Quelle peinture pour une coque de dériveur en contreplaqué ?

Bonjour,
Suite à des réparations sur mon petit Heron en contre plaqué, je souhaite à présent savoir quelle peinture utiliser pour le repeindre. Je vais m'occuper de tout ce qui est sous la ligne de flottaison.. pour un bateau de ce type qui ressort de l'eau après chaque utilisation je suppose que je peux me passer d'antifouling ?
Quels produits me conseillez vous ?
merci

L'équipage
20 mar. 2021
20 mar. 2021
1

Si tu enlèves l'existant et reviens au bois nu, tu peux mettre ce que tu veux. Idéalement sur du CP pour un dériveur, deux couches d'époxy, puis deux ou 3 couches de laque PU bi-composants genre International Perfection.
Si tu peins par dessus la peinture actuelle, une peinture monocomposant genre International Toplac sera plus facile à appliquer et posera moins de problèmes de compatibilité.


Polmar:5 couches pour un dériveur !!!Le mousse familial se contentait de beaucoup moins et était rutilant.·le 21 mar. 09:01
FredericL:Plutôt 7, une couche d'époxy vaut deux couches de peinture ou de vernis au niveau épaisseur. La troisième couche de peinture c'est pour une finition bien lisse après ponçage.Ne pas oublier que c'est sur du CP qu'il faut protéger de l'eau, et je ne pense pas qu'on puisse faire mieux (étanche, durable et bien fini) avec moins de couches. ·le 21 mar. 09:36
20 mar. 2021
-1

les PU ne sont pas conseillées pour être dans l'eau (oeuvres vives), regardez les fiches des produits ...


FredericL:C'est un dériveur léger qui passe l'essentiel de sa vie sur une remorque. ·le 20 mar. 21:55
Nathis:Les PU, quand elles sont solvantées, n’offrent aucune contre indication à l’immersion.·le 21 mar. 15:08
20 mar. 2021
1

Bonsoir Bil,

je suis assez surpris par ce que tu annonces.
Mes Fireball successifs ont toujours été peint en PU 2 composants, sans aucun problème, ainsi que la quille, aileron, safran et étambot de mon Brise de Mer.

Pourrais-tu expliquer pour quelle(s) raison(s) c' est déconseillé?

Gorlann

PS: les bateaux de croisière en CP des écoles de voiles où j' ai travaillé (Rosbras-Brigneau et CNPA Pouldohan) étaient également entièrement peints en PU 2 composants avant application de l' antifouling.


21 mar. 2021
0

Malamok, une fois le bois remis à nu, je mettrais sur les dessous, un primaire d’impregnation époxy, puis 2 couches de PU solvantée, ces 2 peintures étant bicomposantes.
Cela resiste bien entendu à l’immersion, aux uv grâce à la PU, et meme aux frottements si cette dernière est de qualité.
Je déconseille l’utilisation d’epoxy seul, car les epoxy forment des couches assez rigides, qui seraient là plaçėes sur un support relativement souple (fonds de coques de dériveur)

Si ton bois est bien sec à cœur, alors, tu peux lui faire subir le même traitement au dessus. La protection sera alors totale.
Si tu penses qu’il peut être humide suite mauvais traitements, mauvaises peintures auparavant, mauvais stockage,.... limite toi pour l’instant à ne peindre que l’exterieure de la coque. Tu feras l’interieure quand elle aura sécher. sinon, on enferme de l’humidité dans le bois, ce qui aura pour conséquence de le faire pourrir si CTP de mauvaise qualité.


FredericL:L'époxy peut parfaitement se déformer sans casser (voir les lattes, les mâts carbone), et est adapté au revêtement du CP. C'est le bois massif qu'il n'aime pas car les dilatations travers au fil peuvent être supérieures aux possibilité d'élongation de la résine. ·le 21 mar. 17:05
Nathis:Et pourtant.....un film epoxy, à epaisseur identique, sera toujours plus rigide qu'un film PU.Et, je n'ai jamais vu de fond de coque de deriveur completement rigide comme ceux des bateaux plus gros.Poser un film rigide sur un support souple, créera des décollements à terme. Ce serait dommage.Donc, preference pour une laque PU.Enfin, les epoxydes detestant les uv, si malamok stockent son deriveur dehors, ou le laisse sur un parking voile legere, la derniere passe doit etre forcément une PU, pour la protection aux uv.Et oui, les epoxy ne possedent pas non plus toutes les qualités que l'on souhaiterait leur donner.·le 22 mar. 06:24
21 mar. 2021
0

Pour ma part, je mets seulement 3 couches, mais c'est 3 couches de bonnes 💪:
-une d'epoxy
-une de primaire epoxy
-une de peinture Pu bi-composant.
Le cycle primaire/peinture est de l'excellent matériel pro,pour la protection de l'acier à l'origine, utilisé pour les ponts routiers, grues ou autres engins de chantier : c'est excellent aux UV et surtout à l'abrasion.


21 mar. 202121 mar. 2021
0

Ce fil me rappelle l'époque où, ayant acheté une barque marseillaise en vrai bois d'arbre, faite au couple de Saint Joseph, je n'avais aucune idée de comment l'entretenir.
Les anciens de la panne auxquels j'avais demandé conseil me l'ont faite poncer à blanc, puis après avoir calfaté, badigeonner au minium, puis trois couches de peinture blanche sur les bordés dont je ne sais plus d'où elle provenait sinon d'une des fabriques de l'Estaque, listons peints en bleu et capian en rouge.
Je l'ai revendue cinq ans après, toujours pimpante.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (41)

Piégeage des gouttes

mars 2021