Quelle puissance pour remonter les grands fleuves ?

Bonjour,

Heureux détenteur d'un permis fluvial et bientôt (on espère on espère) du côtier aussi, mon plan serait de vivre à temps plein sur un bateau et de visiter un peu l'Europe comme cela, puisque mon boulot me le permet. La grande question est : quel puissance de moteur dois-je prévoir pour ce projet ? Je dois avouer ne pas y connaitre grand chose et entendre un peu tout et son contraire.
J'aurais tendance à partir sur une vedette hollandaise car il parait qu'elles tiennent bien la route même en mer tout en étant relativement plaisante à habiter. Mais quid du moteur ? Certains me disent pas moins de 120 cv pour affronter le Rhône et d'autres me disent l'avoir fait avec leur petite pénichette à moteur de 20 cv. Je suppose qu'ils ont dû partit à un moment sans mistral et crue, mais quand même, il y a 100 cv de différence avec ce que l'on me conseille !
C'est ce qui me pousse à venir chercher l'avis (et expériences) de personnes externes !

Merci d'avance pour vos réponses,
j'espère avoir posté au bon endroit

L'équipage
24 oct. 2019
24 oct. 2019
0

Bonjour !
superbe projet !
Mais pour répondre à ta question, il faudra avoir une idée du bateau (longueur, poids, type de carène, etc).
Pour moi, la puissance doit être suffisante pour propulser ton bateau à au moins 10 noeuds (18 km/h puisqu'on parle en km/h en fluvial).
Et je dirais même un peu plus si tu dois affronter des rivières en crue.
La remontée du Rhône au printemps, par exemple, n'est pas facile et réclame de la vitesse, donc de la puissance, pour ne pas se laisser entraîner par le courant et rester manœuvrable.
A toi de voir selon ton programme... et ton budget !

24 oct. 2019
0

Merci Jaba pour les infos (et l'enthousiasme) ! Je me suis rajouté cela à ma petite fiche qui me suit pour chaque visite de bateau ! Elle commence à être bien pleine ! Tu n'aurais pas, à tout hasard une méthode accessible pour estimer la vitesse que pourrait atteindre un bateau du coup ? L'ami google ne me donne que des résultats indigestes

24 oct. 2019
0

impossible à faire en théorie, dépendant de la carène, de son état, du moteur, de l'hélice, de la charge... ça se mesure en pratique! les pénichettes que tu cites naviguent -je pense- surtout sur des canaux, donc pas ou peu de courant. Le plus simple est d'essayer le bateau, sans courant, gaz à moitié (ou un peu plus selon la marge que tu veux conserver) si t'es à 10 noeuds c'est bon! (tu peux utiliser ton téléphone avec le gps pour la vitesse). L'idée sur un bateau à moteur est d'avancer correctement sans trop monter dans les tours, sinon ça fait très mal au portefeuille. Normalement l'ancien propriétaire sait tout ça.

24 oct. 2019
0

Mince, je n'avais même pas pensé à utiliser le gps du téléphone ! Merci pour l'astuce !
Je préfère toujours vérifier par dessus les anciens propriétaires, en cas d'erreur de leur part

24 oct. 2019
1

quel que soit le courant la vitesse sur l'eau sera toujours la même si le bateau ne déjauge pas
le formule c'est 2,5 V l = vitesse en noeuds donc multiplié par 1,852
pour avoir la vitesse en kmh l étant la longueur de la flottaison en mètres ,c'est approximatif mais pas loin de la vérité .
donc ça ne sert à rien de mettre beaucoup de puissance à part pour le confort et l'économie de la mécanique .
les hollandais qui pratiquent beaucoup les canaux avec passage en mer savent très bien ce qu'ils font .
la plupart du temps ce sont des house boat en acier .il y en a même qui ont la smart à bord .
alain

24 oct. 2019
0

Bonjour,

De toutes façons, c'est la vitesse donnée par le loch du bateau qui sera intéressante, la vitesse "surface".

Et il n'y a pas qu'au printemps que le Rhône peut avoir un gros débit...
J'avais programmé, il y a quelques années (congés, travail...) une remontée du Rhône sur une semaine en septembre avec un voilier de 10 mètres (8 tonnes, en acier) avec un moteur de 30 CV.
Arrivé à Givors en début d'après midi, je pensais être à Lyon le soir même, mais il avait tellement plu les jours précédents que EDF (à l'époque) avait décidé de "lâcher" quelques barrages en amont...
Moteur à fond, le speedo affichait plus de 6 Nds, on faisait du sur place.
Escale forcée à Givors.

24 oct. 2019
0

Merci pour vos retour ! Phil o zof, merci pour "l'astuce" edf. J'aurais naïvement pensé qu'ils auraient ouvert progressivement pour soulager les barrages et les navigateurs. Quoique avec la puissance de l'eau, ce n'est peut être pas possible ?

24 oct. 201924 oct. 2019
0

Je navigue sur Loire (sur la partie fluviale navigable) avec une vedette Princess 30DS équipée de 220Cv (et sans doute mis en vente milieu de l'année prochaine). Je ne suis toujours en dessous du mi-régime pour remonter le courant. 120CV me semble une puissance correcte pour une navigation remontant les fleuves à une vitesse loch de 10 neouds, encore faut -t-il avoir la forme de carène et l'hélice qui convient....

Sur les canaux et rivières navigable de l'Ouest la vitesse est limitée à 6 kms /heure (canal) et 10 kms/heure sur les rivières. sur le canal pas de courant, sur les rivières c'est variable en fonction des pluies et du profil du lit...

Je pratique aussi la mer sur laquelle il faut plus de puissance pour effectuer des étapes de 50 à 60 milles qui ne paraissent pas trop longues ou pour remonter les courants de marées , naviguer dans le Golfe du Morbihan, faire le tour de la Bretagne, etc

07 nov. 2019
0

Quoique avec la puissance de l'eau, ce n'est peut être pas possible ?
[url=] [url=] [url=]

24 oct. 2019
2

Si tu achètes un bateau, un petit détail qui a son importance même s'il n'a pas de lien avec ta question.
J'ai failli me faire avoir il y a quelques années en achetant un bateau...
Veille à avoir une immatriculation maritime.
En étant immatriculé mer, tu peux tout faire.
Avec un bateau "fluvial", tu es condamné à rester en eau douce.
Et le passage à l'immatriculation mer est quasi impossible.
Voila, retour à la puissance et la vitesse !

24 oct. 2019
0

En 2017, départ du Vieux port de Marseille pour rejoindre le canal du Midi. Je passe sur le trajet Marseille / Port st Louis du Rhône et au petit matin j'affronte le Rhône. Le courant de ce fleuve était ce jour là d'environ 6 km/h et il fallait que je remonte à contre courant jusqu'à Arles pour rejoindre le petit Rhône.
Mon bateau : 6m60 avec cabine de type timonier, moteur Perkins 80cv.
Compte tenus du courant, à 2200 trs/mn ma vitesse était péniblement de l'ordre de 10km/h c'est à dire que j'ai parcouru les 40km en presque 4 heures.

24 oct. 2019
0

Viser une vitesse max de 10 Nds pour avoir un peu de sécurité, à Beaucaire le Rhône dévale régulièrement à plus de 3000 m3/s, avec une Freycinet et 280cv j'ai quelque fois serré les fesses à ce passage...

25 oct. 2019
0

Mince, merci pour tous vos conseils ! Je comprends pourquoi est ce que l'on me faisait la publicité des marins ! Merci Jaba pour l'info, je n'y avais même pas pensé ! Idem pour la forme de l’hélice (pour la carène, heureusement, j'y avait pensé) ! Je suppose qu'il faut que l’hélice soit grosse ?

25 oct. 2019
0

il y a deux types principaux d'hélice:
1- pour la poussée (bateau ayant un déplacement important )
2 -pour la vitesse (bateau plus plat et pouvant déjauger) de la puissance pour déjauger et moins de puissance pour entretenir le déjaugeage

Il faut tenir compte de la puissance du moteur et de son régime pour trouver le meilleur rapport vitesse/consommation

Il faut aussi, pour une consommation optimisée correspondant à un régime moteur plutôt bas,(moins de bruit) avoir une hélice qui propulse correctement et c'est là qu'interviennent la forme de la carène et le pas de l'hélice.

25 oct. 2019
0

Pour répondre directement à la question ; quels courants contraires peut on rencontrer, quelle vitesse de croisière et vitesse maximum mon bateau est capable ajouter une marge et là tu auras la réponse.
le reste =bavardage.
par contre, il n'est pas inutile d'avoir des infos et des expériences pour aborder certains secteurs des fleuves et rivières.
jj

25 oct. 2019
0

Des dizaines de petits voiliers remon5ent le Rhône. Ils vont à 5 Nds environs soit 3 à 4 Nds GPS compte tenu du courant.
Port St Louis Valence 2 journées de 14h car on perd du temps aux écluses.
Si le Rhône est en cru c'est plus compliqué. Il arrive que l'on fasse du 1 Nds GPS sous les ponts.

25 oct. 2019
0

c'est réconfortant pour l'initiateur de ce fil.
JJ

25 oct. 2019
0

Hum...avec de la chance...aujourd'hui par exemple tu ne passes sous le pont de Tarascon, et idem depuis plusieurs jours et pour encore X jours. Donc je dirais oui on peut passer avec un bateau qui fait 5/6 nds la plupart du temps, tant que le débit à Beaucaire est inférieur à 2000 m3/s, au delà, méfiance !

25 oct. 2019
0

@ Guy

à 4nds, il faudra plus de 2 fois 14 heures pour aller de St Louis à Valence

4 Nds = 7,2 Km/h, il y a 8 écluses et environ 200 Km, donc ce sera au moins 32 heures, sous réserve de passer chaque écluse en 1/4 d'heure.

De plus le courant est toujours "significatif", on parle dans le lien ci-joint de 6 Km/h...

www.marine-marchande.net[...]e_5.pdf

25 oct. 2019
0

Et surtout à propos du Rhone on parle d'un fleuve dont le débit peut être multiplié par 10 en moins de 48H donc prudence !

25 oct. 2019
0

Je l ai remonté de nombreuses fois (rhone)avec un 6cv sur voilier de 6 à 8m ,mais pour un gros , regarde ta vitesse moyenne ,tu retranches le courant et go.
attention à la conso , il faut prévoir son autonomie avec une marge et en cas de panne c est parfois coton.

25 oct. 2019
0

ça fait plus de 5 mois qu'il n'avait pas vraiment plu autour du Rhône,maintenant tous les affluents Ain,la Saône,l'Isère,la Drôme,Ardèche,Cèze,Ouvèze,Sorgues,Durance ,Gard
...sont en crue et les barrages d'Avignon et Vallabrègues
ne peuvent pas retenir toute cette eau,et fatalement les vannes sont ouvertes.

25 oct. 2019
1

à moins d'avoir une coque capable de déjauger ,reportez vous à mon post .
donc avant de faire le parcours se renseigner par rapport au courant *
si le courant est égal ou supérieur à la vitesse de carène du bato
ce n'est pas la peine de tenter de passer .
la plupart des marins d'atlantique et de la manche savent s'en servir .
pour le fluvial c'est plus simple ils sont toujours dans le même sens plus ou moins forts ce qui n'est pas le cas en mer .
tout le reste c'est du" traffic de volume" .
alain

26 oct. 2019
2

Qu'est ce que j'ai eu raison de venir sur ce forum. Je ne pensais pas avoir autant de réponses, et encore moins aussi détaillées. Je suis déjà rassuré de voir que la vedette hollandaise (celles vraiment taillées pour la mer, avec une forme rappelant légèrement celle des voiliers) ne choque personne. J'en ait croisé une qui me semble convenir. J'attends d'en avoir les détails techniques et je pense que je pousserais jusqu'à vous demander votre avis. Je n'en reviens toujours pas de votre gentillesse et du temps que vous prenez pour me répondre !!!

27 oct. 2019
0

Vedette hollandaise: acier! travaux d'entretien siouvent très sérieux à envisager en particulier si navigation en mer. Il y en a beaucoup sur le marché dans des états plus ou moins corrects et souvent en vente chez des marchands, très peu en vente directe auprès des propriétaires, le vécu du bateau ne doit pas rester inconnu.

Voir l'année de construction et le chantier, le moteur type, puissance, consommation et nombre d'heures), vérifier si l' échangeur est à l'extérieur de la coque, (ça ne me semble adapté) l'état des divers circuits électriques, eaux, et les aménagements, 2 ou 3 niveaux de planchers intérieurs c'est pénible, la hauteur dans la cabine arrière doit être suffisante, j'ai visité une trentaine de vedettes hollandaises acier avant de trouver la vedette anglaise qui me convenait.

J'avais fait un cahier des charge pour le bateau qui convenait à mon programme de navigation et aux impératifs que je m'imposais pour le confort et la vie à bord.

27 oct. 201916 juin 2020
0

Débit du Rhône à Valence sur 15 jours

27 oct. 201916 juin 2020
0

Hauteur d'eau

28 oct. 2019
0

Je recherche sur quels site on retrouve les débits
Ces graphiques viennent d'où ?

28 oct. 2019
0

En remontant la Garonne au printemps, aux endroits resserrés il y avait 6 noeuds de courant face à nous.

Avec notre voilier de 6,10m et moteur 6cv neuf à fond sur eau plate nous pouvions aller à 6,2 noeuds...

De grands moments de solitude lors des passages "difficiles" !
:oups:

28 oct. 2019
0

Merci awa pour toutes les infos !!! Je me fais moi aussi une fiche avec tout ce qu'il faut que je vérifie/ demande. Quels sont les travaux d'entretien dont tu parles ? Je sais qu'il faut changer les anodes, faire l'antifooling et surveiller la rouille, faire attention à l'épaisseur (pas moins de 3 cm c'est ça ?), mais je doute que cela soit tout.

Guy07800, j'ai sauvegardé tes graphiques ! Je regarderais aussi pour le jour du grand départ !

Arzak, vous aviez beaucoup d'expérience avant de vous lancer non ?

28 oct. 2019
0

Bjr Sohagord,

non, nous n'avions pas beaucoup d'expérience, et encore moins sur fleuves et canaux !
Nous avions déja remonté des rivières (y compris à marée descendante) en Bretagne, mais jamais face à un tel courant et juste pendant quelques heures.

Un copain a remonté le Rhone jusque vers Valence sur un voilier (une tonne) avec un 3cv cet été, en usant des "contres-courants" en rasant les berges mais ça a été très juste, et encore cet été le débit devait être nettement plus faible à cause de la sécheresse.
Et il a touché.
Il vaut mieux ne pas avoir un moteur de trop faible puissance quand même...

31 oct. 2019
0

@Europa;
je suis entièrement en accord avec toi.
De plus un hors bord de 20cv aurait fortement alourdi l'arrière, et la vitesse est limitée sur les canaux que nous avons pris ensuite.

Un 8cv aurait été mieux pour les fleuves, mais le 6cv était utilisé à très bas régime sur les canaux.

28 oct. 2019
0

Bjr Arzak.

Sur ton voilier de 6m, avec 20 cv, tu serais allé à 6,3 ou 6,4 nœud.
Cela n'aurais pas changé grand chose.

28 oct. 2019
0

pour la rouille, c'est pas 3cm mais 3mm!

les travaux de protection de la coque et la peinture,
les fixations d'équipements bois sur de l'acier
les entourages de hublots
les platelages et revêtements de pont qui ont généralement soufferts

Avec l'acier, il y a à surveiller la corrosion bien sûr mais aussi faire ce qu'il faut pour combattre la condensation et ses effets : un bon vaigrage n'est pas toujours compatible avec la bonne ventilation qui évacue l'humidité .

28 oct. 2019
0

Il est sympa Guy...

Il donne des graphiques sans donner la source et dit que l'on peut faire St Louis du Rhône Valence en 2 fois 14 heures avec un bateau qui avance à 5nds en vitesse surface...

29 oct. 2019
0

Je dis 5 Nds au pif mais je pense que mon voilier ne va pas plus vite.
En général en passant l'ecluse de Port St Louis le matin on arrive à Valence le matin J+2
Une fois je suis arrivé le soir J+1
Mais lors de la crue + vent du nord J+4

28 oct. 2019
0

Arzak, ton récit me rassure quelque part. J'espère que j'arrivais moi aussi à faire comme vous (même si je prendrais un moteur plus puissant, j'aurais trop peur sinon)

3 mm ?! Mince, moi qui m'attendait un à truc bien épais ! Quoique c'est peut être pour ça que le bateau flotte au lieu de couler !

Awa, je vais finir par te demander de me tenir la main lors de mes visites de bateaux !

31 oct. 2019
0

Si tu m'indique le bateau que tu visites, je pourrai te donner un avis, voire plus si on peut le voir par internet.

28 oct. 2019
1

Si tu as un programme mixte (fluvial vs mer) le choix d'un bateau est acier est discutable car l'alternance eau douce eau salé augmente le risque de corrosion. Pour le fluvial, il te faut une hélice protégé par un embryon de quille car les branches d'arbres ne manquent pas (attention au bi-moteurs!). Pour la puissance moteur, il te faut un moteur capable de tourner lentement pendant de nombreuses heures, évite donc les truc suralimenté et les coques planantes: choisi plutôt tes périodes pour les "grands fleuves". Entre vedette Hollandaise et Trawler il y a de quoi hésiter si tu veux aller en mer. Regarde bien les mensurations, le tirant d'air compte autant que la largeur et le tirant d'eau. Enfin, le fluvial c'est vite humide et froid, l'isolation va donc être un point majeur (encore plus sur une coque en acier). Bonnes recherches...

31 oct. 2019
0

l'avis de Babar est très avisé.Je le partage.

30 oct. 2019
0

Bonjour
voir sur le site de VNF
on y trouve un calculateur d'itinéraire
par exemple arles lyon donné pour :
je copie

Ci-dessous votre feuille de route.
Votre itinéraire est de 278,78 km
Le temps de parcours est de 15 heures 17 minutes
Vous avez 12 écluses à parcourir

voir

www.vnf.fr[...]gation/

31 oct. 2019
0

Se méfier fortement des "temps de parcours" théoriques !
Hors saison les écluses ferment plus tot, les journées de navigation sur les fleuves et canaux deviennent courtes !

De plus les pros sont prioritaires, on peut parfois attendre un bon moment !

En saison, ce sont les pénichettes de location qui naviguent anarchiquement qui sont un problème récurrent.

31 oct. 2019
0

Merci pour le calculateur d'itinéraire. Même si ça n'est pas très précis, cela permet d'avoir un ordre d'idée, surtout lorsque, dans mon cas, on commence à se lancer dans l'aventure et que l'on n'a pas d'expérience pour comparer les temps de trajets.

Pour lutter contre l'humidité (et éviter la rouille si coque en métal), je pensais installer un poêle à bois. Cela débarrasserait le bateau d'une partie de son humidité je pense ?

31 oct. 2019
0

la rouille intérieure ne se voit généralement pas.
un poêle à bois, pourquoi pas, mais la chaleur sera surtout en partie haute, il faudrait une ventilation pourenvoyer l'air chaud et sec dans les fonds.

31 oct. 2019
1

La chaleur fait du bien, mais ne combat pas l'humidité !
Il faut aérer, ou/et avoir des déshumidificateurs.

le meilleur moyen, c'est d'avoir un bateau bien isolé sans ponts thermiques (en général entourage alu des hublots, et autres parties métalliques etc...)

31 oct. 2019
0

Un truc simple pour le froid et l'humidité quand tu es raccordé, la couverture électrique qui permet de te coucher dans un lit chaud.

31 oct. 2019
0

Mince, je pensais que le poêle serait une bonne idée. Je prends note !

Babar, je fais comme ma grand-mère, avec une bonne vieille bouillotte et un chien que je glisse entre couette et edredon. Si l'on n'est pas regardant sur les poils, c'est parfait !

31 oct. 201916 juin 2020
0

Bonjour
J'ai fait deux fois la descente et remontée de la Garonne depuis Bordeaux jusqu'à l'estuaire. ça fait 400 km au total. la première fois sur un petit voilier de 5,2 mètres et de 700 kilos. On avait un petit hors bord Suzuki de 6 cv !! Ce fut long, mais lorsque le courant s'est enfin inversé ... on a filé à belle allure.
La seconde un Arcoa de 6 mètres de plus de 900 kilos équipé d'un in-board Nanni de 29 cv. On a mis deux fois moins de temps.
Je pense que les critères sont le rapport poids puissance de ton moteur/bateau. Et si tu navigues face ou avec le courant. ça fait une grande différence sur ces fleuves à très gros débit.
Bonne navigation !
Guillaume

02 nov. 2019
0

tiens je n'avais pas remarque que sur un fleuve on allait plus vite dans un sens que dans l'autre ...
au raz blanchard aussi ...
alain

01 nov. 2019
0

Le poêle est une bonne idée car la chaleur diffusée est très agréable (et ça sèche le chien) reste le stockage du combustible car le bois c'est volumineux. Tu as aussi des poêles qui fonctionnent au gazoil et qui peuvent être associé à des radiateurs: c'est une solution fiable et économique. Lorsque tu navigues, un aérotherme branché sur le circuit de refroidissement moteur (comme dans une voiture) permet de récupérer des calories du moteur.

02 nov. 2019
0

Pour le poêle à bois, je sais que l'on peut aussi y mettre des granulés de bois, très bon rapport place/chaleur. Ce que j'aimais dans l'idée du poêle à bois était l'idée de pouvoir trouver du combustible dans la nature, ce qui est un plus pour moi et mon projet

02 nov. 2019
0

sur les premiers nonsuch le carré était à l'avant et complètement au fond il y a un poële à bois en fonte émaillée avec cheminée.
mais au canada le bois ça ne manque pas ...
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (176)

novembre 2021