Quelle marque de guindeau prendre ?

Bonjour les amis,
Je souhaite faire poser un guindeau électrique sur
mon voilier de 28 pieds.
Pouvez vous m'aider sur le choix de la marque ?
Lofrans, Quick, Lewmar ....... ?
D'avance merci aux spécialistes
et Bonne Année 2015 à vous tous,
Manu 62

L'équipage
15 jan. 2015
15 jan. 201515 jan. 2015
0

les trois se valent
prendre le moins cher mais adapté au boat
attention ce n'est pas un produit fini mais une partie d'un ensemble
quand l'installation est terminée et qu'elle fonctionne normalement
là c'est terminé
alain

15 jan. 2015
0

Merci à fritz the cat de ce premier avis.

15 jan. 201515 jan. 2015
0

Toujours très pro Fritz!..
effectivement, j'apprends vite et j'ai capté que l'emplacement, le type d'axe (H ou V suivant configuration) et type de davier étaient des éléments plus que déterminants dans cette installation que je projette également bientôt.

Je suppose, vu ta localisation que tu connais forcément une adresse à coté de Lorient où il y avait en septembre d'excellentes affaires sur des pièces neuves et eu égard au stock très important il y en a sans doute encore sinon dis moi et je t'envois un MP.

Enfin (Fritz au hazard! ;-)) Dis je un bêtise si je conseille de mettre une télécommande filaire près de la baille à mouillage plutôt qu'une commande fixe au poste de pilotage?

15 jan. 2015
0

je dis lofran car le mien a 42 ans et je ne lui ai jamais rien fait a part changer les joints spi , le barbotin et l'huile.
mais les autres sont peut etre pareil

15 jan. 2015
2

Dans les tailles adaptées à ton bateau les 3 marques se valent effectivement. Une télécommande filaire c'est mieux qu'un commande au poste. Si ton guideau est équipé d'une poupée (ce qui est très pratique) il vaut mieux poser deux micro contacteurs à pied, cela te permettra d'utiliser ton guideau en gardant les mains libres pour la corde ou le cabot enroulé sur la poupée.

15 jan. 2015
0

Pour les commandes: S'agissant de contacteurs qui déclenchent un relais on peut sans difficulté avoir les contacteurs au pied conseillés par Elling E3 dont les emplacements sont à déterminer et en plus une télécommande filaire aussi longue que tu veux (l'ampérage y est faible) que tu sortirais au besoin et peut devenir très utile si ça coince quelque part et que tu as beaucoup de poids à remonter encore.

J'ai une question pour les pro: Est ce que c'est systématiquement la sortie du cabotin que l'on aligne sur l'axe du davier? sinon quel montage pourquoi?

15 jan. 2015
1

personnellement je déconseillerai les contacteurs à pied qui sont source de fuites, de corrosion et de faux contacts car souvent montés avec les connexions qui sortent dans la baille à mouillage. Maintenant si on parviens à faire un très bon montage avec des connexions protégées, il est vrai que c'est pratique d'avoir les mains libres.
La commande filaire demande les mêmes protections d'installation avec une prise dans la cabine avant, pas dans la baille à mouillage et que l'on peut faire sortir soit par un capot, soit par une manche à air ou aérateur.
@ LE BATO
j'aime bien le cabotin :langue2:, mais c'est le côté tribord du barbotin qu'il faut impérativement aligner avec le davier, dans le cas d'un guindeau vertical bien sur.
Cdt
Eric

16 jan. 2015
0

Hihi!.. :topla:Eric 1789 : Mon incompétence criante qu'on aurait pu prendre pour un humour de bon aloi, n'étais que manque de connaissance du jargon qui différencie les sérieux marins des gens qui comme moi ne cherche que le plaisir bien mérité pour la troisième (dernière?) partie de vie..

Or donc dans mon cas ce sera un guindeau axe horizontal que je poserais et dois je bien mettre l'axe de ce cabotin de barbot bien droit en face du davier?
Simplement car j'ai lu beaucoup sur une moindre accumulation de PB avec les axes hotizontal.

La poulie se trouvera donc franchement à babord?

16 jan. 2015
0

sur mon Lewmar, on peut remonter la chaine et le cablot sur la meme "poulie" a la longue ca doit bouffer un peu le cablot mais on s en sert pas tous les jours. Cela necessite une bonne liaison chaine cablot et c est super pratique

16 jan. 201516 jan. 2015
0

Lewmar c'est super A EVITER
j'ai le Pro1000 premier mouillage blocage du barbotin resultat :
Arbre tordu
Frein HS
pas pris sous garantie 238€ de réparation
j'attends de récupérer le guindeau et les pièces pour faire faire une analyse il y a soit disant une deformation de 3,2/10 de l'axe
:mdr:

16 jan. 2015
0

Est-ce-que le bateau ne serait pas resté mouillé avec la chaîne en place sur le guindeau ?
Cdt
Eric

16 jan. 2015
0

@ eric1789
Non la chaine toujours tenu avec un bout je n'aime pas le bruit de la chaine la nuit
;-)

16 jan. 2015
0

J'ai monté un guindeau vertical HUTTON fabrication Australienne.
Très bon rapport qualité prix.
Importateur" Croix du Sud". Sans Pub.

16 jan. 2015
1

bjr,
pour être clair un guindeau vertical s'appelle un cabestan .
avec un guindeau horizontal on doit mettre un peu d'angulation
par rapport à l'axe du davier pour le barbotin afin que celui-ci se décolle tout seul du cône quand on mouille en le débloquant manuellement ,2 à 3 degrés suffisent .
alain

16 jan. 2015
1

ce qui est pas mal c'est la commande radio en plus des contacteurs à pieds à l'avant
par contre il faut mettre des contacteurs sécurisés ou bien suffisament loin du guindeau ou carrément contre , pour que l'on ne puisse pas l'actionner accidentellement quand on a les mains dans la chaine ,par exemple en se mettant à genoux
de préférence monter les relais dans le poste avant surtout pas dans la baille à mouillage dans une boite étanche qui laisse rentrer l'eau et l'empêche de sortir .
prendre l'alim sur la batterie moteur et celle de la commande sur le contacteur à clef du moteur ,ce qui l'empêchera de fonctionner contact coupé.
si on veut le surrélever par rapport au pont ,les planches à découper en plastique blanc vont très bien .
c'est tout pour aujourd'hui.*$^!ù
shadock

16 jan. 2015
1

Pour info le notre un quick nous a lache apres 6 ans de service nous etions au marin martinique ou tous les ships ne vendent que du lofrans pour eux les autres marques sont cause de soucis ils ne veulent pas etre embetes avec le sav
Et aux antilles vu le nombre de fois ou l on mouille un bon guindeau est primordial d ailleurs tous les loueurs ont leurs bateaux equpes de lofrans

16 jan. 2015
0

Alors Bonjour fritz the pro cat !..
Mon axe horizontal , je positionne l'axe du barbotin à 3 degré tribord de l'axe du davier; ça j'ai compris que c'est mieux.:non:!!!

Mais le cône c'est quoi et oû? (c'est juste pour mieux capter pourquoi je vais suivre tes conseils!) S'agit t'il du cône de blocage sur axe dont tu parles? dans ce cas mes 3 degrés je dois les mettre babord!..
bon confirme, mais je crois avoir compris au fur et a mesure de mon écriture?
Ainsi la chaine tirant légèrement le barbotin contre l'écrou pour le ramener à l'axe il continuera à tourner librement sans risque de s'autobloquer.

16 jan. 2015
0

c'est tout à fait ça .....
il faut que quand tu desserres le barbotin il se décolle naturellement du cône d'entrainement si l'on veut qu'il déconne librement .
alain

16 jan. 2015
0

De la discussion nait la lumière :reflechi:
Cdt
Eric

16 jan. 201516 jan. 2015
0

Excellent (fritz the cat est marrant) j'ai maintenant grâce à vos lumières enfantées par la discussion (Eric) tout le savoir pour laisser déconner à souhait mon futur guindeau. Merci encore pour cette illumination de mes zones d'ombre. :pouce:

Jai pu voir certains modèles qui étaient nantis sur la plus haute partie d'un taquet convexe (courbé vers le bas) servant à crocheter la chaine ou fixer le bout d'ancrage afin de ne pas le laisser en prise sur le barbotin.(ce qui est techniquement interdit)

Eu égard au bras de levier de la force que cela impose aux deux boulons arrière de fixation du guindeau sur le pont y a t'il une contre indication à choisir ces modèles et doit on leur préférer la pose d'un taquet indépendant qui sera plus solide car au ras du pont?

16 jan. 2015
0

ce qui est pas mal c'est de faire une pantoire reprise sur les taquets avants qui passe par les chaumards avec une main de fer et un amortisseur en série
pour supprimer les accoups.....
en plus on descend la ligne de mouillage ce qui favorise la tenue de l'ancre .
cqfd sgdg exct.......
alain

16 jan. 2015
0

Une question en entraine une autre...

J'ai bien compris les avantages de ce que tu préconises Fritz the cat.
Pour la plupart nous sommes en présence d'une certaine longueur de chaine prolongée par, en général, une grande longueur de bout.
Quelle pièce pourrait coulisser sur la pantoire que tu préconise pour se substituer à la main de fer et être en mesure de crocheter le bout sans (trop) l'abimer?

Ce qui permettrait de n'avoir qu'un seul montage en attente qui serait adapté aux deux situations suivant la profondeur du mouillage.

Tu vas me dire que dans ce cas le bout de l'ancrage on l'attache direct sur un des taquets avant?.. et je vais te répondre: Mais si le bout est de gros diamètre par rapport aux taquets existants. Je me fait avocat du diable mais vraiment les questions de confort efficaces me paraissent importantes.

16 jan. 2015
0

tu prépares une boucle en dynema pour faire un noeud de garrick ou de machar
sur ta ligne de moulliage dans laquelle viendra se frapper un mousqueton relié à la pantoire
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (152)

mars 2021