quels outils avez vous utilisé pour votre dernière réparation significative en mer?

Bonjour,

je me rends compte qu'il est difficile d'obtenir une réponse convenant au plus grand nombre concernant la "caisse à outil minimum" à embarquer sur un bateau...
La question était sans doute trop vague, ou relevant du célèbre "ça dépend"... mea culpa

En conséquence,je me suis dit qu'une meilleure méthode pour profiter de l'expérience de chacun serait de demander :

"quels sont les outils que vous avez utilisés la DERNIERE FOIS vous avez été contraint d'effectuer une REPARATION en mer suite à une avarie qui sans ça vous aurait EMPECHE DE RENTRER AU PORT"?

Parce que, au bout du compte, lorsqu'on veut constituer la "caisse minimum", c'est cela qu'on veut : juste de quoi "permettre de rentrer au port"...

Sinon, si on veut une caisse qui permette de continuer à naviguer quoiqu'il arrive, bon là...suffit de se faire une caisse à la Mayko (cf. article en question).

(c'est un peu la méthode des instituts de sondage quand ils veulent savoir combien de dentifrice vous utilisez, ils vous demandent quand est ce que vous vous etes lavé les dents la dernière fois)

Merci d'avance pour vos réponses (trolls bienvenus, vous me faites toujours rire avec vos gros sabots :) )

L'équipage
04 sept. 2018
0

Un tournevis plat.

04 sept. 2018
0

C'est possible une avarie qui empêche de rentrer au port?
Je n'ai jamais connu.

04 sept. 2018
0

c'est une excellente remarque....et c'est pas faux...
donc selon toi, la caisse minimum, c'est...rien...parceque de toute façon on peut toujours trouver moyen de naviguer quoiqu'il arrive...

04 sept. 2018
0

je répondais à force10....(cf.l'arborescence du fil)

sinon, tu as réparé quoi avec ce tournevis plat?

3

Non, ce n'est pas ma réponse.

Ta question était :
"quels sont les outils que vous avez utilisés la DERNIERE FOIS vous avez été contraint d'effectuer une REPARATION en mer suite à une avarie qui sans ça vous aurait EMPECHE DE RENTRER AU PORT"?

Ma réponse est :
L'outil que j'ai utilisé la DERNIERE FOIS vous j'ai été contraint d'effectuer une REPARATION en mer suite à une avarie qui sans ça m'aurait EMPECHE DE RENTRER AU PORT est un tournevis plat.

0

Oups, pardon.:oups:

Ce "personnage" m'ayant mis en fond de cale, il n'apparait pas dans mon arborescence (ce qui n'est d'ailleurs pas une grosse perte...).

Pardon.

04 sept. 201804 sept. 2018
3

Mon doigt ..... pour boucher un petit trou au boudin de l'annexe !

(en première instance :oups: )

04 sept. 2018
0

rupture d'axe de safran --> prévoir visserie adaptée en spare
rupture poulies ou manille --> prévoir du dyneema de 3, 4 et 5 mm, des aiguilles à épisser et des anneaux Antal. ça peut se mettre partout et dépanner n'importe quel trucs pour pas cher sans grosse problématique de charge, taille etc..
De la garcette dyneema est aussi utile pour des petits brelages

Rupture surgaine de drisse --> aiguille et fil pour réparation provisoire . Et avoir toujours une drisse d'avance en spare dans la bateau

04 sept. 2018
1

C'est quoi comme matière, le spare ??? :-D

04 sept. 2018
0

A mon avis, le plus important en navigation hauturière, c'est certainement le spare palnor...

2

Ça dépend à quoi il sert.

Par exemple, le spare à drap n'est pas fabriqué dans le même métal que le spare noël, le spare matozoïde ou le spare icolosospogersi (utilisé exclusivement par la SNCF).

C'est pourquoi il peut être utile d'avoir dans son équipage un sparing partner, spécialiste dans les spare (uniquement sur les voiliers, bien sûr...).

Autres chose? :litjournal:

04 sept. 2018
0

Comme Nemo, un tournevis plat pour démarrer le moteur mais un cruciforme peut aussi bien convenir :heu:

04 sept. 2018
1

Pareil, pour démarrer le moteur, mais j' utilise DEUX tournevis plats, un sur l' excitation, l' autre sur la grosse cosse.
Une question me taraude, lequel des 2 tournevis est le dernier outil utilisé ?

04 sept. 201804 sept. 2018
1

Un adhésif pour voile pour arrêter une déchirure de génois sur les barres de flèches (bon d'accord, il commençait à être bon à cueuillir)

04 sept. 2018
6

Une bouteille de rhum.
Ça ne répare rien mais on oublie que ça marche pas.

04 sept. 2018
0

Plus sérieusement, il ne m'est arrivé qu'une fois d'avoir une avarie qui m'aurait empêché de rentrer au port. Vérin de pilote bloqué, goupille rouillée impossible à enlever. Lame de scie.
Tout le reste, voiles déchirées, panne de moteur, enrouleur bloqué, on a toujours réussi à réparer, mais on aurait pu continuer sans.

04 sept. 2018
2

Du sang. En général quand je casse et répare un truc en mer, j'en fous un peu partout.

04 sept. 2018
1

quel outils utiliser pour shunter skywalk ??

04 sept. 2018
0

vous aurez tous compris que c'est de l'humour , moi aussi j'ai le droit d'en faire je n'ai rien contre ce pauvre skywalk que je ne connais pas et heureusement qu'il est là pour mettre un peu de piment sur le forum !

04 sept. 2018
2

Le mieux c'est d'avoir un 2 ème bateau en remorque pour les pièces détachées.
D'où la question : la caisse à outils je la mets dans quel bateau ? :mdr:
Jac

04 sept. 2018
0

non, non, pauvre inconscient, pas en remorque, tu risques de le perdre, sur rupture d'aussière !
Démonté et bien rangé à l'intérieur !
Avec un fichier sur l'ordinateur de bord quoi te dit où est rangé quoi et comment l'utiliser !

04 sept. 2018
0

Pour ma part une pince à cosses et une douille de 8 à cause d'une installation électrique déplorable pour rebrancher correctement le Navman.

C'est pas forcement un truc qui m'aurait empêché de rentrer mais quand ça marche ça t'évite de foutre sur les cailloux.
Sans sondeur, je fais pas le malin, c'est p't'être que psychologique vous m'direz...

04 sept. 2018
3

ma carte bleue

04 sept. 2018
0

@oceanix : tu m'as devancé !!!

Du coup je dirais ma femme !!!

"cherie passes moi ci, cherie regarde sous la banquette tribord, cherie tu peux stp sans te déranger (car je viens de prendre une soufflante) etc....."

04 sept. 2018
0

Mon cerveau est sa promptitude a analyser la situation (certes, ce n'est pas donné à tout le monde), puis mes mains et souvent le reste du corps.

04 sept. 2018
0

Un couteau suisse.

04 sept. 2018
0

clef allen pour resserrer la commande des gaz,elle te reste dans la main toujours au mauvais moment a 5m du ponton

04 sept. 2018
0

@Targaz , t'as une moto? :acheval: :acheval: :acheval:

04 sept. 201804 sept. 2018
0

Cruciforme pour nettoyer le filtre de la pompe de cale électrique !

Et opinel outdoor pour couper un orin de casier bloqué devant le safran. Très bon couteau !

En revanche déçu des tournevis facom qui ont rouillé dès les premières utilisations !

04 sept. 2018
0

Je n'ai jamais eu d'avarie qui m'aurait empêché de rentrer. Mais ma dernière réparation conséquente (tout en continuant à naviguer) a été l'hélice qui s'est désolidarisée du moyeu par rupture du silent-bloc, ce qui arrive de temps en temps sur les HB Yamaha. J'ai utilisé : une pince coupante (pour la goupille), une clé de 17 à œil (pour l'écrou en bout d'arbre), une perceuse (pour faire des trous !), un tournevis (pour mettre des vis dans les trous évoqués précédemment et relier l'hélice en alu au moyeu cannelé en bronze)… C'est tout !

04 sept. 201804 sept. 2018
0

L'outil que j'utilise le plus à bord du bateau est mon leatherman wave, souvent la pince, parfois les accessoires.
Je le porte en permanence à la ceinture.

Hier ce fut le tournevis cruciforme. La pompe évacuation douche s'est mise à fonctionner et ne s'arrêtait plus : encrassée. 4 vis cruciformes.

La clé de 17 me sert si souvent qu'elle reste à poste tout près du bouchon pour le niveau d'huile du réducteur.

04 sept. 2018
0

Quels outils j’ai utilisé pendant ma dernière grande nav? Quasiment aucun. De l’insigna (pour une petite déchirure sur le spi), du gray tape et un bout de dyneema et une clé hex (pour le vérin de pilote qui se désengageait).

04 sept. 2018
0

au fait, moi, c'était un téléphone portable...quand j'ai acheté le bateau, le jour de l'essai...batteries HS, plus moyen de démarrer le moteur, plus de vhf....on tournait en rond à la voile comme des cons devant le port, le proprio a appelé un pote pour qu'il nous remorque... :mdr:

04 sept. 201804 sept. 2018
0

Donc l'outil c'était : un pote ! (au roses)

04 sept. 2018
1

Non un pote au feux , je coule.

04 sept. 2018
0

des chiffons, un sac plastique, de la sangle pour colmater le presse étoupe explosé suite à la rupture de l'arbre d'hélice.

04 sept. 2018
0

Clés à pipe de 13 et de 8, 2 tournos et un pied à coulisse.
Pour quoi faire ?...

04 sept. 2018
0

oui, c'est la question... :mdr: t'as fait quoi avec???

04 sept. 2018
0

Oui, c'est la question posée ...

04 sept. 2018
0
  • Clé allen pour resserrer le bras de meche du safran
  • Petit tournevis plat pour resserrer l’arrêt de cable de l’accelerateur du moteur
  • Une pince étau pour le câble d’accélérateur du moteur de l’anexe.
  • Une scie à métaux + boulons + les clés kivontbien suite à une casse de l’embout de bôme.
  • je crois que c’est tout et c’est déjà pas si mal . Si j’ai un conseil pour ta trousse à outils idéale ce serait : Fait le maximum de choses sur ton bateau et tu auras les bon outils. . Ps : les avaries citées font suite à du travail de « pro » maintenant je fais tout moi-même et si c’est mal fait je ne m’en prendrai qu’à moi-même....... mais pour le moment tout va bien ;)
05 sept. 2018
0

je fais tout sur mon bateau...mais j'ai pas de problème pour la caisse à outil vu que je prends tout ce qu'il faut chez moi...mais j'ai pas envie d'embarquer avec mon atelier....et je me demande si c'est nécessaire....

04 sept. 201804 sept. 2018
1

"quels sont les outils que vous avez utilisés la DERNIERE FOIS vous avez été contraint d'effectuer une REPARATION en mer suite à une avarie qui sans ça vous aurait EMPECHE DE RENTRER AU PORT"? "

Sans déconner Skywalk,tu ne peux pas faire plus simple ?
Du genre quelle caisse à outils à bord?
Comme d'autres,tournevis plats et cruci,pince multi,quelques clés plates,lames scie métaux,clé à bougies.
Et un truc que je trouve super;une clé à sangle que j'utilise pour dévisser (et revisser) les sondes.ça n'abime pas du tout et c'est pratique.ça peut servir pour filtres moteur IB.

04 sept. 2018
3

Ma bite et mon couteau.

04 sept. 2018
2

Pas eu besoin du couteau, l'ouverture existait déjà....

(à griser :jelaferme: ) :aurevoirdame:

04 sept. 201804 sept. 2018
0

Hello,

été 2016 : Après la traversée Toulon / Asinara, je m'aperçois que mon safran à pris du jeux. Comme on démarre 4 semaines de vacances autour de la Sardaigne, je ne me voit pas le faire avec le blong-blong stressant de la mèche qui tape à chaque vague...

Diagnostique fait (la bague auto alignante inférieure à pris du jeux, il faudrait la remonter dans la cloche pour réduire ce jeux à néant.

Outils : 1 Scie à métaux, 1 tournevis, 1 couteau suisse quelques rilsans, de la garcette, la boule de mouillage réglementaire (celle en deux parties plates en plastique) nos poumons (pour l'apnée) et une bonne bière fraîche (pour le réconfort)

  • Découpage de petites cales rectangulaires dans la boule de mouillage avec la scie à metaux.
  • plongée en apnée au niveau du safran pour aller coincer les cales entre le haut du safran et le palier avec le tournevis et/ou le couteau suisse Une par une en mesurant à chaque fois la dimension de la prochaine (et oui, le haut du safran n'est pas plat)
  • Quand toute les cales sont en place tout autour de la mêche, serrage avec rilsant et la garcette
  • une fois tout bien en place, après une après-midi d'apnée fatigante, reprise de nos esprits (on a fait ça à deux) et dégustation d'une bonne bière bien content de pouvoir continuer la croisière avec un safran sans aucun jeux (mais boule de mouillage pas èintgre).

La réparation a bien tenu jusqu'au carénage suivant et j'ai même eu du mal à tout enlever (avec les concessions) pour faire une réparation définitive.

04 sept. 201804 sept. 2018
0

Un simple bout de garcette .
( brelage du vit de mulet apres sa rupture , sur un bateau sans moteur , pas sur que j'aurai pu rentrer facilement sous voile d'avant seule, environ 100 MN a faire )

04 sept. 2018
0

Bonsoir. Perceuse manuelle et forêts qui vont bien pour réparer la tête du gouvernail sans oublier un plat d'alu et le mettre en forme à la main et j'en oublie.

05 sept. 2018
0

Je rêve de voir ça...je me suis toujours demandé comment on pouvait bien faire la réparation de fortune en cas de rupture du vit de mulet....

05 sept. 2018
0

Ça dépend de comment ça casse!
Pour ma part, c'était la partie contre le mat qui s'était dépoppé.
Comme elle epousait bien la forme du mât et qu'elle avait des flanges assez large, la réparation était facile, juste des tours de bouts autour du mât pour tenir la pièce en place.
Une autre partie aurait cassé, style l'axe, ça n'aurait pas été la même limonade...

05 sept. 2018
0

Un bout de tuyau d'arrosage. Arrivée d'eau de refroidissement bouchée entre le passe coque et la cuve du filtre à eau.
J'ai ouvert la cuve, enfiché le tuyau dans le flexible et soufflé dedans jusqu'à entendre les bulles sortir sous la coque.
Et comme @totor, les bouts de garcette sont certainement ce qui a été le plus fréquemment utilisé pour se sortir de la mer...

0

Vraiment une question à la con, tout dépend ce que l’on fait avec son bateau .
Pour faire Sete au Grau du Roi, certainement, un tounevis suffira pour rentrer au port. Pour un tour du monde, ce sera 30 kg d’outillage choisi.

05 sept. 2018
0

t'as des ports partout autour du monde, et dans les ports y a tout plein d'outils....j'ai sympathisé avec un allemand qui retape son bateau tous les étés, il m'emprunte mes outils souvent...no problem.

donc pour faire un tour du monde, une alène suffit car :
Si ton moteur explose, t'as toujours les voiles pour rentrer, non?
si tes voiles sont déchirées au point d'être irréparable, ou ton mat est en miettes, t'as toujours ton moteur, non?
si ton moteur explose et que tes voiles sont irréparables...: vhf, mayday, et attente du premier bateau qui passe....
dans les trois cas, tu peux même te passer de tournevis...
Evidemment, si tu veux faire tes "éventuelles" réparations toi même sans compter sur l'outillage que tu pourras trouver aux ports....c''est différent....

06 sept. 2018
0

T’as raison
The best iridium et leatherman crunch histoire de bricoler pour passer le temps en attendant les secours

05 sept. 2018
0

Au milieu du Pacifique, il va quand même falloir une bonne réserve de gazole pour rentrer. Et pour la VHF et le premier bateau qui passe une bonne dose de patience.
Ce que tu écris est exact quand on reste disons à moins de 200/300 milles d'un port.

05 sept. 2018
0

ok, bien vu...je n'ai pas creusé la question de l'autonomie maxi à moteur d'un bateau à voile...
Cela dit, j'avais posé la question sur les voiles de rechange qu'emportaient les marins qui font une transat...La plupart des réponses allaient dans le sens "renforce les points où ça frotte, et t'auras pas de souci"...manifestement c'est pas un problème...

05 sept. 2018
0

J'ai pas le souvenir d'avoir eu une avarie qui aurait menacé ma sécurité, celle du bateau ou même ma navigation.
Je ne fait évidemment que 8-900 miles/an.
Mais, il est vrai que je passe beaucoup de temps à l'entretien et la maintenance. Il y a deux semaines, par exemple, j'ai vérifié le serrage de toutes les vis, boulons écrous ou manilles du pont + l'état de tous les cale-goupilles + les sertissages + graissage de tous les mousquetons. Le mois dernier, c'était au tour des chariots, enrouleur, coulisseaux, réas ...
... et là, pour la maintenance, une bonne caisse à outils aide.

05 sept. 201805 sept. 2018
2

bonjour skywalk, tu sais tout l'interret que je porte à tes contributions.... et je reste en marge de la"meute" estimant que tes interventions meme si parfois elles n'amenent pas un boulversement flagrant dans la navigation de plaisance ont le merite de nous reveiller( surtout le gaz) et de mettre une joyeuse animation.... allez j'entrevois avec plaisir la prochaine=quels vetements et sous vetements avez vous utilisè lors de votre derniere croisiere..... on va se regaler!

05 sept. 2018
0

Powertape (www.pattex.fr[...]pe.html )
adhère sur le mouillé; résiste à l'eau de mer. Prévoir deux rouleaux en cas...
Ça colle, ça fixe tout ... provisoirement, jusqu'au port.

05 sept. 2018
0

du papier alu et allumette pour faire un fusible

et surtout du bout

06 sept. 2018
0

Un Iridium et un Leather-man crunch

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (45)

Le beau temps !

mars 2021