qu'en est il de la durée de vie du pastis en bouteille en fin de saison

souvent je me suis posé la question ?

Comment l'éliminer sans être sur de porter préjudice à nos précieuses mécaniques .

Ne risque t il pas en fin de saison de se troubler avec la condensation ambiante dans son propre contenant.

Risque t on pas de déviation de compas en l'utilisant la saison qui suit.

N'est il pas préférable de vider les bouteilles dans les soutes d'eau potable pour éviter le gel des soutes et des occupants.

N'a t'il pas une influence sur le climat à venir non pas comme eefet de serre mais création de brumes .

Troublera t il notre équilibre (Biologique)

Merci de nous aider à solutionner cette situation épineuse

L'équipage
13 jan. 2005
13 jan. 2005
0

region
A chaque secteur sa fin de saison , aux antilles c est le rhum que je vidais , en Med le pastis , connais pas en bretagne , mais je leur fais confiance!!!!!!!!!!!! hic

13 jan. 2005
0

region

En Bretagne pas de pb il n'y a jamais de reste :-D
sinon du Ricard ou Muscadet.
josé

13 jan. 2005
0

pas de réponse......
précise a cette vraie préocupation. Mais je rappelle, pôur ceux qui aurait oublié, les principes fondamentaux de la délicate alchimie de ce mélange.
a)les glaçons se mettent APRES que le mélange avec l'eau soit fait.(pour ceux qui mettent de l'eau)
b) une attention toute particuliere sera portée a la "physicochimique" de l'eau afin de ne pas dénaturer le produit et éviter des réactions ou effets indésirables. (il est a noter que certains sujets ont pu croire que le mal de téte, vomissement, perte d'équilibre pouvaient etre imputé au produit lui-méme ou a la quantité ingérée, il n'en est rien ou du moins la piste de la qualité de l'eau employée est a explorer prioritairement)
c) reboucher rapidement la bouteille pour éviter l'évaporation, en effet mit en alerte par mon épouse qui s'étonnée des quantités achetées pour le bateau, j'ai pu constater et lui démontrer d'ailleurs que les phénoménes d'évaporation sont d'une importance incroyable. J'envisage de modifier le contenant du produit puisque apparement l'évaporation se fait a travers le verre de la bouteille! Enfin je vois pas d'autres explications.

13 jan. 2005
0

peut être..
ta bouteille est-elle osmosée???

13 jan. 2005
0

pour continuer dans la physico-chimie du pastis,
L'anethol (principe actif du pastis) precipite(passe à l'etat solide) quand la température baisse, mais aussi quand la concentration en eau augmente, d'où le trouble !
Mais comme Jenny je constate le même phénoméne d'évaporation à travers le verre des bouteilles.

Donc je n'ai jamais pu faire d'observation scientifique sur des fonds de pastis, ils s'auto-detruisent et n'ont pas d'existence prouvée.

13 jan. 2005
0

en fait si ça se trouve, on parle d'1 truc qui existe pas.......
.

13 jan. 2005
0

suis en Bretagne
Le scotch (c'est celtique aussi) ne pose aucun problème si ce n'est celui du renouvellement des stocks dans les ports loing de tout.

heureusement que certains super marchés livrent à bord.

le pastis lui il donne "l'assent".

13 jan. 200516 juin 2020
0

du danger de mettre le pastis dans les soutes d'eau potables
la tentation est grande d'y diluer du pastis pour faire passer ce petite gout de plastique.

il y a quelques années lors d'un raid moto TT au Maroc, l'organisation nous imposait pour la sécurité une réserve d'eau de quelques litres.

Avec un copain, on s'était donc fabriqué un sabot de protection moteur en inox avec un petit tuyau rilsan permettant de boire en roulant, le goût était bizarre.
On a donc décider d'y mettre un peu de Pastis, mais difficile de voir à travers l'inox, donc pour le dosage : au pif, mais léger, léger, j'vous jure !

Au fur à mesure que les kms défilaient sur les pistes désertiques, écrasés par la chaleur, on tirait de plus en plus souvent sur notre petit tuyau !
même bien dilué, au bout de 3 ou 4 litres, l'effet imperceptiblement grisant au début, s'est accentué, et nous quittions de plus en plus souvent la piste, dès que nous voyions une bosse ou petite dune de sable permettant de faire un saut, bien sûr le plus haut et le plus loin possible.

En fin de journée, comprenant que nous prenions de plus en plus de risques, on a réalisé qu'on était 'pompettes'.

Alors de là, à en mettre dans les 150 l ou plus des réserves du bateau, vous allez tenter de réaliser un killer loop, en habitable sur le sommet d'une belle vague au bout de quelques milles.

13 jan. 2005
0

Quasi....
la méme histoire dans les canyons en sierra de guarra ou les marches d'approche sont terribles et l'eau rare et pas toujours au top!
A la fin on mettait un bout ZAN a mon avis + raisonnable!

13 jan. 2005
0

Question sans objet!!!
J'ai du mal à imaginer un bateau à bord duquel il puisse rester un fond de pastis ou de tout autre breuvage de ce genre (rhum et sirop, whisky, etc...) lors du désarmement.
Dans ce cas, la meilleure solution me semble incontestablement être d'inviter ses voisins de ponton à partager les fonds de bouteilles...
Quant à moi, j'ai toujours à bord de quoi faire un Ti'punch, même lorsque le bateau est désarmé, pour un petit remontant le soir après bricolage et avant de dormir...

15 jan. 2005
0

le vrai problème...
C'est que quand il y a trop d'air dans la bouteille, tout breuvage finit par s'éventer...
et qu'il faut donc la finir...

Bref, s'il t'en reste en fin de saison, c'est que t'as mal géré :-D

Yec'hed mad !

(bonne santé, e brezhonneg)

15 jan. 2005
0

en auvergnat avisé,
faut pas gâcher : comme les petits camarades de classe, je finis consciencieusement les fonds de litrons, en lèchant l'goulot pour pas qu'y colle . Adonque le problème cité n'existe point, comme y zont si bien dit .
Là où le côté auvergnat fait très fort, c'est que ça n'empêche pas d'avoir 3 ou 4 (ou + si affinités) litres de la même daube, (faut pas manquer) toutes neuves, au cas où ...
Mon conseil : ne pas hésiter à les goûter pour voir si c'est de la bonne qu'elle passera bien l'hiver, et recommencer à l'étape 1 . Prévoir des amarres assez longues pour les passer au zinc du fournisseur local.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (146)

Encore la pluie...

mars 2021