Quelle est l'erreur commise par l'équipage dans cette video?

Dans cette video, je ne comprends pas pourquoi, soudainement, tout part à la baille...? (à 1'30")
Quelle erreur de manoeuvre a conduit à ce départ au lof?

L'équipage
17 juin 2018
17 juin 2018
0

le barreur remonte trop au vent ou arrivée d'une rafale, ce qui se voit car l'avant du spi se dégonfle.
Jac

17 juin 201817 juin 2018
0

c' est un très classique départ au lof . J ' en ai réussi quelques très beau dans ma carrière. Il faut anticiper le coup de barre sinon ....! quand c' est parti , le safran est hors de l ' eau , on peut tirer tant qu 'on veut sur la barre , c' est foutu . C ' est beau , mais ça ne vaut pas un départ à l ' abattée

17 juin 2018
2

gros planté , équipage trop avancé , depart au lof inevitable

17 juin 201817 juin 2018
3

Erreur ? Je n'en vois pas .

Ils s'éloignaient de Capetown, cap vers la fameuse Robben Island (Nelson Mandela ) que l'on aperçoit au fond. On peut supposer que les rafales s'amplifiaient.

équipiers, alignés jusqu'à l'arrière, grand voile parfaitelment débordée, avec un ris de surcroit.
Il y a un moment ou un voilier de 27 pieds a ses propres limites. Le départ au lof en est une.

peut être auraient ils pu être abattu de 5 à 10° mais le départ à l'abattée devenait possible.

Ensuite, ils ont bien géré la récupération de l'HLM.

Pour information, des HLM en régate locale, ce n'est pas rare et ils sont toujours récupérés rapidement. Heureusement.

17 juin 2018
0

D’accord avec Viking. Je ne vois pas d’erreur. Le bateau a atteint ses limites, tout simplement.

17 juin 201817 juin 2018
1

bjr
oui , dans ce vent fort, au portant , la poussée velique ( surtout sous spi) ne demande qu'a faire lofer le bateau qui devient tres difficile a tenir.
ceci étant
equipage tres expériementé mais et c'est le plus important,
ils ont eu beaucoup ,beaucoup de chance d'avoir pu localiser , ,de ne pas perdre de vue ,et récuperer l'homme a l'eau,dans ce temps musclé ,
le pauvre a peut cru a sa dernière heure !
le bateau ne semble pas bien grand , 27 pieds apparement
et c'est la qu'on vois que le principe de la vitesse limite selon la longueur a la flotaison ,n'est pas une vérité absolue!
cdlt.

17 juin 2018
0

Pourquoi le pataras est complètement largué?

18 juin 2018
0

Ce n’est pas le patara qui est largué, c’est la GoPro qui déforme.

17 juin 2018
1

Bonjour,
l'erreur est surtout de ne pas avoir les gilets capelés...

17 juin 201817 juin 2018
0

Il semble qu'ils ont un gilet de dériveur sous leur K-way.

17 juin 201817 juin 2018
0

le voilier est monté à plus de 20nds donc le vent apparent est venu sur l'avant ,il aurait fallu abattre et choquer quand la vitesse à diminué
pour relancer ,d'ailleurs ça a falli leur arriver juste avant mais là les réflexes ont étés bons
si une rafale c'est combinée avec le ralentissement c'est le couple de renversement qui c'est amorcé ,généralement après le lof on part à l'abatée .ce qui n'a pas été le cas .
ça m'est arrivé plusieurs fois dont une avec le neptune 99 ou on a mis le mat dans l'eau avec un équipier qui est resté pendu au winch accroché par la sangle de son harnais .
ce jour là naima à démâté dans la régate dans la rade de hyères
et un carter à coulé .
celle là personne ne l'a vue arriver de rafale ..
alain

17 juin 201817 juin 2018
3

ok, merci pour vos réponses... ;-)

Cela dit, ma video de bateau favorite reste celle-là :

(ok, c'est pas de la voile, mais on va pas se gacher le plaisir pour si peu... :mdr:)

17 juin 2018
0

La meilleure incontestablement

17 juin 2018
0

Ils ont de bons réflexes, et malgré tout ils ont quand même mis 10 mn à récupérer le MOB, dans une eau à 11°...

3

Pour moi c'est des bons :-)

17 juin 201817 juin 2018
0

Moi j'aime bien celle la aussi.


On dirait que le hale bas de gv n'a pas été choqué sur le moment ou la bome touche l'eau, ce qui a fait partir encore plus vite le bateau au lof.

17 juin 201817 juin 2018
6

Merci pierre pour ce retour !!! Les mec ils sont montés à 20 knots spi Et un ris à fond les manettes, le gars part faire trempette ils le récupèrent en deux deux !!!

Et nous on analyse le comment du pourquoi??
Mais les mecs ils sont pas que bons ils sont très bons !!!

Perso je pense pas espérer faire mieux, ni pour la vitesse obtenue, ni pour le réglage, ni pour la récupération aussi rapide du MOB, donc pas de conseils à donner !!!

17 juin 2018
0

Pourquoi ils ne se sont pas mis à la cape pour le récupérer ?
Ils avancaient encore assez vite dessus quand ils l'ont récupéré avec le lasso non ?
Bon après tout le monde semblait très alerte.

17 juin 2018
0

mettre à la cape signifie que le bateau n'avance plus ou recule devant le vent. C'est donc à l'homme à la mer de nager vers le bateau, vu qu'il n'a pas de gilet, de gros vêtements, certainement des bottes, cela me paraît bien difficile. L'autre erreur c'est de ne pas avoir désigner un équipier pour suivre des yeux l'homme à la mer, c'est le plus important,Heureusement pour eux la mer n'était pas formée!

17 juin 2018
0

Pour récupérer un homme passé par desuus bord quand on est sous spi dans une mer formé et que le bateau est en vrac, que de surcroît l'homme à la mer est le skipper et tôt ça en 10 minutes i' faut 1) être très bon 2) ne pas faire de conneries

18 juin 2018
0

Et il n'a même pas perdu sa casquette! 10 mn dans l'eau c'est long non? Mais à cette vitesse là, ne pas mettre de gilet, c'est comme rouler à 180 en bagnole sans ceinture. Vu le niveau des gus, c'est étonnant. Bon enfin, tout se termine bien.

18 juin 2018
0

Pour faire ce genre de conneries on s'attache ou on a un zod qui fait la sécurité
À mon faible niveau c'est la bêtise que je vois sinon on voit bien qu'il sont à la limite et naviguent en surpuissance ce qui laisse peut de temps pour choquer le hâle bas et choquer le spi

On voit bien plusieurs plante il ne sont pas assez en arrière cela engendre des variations de vent apparent importes mais je ne suis pas assez fin barreur pour analyser l'erreur de barre

10min dans de l'eau froide sans combi c'est très long sans gilet c'est potentiellement mortel

18 juin 2018
5

Les mecs naviguent à Cap Town, donc s'ils doivent prendre un bateau suiveur dés que ça tabasse, faut doubler le budget...

Ils ne sont pas comme nous les mecs, ils sortent toute l'année dans l'un des endroits les plus exposé au monde, y compris en planche ou en kite dans des eaux infestées de requins..

Mon voilier sudaf se foutait de mes spis de 105m2 quand eux pour le même bateau sortaient 130/140m2. Des dingues.

Au niveau des bétises, je ne vois rien de flagrant, mais à spier en sport boat sous asy dans 30 nds, avec les variations de vent apparent que créent les accélérations il est somme toute "normal" d'aller au tas au bout d'un moment...

18 juin 2018
3

Heureusement que dans la vidéo, ils précisent qu'ils ont tous un gilet... :litjournal: :litjournal: :litjournal:

18 juin 2018
2

on devine le gilet sous leur coupe vent : parfaitement visible sur l'équipier en jaune, également un peu sur celui en gris.
Par ailleurs, le MOB est à moitié hors de l'eau sans faire aucun mouvement...

18 juin 201818 juin 2018
1

je suis étonné, stupéfait qu’aucun d’entre vous ne lui ait encore suggéré,
Le fameux,
L’indegniable,
L’indispensable,
L’obligatoire,
Le tellement agréable,
La seule chose à faire en voile,
L’extraordinaire......

Suspense
«  d’aller faire un stage aux Glénans !!!! »

Ah c’est plus ce que c’etait’ c’etait Mieux avant

Ok je :goodbye:

18 juin 2018
2

Il n'y a pas de faute "velique", mais un concours de circonstances et les limites du bateau atteintes non face au vent mais sur l'état de la mer à cette vitesse. Ce qui a déclenché le départ au lof est le fait que tout le passavant sous le vent passe sous l'eau jusqu'à mi-chandeliers. Gros frein, gros coup de gîte, le vent apparent "refuse naturellement" dû à la perte de vitesse, la quille accroche ... tout ces facteurs font le départ au lof. Et comme le spi se retrouve "sur-bordé" pour ce nouveau vent apparent, dans les 20/30 premiers degrés de changement de cap il reste "propulsif" (sur la vidéo le bateau parcours un grand angle avant que le spi ne se dégonfle). A part peut-être un équipage un peu avancé comme cela a été signalé plus haut, tout le reste est là pour éviter ce départ et notamment la gestion du hb de gv qui est bien "ouvert" avec une chute de GV qui "dégueule" bien.
On ne voit pas l'arrière et une possible ventilation du safran avec la voute qui se soulève, plus la mousse qui renforce potentiellement la perte de contrôle.
Bref à part l'HLM, ils se sont bien amusés, n'ont rien cassé. Bravo. J'aurais aimé être à bord comme beaucoup d'entre vous.
Pour l'HLM, bonne gestion, il est revenu à bord, c'est le principal. Il n'y a pas de "méthode recette applicable à tous". Seul le résultat compte.

18 juin 2018
0

P'ain s'qu'il est blême, mon HLM...
:acheval: :acheval: :acheval: :acheval: :goodbye:

18 juin 2018
1

le safran à l'air de décrocher d'un coup (gite excessive ?)

18 juin 2018
6

l'erreur, c'est de prétendre qu'il y en a une...
l'erreur, c'est de se croire meilleur qu'eux
l'erreur, c'est de manquer d'humilité à ce point

allez donc naviguer plutot que prétendre ...

18 juin 2018
1

ma preferé reste pilgrim en record de vitesse

et la y a pas d'erreur

18 juin 2018
1

Je suis loin d’avoir leur niveau, mais au vu de la vidéo, ce sont des gars de haut niveau et ils poussent leur bateau au Max et ont super bien géré le MOB.
Je dis chapeau.
Sinon lisez bien les sous-titres avant de poster, ça fera économiser de la bande passante.

18 juin 2018
0

Dès le début de la vidéo, je me disais reculez-vous, mais bon sens reculez-vous et ils enfournaient soumettant le bateau et tout le gréement à des efforts et des arrêts brusques. Oui, ils sont bons, mais chacun a ses failles. Ici en premier, soulager l'étrave, surtout quand le spido monte, quitte à tous se tasser sur l'arrière pour lever le devant...sauf l'ajusteur de spi. Et il y a plus, mais, c'est trop facile regarder le petit écran bien assis, on a la latitude de tout voir et le temps de tout raisonner... cela permet aussi de développer des réflexions et de s'améliorer. Merci aux volontaires de ce vidéo qui nous permettent d'apprendre.

18 juin 201818 juin 2018
0

H&O vous présente sa dernière création , un nouveau poste d équipier: l ajusteur.
M...e, suis con, c est comme ça qu on dit à Québec?!

18 juin 2018
1

J'aurais trop peur de démater; c'est la roulette russe.
Comment on sait dans de telles conditions qu'on ne va pas demater?
C'est bien beau de chercher les limites, mais jusqu'a quel point peut on porter un spi dans ces conditions?

18 juin 2018
1

Le Pacer 27 est un sport boat Sud Africain bien constuit étudié pour les conditions locales, donc plutôt lourd mais indestructible, comme tout ce qui sort d'Afrique du Sud (bateaux, voiles, bagnoles, outils...).

Par ailleurs, sur un sport boat plantant au portant tu soustrais ta vitesse à celle du vent, donc tant que tu glisse, le vent apparent est plus faible que sur un croisieur à déplacement, et plus avancé.

Après, dés que tu plantes ou ralentit au fonds de la vague, l'accélération de vent est aussi colossale que soudaine.

18 juin 2018
0

Rien de flagrant, ça fait partie du jeu une planté du genre, c'est presque même une finalité dans ce genre de conditions; lâcher un peu de tack pour applatir le haut du spi et soulager plus l'étrave aurait dû aider mais j'ai pas leur niveau ni en sportboat ni dans le baston alors en vidéo on peut toujours trouver qqch de mieux a faire... Belle sortie mais grosse frayeur...

18 juin 2018
0

Beaucoup d'eau arrive aussi sur le passe avant babord le poid de l'eau favorise une gîte excessive, et c'est le départ au lof...(une petite perche IOR serait la bienvenue.)

19 juin 2018
0

On écrit passavant il me semble ?
Pour la perche IOR, il s’agit de monotype sportif pas de croiseur, pourquoi pas un BIB et une annexe ?

19 juin 2018
1

On pourrait écrire 500 pages sur le contexte de cette aulofée, et d'autres. Concrètement il se passe quoi: le safran, ou un des deux safrans, décroche, donc la surface encore mouillée, sans gouverne, remonte automatiquement au vent, à moins (dans le meilleur des cas) de choquer en un éclair. Avec un peu de jugeote et d'esprit d'escalier, à chacun de cogiter sur comment prévenir ça (...en gros, y aller pépère, mais le fun et l'adrénaline, ça se négocie pas :-).

20 juin 2018
0

le jeu consiste à ne pas mettre la bome dans.l eau
moment à partir duquel, sauf à avoir choqué en grand le hale bas de gv
on est assuré d aller au tas
ce qui n est pas une cata si tout l equipage l a vu venir et reste à bord

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (105)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021