question aux spécialistes des voiles

Bonsoir

Comment faire pour modifier un génois sur mousqueton afin qu'il puisse se mettre sur un enrouleur?

ou encore comment coudre une ralingue .

Merci à tous ceux qui savent d'être le plus didactiques possibles .(des explications détaillées , pas à pas, seraient bien venues)

Bonne soirée à toutes et à tous

L'équipage
04 jan. 2013
04 jan. 2013
0

AMHA... À moins d'avoir la machine qui va bien pour coudre toutes ces épaisseurs, aller voir ton voilier préféré qui te fera ça bien pour pas grand chose... (remplacé sur mon foc inter il y a 3 ans pour 220 euros, y compris fourniture de 8,8m de ralingue et pose de renforts sangles aux points d'amure et de drisse), c'est le genre de boulot qui ne souffre pas l'à-peu-près, t'es mal si ça se déchire quand ça souffle.

04 jan. 2013
0

Pour transformer un génois classique en GSE, il ne suffit pas d'enlever les mousquetons et coudre une ralingue. Il faut retailler le guindant "droit", c'est à dire supprimer le creux pour que la voile s'enroule correctement. Il faut aussi refaire les points de drisse et d'amure.
Une voile prévue d'origine pour s'enrouler a une coupe bien spécifique, différente d'une voile prévue avec mousquetons.

Bref, si tu n'y connais rien et que tu n'as pas de machine assez costaud... je rejoins l'avis de Sailortoun.

;-)

04 jan. 2013
4

bonsoir ,
c'est pratiquement impossible il faut couper le guindan en negatif ,monter une bande de rattrapage de creux ainsi qu'une raligue et des sangles sur renforts sur le point de drisse et d'ecoute
c'est à dire engager des frais sur une voile ancienne qui ne sera jamais fonctionnelle sauf au allures arrivées et qui manquera de creux qui s'enroulera mal en faisant monter le point d'ecoute et en faisant une poche
par contre garder ce genois pour l'envoyer au portant en ciseaux ,ça tire presque comme un spi et c'est facile a manoeuvrer .
ALAIN

05 jan. 2013
0

Merci pour vos avis.

"aller voir ton voilier préféré qui te fera ça bien pour pas grand chose..."
et
"c'est pratiquement impossible"

Des informations sur la façon de supprimer le creux , de refaire les points de drisse et d'amure seraient les bienvenues.

Bonne soirée à toutes et à tous

05 jan. 2013
0

à chaque voile son usage : un génois sur enrouleur est une voile coupée spécifiquement. Un génois sur mousquetons n'est pas adapté à la transformation, sauf à y consacrer pas mal d'argent pour un rendement très aléatoire.

05 jan. 201316 juin 2020
0

Si tu ne veux absolument ou ne peu investir dans la transformation chez un voilier,il y a une solution.
Tu enlèves les mousquetons et tu les remplaces par des coulisseaux de grand voile, tenus à chaque oeuillet par une frette très serrée.
Tu prends évidemment des coulisseaux qui rentrent dans la gorge de ton enrouleur.
C'est vraiment un pi aller, et d'accord avec les collègues pour le rendement de la voile.
Mais si c'est ce que tu veux absolument faire,c'est le plus simple.
Pas de renforts à prévoir.
Quelle taille, ce génois ?
Si dessous, photo du style de montage.
C'est sur mon ancienne GV, mais le travail est le même.

05 jan. 2013
2

Sans ironie de ma part... je serais curieuse de voir le résultat !
:lavache:

07 jan. 201307 jan. 2013
0

C'est une excellente idée !! Bien évidemment, faut pas s'attendre à un résultat fulgurant au niveau rendement et enroulement. Mais je pense pas que vous vouliez vous attaquer à des régates royales !! Alors c'est surtout une bonne débrouille de circumnavigateur.
Parfait !

05 jan. 2013
0

salut Bernard !
(ici petit grain tropical, mais 28° !)
pas très facile de reprendre un gén pour le transformer, et ça a un coût !
si te tiens est vraiment en bon état, à voir, mais je crois me souvenir qu'il est déjà un peu creux, donc du travail ...
voir dans les occases, chez microsailing par ex
sinon voilerie incidences sur le port de pêche juste à côté de Tonnerre Gréement, emmène le et demande un devis ?

à+

05 jan. 2013
0

Moi, je critique toujours...

Mais, je vois pas la différence entre un étai et un étai creux pour enrouleur pour la forme d'un génois!
Si vous voulez une forme de voile correcte déroulée, la coupe du génois est la même qu'il soit pour enrouleur ou non...!

Par contre, il est vrai que, dans ce cas l'enroulement est plus rapide dans l'ordre :
1- sur la bordure
2- sur la chute
3- au centre du guidant

Il faut donc régler le point d'amure en l'avançant un peu plus pour détendre la bordure et fermer la chute qui à tendance à se détendre à cause de la souplesse en torsion de l'étai de l'enrouleur.
Le voilier doit aussi prévoir un "bourrage" au centre du guindant pour augmenter le diamètre d'enroulement et rattraper le creux du centre du génois.
Il faut aussi détendre un peu l'étai, c'est, à priori le contraire qu'il faudrait faire, mais sur un enrouleur, le creux étant difficile à reprendre, détendre le patara permet de renvoyer le creux sous le vent et avoir un meilleur profil global (à observer, selon la voile, l'oeil et la barre sont les meilleurs indicateurs...)

Pour transformer un génois mousqueton en enrouleur, la plus simple des solutions est de découdre le guidant et de recoudre une bande de ralingue (elles existent toutes faites chez les fournisseurs des voileries) en reprenant un peu le creux au centre du guidant.

On doit aussi faire la bande de ralingue avec un second bout de 12 ou de 14mm, 50 mm en arrière de la ralingue entre deux coutures dans un fourreau même non ajusté. Cela sert à augmenter le diamètre d'enroulement pour reprendre le creux du centre du génois.

Tout dépend donc de l'état du génois, je pense que c'est une solution parfaitement réaliste et pas très chère.

05 jan. 2013
2

Pour les coulisseaux , je ne tenterais pas le coup, ça va exploser et tu vas de retrouver avec un volie deralinguee tenue en trois points, bonjour l embrouille,les conseilleurs ne sont pas les payeurs...

06 jan. 2013
0

Bien relire l'INTREGRALITE de mon intervention.
Et d'abord, connaître la taille de ce génois.
Quand aux conseilleurs qui ne sont pas les payeurs, la ça ne coûte rien, alors, la morale . . . . . . . .

07 jan. 2013
0

Tout à fait d'accord avec toi ! Les mousquetons sont déjà sur des renforts !! des bonnes surliures avec un fil de bon diamètre fera parfaitement l'affaire. J'ai 15.000 milles au compteur (atlantique, pacifique) et la démerde s'acquiert sur le pont d'un voilier et pas ailleurs !!

05 jan. 2013
0

Bonsoir

je sens que ça commence à devenir intéressant, je me doutais un peu des premières réactions j'espérais même qu'il y en aurait pour expliquer que mettre un enrouleur c'était la dernière chose à faire, ça va peut être venir.

Pour répondre à bil qui se fait bronzer aux antilles.
j'ai regardé chez microsail mais il n'ont rien comme génois qui convienne pour un love love.
J'ai l'enrouleur ( plastimo 608) que je pense monter bientôt éventuellement avec ton aide quand tu seras rentré
En attendant d'avoir trouvé un génois d'occasion spécial enrouleur à un prix compatible avec la valeur du bateau; une fois l'enrouleur monté , plus question d'aller se promener , dommage.

Dans cette optique l'idée de GG semble intéressante ....... encore plus si MN31 est curieuse de voir le résultat.

Merci pour la réflexion constructive de pioupiou.
Avec le montage proposé par GG:
IL n'y a pas plus de raison pour que ça s'arrache au niveau du génois qu'il n'y en avait avec les mousquetons.
Par contre , en effet il pourrait y avoir arrachement au niveau de la gorge de l'enrouleur, lorsque le génois est totalement ou presque totalement déroulé sauf à multiplier les coulisseaux. , mais pourquoi pas.

En regardant les génois d'occasion , on en voit pas mal , les moins chers n'étant pas forcément ceux en plus mauvais état , mais ils sont trop grands d'où l'idée de les retailler par le bas , de recoudre la bordure et de refaire les points d'amure et d'écoute.

Quelles sont les objections, les conseils pour mener à bien l'opération?

En tout cas merci à toutes et à tous pour votre participation.

05 jan. 2013
0

J'avais oublié , merci manhasset ton intervention est intéressante ,je vais la relire plusieurs fois car elle est dense.

06 jan. 2013
0

je suis pas spécialiste des voiles, mais je rejoindrait aisément l'avis de manhasset : il suffit de découdre l'ancienne ralingue et d'en recoudre une nouvelle. D'autant plus qu'un vieux foc sur mousquetons doit être quasi aussi creux qu'un foc sur enrouleur neuf...la toile risque d'être un peu plus élastique par contre...
Là où je met un bémol, c'est que la ralingue vendue par le fournisseur, elle se vend par rouleau de 100m, et au niveau prix, on se rapproche du prix d'un génois neuf pour ces petits bateaux!
Et puis il faut une bécane costaude pour piquer toutes ces épaisseur de dacron, et qui fasse le point zigzag (va pas coudre cette ralingue au point droit, malheureux!). A part une machine industrielle, je ne vois pas...
Tu peux t'en faire prêter une ?
Pour ce qui est de retailler une voile d'occase par le bas, il te faudra découdre les renforts, et certainement les recoudre à la main, si t'as pas de bécane assez solide . Mais après, c'est tout à fait faisable, tant que t'as que la bordure à retailler (mèfie toi de ne pas retailler à cheval sur deux laizes...).

06 jan. 201306 jan. 2013
0

"D'autant plus qu'un vieux foc sur mousquetons doit être quasi aussi creux qu'un foc sur enrouleur neuf"

FAUX ! les voileries taillent des GSE avec juste un peu de creux pour qu'ils aient assez de puissance par petit temps à médium, puis assez plats pour avoir un rendement correct une fois enroulés partiellement.

On fera jamais un pur-sang d'un cheval de labour ! :mdr:

06 jan. 2013
1

bonjour,
c'est n'importe quoi ,
on va arriver aux voiles en sacs de riz que l'on rencontre en indonesie ,ne pas oublier les trous pour faire local
sur un love love un genoa neuf ça ne coute pas un bras
ni un poumon ce serait dommage de bricoler une vieille voile qui ne fonctionnera jamais correctement c'est de l'argent jeté à la mer
alain

06 jan. 2013
0

Bonjour

"c'est n'importe quoi ,
on va arriver aux voiles en sacs de riz que l'on rencontre en indonesie ,ne pas oublier les trous pour faire local
sur un love love un genoa neuf ça ne coute pas un bras"

On dérive parfois un peu rapidement hors du sujet , un bras ou un poumon n'ont pas la même valeur quand on a fait de la spéculation immobilière ou quand on a gagné honnêtement sa vie à la sueur de son front.

Dommage , les interventions de nora sont en général de qualité.

06 jan. 2013
0

Le plus simple et le plus efficace, c'est de revenir aux systèmes de focs endraillés via mousqueton.
D'ailleurs une frange des plaisanciers préfèrent encore naviguer de cette manière.
Au moins quand la brise se lève, la voilure reste pleinement opérationnelle.

06 jan. 2013
1

@ benfantasy

Ma remarque sur les ralingues toutes faites concernait la simplicité pour le voilier et non une utilisation amateur.

@60onora

Je suis d'accord avec toi sur un "retaillage" d'un génois plus petit dans un génois usé, c'est du n'importe quoi, mais la transformation d'un génois mousqueton en enrouleur est une opération parfaitement réalisable à un prix accessible.

Quand à la solution coulisseaux, elle est sans intérêt et dangereuse.
D'abord il faut trouver des coulisseaux qui soient au bon diamètre, les gorges d'enrouleur sont bcp plus fines que celles des gv. Les coulisseaux seront alors bcp moins résistants que necessaire.
Second problème, les gorges des enrouleurs ne sont pas faites pour subir des tensions ponctuelles, mais une tension continue tout le long de la ralingue. Il y a un risque certain d'arrachement.
Enfin, la surépaisseur du coulisseau provoquera des déformations (et de l'usure) lors des premieres prises de tour, on se retrouve donc avec un génois continuellement déformé, d'abord par les coulisseaux et leurs renforts puis, plus classiquement par l'enroulement...

Mauvaise solution!!!!

06 jan. 2013
0

De là mon bémol, mais chacun fait ce qu'il veut de son argent...
Pour moi, le prix de la modif est à peu prêt aussi cher qu'un génois neuf pour cette taille de bateau. Sans compter que si ça marche, ça va pas durer, comme je le disais ton foc est certainement vieux...
Retailler une voile par le bas, c'est pas un truc incohérent dans la mesure où on ne touche qu'à la dernière laize, c'est à dire pas une énorme marche de manoeuvre...
Après, j'arrive à comprendre qu'on essaie de se débrouiller parce que c'est cher la plaisance!...Mais quelque fois ça vaut pas le coup, et là, à mon avis ce sera mieux de continuer encore avec ton foc endraillé, le temps d'économiser pour un foc neuf.

07 jan. 2013
0

je suis très surpris d'apprendre que la modification serait à peu près aussi chère que le prix d'un génois neuf.

voici le prix de leesails à honk kong en mars dernier indiqué par un acheteur sur un autre forum

1 pc Furling Genoa of 5.8oz USwt dacron, 7.68m luff x 3.7m foot x 7.32m leech, with #4601 Sunbrella sunstrips US$543
extra for foam luff US$86

soit 629 dollars , plus la douane , plus la tva (environ 40%)

J'aimerais savoir comment on peut affirmer que la transformation serait aussi chère

07 jan. 2013
0

non, surement pas aussi cher !
mais passer 3H à retailler + quelques fournitures,
200€, c'est vite fait ...
le mieux est de demander aux pros ;-)

06 jan. 2013
0

Les jugements sont un peu trop lapidaires en ce moment sur le forum.
Se contenter de proposer des solutions, c'est beaucoup mieux.

Retailler un génois et lui adjoindre des mousquetons pour l'installer sur un enrouleur, c'est beaucoup de travail pour un résultat décevant.

Reprendre la solution focs endraillés et tenter de trouver, par exemple, un génois pour enrouleur, d'occasion, semble un choix plus pertinent. Et si tu n'as que le génois, les focs se vendent à tout petits prix en ce moment.

06 jan. 2013
0

Je ne suis pas du genre à émettre une solution sans l'avoir testée, ni à tenir des propos lapidaires sans savoir, bien au chaud derrière mon ordi.

J'ai bien insisté sur ma demande de taille de ce génois.
Le ratio échantillonnage/ forces n'est pas du tout le même sur un 25 Pieds que sur un 35 pieds.

J'ai réalisé cette solution de coulisseaux sur le Fantasia d'un pote, désargenté provisoirement suite à l'achat de son bateau et un génois explosé dans un fort coup de vent.
Il en a été ravi deux saisons, le temps de refaire la caisse de bord pour l'achat d'un nouveau génois.

J'ai bien précisé que les performances ne sont pas au rendez vous.
J'ai également bien précisé que cette solution est un pi aller.
Mais ça marche, ou du moins ça dépanne, et ce n'est pas cher.

Mesdames et Messieurs les censeurs, je vous salue bien.

GG, 40 ans de navs à la voile pure, principalement Manche et Gascogne.

06 jan. 201306 jan. 2013
1

Que d'orgueil !

Le plus étonnant, c'est que ce n'est pas ton intervention qui s'est avérée…lapidaire.

06 jan. 2013
0

j'ai échangé une caisse de pinard argentin contre un GSE de maramu, mais j'ai du faire changer la ralingue de 7,5 mm pour une de 5mm standard Coup de l'opération 150$ NZ...mais mauvaise surprise ce gse était un peu trop long de 25 cm ...alors j'ai pris mes beaux ciseaux, enlevé ces 25 cm au dessus des renforts d'écoute et d'amure et recousu le tout, à la main avec l'aide d'une paumelle et d'une mini perceuse ...bon deux jours de boulot non stop, mais je suis content du résultat et ça tiendra bien les prochaines traversées: 10000 milles. Tout est possible sur une voile avec un peu de matériel et beaucoup de temps. Bon courage

06 jan. 201306 jan. 2013
0

Tu sais manhasset, beaucoup de voilier utilise du bout qu'ils cousent en gallon dans de la bande droit-fil, pour faire les ralingues. Bon il faut quand même acheter un rouleau de bande droit fil et du bout...

06 jan. 2013
0

Mais je suis en train de penser, microsailing, quand ils vendent certaines de leurs voiles, ils proposent de changer la ralingue contre une centaine d'euros. Tu peux peut-être leur demander, ça coûtera peut-être un peu plus que cent euros, mais si tu prends soin de lui avancer le boulot (découdre la vieille ralingue par exemple), tu t'en tireras peut-être pour pas trop cher pour ta modif.
Par contre tu n'as toujours pas de protection UV, à ce prix là...

06 jan. 201306 jan. 2013
0

Depuis le temps que le fil est lançé, il devrait déjà être à poste, ce génois ! :mdr:

06 jan. 2013
1

allez une petite astuce pour faciliter la couture manuelle
on positionne la partie à coudre avec une agrafeuse en positionant les agraffes soigneusement puis on les enleve
au fur et à mesure que le fil avance dans les trous qu'elles ont fait cela permet de coudre de fortes épaisseurs sas effort
alain

06 jan. 2013
0

Pour les renforts , vaut carrément mieux y aller au poinçon, des fois...

07 jan. 2013
0

avec une mini perceuse, style "dremel" c'est encore mieux !

07 jan. 201307 jan. 2013
0

Perso, quand je modifie ou répare une voile, pour tenir les renforts en place, je les colle avec quelques gouttes d'une néoprène incolore, très peu.
Ainsi le travail reste en place et je peux coudre.
Ma machine accepte jusqu'à 6 couches de tissu, au dessus, ce qui est rare, je fini à la main.
J'évite de faire des trous comme l'explique nautonier, je préfère un poinçon bien affûté, et un maillet en bois.
Le problème du foret, c'est qu'il déchire le tissu et crée une faiblesse.
Le poinçon, dans une certaine mesure, ne fait qu'écarter les fibres pour laisser passer l'aiguille.
Et ça va très vite.
Et de plus pas besoin de 220 V.
Mais la solution la moins chère et la plus efficace pour Bernard, serait de coudre directement une ralingue en bout sur son guindan.
A l'ancienne, comme nos voiles d'il y a 40 ans.
C'est super simple à faire, rien à acheter à part un morceau de bout , du fil poissé et une aiguille triangulaire.
Surtout pas d'aiguille ronde, c'est pour ravauder les chaussettes.
Et comme ça, les esprits chagrins seraient contents ?

07 jan. 2013
0

alors l'idéal pour pas être emmerdé c'est bien encore de se passer d'enrouleur et d'avor des focs à mousquetons à endrailler.. :langue2:

07 jan. 2013
0

Merci GG pour ces précisions

Est ce que tu aurais une photo montrant comment coudre directement une ralingue en bout sur le guindan?

08 jan. 2013
0

@ Bernard:
Je te fais ça dans la semaine

08 jan. 2013
0

ça c'est + que sympa

08 jan. 201316 juin 2020
4

Bon comme promis :
Couture d'une ralingue :
mon essai pour démo est fait avec une vieille voile de réforme et un vieux morceau de bout beaucoup trop
gros, mais plus clair pour l'exemple.
Prendre également du fil poissé, tu trouves ça chez tout les ships.
Moi j'ai pris du fil de couleur pour que tu suives mieux le cheminement.
Bon, je préviens de suite, j'ai réalisé cela à l'arrache, sans aucun soucis esthétique du travail, uniquement
pour montrer la façon de faire.
Photo 1
faire une surliure bien souquée pour démarrer et bien bloquer la ralingue sur le guindant.
Photo 2
passer le fil dans le premier toron qui se présente à l'aiguille
Photo 3
à l'aide de l'aiguille triangulaire, percer la voile. Si tu n'as pas de paumelle, fait un avant trou avec un poinçon
affûté et un marteau.
Désolé,je suis contre la dremel qui déchire le tissu. le poinçon ne fait qu'écarter les fils de la voile sans trop les
couper
Photo 4
revenir piquer sous le toron suivant
Photo 5
piquer la toile avec un espacement identique, de manière à conserver une certaine esthétique.
Photo 6
Voila ce que ça donne en laissant du mou dans le fil.
Ce qu'il ne faut pas faire, il faut que chaque passe soit bien souquée.
Photo 6
Voila ce que ça doit donner. Un travail régulier et bien souqué à chaque passe.
De plus,il est souhaitable de faire un noeud d'arrêt tout les mètres, de manière à bloquer ton travail.
Je te conseille de faire un essai de gréer ton génois sur l'enrouleur après la réalisation du premier mètre de
ralingue. Histoire de voir si l'ensemble coulisse bien.
C'est vrai, c'est long à faire, mais vraiment gratifiant comme travail. Rien de plus plaisant pour moi que de faire quelque chose de mes mains pour mon bateau.
D'ailleurs,mon bateau m'en remercie à chaque balade que je fais avec lui.
Et de plus c'est un bon entrainement pour palier à une vrai difficulté qui arrivera toujours en haute mer ou
quand le temps se dégrade.
Si tout le monde réagissait comme ça, La SNSM dormirait plus souvent sur ses deux oreilles.

Bon, maintenant les détracteurs vont encore me dire que c'est du travail d'amateur, qu'il vaut mieux laisser
faire les spécialistes.
Ils ont peut être raison, mais c'est mon bateau et j'en fait ce que je veux.
Je laisse des tâches plus importantes aux gens de l'art.
Comme les réparations de mazouteux que je déteste, ou les réparations d'électronique que je n'ai pas, juste
une règle Cras qui ne tombe pas souvent en panne.
Seulement une VHF, la c'est une histoire de sécurité, et un GPS portable, au cas ou, mais je ne lui change pas
souvent les piles . . . :mdr:
Bref c'est ma philosophie, et j'assume. :topla:

Hop, je modifie mon message :
ne pas coudre à moins de 5 mm du bord du guindant, pour éviter les déchirements et améliorer la tenue dans le temps.

09 jan. 2013
0

Merci en tout cas pour ce message proche d'un article pédagogique.

Lionel

09 jan. 2013
0

Vraiment ,un grand merci
je vais suivre tout ça , c'est du clair , du step by step comme disent les british
ou du pas à pas comme on dit chez nous.

Merci encore

09 jan. 2013
0

Magnifique GG ! La dernière fois que j'ai vu faire ça... je crois bien que c'était dans l'atelier de feu Jean-Claude Loize à Bergerac par un employé d'un âge certain !
:pouce:

09 jan. 2013
0

Bergerac ?

09 jan. 2013
0

Oui, la voilerie Loize était à Bergerac, dans les années 80. J'ai oublié la date de la disparition de J. Claude. Après elle a été reprise et a déménagé à Marans, je crois ?

10 jan. 2013
0

Je n'ai pas encore l'age de ton employé d'un age certain ( quoique?) mais j'essaie de préserver le savoir faire de nos pères et de l'appliquer si possible avec des méthodes modernes.
Le matelotage et le travail des voiles est très gratifiant quand le résultat est la, et c'est mon bateau qui est contant
;-)

11 jan. 2013
0

durant pret de 5 ans j'ai eu un genois ainsi ça marche tres bien .

un voilier a enlevé les mousquetons et cousu une ralingue ...pour le reste je ne suis pas à 1/10eme de nd pret ...

josé

11 jan. 2013
0

par contre ne pas oublié de faire mettre une bande anti uV sinon en la laissant à poste elle va etre vite cuite

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (138)

Le beau temps !

mars 2021