Quelques consignes avant de partir

Ci joint un petit doc que je distribue aux copains avant de partir. Je pense que cela va faire hurler les puristes .... mais si cela peut aider les autres. Nous naviguons peu, donc nous ne sommes pas des grands voileux.

L'équipage
03 nov. 2019
03 nov. 201903 nov. 2019
3

Première remarque :
On ne "saute" pas sur le quai ou le catway, on met tranquillement pied à terre.
C'est en sautant comme ça qu'une amie (grande sportive) s'est fait une rupture des ligaments croisés

03 nov. 2019
4

Le Cross direct, c'est 196
;-)

03 nov. 2019
0

chacun fait comme il entend mais on ne peut reprocher trop de prudence.
Par contre le crossmed en mer c'est le 196 pas le 112 et c'est un peu trop militaire à mon gout que de forcer tout le monde à s'interresser à la voile et participer aux manoeuvres, si besoin de vigilance de la part de tout le monde lors d'une manœuvre bien sûr on prévient de là à obliger tout le monde à participer...

03 nov. 2019
3

T'as oublié le testament...

03 nov. 2019
0

Tu oublie de désigner un chef de bord suppléant en cas de chef à la mer ou chef blessé...

03 nov. 2019
3

Et aussi un suppléant au suppléant au cas ou les deux premiers ne puissent plus assumer leur rôle...

03 nov. 2019
0

:heu: le premier ris à 15 nds de vent ?

Et puis c'est pas mal d'apprendre la manœuvre de l'homme à la mer à la voile, et de l'appliquer en exercice à chaque nouvelle sortie, cela permet de connaître le comportement du bateau que l'on a loué.

Et de nombreuses recommandations ne concernent que le chef de bord, même si tout le monde doit savoir démarrer le moteur, seul le chef de bord doit en prendre la décision, entre autres.

03 nov. 2019
1

@Phil
le premier ris à 15 nds de vent ?

Si un bateau est fortement toilé, on peut être amené à prendre un ris dès 10 nds de VR pour le laisser dans ses bonnes lignes.

(Dis moi si ça marche le commentaire, là je suis un peu perdu avec la nouvelle version). :heu:

03 nov. 2019
0

effectivement, le loueur a envi de retrouver son bateau en état au retour...
Il ne faudrait surtout pas que je m'en serve
:lavache: :lavache:

03 nov. 2019
0

Oui ça marche...

Mais en location, je serais surpris de trouver des voiliers de 40 pieds (voir profil de RG) qui demandent une réduction dès Force 4.

03 nov. 2019
0

100€ la nuit au port ??? Venez vite en Bretagne...

03 nov. 2019
1

Effacer son historique Firefox avant de partir en mer... On ne sait jamais.

03 nov. 2019
11

Vous êtes vaches... RG07 précise "nous ne sommes pas des grands voileux".
Sa liste est certainement perfectible, mais elle existe et je préfère ça aux inconscients peu expérimentés qui partent la fleur au fusil, sans réflexion en amont.

03 nov. 2019
0

Ne pas désigner un chef de bord fait preuve de (très) peu d'expérience, voir d'inconscience...
Mais je crois qu'en cas de location c'est le signataire du contrat qui se trouve, de fait, responsable des autres. Le sait-il ?

03 nov. 2019
6

Ok, j'ai oublié de préciser que nous venons de la montagne, donc la notion hiérarchique de "chef " n'existe pas.
Nous louons des cata de 40 ou 43 p, donc cher la nuit au port.
Merci pour les remarques constructives.
Pas merci pour les "pisses froids " prétentieux.

03 nov. 2019
1

C'est une habitude ici: c'est plein de "grands marins" qui semblent pourtant passer leur temps devant leur clavier...
Merci pour ta petite liste qui, ELLE, est constructive, RG07.
Et pourquoi pas 007 ? ;-)

03 nov. 2019
0

Amen

03 nov. 2019
2

Moi je trouve que c'est pas mal. Un pense-bête que chacun peut adapter selon son expérience, ses connaissances, son bateau et sa façon de naviguer.
On n'est pas obligé de le recopier mot pour mot.

03 nov. 201903 nov. 2019
0

Perso, j'ai plusieurs pense-bêtes qui sont à demeure sur le livre de bord : accueil d'un nouveau à bord, briefing sécurité, départ, arrivée, hlm, à emporter dans le bib, etc.

03 nov. 2019
0

avec un peu plus d'experience ces fiches vont changer c'est sur !
mouiller dans du sable par 5 m de fond ben tu mouille la ou tu va passer la nuit et selon différent critères a venir ;-)

03 nov. 2019
1

Pour les bouts à manoeuvrer : " gants obligatoires". J'ai déjà vu des paumes de main brulées avec une amarre ou une écoutes qui file.

03 nov. 2019
2

si je puis me permettre l'erreur n'est pas de ne pas avoir porté de gant mais d'avoir voulu retenir à la main un bout qui file, parceque brulure ou pas a un moment c'est les doigts ou la main qu'on y laisse.
Je ne supporte pas les gants n'en porte jamais et manipule de grande voilure et lourdes amarres en me servant de l'accastillage fait pour, cette consigne est d'ailleurs marqué dans la liste et c'est une très bonne consigne.
à trop imposer on y perd le plaisir...

03 nov. 2019
6

RG07

Je ne connais pas la montagne, un tout petit peu plus la mer. Sur un bateau, il y a toujours un chef. dans des situations délicates, nous n'avons pas le temps de discuter. Il y a une personne qui dirige et les autres suivent; Ce n'est pas de l'autoritarisme, c'est simplement pour éviter que l'un fasse le contraire de l'autre en pensant bien faire.

03 nov. 2019
1

Si vous lisez bien la liste c'est finalement les consignes que l'on passe au fil de l'eau à des novices embarqués. Donc c'est plutôt sympa de faire un check avant départ.

03 nov. 2019
0

«avant de partir» Le titre est trompeur !
Pas de nav de nuit, et si le vent tombe et que le moteur cale en fin d'après-midi, on lance un SOS ?
Toujours en dessous de F6, et si le vent se lève sans préavis, on va à la grève ?
Si je peux me permettre de vous donner un conseil, commencez par une semaine de stage de voile.

03 nov. 2019
0

Vous faites parti des « pisses froids » qui n’ont absolument rien de constructif à apporter , donc il faut s’abstenir.
Pas de nav de nuit et pas plus de f6, c’est ce qui est noté sur les contrats de loc

21 nov. 2019
0

L'important c'est de ne pas pisser face au vent. :heu:

03 nov. 2019
0

:lavache: :lavache: :lavache:

03 nov. 2019
0

Mieux vaut être un pisse froid qu'avoir une chaude pisse !

3

Ne pas naviguer de nuit c'est dommage ... cela ne demande pas une expérience énorme si on se prépare bien et en conditions calmes.

Et il faut bien acquérir un peu d'expérience : il y a toujours une première fois !

03 nov. 2019
1

Tout à fait Ti mousse...

Pour qu'un orchestre joue bien il lui faut un chef...
Dans une équipe (de foot) il y a un capitaine.

Et sur un bateau, le cap'tain est seul maître après Dieu (vieux dicton...), et surtout le seul responsable en cas de problème.
Vous en êtes où dans la tenue du livre de bord ?

Les gants, c'est comme les chaussures, ou les casques en motos, ou la casquette quand le soleil tape un peu fort, ça protège (les préservatifs aussi...)

Si RG07 nous soumet sa "liste" de recommandations c'est certainement pour en parler avec plus "expérimentés", puisque qu'il dit lui même qu'il n'est pas un grand voileux. J'espère qu'il ne vient pas pour nous apprendre quelque chose...
Et tout cela en passant par un clavier, "grands" ou plus "modestes" marins !

03 nov. 2019
0

On pourrait suggérer à RG07 de faire une fiche par type de poste, nav, manoeuvre, communication, sécu, vie à bord...
A l'époque où j'emmenais des inconnus, j'avais mis à côté de la TAC une fiche avec les principales actions à faire avec les appareils au cas où je sois en incapacité. Bon à l'époque il y avait moins d'appareil ! Egalement une check pour démarrer le moteur, le fonctionnement des wc, le guindeau,....

Bon ça faisait un peu règlement intérieur mais ça avait l'air de rassurer tout le monde.

Et aussi rappeler qu'au final il y a un décideur à bord.

03 nov. 2019
0

Puisque ma première intervention n'a pas été comprise par tout le monde, je vais essayer d'expliciter :
Écrire une check list n'est pas une mauvaise idée en soi, il faut bien sensibiliser les newbies, mais tout ce qu'on y trouve devrait relever d'automatismes acquis par l'expérience au moins pour le skipper.
Je suis surpris que cette évidence ne fasse pas l'unanimité.

03 nov. 2019
0

On fait comment pour avoir de l'expérience?

04 nov. 2019
0

On achète un simulateur de navigation, monté sur vérins pneumatiques pour le réalisme, et on prend un nootropique pour booster les synapses.

04 nov. 2019
0

Ok merci pour vos remarques constructives et votre bien vaillance. J’ai mis mon doc à jour. Je l’envoie avant nos balades aux néophytes. Chacun comprend ce qu’il peut car le vocabulaire des voileux est vraiment spécifique .
Nous insistons pour que chacun s’intéresse, que l’on réfléchisse ensemble et nous prenons les décisions ensemble. Des chefs et petits chefs, j’en ai plein au boulot, donc les vacances, c’est repos.

04 nov. 2019
2

Juste une information que tu sembles ignorer : que tu le veuilles ou non, il y a légalement un capitaine sur le navire.
En cas de pépin, devant le tribunal, le capitaine est celui qui a été déclaré sur le contrat de location, celui qui a été désigné sur le livre de bord, ou, suivant le cas, la personne reconnue par le tribunal comme étant la plus compétente.
Et la responsabilité est légalement entièrement mise sur les épaules du capitaine.
Que celui-ci discute avec ses équipiers ou soit un petit tyran n'y change rien.
Il est responsable de la sécurité du navire et de ses passagers, qu'ils soient équipiers ou non.

En clair : si un pépin arrive, matériel ou humain, c'est toi (puisque tu sembles être le plus compétent et l'organisateur...) qui sera pénalement et civilement responsable. A l'appréciation du tribunal. Fermer les yeux et le refuser ne changera rien.

04 nov. 2019
3

Le "chef de bord" ne relève pas de la hiérarchie, mais de la sécurité et de la responsabilité. Ce doit être la personne la plus compétente du bord, capable de décider vite et bien quand il faut décider vite et bien.
Parfois, on n'a pas le temps de "réfléchir ensemble"... et parfois aussi, il faut qu'une personne tranche entre différents avis, en fonction de x paramètres qu'elle sera mieux à même d'appréhender.
Belles navigations !

04 nov. 2019
0

et pourtant...
c'est la base.

04 nov. 2019
0

Ris à 15 n ?????? Désolé, tout dépend de l'allure et du bateau
Brassière à force 4 ???? Il me paraît plus intéressant d'apprendre au novice à ce déplacer sur un bateau,que de leur faire croire qu'ils sont en sécurité parce qu'ils portent une brassière.
Port de gant. Je me méfie des gas qui arrive au mouillage et mettent des gants pour aller manipuler la télécommande du guindeau, et pourquoi pas un casque intégral, et des ceintures de sécurité quand on s'assit dans le cockpit.
Bon là je me suis un peu lâché, il y a quand même un peu de bon.
CROSS c'est le 196 et canal 16, je le répète pour que les gens s'en rappelle.
Bon vent à tous

20 nov. 2019
0

Pourquoi attendre F4 pour porter les brassières?
Même sans vent au moteur, un équipier peut tomber à l'eau.
Prenons exemples sur nos amis anglais qui la porte presque systématiquement et aussi sur l'annexe.

04 nov. 2019
0

J'ai oublié..... Pas de navigation de nuit¿????????? Et pourquoi , pas de route la nuit, pas de vol de nuit, et puis quoi encore ??? Et la liberté ??
La navigation de nuit c'est magnifique.

04 nov. 2019
0

Pas de nav de nuit et pas plus de F6, c’est dans les contrats de loc.
Faut pas porter des jugements trop rapides, des fois vous pourriez être surpris ... toujours rester constructifs dans vos interventions, merci

04 nov. 2019
0

Je sais que c'est dans les contrats aux Antilles, mais pour passer d'une île à l'autre, la nav de nuit n'est pas nécessaire !

04 nov. 2019
1

RG07 je ne comprend pas, tu parles de loc ou de nav sur ton voilier avec des amis?

04 nov. 2019
1

Tu loues des catamarans de 12 à13 mètres et pas le droit de naviguer de nuit ? :lavache: :lavache:
Les feux de navigation sont-ils en option ? :jelaferme:

04 nov. 2019
0

Hors Sujet : Eh bien ils peuvent se les garder leurs plateformes pétrolières !

05 nov. 2019
0

Mon cher RG07, pour être constructif, il faut de bonne fondation, de bonne base. Je ne remet pas en cause votre bonne volonté de partager ce que vous pensez être une bonne checklist etvde bon conseils. Malheureusement, il y a des erreurs pas vraiment pardonnable pour quelqu'un qui voudrait donner des leçons. Vous faites parti des gens qui commence à savoir, et qui croit tout savoir. Les vrais marins, par exemple!e ce qui font le Vendée Globe, vous les avez vu mettre des gants et porter des brassieres. Quand on ne connait pas le numéro d'appel du Cross, on ne donne pas de mauvaise information en public.

Aller, sans rancune, on fait tous des erreurs, il faut juste pas donner de leçon, quand on est pas certain, il y a des débutants qui cherche à apprendre ici. Attention à votre responsabilité.
Ai-je été assez constructif ????

04 nov. 2019
0

Bonjour jackx

Quand tu auras vu un gars dont le petit doigt pend au bout du tendon tu comprendras l'utilité des gants.
Et beaucoup d'emplois manuels obligent à les porter, la voile à quelque chose de manuel aussi...

Oui, l'expérience s'acquiert petit à petit, mais quand on en n'a pas assez pour naviguer de nuit ou sous trois ris par force 7, on se fait accompagner par plus expérimenté sinon on n'apprendra jamais.

04 nov. 201904 nov. 2019
5

je me gausse, le gants qui empêche de sectionner un doigt ... on aura tout vu, vous avez des gants en cote de maille à bord ?
Je persiste et signe, si ton doigt est coupé ce n'est pas le problème des gants mais de manoeuvre à avoir voulu attraper un bout libre à la main

04 nov. 2019
1

Hé oui... la dernière fois que j'ai sorti une pendille de l'eau je n'avais pas mis mes gants, je me suis coupé sur un coquillage bien accroché dessus.

Et puis depuis que j'en mets, c'est incroyable comme on peut tirer plus fort sur une amarre, une écoute ou une drisse sans craindre de se faire mal.

Ah au fait, j'achète ceux à pas cher chez casto brico machin, avec l'intérieur (la paume) en caoutchouc et l'extérieur (le "dessus") en textile, et je coupe le bout des doigts. Ils font une saison (5 mois).

04 nov. 2019
0

Tu fais bien ce que tu veux avec tes doigts...

04 nov. 2019
0

Oui, moi, je viens justement de m'en acheter, des gants en cotte de maille afin de ne pas me blesser quand je nettoie la coque sous l'eau !

05 nov. 2019
1

"Tu fais bien ce que tu veux avec tes doigts" c'est bien là tout le propos que je defend... chacun fait ce qu'il veut avec ses doigts et peut porter des gants pas besoin de les rendre obligatoire si les consignes de sécu sont suivis pas de perte de membre

20 nov. 2019
1

Ha ha ha Phil o zof .... Ceux qui me connaissent savent qu'il me manque le pouce à la main gauche
Et ceux qui me connaissent vraiment bien savent que je l'ai perdu à cause d'un gant, sans lequel je n'aurais probablement perdu qu'un bout d'ongle...

Les grands principes à la ... ne sont pas toujours vrais.

Fañch

20 nov. 2019
0

Désolé pour ton pouce.

Beaucoup de métiers manuels obligent à porter des gants, des lunettes de protection, des chaussures de sécurité, ou des casques (comme pour la course de l'America...)

Il y a malheureusement des exceptions, peut-être que la gamine qui est morte noyée à cause d'un poids (trop) lourd avait sa ceinture attachée (???).

04 nov. 2019
0

Je trouve pas mal toutes ces recommandations pour les neophites mais on discute de la marche a suivre et SEUL le chef de bord prend la décision finale
en 2017 sur le port de Camaret de bonne heure le matin un joli zodiac tout neuf remorque neuve mise a l eau impecable 2 enfans 10 ans environ une femme 35ans et un CAP reconnaissable a son parlé haut et sur . Tout le monde assis gilet sur les épaules le CAP démarre le moteur tout neuf et lance un " tout le monde gonfle son gilet "!!!! ils sont tous parti la tete haute les pauvres , le CAP avais pris les bonnes décisions ils ne risquait pas de se noyer

04 nov. 2019
0

:mdr: :mdr: :mdr:

04 nov. 2019
1

Je serais tenter de dire, histoire de contribuer et vue que personne n'en parle, ne pas oublier de débrancher la rallonge du catway….
Si on part du mouillage, c'est déjà fait(j'espère).

04 nov. 2019
0

Vous avez lu trop vite, Skipper et Heating... C'est indiqué dans son document. :litjournal:

04 nov. 2019
0

Et pourquoi répondre à Scotland alors ??? :tesur: :tesur:

04 nov. 201904 nov. 2019
0

Ou qui n'ont pas compris les indentations... :goodbye:

:litjournal: :litjournal: :litjournal:

04 nov. 2019
0

"cette consigne est d'ailleurs marqué dans la liste et c'est une très bonne consigne. " qui lit trop vite ? :litjournal:
Je répond à philozoph

04 nov. 2019
0

j'abandonne il y en a qui en tiennent une couche

04 nov. 2019
0

quiproquo je pense... ne polluons pas plus le fil

04 nov. 2019
0

Je rajouterai: Penalites financieres pour ceux qui barrent comme des buses,qui admirent le paysage au lieu de se concentrer sur la marche du canot.On est pas sur l'eau pour prendre du plaisir,mais pour faire avancer le bateau...50 cts le demi noeud de perdu me semble acceptable!!!
:policier:

04 nov. 2019
0

Pas assez cher !!!! Les filles ou les mecs ferons une réserve de sous pour se la couler douce! 50€ le 100eme de Kts me parait plus approprié !

Blague à part, pas mauvaise idée de faire une Check liste d’avant départ, les figaristes le font :

www.ffvoile.fr[...]IRE.pdf

04 nov. 2019
0

clic sur les liens a la fin du document ;-)

04 nov. 2019
0

Excellent, tu n'as que le sommaire ?

04 nov. 201904 nov. 2019
0

ça ne fonctionne pas

04 nov. 2019
0

Merci pour les liens !
Ils n'étaient pas cliquables chez moi

04 nov. 2019
3

Je pense intelligent de faire une liste, que ce soit pour ne rien oublier ou pour un équipage de débutants.

Ensuite, le contenu de la liste...

Certains items me semblent pourtant étranges:

"Mettre à jour la liste d'avitaillement et faire la commande à distance pour une livraison sur le bateau"
Si on part en navigation, c'est pour se faire plaisir, et donc bien manger, ce qui est totalement incompatible avec une commande à distance à mon sens !
il faut choisir avec soin et gout les produits frais !

"Ouvrir une application pour gérer les comptes communs"
Alors qu'un carnet et un crayon sont plus efficaces et ne demandent aucune énergie électrique !?
:lavache:

04 nov. 2019
1

Blague a part,faire un brief a des potes moins amarines ou neophytes, c'est la base.
Chacun sa facon de faire...
Je me vois mal donner une liste des choses a faire ou pas...
On part pas en operation commando...Relax...
Si tout le monde sait ou se trouve le matos secu(brassieres etc)
Passer un appel VHF sur le 16,ou demarrer le moteur,on est deja pas mal.
Preparation de l'appareillage,c'est moi qui gere.La bouffe on se concerte,le pinard aussi...Ici on voit de suite les bons et les mauvais equipiers!!!
Idem pour tout ce qui est nav,meteo,manoeuvres,c'est mon canot,c'est moi qui prend les decisions.en essayant bien sur de contenter tout le monde,mais je suis le seul decisionnaire a la fin.

05 nov. 2019
1

La liste en fonction de ce qui va et doit être fait et suivi c'est bien.
"Pre-sail meeting " une bonne discussion, avant l'appareillage, sympa, pas péremptoire avec la liste dans les mains et bien sur comprise par tout le monde, (traduire éventuellement) on sort dehors et l'on commente, pareil pour tout y compris la bécane. L'avis de l'équipage est important mais le boss c'est toi.
Parce que la communication bien maîtrisée ça a son importance.
Comme dit plus haut, la liste, tu peux la manier en plus par les différents postes.
C'est en observant comment tout ça sera perçu + avec l'expérience que tu l'amélioreras.
Y avoir pensé c'est déjà très bien.
Bonne suite, Cdt.

05 nov. 201905 nov. 2019
3

En plus des gants pour manœuvrer (virement vent arrière au passage de la gv, pendille coupante: un de mes équipiers s’est ouvert le doigt jusqu’à l’os avec ) et puisqu’il s’agit d’un document destiné à être lu par l’équipage, je suggère d’en revoir l’orthographe exemple :au lieu de tous est compris il faut écrire tous aient compris où jusqu’à ce que tout soit compris . Enfin pour naviguer souvent en Méditerranée occidentale, je n’utilise plus météo Consult. Météo France est bien plus fiable sur les côtes françaises. J’utilise en plus Windy qui permet dans la version pro de comparer les gribs issus des modèles de prévisions et de même pour la houle. Lamma est bien mais la prévision est donnée avec un décalage dans le temps.

05 nov. 2019
2

D'accord avec Darwin et Domde.
Je rajouterai qu'il y a des postes sur lesquels la discussion et l'accord de tous est indispensable, par exemple les menus, excellente occasion de discussions dans le carré où chacun y va de sa spécialité culinaire et ses petites manies. On établit en même temps les menus, le cuistot pour chaque menu, et la liste d'avitaillement.
On peut également discuter de la navigation du lendemain, fonction de la météo, des mouillages abrités, de l'envie de chacun. Discussion qui se conclue par la décision du capitaine qui, s'il est compétent, emporte l'accord de tous.

Mais qu'il en est d'autres qui sont du ressort du capitaine : le choix de la météo (et météoconsult n'est franchement pas la plus fiable), les outils d'aide à la navigation, etc.
La décision de ne pas naviguer de nuit peut être parfaitement justifiée, tout comme celle de prévoir le mouillage avant la fin d'après midi dans des endroits sûrs (sable). Cela fixe d'emblée le temps de navigation, et donc les distances possible.
Idem pour ne pas chercher à mettre "la barre de flèche dans l'eau" ou lever la coque sur un cata et donc de prendre facilement un ris : cela fixe le type de navigation que l'on propose.
Et pareil encore pour ce qui est des consignes de sécurité : gilet, longe, gants,, chaussures, etc. => Je rajouterai dans cette liste l'interdiction de pisser par dessus bord : une écope pouvant faire l'affaire.

Toutes ces décisions qui sont de la responsabilité (légale) du capitaine peuvent parfaitement être écrites, et diffusées.

Ceux qui les refusent, qui estiment qu'il y aurait une atteinte à leur liberté que de mettre les gants pour prendre une pendille, en ont le droit, mais vont naviguer ailleurs épicétou.

05 nov. 2019
0

Ok merci, j’ai bien noté toutes vos remarques.
Pour l’histoire du « boss » à bord, je reste persuadé que l’on est toujours plus intelligent à plusieurs...
De plus j’ai souvenir d’un skipper qui a failli nous envoyer au tas, et oú j’ai pu rectifier la manœuvre au dernier moment...

05 nov. 201905 nov. 2019
0

Bonjour RG07,
Je rejoins Domde, il n'y a qu'un seul responsable légal sur le bateau et en cas de problème, il sera très vite désigné...
Si tout ton équipage te dit qu'il veut aller en mer mais que les conditions météo ne s'y prêtent pas, il vaut mieux prendre une décision qui va à l'encontre des autres quit à ne pas être populaire (c'est là que la pédagogie sera importante...)...

05 nov. 2019
2

Quand il n’y a pas d’enjeux de mise en danger du bateau ou de l’équipage le management coopératif c’est très bien.
Mais en cas de coup dur, phénomène météo imprévu violent ou avaries, c’est au skipper seul de décider d’organiser tout en rassurant son équipage si besoin est.

05 nov. 2019
5

Houlala, vive la nav en solitaire!
Pas de prise de tête avec des listes et des consignes!

05 nov. 2019
0

il y a des bord sur lesquels on ne doit pas le droit de rigoler tous ,les jours ,moi je reste a la maison , la rigolade et le serieux ne sont pas incompatible :mdr: :mdr: :mdr:

05 nov. 2019
1

Ne pas hesiter a remettre au gout du jour les vieux chatiments d'antan,la grande et petite carene,suite a un eccart de route inconsidere ou un mauvais reglage de voile.En plus ca entraine le reste de l'equipage aux manoeuvres des drisses,pis comme ils ont des gants...risquent rien...
De meme,ne pas hesiter a abandonner,dans une annexe percee un equipier qui se serait rendu coupable du vol d'une tranche de saucisson pendant son quart de nuit...
ah bah non plus ,puisque ca navigue pas la nuit...
Avec les enfants a bord j'ai toujours de quoi m'occupper,faut juste etre inventif... :-D :-D :-D :mdr:

05 nov. 2019
0

sans oublier la seule corde du bord (avec celle de la cloche) et la planche pour qui oserais se rebeller contre l'autorité nommé

19 nov. 2019
0

Ok, j'ai mis à jour en fonction de vos remarques.
Merci

19 nov. 2019
0

196 et pas 116 pour Cross
Désolé

19 nov. 2019
0

Je pense que la liste initiale de RG07 est orientée vers la location et en particulier aux Antilles où la plupart des loueurs interdisent la navigation de nuit.
On peut aussi demander aux équipiers leurs préférences alimentaires et/ou leurs allergies, leurs préférences au p'tit dèj (thé, café, chocolat au lait, oeufs sur le plat etc).

20 nov. 2019
0

Mais parfois, en cas de problème technique, le "patron" peut bugger et un équipier , qui n'a pas la pression de la responsabilité (et les compétences) peut prendre des décisions très utiles pour la sécurité.
Cela se voit parfois.

20 nov. 2019
6

Deux consignes pour les équipiers:

  • On stocke les bières à fond de cale pour les garder au frais et éviter qu'elles ne soient trop secouées.

  • La dernière bière est la propriété inaliénable du capitaine.

:-)

20 nov. 2019
2

Pour le chargement des bières, la profondeur sous plancher des anciennes carènes est nettement préférable aux nouvelles; exemple : centurion 32.
Mais il faut naviguer dans les eaux fraîches ;-)

20 nov. 201920 nov. 2019
2

il y a une chose ou deux choses a laquelle je pense .

il est bon de savoir si l'un ou plusieurs membres de l'équipage ont des problemes medicale (medicament à prendre ou autre) car parfois ça peu posé probleme en cas d'oubli ou d'allergie ...

et perso j'ai toujours un corresponds à terre (comme à l'ancienne) a qui j'annonce ou je vais et que j'avertis quand j'arrive ...

sinon c'est une bonne chose de faire une liste mais il faut la commenter pas se contenter de la distribuer ..

Pour les brassieres a chacun la sienne et elle doit etre ajusté car ce n'est pas quand l'on en a besoin qu'il faut vider le coffre et decouvrir comme l'enfilé

20 nov. 2019
2

Excellente liste, c'est une super base et chacun peut l'adapter à ses compétences/exigences. Merci pour le boulot. Je ne comprends pas comment on peut se permettre de critiquer une contribution comme celle-là qui n'apporte que du plus... La faire évoluer oui, la descendre en flêche, c'est insupportable.

20 nov. 2019
0

Encore merci pour cette liste.
A laquelle on peut néanmoins ajouter l'interdiction IMPERATIVE d'emmener à bord l'un ou l'autre des "grands marins" d'HISSEO. Vous savez, ceux qui polluent la plupart des posts avec leurs réflexions condescendantes et philosophent sans arrêt sur le fait qu'ils peuvent se permettre de donner des leçons à la terre entière... :mdr:

20 nov. 2019
0

A cette liste pertinente je rajouterai au même titre que de savoir utiliser la VHF dans la rubrique sécurité dans une rubrique confort savoir utiliser les toilettes marines démonstration et validation à l’appui. J’ai quelques souvenirs peu ragoûtants de démontage de la pompe en mer suite à une utilisation intempestive de papier toilette ou à une manipulation erronée de la pompe sans compter le risque de voie d’eau.

De même interdit de sauter du quai au bateau ou l’inverse j’ai failli avoir un très grave accident à bord, la gamine de 14 ans qui a voulu sauter du quai en béton sur le bateau l’amarre à la main ; elle a glissé et elle est tombée dans l’eau du port
et dans sa chute sa tête a frôlé la poutre en béton sous le quai. J’y pense encore parfois 20 ans après ; vu la hauteur c’était probablement un accident mortel.

Quand aux gants je les mets et les fait mettre pour manœuvrer depuis un entraînement musclé d’une quinzaine de jours en octobre 1980 dans la Bretagne Nord raz Blanchard anglo normandes et traversées de la Manche; au menu navigation de nuits et sortie par vent fort. Le skipper était un chef de bord des Glenans qui faisait du perfectionnement sur son propre bateau un brise de mer
On s’est fait piégé dans un coin mal pavé vent arrière, obligé d’empanner grand voile haute, avec le vent qui était monté brusquement à 40 noeuds dans un grain; les cailloux trop près pour un virement face au vent. Entre la montée du vent et la décision du skipper Il s’est passé quelques dizaines de secondes pour mettre la Gv dans l’axe. Pour freiner l’écoute de gv je me suis légèrement brulé les mains malgré les gants et malgré le freinage de l’écoute avec la semelle de ma botte. La drisse a quand même pété à la jonction textile câble acier. Si j’avais pas freiné c’était la bôme qui explosait ou un
démâtage. Depuis je suis aussi partisan du frein de bôme en général et des gants pour les manœuvres de port et des qu’il y a du vent.

20 nov. 2019
1

Sans oublier les femmes... à bannir puisqu'on le sait bien, elles portent malheur.

20 nov. 2019
0

Sans femme à bord on râle sur qui ? :whaou:

Et qui fait le matelotage? .... et qui va nous suc...rer le café et nous su...ssurer des mots doux?

Flora,t'es pas pour la paix des ménages!

A bord, c'est moi qui fait à manger pendant que ma femme barre. Pourtant je ne porte jamais de jupe.... :-)

20 nov. 201920 nov. 2019
0

Une remarque (lu en diagonale les interventions )

sic ''Se prendre sur une bite ou un taquet et faire un tour mort !''

Même si elle est petite ça prend 2 T ! :-p ;-)

20 nov. 2019
0

Excellent ! Merci
Ci joint la dernière version

20 nov. 2019
0

une chose "pas de sortie au dessus de f6" il y a une autre facteur qui est plus important que la force du vent c'est l'état de la mer ...on peut avoir F4 et une mer forte à tres agitée par exemple les lendemains de tempete et alors c'est bien plus compliqué que F6 par mer peu agitée

perso j'ai deux critéres F7 et/ou mer forte

20 nov. 2019
0

Juste un mot sur l'histoire du seul maitre à bord : le skipper.
C'est le propriétaire du bateau ?
C'est le plus diplômé ?
C'est le plus compétant ?
Des fois c'est 3 personnes différentes ...

Sachant que nous n'allons pas nous mettre dans des situations compliquées, nous gérons le truc en équipe, c’est plus sympa.

20 nov. 2019
0

Pose toi la question : en cas d’accident qui sera le responsable parmi les 3 ? Il ne peut y avoir 3 responsables...même si c’est plus sympa :non:
généralement ca sera le propriétaire du bateau !

20 nov. 2019
0

Il vaut mieux qu'il y ait un "chef de bord", choisi de préférence à l'unanimité des membres d'équipage. Ce qui n'empêche pas qu'il consulte les autres en cas de choix à faire.

Ni obligatoirement le proprio, ni le plus diplômé.
Idéalement le plus compétent, mais si c'est la première nav, c'est pas facile à établir.

20 nov. 201920 nov. 2019
0

Il me semble que l'on doit préciser la composition de l'équipage sur le livre de bord et désigner le skipper (ou chef de bord) qui sera LE RESPONSABLE en cas de problème.

20 nov. 2019
0

J’ai loué des voiliers pendant des années la première fois il y a 50 ans dans tous les contrats le skipper était nommément désigné et souvent un cv nautique était exigé pour de grosses unités (50 pieds) En cas de sinistre avec un gros loueur le skipper était en plus black listé.

20 nov. 2019
0

Il faut relativiser ces histoires de responsabilité. Comme en voiture, il y a des assurances pour couvrir les dégâts. Et il y aura une responsabilité pénale si il y a eu une faute avérée , une volonté de nuire, une mise en danger volontaire...

20 nov. 2019
3

Je vous laisse relativiser, libre à vous.
J’espère que vous n’aurez jamais à expliquer à un juge que selon vous il est normal d’avoir une interprétation relative de la division 240. vous verrez que votre assureur lui n’aura pas une interprétation relative de la notion de responsabilité.

20 nov. 2019
3

Un peu de lecture: la responsabilité collective sur un bateau ca n'existe pas.

Un arrêt de la Cour de Cassation qui fonde la jurisprudence sur la responsabilité du skipper:

Dans un arrêt rendu par la 2ème chambre civile,le 15 juin 1983, la Cour de Cassation a cassé l’arrêt de la Cour d’Appel qui avait débouté la veuve d’un membre d’équipage noyé en tombant à la mer,de son action fondée sur l’article 1382 du Code Civil à l’encontre du skipper, du comité d’entreprise propriétaire du voilier et de son assureur, en retenant que la participation de la victime à la garde du voilier n’excluait pas que la responsabilité du chef de bord puisse être recherchée sur le fondement de l’article 1382 du Code Civil. Il était reproché au chef de bord d’avoir commis une faute personnelle en n’invitant pas l’équipage, par tempête et dans une passe dangereuse, à se pourvoir des gilets de sauvetage ou à s’assurer «à l’aide des harnais de sécurité».

Dans une décision du 9 juin 2005, la Cour d’Appel de LYON a écarté l’argumentation des assureurs d’un voilier qui, se fondant sur la garde collective du voilier par le skipper et les coéquipiers non professionnels, soutenait que la victime co-gardienne ne pouvait se fonder sur l’article 1384 al 1, mais devait prouver la faute d’un coéquipier en vertu de l’article 1382 du Code Civil. Dans la même décision, la Cour d’Appel de LYON a caractérisé les fautes d’imprudence commises par un skipper en lui reprochant: -De naviguer non au grand largue, mais en frôlant le vent arrière, ce qui a provoqué un empannage non contrôlé «ainsi que tout marin doit en avoir conscience» -En laissant le passager ensuite blessé, dans ces conditions virtuellement dangereuses de navigation, à proximité de la bôme et de l’écoute de grand voile, alors que les circonstances imposaient qu’elle restât sur le pont La Cour d’Appel qualifiant de surcroît ces fautes qu’elle a caractérisées,de fautes inexcusables, personnelles de nature à emporter déchéance du droit à limitation de l’indemnisation.

20 nov. 2019
0

interessant

20 nov. 2019
0

il faut etre clair ..sur un bateau si tout le monde commande c'est vite le bordel ..et c'est surtout dangereux ,m^me tres dangereux

on discute certe mais quelqu'un doit trancher et une fois la chose trancher on la ferme ..ou on debarque .

perso j'ai un équipier habituel qui est un ex commandant de navire ..il admet tres tres bien en bon marin que c'est moi qui décide biensur apres moult discusion ..et il me dit parfois "a toi de voir" ..

et le nom du skipper doit etre inscrit sur le livre de bord ..

20 nov. 2019
0

Bonsoir,

:heu: "Il faut relativiser ces histoires de responsabilité."

Et peut-être qu'avant d'établir des listes de recommandations, faire quelques stages de formations de chef de bord et d'apprentissage des pratiques maritimes (plutôt que de compter sur une assurance comme en voiture...) serait plus judicieux.

20 nov. 2019
0

RG007 fait un blocage évident sur le terme "chef de bord". Quel est le mot qui le dérange dans cette terminologie ? Si ça t'arrange RG007, on peut dire "organisateur de la sortie" ou "coordinateur de la navigation", mais quoi qu'il arrive, il faut un responsable, pour le meilleur et pour le pire.

20 nov. 2019
1

J'ai remarqué que le concept de "chef de bord" dérange souvent les terriens... ils y voient quelque chose de militaire, avec hierarchie et tout.

Il y a aussi cette idée qu'une sortie en bateau entre amis est une sorte de colonie de vacances, que c'est juste une tranche de rigolade

20 nov. 2019
1

Et même en colonie de vacances, il y a un mono responsable !

20 nov. 2019
0

et dans tout groupe constitué pour la réalisation d'un projet, naturellement un leader se dégage. Le principal étant qu'il soit reconnu comme tel par les autres.

20 nov. 2019
0

Pas aussi simple les histoires de responsabilités.
Je suis professionnel de la montagne. Il y a plein de questions qui seront posées en cas d’accident grave :
Y a t il eu l’intervention d’un tiers ?
Est ce que les consignes de sécurités ont été clairement expliquées ?
N’ont pas été appliquées délibérément par la victime ?
La victime était elle majeur ou mineur ?
La sortie était t elle payante (attention aux participations aux frais qui ressemble à une activité professionnelle)
Le matériel était il conforme aux normes ?
Quelles Compétences du skipper (diplômes) ?
Il y a même une notion de comportement « en bon père de famille « ...

20 nov. 2019
0

Ne mélangeons pas tout. Lorsque tu indiques professionnel de la montagne, tu interviens en tant que personne qualifiée et rémunérée pour encadrer des personnes.
Dans le cas que tu présentes ici, tu n'es ni professionnel, ni payé pour encadrer des personnes sur un bateau. Tu navigues avec des potes pour t'amuser et non pour travailler. Cela n'em^pêche pas que si tu es désigné comme skipper, tu es responsables. Et bien évidemment la notion du niveau de responsabilité sera probablement moins engagé qu'au titre de professionnel en montagne.
Donc il faut être clair dans tes propos. Professionnel = responsabilité civile et pénale à titre de professionnel comme n'importe quel dirigeant et chef d'entreprise. Amateur = responsabilité limitée, à moins, évidement, qu'il soit démontré que tu as volontairement causé une situation dramatique. Si tu emmènes ton voisin en voiture et que tu fais exprès de te jeter dans le ravin... c'est pas pareil qu'un simple accident de la route.
Si à chaque fois que l'on prend la mer avec des potes on doit se poser cette question, on fini toujours tout seul. Faudrait quand même pas prévenir son avocat à chaque fois que l'on sort en mer !!!

20 nov. 2019
0

Il peut donc y avoir des responsabilités partagées, des circonstances aggravantes ou des circonstances atténuantes

20 nov. 2019
0

Mais oui Estran c'est tout a fait ca.Ce n'est pas pour rien que sur tous les bateaux du monde ,il y a un capitaine ,un commandant,un patron,un skipper,un chef de bord,appelez le comme vous voulez.Il y a des devoirs et des obligations associes a la fonction...Et en dernier recours,c'est lui qui ramasse.
Dans pratiquement tous les cas d'accidents ou d'incidents ,celui qu'on retrouve derriere la barre,n'est pas celui qui etait a la barre!

20 nov. 2019
0

Affaire classée. Sans l'intervention d'un procureur on va tourner en rond !

20 nov. 2019
0

:heu: "Il peut donc y avoir des responsabilités partagées,"

Un de tes "copains" se blesse gravement au pied parce qu'il est pied nu sur le bateau. Tu seras seul responsable car tu ne l'as pas obligé à mettre des chaussures, ou alors il t'a signé une décharge disant qu'il assumait le fait d'être pied nu, ou tu as notifié dans le livre de bord qu'il refusait d'en mettre.
S'il passe à l'eau parce qu'il n'est pas attaché, c'est pareil.

La mer ce n'est pas la montagne.

20 nov. 2019
0

Phil on est toujours dans le même registre : civil.
Le facteur tombe dans ton escalier en déposant le courrier...

21 nov. 2019
21 nov. 2019
0

pas de navigation de nuit et maximum 6 beaufort,avec ça tu n'iras pas loin

21 nov. 2019
0

et pourquoi veux tu qu'ils aillent loin ? ce n'est pas forcement leur but ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (146)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021