Question con, mais rigolote. Peut-on faire reculer le voilier ?

Petite question con :D
Si on borde toutes les voiles à contre, peut-on faire reculer le voilier ?
J'imagine qu'il doit être très ardent :D
(et que la barre doit être particulièrement dure)

A ne pas tester par plus de 10noeuds de vents.

Nota : la question ne s'applique pas aux prao amphidromes, vu qu'ils sont faits pour.

L'équipage
18 nov. 2016
18 nov. 2016
5

le problème c'est que si tu avances et tu recules comment veux-tu comment veux-tu..... :jelaferme:

19 nov. 2016
2

les voiliers, c'est comme les chevaux, il faut leur parler gentiment et il font preuve de bonne volonté. Mais il y a aussi des vieilles carnes qui ne veulent rien savoir !

18 nov. 2016
2

Faut être trois, un barreur qui coordonne, un équipier qui pousse la bôme de la GV vers l'avant, un autre qui met à contre (à l'extérieur des filières) le point d'écoute du génois (l'enrouler si trop de surface).
Après faut doser la poussée des 2 voiles en régulant la mise à contre, le barreur gère la marche arrière en ligne droite toujours face au vent en compensant légèrement. Ça le fait, c'est même amusant, il faut un peu vent et pas trop, si beaucoup de vent mettre un bout de génois et prendre des ris dans la GV. J'ai essayé jusqu'à 12 m au delà je sais pas.

Sur les anciens gréement doris ou voile au tiers pour aider à virer vent devant on mettait la misaine à contre (on disait mettre la misaine au poisson) il fallait déborder le point d'écoute à contre à l'extérieur sans passer à l'eau! dès que le lit du vent était passé, cela avait pour effet de faire culer le bateau, immédiatement le barreur devait inverser la barre sinon manque à virer.

18 nov. 2016
5

Ben oui, sinon comment mouiller à la voile seule et sans moteur ... un basic des Glénans
A+ JM

22 nov. 2016
0

Pour mouiller seul sans moteur il suffit de choquer, attendre que le bateau s'arrête, laisser tomber la pioche, et dérouler la chaîne, chez moi le bateau part en travers jusqu'à ce que je bloque la chaîne et qu'il fasse tête en tirant sur l'ancre ?

18 nov. 2016
0

Ah, mais si le vent est de face, c'est trop simple, il suffit de se laisser dériver.
Non, j'espérais que l'on puisse gagner au vent, donc en ayant un flux laminaire ... Mais à l'envers.
Inutilité maximale, je suppose.
Sinon, je note l'astuce pour virer face au vent en reculant.

18 nov. 2016
2

si vous gréez une voile sur le pataras, vous pouvez éventuellement espérer faire un peu de gain au vent en marche arrière.

c'est pas très différent que de faire du près sous génois seul (en beaucoup moins efficace, mais certainement intéressant pour faire rigoler tout le plan d'eau).

dans le même genre, le spi gréé à l'arrière du bateau qui avance en marche arrière, ça fait rire aussi.

18 nov. 201618 nov. 2016
0

genois a contre avec un tangon et gv a contre ?
utile pour les marche arriere de plusieurs miles, quand on ne peut pas faire demi tour :alavotre:

18 nov. 2016
0

Même avec la gv seule, ça le fait. Par exemple pour s'extraire d'une place entre deux catways.

18 nov. 201618 nov. 2016
0

Reculer à la voile, oui, c'est possible, mais faut pas espérer faire du près dans un F7 :langue2:

si je devais faire, je tenterais sous GV seule.

ça fait sans doute partie de la légende, mais il parait que Tabarly rentrait un bateau en marche arrière sur une place de ponton... je ne pense pas que c'était avec Pen-duick et je ne sais pas si c'est vrai, mais c'est une histoire qui se racontait il y a une époque... :heu:

18 nov. 2016
4

On ne dit pas reculer mais CULER. Bien sûr que c'est possible.

19 nov. 2016
0

On en revient aux chevaux !

:acheval:

18 nov. 201618 nov. 2016
2

il peut le faire ?
oui il peut le faire !
(applaudissez) :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:
:-p

18 nov. 2016
0

cet exercice faisait partie de l'apprentissage au Château du Taureau à Morlaix.
Facile en caravelle ou plus gros: foc à contre, bôme tenue à contre à la main, barre dans l'axe et prise de petits angles de barre pour corriger la trajectoire, sur mon First 325 en forain j'en joue quelquefois pour crocher l'ancre sans culer trop vite. Cela évite de démarrer le moteur et fait plaisir!

18 nov. 201618 nov. 2016
0

Un voilier cule quand il soulève sa jupe.
A question con réponse équivalente.

18 nov. 2016
0

Et on peut voir ses apendices

19 nov. 2016
1

Npc: un voilier coule quand il baisse sa jupe
A réponse con réponse con.

18 nov. 2016
0

Du temps où on relevait son ancre sans guindeau je m'amusais à le faire par très petit temps pour sortir d'un mouillage encombré. Les voisins n'aimaient pas trop mais ça marche bien sous GV seule.
Maintenant faut démarrer le moteur pour que le guindeau fonctionne, du coup on oublie ces petits plaisirs.

18 nov. 2016
1

En multi fréquent et relativement facile,

18 nov. 2016
0

Au moteur et en fluvial, on dit 'cajoler cul en avant'.

18 nov. 2016
0

On joue à cela avec les dériveur en école de voile.
Faut dire que c'est facile : une main sur la bome une main sur la barre et hop on recule (si on est face au vent évidemment)
Maintenant, tu ne fais que quelques mètres comme cela pour dégager un endroit serré. Et on évite la chose par bonne brise.
Jamais essayé avec un 'vrai' bateau lourd.

18 nov. 2016
1

Tout régatier connait cette manoeuvre essentielle sur la ligne de départ !

18 nov. 2016
0

Tout quoi ?

19 nov. 2016
0

Je fais ça tous les jours en utilisant la technique du "Culage belge" qui s'utilise par n'importe vent et sous n'importe quelle allure.

19 nov. 2016
0

C'est un truc qui se fait fréquemment sur un dériveur en régate par exemple pour ne pas franchir la ligne de départ trop tôt et il y a d'autres circonstances dont je ne me souviens plus. On met la GV à contre quand on est face au vent et on barre à l'envers. Pas si facile que ça car si on va trop vite la barre devient beaucoup trop dure. C'est bon a savoir en régate d'équipe pour bloquer un adversaire et permettre à son partenaire de revenir.

19 nov. 2016
1

Ce n'est pas une question "con" du tout puisque la technique existe et à l'époque lorsque l'on faisait les régates de Belle Ile avec notre Muscadet, pour ne pas utiliser le moteur HB (qui faisait horrible à l'arrière du bateau (pour un puriste de la voile)) on quittait le ponton à la voile (on pouvait encore le faire à ce moment !) en culant à la GV bordée à contre par un équipier. L'avantage est que l'on peut doser facilement la vitesse de recul en jouant sur la GV et une fois en travers du vent après avoir viré il est très facile de repartir en envoyant éventuellement le génois ou en poursuivant avec la GV seule bordée normalement.

22 nov. 2016
0

Lorsque les grands voiliers à phare carré tentaient un virement vent debout, manoeuvre assez rare et à faire dans de bonnes conditions, il y a un moment du virement de bord où le phare de misaine porte à contre. Le bateau cule. On inverse la barre pour qu'il reprenne du vent sur le nouveau bord. Dès qu'il a pris de la vitesse sur l'avant, on le met sur le nouveau cap.

22 nov. 2016
0

En tout cas faut pas avoir peur pour le safran et ses ferrures.

22 nov. 2016
0

C'est rarement pour atteindre de grandes vitesses que l'on cule. Cela fait parti de la maîtrise que l'on devrais atteindre d'un voilier.

22 nov. 2016
0

Pas si mal la manœuvre, s'il n'y avait pas le moteur HB !
Pour amortir l'arrivée, il vaut mieux un aviron qu'une gaffe...

;-)

22 nov. 2016
0

C'est encore mieux d'envoyer le spi avec la drisse de GV !
;-)

22 nov. 2016
0

La barre dure , des noeuds ,on cule !!!!! Humm hummmm !

22 nov. 2016
0

Donc, la barre dure , con , noeuds, jupe ,culé !!!
Vous êtes joueurs !!!!

22 nov. 2016
0

Bonjour,
Si tu es dans le chapitre freestyle, tu peux reculer par la méthode classique (gv à fond à contre mais dans l axe du vent seulement ) mais tu peux aussi faire une marche arrière sous spi ( oui oui ) en prenant la drisse de gv au lieu de celle de spi, tu peux aussi gonfler ton spi en faisant une marche arrière au moteur, sinon en voile légère tu peux aussi faire de la marche arrière au près ( et même en solitaire ). Pour cette dernière, je vous laisse imaginer le mode d emploi, et si vous l avez trouvé, je vous laisse réfléchir sur une marche arrière sans pousser aucune voile et sans sans safran.....

22 nov. 201622 nov. 2016
0

On recule aussi entre autre avant un départ de régate pour enlever les algues dans les appendices.
C'est le moyen le plus efficace.
L'oubli est pardonnable mais pas de le négliger tant ça peut être important.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (63)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021