Quelles conditions limites pour l'ALOA 25

Bonjour à tous,

Je souhaite avoir vos retours d'expériences musclées pour celles et ceux qui ont eu la chance de naviguer un jour à la barre d'un ALOA 25.

Jusqu'à quel degré BFT l'avez-vous utilisé, dans quelles conditions de mer (houle etc.)

Je pose la question car s'il y en a parmi vous qui le considère comme un 4/4 de la mer, ou comme un bateau fiable et marin, je vois sur le vieux carnet de francisation, qu'il est en catégorie 4 à 5, ou sur les fiches techniques VV qu'il est en cat. maxi 3 ou conception CE C à D....Bref, d'un côté, j'ai l'impression que je peux partir chez les Anglais, de l'autre, l'ancienne réglementation me dit que je dois rester pas loin de la côte...

Alors qu'en est-il réellement. Vous, jusqu'où l'avez-vous éprouvé (BFT+ etat de la mer // taille de voilure) sans casse, ou à partir de quand casse-t-il.

Comme j'envisage d'aller aux anglo-normandes cet été, je veux savoir si d'autre ont pu se frotter au large sans que cela mette le bateau en péril.

D'avance, merci de vos retours.

FJ

L'équipage
25 juin 2017
25 juin 2017
0

Je ne connais pas l'aloa 25 , mais avec mon aloa 29 fort bien construit , j'ai parcouru plus de 10 000 miles en med , par tous les temps . Mon plus gros coup de tabac , un f 8-9 mistral à arracher la queue d'un âne sur un retour Porquerolles - Toulon . Un de mes meilleurs bateau.

26 juin 2017
0

Oui d'accord, mais 29 pieds c'est pas pareil que 25.
Merci quand même pour la confiance que tu me donnes sur la qualité du bateau
FJ

25 juin 2017
2

Catégorie C, ça fait 6 Bft (jusqu'à 28 nds), et rafales à 7, ça fait déjà pas mal de vent et de mer si ça souffle longtemps, et c'est cohérent avec la taille du bateau. Pas de souci avec le vent seul si la voilure est réduite, quoique passé une certaine force il est impossible de remonter contre le vent. Le pb c'est l'état de la mer, la forme de l'équipage et aussi les conséquences d'une avarie.

26 juin 2017
0

Merci FredericL.
Oui, c'est pour ça que je vise à moins faire souffrir le bateau, 'ai bien remarqué déjà qu'à 20 kn l'enrouleur de génois est si bien secoué que je préfère rentrer la voile.
Comme tu le sous entends, absolument eviter l'avarie.

26 juin 201726 juin 2017
1

Dans ton secteur de La Jument et Roches Douvres, j'ai récemment observé 5.5 nds de courant.
Par vent contre courant, force 4 est surement déjà limite pour un 25 pieds.

26 juin 2017
0

Oula !...avec 5 kn de courant contraire, dans des conditions ordinaires j'avance à...moins 0.5 à moins 2 kn ! :lavache:

Je vais éviter. :heu:

26 juin 2017
1

Il me semble que l aloa 25à un très grand panneau d entree coulissant et une vaste porte donc prudence pour le mauvais temps.

26 juin 2017
0

Exact pour le panneau.

Je compte absolument éviter le mauvais temps,mais voilà, le mystère de la Manche est là : est-ce que je peux me trouver face à un vent frais ou grand frais non prévu, voire pire, comme ce qu'il s'est passé à Erdeven il y a 2 ou 3 ans, une tornade passagère qui ne s'était pas annoncée.

La Manche est réputée être plus fiable que la Med, et je l'espère fortement !

26 juin 201726 juin 2017
2

Deux considerations:
1) la capacite a remonter au vent qui depend beaucoup du ratio fardage/force propulsive
De ce point de vue il n'y a pas de miracle F5-F6 est le maximum pour un 25'-26'. Si l'on se contente d'atterrir quelque part au portant, on peut encaisser F6-F7. Mais c'est chaud. Attention aux entrees de port ou le moteur peut etre limite en puissance s'il y a de la mer.
Un retour des Scillies en Sangria direct Granville par un Ouest F7-F8 qui nous est tombe dessus de nuit m'a laisse un souvenir imperissable. Nous nous sommes deroutes sur Guernesey, sans GPS a l'epoque et avec mauvaise visibilite dans les grains. Le harbor master nous a tire les oreilles a notre arrivee vers 8h00 du matin et c'est occupe de nous comme un pere ensuite. 20h00 pour faire Scillies-Guernesey sur un 26', chaud devant.
2) la hauteur de la mer et le risque d'etre mis en difficulte par les vagues.
Pour simplifier on evalue qu'un voilier est en totale securite pour une mer maximale egale a 1/4 de sa longueur en hauteur significative (Hs)
Pour un 25 pieds cela fait 1.90m soit statistiquement toutes les deux heures (Hs1000) un vague de 3.50m qu'il faut negocier correctement.
Ce type de mer peut de rencontrer sur un F6 etabli depuis 12h ou un F7 etabli depuis 6h.
En Manche le phenomene courant est a prendre en compte tres serieusement. Contre le vent il cambre les vagues et les rends deferlantes, Avec le vent il calme la mer.
J'ai de nombreuses rentrees en Sangria de Brehat a Granville/Chausey en une seule maree par un bon vent d'Ouest (F6 rafales a F7) qui etaient une vraie partie de plaisir a 8nds sur le fond. Je n'aurais surement pas fait le malin dans l'autre sens.
En resume en cas d'avis de grand frais (F7) ne pas sortir en mer.
Pour une traversee de la Manche et pour ne pas transformer un plaisir en galere, prendre une couverture meteo qui prevoit un maximum F4-F5 sur les 24h00 a venir.
Arrondir les pointes et eviter les passages pourris des qu'il y a plus de F4 dehors pour ne pas se faire bousculer par les vagues dues au courant.
Calculer son heure de depart pour optimiser les courants favorables.
Quand la mer monte, fermer les coffres, les panneaux et la descente au moins partiellement pour cette derniere, securiser toutes les ouvertures avec un vrai blocage.
Ne pas naviguer surcharge, c'est un parametre de securite essentiel.
Quand tu sais faire cela en maitrisant tous ces parametres, tu es pret pour un tour du monde.
La Manche est la meilleure ecole de mer, sans etre chauvin.

26 juin 2017
0

Ok, merci pour ces avis Altair.
je n'ai pas tout compris pour la vague de 3.5m toutes les 2h mais je sais que le bateau peut encaisser des creux de 2 m/2.5m sans trop de soucis (chenal du four l'été dernier), et que des rafales de 24kn ne le perturbent pas trop (virée à Trebeurden ce E de l'ascenscion).
Alors je me dis qu'il suffit de prendre un ris et on peut affronter un F7 imprévu.

C'est surtout la vague de 3.5m qui me questionne... :reflechi:...parce que là, à part la prendre de face et payer un vomi général à tout l'équipage, je ne vois pas trop....

27 juin 2017
0

je copie colle ce message extrêmement clair ! ça me rappelle que la semaine dernière en Baltique ou les vagues sont carrées et spécialement désagréables on a bien pris deux ou trois vagues de 3 mètres au près pas serré en 5 à 6 heures de nav avec des vagues de 1,5 m en moyenne

pont bien nettoyé à l'arrivée,

28 juin 2017
0

Ok, merci pour l'info. Je ne dis pas que j'ai compris tout le calcul mais si je m'y attelle sérieusement ça devrait pouvoir se faire... :heu:

27 juin 2017
1

La definition de la hauteur significative (Hs) est base sur une etude statistique des vagues.
le Hs sans precision correspond au Hs 1/3 c'est a dire la hauteur moyennes des vagues qui du tiers superieur des vagues.
C'est exactement la hauteur qu'un marin confirme estime a l'oeil juste en regardant la mer.
Cela veut dire que le Hs n'est pas la plus grande vague, c'est juste une moyenne.
Ensuite, on definit les H1000, c'est a dire la hauteur du millieme superieur des vagues. Ce n'est toujours pas un maximum mais on s'en approche de tres pres.
Statistiquement sa hauteur = 1.86 x le Hs 1/3
Son occurrence pour un navire a l'arret = environ 1000 x la periode des vagues. Soit 10000 a 13000 secondes pour une periode 10 a 13s.
Sachant qu'une heure = 3600s donc un navire arrete a une chance de croiser une telle vague toutes les 3h00-3h30.
Une telle vague (onde) circule en mer ouverte au environ de 25nds donc si ton navire avance a 6nds contre la mer tu reduis d'un quart ce delai, si tu vas dans le sens de la mer tu l'augmente d'un quart.
Une vague n'est dangereuse qu'au moment ou elle deferle. Une H1000 n'a pas encore deferle sinon elle aurait perdu de sa hauteur mais elle peut etre plus cambree que la normale et un petit navire leger plus en moins en fuite dans ces conditions doit la prendre dans son plus grand axe de stabilite soit le nez dans le trou en prenant garde de ne pas trop partir en surf (trainards) et surtout d'etre leger devant pour ne pas enfourner (pas de surcharge). Bon il faut relativiser : 3.50m pour un 25' cela reste gerable mais c'est un peu la limite.
Avec mon Sangria j'ai en souvenir deux telles vagues en Manche prises par le travers arriere, l'une a couche le voilier a 70 degres, l'autre a explose sur le franc bord et a trempee la GV jusqu'aux barres de fleche, grace au vent le barreur est reste sec et la descente etait fermee.

26 juin 2017
0

Bonjour,
le comportement de l'Aloa 25 peut être bien amélioré par l'adjonction d'une jupe. Nous avions convoyé celui de mon voisin de ponton de Leucate à Frontignan dans une queue de Tram avec encore 25 à 30' de vent au début, il m'avait semblé avoir un comportement sain dans ces conditions. Ceci dit, sur ce trajet, le vent reste travers / bon plein et la mer très maniable, et même plate à partir du Cap d'Agde.

27 juin 2017
0

Meri Hoolof,

Ta proposition a titillé ma curiosité et j'ai été voir un peu sur le forum ce que je pouvait trouver.
Il apparait qu'ajouter une jupe modifierai le centre de dérive et jouerai sur l'équilibre général du bateau, surtout au portant.
Surtout, je n'ai pas trop envie de me lancer dans de grands travaux...Je préfère naviguer ;-)

27 juin 2017
0

Une jupe sur un Aloa 27 doit être en effet relativement assez simple à réaliser; mais sur un Aloa 25, avec le gouvernail extérieur accroché au tableau, cela me parait plus difficile.

27 juin 2017
0

De toutes façons, tu as bien raison en ce qui concerne l'Aloa 27, présenté au salon 1975/76 sous le nom Aloa 26, avec son tableau coupé à 26/27 pieds, pour se placer sur le créneau très porteur de l'époque des 8 mètres.

27 juin 201727 juin 2017
0

j'ai fait quelques ronds dans l'eau avec le bateau au début avec son tableau d'origine puis avec la jupe que le voisin lui avait faite, c'est sûr que ça améliore bien le comportement et la vitesse. Pas très compliqué à réaliser, une jupe d'environ 80cms, avec un petit morceau de plancher supportant une échelle.
Cela ne nuit pas à l'esthétique, bien au contraire, je dirais même que quand on regarde le bateau sans jupe, on dirait que l'archi l'avait dessiné plus long et qu'il a ensuite scié la carène sur l'arrière pour arriver à cette version.
En même temps, tu as raison, navigue, tu auras toujours le temps de l'améliorer.

27 juin 2017
0

Désolé, ce doit être le vieillu... la bateau du voisin était un 27, je suis confus. :oups:

27 juin 2017
2

J'approuve évidemment tous les propos écrits par Altair mais attention, en ce qui concerne la fréquence des vagues, c'est purement théorique. Il existe de nombreuses exceptions. Du coté des Hanois, comme de Corbière ou Batz la houle résiduelle s'y ajoute.
Pour ma part, je me méfie comme la peste des remontées de fonds. Et des hauts fonds en Manche, il y en a .

UN CONSEIL: Si tu ne veux pas écoeurer tes jeunes enfants, ne navigue que par beau temps établi sur des étapes courtes.

karibario.blogspot.fr[...]is.html

28 juin 2017
2

Oui, ce que les cartes appelle les "basses" réservent quelques surprises que les kayakistes marins apprécient modérement.
Ok je comprends pourquoi le plateau des Hanois a une sordide réputation...

Moitessier aussi parlait, dans les annexes de son livre, de la formation des vagues géantes quand l'onde des mers du Sud se juxtapose à l'onde d'un coup de vent. J'ai oublié le titre de l'ouvrage mais je me souviens d'un schéma très clair.

27 juin 2017
1

Saluer les grains et arrondir les caps dit l'adage.
Le maximum tolerable pour de jeunes enfants jusqu'aux ados c'est 6h de nav .c'est a dire une maree
Pour la nouvelle generation, ne pas quitter le signal GSM plus de quelques heures est un critere important.

27 juin 2017
0

il y en a un en ce moment autour du monde et qui a traversé dans aucun instrument ,aux étoiles et soleil et surtout au pif ...
au dernières nouvelles il est en polynésie ..
alain

27 juin 201716 juin 2020
0

Un Aloa 25 vert, nommé Get, a régaté en tête plusieurs fois entre 2012 et 2015 sur l'étang de Thau entre diverses mains, dont Pascal Aubey.
Bien sûr un bon équipage, un bon équipement, mais quand la tramontane souffle sur l'étang ce n'est pas de la rigolade !
Donc c'est un bateau qui peut naviguer par fort vent s'il est bien mené.
..
Je rejoins arnaudp quant à l'ouverture du panneau de descente fort grand. Prévoir un demi panneau pour le bas en navigation houleuse ?

28 juin 2017
0

Belle photos ! Ca donne envie ! :whaou:

27 juin 2017
2

Ce n'est pas le vent qui tue les bateaux mais la mer comme disait VDH

27 juin 2017
0

Tout le monde sait que l'Aloa 25 fait en réalité 26 pieds... Soit 7,8m de bonheur. Le miens n'avait pas d'enrouleur et un moteur hors-bord...Et m'a porté partout entre la côte d'Azur et le sud Sardaigne... Donc, un bon bateau mais limité par sa taille...

27 juin 2017
0

Bonjour;
je témoigne:
mon premier bateau était un Aloa 25, j'ai navigué 6 ans en Manche.
j'ai changé car la sécurité était limite dans le baston, le moteur in bord était aussi poussif : Renault couach RC8; et je ne parle pas des bateaux équipés de hors bord.
Ces bateaux sont anciens (années 70), la tenue dans la mer formée dépend aussi de l'état des voiles, du gréement, ...de l'équipage.
Si non j'ai d'excellents souvenirs dans les vents moyens; maxi 5-6 Beaufort.
Construction de bonne qualité, avec contre moule.
A mon avis ne pas lui en demander trop !
bonne nav.

28 juin 2017
0

Oui oui, je ne compte pas sortir en famille avec 6 Bft, 5 serait le max, mais le but du post est d'évaluer les chances de survies si je me fais piéger par un grand frais imprévu, voire un coup de vent.
Je suis conscient que le vrai facteur de risque sera l'état de la mer. Je pense à priori que sur une situation générale à 4-5 Bft, la mer ne devrait pas être trop démonté même si une veine de 7Bft vient à passer, contrairement à si ce dernier était établi.

28 juin 2017
1

La mer a en general 2h00 de retard sur le vent pour les vagues puis la houle apparait et met 6h00 a monter s'il y a du fetch et se stabilise au bout de 24h00.
Donc pour echapper a un F7 naissant il faut etre a moins de 2h00 d'un abri. Sachant qu'a F7 les vrais abris se limitent a quelques ports dont l'entree peut-etre acrobatique.
En Manche et Bretagne Ouest, les courants de maree agravent ou lissent les vagues d'au moins 1 degre Beaufort.
Si le F7 vient de la cote la situation est plus favorable.
Typiquement en Manche Ouest, sur un vent d'Ouest modere (F6), il ne faut pas se faire pieger au vent de la cote lors de la bascule de Nord Ouest au passage du front froid qui renforce toujours le vent d'un degree Beaufort pendant quelques heures.
Si en plus le courant est contre le vent (Jusant), la mer devient une dangereuse bouilloire pour les moins de 30-32'
Neanmoins ne dramatisons pas, encore une fois, avec une bonne couverture meteo, tu passes le cap horn en catamaran de plage.
Il suffit d'etre attentif, de lire le ciel, les nuages, le barometre, les horaires de maree, d'intellectualiser un minimum son environnement et d'arreter la ballade a temps.

28 juin 2017
1

@altair, je note le "en général" dans
citation
La mer a en général 2h00 de retard sur le vent pour les vagues
fin de citation

Mon expérience du lac Michigan et de la baltique me laissent penser que d'autres phénomènes, faible profondeur en particulier jouent aussi un grand rôle même avec un fetch de 30à 40 milles

pas plus tard que la semaine dernière en baltique, départ pétole moteur eau miroir, puis quelques bouffées voile à 3 nœuds, je m'énerve car il y a 50 milles à faire jusqu'à l'ile de Ruhnu.

Je descends faire un café pour mon épouse, avant même que l'eau bout je gicle sur le pont moins vite que je l'aurais fait il y a 30 ans mais qd meme, j'affale la gv je roule un tiers du genoa et rodéo au bon plein à 6 nœuds plus pour les heures qui suivent, distribution de cirés et ça n'a pas pris 2 heures pour que le pont soit nettoyé et que la pression de l'eau remonte dans le lavabo et nettoie le tuyau :lavache: phénomène pas rencontré depuis très longtemps,

Un sun odyssey 32 arrivé le soir, parti blanc était devenu jaune (effet eau de la baltique), ce qui ne se voit pas sur le gel coat crème de LW

:pouce:

28 juin 2017
0

Correct les faibles fonds ont leur propre logique avec des vagues tres cambrees.
C'est pour cela que quand on a le choix il faut eviter les hauts-fonds par mer formee, la mer est toujours beaucoup plus cassante dessus.
On peut etendre la remarque aux bords des plateaux continentaux (Golfe de Gascogne) qui sont pourtant a 200m de fond. Ils creent un courant vertical (upwelling) qui rend la mer tres dure en surface.

28 juin 2017
0

On se sent plus en securite car le haut du mat sortira de l'eau...

28 juin 2017
0

si j'aurais su j'aurais mis avant de partir le genoa à 110 % que j'ai fait équiper d'une ralingue en dyneema ...

il y avait du petit 5 avec rafales ça suffit surtout avec des vagues carrées, petits murs, pire qu'en med

ça avait été remarqué par hubert de Cherbourg malgré son Hood 38 !!

28 juin 2017
0

j'ai découvert la joie de faire des dizaines de milles entre 10 et 20 mètres de fonds !!!!!!

en plus le fond remonte de quelques mm par an et les iles n'existaient pas il y a 5000 ans (csq de la fonte des glaces)

28 juin 2017
0

J'approuve tout le document d'Altair sauf : "les courants de maree agravent ou lissent les vagues d'au moins 1 degre Beaufort. " .
C'est plus que cela .
Je le relate dans ce document:karibario.blogspot.fr[...]is.html

28 juin 2017
1

Qui aurait cru que 45 mn avant les photos de la fin de l'article, la mer était belle et plate ?
karibario.blogspot.fr[...]ie.html

28 juin 2017
0

Oui, cela depend beaucoup du coefficient de maree et donc de la force des courants
Je me suis fait piege une fois dans le Four avec le Symphonie, nous sommes rentres sur un lac sous Genois et GV et ressortis avec deux ris et Foc2.
Nous nous sommes tellement faits secouer, brutalises je dirais, que nous nous sommes arretes a Camaret pour verifier la structure du bateau.
Devant le Conquet nous avons croise un Samourai sous petit foc seul qui rentrait au Conquet plus une poignee de micro peche-promenades tous en survie.
Je n'en ai pas entendu parler donc je suppose qu'ils sont tous arrives a bon port.

28 juin 2017
0

Quel à été le facteur de changement, le vent qui se lève contre le courant ?

29 juin 2017
0

Exact, en surveillant l'horizon j'ai soudain vu une barre bleue fonce apparaitre. J'ai bondi sur les voiles pour ranger le genois et prendre un ris. Avant meme que cela soit fini, un bon 30nds nous tombait dessus de SSW, grand soleil pas un nuage. En fait je suis passe directement a 2 ris et foc 2. Comme nous etions au flot, tu imagines le resultat dans le four. Au pres serre avec le flot qui pousse, la cote defilait vite mais sur l'eau ce fut un peu la guerre.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (42)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021