quelles manilles ?

Bonsoir messeigneurs glorieux ainés de HEO
J'ai besoin de vos lumières vu que j'en suis plus à trouver des recettes dans la littérature que dans ma propre expérience;
Qu'utilisez-vous entre l'ancre et la chaîne, entre la chaîne et le cordage, entre deux mouillages empennelés ?
La manille standard, assurée au fil de fer avec risque de raguage et de rupture du manillon ?
La manille vis à pan avec risque de dévissage ?
Le maillon ouvrant ?
J'oublie les jonctions articulées qui ne sont pas pour ma bourse.
Je précise que je ne demande à personne de tuyau sur le modèle d'ancre, tous les tests effectués sur ce forum concourrant à un taux de 100 p.cent de dérapages
:-)
Merci et merci encore

L'équipage
17 avr. 2005
17 avr. 2005
0

quelles manilles
bonjour, j'ouvre le bal
entre l'ancre et la chaîne, une manille classique ; entre le cordage et la chaîne une épissure ; entre le cordage et le bateau un noeud de chaise ....

17 avr. 2005
0

presque tout comme Pendruig
mais manille assurée avec fil INOX (on en trouve chez les soudeurs)

et oeil épissé à l'autre bout de la ligne pour attacher l'étalingure

17 avr. 2005
0

j'éviterai
le noeud de chaise, car il cré 50% de perte de resistance au cordage.

17 avr. 2005
0

quelles manilles?

entre ancre et la chaine :manille standard galva serrée à la pince
entre chaine et cordage:manille lyre galva serrée à la pince
entre 2 ancre empennelé : manille galva serrée à la pince

je precise que je prend des manillles avec 2 calibres de plus que la chaine (manille 12 pour chaine de 10)pour que tous soit à peu pret uniforme en rupture.

josé

17 avr. 2005
0

bon je me lance...
-liaison ancre/chaine: manille lyre de très bonne qualité et assurée. J'eviterais les manilles avec manillon se serrant avec clé allen car on ne voit pas immediatement quand elles se desserent
-liaison chaine/cabelot: epissure directe sur la chaine. Ne pas se contenter d'un oeil epissé passant dans un maillon car le ragage serait très important. Proscrire les noeuds qui diminuent de plus de 50 % la résistance du bout.
- pour la liaison du cabelot avec le bateau, je suis moins categorique car quand je prend un mouillage, je fixe toujours la cabelot sur un taquet. Par conséquent la liaison permanente au bateau, n'est là qu'en securité.

Le conseil qu'on m'a toujours donné et que j'essais de garder à l'esprit: " un mouillage ne tient que par le plus faible de ses maillons "

18 avr. 2005
0

un conseil
achete le cours des glénans, ya tout dedans pour tout comprendre du sol au plafond

cordialités maritimes

18 avr. 2005
0

j'aime bien
le maillon rapide inox: il ne peut absolument pas se defaire seul, contrairement aux manilles, il passe assez bien dans le rouleau.

Donc: entre chaine et ancre, entre chaine et cablot, le susdit cablot étant tenu a ce maillon par une cosse coeur inox et belle épissure s'il est definitif, ou noeud bete a deux ou trois clés si temporaire.
le noeud de chaise sous l'eau est assez risqué.

18 avr. 2005
0

juste une précision
bonjour, en ce qui concerne le noeud de chaise qui a l'air de déranger beaucoup de monde, premièrement il n'est pas dans l'eau ou alors j'ai du soucis à me faire, et deuxièmement il est juste au cas ou je filerai tout le mouillage cas extrème car 80 mètres.
Bon mouillage à tous

18 avr. 2005
0

manille defaite

tout le monde parle de manillon qui se devisse pour ma part je n'en ai jamais vu se devisser je pense qu'il suffit de bien serrer avec une pince ou un demanilleur .Le reste me semble etre du folklore.

josé

18 avr. 2005
0

manille défaite
Témoignage de première main:
Moi non plus, je n'en ai jamais vu se défaire (faudrait être au fond pour surveiller) :-p , mais j'en ai vu la conséquence:

heureusement qu'on s'est réveillés (le bruit des rouleaux sur la plage?), on n'était plus loin du bord quand on a remonté le câblot et la chaîne, mais pas d'ancre au bout (et c'était pas une ancre-dont-il-ne-faut-pas-dire-le-nom !)...

Un bateau prêté, c'est vrai que je n'avais pas vérifié la façon dont le mouillage était gréé.

15 sept. 2005
0

ca m'est arrivé
et c'est pas du folklore !
après 3 jours de mer, le manillon s'était défait car pas assuré par un fil (qu'il soit inox c'est mieux, moi je prenais n'importe quoi, le but c'est que ca ne se dévisse pas).
l'ancre etait à poste, heureusement, elle était assurée par un bout sur le balcon avant ... et la chaine se balancait joliment sur l'étrave.

18 avr. 2005
0

manillon
une manille galva bien serrée et rouillée , ne se déserrera jamais, une manille inox, je l'ai vu.. pas sur le mouillage il est vrai, mais a la jonction du palan d'ecoute et du chariot de rail: détaché en plein bord de prés! le manillon bien branlé dans tous les sens finit par se deserrer et hop!
donc la aussi, je mets depuis un fil d'inox en securité.
petit truc: certaines gaines electriques de batiment sont munies d'un passe fil en inox , absolument parfait! et pas cher! plein les bennes des chantiers...

18 avr. 2005
0

oui là d'accord

pour une manille inox bien branler durant des jours et des jours je pense que celà est possible, mais une manille galva bien serrée à la pince et etant au fond de l'eau quelque heures s'il s'agit d'un mouillage là je doute que le manillon se devisse.

josé

18 avr. 2005
0

Pour les manilles,
a quelques details pres, tout le monde semble d'accord, mais, qu'en est'il de l'etalingure ????

Moi, j'utilise de la garcette nylon, type cordeau a bao et vous ?

18 avr. 2005
0

etalingure ?
kesako. :-p :-p

18 avr. 2005
0

oups ...ne vexons personne
lire Michel à la place de Fréja
:-)

18 avr. 2005
0

oui tu as raison

je me mefis quand même et trop de precaution ne nuit pas en la matiere par contre pour le corps mort alors pas de doute il faut assurer.

josé

18 avr. 2005
0

l'etalingure
c'est la liason entre ton mouillage et ton bateau

Un truc inutile Quoi......

Mais la aussi, comme dit JP, chacun fait comme il veut

18 avr. 2005
0

sympa comme échange
pour José : je me méfierais quand même :
"Marie-Thérèse II était mouillée à Ste Hélène depuis une semaine, lorsque, sans raison apparente, elle est partie à la dérive . C'était de jour et j'étais à bord ... L'aussière Nylon était molle et je la relevai sans rien au bout: ancre et chaîne étaient allongées par 20 ou 25 mètres de fond tandis que je contemplais, héberlué, la manille de jonction chaîne-nylon, restée prisonnière de la cosse mais avec l'axe en moins comme pour me prouver que "c'était bien çà"! Pourtant, je me revoyais mentalement,la veille de l'arrivée, passer le mélange suif-céruse sur le filetage de l'axe, serrer à la pince, élonger soigneusement la chaîne sur le pont puis lover l'aussière .Que s'était il-donc passé ? Cette manille s'était tout simplement desserrée peu à peu en s'aidant des oscillations verticales du mouillage, et depuis ce jour, j'ai acquis la sage habitude d'assurer les manilles "importantes" par un amarrage en fil de fer ."
Moitessier précise ailleurs qu'il n'utilise que du galva .
Pour ma part, pour l'instant j'utilise une manille lyre galva surdimensionnée et assurée au fil à surlier entre ancre et chaîne et je pense faire comme Fréja mettre un maillon ouvrant entre chaîne et cablot .
J'ai en effet cassé un manillon sur un rocher à ce niveau, sans dommage car la chaîne était doublée .
Je pense que c'est une bonne idée de ne pas laisser la jonction chaîne-aussière- qui est un point faible- au niveau du fond ( en utilisant une petite bouée ).
Il parait qu'il n'y a que les mauvais marins qui dorment bien au mouillage ...!

:-D

18 avr. 2005
0

etalingure

tout le monde est d'accord je pense l'etalingure sert à larguer le mouillage en cas de pb , par exemple s'il est impossible de se liberer du mouillage donc l'on doit pouvoir couper ou larguer avec un mecanisme.

Pour ma part j'ai un bout de 14mm de 50cm de long entre l'extremité de la chaine et le point d'étalingure.

josé

0

pour l'étalingure
je propose un mousqueton inox larguable, du genre de ce qu'on trouve sur les écoutes de spi.

inox car doit pouvoir être largué en cas d'urgence, et c'est le genre de truc qu'on oublie pendant des années, et le jour où...

en cas de besoin, tirer sur la cordelette et c'est parti.

18 avr. 2005
0

Pas C..
comme idee, je vais creuser ca

18 avr. 2005
0

si ça tire dessus...
l'avantage du bout est qu'on peut le couper même sous charge ;-)

18 avr. 2005
0

enfin
vu le prix d'un mouillage, je ne prendrais pas le risque de le larguer sans le faire exprès...
Laisser un couteau en permanence dans la baille à mouillage me semble plus judicieux.

18 avr. 2005
0

inox
l inox péte sans prevenir , l acier se tord s allonge

0

ou alors
un petit trou juste sous le barrot de la cloison de puit à chaines, bien renforcé. On y fait passer le dernier maillon qu'on bloque avec une goupille. En cas de blème, même pas besoin d'ouvrir le puis.

18 avr. 2005
0

pour le mousqueton amha
je crains qu'abandonné au fond du puits, il ne soit bloqué, non ? On a tous vu ( sur le bateau des autres bien sûr ;-) ) des mousquetons inox de spi inouvrables parce que pas assez utilisés ni rincés .
Je pense que le noeud de chaise n'est pas mal surtout qu'on le largue avant qu'il soit en tension .

18 avr. 2005
0

LA VASE
J'ai pu vérifier (bètement) à mes dépens
que la vase est un très bon lubrifiant
en particulier pour les noeuds mal assurés.

18 avr. 2005
0

la manille auto-desserrante...
inox peut-être, mais surtout galva neuf, graissée etc...

a chaque vague, la chaine se retend, et le dernier maillon "tire" sur le manillon, par frottement.
Petit à petit, ça desserre tout, même souqué à mort !
Et comme le sable est un bon abrasif pour les fils d'inox qui servaient à assurer le manillon...

C'est l'explication que j'ai reçue aux mésaventures citées plus haut.

18 avr. 2005
0

loctite
une solution parmis d'autres, j'ai bloqué les manillons de mes corps morts avec de la loctite rouge, c'est quasi soudé et ne risque pas de se desserer. pour la ligne de mouillage il en existe une moins costaude que l'on peu dessrer à la pince ou alors de la rouge et un bon chalumeau.
le mouillage va y passer d'ici cet ete
jpierre

19 avr. 200516 juin 2020
0

(Mauvais) exemple :
Ayant peur d'avoir un jour la manille qui relie l'ancre à ma chaîne grippée par la rouille, je me suis offert une manille inox Wichard Haute Résistance de 14, pour ma chaîne de 12.

L'idée était de pouvoir facilement changer d'ancre suivant les fonds, et/ou empenneler.

Cette manille n'a jamais été souquée, toujours assurée d'un fil d'inox.

Deux ans plus tard, bateau au corps mort, ancre dans le davier, chaîne molle, je découvre un matin la manille cassée ! (photo)

J'en parle à un voisin, prêt à me fâcher avec Wichard, et celui-ci, chimiste de métier me fait tout un discourt très technique dont j'ai oublié tous les détails (c'était il y a quinze ans), pour m'expliquer que c'est de ma faute : d'après lui, on ne met jamais une manille inox entre une chaîne et un ancre en acier galvanisé…

Mais de toute façon, l'achat de cette manille pour cet usage était idiot : pour le même prix, j'avais vingt manilles en acier galva, que je peux changer à titre préventif tous les deux ans avant que ça rouille, ce qui me donne quarante ans d'autonomie… pfff ! :tesur:

19 avr. 2005
0

exact !
inox + galva = électrolyse.
idem si on assure avec du fil de cuivre !

Pour la petite histoire, un sport local en un certain endroit de la cote nord du finistère consiste à mettre un fil de cuivre bien serré sur un maillon de la chaine: casse garantie en quelques jours ou semaines !

19 avr. 2005
0

Merci Eric !!!!
un moment j'ai eu peur d'etre le seul a utiliser le mode traditionnel d'etalingure

19 avr. 2005
0

L'étalingure...
je fais les miennes (et celles de mes clients) avec dix tours de garcette de 4mm, surliées pour faire joli... c'est très costaud :

Un jour, en mouillant à Las Palmas par quatres mètres de fond, je loupe la manoeuvre au frein, et les cent mètres de chaîne de 12 défilent à toute vitesse ! Jugeant une intervention trop dangeureuse, je laisse faire en pensant la récupérer plus tard.

Arrivée au bout, il y a eu un grand "clac", mais l'étalingure n'a pas cédé :-)

Couteau : sauf dans les avions, j'ai toujours un couteau affuté comme une lame de rasoir sur moi !

10 sept. 2005
0

Je n'ai jamais dit
ni écrit que je l'avait coupée... ;-)

_/)

10 sept. 2005
0

pas compris
Désolé mais je n'ai pas compris pourquoi l'étalingure ayant tenue tu l'as coupée?
(question de néophite je précise)
N'aurit-il pas été possible de remonter alors le mouillage?
eric
(qui trouve tout ca bien intéressant ma foi!!!)

20 avr. 2005
0

Non, non...
Vous n'êtes pas les seuls... ;-)

C'est un des premiers trucs que j'ai appris sur "comment gréer un mouillage".

Il faut être capable de couper l'étalingure facilement, et le coup de la garcette en plusieurs passes est encore ce qui se fait de mieux : en cas d'urgence, il suffit de couper un des brins de garcette et de tout laisser filer.

Dernier truc : juste avant l'étalingure, il y a un petit bout de 5m attaché au gros bout de mouillage, avec un petit flotteur à l'autre bout : en cas de larguage d'urgence du mouillage, celà permet de le retrouver.

10 sept. 2005
0

Grace à Robert,
j'ai enfin trouvé l'explication de la casse de ma belle manille : il ne fallait pas l'immerger trop longtemps ! :tesur:

Voici un extrait de ce que l'on peut lire sur www.wichard.com[...]_fr.htm :


Tous les produits Wichard fabriqués en inox sont passivés. Leur résistance à la corrosion est renforcée grâce à un état de surface parfait. La corrosion par attaque interne des aciers inoxydables se présente toujours sous la forme de piqûres noirâtres. Elle est dangereuse mais très rarement rencontrée en utilisation courante, sauf dans le cas des aciers inoxydables de type martensitique (HR) en immersion totale et prolongée.
Cette utilisation est déconseillée sans précautions particulières : inspections périodiques, pose d’anodes sacrificielles, remplacement régulier des pièces... Plus commune est l’apparition de "rouille" sur les inox. Il s’agit toujours dans ce cas de contamination due à des causes extérieures (pollution du milieu ambiant, projection de limailles, contact avec des métaux ferreux...) mais qui n’attaque pas la structure de l’acier.

En milieu marin, un acier inoxydable est soumis à de fortes agressions. Il n’est pas inaltérable . Tout acier inoxydable demande un minimum d’entretien ...

J'en conclu que l'utilisation de cette manille pour relier mon ancre en acier galvanisé à la chaîne également en acier galvanisé était bien une erreur ! :-(

_/)

10 sept. 2005
0

Donc ...
éviter les inox dits "HR" (haute résistance) en usage immergé prolongé, et préférer les inox "ordinaires" de Wichard ...

Comme d'habitude, le mieux est quelquefois l'ennemi du bien ;-)

27 juin 2007
0

réponse spécial
:tesur: Pour goudspide qui doute !!:langue2:

19 avr. 2005
0

Manille brisée
Tilikum, pour revenir en arrière, sur ta photo ta manille ne montre pas de trace d'oxydation. La cassure est franche. Je ne comprends pas bien ce qui a provoqué cette rupture.

MichelR

19 avr. 2005
0

Probablement
une sorte de cristalisation, due à un phénomène d'electrolyse avec le zinc...

Actuellement il y a des traces de rouille car cette manille traîne dans le bateau depuis quinze ans, mais lors de la rupture, la cassure était nette, propre, et sans "paille"...

Bizarre... vous avez dit bizarre ? :tesur:

19 avr. 2005
0

perplexe...je suis perplexe...
les manilles galva que l'on propose ont une charge de rupture entre 300kg et 1 tonne, la chaine de 10 5t. la ligne de mouillage de 16 environ 5t aussi, alors que faire l'inox est plus resistant a la rupture.....

19 avr. 2005
0

Normes...
Il y en a de toute sorte, et il faudrait comparer les choses avec les mêmes normes.

Par exemple : une manille galva dite marine de 20 tonnes, ne sera plus que de 3 tonnes en levage, où les coefficients de sécurité sont de X 6 (de mémoire)...

Pour les câbles, entre l'inox et l'acier galvanisé, il n'y a pas photo, à diamètre égal, l'inox est bien derrière...!

Personnellement, lorsque j'ai des doutes, je mesure par test destructif. (je tire jusqu'à la rupture avec mesure au peson)

Vieille habitude de mon passé dans les TP's :-D

20 avr. 2005
0

texte sous les yeux d'un de mes cours de boscologie

Coefficient de sécu(ou de résistance) pour l'acier=6
bien joué!
amicalement
oli

20 avr. 2005
0

dommage (:&gt)
de faire un test de rupture sur une manille de 12 wichard a 10roros (:&gt)

20 avr. 2005
0

sauf erreur ...
les tests de rupture standard sont effectués avec des forces unidirectionnelles (et de même sens).
Sur une ligne de mouillage, les éléments subissent traction + torsion + compression ce qui à mon avis doit augmenter le coefficient de sécurité pour cet usage spécifique .
Qu'en pensez-vous ?

20 avr. 2005
0

absolument

et je rajouterais l'acceleration qui est un facteur determinant sans doute le pourquoi du coeff 6.3 (si ma memoire et bonne)

josé

20 avr. 2005
0

Inox/Galva
Bonjour,

Au début j'avis mis une manille de 12 en galva et puis à la lecture des résistances maximums de ces manilles, j'ai mis des manilles en inox pour que tout le mouillage soit de même résistance.

Répasser au galva, pourquoi pas, sauf que c'est cette pièce qui lachera la première : sa résistance donnée par les fabriquant est vraiement trop faible par rapport au reste du mouillage.

20 avr. 200516 juin 2020
0

La solution la plus économique
pour avoir une ligne de mouillage solide
c'est de diminuer le tonnage

:blabla:

(c'est juste pour essayer de coller une photo)

20 avr. 2005
0

sauf que...
ton inox électrolysé sera trop fragile par rapport à la galva "trop faible".

Les tests sont faits sur une machine, l'utilisation se fait dans de l'eau, salée le plus souvent... la différence est là !

De plus, chaine de 10 = manille de 12, non ?

10 sept. 2005
0

pas exagerer quand même
un maillon de chaine c'est aussi du galva, ça subit exactement les mêmes chocs et traction que la manille de liaison.. alors, mettre une manille en galva de diamètre juste supérieur, ça me parait assez cohérent, non?

entre deux sections de chaine de 10, j'ai une manille inox de 10 avec manillon soudé et meulé

entre chaine et bout, une galva de diam 12 pour du 10, manillon assuré au fil inox, puis cosse coeur, puis épissure du bout sur la cosse coeur.

bien sur, tout ça ne reste au fond que quelques jours par an, donc la corrosion lente, comme tilikum, connais pas.

10 sept. 2005
0

A vue de nez...
environ 500 jours de mouillage en deux ans...

_/)

10 sept. 2005
0

a pas marcher ...
les caracteres spec. de bill sont pas les memes que H&O :-(

10 sept. 2005
0

d'accord Lorenzo ...
justement, Tilikum disait 500 jours de mouillage en 2 ans, c'est à dire presque permanent ! Là ça devient assez plausible compte tenu de la remarque de Wichard.

10 sept. 2005
0

Mais faut préciser ...
que tu n'achètes PAS tes manilles acier galva chez le ship du coin (sinon ton bateau serait déjà à cheval sur un récif :-) ), mais que tu les prends chez les professionnels du levage où elles sont autrement mieux garanties et estampillées que chez accastillage diffusion ou d'autres !

10 sept. 2005
0

Je fais parti de ceux...
qui n'ont jamais pensé à aller voir du coté du matériel de levage, l'esprit focalisé par les produits marins en inox !

Du coup, je suis aller jeter un oeil sur la toile, histoire de satisfaire ma curiosité.

Petit bilan pour une chaine de 8mm:

  • rupture pour la chaine: 3200Kg
  • rupture pour une manille acier galva de levage, droite, de 10mm: 6OOOKg (avec un coéfficient de sécurité de 6:1) -rupture pour une manille HR inox droite de 10mm: 7500Kg

A ceux pour qui l'inox reste douteux, le choix de la manille de levage devient évident...

reste le prix que je n'est pas réussi à trouver mais je suppose qu'il doit être inférieur à ce cher inox HR...

10 sept. 2005
0

peut etre une solution ...
pour ammarer le ch'ti voilier _/)
õ

10 sept. 2005
0

j'aurais tendance à croire,
après tout ce que j'ai pu lire là-dessus, ici ou ailleurs, que le cas de la manille de Fred est trop anecdotique et surtout qu'il est peut-être tout simplement un de ces avatars étranges et rares, qu'on explique difficilement mais pour lequel il n'est sans doute pas bon de tirer des conclusions d'ordre généralisables. Je suppose que de nombreux plaisanciers utilisent ce genre de manilles HR pour leur ancre sans rencontrer le moindre problème.

L'explication de wichard indique que les manilles HR peuvent s'oxyder auquel cas une surveillance régulière devrait suffire dans le cas d'une utilisation en mouillage forain mais pas pour les corps morts bien sûr.

10 sept. 2005
0

J'ajoute que
contrairement à ce qu'on voit sur la photo (quinze ans de stockage), à l'époque cette manille paraissait en parfait état et sans la moindre trace d'oxydation visible...

En ce qui me concerne, considérant que mon bateau a au minimum une valeur sentimentale à mes yeux, l'usage d'une manille inox sur MON mouillage est définitivement interdite ! ;-)

_/)

10 sept. 2005
0

Oups...
J'savais pas qu'il y avait encore des gens qui se procurent ce genre de matériel chez les ships avec d'autres raisons que se dépanner provisoirement pour le week end ! :tesur:

_/)

10 sept. 2005
0

En fait...
il n'y a pas que dans la marine qu'on utilise des manilles... je m'en servait des années avant d'avoir vu des bateaux de près ! (TP's)

C'est comme pour les noeuds : un jour, un élingueur (spécialiste du levage) me montre un noeud en disant que si je devais en retenir un, c'était le noeud d'élingueur... des années plus tard un marin me montre un noeud en disant la même chose... c'était le noeud de chaise ! :-D

_/)

15 sept. 200516 juin 2020
0

Arrivé hier !
Un client se met au ponton, afin que je lui installe un nouveau frigo, et en profite pour nettoyer le bateau.

Il vide la baille à mouillage pour la nettoyer, puis remonte le mouillage au guindeau. L'ancre arrive au davier, bascule... clac, et plouf pour l'ancre ! :-(

Elle est par quatre mètres de fond, le plongeur du port va venir la récupérer ce matin, et il a récupéré le manillon, le reste de la manille inox est au fond du port...

Le client n'a pas pu me dire la marque de la manille ni de quel variété d'inox il s'agit, mais on voit bien sur la photo que le métal est completement corrodé.

Cette manille a presque un an !

15 sept. 2005
0

Vive la manille de levage !
J'en deviens maintenant persuadé,

mêmesi cet exemple demanderait à connaitre la qualité d'origine de la manille.

15 sept. 2005
0

Impressionnant !
En tout cas, ça veut dire que le marché des accessoires de bateau commence à acheter ses fournitures chez des fabriquants douteux ...

Cela me rappelle l'histoire qui a fait grand bruit il y a 6 ou 7 ans quand Bénéteau et consorts ont gréé quelques milliers de leurs bateaux avec un gréement inox fourni par un métallurgiste du côté du soleil levant. Cela a fait une belle série de dématage avant un rappel général de tous les bateaux de la série.

Pour nos manilles, plutôt que d'en tirer la conclusion que l'inox est à proscrire de manière générale, j'en concluerais que c'est la fourniture auprès des shipschandlers bas de gamme qui est à procrire. A mon avis, leurs manilles galva sont probablement aussi vérolées que celles en inox.

15 sept. 2005
0

Que pensez-vous de ce tableau ?
www.hisse-et-oh.com[...]ier.xls

Il s'agit des charges de rupture en kg fournies par les fabricants ?
commentaires ?

15 sept. 2005
0

Quand il aura remonté ...
son ancre, tu sauras peut-être si c'est un modèle "HR" comme la tienne ! Ce serait rassurant en quelque sorte, car cela circonscrirait ce qu'il ne faut pas faire: immerger le "HR" en permanance, comme le dit Wichard.

15 sept. 2005
0

Moulage..............
certains fabriquants et non des moindres ( dont FOB )produisent des manilles en inox moulé.
Il y avait eu un article la dessus dans une revue(V&V ?) il y a environ un an. Quasiment même charge de rupture que forgé mais plus grande fragilité ( choc et corosion intercristaline )
Sous réserve . A confirmer par un métalurgiste.........

à plus. . .

Laurent

15 sept. 2005
0

Cent pour cent
d'accord, mais comment savoir ? A part Wichard, à ma connaissance aucun fabricant de manilles inox ne "signe" ses produits, et avec l'inox il est facile de présenter un bel objet bien brillant !

Pour la manille d'hier, ce bateau passe le plus clair de sont temps au mouillage, par chance ça a cassé au ponton...

_/)

15 sept. 2005
0

sais pas ...
le plus sûr est d'aller voir chez Wichard himself ...

www.wichard.com[...]gue.php

15 sept. 2005
0

Pas sûr que
ce qui reste de la manille soit encore sur l'ancre...

Il y a quand même une différence avec la mienne(Wichard HR)qui ne présentait aucune trace d'oxydation : la cassure était nette et propre comme la cassure d'une lame de couteau inox, alors que la dernière photo montre un métal complètement "pourri" à coeur...

_/)

15 sept. 2005
0

qualité inox et moulé/forgé
La confection par moulage semble donner des manilles plus fragiles, les forgées se déformant avant de rompre (celle de Tilikum était peut-être moulée ?)

Les Wichard HR sont en inox 17,4 HP soit avec du carbone, du cuivre à la place du molybdène et moins de nickel que les HR de chez Ronstan Frederiksen, en inox 316 dont l'oxyde de Nickel protège de l'oxydation en immersion prolongée .

C'est ce que j'avais cru comprendre à l'époque en consultant les divers sites dont Wichard...

15 sept. 2005
0

Pour assurer
mes manilles, j'utilise du fil d'inox de récupération : la fin des bobines chez les soudeurs... coût nul ! :-)

_/)

15 sept. 2005
0

Eric ...
fais gaffe tout de même ! Dans un catalogue de grand ship (AD), la manille galva de 12 mm est donnée pour un usage de 600 kg, alors que la chaine de 10 est donnée pour 5000 kg de rupture, soit environ 2000 kg d'usage avec un coeff de sécurité de 2.5 ...

Pour avoir une manille galva de 2000 kg d'usage dans ce catalogue il faut en prendre une de 22 mm.

Eh bien, une manille de 22 tu ne peux tout simplement pas la passer dans une chaine de 10 !

Donc il ne reste plus qu'à aller ailleurs que chez AD pour acheter une manille galva convenable :-(

16 sept. 2005
0

N'empèche que...
mais je parle pour moi, à force de parler de ces manilles inox qui cassent alors qu'elles ne venaient pas d'être soumises à de gros effort au mouillage, on finit par avoir de sérieux doutes et pour le moins de perdre confiance en ces bestioles brillantes. Petite psychose paranoiaque ? Peut être.

Mais c'est bien de confiance qu'il faut être imparti au mouillage, dans une certaine mesure, et celle ci va fortement baissé (dans l'usage de l'inox en mouillage pour moi) depuis que je vois ces exemples se multiplier.

Sans doute entends t'on peu parler de manilles acier/galva qui se rompent, parce pour la très grande majorité d'entre nous, les mouillages que nous vivons ne mettent pas à rude épreuve le matériel et que donc nous approchons rarement les limites de ces manilles galva, même de qualité moindre.

Bien sûr, une manille galva peut aussi casser sans explication. Cela doit arriver de temps à autres. Mais j'en entend si peu parler.

Ce qui est de moins en moins le cas des manilles inox utilisées en raccord sur les chaines.

Chacun doit donc faire le choix qui lui semble le plus approprié.
Pour mon cas, cela sera de la manille acier galvanisé de levage, estampillée, et de coéfficient de sécurité 6;1.

Ca y est, je commence à faire du prosélytisme !

16 sept. 2005
0

En cas de mouillage prolongé
(comme Tilikum)

on peut penser qu'avoir un double de la manille à bord et procéder à un échange tous les 3/6 mois pourrait doubler (ou plus) la durée de vie...

(?)

16 sept. 2005
0

Généralisation ...
il faut toujours se méfier des généralisations, hatives ou non ;-)

Si l'inox était un réel problème, ça fait un moment que nos gréement (haubans, étais, pataras) seraient en galvanisé !

La différence (à mon avis) c'est que la fabrication, sélection et rigueur de l'approvisionnement en inox pour les gréement est probablement beaucoup plus grande que pour les manilles ... et pour cause, le gréement (qui est un "accessoire" vital sur les voiliers) travaille 365 jours par an et 24h/24h en tension ;-) .... et après 20 ans, le gréement dormant est en général toujours en bon état.

Donc plus que le choix entre acier et inox, c'est le choix du lieu et de la marque lors de l'achat qui compte.

16 sept. 200516 juin 2020
0

Ca y est !
Le plonjeur est passé, a récupéré l'ancre, et coup de bol le reste de la manille était encore au bout...

Désolé pour la qualité, mon apn est en panne et j'ai photographié avec mon téléphone mobile...

_/)

16 sept. 200516 juin 2020
0

seconde photo
où l'on peut voir estampillé "316", mais sans autres marques...

_/)

16 sept. 2005
0

je précise ...
que je pense qu'elle est moulée parce-quon voit le plan de joint du moule sur la face interne de la manille ... est-ce exact Tilikum, toi qui l'a en main ?

17 sept. 2005
0

Juste une remarque :
Celle-ci n'a pas cédé par surcharge, mais bien par corrosion... elle ne tenait ensemble que par hasard, et ça a pété à l'instant où il y a eu un petit effort lorsque l'ancre a basculé dans le davier.

D'où le manillon qui a atterri sur le pont…

La question reste entière : comment savoir ce que les ships nous fourguent ? :-(

_/)

18 sept. 2005
0

Et le gréement ne trempe pas dans l'eau,
en tout cas, j'ai pas du tout envie de lui faire connaitre une telle expérience !
Remarquez, si j'ai bien compris, un séjour court ne pose pas de problémes...

Pour l'inox.

16 sept. 2005
0

Oups :
Plongeur, et non pas plonjeur... :jelaferme:

_/)

16 sept. 2005
0

Sans être métallurgiste ...
et avec toutes les incertitudes d'une photo ... je dirais qu'à vue de nez et sans mettre ma main au feu ( ;-) ), cette manille n'est pas forgée mais moulée ... auquel cas c'est pas étonnat qu'elle casse de cette manière .

16 sept. 2005
0

Si tu veux,
je te l'envoies par la Poste ? ;-) :-)

_/)

17 sept. 2005
0

Y a pas ...
de L, justement, pas "low carbon". Encore un truc fait par des petites mains payées 3 grains de riz de l'heure ? :-(

17 sept. 2005
0

P.S.
J'ai lu quelque part que c'était toujours la chaine galva qui se corroderait au contact d'une manille inox, mais dans ce cas précis, la chaine et l'ancre n'ont aucune trace de rouille et c'est bien la manille inox qui s'est bouffée !

_/)

17 sept. 2005
0

that is the question ...
".... La question reste entière : comment savoir ce que les ships nous fourguent ?"

Ben woui ... à part Wichard qui semble s'engager sur sa production, je pense qu'il faut s'abstenir d'acheter tout ce qui est en inox et galva chez les ship. Donc aller chez les pros du levage ou autre secteur industriel.

Pour le gréement ça va un peu mieux, puisque ce ne sont pas les ship qui fournissent ;-)

18 sept. 2005
0

quelquefois ...
le gréement rempe dans l'eau ;-)

Sérieux: les embouts de sertissage dans la partie basse des haubans "piège" de l'eau entre l'embout et le cable serti, agravé par la gaine plastique enfilé par dessus. C'est pour cela que le plus souvent quand un haubant lâche, c'est au niveau de ce sertissage, et on voit d'ailleurs la corrosion du câble au niveau de l'ambout.

D'une manière moins cruciale, (mais aussi vicieuse), on retrouve au niveau des habans ce problème d'eau de mer et de corrosion d'un mauvais inox.

C'est ce qui a fait ce pb dramatique de dématages en série il y a qques années avec la série de mauvais inox importé en France à c cmoment là.

18 sept. 200516 juin 2020
0

Et le titane ?

Trouvé en cherchant tout autre chose :

Titanium D-Shackles
"Own it for Life."

Our D-shackle is 40% stronger, 40% lighter than stainless and most important, titanium will never corrode, ever! So it saves you money. Other D shackles just can not compete. Own the Best! Our D-shackles are perfect for racing... stronger, lighter, faster!

titan-marine-hardware.com[...]les.htm

Your Price: $32.12
1 5/8 inch Titanium D-Shackles

1-5/8" x 15/16" x 15/32" x 15/32"
Click Photo to view Dimensions
Max. Safe Load: 13,670 lbs.
Rec. Safe Working Load: 6,835 lbs.
Unit Wt.: 4.6oz


C'esr à peu près une manille de 12, charge de travail environ 3 tonnes, charge maxi environ 6 tonnes... à 32 dollards, c'est supportable si c'est aussi bon qu'il le disent ? :tesur:

_/)

18 sept. 2005
0

32 dollards ...
ça fait 25 roros ... juste le prix d'une manille Viechère en inox de la même taille ;-)

18 sept. 2005
0

je ne sais pas !
je viens de découvrir que l'inox "HR" ne tient pas l'immersion ... pourquoi pas : le Titane ne tient pas la corrosion en présence de la lumière de la pleine lune ? ;-)

J'ai toujours lu que c'est en titane qu'on fait léger et solide. Pour une manille d'ancre, "léger" on s'en fiche ! pourvu que ce soit solide et résistant à la corrosion :reflechi:

18 sept. 2005
0

Si je me souviens bien de mon passé...
de prototypistes (c'est comme ca qu'on est sensé les appeler), on truffait à l'époque les half tonners de titane.
Chandeliers balcons etc...
Et je crois que son principal défaut est d'être cassant.

18 sept. 2005
0

aucun rapport
avec le bateau, mais j'ai 2 paires de lunettes de vue dont une en titane et en y réfléchissant, sur celles-ci je n'ai jamais vu de corrosion apparaitre, contrairement aux autres ! meme apres des sorties "humides"
faut-il en déduire que outre le gain de poids il y aurait aussi un mieux au vieillissement ???
par contre pour la résistance ... vu que c'est que des lunettes !

18 sept. 2005
0

Techniquement
parlant, qu'en pense-tu ? :reflechi:

_/)

18 sept. 2005
0

Ben justement :
ils prétendent 40% plus costaud que l'inox, "and most important, titanium will never corrode, ever!"...

Les manilles, jamais vu, mais par contre j'ai vu des échangeurs eau de mer en titane, ça ne bouge pas !

J'ai bien envie d'en faire rentrer pour test, ils ont aussi des manilles lyre, et des émerillons...

_/)

18 sept. 2005
0

Je me souviens aussi
de certains tubes en alu dits "aviation" de récupération avec lesquels je fabriquais des antennes HF, extrèmement solides, impossible à cintrer. En forcant jusqu'a la rupture, la cassure ressemblait à celle de l'acier trempé ! Mais c'était plusieurs fois plus costaud que l'alu ordinaire...

_/)

18 sept. 2005
0

Moi pareil :
mes lunettes ont des montures en titane, mais comme je suis toute l'année sur l'eau, il y avait un problème : ces c.... utilisent des vis en feraille ! Au début, remplacement des vis tous les deux mois maxi ! Sous garantie, mais c'est gonflant... j'ai fini par donner à l'opticien un petit pot de mastinox, depuis tout va bien et il est ravi ! :-)

_/)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (151)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021