Qu'est-ce que vous avez contre les enrouleurs ????


dans certains cas je suis plutôt pour
alain

L'équipage
09 juin 2016
09 juin 2016
0

Rien !

09 juin 2016
0

Rien contre ceux de génois. Ils facilitent tellement la manoeuvre, même si c'est au prix d'un bord d'attaque impossible à étarquer vraiment.
Tout contre les enrouleurs de grand-voile; sauf peut-être celui qu'on voit le moins qui roule la voile dans la bôme. C'est la version moderne des anciens "guis" à rouleaux.

09 juin 201616 juin 2020
3

Ça manque un peu de monde au rappel. :oups: :mdr: :mdr:

09 juin 2016
3

T'as pas vu les 150 réfugiés entassés à l'intérieur sur tribord...

09 juin 2016
0

Bonjour,

Il est magnifique ce voilier et si tu n'as pas d'enrouleur avec ce genre de bateau , il te faut enrôler du monde.

Cdt

09 juin 2016
0

Tu veux dire "enrouler" du monde !
:mdr:

09 juin 2016
0

c'est bien a ça que je pensais!!.

Cdt

09 juin 2016
3

Bonjour, j'ai toujours dit que l'enrouleur, c'était un truc pour les fainéants ,les vieux ou les handicapés !!!!!
Aujourd'hui, à 80 piges , je remplis toutes les conditions.......je suis donc passé à l'enrouleur de génois........mais pas n'importe lequel , un Facnor à sangle , pour garder le point d'amure bas....et un profil elliptique , plus léger et mieux profilé.....
Mais pour la brise , je change le génois pour un solent à lattes ,( lattes parallèles un guindant) , ça permet d'enrouler et d'avoir une chute qui ne referme pas......et ça, c'est appréciable.........de toute façon , l'été en croisière ou en famille, si pétole , c'est moteur.....et si brise , c'est solent entier , jusqu'à 25 n..avec un ou deux ris , c'est le solent qui assure.....

09 juin 2016
1

Bonjour,

Eh oui , il ne faut jamais dire , fontaine je ne boirais jamais de ton eau!!.

Cdt

09 juin 2016
0

J'en ai un, je ne l'ai même pas monté. Peut-être un jour :)

09 juin 2016
4

IDEM : je me sers de l'enrouleur uniquement comme stockeur.

Selon les conditions, j’envoie dessus un génois, un solent latté vertical ou un ORC (foc de brise).

L'intérêt :
- Pas de perte de performances, surtout au prés
- Cela évite de déformer les voiles en naviguant avec une voile partiellement enroulée
- On prolonge la durée des voiles
- Le grammage de chaque voile est adapté à son utilisation et le génois est donc plus léger
- On garde le principal avantage de l'enrouleur : établir rapidement la voilure au départ et ranger rapidement la voile d'avant à l'arrivé en ayant une plage avant dégagée pour les manœuvres de port
- Cela permet de faire un peu d'exercice lorsqu'il faut changer de voile d'avant en mer... mais si on anticipe un peu, ça le fait très bien
- 3 voiles pèsent peut être un peu plus lourd en poids et en budget mais je pense que le gain en performance (versus poids) et en longévité (versus budget) doit être équilibré, voir positif.
Maintenant, chacun son truc...
L'important c'est de prendre du plaisir à naviguer
Pour certains avec, pour d'autre sans (enrouleur)

12 juin 2016
3

Gréer le génois sur l'enrouleur au ponton est déjà une galère, surtout seul. Alors changer de voile d'avant sur enrouleur en mer, c'est vraiment du masochisme!
L'intérêt majeur de l'enrouleur, c'est de pouvoir adapter la surface de la voile d'avant du cockpit et sans souci. Un génois sur enrouleur bien conçu est certes imparfait partiellement enroulé, mais ce n'est pas la catastrophe, sauf pour les puristes de l’extrême.
S'il s'agit de gréer la voile parfaitement adaptée aux conditions, alors il faut en rester au génois endraillé sur l'étai.
Mais ce n'est que mon avis de solitaire plus très frais.

09 juin 2016
1

bonsoir à tous, perso ce que je trouve triste c'est que l'on voit un pauvre bougre obligé de barrer quelle galère !
Gilles

09 juin 2016
0

Bonjour,
C'est quoi la musique en arrière plan ?

10 juin 2016
0

La 1ère partie, je crois que c'est Spectra de John 00 Fleming and the Digital Blonde 00db.

Pour le reste, je n'en sais rien.

10 juin 2016
0

Merci Yves mais c'est la deuxième partie qui m’intéresse. c'est plus du genre BOF DaVinci Code

So,

Florent

09 juin 2016
1

Eh non je n' ai pas d' enrouleur sur mon Sun-Fast 20 avec lequel je totalise 345 sorties depuis juste 10 ans , date ou je suis devenu son propriétaire, et je n' en veux surtout pas....!
Car naviguer sur le Bassin d' Arcachon avec ses petits chenaux étroits , avec un foc autovireur , eh bien c' est tout simplement le bonheur ....!
Pour virer, c' est tout simple , il suffit de pousser la barre ...! Pas besoin d' aller enrouler l' écoute sur le winch....
J' ai pas de tourmentin , et pas d' enrouleur , mais aucun problème si le vent monte....
Avec 25 / 30 noeuds , avec 2 ris dans Grand voile et foc affalé je vire au près dans un mouchoir de poche ... !
A 74 ans il faut reconnaître, c' est plus confortable. ...
Manu . "Makila " . Bassin d'Arcachon.

09 juin 2016
1

Sur un Bavaria...?
Sur mon Sélection, non merci, c'est viscéral !
:-D

10 juin 2016
0

66 metres; 1 seul mat : ça fait cheap... :-)

10 juin 201610 juin 2016
1

Prendre un ris en solo c'est entre 30 secondes et 3 minutes selon la taille du bateau ( en dehors de bêtes de course)
Pas de risque de blocage et des perf qui sont bien supérieures à celles d'une GV enrouleur.
Pour le foc, un enrouleur + étai larguable et focs de brise endraillés, sinon dès qu'on roule un peu c'est un foc sans forme que l'on présente.
En dessous de 8 m, pas d'enrouleur...

10 juin 2016
1

Pas très pratique, un enrouleur de génois sur ton... Nonsuch

10 juin 201616 juin 2020
5

"En dessous de 8 m, pas d'enrouleur..."
C'est pourtant sur les petits bateaux que c'est le plus casse gueule d'aller à l'avant.
Sur un 7.30 m, l'enrouleur m'a changé la vie.

10 juin 2016
0

justement avec ce voilier je n'ai rien à faire ,c'est ce que je cherchais
alain

10 juin 201616 juin 2020
0

tite question:
c'est une voile sur emmagasineur qui sort du trou? :oups:

10 juin 2016
0

Hé 5 étages de barres de flèche ça commence à causer !!!!

10 juin 2016
2

Perso,je n'ai pas d'enrouleur et c'est tout bénef pour les performances à la voile (régates et ballades).Mais mon bateau est petit donc c'est plus facile.
Par contre l'inconvénient est que le voiles d'avant prennent pas mal de place dans le bateau.
Sinon,le bateau sur la vidéo est superbe meme si je pense que 66 m de longueur c'est un peu n'importe quoi,un truc de mégalo.

10 juin 2016
0

à votre avis le mat il fait combien???
70/80m ???
alain

10 juin 2016
0

83 mètres, construit en 2 parties aux Pays Bas !

10 juin 2016
0

Je rebondis sur le sujet des enrouleurs de génois.
J'ai un faible pour les galettes (au lieu du tambour) dans lesquelles passe la drosse.
Cela permet d'abaisser le point d'amure (tout comme les enrouleurs à sangle).Je serais interessé pour avoir des avis d'utilsateurs de ce type d'enrouleur.

10 juin 2016
0

Combien en quoi ? En euros... 70/80 milles ? :lavache: :lavache:

10 juin 2016
0

pour la croisère je ne vois pas l'utilité à moins d'avoir une fenêtre transparente dans le génois au près serré un génois à ras du pont
se fait défoncer par les paquets de mer .
alain

19 juil. 2016
0

le FlatDeck
il faut reprendre quatre tours avec l'enrouleur et il n'est plus FlatDeck.
La sangle j'ai trouvé cela sécurisant en solitaire.
Le diamètre de la couronne facilite l'enroulement si on n a pas anticipé la force du vent.

10 juin 2016
0

www.facnor.fr[...]010.pdf
un petit article sur le FlatDeck... :alavotre:

11 juin 2016
0

Les enrouleurs à sangle sont moins chers que ceux à poulie crantées qui coutent très chers.Je ne sais pas pourquoi il y a tant de différence de prix.

10 juin 2016
1

Rien, c'est pratique, nous allons même en installer un autre.
Un pour le g?noaaaa, et l'autre pour une trinquette.
Le problème, en croisières on devient de bonnes feignasses ????

19 juil. 2016
0

3 enrouleurs sur un sun-fizz, génois , trinquette et Grand voile.
tout est commandé du cokpit, et 2 winches Harken de 53ST

on roule le génois pour virer de bord, mais la croisière c'est au portant et le vent arrière génois et trinquette en ciseau et GV roulée

11 juin 2016
0

réponse on a rien contre ; surtout s'ils sont électriques ou commandés par un winch électrique . Mais l 'inconvénient c'est quand on a un rhumatisme à l 'index : on ne peut plus appuyer sur le bouton .

11 juin 2016
0

En ce qui me concerne, enrouleur de génois utilisé comme emmagasineur avec génois taillé comme un génois médium donc interdit de l'enrouler partiellement et trinquette sur étai largable : Confort et performances incomparables dans la brise et pas si contraignant que ça car mise en place de la trinquette en haut de F4 au près et ensuite ris dans GV. Cela tient jusqu'en haut de F7 avec GV 2 ris au près. Ensuite ris dans la trinquette puis 3ème ris GV puis tourmentin....mais jamais testé! Quand le vent retombe, affalage dans le génois déroulé, un jeu d'enfant.

19 juil. 2016
0

tu utilises le gros orteil puisque avec cet équipement on doit naviguer les doigts de pied en éventail ...
alain :pouce:

12 juin 2016
0

Quitte à ne plus jamais pouvoir naviguer seul, je préfère nettement un plan Fife du début du 20ème siècle... et de loin... ! ! !

12 juin 2016
0

Moi aussi.....mais hélas souvent si tu veux naviguer quand tu veux....tu te retrouves seul.....et la longueur du bateau...son âge...et sa technologique ...tu dois faire avec....le mieux possible....le plaisir est aussi à ce prix la.....

12 juin 2016
0

J avais des vieilles voiles sur emmagasineur lorsque j ai acheté le ketch....j ai remplacé par des voiles entrailles plus faciles à me procurer d occase..et à faire retaillées....l avantage est de pouvoir mettre les voiles du temps sur le même étai...de stocker les voiles à l abri....l inconvénient évident est de faire l équilibriste sur le Beaupré...et de manipuler les voiles lorsque le temps n est pas idéal.....

12 juin 2016
0

C est sûrement un truc pour diminuer les membres d équipage
on fait tout en solo ;?

A votre avis avec mes 290amp est ce que je peux monter ça?

13 juil. 2016
2

Bonjour, je navigue depuis 35 ans avec le même bateau et sans enrouleur. Ni pour, ni contre, chacun trouve le plaisir ou il veut. Il est vrai que de changer de voile d'avant dans la brise est sportif, voir difficile mais pour moi c'est encore un plaisir. Les surfaces de ces voiles sont
41 m2 pour le génois médium coupe régate ras pont.
34,5m2 pour le génois lourd.
32 m2 pour l'inter.
20 m2 pour le foc1
10 m2 pour le foc 2
5,5m2 pour le TMT.
Il est vrai aussi que toutes ces voiles prennent de la place dans le bateau.
Patrice

13 juil. 2016
0

J'étais ravi d'avoir un enrouleur de GV sur mon nouveau bateau.
Par petit temps, nickel.
Mais en avril, à mi chemin entre Corse et continent, de nuit et en solo bien sûr, le vent est passé de 10 à 15 kts, puis 20, la toile déployée est restée coincée, et même en choquant à fond la grande écoute, et en roulant le génois, quand l'anémo a annoncé 30 kts, puis 35, la situation a commencé à devenir préoccupante.
Faire l'acrobate sur la bôme pour ariser ne m'avait jamais autant fait stresser...
Heureusement le tissu est parti en charpie, rétablissant un équilibre relatif et au port, des ris irlandais ont évacué les guenilles qui restaient.
Résultat : je me suis dessiné et commandé une vraie GV à l'ancienne, avec des coulisseaux sur mesure afin de pouvoir réutiliser la gorge du mât.

13 juil. 2016
2

L éternel dialogue puriste ou pour être un marin faut en chier comme les anciens ,régatier ou faut pas nuire à la performance et le croiseur pepere qui veut faire de la voile sans forcer avec un peu de sécurité . stop!! Chacun son style
@ Victor si le vent monte de cette façon aussi vite soit tu n as pas pris la météo ou tu t es prépare trop tard à ce coup de vent donc je te laisse réfléchir très amicalement .
Sinon perso je croise souvent en Corse et met souvent à poste un foc de brise ou un tourmentin sur étai largua le en fonction de la météo qui m attend . quand à mon enrouleur de génois j enroule et réduis au fur et à mesure le reste c est de la malchance ou de l inconscience
Cdlt

13 juil. 2016
0

@ diverpoet, il y a longtemps qu'un bon force 6 ou 7 annoncé ne me cloue plus au port, surtout avec un bateau apte à affronter les caprices du temps.
D'ailleurs, il n'y a pas eu d'autre casse que ce foutu enrouleur, mon tort a été de faire confiance à une mécanique dont comme chacun sait, la panne est l'état normal.

13 juil. 2016
0

Les enrouleurs classiques m'ont toujours inquiété : je suis incapable de monter au mat en mer et je n'aime pas du tout au port. J'ai en principe un équipier qui peut, mais pas toujours. Et ces enrouleurs m'ont presque tous posé un pb un jour ou l'autre d'enroulement en tête d'étai. Donc les seuls qui m'inspire confiance sont ceux qui sont hookés (leifsystem) ou avec poulie (j'ai pas testé ceux là).

14 juil. 2016
0

Harken, 20 ans, zéro problèmes.

14 juil. 2016
0

En oubliant les voiles qui finissent par ressembler à des sacs de patates, je ne confonds pas les enrouleurs de génois relativement fiables aujourd'hui (ce ne fut pas toujours le cas !) les enrouleurs dans la bôme qu'on peut généralement libérer en choquant la drisse, quand il n'y a pas trop de bitonios associés, et le plus scabreux amha : l'enrouleur dans le mât, accessible par des lumières étroites, et pour lequel aucun système de débrayage à la mer n'a été prévu.

Pour ma part, et après en avoir discuté avec un vrai voilier (pas un qui commande en Chine et appose son logo) ma nouvelle GV est taillée comme une voile de tempête, fort grammage, bordure libre et chute à nerf renforcé sans lattes, avec 2 mains de ris correspondant à 1,5 et 3 par rapport aux critères standard, et malgré ça elle ne perd que 0,5 m2 par rapport aux recommandations de German Frers.
Lequel à l'origine n'avait même pas envisagé de génois mais un simple foc de route !
En conclusion, j'assume mes choix, mais sans prétendre donner de leçons à quiconque, le péché mignon de quelques héossiens...

14 juil. 2016
2

Quand on voit tout ce qu'on voit et qu'on lit tout ce qu'on lit, on se dit qu'on à bien raison de penser comme on pense et surtout de ne pas l'écrire !
:litjournal: :doc: :-D :acheval:

19 juil. 2016
0

une pensée qui fait un peu sac de noeuds,

dommage pour un adepte du matelotage et des bons noeuds marins

un tour mort et 2 demi-clés n'ont jamais lâché

19 juil. 201616 juin 2020
0

avec tous vos problèmes de gremment courant ,dormant ,de voiles d'avant ,d'artimon ,je n'ai plus du tout l'impression de faire partie de votre communauté.
simple is biautiful ...
une voile ,un winch ,épicétou
alain

19 juil. 2016
0

Au moins tu peux naviguer en dormant.
Vive la sieste!!!

20 juil. 2016
0

La planche à voile habitable est une solution mais il faut se souvenir que de nombreux gréements traditionnels, auriques ou à livarde, ou au tiers façon sinagot, ou encore à la mode latine d'antan, se passaient de dormant. Idem avec les anciens cat boats de Nouvelle Angleterre, les zarougs du Yemen et les "pinces de crabe" du Pacifique.
Des solutions éprouvées qualifiées de folkloriques par un marketing habile, parvenu à faire gober à des consommateurs acculturés qu'il fallait filer 1/4 kt de plus que le voisin pour être un vrai marin...

20 juil. 2016
0

et encore le 1/4 de noeud de plus que le voisin c'est pas gagné
surtout au largue entre force 6 & 7
alain

20 juil. 2016
0

C'est pas faux....surtout qu'en général il reste à quai a prendre l'apéro !

20 juil. 2016
0

Tu parles de the Cat? :alavotre:

20 juil. 2016
0

Non, tu cherches les pb ? :lavache: , je pense que the Cat navigue d'aprés ses interventions ......LECELTE

20 juil. 2016
1

un vrai marin il reste à quai a prendre l'apéro !
Voila j'ai corrigé!

20 juil. 2016
0

cet été programme :
départ dernier week end de juillet
direction les colombrettes puis un peu de baléares mais pas trop
et sud sardaigne peu être sicile et remontée cote italienne avec les pontines et arrivée aux canoubiers pour les voiles de st tropez
rentrée à la londe début octobre .
c'est bon ...
tout ça sans enrouleur ..
alain

21 juil. 2016
0

Et ben moa....j'ai testé l'enrouleur pour la première fois lundi....sur mon petit canote... :pouce:
Il faut dire que comme il me manque le palan de GV.....le génois seul est sorti!
Et finalement, un génois....c'est suffisant pour avancer....
Oh! On n'as pas bouffé du mille...mais avec mon équipage débutant...quelques virements de bord m'ont donné de bonnes impressions sur la maniabilité du Kelt....
Question de mon skipper ....on tourne de quel côté ? :mdr:
Bon....il faut l'excuser...il a le permis côtier et navigué au moteur la plupart du temps.... :heu:
À la prochaine sortie.... j'espère envoyer la GV....
Donc, n'ayant pas les moyens du félin pour me payer un cat- boat.....je vais me contenter de mon enrouleur... :pouce:

21 juil. 2016
0

t'en fait pas julirosien ,ça viendra ,il faut faire un capital bato et à chaque fois que tu changes t'en ajoute un peu ,
moi je n'ai pas eu de mal surtout en ce moment je suis descendu de 14 à 12 puis 9 maintenant et ça me suffit bien
surtout quand je carène ,putaing que c'est grand ......
alain

21 juil. 2016
0

J'aime bien le regard du voisin de carénage.
Un regard velouté et enamouré pour son 10, 12, 14, 16 m
et un regard furibard pour le mien déjà antifoulé.
Alors que lui, il lui reste un coté entier à faire...
:mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (58)

Bien fini ?

mars 2021