qui a navigué en corse et alentours cet été?

voilà ma question, pour l'avoir fait cet été par l'ouest: atterissage st florent.....}bonifacio....}lavezzi( dur dur)....}palombaggia et vice et versa...avec escales bien sur!!!
combien d'heures moteur en moyenne par jour avez vous effectué?

heuuuu désolé pour l'hortographe :-D :-D :-D ;-)

L'équipage
19 nov. 2009
0

vingt heures pour traverser (calme plat)
et apres en moyenne deux heures par jour pour faire le tour de la corse !

19 nov. 2009
0

pierre...
salut amigo,je crois que tu l'à fait par l'Est toi non?

21 nov. 2009
0

jusqu'à maintenant ....
je suis toujours descendu par L'E et remonté par l'W et bien m'en à pris. Il y a suffisamment de ports pour se mettre à l'abri cote E si besoin
Cette année venant de Toulon mon 1er port a été Porto Vecchio Il ne faut pas oublier qu'avec les UGRIB OU ZIGRIB on a la tendance à 7 jours
+ la météo par VHF toute la journée de quoi prévoir un repli

0

oui amigo
par l'est et par l'ouest en montant et en descendant !

22 nov. 2009
0

dur dur Lavezzi
au fait pourquoi dur dur aux lavezzis

21 nov. 2009
0

Tourner autour
...passe. Aborder, ça craint :-)

19 nov. 2009
0

heu..
Bon, moi j'ai fait Marseille Port St Louis du Rhône d'E en O..
Donc je vous laisse entre vous!
Amitiés à vous 2 :-)

19 nov. 2009
0

salut jm!!!!!
ce n'est que partie remise mon ami!!!
ok pierre 2h pour toi....noté ;-) et les autres?

19 nov. 2009
0

ben
:tesur: tu n as pas renconré daniel, l était pourtant dans le coin en méme temps ?

il doit avoir des notes!
bon, mais il a passé plus de temps vers la sardaigne!

:alavotre:

19 nov. 2009
0

Alentour?
Salut Eric,

Ben moi, j'étais pas en Corse, mais à Elbe, ça compte comme alentour?

Si ça compte, j'ai fait a peu près comme Pierre,

Pétole à l'aller, donc env 20h de moteur puis de 1 à 2h par jour en fonction des escales.

Pour le retour, je me souviens plus exactement, mais le temps était calme, on a fait 1/2 à la voile et 1/2 au moteur a peu près.

Tu te lance dans les sondages, ou tu as une idée derrière la tête? ;-)

A+,

19 nov. 2009
0

salut harry
non harry plutôt une idée derrière le tête, mais aussi voir de quelle façon j'ai navigué, je couvrais ente 15 et 20 milles jour histoire de profiter des mouillages,mais par l'Ouest et pas bcp de vent,vitesse moteur moyenne 5 nds et moyenne jour 3H sauf a Bonif ou le vent est tjs présent

19 nov. 2009
0

Trop et pas assez
Hyères -&gt Asinara 2/3 au moteur (trop pour les oreilles).

Ensuite, Lavezzi puis la cote ouest jusqu'au golfe de St Florent puis retour sur Calvi : 1 à 2 heures par jour (pas assez pour le frigo).

Calvi -&gt Port Cros 1/4 au moteur

19 nov. 2009
0

merci Recidive
pas idiot l'histoire du frigo...j'ai navigué 2 mois avec frigo 220v ( panne enn cours de voyage et rien de dispo en corse!!! sauf glaciere hors de prix!!!)en fait je faisais tourner un petit groupe electro de 1000w en même temps que le moteur et constat...une moyenne de 5h jour pour le froid et le frigo assurait le contenu une vingtaine d'heures (pas les glaçons !!!)

19 nov. 2009
0

oui harry mais...
10 ou 12 jours sans port...faut du frais a bord surtout a 4!!! mais c'est vrai sympa ton petit frigo!!

19 nov. 2009
0

Frigo ...
Pas besoin de moteur pour le (petit) frigo de Now! Le soleil suffit ;-p

19 nov. 2009
0

Précisions
Le frigo était mal isolé et le parc de batteries de faible capacité.

Les étapes étaient assez courtes 20 à 35 milles avec un départ vers 10h pour profiter des thermiques.

19 nov. 2009
0

Bilan carbone optimal pour Erendil
Je suis parti de Bandol le premier dimanche d'aout. Allez, genre 1/4 d'heure de moteur pour quitter le corps mort. Je suis arrivé l'après midi à Cavalaire, et encore un 1/4 d'heure pour trouver un coin pour mouiller.

Le lendemain, le mistral cognait et j'ai fait la connerie de partir trop tot, vers 17 heures. 10 minutes de moteur. Baston à 38 nd, solo, 3 - 4 mètres de creux. Je me suis fait rincé par quelques déferlantes, qui ont mouillé la remote de mon électronique et surement mon hors bord.

Le vent est passé sous les 30 nd vers 23 heures, et il est tombé à 6 heures, j'étais au large de Cargèse, à 10 m de Sagone. J'ai essayé de démarrer mon moteur, il est parti puis a calé. Il est reparti, a recalé et n'est pas reparti. Je suis allé me coucher 2 heures. A 9 h, il est reparti et vers 11 heures j'ai planté l'ancre à Sagone.

Mon moteur n'a plus jamais voulu démarrer.

Ma femme et mes gosses nous ont rejoint, et on a retrouvé des potes qui passaient leurs vacances entre Sagone et leur maison de Lethia.

On est allé ensemble manger un soir à Girolata. Une journée pour faire les 40 milles aller, et une autre journée pour le retour.

Puis on est parti à Ile Rousse. 26 heures pour faire quoi ? 80 milles ?

Aprés, on est allé à la belle plage des Agriates, celle qui à les bories au bout.

Puis on est retourné à Ile Rousse.

Et on est parti pour rentrer.

Evidement, je ne raconte pas tout ce que j'ai fait pour tenter de réparer ce moteur...

Nous sommes parti le mardi soir, après avoir laché ma femme et les deux petits, et avoir récupéré la grande, ado, son chéri, deux de ses copines, ados aussi, et une copine et sa fille.

Le lendemain au lever du soleil, 12 heures après, on avait fait 7 milles. On était encore devant St Ambrogio. Le vent est rentré le soir. Puis retombé, puis revenu, tant et si bien que le matin du jeudi on était au large de Camarat. On avait vu des baleines, des dauphins. Le jeudi midi, le vent est tombé alors que l'on était juste devant Escampobariou. Avec le courant, j'ai du remorqué deux fois Erendil avec le kayak pour m'écarter de la falaise.

Il y a bien 200 bateaux à moteurs qui me sont passés à coté pendant que je ramais sans qu'un n'ai idée de me demander si je n'avais pas besoin d'aide. Et moi, j'ai rien demandé.

A 19 heures, le vent est revenu, et c'était de l'ouest, donc des bords de prés.

A 2 heures du matin, il est tombé alors que je tirais un bord vers le large. Pas de bol, arrété à 1 mille des Magnons, la balise à l'ouest du Grand Rouvreau.

On s'est battu dans les petits souffles de la nuit et on a passé les Magnons vers 6 heures du mat. Les filles m'ont réveillé une heure plus tard, on était derrière Bandor. Reprès, et ca c'est fini dans un rien pour prendre le corps mort au fond de la baie de Bandol.

Résultat, pas une heure de moteur en trois semaines, je ne sais combien d'heures de nav, souvent passionnantes, parfois vraiment pénibles. Et, si je me rappelle bien, 550 milles.

La pétole en Med est souvent une réalité, mais, durant ces trois semaines de nav, elle n'a jamais duré plus d'un dizaine d'heure. Pareil pour le vent, il soufflait jamais plus de quelques heures, une dizaine au max, souvent trois ou quatre...

Erendil est vite rapide, alors c'est frustrant. A 10 nd de vent, t'est facile à 7 ou 8 nd. Tu fais de la route. A 5 nd, t'es encore à 4 ou 5 nd. Ca avance encore un peu. A 3 nd, t'es mort. Il n'y a plus rien à faire, tu avancera au mieux à 1 nd, ce qui est insignifiant quand tu as 20 ou 40 milles à faire.

Alors ça marchait comme ça. Des bons rapides d'une trentaine de mille. De longs moments quasi immobile à chasser le moindre souffle. Et ça repart. Et des fois, t'es coincé à quelques centaines de mètres du mouillage, à mettre une heure pour finir.

On a adoré. La traversé retour est un de mes meilleurs souvenirs.

Jacques

19 nov. 2009
0

quelle beau recit
jacques...j'etais presque a ton bord!!! mais franchement j'ai en 3 mois de nav manqué cruellement de vent pourtant mon petit trident marche vraiment bien( petit essai avec Falcor ;-)
et pour maintenir le froid a bord quand ça tappe presque 40° a midi dans le carré....c'est pas gagné! moi aussi sur le retour spectacle magique
dauphins bien sur mais surtout trois belles tortues!! et 2 magnifiques chasses de bonites sur couché de soleil...c'est encore imprimé dans ma rétine!!!

19 nov. 200916 juin 2020
0

J'étais dans le Sud de la Corse en août
avec ma femme et mes 2 enfants, nous sommes partis de La Ciotat le dimanche 2 août avec un bon vent arrière qui nous poussa jusqu'à l'Anse de Gau. Le lendemain, nous sommes allés au port à Bormes pour laisser passer la baston et voir le médecin pour les enfants (angines tout les deux !). Nous sommes reparti le mardi pour traverser, cap sur Ajaccio. Le vent est tombé en fin de matinée pour se relever dans l'après midi puis disparaitre à la tombé du jour. Nous avons fait toute la nuit au moteur puis hissé les voile au large des Sanguinaires.

Nous avons caboté entre Ajaccio et Porto-Veccio durant 2 semaines et demi, avec assez de vent pour marcher à la voile la plupart du temps, sauf entre Sperone et Porto-Veccio fait au moteur. Nous avons eu de très bonnes conditions météo, ni trop ni pas assez de vent.

Le retour le 19 a été super: vent 3/4 régulier toute la nuit, bon plein, le bateau à 6/7 noeuds. La nuit était claire et sans lune, idéal pour (re)découvrir les constellations. Et les dauphins au petit matin.
Bref, ce fut une superbe croisière avec pas tant de moteur, peut-être 2h par jour en moyenne.

20 nov. 2009
0

moteur
Corse/Sicile/Egades/Eoliennes/Calabre ouest/Pompei/Procida/Pontines/Elbe/Corse

1500 mn
52 jours de nav
3h de moteur en moyenne

des glaçons tous les jours!

20 nov. 2009
0

Aout
Croisière au mois d'août 2009 :départ de Villefranche, tour de Corse dans le sens inverse des aiguilles d'une montre ( à l'inverse de ce que je fais d'habitude pour avoir le vent dans le dos en cas de libeccio), tour de l'île d'Elbe, traversée mer Ligure jusqu'à Gênes, retour à Villefranche :4 semaines, 3 épisodes tres venteux: grand frais à coup de vent dont le plus long la première semaine pendant 6 jours bloqué à Calvi
Traversée : environ 20 heures dont la moitié au moteur, 1/4 entre 18 et 25 Knds vers l'arrivée .
Au final pas mal de moteur, au moins la moitié du temps ( comme chaque année à la même période pour ceux qui aime les statistiques), étapes entre 25 et 60 milles. cela fait au moins 3 ans que je fais des parcours analogues dans des conditions à peu près similaires
Voili ; voilou...

21 nov. 2009
0

c'est sympa....
de vous lire comme ça, de plus je vois que pas mal y étaient, c'est vrai a part daniel 13, je n'ai vu aucun HEO, bon moi aussi c'est vrai je n'avais pas de fanion donc pas repérable!

20 nov. 2009
0

du 6 au 15 août
Départ de Sardaigne pour aller à Figari le 6 août 9 h30 de voile sauf la dernière heure.

Vendredi 7 et samedi 8 août à Figari tout au fond. Le dimanche 9 à CampoMoro 2 heures de moteur.
Le lundi 10 août Ajaccio port Tino Rossi ponton B 98 route au moteur.

le mercredi 12 août En route vers la Girolata devenu payant, les salauds. 2 heures de moteur environ surtout pour franchir la passe du malheur. Cette année il n'y avait pas de nageur donnant à manger aux requins. Les cons.

Jeudi 13 août Argentella tout au moteur. baie calme mais rouleuse.

passage vers le continent la nuit du 14 août. Moteur toute la nuit, pas mal de cargos mais la mer est très plate ce qui nous à changé du passage entre Sicile et Sardaigne 30 h très agitées.

Repos ensuite à l'ancre dans la baie de Villefranche.

pas vu un seul bateau de H & O

Après nous avons rejoint la Bretagne en passant par le canal

21 nov. 2009
0

on pourrait
penser que certains pont honte de mettre le pavillon H&O dans le mat,dommage, j'ai quand même fait de belles rencontre Pierre2 Epsilon Mav Domde Ugo etc . C'est quoi pour vous la prochaine saison????

21 nov. 2009
0

Pavillon H&O
Hello,

Pour moi, le pavillon H&O est en permanence (toute l'année) sous les barres de flèches ...

A+,

21 nov. 2009
0

certains ont peut-être
le pavillon STW et avoir les deux sur le mât....

21 nov. 2009
0

Pour l'été 2010 la corse est mon objectif
bien que les échos négatifs qui circulent notamment en matière de taxes et autres pontons réservés me chagrinent. Connaissant bien la corse terrestre j'aimerai bien la découvrir par la mer et mouiller dans tous les endroits que j'ai découvert par la route. Est-ce vrai que les ports sont inabordables ou seulement quelques uns. Quels sont les abris aux mouillages sur la côte ouest en cas de mistral ou bien faut-il passer à l'est par anticipation?

21 nov. 2009
0

pour ma part....
le plus cher Bonifacio ils te louent même la prise de quai!!! coût global pour une journée et une nuit 40 euros!!! en même temps je n'ai pratiqué que 4 ports en 3 mois le reste du temps je faisais mon appro avec l'annexe pas eu trop de blem avec le mistral mais j'ai un coups de coeur popur la Revelata en protection, le libeccio m'a cloué 7 jours a l'ile rousse mouillage acceptable....de toute façon pas le choix non plus, si je refait je passe par l'Est

22 nov. 2009
0

Corse
on n'a pas trouvé les ports franchement inabordables, on y était en juillet, 3 semaines. En cas de coup de vent annoncé, faut anticiper. On a anticipé celui du 16 juillet on a réussi à s'abriter à Propriano. Sinon, pas franchement d'abri à part peut-être Figari mais gaffe. Contrairement à ce qui est dit l'anse du Fazzio n'est pas recommandée en cas de Libeccio. je crois qu'il faut anticiper en allant vers l'est ou en Sardaigne, parfois plus simple que la côte est. On a ramené une histoire/fiction de notre périple si ça te dit de la lire : jaseur.free.fr[...]ie.html
Si t'as des questions n'hésite pas

23 nov. 2009
0

Abris contre le Mistral
La cote ouest de la Corse, qui est celle où se concentre pas mal des plus beaux coins et donc la quasi totalité des plaisanciers qui vont en Corse, est effectivement trés exposée au mistral.

Et cela peut vraiment cartonner. Deux ou trois jours de F8 avec 2 ou 3 mètres de creux sont habituels en particulier en juillet.

Les abris les plus tentant ?

Allez, du nord au sud, je commencerais par Ile Rousse, le mouillage devant la ville étant abrité et la ville étant trés sympa.

Derrière la Révellata, mais ce n'est pas cool pour passer plusieurs jours.

La baie de Calvi ? Une horreur, le clapot étant fort.

Tout au fond de Galéria ? limite.

Surtout ni Porto ni Girolata.

A Sagone, oui, au mouillage à l'ouest de la plage. Pas mal, et beaucoup de commodités (dont le fameux glacier Géronimi !).

En face d'Ajaccio, derrière les pointes, mais beaucoup de mouillages sont archis bondés, payants.

Un des mieux pour l'abri : Porto Pollo, à l'entrée de Vallinco. Bien. Surtout au fond, au bout de la plage. Pas loin d'une superette et de tous les commerces utiles.

En face Campo Moro est moins protégé et pour moi, moins agréable.

Derrière Sénétose, il y a Tizzano, mais quand cela devient abrité, il n'y a vraiment pas beaucoup d'eau.

Figari, trés agréable, joli, abrité, et la navette du port pour faire les courses au village.

Bonifacio ? Autant oublier sans réservation ou passe droit, puisque bondé dès la première annonce météo.

Mais derrière, il y a la grande calanque de Santa Manza. Abri absoluement garanti. Enfin, ça souffle, mais sans clapôt. La solution est d'aller tout au fond, contre la plage. Strictement aucun commerce, sinon les paillottes de la plage. Mais Bonifacio n'est qu'à une heure à pied (et la ballade n'est pas désagréable, et le stop en Corse est une réalité).

Toute la collection des mouillages autour de Spérone et Santa Giuila sont jouables, et aussi, bien sur, tout ceux du golfe de Porto Vecchio.

Pour le nord Sardaigne, sans parler de l'archipel de la Maddalena, l'avant port de Stintino est trés accueillant et protégé (vent de terre et grosse digue). Derrière Caccia, la grande rade de Porto Conte est trés abritée, en particulier la rive ouest, ou se trouve un tout petit port privé avec un beau mouillage devant.

Cela vaut la peine de faire un quarantaine de milles pour aller se cacher si la météo annonce un coup de mistral.

Les bons abris sont ceux qui restent abrités de la houle quand le vent baisse. Le mistral a cette spécificité qu'il tombera un ou deux jours avant en Corse par rapport à la Provence, où il continuera de souffler et de lever du clapot.

Quand le mistral souffle, le clapot ne rentre pas dans les coins un peu abrités. Mais dès qu'il commence à baisser, alors la houle tourne les pointes qui protégeaient et le mouillage devient un calvaire.

Si l'on est prêt à passer quelques jours, deux ou trois, au mouillage, pas de soucis dans les endroits décrits sur la côte ouest. Si l'on veut naviguer, alors la solution de l'est est raisonnable, sachant tout de même que le littoral entre Bastia et Solenzara est sacrément tristoune (longue plage de sable avec voie rapide).

Evidement, on se rappelle qu'il est possible que la fameuse taxe frappe dès l'été prochain. Par rapport à ma liste, elle concerne toute la cote commençant après Tizzano et allant jusqu'à l'entrée de Porto Vecchio.

Jacques

23 nov. 2009
0

Meuuhhh
je n'ai pas dit que je connaissais chaque caillou de la Corse et de la Sardaigne !

Je parle là de ceux que j'ai pratiqué dans le mistral.

St Flo ? J'adore le coin, mais je n'aurais pas pensé m'y abriter par mistral. Ou alors éventuellement dans un recoin de la cote coté ouest du golfe. C'est vraiement abrité ? Même à la fin ? Je parles du clapôt. Le vent n'est pas un problème s'il n'y a pas de clapôt.

Santa Teresa ? Jamais allé. Sur la carte, c'est tentant. Mais purée, en plein dans les bouches, ça doit décoiffer.

Jacques

23 nov. 200916 juin 2020
0

Fiume Santu
Pas de problème pour y abriter Erendil même en plein été.

Par contre, les fonds devant l'embouchure sont de tenue médiocre (graviers et algues mortes provenant de la rivière), mais l'amarrage à terre est facile.

C'est réservé aux petits tirant d'eau. Les randonneurs traversent l'embouchure à pieds avec leur sac sur la tête.

0

sur la photo
je suis dans l'embouchure ;-)

23 nov. 2009
0

Embouchure
Début août, pour passer l'embouchure, il ne fallait pas passer au plus court (2m de fond), mais décrire un large arc de cercle vers le large pour rester à 1,20m

23 nov. 2009
0

Erendil
tu en oublies 2 st Florent corse et capo testa Sardaigne, et qq autres mais faut bien s'en garder qquns sous le coude

23 nov. 2009
0

St Florent ...
Hello,

Pierre à étalé le coup de vent du moi de Juillet dans la baie de St Florent. Je crois que c'était à Fiume Santo (pas sur).

Il a passé la plusieurs jours sans problème, mais il a un tout petit tirant d'eau et peut donc se planquer dans des "trous".

Si il passe par la, il pourra vous en dire plus.

A+,

23 nov. 200916 juin 2020
0

Fiume Santu suite
Vue du mouillage

23 nov. 200916 juin 2020
0

cette année les randonneurs ne passaient pas
1M80 a l'embouchure ,j'en ai passé plusieurs en annexe ,c'est les grosses pluies qui ont du deboucher la riviere ,j'y suis resté abrité 2jours par un force 9 de sud ouest

0

c'est bien ça
j'y etais fin juillet ,d'ailleur pour amener mon bateau j'ai du passer sur un haut fond

23 nov. 2009
0

st flo
la tour cassée et la rivière, capo testa suivant le vent d'un cote ou de l'autre mais anticiper le déplacement le contournement du cap peut se révéler sportif, meuuuu!! il y en à d'autres

21 nov. 2009
0

de calvi à Rondinara et retour...
Partis de port St Louis le 18 juillet, frioul, bandol, Porquerolles, départ le 22 pour Calvi...voile/moteur 50/50

en corse... descente en petites nav d'une trentaine de milles, en alternance, mouilllages, girolata, conca , ajaccio, baie de figari, et ports, propriano, Bonifaccio, puis mouilllages dans les lavezzi, santamanza, rondinara... jusqu'au 12 aout,

retour depuis bonifaccio le 12, arrivée porquerolles puis retour vers PSL pour le 15 aout.

Quand même pas mal de moteur, un bon tiers voire la moitié au moulin (trop c'est sûr...)
souvent des régimes de brises ou bien du vent mais qui tenait pas toute la journée...

mais bon, on a eu du soleil pendant un mois, et ça c'était génial...

La Corse, une mer belle, un peu de vent, du soleil, le pastis à l'arrivée... croisière cool quoi ! mais on n'était pas là pour se faire du mal ...

21 nov. 2009
0

La Corse du 12 août au 11 septembre 2009
Aller: Port Cros - Calvi 15 h mer d'huile ; moteur
Retour : Calvi - Cap Taillat 15 h Vent NE jusqu'à 38 nds, creux 2,5 m déferlantes, puis calme dans le dernier 1/3.
Vu des dauphins mais pas de grands mammifères marins. Peu de poissons en Corse et en Sardaigne, y compris dans les réserves. Port Cros est bien mieux sur ce point.
Descente Corse par l'Ouest; descente Sardaigne par Est jusqu'à La Caletta. Ceci en 3 jours (Port Cros - Calvi, Calvi - Bonifacio, Bonifacio - La Caletta). Remontée même chemin mais en prenant son temps et en explorant quasiment toutes les criques.
L'an prochain Sardaigne Nord et Ouest ou ... Algérie si en flottille.

21 nov. 2009
0

L'an prochain ?
Bretagne du sud au nord puis probable Espagne du nord Costa Cantabriqua et retour en Bretagne Sud.

Il y aura des H&O ?

22 nov. 200916 juin 2020
0

deux heures de moteur par jour cet été en Corse
entre propriano et porto vecchio, en juillet, 3 semaines de navigation sur un dufour 325 loué à Liberty Sea (on recommande vivement le loueur, équipe disponible et efficace), 6 jours de gros coups de vent, dont 3 passées au port de propriano, 2 heures en moyenne de moteur par jour, pour recharger les batteries surtout et pour essayer d'avoir un peu de froid dans le frigo, très bien accueilli à chaque fois au port de Bonifacio par le personnel, arrangeant et sympa, surtout pour nous qui angoissons toujours pour les manoeuvres de port, vraiment, sinon de belles navigations (petite précision en 2007 on ne savait pas naviguer) un maximum de mouillage, dont quelques uns mouvementés, des bateaux à moteur pollueur dont un qui a vidé ses poubelles sur la plage d'argent, aucun poisson pêché malgré les trois lignes de traînes, faut dire qu'on débute, les conseils seront les bienvenus, on y retourne l'année prochaine, vivement l'année prochaine et une histoire nouvelle fiction de voilier ramenée au bout du stylo, si vous voulez la lire : jaseur.free.fr[...]ie.html

22 nov. 2009
0

grece aller retour
en tout en partant le 12 juin via la corse, les eoliennes, messinne, corinthe, puis jusqu'a siros en mer égée, puis retour par la peloponèse, malte, sardaigne, et baleares en tout au alentours de 300 à 350 heures de moteur. souvent les traversée 1/3 voile et 2/3 moteur. sauf en mer égée avec le meltem pas trop de moteur et encore... ah oui retour à argeles le 17 septembre

23 nov. 2009
0

en vous lisant....
je me souviens de tous ces mouillages!!!
en même temps je trouve vachement dommage de ne pas avoir croisé plus d'heossiens!!! parce que mine de rien nous étions nombreux aux mêmes dates
aux mêmes endroits!!! ou pas trés loin pour l'été prochain ça risque de coincer mais si je peux partir....je lancerai un fil pour des rencarts!!!! une idée non?

24 nov. 2009
0

ben npierre....
il nous reste la bonne veille methode .... le tel!!!
si je bouge cet été je lancerai un fil avec dates et n° de tel qui voudra suivra
merci de votre participation a ce fil
éric

23 nov. 2009
0

bonne idée
au moins on se fera on bonne apéro!!

0

ben avec mon internet everywhere
j'avais lancé quelques appels quand j'etais sur place ,mais nada !

0

merci mav
de l'avoir lancé ,fil d'exelente tenue d'ailleurs ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

Souvenir d'été

  • 4.5 (167)

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

novembre 2021