Quelles difficultés voyez-vous de passer d'un 21 à un 34 pieds ?

Bonjour à tous,

Je viens de faire le grand saut et je passe d'un First 211 à un Dufour 34 performance.
Pouvez-vous m'indiquer à votre avis quels sont les points sur lesquels je dois être attentif pour mes premières navigations et manoeuvres aux port lors du passage de l'un à l'autre.
Merci à vous.

Angélus.

L'équipage
03 oct. 2021
03 oct. 2021
5

L'erre, essentiellement, pour les manoeuvres.
Et le poids : tu n'arrêteras pas le Dufour avec le pied sur le ponton !


MBI:de toutes les façons, faut pas mettre les pieds, les mains ou une gaffe, après si c'est chaud c'est par battage volant et pas autre chose même si ton bateau pèse 3 tonnes.Après chacun fait ce qu'il veut sur son bateau...mais le mec qui s'approche du mien avec une perche à la main je le préviens et je lui passe un par bat.·le 06 oct. 10:10
03 oct. 2021
1

Merci Flora,
Déjà avec mon first, ses doubles safrans et son moteur HB c'était pas la joie avec le courant de port ... Est-ce plus simple avec un gros mono safran et moteur Inboard ?
Merci.


mitch58:la aussi il faudra t’entrainer pour apprendre de combien tu derapes a cause du couple de l’helice avant que tu prennes suffisamment d’aire pour redresser le cap et que le safran devienne efficace.·le 03 oct. 18:06
Flora :):En principe, pour moi en tout cas, c'est plus facile avec un inboard, une fois que tu as compris en gros dans quel sens il part en marche arrière. D'accord avec mes petits camarades, Estran et ric56, il faut s'entraîner à l'extérieur idéalement dans l'avant port si assez grand et répéter les manoeuvres d'accostage au ponton du carburant, ça donne confiance ensuite, en faisant gaffe au fardage en fonction de la direction du vent, etc... Il vaut mieux faire ça tout seul à bord. Enfin moi je préfère... mais j'ai mauvais caractère, c'est bien connu.·le 03 oct. 18:43
ric56:L'extérieur est trops sécurisant, il est plus instructif de le faire en espace restreint,de plus vous n'aurez pass la notion du rayon de giration, sans repère visuel, comme l'inertie et la derive·le 03 oct. 18:55
03 oct. 2021
1

ca sera un peu plus musculaire dans les maneuvres,plus de fardage au port.
tu seras etonné de la vitesse à laquelle tu vas t’acclimater a plus de poids,d’inertie ,de ficelles 😳 plus grosses…
je suis passé de 9x3m a 13x7m..au debut tu as un petit stress,pas en nav mais au port .


leptonstau:Merci, il faudra donc être attentif au port et sortir au début (comme chaque apprentissage) avec un temps clément.·le 03 oct. 18:06
Pierre3:Le fardage augmente mais l'empreinde dans l'eau aussi et surtout le poids évolue avec le cube de la taille tandis que le fardage augmente avec le carré. Donc à priori l'éffet du vent sur la coque dans le maneuvres de port diminue quand la longueur du bateau augmente. Dans mon cas cet éffet est quasi nul comparé à mon bateau précédent 3m plus petit.·le 05 oct. 15:47
03 oct. 2021
13

Faire attention au .... porte-monnaie !


03 oct. 2021
2

Faire gaffe aux doigts dans les winchs.
Mettre toujours des gants pour éviter les brulures.
La surface de voile ne permet pas le mêmes erreurs quand tes ecoutes se mettent en tension.


03 oct. 2021
-2

Les gants que pour les empannages et le spi


03 oct. 2021
1

Naviguer en zone dégagée au moteur en marche arrière, pour connaître le particularisme de ton nouveau voilier.


mitch58:plus mille.·le 04 oct. 00:28
03 oct. 202103 oct. 2021
-1

Les pompes à essence sont pratiques port l'exercice, pour éviter le coup la panne.


Polmar:Mais si la motorisation est diesel, éviter de se tromper de carburant. 😱·le 03 oct. 18:41
03 oct. 2021
-1

Commence par t'entraîner hors du port, par temps calme, pour voir comment le bateau pivote, l'espace qu'il lui faut pour freiner et stopper selon les gaz que tu mets, etc., par exemple par rapport à une bouée de corps mort. Ensuite, tu trouves un bout de ponton libre pour peaufiner.


mitch58:c’est ce que j’ai fais pour m’entrainer.ne pas decouvrir les particularités au moment de faire.·le 04 oct. 00:30
03 oct. 2021
1

Le D34 se manœuvre très facilement pour rentrer dans les pannes en marche AR si tu veux mettre l’AR à quai.
Suivant l’hélice il chasse un peu au départ, mais une fois lancé il se place au cm près. En général je le lance, puis je reste embrayé sur le ralenti et je passe au point mort bien avant de m’engager dans la place. En marche avant c’est encore plus simple. On peut le manœuvrer très lentement, c’est l’avantage des quillards GTE, il y a peu de dérive.
Le safran est très profond, 1,70m ce qui facilite les manœuvres, mais attention aux seuils sur certains quais, rester à distance ou se placer en marche AV. Le TE de la quille est à intégrer, attention aux pendilles tendues des gros yachts.


03 oct. 2021
0

Penser à arrêter le bateau un peu plus tôt en arrivant au catway...
Sinon : boum dans le ponton.
Plus sérieusement: faire attention à l'inertie: 4 ou 5 tonnes ce n'est pas pareil que 1.5 tonne.


03 oct. 2021
0

Merci à tous,
Il n'y a plus qu'à ...
Je vais suivre vos différents conseils, mais rien ne vaut l'expérience je crois.
Angélus


03 oct. 2021
0

J’ai fait le même saut l’année dernière en passant de 22 à 34 pieds.
Les manœuvres de port sont rapidement plus simples parce que l’inertie du bateau est supérieure.
Pour le reste, meilleure protection en navigation, plus grande plage d’utilisation, plus grande autonomie, plus de performances, plus de confort…
Si une escale est impossible (manque de place, marée qui interdit l’accès), on continue vers une autre.
Tout me semble plus simple.
Seule la gestion de l’entretien me paraît plus complexe et bien plus chronophage, indépendamment du coût largement supérieur.
Pour le reste, passer d’un F210 à un D34, c’est passer d’un beau et bon bateau à un beau et bon bateau, en plus grand, plus vite, plus loin, plus longtemps.


leno:Les sous·le 03 oct. 21:57
03 oct. 2021
3

Penser à ne pas (plus) chercher à arrêter le bateau avec le pied (même botté) !


03 oct. 2021
0

C'est comme changer de bagnole pour un fourgon ou un grand break il faut s'adapter...
Pas de difficulté particulière.

Et finalement je trouve les gros avec leur gros moteur leur barre à roue plus faciles dans les manœuvres de port. Plus confortable en mer.Juste plus physique.


Now:Comparer un Duf34 perf à un fourgon, c'est osé ... ·le 05 oct. 16:01
roc:J'chuis d'accord avec Now ! Même si aujourd'hui, on fait des fourgons rapides, confortables et relativement agiles...·le 05 oct. 18:18
MBI:master, transit, sprinter, VW tout ces fourgons se conduisent comme des voitures et des fois même mieux.·le 06 oct. 10:04
03 oct. 2021
0

C’est toujours pareil, il faut anticiper, équipements, préparatifs, marée / courant, vent , manœuvrabilité, équipage, voisinage…sans oublier la fatigue ou autres facteurs limitants.


03 oct. 2021
3

Le seul truc que j'ai vraiment trouvé plus lourd en passant d'un 28 à un 38 pieds est le portage et le pliage des voiles en fin de saison. Vraiment. Je ne blague pas. Maintenant il est vrais que je suis passé d'un 28 un poil mal fichu à un 38 trés au point dans le design.


04 oct. 2021
1

Bonjour,
En passant sur un bateau plus gros, il me semble important d'apprendre à le connaitre sur le plan technique en faisant un tour au fond des coffres pour par exemple observer le système de barre à roue ( les ruptures de certains systèmes arrivent toujours en mer et dans la brise). Changer un câble d'accélérateur moteur est très simple si on sait le faire et si on a repéré la façon dont il est monté etc... il faut aussi connaitre son réseau électrique, par exemple en faire le tour avec un pro (un fil déconnecté sur l'alimentation du guindeau peut devenir un problème qui m'est arrivé il y a peu). S'assurer de l'état des poulies en haut du mat et de l'état des drisses. Faire un bon check de l'enrouleur de foc. Un mécano t'apprendra aussi a démarrer ton moteur avec un fil sans utiliser le démarreur HS.
Bon vent.


MIKI 92:Très intéressé par "démarrer le moteur avec un fil sans utiliser le démarreur", peut-on en savoir plus ?·le 05 oct. 18:01
ric56:Il voulait dire sans l'impulsion de la clef de contact, mais il faut que le démarreur ne soit pas hs.Plus compliqué en bi polaire.C'est le "Bendix " qui ne fonctionne pas (solénoïde)·le 05 oct. 18:17
04 oct. 2021
0

Passer d'un first 24 a un kendo 14,90m que du bonheur pour le porte feuille ce n'est qu'un rapport


05 oct. 2021
0

de 24 à 40 ... Tjrs la même douceur sur l'inverseur !


05 oct. 2021
1

Moi aussi j'ai fait ce passage de 22 pieds à 34. Dans les manœuvres de ports tout est différent comme ont dit les précédents. Mais ça je m'y attendais un peu. Ce qui m'a surpris et qui m'a le plus mis en difficulté, c'est bêtement la différence de gabarit. Savoir où est mon étrave, le distance entre mon étrave et l'obstacle, etc...
Mais avec l'usage l'aisance vient et ton super tanker redevient un petit youyou. Même cette inertie qui te fera pester au début deviendra un avantage.


05 oct. 2021
6

Bonsoir,
Nous avons fait pire en passant d'un F 211 à un 40'!
Pas de problème en navigation. Tout est plus grand, plus gros, on met un peu plus de temps à faire les manœuvres et on ne sent plus qu'on peut tout faire à la main, mais on le fait confortablement.
Au port, la plus grosse difficulté (du moins en Méditerranée où la place pour manœuvrer entre les quais est chichement mesurée, amarrage sur pendilles) est de ne pas se prendre l’amarre du voisin dans la quille ou le safran (2,3 m de TE et safran long). Cela complique parfois l'application des bonnes pratiques données ci-dessus. De toute façon, une manœuvre de port réussie reste toujours pour moi, une catastrophe évitée de justesse.
Jacques


05 oct. 202105 oct. 2021
3

« Quelles difficultés voyez-vous de passer d'un 21 à un 34 pieds ? »
S’habituer au confort 😊


05 oct. 2021
0

La difficulté :
Je rêve , mais le fait , naviguer sur des plus petits bateaux pour plus de sensations.


05 oct. 2021
3

LA grosse difficulté sera la différence de hauteur du franc bord, pour passer de l'un à l'autre... en fin ça dépend comment ils sont amarrés ;)


06 oct. 2021
3

De toutes façons, il ne faut pas trop se prendre le chou. Tu as déjà un bateau , de 21 pieds certes, donc tu connais tout ça. Au bout de 2/3 sorties , tu auras apprivoisé ton nouveau jouet et ce ne sera que du bonheur.


06 oct. 202106 oct. 2021
5

Pour ma part pour l'instant j'ai un voilier de 9 mètres avec lequel je m'entraîne toujours , quelques navigation de temps en temps ou vie à bord quand c'est possible . Mais en solo ou même en duo je pense que je redescendrai un peu en taille maximum pour mon prochain voilier, autour de 26/ 27 pieds, 8 mètres environ maxi, voire moins, parce que je trouve que c'est largement suffisant, y compris pour vie à bord ou voyages possibles (quand on a des goûts minimalistes et qu'on aime la simplicité, je précise, parce que ça ne semble pas être la démarche actuelle de beaucoup , dans la boulimie consumeriste actuelle). Bien sûr un 9 m ce n'est pas hyper grand, mais en solo pour moi c'est même trop et bien sûr je fais attention à mes frais , j'aime les choses à taille humaine. Sans pour autant aller vers les choix de bateaux de Sven yrvind ou d autres sur micro cuisers , je suis d'accord avec lui sur certaines choses, à savoir que plus le bateau est grand, plus les problèmes le sont aussi, plus il y a de frais et de complexité dans le matériel, l'entretien ou la technologie , plus on depend de chantiers, ports etc. Je préfère envisager un voilier, même habitable, comme je fais parfois mes voyages à vélo/bivouacs, donc un voilier qui reste modeste et qui puisse passer partout ou presque. Pour moi la grosse différence entre 21 pieds et 34 sera le passage du moteur hors-bord à inboard , avec forcément plus de frais en général ou plus d'ennuis potentiels. Et bien sûr pour la maîtrise du bateau, le maniement des voiles, ancre etc, y compris pour le stopper si nécessaire à la main ou a la gaffe, je préfère un bateau plus modeste en taille mais plus simple pour les manœuvres en solo . Ca dépend des goûts et des choix de chacun


Estran:+1 creek, c'est aussi mon approche·le 06 oct. 11:40
Chemistrebor:C'est la même position que j'ai pour ma future acquisition, cependant en discutant avec ceux qui ont des unités plus grandes, ils mettent un point d'honneur à te démontrer que leur choix est le bon (sécurité et confort), et comme souvent ils ont une expérience confirmée, tu finis par douter. En plus il y a un choix plus restreint pour les unités récentes de 8-9 mètres, c'est bien dommage. ·le 06 oct. 11:56
creek:@Chemistrebor , oui je connais ça aussi . Quand j'ai parlé de mes choix a quelques navigateurs, y compris japonais puisque mon voilier de 9 m est au Japon où je suis, j'ai eu quelques points de vue différents de gens qui considèrent que 8 m "ça secoue "beaucoup trop et que ce n'est pas vivable sur la durée , y compris en solo d'après certains . Mais bien sûr la réalité c'est que ça dépend de chaque personne ,de son expérience et exigences en confort entre autres . C'est courant que que beaucoup de navigateurs essaient de se conforter eux même dans leur propre choix, sûrement la preuve qu'ils n'en sont pas sûr eux même ;) . Pour ma part j'ai déjà navigué sur des voiliers entre autres entre 7 et 10 mètres, y compris un peu sur la durée , donc je sais à peu près quels sont les genres de bateaux qui me conviennent le plus pour mon " usage" ( ce qui ne veut pas dire que ce soit adapté et convienne pour tout le monde bien sûr) ·le 06 oct. 12:12
matelot@19001:Le biais cognitif consistant à justifier ses propres choix existe aussi chez les possesseurs de petits bateaux, non ? 😊·le 06 oct. 14:24
Chemistrebor:Peut-être moins je me demande, comme si ceux qui ont fait le choix du "petit", ont aussi accepté une part de renoncement sur le comfort et savent se contenter de moins. Alors ils comprennent plus facilement que c'est une question de choix personnel. A l'inverse ceux qui sont partis sur les grandes tailles, ont voulu et reçu un niveau de confort, mais en subissant les contre-parties ont besoin de se justifier dans leur choix. Dans l'inconscient, il y a un phénomène de relation entre le comfort et la luxure , alors que le minimum est plus proche du raisonnable.Voilou, mais vous vous en doutez, je n'ai jamais fait d'étude de psycho mais de chimie industrielle... ·le 06 oct. 14:39
matelot@19001:"il y a un phénomène de relation entre le comfort et la luxure". Donc quand on a reçu une éducation chrétienne voire puritaine on devrait préférer le petit ?😊·le 06 oct. 14:52
creek:Perso je ne prétends pas du tout que mon choix est le meilleur ni le bon pour tout le monde , comme je l'ai dit . Je pense que ça dépend des gens, des situations et de leur projet. Pour une famille ou un couple qui veulent plus de confort par exemple ou qui prevoient d'embarquer souvent des equipiers, je comprends tout à fait qu'ils preferent investir dans un 35 ou 42 pieds par exemple. L'essentiel est de faire autant que possible "son propre choix" et pas celui des autres ;) ·le 06 oct. 15:02
06 oct. 2021
3

Ce qui me paraitrait difficile, ce serait de passer d'un 34 pieds à un 21 pieds.


MBI:C'est mon cas je suis passé de 36 à 28 cela m'a fait drôle, pas question confort etc mais retoucher une barre franche surtout en marche arrière...le moteur en marche arrière cela ne s'arrête pas ( en plus avec une hélice bec de canard) barre à roue et gros moteur surtout gros moteur c'est plus facile pour les manoeuvres, les petits c'est volage cela ne répond pas bien c'est plus savonnette.Bon après c'est pas la mer à boire, après une dizaine de manoeuvres tu chopes le truc avec ton nouveau bateau. Tu fais comme si t'étais seul mais à plusieurs blindé en parbattes ·le 06 oct. 14:55
06 oct. 2021
4

attention a ton tour de tete.
je m’explique,passer de 21 a 34 pieds,tu vas te la peter grave..tu vas prendre la grosse tete..si ,si ,on l’a tous eut le jour ou on acheter notre nouvelle monture,10 pieds plus grand,15 ans plus jeune,avé la barre a roue et la capote de descente…
le melon.


06 oct. 2021
4

le problème c'est la limite du cerveau : commander 21 pieds en même temps c'est moins compliqué que 34 pieds.

Et je ne te parle pas des mille pattes... :-)

Désolé ...

A+


06 oct. 2021
3

Ma femme m’en a raconté une bien bonne récemment :
Elle discutait avec une dame quand celle-ci lui a annoncé :
« Mon mari a un voilier habitable »
« Ah oui, le mien aussi » répond ma femme
« il fait quelle taille, votre bateau»
« 8,60m »
« le notre fait 11m » répond la dame, elle mettait là fin à la discussion sur ce sujet, car bien sûr la messe était dite.

Donc, effectivement, cet aspect « j’me la pête » existe bien.

Quand on fait le choix d’un bateau, et donc de sa taille entre autres paramètres, se pose-on les bonnes questions ?

Quel genre de navigation, avec quel équipage, quel budget veut-on (peut-on) y allouer. On pourrait même y ajouter, quelle empreinte écologique ?

Il n’y a qu’en répondant à ce type de question, ce que font je suppose beaucoup d’entre nous, que l’on peut se déterminer. Pourtant ce n’est pas toujours simple dans les cas où certaines exigences sont éloignées. C’était d’ailleurs mon cas, je voulais à la fois pouvoir naviguer en haute mer et également le faire en Manche parmi les cailloux. Mais aussi naviguer en équipage réduit (aujourd’hui c’est plutôt en solo) ou en famille (6 personnes quand même).

D’ailleurs, pour répondre, il est quand même préférable d’avoir acquis une certaine expérience sur l’eau. De même, si on se pose la question de prendre plus gros, le minimum serait quand même d’avoir essayé ce plus gros auparavant, et de préférence dans des conditions variées.

J’ai moi aussi, depuis que je navigue, été témoin d’une franche inflation dans les tailles. Mon 28 pieds était, au début, considéré comme un bateau de taille moyenne, on ne peut plus en dire autant aujourd’hui !

Cependant, même si parfois je navigue sur des bateaux beaucoup plus grands que le mien, j’ai toujours beaucoup de plaisir à reprendre sa barre ensuite.

Jean


06 oct. 2021
2

Bonsoir à tous,
je lis avec beaucoup d'attention vos différents messages et je veux juste éviter à certains de répondre à une question qui n'est pas posée.
J'ai acheté un 34 pieds que j'aurais dans une semaine, j'ai fait un choix en fonction de mes critères. La question est de savoir ce qui va changer pour moi entre mon ancien bateau et mon nouveau afin d'anticiper au maximum.
Après chacun est libre aussi d'exprimer son point de vu même si il ne répond pas à la question initiale.
Angélus.


06 oct. 2021
2

Je trouve ce fil étonnant..
Quelque part, entre un 21 pieds et un 34 pieds, il ne s'agit vraiment pas du même objet !

Un plus grand bateau va plus vite, plus loin, mais il représente aussi plus de contraintes à chaque sortie...
Tout devient plus lourd, plus fatiguant, plus demandeur.

C'est un peu comme comparer un petit velo et une grosse moto. (bon, on va dire plutôt un petit scooter et une grosse moto)


06 oct. 2021
0

Du coup, pour répondre sur ce qu'il faut anticiper :
- principalement que le bateau est plus lourd, sur tous ses aspects :
- en cas de choc, il fait plus de dégats (à lui-même, au ponton, au bateau d'à coté, au pied écrasé)
- le bateau ne peut plus être retenu à la main, il faut le passer au taquet bien plus souvent
- mal amarré, il peut commencer à abimer des trucs aussi
- il va probablement falloir plus de pare-battage qu'avant


06 oct. 2021
0

@ matelot,
j’avais noté la même chose..prendre le petit serait un manque de confort,
ca se discute,il faut juste se detendre un peu.
j’ai un 43 pieds ,ce n’est pas un lupanard..malheureusement 😬


La Contrie:"Prendre le petit", c'est pas confortable pour tout le monde...·le 06 oct. 21:00
mitch58:c’est pour cela qu’il ne faut pas hesiter a prendre plus large si on se sent a l’etroit.dans ces annees la ,les culs etaient tres pincés,pas de jupe et petit tableau ar.après,il faut pouvoir assumer le prix du maitre (😳) supplémentaire.. ·le 06 oct. 22:29
La Contrie:Je reconnais bien la l’expert en architecture navale ;)·le 06 oct. 23:13
mitch58:merci..🥴·le 07 oct. 04:36
1

Bonjour,
Je suis passé de 34 à 47’.
Les premières manœuvres ont été stressantes dues à la longueur et largeur
(Bien) plus imposantes. Mais je m’y suis vite habitué.
Pour moi, le plus difficile à été de maîtriser l’erre du bateau.
Avoir des parre battages de la bonne taille et en nombre est important.
Un en forme de boule permet à un équipier de sauver quelques boulettes.
Le D34 est un bateau élégant et performant.
Je te souhaite beaucoup de plaisir à son bord.
Patrice


leptonstau:Merci pour les encouragements et les conseils.Angélus.·le 07 oct. 06:56
17 oct. 2021
7

Bonsoir,
Premier retour sur mon nouveau voilier avec une sortie avec un calme plat au port et entre 5 et 10 noeuds de vent en mer.
Un peu d'appréhension lors de la sortie de la place mais en fait il suffit de ne pas aller vite pour maitriser la bête (sans vent c'est facile). Le bateau est super réactif et on fait un tour complet quasiment sur soi même.
En mer que du bonheur et rien de difficile.
Rentrée au port et dans la place avec plus d'assurance et toujours la même agilité du bateau.
Dès que je peux, j'y retourne :))
Angélus


0

Bonjour,
Content pour toi que la première sortie se soit bien passée.
La faire dans des conditions optimales permet de prendre confiance en soi et de ne pas se trouver dans une situation ingérable.
Je te souhaite beaucoup de plaisir avec ton nouveau bateau.
Patrice


leptonstau:Merci.Angélus.·le 18 oct. 07:00
18 oct. 2021
0

Nous sommes passés d’un 18 pieds (First 18 pendant 40 ans) a un oceanis 323.
C’est fondamentalement différent au début. Au début seulement. On hésite à sortir pour 2 heures. Mettre ôter les pare battages, vérifier larger les amarres tout est compliqué. Tout est plus lent. L’inertie du bateau et la notre aussi… et puis au bout d’une année, on sort sans pb pour 2 heures de ballade. Juste avant on faisait le tour de Brescou (Cap D’AGDE) avec nos 90 cm sous l’eau maintenant avec 1,80 c’est fini. C’est réellement le seul regret. En passant d’un petit à un grand le seul pb (et regret) c’est le tirant d’eau..


jerome1966:Il existe en dériveur...·le 24 oct. 13:32
Msmiba:Oui. Mais il est lourd et on lui est redevable de la quille et de son GTE finalement..·le 24 oct. 13:34
0

Bonjour à toi.

Félicitation et bienvenue dans le monde du confort.
Depuis la date de ton post tu as sans doute expérimenté.
Une fois sortie du port, la taille de ton bateau ne sera que du bonus.
Ca mouille moins et les mouvements sont plus doux.
Tu auras très vite largement de quoi faire des écarts en toute tranquilitè.
Dans ces dimensions de bateaux, je trouve que les manoeuvres au port sont les plus gratifiantes.
Et très facile à maitriser avec un bon apprentissage.
En règle généréle, ça vaut le coup de monter en gamme par une pratique dense et règulière surtout la première session.
Si c'était à recommencer, je prendrai deux heures par jour pendant une semaine ou dix jours consécutifs pour intègrer des automatismes.
Se mettre dans toutes les situations avec des bonne défenses et des équipiers expérimentés permet de se bonifier.
Faire des manoeuvres sur garde, montante, descendante avec des martyrs.....
Si tu as un ange gardien disponible tu peux aussi essayer les manoeuvres les yeux fermés juste guidé par un équipier attentif.
Bon vent à vous.


leptonstau:C'est exactement ce que je fais, j'ai déjà une bonne prise en main au port depuis mes cinq sorties. j'imagine déjà mes nouvelles croisières et il me tarde d'y être. Je sais aussi qu'il faudra resté humble face aux éléments. Merci pour le conseils et le encouragements.·le 24 oct. 21:30
5

la principale difficulté est financière ,pour le reste on s'habitue très bien .
alain


Solent:C’est vrai, j’ai du mal à m’habituer à la principale 🥵·le 24 oct. 15:58
Moana34:Oui, mon banquier émet encore des reserves sur ma capacité à manoeuvrer un bateau de cette taille 😂·le 24 oct. 18:18

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (82)

L'eau de l'Aude là

mars 2021