Question pour les plaisanciers de la Gironde: quel pilot guide choisir?

Bojour,
Je vais remonter la Gironde de Mortagne-sur-Gironde jusqu'à Castets-en-Dorthe et j'ai besoin d'un "pilot-guide" et une carte. Plaisancier de la Méditerranée, je voudrais étudier la documentation et préparer le voyage à fond: Marées, ports, courants, etc... (Tonic 23 Q, HB 10CV )

Quel est le "pilot guide" le plus approprié?
Imray - SOUTH BISCAY La Gironde to La Coruña ?
Editions du Breil 16?
Autres guides?

Et quel est le carte que vous recommanderiez?

Merci d'avance pour les informations!!

L'équipage
24 juin 2013
24 juin 2013
0

le guide Imray est peut être très intéressant pour naviguer de Royan à La Corogne par le pays basque, mais de Mortagne à Castets...
Pour la carte, une carte postale de Bordeaux et ses 4 ponts suffit.

24 juin 201324 juin 2013
0

Au sortir de Mortagne, garder le cap jusqu'à la 22 pour embouquer le chenal de navigation, puis rester entre la rouge et la verte jusqu'à Bordeaux Tout simplement.
Certains flânent le long de la côte charentaise et vont jusqu'à Bourg pour boire du bon vin.
Ah j'oubliais : Cartes shom ou géoportail (littorale). la navicarte est pas mal non plus. C'est celle dont je me sert le plus souvent.

24 juin 2013
1

La Garonne est disponible gratuitement sur le site des voies navigables de France cartographie aux dernieres normes : www.vnf.fr[...]is.html
lisible par Opencpn. Et en anmont, avec les CM93 habituelle.

25 juin 2013
0

Ports : Blaye, Pauillac, Bordeaux (ponton avant le pont de pierre).
Bourg est sur la Dordogne, donc il faut guetter les renverses pour en repartir si on veut poursuivre vers Bordeaux en virant au bec d'Ambès.
La question de l'endroit du démâtage (Mortagne ou Pauillac) est importante.

25 juin 2013
0

Le démâtage sera faite en Mortagne, puisque le voilier a été achetée là. Mortagne est le point de départ du trajet.

Pour une journée, Bordeaux semble trop loin, je pense. Je vais acheter et étudier le guide recommandée (Breil).

Blaye et Bourg, je crois qu'ils sont un bon compromis pour la nuit. Avez-vous des conseils sur ces ports? (tirant d´eau 1.10m)

Merci!!

25 juin 2013
0

Blaye beaucoup de courant , nuit agitée assurée ,
Bourg plus tranquille si tu trouve une place coté interieur des pontons

sinon Mortagne -Bordeaux dans la journée faisable si bien motorisé

25 juin 2013
0

Le guide ne te servira pas à grand chose. Mais après tout...
Le guide Atlantique à la rigueur, le site du port autonome de Bordeaux pour les heures marée et le traffic maritime le jour j, le site des vnf pour les n° de téléphone éclusiers.

25 juin 2013
0

Il faut compter 5 à 6 heures de Mortagne au Pont d'Aquitaine, par le Chenal de Saintonge (Rive droite), vérification faite dans mes livres de bord.

On peut appareiller du ponton visiteurs de Mortagne (attention le bassin à flot, c'est 1 heure avant, 1 heure après PM) en gros 3 heures avant pleine mer à Lamena selon coef (le marégraphe de référence c'est Richard pour Mortagne, mais Lamena c'est plus précis).

Sur le canal VHF17, toutes les 10 minutes les hauteurs d'eau sont annoncées pour les différents point de l'estuaire (très pratique pour connaître à quel endroit le courant renverse : il n'y a pas d'étale dans l'estuaire, le courant bascule sur les bords puis au milieu du chenal, selon des paramètres très variables).

Nota : un Tonic 23 quillard cale 1,12 mètres lège, donc au moins 1,25 à 1,30 en pleine charge !

D'autres détails plus tard.

27 juin 201327 juin 2013
0

Documentation estuaire Gironde :

SHOM n°7029P La Gironde - La Garonne et la Dordogne jusqu'à Bordeaux et Libourne

Navicarte n°553 et 554 (deux cartes en une) -Entrée de la Gironde Port Bloc - Bordeaux

La Navicarte couvre une plus grande longueur d'estuaire, de Saint Georges de Didonne à Bordeaux, alors que la SHOM commence plus au Sud vers Saint Seurin d'Uzet.

La Navicarte se calque sur la limite de navigation fluviale en Gironde, à savoir la Pointe de Suzac.

Trop n'ayant jamais manqué, ça peut-être utile de pouvoir se repérer si on se fait attraper en avarie à la dérive par marée descendante, d'autant plus que les trois seuls abris avant les falaises de Meschers sont Saint Seurin d'Uzet, Les Monards et Meschers, Thalmont n'étant pas vraiment d'approche facile.

La Navicarte en ma possession est l'édition est de 1997, je ne sais pas s'il y eu des ré-éditions depuis, mais c'est facile à vérifier :

  • l'épave de l'Amiénois (1 NM au WSW de Talmont) est marquée depuis 2003 par une Cardinale Nord (date MàJ de mes cartes), avant c'était juste marqué par "Mats 14 mètres" (Hi! Hi! Hi! Les mats avaient disparus depuis plusieurs décennies avant la mise en place de la Cardinale, cela après que de nombreux plaisanciers se soient faits harponner par les bossoirs du bâtiment, qui restent souvent invisibles entre deux eaux

  • le Danger Isolé du Banc des Marguerites (1 MN au W de Meschers sur Gironde) est devenu une Cardinale Nord depuis 2009 (date MàJ de mes cartes), elle aussi brillait par son absence depuis des lustres ! Bon il n'y a pas non plus de vrai danger pour nos barcasses, c'est un banc de vase molle à la cote de 0,80 au plus basses mers, et encore sur une surface microscopique, en moyenne c'est du 1 à 1,20 mètres.

Ensuite n'importe quel guide des canaux du midi (genre Vagnon n°7) fera l'affaire de Bordeaux à la Méditerranée (pour faire des "éconocroques", il faut savoir ménager le porte monnaie de l'armateur, souvent confondu avec celui du capitaine, on peut trouver ça en bouquinerie assez facilement).

Pour emprunter les Canal du Midi :

  • il faut également avoir à Bord, le Règlement du Canal Latéral de la Garonne et celui du Canal du Midi (sans doute téléchargeable aux VNF, je n'ai pas vérifié)
  • il faut être titulaire du permis de navigation fluvial, quelque soit la puissance du moteur, cela dès que l'embarcation est pontée (contrairement aux lacs et eaux intérieures, les canaux et rivières ne connaissent pas les voilier, ou autres navires de mer), à noter que la Garonne est fluviale à partir de l'amont du Pont de Pierre à Bordeaux, entre le Pont d'Aquitaine et le Pont de Pierre, c'est une sorte de "non man's land", c'est soit une réglementation, soit l'autre qui s'applique selon le domaine d'application
  • acquitter une redevance auprès des VNF (plusieurs options possibles, voir leur site), attention (à vérifier) d'après ce que je sais, Castets en Dorthe ne délivre plus de titres de redevance de navigation.

à suivre...

28 juin 2013
0

Navigation de Mortagne à Bordeaux

personnellement je privilégie le Chenal de Saintonge (Rive droite = Rive Charentaise) pour remonter sur Bordeaux, il est balisé par des bouées vertes marquées S1 à S9 (pour Saintonge "n"), il y a peu de fond, moins de 10 mètres à PM et autour de 5 mètres à BM :

Avantages :

  • il n'y a qu'exceptionnellement des navires commerciaux privilégiés en navigation qui déboulent à 25 kts dans le chenal

  • en cas d'avarie, il y a un abri presque tous les 5 NM de Mortagne à Blaye, vu qu'on circule avec le flot, tous ces ports sont accessibles même en se laissant dériver au courant

  • en cas de catastrophe, se mettre sur l'ancre près de l'estran (ça tient très bien dans la vase au fond), au pire cap sur la berge, et plouf dans la vase (ne pas tenter de rejoindre la terre, on s'enfonce dans la vase jusqu'aux épaules, voir plus !). Contrairement à la rive Gauche (rive Médocaine), il n'y pas d'obstacles invisibles et sournois sous la vase (genre ferrailles, épaves ou bloc de béton), seuls quelques troncs et souches d'arbres, bien visibles sont échoués sur l'estran.

Les ports pratiquables (ils assèchent tous, mais le bateau reste à flot dans la vase liquide) sont dans l'ordre en remontant sur Bordeaux, à noter qu'il n'y aucun avitaillement possible à l'exception du port de Blaye (sous réserve d'avoir le code du portail du ponton) :

  • Port Maubert, la place visiteur (assez étriquée, il faut le dire) est sous la grue type SNCF, à noter que la darse du graveilleur à l'entrée du port peu avant la cale à un fond en gravier dur = quillards sans béquilles s'abstenir. Il peut y avoir également en saison un bateau promenade, mais en restant à bord, pas vraiment de soucis, les autochtones sont très sympas. Au pire on peut se mettre à l'estacade des pêcheurs, souvent vide d'occupant au fond du port, rive droite juste avant le pont.

  • Vitrezay, absolument enchanteur, avec un Pôle Nature très bien aménagé, devant le port des corps morts d'attente toujours à flot, le grand ponton dans le chenal ainsi que le premier ponton dans le port sont réservés aux bateaux de promenade, il y a l'eau et l'électricité au ponton.

  • Les Callonges, dernier port avant la Centrale du Blayais, assez encombré, mais on peut toujours se glisser à couple d'un chalutier (ils ne sortent quasiment que pour la pibale en hiver), il y a des restos sur zone.

  • L'ile Philippe (ou île de Patiras), éviter de mouiller autour de la S7, il y a des souilles très profondes laissées par l'extraction de gravier

  • Saint Androny, est un alignement de corps morts, ne pas mouiller d'ancre, il y a une ligne électrique qui alimente l'île Philippe (Patiras), ne pas aller mouiller maté entre l'Ile Philippe (Patiras) et l'île Bouchaud, présence d'une ligne à haute tension TA 8 mètres !!!

  • Blaye, le côté visiteur se trouve coté rive du grand ponton sous la citadelle dans le chenal, essayer d'arriver juste à PM, ou pile BM, ne pas hésiter à pousser de l'eau en attendant que le courant mollisse avant d'accoster. Une arrivée à mi-marée c'est la "casse quasiment assurée", jusqu'à 6kts de courant (on ne peut pas aller à terre, si personne au téléphone à la mairie), amarrer le bateau comme on le ferait pour un rôti. Au départ ne rien larguer sans personne à bord, dès la moindre amarre ou garde larguée le bateau fait un bon à deux mètres du ponton, impossible à ramener sans l'aide de la barre (un peu comme à Bourg d'ailleurs). En appareillant de Blaye, par mauvaise visibilité, contacter sur le 16 le Bac (Blaye-Lamarque), pour savoir sur quelle rive il est, il vous voit au radar mais ne sait pas que vous ne le voyez pas (le patron est très sympa, et n'hésite pas céder son privilège en cas de besoin), notez que vous déboulez, à mi-marée, à 8 voire 10 kts fond devant le port !

Autre chose remarquable à Blaye : le balisage s'inverse (comme au Pont d'Oléron) sitôt passé le feu (Rouge) de l'entrée du bassin du port, il faut laisser les rouges à tribord (Bouée D6 pour "Dordogne n°6), en effet le chenal de mer passe au sud du banc de Plassac. Toutefois ce banc n'est pas dangereux pour nos petits bateaux, il est entièrement en vase.

Rouler jusqu'à la BA0 (pour Bordeaux atterrissage), la séparation du chenal se fait au Bec d'Ambès, Cardinale W (n°62) pour marquer le chenal principal (Garonne), à partir de là, le balisage est à nouveau normal.

A noter qu'on peut largement naviguer en dehors du chenal commercial avec nos bateaux, il peut être utile de changer de côté (certaines balises sont sur la rive), le point délicat est le Seuil de Grattequina, assez étroit (épaves d'un côté, rive arborée de l'autre), et c'est assez chaud, si la hasard veut que deux cargos se croisent quand on passe avec son petit bouchon (on peut écouter utilement la VHF canal 12 (services du Port Autonome) pour avoir une idée du trafic dans le chenal.

Pensez également à surveiller les lames d'étrave des cargos, pour prévenir votre équipage quand elles arrivent.

ATTENTION :

  • pas de mouillage d'ancre entre Porte de Conac et Vitrezay (à mi-chemin environ 1 NM au NNW de Vitrezay), il y a la sonde de température de la Centrale du Blayais, la balise "Marque spéciale" qui situe la zone interdite est souvent aux abonnés absents.

  • pas de mouillage d'ancre entre les Callonges et Saint Androny (conduites de refroidissement de la Centrale du Blayais qui débouchent sur le Banc de Saint Louis).

au pire cap direct vers la berge et plouf se planter dans la vase, contrairement à la rive gauche (Médocaine) il n'y a pas d'obstacles sournois et invisibles dans la vase (genre ferrailles ou béton)

Ensuite en direction de Bordeaux, il n'y a plus d'abri commode, il faut rouler jusqu'à la ville.

Inconvénients :

on va moins vite (moins de courant) par le chenal de Saintonge, que par le grand chenal (Médoc)

on ne peut pas approvisionner la cambuse en bon jus de treille à Pauillac, où l’amarrage reste délicat en dehors de la PM (courants ératiques qui passent sous les palplanches dans tous les sens à l'intérieur du port), le maître de port est très sympa, et n'hésite pas à donner la main à quelqu'un de passage s'il décèle une difficulté ou une inquiétude pour l'accostage. A noter que le corps mort d'attente au S du port est souvent occupé.

(à suivre)

28 juin 2013
0

Merci beaucoup pour l´info!!!

28 juin 201316 juin 2020
0

Le seuil de Grattequina en images (chaud les marrons), pourvu que ça fonctionne, c'est mes premières photos après une longue absence de chez HEO :

Photo 1 : il faut passer entre les arbres et le cargo, alors quand il y en a deux, un montant et un descendant, :whaou:, mais c'est très rare (arrivé une fois en quinze ans, pas eu le courage de prendre des photos :lavache:)

Photo 2 : c'est pas zoomé :-D

Photo 3 : ouf il est passé, mais pas pour tout le monde :langue2:

28 juin 2013
0

le Vagnon

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (164)

Encore la pluie...

mars 2021