quels risques de chavirement..

Bonjour, quelqu'un peut-il m'expliquer les risques de chavirement pour les trimarans de 12m (un peu ancien) style Newick, allègre, rivière qui ne lèvent pas les flotteurs et naviguent à plat, est-ce que les haubans peuvent faire fusible ou rien ne permet de prévoir le retournement comme le flotteur qui se lève de plus en plus, voir la coque centrale.
leur comportement en mer est-il (et en quoi) complètement différent des tris actuels ?
Si vous avez des infos, feu...

L'équipage
19 oct. 2007
19 oct. 2007
0

sur ce sujet
flotteurs submersibles (flottabilité inférieure au déplacement total) ou insubmersibles (égale ou supérieure à 100 % du déplacement), des réponses sont apportées dans le livre "le monde des multicoques" de Gérard Pesty (dcd) - éditions du Pen Duick 1980.
et beaucoup d'autres renseignements concernant les multis anciens.
se trouve d'occasion chez Price Minister entre autres

19 oct. 2007
0

amha
comme sur ce fil
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

il ne doit pas être compliquer sans toucher à la structure, de modifier la forme des flotteur (en accord avec un archi compétant)

shape de mousse et strate ...

un peu de temps, mais un coût matière faible

19 oct. 2007
0

pour savoir tu tu a un risque
voila les precaution a prendre tu regarde comment est ton etrave de flotteur dans l eau si le nez a tendence a plonger ces que tu est en limite de toile les tri navigue bien sur un flotteur avec de bonne derive comme les 60 pied mais faire attention quand meme

19 oct. 2007
0

batelier de la vodka..
tu veux dire que parce que le tri reste à plat il faut plus de volume dans les flotteurs ?

19 oct. 2007
0

ne suis pas
pas un spécialiste

mais un trimaran tiens sa stabilité de l'écartement des flotteurs et de leur volume de flottabilité,

plus ils sont volumineux plus ils supportent de charge , donc plus ils flottent plus ils sont capable de maintenir le flotteur hors de l'eau et empêcher les chavirages

j'ai bon là ?? batelier ;-)

20 oct. 2007
0

sur le cas present
si c'était mon bateau, je ne toucherais pas à la carène des flotteurs,puisque le bateau a été étudié comme ça, mais je remettrais du volume sur les ponts de ces flotteurs....

20 oct. 2007
0

oui et non
plus les flotteurs sont écartés, et plus le bras de levier est grand , donc à poids égal plus les flotteurs sont loin mieux c'est pour la stabilité ... mais au dépend des performances et de l'équilibre sous voile

par contre plus les flotteurs sont volumineux et plus tu as de visibilité sur ta stabilité .....au dépend de ta vitesse car des flotteurs volumineux freinent forcement plus que des flotteurs fins

tout l'art est dans le compromis...

en compétition, ou la gagne prime sur le budget, on revient à des flotteurs assez fins mais avec des dérives servant de foils

19 oct. 2007
0

non
ces en largeur que le tri a plus au moins de puissance et a ca forme de ces bras au quai il ne faut pas que le tri pose sur ces 3 coques mais sur 2

20 oct. 2007
0

bien vu
s'il y en a deux, ça fait une paire, Noël

20 oct. 2007
0

Juste pour glisser...
...que ce tri est superbe, tu penses en acquérir un ?

20 oct. 2007
0

Retournement ou enfournement
Surpris qu'aucun d'entre vous n'ait abordé le pb de l'enfournement bien réel sur cata ou tri aux vitesses où ils vont.

RV

20 oct. 200716 juin 2020
0

bien vu jf..
bon certes on part du fait que l'on porte les voiles du temps sinon l'on ne s'en sort plus !! déjà que :-)
bon donc l'enfournement est semble t-il moins risquer avec plus de volume dans les flotteurs, mais comme dit batelier plus de volume ralentit, d'un autre côté les tri 60' ont des flotteurs fins, les gars ne barrent quasi jamais et puis de toute façon la nuit les vaguent devant pour les voir ! et une chose est sûr c'est que dans le dernier rhum, lionnel a bien du rattraper 2, 3 vagues sans être à la barre et de ce que je sais c'est passé donc, explications messieurs ?

20 oct. 2007
0

et bien pour le coup...
..je crois que c'est une explication fort bien construite et très clair, va falloir bien tout assimiler mais en tout cas merci jf pour l'expérience que tu apporte à ce fil, et merci à tous

20 oct. 200716 juin 2020
0

oki batelier..
c'est beaucoup plus clair, juste pour boucler la boucle, de ce que je comprend tu peux compenser le manque de volume des flotteurs pour qu'ils "te freinent" moins par des foils, je vois bien leur utilité dans le plan anti dérive mais moins pour la stabilité

20 oct. 200716 juin 2020
0

yes floflo,
mais comme le tri c'est vraiment autre chose faut pas se louper car en fuite à 18 noeuds c'est pas pareil qu'à 7 !! :acheval:

20 oct. 2007
0

Catana
Sur les Catana, les dérives font fusible et cassent au-delà d'un certain effort.

Solution un peu chère, mais sûre. Ca incite le barreur à remonter les dérives à moitié à partir d'une certaine force de vent et bien sûr, à réduire.

RV

20 oct. 2007
0

et si j en est parler moi
quand je dit de regarder l etrave du flotteur et que si il plonge de trop et bien ces que ces la limite de toile ce n est pas pour rien

20 oct. 2007
0

enfournement
Effectivement, je suis d'accord, l'enfournement au portant reste à mon avis la situation la plus dangereuse sur un multicoque parce que choquer les voiles ne résoud plus le problème, au contraire même.
Avec beaucoup de vent la situation classique est que dans une survente le bateau accèlère, l'étrave sous le vent passe brutalement sous l'eau et provoque un coup d'arret à l'avant du bateau. En gros les étraves plongent tandis que l'arrière du bateau s'envole. Il faut etre attentif et réactif à la barre.
Parfois par mer formée au vent arrière il arrive que le bateau, lors d'une accélération au surf descende la vague sur laquelle il se trouve, rattrappe la vague qui le précéde et précipite ses étraves dans ce mur... autant dire que l'arrêt est immédiat et l'effet spectaculaire. Pas grand chose à faire dans ce genre de situation à part attendre et espérer que le bateau retrouve son assiette initiale. Bien évidemment si l'on est habile à la barre et correctement toilé ce cas de figure est rare. Le tout, au portant dans la brise, est de maitriser sa vitesse, ni trop lent pour rester évolutif, ni trop rapide pour eviter ce genre de situations scabreuses.

20 oct. 2007
0

trimarans
En règle générale sur un trimaran la stabilité latérale va dépendre de la largeur mais aussi dans une plus large mesure du volume des flotteurs.

Il y a deux grands types qui vont se caractériser par des réactions assez différentes:

-flotteurs submersibles, dont le volume est capable de supporter moins de 100% du poids du bateau.
Dans ce cas le bateau ne peut pas se dresser sur un flotteur comme un catamaran, la coque centrale ne quitte pas l'eau, ce sont les flotteurs qui s'enfonçent sous l'eau en cas de survente.
Beaucoup de bateau anciens entre dans cette catégorie par exemple les newick et Allègre.

-flotteurs insubmersibles, dont le volume est capable de supporter plus de 100% du poids du bateau. La coque centrale peut sortir de l'eau, le flotteur s'enfonce un peu mais reste toujours émergé même si le bateau est dressé sur un flotteur.
C'est le cas de la plupart des trimarans modernes et de certains anciens comme les kelsall ou les farrier. Bien sûr dans les faits mieux vaut éviter de sortir complètement la coque centrale de l'eau surtout si l'on a pas de safrans sur les flotteurs...

Je pense qu'il est généralement admis que les trimarans à flotteurs insubmersibles, bien menés par un équipage averti sont plus stables et surtout plus puissants donc plus rapides que ceux à flotteurs submersibles.
Par contre ces derniers peuvent atteindre un angle d'inclinaison latéral un peu plus élevé avant de chavirer latéralement ce qui a mon avis ne présente pas un grand intêret.
Les architectes qui défendaient cette formule à l'époque disaient que l'enfoncement des flotteurs permettait de prévenir le skipper qu'il était temps de réduire la toile.
Un peu d'expérience et le gain de stabilité des flotteurs submersibles compense largement ce petit gain de "sensibilité".
C'est sans doute pourquoi on ne voit plus trop de flotteurs submersibles aujourd'hui à part sur les petits trimarans de sport pour lesquels ils présentent l'avantage de faciliter le redressement après chavirage et la manutention à terre.

Le fait que les flotteurs soient dans l'eau lorsque le bateau est à l'arrêt augmente surtout le confort au mouillage en évitant le balancement d'un flotteur sur l'autre.
Cela apporte aussi un plus au vent arrière puisque les trois étraves résistent à l'enfournement au lieu de deux.

Les foils quant à eux travaillent comme une aile d'avion puisqu'ils sont inclinés, avec la vitesse ils fournissent une portance qui va augmenter la stabilité à la fois latérale (un peu comme si le flotteur gagnait en volume) et longitudinale (résistance à l'enfournement) du fait de leur position assez avancée sur les flotteurs.

20 oct. 2007
0

tris de course
Je ne crois pas que plus de volume ralentissr, au contraire, d'ailleurs tous les tris de course ont des flotteurs tres volumineux. C'est plutot la finesse du tiers avant qui va améliorer le passage dans la mer. Les flotteurs des 60 pieds sont construits comme ça, des étraves en lames de couteau et ensuite du volume très vite dans le premier tiers de la longueur pour résiter à l'enfournement plus le travail des foils au même endroit.

Mais ne confondont pas une bête de course en carbone de 18 mètres (ils faut déja des vagues assez grosses pour le mettre en difficulté)sur lequel tout est calculé pour naviguer sous pilote avec un brave trimaran de croisière de 12m de 20 ans d'âge, un peu moins optimisé probablement.

Ceci dit "ces gars là" font leur métier sur le fil et jouent toujours un peu à la roulette russe, rares sont ceux qui n'ont pas au moins un chavirage à leur actif. Ce n'est heureusement pas le même type de navigation qu'en croisière, quoique parfois... pas les mêmes bateaux en tout cas.

20 oct. 2007
0

AMHA
Le risque n'est pas de chavirer sur le coté comme les catas de sport, mais l'enfournement puis le soleil par l'avant...

Augmenter le volume des floteurs peux améliorer les choses, mais fera travailler la structure de facon plus importante, peut elle le supporter.

Sinon pour la conduite de ce type d'engin, je te conseille pour apprendre le hobbycat 16 car il a les meme qualités et défauts que les bateaux de cette époque, passage en douceur dans la vague mais risque d'enfournement important.

21 oct. 2007
0

Je vais peut-etre...
...dire une sottise mais il serait interessant de connaitre les conditions du chavirage d'Acapella dans la dernière route du rhum.
Je ne me souviens pas d'un enfournement mais d'un décrochage du pilote sous gennaker.
Après la figure de style je ne la connais pas...
F.

21 oct. 2007
0

Alors...
...le mystère s'épaissit (pour moi)... ;-)

21 oct. 200716 juin 2020
0

A Capella
a maintenant (avant son chavirage) des floteurs volumineux et qui ne ressembent en rien a ce qu'avait dessiné Walter Greene.

21 oct. 200716 juin 2020
0

Niveau stabilité
On peut demander conseil à Belgacom :-D :-D

21 oct. 2007
0

en france pour devenir celebre
il suffit de chavirer: (richard ) dick newick il y a la façon de mener un bateau, cata tri prao ou meme mono pousse dans ses derniers retranchements et c'est la gamelle,pour un tri a flotteur submersible,le couple de chavirage passe par l'axe de la coque centrale pour un flotteur insubmersible le couple passe par l'axe du flotteur et le comportement ultime n'a rien a voir il a de tres bon tri dans les 2 categories quand au nombre de chavirage c'est idem dans les 2 versions

21 oct. 2007
0

quand a belgacom
tout dessus vu le vent pas de mer car le vent vient de terre mais le resultat est la , c'est joli pour la photo , les journalistes sont au anges ,mais qui voudrait etre sur le canot a ce moment la ?

21 oct. 200716 juin 2020
0

et donc ..
..pour vous quel risque sur un tri de 13 m style newick ou l'on aurait réduit à temps, concevable que tous puisse se retourner en course ou on les pousse mais sinon y a t-il un réel danger, histoire de mettre un peu de piment au fil, je dirai moins que sur un cata :bravo:

21 oct. 2007
0

en conditions normales
donc en croisière, où l'on mène sa barque "en bon père de famille", il n'y a pas de raisons qu'un multi, qu'il soit cata ou tri, lève une patte, ou deux, ou aille au tapis.
dans les conditions extrèmes, je me souviens du chavirage d'un tri à la cape, enfournement par l'arrière en diagonale. Retour d'une course en Atlantique, en convoyage, skipper A. Gliksman. Certains se rappelerons peut-être le nom du bateau. Pas moi.

21 oct. 2007
0

Bon, Iorana,
...tout ça c'est très intéressant mais tu louches sur un tri en particulier, tu as une piste ?
Des infos !
Je suis fan du dessin de ces "vieux" tri mais leur stabilité m'inquiète aussi un peu (enfin, celle des multi en général) donc je vais suivre avec interet tes reflexions et ton projet.
amct
F.

21 oct. 2007
0

Je ne connais pas...
...personnellement le bonhomme mais si il est du genre à partager sa passion des "vieux tri" tu pourrais contacter Charlie Capelle qui devrait pouvoir te faire un exposé exhaustif sur le sujet...
Ca se tente ! Il y a des pro accessibles...
F.

23 oct. 2007
0

Attention à l'importation
Il faut tenir compte des taxes, des travaux a effectuer pour mettre aux normes CEE, du convoyage ou transport cargo, ....
C'est pas sur au final que l'on y gagne !!!

a bien reflechir et budgetiser avant de foncer ...

21 oct. 200716 juin 2020
0

salut floflo..
oui pas mal de piste, il y a pas mal de tri à vendre surtout à l'étranger, et avec le taux du dollars ..

21 oct. 200716 juin 2020
0

en attendant ..
jette un coup d'oeil là dessus :

www.moxie.fr[...]eo.html

21 oct. 2007
0

super la video
mais j'aurais tendance à dire que la mer est maniable et c'est bien la mer qui donne la limite d'un multi et non le vent...

En revanche, ca fait réver.

Tu peux aussi aller sur le site de diomedea, il a des belles videos mais un peu longues a telecharger.

trimarandiomedea.free.fr[...]/

23 oct. 200716 juin 2020
0

bonjour trimaranmoxie,
heureux de ton intervention, tu avais donc entre 30 et 45 noeud, pas trop de mer, 1M2M mais bon en med donc surement courte et peut être même croisée, GV ferlée et 1/3 de génois on peut pas dire que tu étais surtoilé, et pourtant tu enfournais jusqu'au pied de mat, ma question serait de savoir si malgré le temps plus ou moins long à ressortir tu estimais qu'il y avait un réel danger car j'imagine que Moxie en a vu d'autres ..

23 oct. 2007
0

Questions à TrimaranMoxie
estimes-tu que le dessin du pont de la coque centrale ne favorise pas une sortie rapide de l'eau - évacuation de l'eau malaisée compte tenue d'un pont plat (idem pour les flotteurs) ?

En revanche ne peut-on pas considérer que le volume des bras carénés (placé en avant du mat)peut permettre de se sortir des plus mauvais pas, là où justement on se dit que ça risque de passer de l'autre côté, comme dans la situation que tu as connue ?

22 oct. 2007
0

Oui maniable la mer .... mais vigilance quand même !!
… cela se passe entre Canet et Port St Louis ... On avait la GV ferlée et seulement 1/3 de génois déroulé soit un petit « torchon » devant.
35 nds de tram bien établis avec des bouffes à 40/45 … la mer est creusée au large (1.5 à 2 m) nous sommes à 140° du vent …
Il nous arrivait après un long surf et une bonne accélération de plonger dans la vague que nous venions de rattraper ...
On enfourne grave mais le bateau est toujours ressorti +/- rapidement … une fois j’ai trouver le temps un peu long … on était sous l’eau jusqu’au pied de mat.
Je suis tt a fait d’accord sur le fait que le facteur limitant c’est bien l’état de la mer et non la force du vent. Les deux sont étroitement liés mais quand la mer est plate (forte tram le long de la cote par exemple … tu peux toiler davantage).

23 oct. 2007
0

C'est la premiere .....
... fois que cela me paraissait aussi long ...
Tu avales ta salive ... tu as un petit frisson dans le dos avec une petite goutte de sueur ....
et quand ça remonte … tu souffles ... ;-)
En fait c'est très rapide ... mais ça parait long !! et je m’en souviens comme si c’était hier !!
Difficile à expliquer par écrit ... on pourrait en parler pendant des heures !!
En fait et pour résumer quand j'ai vu le canot enfourner j'ai mi la main sur l'écoute de génois ... en me disant si le cul se lève je lâche tout ... le canot s'est considérablement ralenti ... passant de 20 à 5 nds, le mur de flotte a balayé le pont et c'est reparti !! Un peu en vrac à l'intérieur. Mais pas de bosses !!
Alors quand tu me demande si j’ai pu estimer le danger … j’ai envie de te dire : jusqu'à ce moment précis, j’avais pas senti de danger ... le bateau était bien toilé pour le vent/mer on surfait bien on passait bien (donc on avait la bonne puissance) et puis ça ne s’est pas reproduit ... c’était certainement le phénomène conjugué d’une accélération, de deux vagues plus proches l’une de l’autre, d’une plus grosses ... etc … le truc qui fait que tu peux sancir … là c’est passé … mais !!

24 oct. 2007
0

Compromis ... eternel compromis !!!
Comme le dit BDLV dans son post « oui et non » il s’agit toujours de trouver le meilleur compromis …

Pour ta question Emerillon, il s’agit donc de trouver le meilleur entre les ponts (flotteur et/ou coque) fins/arrondis/ovoïdes qui ressortent vite et bien parce qu’ils n’offrent que peu de résistance aux paquets d’eau et qui ne les retiennent pas
et les plats sur lesquels tu peux te balader en toute sécurité et en dessous desquels tu peux avoir des aménagements un peu plus spacieux… !!!

Je pense donc qu’il n’y a d’idéal que pour un programme très étroit … tout dépend donc de ton programme et du pourquoi le bateau a été dessiné …

Quand aux bras effectivement il vaut mieux les dessiner de sorte qu’ils offrent de la portance plutôt qu’ils te facilitent la plongée rapide !!! …
Mais ‘amha’ je ne suis pas certain qu’en cas d’enfournement violent et en arrivant au moment où les bras plongent sous l’eau … il soit encore possible de sauver la mise !!!!

21 oct. 2007
0

Forcément...
...la réclame est convaincante ;-)

24 oct. 2007
0

FloFlo ...
Tu es le bienvenu ... et gratos !!
et aprés c'est toi qui fera la reclame !!
:-D :-D :-D :-D ;-) ;-) ;-)

21 oct. 2007
0

pour eviter
l emfournement on mets des ailerons en bas des safrans ce qui donne plus d appui

21 oct. 2007
0

Les foils sur safrans sont rares sur les multis de croisiére
Je ne connais que le ninja 8 qui possédent de telles appendices et sur les catas de sport c'est en pleine évolution et pas encore sur tous les bateaux, principalement les F16.

clement.david.club.fr[...]dex.php

21 oct. 2007
0

oui
en lisant l'intervention d'un certain jf plus haut
:reflechi:

les foils limiterai le risque d'enfournement en créant une portance

21 oct. 200716 juin 2020
0

et le foil ..
..sur le flotteur aidera t-il aussi à empêcher l'enfournement ?

21 oct. 2007
0

Le foil crée une portance
mais soulage aussi l'avant, seulement il faut que le bateau soit concu pour supporter ces efforts.

22 oct. 200716 juin 2020
0

foils et assiette longitudinale

Pour voir le travail des foils dans la stabilité longitudinale.

www.cammas-groupama.com[...]dex.jsp

22 oct. 2007
0

Douceur et confort
La différénce entre des flotteurs volumineux et des flotteurs plus petits tient aussi dans la douceur du passage dans le mer. Les flotteurs de D. Newick aux sections légèrement en V sont plus confortables et plus doux que de gros flotteur aux sections rondes. Il y a une fluidité dans le passage d'un tri Newick avec l'arrière éfilé des flotteurs incomparable. Le sillage d'un tri Newick est un pur bonheur...Pour le reste, je pense que quelque soit la forme des flotteurs les risques de chavirer sont limités, le danger venant de l'enfournement comme il a été dit.

A noter que certains Newick sont munis de petits foils

22 oct. 200716 juin 2020
0

salut Emerillon..
..tu as l'air de pas mal connaitre les newick, tu as peut être naviguer dessus, si tu veux partager ton expérience de nav, je suis preneur..

22 oct. 2007
0

flotteurs
c'est pour la raison donnée par JF que je préconisais (voir plus haut) de ne rajouter du volume que sur le "pont" des flotteurs

ainsi on ne modifie pas la ligne générale du flotteur , et on garde cette espèce "d'amortissement" lié aux flotteurs en V, mais en plus, on diminue la résistance à la sortie d'eau après enfournement...sans compter qu'on recule la limite d'enfournement....

22 oct. 2007
0

en tous cas
il a pas mal de photos et une vrai connaissance en la matiere! :-)

22 oct. 200716 juin 2020
0

flotteurs

Le seul petit désavantage des anciens newick qui par ailleurs sont des bateaux magnifiques et sont visiblement très marins, tient sans doute dans le dessin très cambré et le pont plat du flotteur qui ne l'aident pas à ressortir de l'eau lorsqu'il a enfourné. Je suppose que ça doit "accrocher" un peu plus qu'avec une ligne de flotteur plus tendue. Comme le dit amha plus haut, ceux qui ont essayé le hobie cat 16 avec un peu de vent n'en doutent pas.
D'ailleurs les newicks récents ont des flotteurs à lignes un peu plus tendues et surtout des ponts très arrondis, leur passage dans la mer doit en être amélioré et limiter les coups de freins brutaux.

22 oct. 2007
0

Newick
Ma seule expérience tient en quelques promenades à la journée sur un plan Newick. Mais vraiment sur un tel bateau, tout est magnifique. J'ai actuellement un plan RIVIERE de 7 mètres, les formes en V des flotteures permettent un excellent passage et facilitent par ailleurs le plan antidérive ...au dépend d'une surface mouillée sans doute légèrement plus élevée.

J'ai lu plus bas que les formes des Newick avaient un peu évoluée. En fait, s'agissant de l'ECHO II, son dernier dessin, la forme des flotteurs est devenue un peu plus porteuse avec également plus de volume. Les lignes du dessin sont devenues plus tendues. Ce dessin permet d'avoir un peu plus de puissance et de soulager la coque centrale pour ceux qui en veulent toujours plus....Mais il ne faudrait pas croire que les précédants dessins de Newik sont dépassés, c'est davantage une question de choix.

S'agissant de la forme avant de la coque centrale bananées, elles sont très tulipées avec beaucoup de volume dans les hauts ce qui à mon avis tempère pas mal la remarque faite plus bas à propos des hobis-cat.

Il y a ici quelqu'un qui s'y connait certainement bien mieux que moi et qui pourrait t'éclairer sur les plans NEWICK (TRIMARANMOXIE)
bas.

23 oct. 200716 juin 2020
0

Sur Moxie
tout le long de l'exterieur des flotteur il y a un liston ... double effet : protection contre les petes et appui non negligeable en cas d'enfournement ...
si la photo n'est pas nette je peux la mailler
Stephane

22 oct. 200716 juin 2020
0

Un des derniers plan de Newixk
un Val III

tri de 30' de course

22 oct. 200716 juin 2020
0

Une autre photo
c'est une construction ammateur

23 oct. 200716 juin 2020
0

Et bien floflo..
..bien trouvé ce Newick, par contre un peu cher, aux us il y en a 3,4 à 60KE, mais effectivement très beau, ça pourrait être intéressant d'en savoir un peu plus sur celui d'arzal, sauvé un Newick ça pourrait être sympa :pouce:

23 oct. 200716 juin 2020
0

bien joué..
..pour les pistes !!

23 oct. 200716 juin 2020
0

oui vu,
sur le site golden oldies, Dubai c'est vers le grau du roi c'est ça !? :-p

24 oct. 2007
0

Oulalalalala...
...:lavache: :lavache:

24 oct. 2007
0

Sur Creative de Newick
Je vois deux fautes de gout :

Le siége plastic pour le barreur

Ce n'est pas mon bateau... :-p :-p

24 oct. 2007
0

J'ai gangné quoi
le bateau ou une navigation à bord???

Les deux me plaisent

22 oct. 2007
0

un vieux à vendre...
perso.orange.fr[...]tri.htm .

22 oct. 2007
0

oui ça marche
il y en a un comme ça , ou presque (désolé) à arzal sur une bouée, il semble à l'abandon,

à la couche de m**e dessus et la couleur des drisses

bon c'est open comme coque

23 oct. 2007
0

des pistes...
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Bon, trimaranmoxie a fait mon éducation là dessus, A Capella n'est pas un Newick mais presque ! ;-)

23 oct. 200716 juin 2020
0

Une autre piste
Rogue Wave est entrain de mourrir à Dubaï ...

... recherche mecene pour sauvetage ...
Contacter moi !! ;-) ;-)

et pour les fans ... voir la photo : Dick Newick himself à la barre de Rogue Wave, venu accompagner moxie vainqueur sur la ligne d'arrivée de L'ostar 80

24 oct. 2007
0

Un autre
Tout bô et rénové et en plus avec des petits foils pour soulager les flotteurs.

www.multisailing.com[...]oto.php

24 oct. 2007
0

En revanche...
...pour poursuivre sur l'aspect navigation, l'unique bras de liaison (bien en pente) ne rend t-il pas "casse-gueule" les manoeuvres sur le pont ?? En admettant qu'il n'y ait pas trop de gite, il semble que le droit à l'erreur et à la glissade soit moyennement autorisé, non ? :-|

24 oct. 2007
0

Et mais !
Il y a une énOrme faute de gout sur ce bateau...
Saurez-vous la retrouver ?
ps: un indice, en fait il y en a 2...

24 oct. 2007
0

Gagné !
...non mais quelle idée ! Et bien sur, il y en a 2...
Du coup le bateau vient de perdre 50% de sa valeur...
Et là, ça devient peut-etre ton bateau quoique toute cette histoire risque de se terminer (très amicalement) aux enchères ! :-D

24 oct. 2007
0

Si tu vas aux Antilles
Tu pourras monter à son bord :

perso.orange.fr[...]ind.htm

23 oct. 2007
0

Naga
bonjour tous , un peu hs mais des choses intéressantes sur le tour du monde de naga qui est un D Newick de 38 " en bois moulé ex 'Kriter'
Le site s'apelle : naga all around the world (?)
C'est en Anglais .
Comment fait-on pour insérer un site ?

23 oct. 2007
0

pour insérer un site :
tu vas sur le site en question, tu vas sur la barre d'adresse (http://....) tu cliques droit, et tu fais copier puis quand tu rédige ton post sur Héo tu fais clique droit et coller.

23 oct. 2007
0

super ce fil,
Bonjour à tous

Merci Ollie pour le site,des photos du tri magnifique en cliquant sur les pays visités
Ci-joint le lien avec traduction en français par google

translate.google.com[...]anslate

Antoine

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (12)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021