Question à 10€ [transformation voilier --> trawler]

Le permis est il nécessaire sur un Ketch de 12m qui a été démâté , (il était déjà proche du trawlet avant son démâtage et se serait son utilisation future ) la personne fera sûrement modifier les caractéristiques dans le futur mais aimerait déjà le tester dans cette configuration donc forcément on pense à un contrôle éventuel. Merci
Francis

L'équipage
07 juil. 2015
07 juil. 2015
07 juil. 2015
1

Pas de mat donc mode de propulsion mécanique donc permis.
Équation simple.

07 juil. 201507 juil. 2015
0

Etant donné qu'en gros pour être considéré comme voilier et être dispensé du permis il faut que la surface en M2 de voiles portées au près divisée par 2 soit supérieure a la puissance du ou des moteurs... Dans ton cas 0/2=0 soit 6 cv maxi pour un bateau a moteur sans permis.
Thierry ;-)

07 juil. 2015
0

C'est bien ce que je pensais .
merci

07 juil. 2015
2

Je crois que la question dépend plutôt de ce qui est mentionné sur le carnet de francisation.
Si le bateau est désigné comme "voilier", même démâté, c'est toujours un voilier, donc pas de permis nécessaire. Je n'ai pas compris quelle était réellement la situation du bateau en question, mais il peut avoir été démâté la veille!

08 juil. 2015
0

la puissance du moteur ne rentre plus en compte pour savoir si un navire est un voilier ou pas .... Voir texte officiel :

. Navire à voile : sont considérés comme voiliers les navires dont la propulsion principale est vélique, à condition que As ? 0,07(m LDC)2/3
m LDC étant la masse du navire en condition de charge, exprimée en kilogrammes, et As, exprimée en mètres carrés, étant la surface de voilure projetée, calculée comme la somme des surfaces pro- jetées en profil de toutes les voiles qui peuvent être établies lorsque le navire navigue au près, sur des bômes, cornes, bouts-dehors, queues de malet ou autres espars, et de la surface du ou des triangles avant, jusqu’à l’étai le plus avancé, fixé de manière permanente pendant le fonctionnement du bateau au mât portant les voiles établies, sans recouvrement, en supposant que les drailles et les chutes sont des lignes droites. La surface du triangle avant de chaque mât doit être celle don- née par IJ/2, où I et J sont les mesurages entre la face avant du mât, l’extrémité arrière de l’étai et la ligne de livet au droit du mât. La surface des espars n’est pas incluse dans le calcul de la surface de voilure projetée, à l’exception des mâts-ailes.

Dom

08 juil. 2015
0

Oups... Le copier collé a remplacé le signe ´plus grand ou égal ' par un point d'interrogation dans la formule ....
Dom

08 juil. 201508 juil. 2015
0

Il s'agit en fait d'un beau voilier en bois ( démâté ) qui servait d' habitation à une personne décédée depuis qui à été racheté et ses nouveaux propriétaires ne souhaitent pas le remater.Le carnet de francisation le mentionne toujours comme voilier.

08 juil. 2015
0

@ DOM
J'avais trouvé ce post que tu as retransmis mais je pense que c'est une erreur car si je ne trompe pas, prend l'exemple d'un bateau de 10 T soit 10 000 kg et tu verras....

Surface des voiles supérieure ou égale à 0,07 x 10000x 2/3 = 466,66 m2

Je pense qu'il y a une erreur quelque part......

Thierry ;-)

Mais sans réellement ce formaliser il est logique que pour bénéficier de règles applicables aux voiliers il est logique que le bateau doit être en mesure d'être équipé de voiles et donc pas de mat ---> pas de voile ---> pas de règle d'exception.

Mode humour: C'est un peu comme mettre un moteur de 911 dans une voiture sans permis ( cela reste-t-il une voiture sans permis je crains que non.... Un sport proto peut être... lllooolll)

08 juil. 2015
0

Bonjour à tous,
A ecumeur : je pense que c'est faux, le moteur est considéré sur un voilier comme un mode de propulsion auxiliaire qui est utilisé pour rentrer au port, en l'absence de vent, en cas d'avarie... En tout cas, un voilier doit être en mesure de pouvoir faire route à la voile : voiles à poste ou au moins à bord (pas sur). Il y a peut être une tolérance dans certain cas mais si tu te balade toute l'année au moteur avec le mat sur le pont et les voiles au garage pas sur que ça le fasse même si c'est écrit voilier sur le carnet.

08 juil. 2015
0

Pas que les voiles au garage,les mâts aussi :-D :-D

08 juil. 2015
0

bonjour à tous on a déjà longuement discuté de ce sujet sans réelle vérité. Ce que je pense c'est que pour une réponse à quelques dizaine d'euros on passe son côtier et dans la foulée son fluvial et on est tranquille !!!
Gilles

08 juil. 2015
0

Pour LOUP47 , en fait dans la formule il s'agit de mLDC puissance 2/3 ..... Et cela donne donc dans ton exemple une surface de voilure egale ou superieure a 32,49 metres carrés ....
Pour le texte exact , chercher DIVISION 110 ....
Dom

08 juil. 2015
0

Si tu lis mon post correctement Gilles je parle de "test en mer" cette personne à déjà le fluvial, utilisation originale auquel elle destinait le bateau.!!!!

08 juil. 2015
0

Donc il ne lui reste plus que le côtier encore plus simple

08 juil. 2015
0

Je viens de relire les posts et je n'ai lu nul part qu'il avait le fluvial

08 juil. 2015
0

Ok merci pour la précision.

Thierry ;-)

09 juil. 2015
0

bonjour
si la personne a déjà le permis fluvial!
il lui suffit de s inscrire en candidat libre,a une cession de permis côtier et de payer uniquement le timbre fiscal a 38 roros et de réviser sur les sites gratuits de test permis côtier sur internet! :coucou:

08 juil. 2015
0

Bonjour à tous

Je rejoint l'avis d'écumeur c 'est le constructeur qui détermine si le bateau est ou pas un voilier et inscrit sur l'acte de francisation.

Le Moko

08 juil. 2015
1

C'est effectivement le constructeur qui détermine la nature de ce qu'il a construit mais si tu changes quoique ce soit dans sa construction tu dois le déclarer et dans ce cas si tu enlèves les mâts et donc les voiles ce n'est plus un voilier.
Gilles

08 juil. 2015
0

Ce qui voudrait dire que si tu démâtes accidentellement tu deviens aussitôt bateau a moteur , tu dois aussitôt déclarer aux autorités compétentes et passer ton permis côtier ou hauturier si tu va au delà de six milles d'un abri '....... !!!! Pas tres réaliste ....
Dom

09 juil. 2015
1

Quand même, ils ne sont pas idiots!
Si tu démâtes accidentellement au large et que tu rentres au port au moteur (de plus de 6 CV), tu es dans un cas de force majeure et personne ne te dira rien.
En revanche, un voilier sans voiles à bord et sans mât, devient un bateau à moteur et s'il quitte le port pour une balade, n'est plus dans un cas de force majeure; le permis est donc obligatoire pour > 6 CV.

Et pour revenir à la question initiale de Penjo Luno, OUI il faut le permis pour tester ce bateau dont le mât a été volontairement enlevé. Mais il suffit, pour ces tests, qu'un titulaire du permis soit à bord, sans être forcément le propriétaire.

09 juil. 2015
0

Là tu parles d'accident ce qui n'a rien à voir avec le fait de tout démonter ... C'est comme pour les voitures ou camping car si tu transformes définitivement un engin ou détourne de sa première utilisation tu dois le déclarer.
Maintenant chacun fait comme il veut
Gilles

08 juil. 2015
0

Dans le doute ...il suffit de passer pavillon belge ...????
DOm

09 juil. 2015
0

J'avais mis la question à 10€ mais finalement c'est sûrement une erreur ,il s'agit du "super banco" :-D :-D
Finalement je vais conseiller à ces amis anglais de faire une test rapide en mer, dans " l'état des choses" et s'ils optaient pour une utilisation côtière de voir avec les A M ce qu'il y a lieu de faire.Merci
Francis

09 juil. 2015
0

Il faudrait aussi sans doute s’intéresser a l'aspect homologation. Si le navire n'est plus conforme a sa définition arrêtée pour l'homologation, il y a peut-être un risque que le jour ou il y a un pépin, l'assurance se défausse. Je pense qu'il serait sage de consulter les Affaires Maritimes.

09 juil. 2015
0

salut penjo.
Toujours au Grau?
Cordialement

DT...

09 juil. 2015
0

Salut bitkine,oui installé définitivement,ça tombe bien les travaux se terminent.
:scie: :scie:
Pour en revenir à notre problème c'est vrai que ça se complique,le plus simple pour une utilisation fluviale serait de coucher le mat sur la bateau et de le remater pour une utisation côtière (le mat n'est pas très grand et il se fixe dans une jumelle de pied de mat)

10 juil. 2015
0

il faut prendre le probleme autrement
tu passes sous pavillon belge le bateau et la plus de probleme car il n y a plus necessite d avoir de permis donc toute cette polemique n existe plus
c est encore un probleme franco francais
simplifiez vous la vie pour vivre mieux !!

10 juil. 2015
1

Peut-être.
Mais ne serait-ce pas plus simple, comme le dit Gilles plus haut, de passer le permis côtier et fluvial et être ensuite en règle partout, avec ou sans mât ?

10 juil. 201510 juil. 2015
0

il faut etre clair et faire simple

un bateau a un carnet de francisation ,une declaration aupres des aff mar .

si celui-ci est declaré comme "voilier" ,pas de permis qu'il soit dematé ou non.

Seulement si ce "voilier" est modifié , moteur plus puissant, dematé definitivement , transformé en trawer , ou de toute autre maniere , ces modifications doivent etre obligatoirement signalé,declaré aupres des aff mar .
Et alors l'administration va modifier le carnet et passé d'un voilier à un bateau à moteur ...
si le voilier modifié n'a pas été signalé il n'est pas en regle et en cas de controle ça peut posé probleme et aussi aupres des assurances .

10 juil. 2015
0

Bonjour à tous,
Je ne pense pas que le permis va résoudre l'ensemble du problème. Là il s'agit d'un changement de type d'un navire et la définition d'un voilier donnée par la loi semble plutôt claire :
www.legifrance.gouv.fr[...]exte.do
A mon avis la démarche la plus sage est de se rapprocher des autorités compétentes pour être dans les clous.

10 juil. 2015
0

pour avoir des enmerdes c est sur c est comme ca qui il faut faire
ah ca c est sur !!!
vous etes complique ou vous aimez bien la burocratie
achete un cerf volant tu pourras dire que c est ta voile

10 juil. 2015
0

Attention quand même.
Si le bateau en question n'a plus son mât, est-il conforme à l'enregistrement aux AffMar ?
La réglementation précise ou précisait qu'un voilier doit avoir à bord, je site "un jeu de voiles permettant de faire route".
Est-ce toujours le cas si il n'y a plus de mât ?
Donc si il n'y a pas moyen de faire route à la voile (faute de mât) la propulsion principale est forcément le moteur et donc: permis au dessus de 6 CV.
En cas de démâtage accidentel, au large, il faut bien faire avec; mais comme dit plus haut ce n'est pas le cas pour un voilier qui sort du port sans son mât.
Bien sûr, si c'est définitif, l'administration modifiera le carnet de francisation.
Il faudra aussi penser à l'autonomie en carburant, qui déterminera les traversées envisageables.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

mars 2021