Qu'est ce qu'est (ou était ?) le système LORAN ?

Bonjour,
Tout est dans la question. Je crois qu'il fallait relier l'appareil à la terre ? Merci de faire appel à votre mémoire !

L'équipage
14 sept. 2008
14 sept. 2008
0

Un réseau de balises ...
... radio le long des côtes. L'appareil à bord établissait ta position par triangulation à partir du relèvement de plusieurs balises. Je ne sais pas si ca fonctionne encore.

14 sept. 2008
0

parait que...
Le loran C est encore actif mais bon en plaisance plus personne n'utilise ça. Il développe encore des trucs dessus et ça va même évoluer. d'apres que l'armé est toujours intéréssé par le systéme car le GPS est trés facile a brouiller alors que le loran suffi de pauser 3 station a un endroi précis et hop tu peu te repérer facilement après.

Me souvient gamin des point a la gonio avec le Super Navitech a compter les bips il doit encore trainer dans un coin ce vieux machin tous en bois :p
La radionavigation toute une époque :p
Le loran c'était une grosse boite magique qui te dit ou tu est ;) puis il y avais le radio compa :p
pfiou que de vieux souvenir :p

0

systeme de navigation hyperbolique
un peu comparable au Decca de notre jeune temps.
Portée beaucoup plus grande toutefois et précision moindre.
Surtout en vogue aux USA et pays alliés.
Cela servait surtout au recalibrage des stations de navigation inertielles des bateaux de guerre US

14 sept. 2008
0

en méditerranée
avant le gps, il n'y avait que ça . Pas de Decca en Med .
Ah les jeunes !
Précision : quelques centaines de m .
On était déja bien content !

08 juil. 2020
0

En Méditerranée occidentale la station Espagnole, je crois en panne grave il ne fut pas réparé vu l’arrivée du GPS mais je pense qu'il resta ou reste en activité en méditerranée orientale

08 juil. 2020
0

Le LORAN avait été créé pour le convoyage des avions construits aux USA vers l'Europe pendant la guerre 39-45... L'astro ne marche pas par temps couvert !

14 sept. 2008
0

c'est un positionneur

par radio ça ne fonctionne plus en med la station espagnole est hs depuis plusieurs années, mais toujours en fonction sur la cote atlantique manche mer du nord du moins c'etait le cas il n'y a pas longtemps

14 sept. 2008
0

Il me semble que le Loran C ne fonctionnait pas ...
en Manche et mer du Nord.
C'était la zone où le Decca avait été développé lors de la dernière guerre.
Le Decca n'est plus opérationnel depuis 2000.

14 sept. 2008
0

LORAN
LOng RANge Navigation

14 sept. 2008
1

Wikipedia te donnera la réponse...
fr.wikipedia.org[...]i/LORAN

14 sept. 2008
1

loran, c'est l'ancetre du GPS, mais
avec des stations à terre au lieu de satellites

en gros, le principe est basé sur des émetteurs synchronisés

à chaque position dans l'espace du récepteur correspond une différence de temps entre la réception des différents signaux, le temps de propagation dépendant de la distance

il suffit d'un calculateur pour déduire la position du récepteur par rapport aux émetteurs en fonction des écarts de synchro

la transmission étant à vue directe par satellite, la précision est meilleure que par des stations terrestres perturbées par la rotondité de la planête

amicalement

14 sept. 2008
0

Que ce soit
LORAN, OMEGA ou Centrale à Inertie, nous pouvions avoir des grosses erreurs. L'estime était parfois plus précise. Pas de regrets et vive le GNSS.
Bonne nav Joël

15 sept. 2008
0

Une solution...
était peut être de passer d'abord la deuxième fois, mais chacun fait comme il veut...

14 sept. 2008
0

la précision du Loran...
Était au pire de 800 mètres.
Mais elle était toujours la même aux mêmes endroits. Ce qui, quand on avait noté l'erreur au premier passage, permettait la fois suivante d'avoir une précision de l'ordre de l'hectomètre.

14 sept. 2008
0

e - loran
apres quelques annees de discussions le loran qui etait un peu delaisse mais fonctionnait est relance avec l 'e loran, un peu de satelelites melanges avec les stations
dans laparanoia securitaire americain c est un gps bis

15 sept. 2008
0

je regrette presque d'avoir donne
mon oran c au recyclage l annee derniere , bon ca marchait bien sur les grands lacs ...

15 sept. 2008
0

j'ai connu
le TORAN, utilisé dans la Royale. La précision était excellente.

15 sept. 2008
0

TORAN
TOpographic RAnge Navigation
Système hyperbolique.
Utilisé aussi en pêche et pour le draguage et le balisage. Très précis (Environ 20m, la meilleure précision à l'époque) mais portée faible et peu de réseaux. Il y avait un réseau en baie de Seine par exemple (Années 80)

06 juil. 2020
0

J'ai utilisé le Toran pendant des années( 70 - 80) pour mesurer avec précision le chemin parcouru lors des bases de vitesse des navires des chantiers navals de La Ciotat sur le réseau Méditerranée (couples Béar- L'Espiguette et Sète-Porquerolles). Le récepteur Toran était connecté à une unité de calcul microprogrammée qui transformait les coordonnées hyperboliques en coordonnées rectangulaires avec impression de la position toutes les quinze secondes sur un parcours de dix minutes( voir photo). Les CNC étant le seuls chantiers français à posséder ce matériel ( SERCEL Nantes) j'ai été amené à opérer en baie de seine pour les chantiers de France-Dunkerque et ouest Bretagne pour les chantiers de Dubigeon . CIOTANAV

07 juil. 2020
0

Récepteurs TORAN (1979), LORAN C (1985) et aussi RANA (1983), le coeur des appareils fabriqués par MLR Electronique pour le service des marins pêcheurs.
Puis sont venus les GPS et GPS différentiel (récepteur et émetteur)

15 sept. 2008
0

J'ai commencé....
avec le SuperNavitech, la ferrite gonio et les 5 radiophares de la Manche. Précision pas terrible, le chapeau était grand. J'ai souvenir d'une approche puis entrée à Aurigny sans visi, et dans les rafales d'un orage. Les radiophares étaient inaudibles dans les crachements du poste, le seul que j'arrivais à capter était le radiophare de l'aéroport local. L'huile d'olive coulait à flots du fruit coincé...
Je possède encore deux ferrites de cette époque, ainsi qu'un récepteur Navicol à ferrite intégrée, excellent pour capter les bulletins météo diffusés en BLU.
Ensuite, le DECCA, assez précis, mais qui décrochait parfois.
Et maintenant le GPS, la Rolls!

07 juil. 2020
0

Et le Satnav avec son NOFIX juste quand tu en avais besoin :-)

0

Et dans les curiosités :
- la corne de brume de saint Péter synchro avec le gonio on compte le temps mis par le son après réception du bon le son allant à ,,300 m/s environ on avait une distance et un relèvement gonio

  • l'entrée à Boulogne : d'un côté de l'alignement on entendait .- de l'autre -. Et sur l'alignement un son continu
07 juil. 2020
0

Et puisqu'on exhume les systèmes de navigation "anté-GPS", j'ai travaillé aussi avec le Syledis (également produit par Sercel)

08 juil. 2020
0

le premier lorancC
il fallait des cartes avec des courbes dont le centre était la station émettrice
sur le récepteur s'affichait les coordonnées de time différence ,ce qui permettait de choisir la courbe et on faisait ça trois fois ,ce qui déterminait un chapeau .
puis l'évolution à intégré un calculateur au récepteur .on avait directement la position .
mais au lever et coucher de soleil souvent le signal était perturbé .
il fallait une très bonne antenne et une plaque de masse ,soigner les connexions .
à l'époque je pratiquais le sextant , il n'y a qu'en 86 que je suis passé au premier gps magellan ,qui était sur un vagabond 52, portable et qui en plus flottait ,ça coûtait le prix d'une petite voiture .
alain

08 juil. 2020
0

le loran le decca la gonio etc..c'etait avant quand il n'y avait pas de GPS et donc 20 fois moins de cargos , plaisance , mais aussi voiture camions avions.....car c'etait souvent du sport

08 juil. 2020
0

ça marchait pas mal, au decca arrivée en plein brouillard devant Aurigny sans pb mais beaucoup d'attention et d'écoute

08 juil. 202008 juil. 2020
0

Dans la Marine il y avait aussi le SYLEDIS, mais je crois que ça n'était pas ouvert au public.

www.cambridge.org[...]-reader

www.delcampe.net[...]45.html

radioamateur.org[...]dex.php

08 juil. 2020
0

Mayko, de nouve

08 juil. 2020
0

ouih c'est lui

0

Il y avait aussi le conseil
Émission de 60 signes (traits puis points ou l'inverse selon la position)
On comptait par ex 10 traits du bruit puis 40 points
On répartissait les 10 manquants entre traits et points donc 45 traits 15 points puis on cherchait la bonne hyperbole sur une carte spéciale

Rebelote avec une autre chaîne et on était aux environs de l'intersection
Ne pas se tromper d'hyperbole il y en avait une série, trop près on pouvait se tromper

Comme pour le Decca la précision variait selon la position par rapport aux chaînes, selon le jour où la nuit selon la météo aussi.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (97)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021