Qui a un moteur electrique sur son bateau ?

Salut
Je voulais savoir si il y en a qui utilisent un moteur electrique comme HB et leurs avis, avantages defauts.
merci

L'équipage
13 juil. 2010
13 juil. 2010
1

Qui a un moteur electrique sur son bateau ?
Pas sur mon bateau mais pour mes annexes et j'en suis ravi ! :-)

Mais histoire de ne pas être déçu, il faut garder à l'esprit une réalité incontournable :

En terme d'énergie embarquée équivalente, un litre d'essence pour un moteur HB thermique correspond à 200 kilos de batteries à puissance et autonomie égale ! :heu:

_/)

13 juil. 2010
0

ok
Parceque j'ai rencontré un gar qui en a un sur son mini transat et ca le faisat pas mal a prioris, bon c'est pas un bateau lourd mais bon...
suivant les endroits de nav ca peut etrte pas mal mais si le poid du moteur "passe" dans celui des batteries en effet !
merci

15 juil. 2010
0

RAVI DU HB ELEC MINNKOTA 46 LLIVRE SDE POUSSEE
pour 30 45 mns par jour à 2,5 nds environ sur une ax 3

recharge par panneau solaire souple dédié

ensuite quand on change de mouillage la batterie AGM 32 AMP redevient une des batteries de service

qd je vois les malheureux se battant pour le démarrage de leurs HB et qui cassent les pieds de tous avec ce bruit lancinant

il faut dire que pour ceux qui ont 30 metres à faire à port cros par exemple , le faire sans moteur n'est meme pas envisageable

13 juil. 2010
0

Et pour recharger?
Au mouillage faut -il faire tourner son moteur de 50CH pour récupérer de l'énergie? :-)Léo

13 juil. 2010
0

et le moteur manuel
Une rame 20/30€ obligatoire à bord,une dame de nage 10 € +/- nécessaire pour maintenir la rame , de l'huile de coude gratos et écolo par dessus la marché .
Le jus pour charger ton moteur "élec" t'es pas sûr d'en trouver partout .Ou comme dit plus haut il te faudra mettre en route ton moteur thermique .

C'est pourquoi savoir godiller est intéressant .

je pense que le petit HORS-BORD électrique n'est qu'un effet de mode ,le seul argument trouvé chez les vendeurs est le silence .
l'autonomie d'un tel truc est de combien ? le thermique tu peux toujours emmener un peu de carburant dans une simple bouteille en plastoc .

ET MOI ,j'aime godiller çà épate les novices .

dernier argument non négligeable mieux vaut se faire tirer une rame qu' hors-bord .

14 juil. 2010
0

je parle pas
pour l'annexe mais pour le bateau

14 juil. 2010
0

as-tu jeté un oeil sur ça ?
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

:-)

15 juil. 2010
1

il
n'empèche qu'avec une godille tu peux sortir de Port-Louis sans problème et te ballader dans Galleon Bay de la même façon. En plus t'es pas obligé de te taper toute la baie en marche arrière ! ;-) :-D

14 juil. 2010
0

sur l'anexe
on en est tres content et pour les cas limites on peut toujour démarer le 9.9 (un peu gros pour l'anexe malgres ses 100 kgs de poids)

je pense qu'avoir les 2 est bien. on utilise les bateries lithium ion legere j' ai essayé avec une batterie plomb, ca marche mais que s'est lourd!

alors que le moteur ne pese pas grand chose

14 juil. 2010
0

Personne ne dit comment
Il recharge au mouillage ou a honte de l'avouer. Léo

15 juil. 2010
0

Pas si bizarre
Si pour avoir une solution écologique (remplacement du Hors bord essence de 3cv par un moteur électrique) tu doit faire tourner le moteur du bord ou un groupe électrogène, explique moi avant que je meure idiot, je parle de rendement, de pollution, d'autonomie au mouillage. Léo ;-)Léo

15 juil. 2010
1

un 747 (ou les autres) c'est 16000 litres de GO par heure de vol
Un Paris/NY/Paris ca doit faire 20h de vol environ, donc je vous le fais pour 320000 litres.

je te laisse le soin de transformer cela en A/R des annexes pétaradantes ... mais cela doit en faire un sacré paquet !!!!

J'ai gagné quelque chose ?

hervé
;-) ;-) ;-)

15 juil. 2010
0

entre 15 et 18 litre par km, à 900km/h
ce sont les données que j'ai + une vérif sur wiki

fr.wikipedia.org[...]ing_747

après, on peut tjs se tromper !

hervé

23 mai 2016
0

300000 litres, ça ne fait pas 300 tonnes. Densité 0,7, donc 200 tommes.
En général les 747 ont selon les voyages 150 tonnes de jet.

15 juil. 2010
0

Bizarre question :
Certains rechargent au moteur, d'autres par un groupe électrogène, ceux qui en ont les moyens par des panneaux solaires, ou comme moi sur une borne du quai...

Laquelle des solutions est la plus "honteuse" ? :reflechi:

_/)

15 juil. 2010
0

TANT MIEUX SI EN PLUS C EST ECOLOGIQUE
sinon les thermiques ne seraient pas interdits sur les lacs (aux etats unis en tout cas)
mes motivations étaient
cout limite
leger
pas de ficelle à tirer dans une positions inconfortable
sécurité, pas d'essence à bord
pas de bruit
etc

ensuite le bilan énergétique, bof bof bof

1 747 sur paris ny paris doit consommer autant que 500 annexes pendant 2 ans

15 juil. 2010
0

merci Hervé !!!

:-)

15 juil. 2010
0

sur
il n y aurait pas un 0 de trop car 320 tonnes de carburant c est a mon avis exagere ca fait 10 semi remorques je pense plus 1600 litres a l heure et non pas 16 tonnes a l heures

c est deja beaucoup non ????? ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

14 juil. 2010
0

ok
Merci pour toutes vos réponses.
bons vents

15 juil. 2010
2

expérience sur le Pen-Hir
Bonjour,
Le Pen-Hir est un croiseur de 7m50 sur plans F. Vivier que nous (chantier Icarai) avons construit avec un HB électrique Torqeedo.
Avec environ 100kg de batteries (au plomb), l'autonomie est d'environ 15-18 milles par temps calme. La recharge se fait soit au ponton en quelques heures, soit par une éolienne amovible.

Le bateau est normalement au mouillage. Le principe est que l'éolienne recharge pendant la semaine la consommation du week-end en entrée et sortie de port. En croisière, ce n'est même pas la peine d'emporter l'éolienne, la charge est trop marginale sur des périodes courtes.

Le système convient très bien à l'utilisation de ce bateau qui marche bien à la voile (et a une grande godille !).
Le moteur électrique est super agréable : peu de bruit, de vibrations (et pas du tout dès que le moteur est au point mort), et aussi démarrage instantané dès qu'on en a besoin.

15 juil. 2010
0

Ca me parait une bonne philosophie
de l'énergie à bord : de l'huile de coude, du vent, et un peu d'atomes.

Reste que 100 kg de batteries, c'est quand même pas simple sur un petit bateau.

15 juil. 2010
0

lest en plomb
oui, mais c'est 100 kg assez haut, qui s'ajoutent au lest normal... surtout sur un petit bateau. Si on pouvait les placer dans la quille, pourquoi pas...

15 juil. 2010
0

oui mais ...
100kg de batteries bien placées, c'est du lest en plomb, non ??

15 juil. 2010
0

expérience sur le Pen-Hir
Quel modèle de moteur Torqeedo ?

_/)

15 juil. 2010
0

Torqeedo Cruise 2.0
C'est cela en effet.

Concernant les 100 kg de batterie, ce n'est pas un trop gros problème sur ce bateau : le moteur est plus léger qu'un hors-bord essence et on n'a pas de réservoir d'essence, et surtout on met les batteries à peu près où on veut. Par contre il faut compter aussi sur un gros chargeur pour recharger vite.
Nous aurions pu gagner beaucoup de poids avec des batteries Lithium mais nous avons jugé que le surcoût n'était pas justifié. J'espère (et je pense) que cela va changer.

16 juil. 2010
0

J'ajouterais
que les beaux sillages de la vidéo n'ont certainement pas été filmés au quart de la puissance mais bien avec la "manette dans le coin" !

_/)

15 juil. 2010
0

moteur Torqueedo...
.....hors-bord « Torqeedo cruise R » de 2 kW qui donne une poussée équivalente à un 6 ch thermique....

francois.vivier.info[...]di.html

15 juil. 201016 juin 2020
0

moteur Torqueedo...
Je viens d'aller voir le site du fabricant : les données sont toujours aussi bidonnées !

Un Cruise de 2 KW consomme en effet plus de 80 A à sa puissance nominale, l'autonomie réelle avec une batterie de 200 Ah en 24 volts est facile à calculer...

On peut voir une vidéo qui donne une autonomie de 11 miles (terrestre ou marine ?) pour un conso de 273 watts et non pas de 2000 watts ! www.torqeedo.com[...]eo.html

Pfff... ! :-(

_/)

16 juil. 2010
0

puissance, poids et fiabilité
2000W pour donner de l'erre, on coupe les "gaz", on mesure, on a 250W à 5 noeuds, pendant 30s.

pour le poids, mon 5ch 4T fait 28kg et j'ai besoin de moins d'1L d'essence pour un aller-retour (départ-arrivée), j'ai 15L max embarqués, soit dans les 40kg. Bon, c'est vrai que le poids n'est pas très bas (je relève le moteur pour accélérer d'au moins 0,5 noeud, plutôt 1 noeud à vue de nez)

Avec des batteries au lithium ce ne serait pas plus lourd, mais entre 100kg de plomb, 25kg de lithium ou l'essence, je ne suis pas sûr que l'électrique soit plus écolo.

Il reste que les moteurs électriques ont un excellent rendement (pas de chaleur et pas de régime à respecter) et sont autrement plus fiables que leurs confrères thermiques. Et avec un peu de technique ils peuvent être étanches (immergeables). Le point faible mécanique reste la transmission (inverseur, silent-block et hélice).

Pour être sûr d'avoir un truc qui ne fait pas la grève à l'entrée du port, oui. Pour l'autonomie, non.

16 juil. 2010
0

En pratique,
mes deux moteurs d'annexe de respectivement 55 lbs pour la première et de 80 lbs pour la seconde de chez Minnkota sont des moteurs de conception préhistorique : des simples moteurs série à balais avec l'hélice en bout d'arbre mais gérés par un variateur électronique, et immergés ce qui facilite en effet le refroidissement...

Un truc comique fut une comparaison sur l'eau entre une annexe pneumatique de moins de 50 Kg équipée d'un moteur Torqeedo de 800 watts qui revendique un rendement de 45% en prétendant que les moteurs dignes du musée comme mon Minnkota quatre fois moins cher à l'achat de 900 watts n'aurait qu'un rendement de 25%... sauf que mon annexe de plus de 200 kg allait aussi vite ! Amusant, non ? :langue2:

Toujours en pratique, les moteurs que j'utilise ne sont pas du tout prévus pour propulser des annexes ou des petits bateaux : ce sont des "trolling motors" utilisés par des bateaux de pêche de parfois dix mètres et de deux tonnes normalement propulsés par des moteurs de parfois deux fois 200 CV et qui s'en servent que pour propulser à petite vitesse et en silence leur bateaux lorsqu'ils pêchent...

_/)

16 juil. 2010
0

100 % d'accord avec fred j'ajouterai juste que c'est surtout
en lac que les pecheurs utilisent les trolling motors, en mer jamais vu, d'aillerus la plupart des minnkota sont fresh water, comme celui que j'ai , pas trop vu la difference

c'est typique americain vieillot, increvable

16 juil. 2010
0

transmission sur un électrique ???
sauf erreur de ma part c'est un variateur, silent block ??? ça ne vibre quasi pas ???

16 juil. 2010
0

mica je crois qu'on parle de choses différents
sur les torqueedo je ne sais pas masu les minnkota, les moteurs sont sous l'eau et il n'y a que des fils dans le tube, j'ai pu d'aillerus raccoucir le mien pour l'adapter à l'ax 2

www.thefind.com[...]g-motor

à fond je frole les 4 noeuds et le couple au démarrage est étonnant

16 juil. 2010
0

transmission et rendement
Le Torqeedo utilise un moteur sans balais et a bien une réduction probablement planétaire et assez bruyante. Le rendement de 45% annoncé est celui de l'ensemble moteur + réduction + hélice, ça me parait cohérent mais pas vérifié.

Le Minnkota utilise un moteur à balais conventionnel et la forme du propulseur est loin d'être idéale. Ces moteurs sont vendu en deux versions : 5 vitesses par mise en série ou parallèle des enroulements et des résistances série pour les vitesses intermédiaire ce qui est d'un rendement franchement mauvais...

C'est Torqeedo qui prétend que ces moteurs n'ont que 25% de rendement, mais il est avéré qu'ils comparent toujours leur produits avec les plus mauvais de la concurrence ! Ils font pareil avec les batteries...

Chez Minnkota il existe une autre gamme certes plus chère dont le moteur est piloté par une alimentation à découpage,("Digital Maximizer") le rendement est bien meilleur et la consommation divisée pratiquement par deux aux vitesses intermédiaires. Ayant eu les deux versions j'ai pu les mesurer mais ne suis pas équipé pour en dédire le rendement.

A puissance égale, le Minnkota est de loin plus silencieux, et surtout on peut s'en payer trois pour le prix d'un Torqeedo ! :-)

_/)

16 juil. 2010
0

transmission et rendement
je ne sais pas exactement ce qu'il y a comme éléments en sortie du moteur en lui même. Je ne sais pas s'il y a une mécanique d'augmentation de couple ou d'inversion (pas indispensables en électrique) mais vue la forme extérieure il y a un arbre avec renvoi coudé. Et sur un thermique, certaines pièces fixant l'hélice sur l'arbre horizontal peuvent servir de fusible en cas de choc de l'hélice ou d'inversion en marche (silent-block et goupille sur le mien).

Je parlais de fiabilité, les moteurs électriques sans balais sont extrêmement fiables mais cette transmission en-dessous l'est peut-être moins ?
Quoiqu'il en est ils doivent êtres bien plus fiables que les thermiques.

Quant au rendement, je suis très surpris de lire des chiffres de 45% ou 25%. Les moteurs électriques sont réputés pour leur excellent rendement (97% en automobile) en comparaison des thermiques (30% max). Où se fait la perte d'énergie ? Dans la partie transmission mécanique ? Ou alors ce ne sont pas des moteurs à haut rendement ?

16 juil. 2010
0

Euh...
[i]ne suis pas équipé pour en dédire le rendement[/i]... Lire "pour en [u]déduire[/u] le rendement" :oups:

_/)

16 juil. 2010
0

moteur électrique
j'ai connu un navigateur qui avait installé un moteur électrique (acheté aux USA) de 12 cv , sur son trimaran ;L'idée était de recharger se batteries en navigant à la voile en laissant tourner l'arbre d'hélice sur lequel était installé le moteur , fonctionnant à la voile comme une génératrice .Le moteur travaillait en 115 v et sa salle des machines était une vraie centrale électrique , avec en plus un groupe pour compenser les batteries .
Les systèmes doivent maintenant êtres plus simples et plus efficaces .
Pour le mini transat dont vous parlez , le moteur électrique a certainement des avantages lorsqu'il s'agit juste de quitter son mouillage , mais pour faire de la route comme nous le voyons .
En ayant installé quelques uns (des minis), leur plus grand problème est l'énergie ;et si c'est remplacer un moteur thermique par un moteur électrique avec un groupe qui tourne à côté , je rate l'avantage de l'installation !!!

16 juil. 2010
0

décaler les pannes ?
électrique+groupe l'intérêt m'échappe un peu. Le seul avantage que je peux y voir c'est d'avoir un moteur fiable et de reporter le manque de fiabilité sur la seule production d'énergie, qui peut être faite de plusieurs manières. Mais sur un voilier, le moteur est normalement "auxiliaire".

Hors de la plaisance, c'est ce qui est adopté sur les gros bâtiments de la marine française, notamment les récents BPC Mistral et Tonnerre : groupes électrogènes redondants et propulsion par pods électriques. Redondance et pas d'arbres moteurs. Mais au prix d'un surcoût important. D'où la persistance d'un énorme diesel unique avec beaucoup de cylindres sur les cargos.

16 juil. 2010
0

[HS] Navigation en silence - délires technologiques
Personne n'a essayé de se déplacer en silence sans pièce mobile (sans usure mécanique) avec la propulsion magnétohydrodynamique ?
[fr.wikipedia.org[...]amato_1 ]

À tester par un porteur de pacemaker sur un bateau en alu ;-) Mais j'ai quelques doutes sur le bon rendement de la "chose". Et à la voile ça avancera beaucoup moins bien ;-) Enfin on profiterait du spectacle, avec une électrolyse de l'eau ça doit faire des jolies explosions de bulles d'hydrogène à l'arrière de l'engin.

16 juil. 2010
0

J'adore !
Mais ça ne parait pas tout à fait à la portée de nous autres navigateurs amateurs ! ;-)

_/)

17 juil. 2010
0

Hum...
Es-tu sûr que c'est moi qui t'ai donné ce lien ? A part le prix et deux photos il n'y a pas la moindre donnée technique... pas de quoi inspirer confiance à quelqu'un d'aussi méfiant que moi ! ;-)

_/)

16 juil. 2010
0

d'autant que
avec un champ magnétique de "4 teslas" ne doit pas particulièrement arranger le compas du bord… enfin il me semble…

Dans le même style que le Minnkota il y a www.re-e-power.com[...]/ que tu m'avais donné… qui paraissait alléchant… mais je n'ai jamais reçu leur doc promis… quelqu'un connait ?

17 juil. 2010
0

leur site était bien l'an dernier
maintenant il n'en reste pas grand-chose… peut-être un rachat ou une faillite…

18 déc. 2012
0

Le temps passant, il ne semble pas que l'électrique se développe beaucoup même si certains constructeurs osent courageusement proposer une motorisation électrique pour des voiliers jusqu'à 3 tonnes. Je pense au Pen-Hir ou à l'Electra 29.
Personnellement, j'en ai assez des pannes de mon inboard (Yanmar1GM10), des réglages pointus, des révisions, des réparations, d'entretenir ce moteur que j'aime bien mais peut-être pas assez pour y passer tant de temps et d'argent.
Quels sont les progrès en matière de propulsion électrique grand public ?
Cela vaut-il le coup (le coût?) d'échanger un vieil inboard qui s’essouffle par un hors-bord électrique ?

18 déc. 201218 déc. 2012
0

je me suis légèrement penché là dessus dernièrement. Ca ne concernait concrètement que le moteur de mon annexe, mais lire des choses à droite et à gauche et rencontrer des revendeurs/utilisateurs m'a aidé à me faire mon idée propre.

Les avantages du moteur électrique, c'est que c'est plutôt fiable en général, il n'y a pas d'entretien et qu'il est possible - sous bonnes conditions - de charger les batteries sans surcout (éolienne, panneaux ou autre...). C'est moins bruyant, ca se stocke facile, c'est plus léger et il n'y a pas d'odeur. C'est pratique dans le sens ou la liaison GPS est précise et donne un confort (sur torqedoo au moins) ...

Les inconvénients : très cher à l'achat, il faut en bouffer des miles pour compenser la différence avec le thermique. L'autonomie n'est bonne qu'au mini (vitesse réduite et pas de lutte contre le vent ou la houle) ou à moins de se coltiner des tonnes de batteries (ca dépend du programme et de l'équipement, donc, vaut mieux éviter de compenser une longue pétole avec ...), l'argument écolo est bidon, les batteries ne sont pas faites au chanvre...

Torqedoo est la référence (racheté par Bosh dernièrement), c'est fiable et les dernières générations ont progressé semble t il. Il y a pas mal d'essais sur youtube par exemple, sur voilier ou autre.

Dans mon cas je n'ai qu'un moteur pour mon annexe AX500, c'est donc un petit modèle 1003s (propulsion d'un bateau donnée par ce moteur 1,5 T). la Batterie intégrée plus puissante qu'avant est limitée mais suffisante pour mon usage. Si je tire dessus ca avance bien mais l'autonomie est de 30 minutes voir moins ! A 3 noeuds je devrais me faire 7 ou 8 miles d'après le GPS (je n'ai jamais essayé de vider la batterie encore). C'est donc que la technologie fonctionne pas mal aujourd'hui.

il y a un vendeur/voileux/utilisateur de l'électrique sur Lorient (son voilier est propulsé par un cruise 4T je crois). Il est super sympa et n'hésite pas à rendre service et renseigner, de visu ou par téléphone. voici son site : www.free-volt.fr[...]/

18 déc. 2012
0

Merci satara.

Je me suis rendu sur le site Torqeedo. Ils ont sorti des moteurs capables de pousser un voilier jusqu'à 3 tonnes. Les spécifications précisent :
- Équivalent hors-bord thermique de (puissance de propulsion) 8 CV
- Équivalent hors-bord thermique de (poussée) 9,9 CV

La puissance d'un HB indiquée correspond à la puissance de propulsion, non ? 8 CV ça me semble juste pour un voilier de 3 t.

www.torqeedo.com[...]-bateau

23 oct. 2016
0

j'ai rêvé d'un bateau solaire. Torqueedo Cruise 2, Batteries AGM, panneau 24V et régulateur Victron, le top pour voilier 2 tonnes.
A plus de 2 noeuds, il m'a bouffe tous les ampères dispo, donc, remplacé par thermique 4T bicylindre.
Le Torqueedo va se promener en lac et rivière a bord d'une coque de 300 Kg. J’espère qu'il sera plus heureux comme ça...

23 mai 201616 juin 2020
2

Je me suis fabriqué une annexe ou j ai installé 2 panneaux solaires 20 w, minnkota 55, batterie agm 100 amp.

23 mai 2016
0

www.naviwatt.fr[...]-10-kw/

Juste pour dire qu'il y a des voiliers motorisés électriquement.

Il existe des hors bords puissants électriques, mais il est indiqué qu'ils ont été crées pour des professionnels qui utilisent beaucoup leurs bateaux et consomment environ 4500-5000 litres d'essence, et là seulement l'investissement en motorisation électrique peut être rentable.
Les professionnels DOIVENT rentabiliser, contrairement aux plaisanciers.

Il apparait dans chaque discussion à propos de motorisation électrique que la notion de "rentabilité" est essentielle pour les plaisancier, ce qui m'étonne toujours.

S'il n'est que question d'économie(s), on arrête le bateau ou on navigue en Optimist d'occasion !
:mdr:

Les détracteurs de l'écologie en général et des motorisations électriques omettent toujours de rappeler le nombre de fils (et donc d'ennuis, de perte de tempos, de frais d'entretien et de réparation) ouverts sur les problèmes de moteurs sur Hisse et Ho !
:mdr:

23 mai 2016
1

Les professionnels DOIVENT rentabiliser, les plaisanciers eux doivent économiser pour que leurs bourses suffisent à l'entretien de leurs "danseuses"...
Ce n'est pas pour rien que le petit nom "danseuse" à été utilisé depuis le debut de la plaisance....
L'ombre à madame et le trou dans la bourse....
:-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p ;-)

23 oct. 2016
0

Moi ce qui me chagrine c'est que sur les brochures des moteurs électriques on voit "moteur 1Kw équivalent à 3cv thermique" ah bon...3cv=2.2kW or la puissance des thermiques est mesurée en principe à l'arbre d'hélice, quand on voit enfin que 1KW c'est la puissance électrique absorbée et que le rendement est de l'ordre de 50% çà nous fait du 500 W à l'arbre d'hélice.
Alors 0.5 kW électrique=2.2 kW thermique ou on nous prend pour des niais ?

à 1800 euros le bout pour le moteur élec 1KW le thermique a encore de beaux jours devant lui...seules les subventions peuvent changer la donne ou le litre de super à 10 euros, mais à ce moment là on aura d'autres soucis...

23 oct. 2016
0

En fait, tu ne prends pas le truc par le bon bout. Déjà le couple d'un moteur électrique est linéaire, donc déjà c'est pas les mêmes watts. Un moteur électrique brushless par exemple, ça tourne aussi bien plus vite qu'un moteur thermique. Or ton hélice a une plage d'efficacité jusqu'à +- je ne sais pas... 5000 tours ? Donc il faut utiliser une réduction mécanique pour le moteur, ce qui augmente son couple. Si ton moteur électrique de 500w est capable de tourner à 20000 tours (il y a plus), et bien tu lui colle une réduction de 5:1 ce qui porte sa plage à 0-4000 tours, et quintuple (pour faire court) son couple. Donc 500w = 2,5kw = 3.4cv Allez disons selon le rendement de ta réduction ente 2.5 et 3cv c'est optimiste mais ça colle.

23 oct. 2016
0

Oui, tu as raison mais euh, "pas les mêmes watts" il ne fallait pas le prendre au premier degré bien sûr ! (pour ceux qui n'avaient pas percuté d'emblée)
Voici une vidéo ou l'on voit une turbine animée par un moteur de +-300w. Mes respects à celui qui sait palmer comme ça :


D'après ce que j'ai pu récolter comme info, les grosses surfboard électriques ont un moteur de 500w, ça donne ça :

23 oct. 2016
0

1 watt est 1 watt, c'est une mesure de puissance qu'elle soit fournie par un muscle, la combustion du gazole ou la fission atomique, elle correspond à l'exercice d'une force de 1 newton à une vitesse de 1m/s ou d'un couple de 1 N.m à une vitesse de 1 radian/s.
Bref si ton moteur consomme 1KW électrique il sort forcément moins que çà à l'hélice et donc certainement pas 2.2KW.
Par contre le moteur DC, brushless ou pas, est plus coupleux à bas régime donc pour les manoeuvres de port l'impression de "nervosité" sera peut-être présente mais pour faire route rien à faire avec 500W à l'hélice (la puissance d'un bon cycliste en plein effort), çà poussera à peu près autant que 2 types qui palment à fond au cul du bateau...

25 oct. 2016
0

On ne va pas se comprendre, toi tu parles de pub et moi de physique, de transmission de puissance

23 oct. 2016
1

Bonjour à tous
au cours du mois d'avril, j'ai assisté au lancement d'un chantier solidaire à St Malo . Je pensais au départ que ce genre de propulsion serait juste pour un bateau de 11 m (il me semble) Néanmoins après une première sortie la péniche de mer s'est bien comportée et à des allures dépassant même un moteur thermique.
Voir :peniche35@gmail.com . C'est une superbe réalisation dont le roof est orné de panneaux solaires !

23 oct. 2016
0

Bah pour se faire une première idée les calculs à la louche sont vite faits :
Puissance de l'ensoleillement moyen en France : 750W/m2
Rendement des cellules : 20%
Puissance électrique dispo : 150 W/m2
Rendement de la chaine de puissance : 90% (optimiste)
Puissance mécanique dispo à l'arbre d'hélice : 135W/m2
S'il te faut par exemple 4 KW pour faire marcher ton boat tu es OK avec 30 m2 de panneaux.
Reste le problème de la nuit...

31 déc. 2018
0

J'envisage de sortir, chaque hiver, mon Johnson 9.9 de mon First 24. Pour cela je dois mettre le bateau cul au ponton. Mais pour le remettre en bonne position, je voudrais y placer un moteur électrique. Un 30 lbs est-il suffisant ?
Merci pour vos conseils.

01 jan. 2019
1

une godille avec une dame de nage sur l'avant et qqun à la barre
ça va tout seul .

quand au moteur électrique en propulsion avec du solaire et de l'éolien évidement que ça fonctionne ,même pour les avions et les sous marins
pour l'instant c'est marginal ,mais depuis la "jamais contente "on a fait des progrès et ce n'est pas fini ,il faut bien qu'il y en ai qui essuient les plâtres .
avec les supraconducteurs ,les batteries metal/air on en parle mais ça vient tout doucement d'ici 10 ans c'est au point et peut être même avant ,la guerre contre le réchauffement climatique est annoncée il vaut mieux que l'humanité la gagne ….

alain

02 jan. 2019
0

Merci pour le conseil Fritz.
J'utiliserais la batterie de servitude pour cet usage occasionnel du moteur électrique. Je n'ai pas de dame de nage ni de godille mais pour moins de 200 euros je peux m'offrir un moteur de 30 livres. L'important est de savoir si sa puissance est suffisante.

02 jan. 2019
0

30 livres c'est pas beaucoup...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

Après la pluie...

  • 4.5 (23)

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

mars 2021