question de neophite, ils vont où les amperes ?

recemment je posais une question a propos d une eolienne, pour controler la charge mesurer l amperage. un heonaute me disait que ce test est a faire avec beaucoup de consommateurs en route (je suppose pour 'voir' les amperes sur le multimetre)
que ce passe t il si un appareil produit du courant mais il n y a pas beaucoup de consommation. je pensais que cette energie allait charger les batteries ? dans ce cas on ne 'voit' pas les amperes a l amperemetre ?
et enfin par exemple si des panneaux solaires produisent, pas de conso et batteries pleines (pas de dissipateur pour les panneaux), est ce qu on doit voir des amperes a l amperemetre ou y a t il un systeme qui stoppe la production ?

L'équipage
23 août 2013
23 août 2013
0

Il y a des ampères s'il y a des consommateurs; batterie chargée et rien qui "tire" dessus il n'y a pas d'ampères.
La seule chose qui est continue c'est la tension, que l'on peut faire varier selon les besoins.

23 août 2013
0

est ce qu une batterie dechargee est consideree comme un consommateur et peut exploiter au maximum les amperes qui peuvent etre donnes par une eolienne ?

23 août 2013
0

oui.

23 août 2013
2

C'est même fait pour ça !!!
Si tu ferme un robinet l'eau reste dans le tuyau et ne coule pas. Et le compteur de la maison ne tourne pas. Les ampères c'est pareil, pas de consommateurs (robinet), pas d'ampères qui "circulent" (eau), et l'ampèrementre à 0 (compteur).
La tension, elle, reste constante (on pourrait dire que c'est la pression de l'eau dans le tuyau).

23 août 2013
0

Loi d'Ohm:
U (V) = R (Ohms) X I (Ampères)

Que dire de plus... En tout cas c'est par là qu'il faut commencer.

23 août 2013
0

Encore faut -il avoir eu l'explication de ce qu'est la tension donc plus exactement la différence de potentiel, de ce qu'est l'intensité, plus exactement l'intensité du courant électrique et de plus définir la résistance ?? à quoi à l'ennemi, ou la résistance électrique.
L'image donnée par Rodrigue est plus explicative pour un néophite.
Quand a par où commencer........cela fait des années que je me pose la question sans en avoir la réponse.

23 août 201323 août 2013
0

Oui bon... La bonne vieille analogie hydraulique, pourquoi pas..
U (Pression de l'eau)= R (Diamètre du tuyau) X I (Débit).
I (Débit)= U (Pression de l'eau) / R (Diamètre du tuyau)
R (Diamètre du tuyau)= U (Pression de l'eau) / I (Débit)
Mais à un moment ou à un autre il faut se passer de ce genre d'analogies qui ne renseignent en rien sur les notions de puissance et d'énergie..
Car après que fait-on des Watts (Puissance: U X I) et des Joules (Énergie: W/s ou KWh ou Calorie) et des Ah (Quantité d'électricité: coulomb)?
Par ou commencer: Par se donner la peine d'acquérir solidement quelques notions simple de base de physique pour ne pas tout mélanger, on n'y coupe pas, et savoir faire les quatre opérations.
Mais je persiste et signe; c'est par la loi d'Ohm qu'il faut commencer en électricité.
Et puis travailler et réfléchir avec des SCHÉMAS (Désolé pour les majuscules).
On n'a rien sans rien et la maîtrise d'un sujet ne se fait pas sans un minimum de travail de compréhension des notions de base (Réflexion d'un vieux con que je suis d'ailleurs, j'en suis bien conscient)

24 août 2013
0

Au début ,avant les mathématiques il y a les constatations physiques que l'on mathématise éventuellement ensuite pour en tirer des généralités. Plus tard seulement on se coupe des réalités.
Il n'y a pas de pur génie. Un génie vit dans son temps.
Un BB s'émerveille de l'eau qui coule (électrons qui coulent) et de l'eau qui stagne (électricité statique). Pourquoi tout compliquer quand (presque) tout peut ètre vu simplement.
Le plus curieux est cette obstination à voir partout des complications ou du mystère où il n'y en a pas, si on découpe (ou analyse) correctement les problèmes.
En fait le blocage principal vient du fait que l'on refuse d'avancer par facilité ou manque d'intérèt.
(Avant le GPS) Antoine raconte avoir fait rapidement absorber la navigation astro à un voileux réfractaire du côté méninges, en partance. Mais ce voileux tenait tout de mème à sa peau!!!

24 août 201324 août 2013
0

Question difficile...
Clairement il faut commencer par le continu. Si les principes de base en continu sont assimilés on peut largement s'en contenter et les appliquer à l'alternatif basse fréquence (50 Hz du secteur) sans trop nuire à la rigueur. En audio et en radio (BF, HF, VHF), pas question bien sûr de faire cette impasse
De cette manière on peut évacuer la notion d'impédance qui est beaucoup plus abstraite.
Dans ce cas on assimile le W au VA, on ne se préoccupe pas des notions de réactance et c'est beaucoup plus simple. Bien sûr il ne faut utiliser que les valeurs efficaces.
On n'oublie pas cela dit, qu'un transformateur ne fonctionne pas en continu.
Bases mathématiques? Aucune ne sont nécessaires en dehors des quatre opérations si on s'en tient à une modélisation du continu parfaitement suffisante.
L'électricité ne se "voit" pas et a une existence physique abstraite dont les manifestations sensibles sont toujours indirectes. Il faut donc avoir recours à la mesure. Il faut donc savoir comment mesurer, où mesurer et surtout ce que l'on mesure mais on fait tout avec seulement les intensités et les tensions et donc un multimètre de base.
J'insiste très lourdement même si je sais que c'est pénible sur le SCHÉMA. On ne fait absolument rien sans schéma. Je sais qu'il est souvent long, pénible et fastidieux de l'établir si on ne le possède pas mais c'est primordial. Je lis souvent des fils techniques électrique ici (Je n'interviens à peu près jamais) et je suis parfois effaré de voir des fils avec des dizaines de contributions sans le moindre schéma, on ne fait rien en électricité sans ça.
Comment éveiller la curiosité intellectuelle chez quelqu'un qui n'en a pas ou peu? Vaste programme comme dirait le grand Charles. Moi je me dis que si on a un bateau, qu'on navigue, on en a un minimum mais je suis peut-être optimiste...
Cela dit, tout seul ce n'est pas facile, je pense que le plus efficace et surtout le plus passionnant humainement est d'acquérir ces notions avec quelqu'un qui sait et qui a envie d'expliquer et de prendre le temps avec un minimum de pédagogie. Et bien sûr de manière aussi pratique que possible de préférence sur le bateau même de celui qui veut apprendre. Mais on n'échappe pas à cette fichue loi d'Ohm pas si compliquée que ça tout de même...
Moi en tout cas j'aime beaucoup le faire. Ceux qui me lisent parfois doivent le savoir.

24 août 2013
0

Oui tu as raison,mais le raisonnement, vaut -il mieux commencer par l'alternatif ou le continu ?
La démonstration par l'exemple ou le tableau, les transpositions mathématiques ou les transposition en physique .......?
Le regarde d'abord ou essai d'abord.
L'acquisition des connaissances par les mains ou les yeux ?
Que faire en face une évidente incompréhension ?
Que faire face a des bases mathématiques non maitrisées ?
Comment éveiller l'envie de savoir face a quelqu'un qui n'a envie que de survoler ?

24 août 2013

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (79)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021