utilisant un émulateur de port (vpse)?
Ou faudra-t-il pour les infos instruments un afficheur type PolarCom? Et pour cela faudra-t-il un émulateur de port vpse?
Peut-être devrai-je lancer pour ces questions un autre sujet : "OpenCpn, Dasboard, NMEA, multiplexeur et gestion des ports"?

13 nov. 2011
0

Bjr,

J'avais utilisé, l'an dernier, un ND100 de chez globalsat. Donc, un petit frère du BU353. J'ai utilisé cette année un Garmin 72h. Tous les deux à l'intérieur de la cabine. Tous autres matériels identiques par ailleurs : PC, VHF RT 650, OpenCPN (sauf que OpenCPN a évolué et ce n'est pas négligeable ).
Clairement, la qualité du fix était en faveur du garmin. Idem quant à la stabilité de la réception.
L'an dernier, en passant près d'une perche anglaise métallique à Jersey, le ND100 a carrément perdu son fix.
Cette année, avec le garmin 72H, il y a juste eu que quelques instabilités instantanées (mais aux effet spectaculaires sur la longueur de la trace !)

Mais je relie le titre du post initial. Il y est question de valider un réseau NMEA. Pouvez vous être plus précis sur la démarche que vous proposez ?

Cdlmt

Gilletarom

13 nov. 2011
0

Gilletrom : en effet, ma demande n'était pas claire (et en plus elle a évoluée depuis le début de ce post).
Je l'ai reformulée dans un nouveau post afin de pouvoir annoncer un intitulé plus approprié: www.hisse-et-oh.com[...]plexeur

13 nov. 2011
0

Le ND100 n'est pas comparable au BU-353. Ce n'est pas la même puce (MSB2122 et non pas SIRFstarIII, 12 canaux contre 20) et aussi la forme du stick ne permet pas de mettre une antenne aussi efficace.

Pour revenir un peu au sujet initial : un GPS USB consomme à peu près 0,2W. C'est parfaitement négligeable à côté du PC, même basse consommation. Ce n'est pas là qu'il faut chercher des économies d'énergie. Si un PC est allumé, autant en profiter pour avoir un point GPS supplémentaire.

13 nov. 2011
0

J'ai aussi un GPS/USB de type SIRF3 et c'est d'une stabilité à toute épreuve. J'ai le meme niveau de fiabilité qu'avec le GPS de mon bord (raymarine). Les problemes de stabilité viennent soit d'une histoire de config, soit d'un probleme lié au positionnement de l'antenne. Un GPS c'est un chipset et une antenne, et dans le domaine le SIRF3 etant aujourd'hui au top du top.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

Après la pluie...

  • 4.5 (90)

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

mars 2021