Quelle est la mission de base de la Snsm ?

En participant à un fil récent, je me suis reposé la question.
Sur le site Snsm.
www.snsm.org[...]issions
on peut lire que la mission de base est :

"Notre vocation première est l’engagement bénévole et gratuit au service de la sauvegarde de la vie humaine en mer et sur les plages.":bravo:

Ce n'est donc pas pour financer la récupération d'un bateau échoué depuis plusieurs heures et sans aucune vie en jeu. :non:

L'équipage
06 jan. 2012
06 jan. 2012
0

Argent ... Fric ....

On peut toujours se cacher derrière les mots. La SNSM a, comme toute structure qui a du personnel et du matos, des problèmes d'argent à résoudre. Après, à quel moment cela s'approche des problèmes de fric ...

A ma connaissance, un remorquage est payant et c'est à l'heure. C'est la seule structure disponible, partout en France, pour aller chercher un bateau (de la taille des nôtres) et le ramener à bon port à tout moment.

Et dans le cas d'une demande de remorquage, quelles sont les obligations de cette structure ? I do'nt know. Sans doute les même que celles des remorqueurs de haute mer, toutes proportions gardées.

06 jan. 201206 jan. 2012
0

L’obligation d’assistance aux navires n’existe qu’en cas d’abordage, et tous les navires impliqués dans l’abordage en sont tenus. En dehors de ce cas, il n’existe aucune obligation légale d’assistance pour le sauvetage des biens matériels.

Lorsque la SNSM accepte de prendre un navire en remorque, elle facture bien évidemment sa prestation. Il y a un an ou deux, le remorquage par une vedette de 1ère classe était facturé sur la base de 345 €/heure.

06 jan. 2012
0

Les équipages de la SNSM ne ménagent pas leur peine pour sauver les vies humaines, ce qui est leur vocation première et parfois au péril de leurs vies. Il suffirait de lister la liste de ceux qui ont péri en tentant de sauver les autres.
L'assistance au matériel est un autre aspect qui entraîne facturation.
Il n'est pas inutile de préciser que dans les eaux britanniques, la RNLI assure cette assistance (y compris remorquage) d'une manière très professionnelle et gratuitement!

La différence essentielle est que tout ce qui flotte en GB cotise à la RNLI qui dispose ainsi d'un budget conséquent. Quel pourcentage de plaisanciers ici (et surtout chez les pêcheurs amateurs à bord de petites embarcations, les pratiquants de planches diverses, jets skis etc;..) cotise?
Sans parler des pêcheurs professionnels "gros clients "de la SNSM qui, selon un patron de station SNSM qui m'avait donné cette information, ne répondent pas aux sollicitations de cette dernière.
Alors commençons par tous cotiser chaque année.

06 jan. 2012
0

"tout ce qui flotte en GB cotise à la RNLI " Quel est la part versé par l'Etat Britannique dans leur budget?

06 jan. 2012
0

Ce serait effectivement intéressant de comparer avec le Royaume-Uni, encore que une grande partie des cotes britanniques soient inhospitalières et peu fréquentées par la plaisance.

En 2009, il était écrit sur H&O:
« La SNSM assure 55% des sauvetages …38.6% du budget est d'origine publique.

06 jan. 2012
0

Les résultats financiers de la SNSM pour 2010:
www.snsm.org[...]010.pdf

La différence de budget est encore plus importante que ce que j'imaginais:
22 millions € pour la SNSM

185 millions € pour la RNLI !

La mentalité anglo-saxonne est bien différente de la nôtre. Moins d'obligations et de règles, mais plus de responsabilité individuelle.

06 jan. 2012
0

La RNLI ne touche pas un penny de l'état.
Ses recettes de 2010 étaient de 154 millions de £ avec la répartition suivante : legs 59%, cotisations 33%, revenu des investissements 2%, revenu "commercial" (genre tee shirts, cravates etc...) 4%, divers 2%.
Les dépenses s'élevaient à 145,4 millions de £ : opérations de sauvetage 44%, maintenance opérationnelle (je pense que cela doit couvrir la maintenance des matériels comme l'entrainement des équipages) 34%, couts de promotion 16%, prévention 3%, innovation 3%.
Il serait intéressant de comparer par rapport au budget de la SNSM, en rapportant au nombre de km de côtes qui est peut être un critère pertinent.

06 jan. 2012
0

TOUJOURS PLUS est un réflexe bien français...
Si la SNSM a des difficultés financières, il lui faut commencer par « serrer les boulons" .

En Bretagne, dans la zone que je connais bien, dans un rayon de moins de 30 milles, la sécurité en mer ne dispose pas moins de : 3 canots tous temps, 4 vedettes SNSM, une vedette de dépannage privée, 1 hélicoptère sécurité civile.

Vous ne m’empêcherez donc pas de penser qu’une meilleure gestion du matériel serait possible.

Par ailleurs, je ne pratique plus la planche à voile, la plongée, le scooter des mers, pas plus que le matelas pneumatique... qui sont comptabilisés dans les interventions plaisance.

06 jan. 2012
0

Alors commençons par tous cotiser chaque année
Oui tout a fait d'accord .Je pense que tout propriétaire d'un bateau ou autre embarcation
devrait penser qu' un jour ou l'autre il pourra avoir besoin de la SNSM pour sauver sa vie.Il est exact que le remorquage est facturé à l'heure par la station SNSM.
Cette facture est prise en compte par les assurances dans le cas d'un contrat tous
risques. Cela leurs coutent moins cher que la perte totale du bateau.
Je trouverai normal que la cotisation soit obligatoire à tous les propriétaires
cette cotisation est minime en rapport des autres frais du bateau.
Cette participation est déductible en grosse partie sur les revenus imposable.

06 jan. 2012
0

Pour information seulement 7% des plaisanciers verse à la SNSM !

06 jan. 2012
0

D'où sort ce chiffre ?

7 % de quoi ? C'est quoi "un plaisancier" ? Est ce que cela comprend l'équipier qui est monté sur le bateau du copain ? La petite copine de celui qui a loué un bateau en Croatie ? Le gars qui navigue en laser sur lac ?

Sur ma panne, quasiment tous les bateaux ont l'autocollants SNSM. Ton chiffre me semble faux.

Jacques

06 jan. 201206 jan. 2012
0

D'après Jacques MEHEU, l'amiral qui représente la SNSM chez nous, il y aurait 7000 plaisanciers "au coté de la SNSM". Soit on est super solidaire dans le Var, soit au moins un des chiffres est faux. 14% des donateurs sur 50.000 donateurs, cela ferait beaucoup. Il y a, par ailleurs, 9500 bateaux immatriculés dans le Var : www.var.pref.gouv.fr[...]on.php3

Jacques

06 jan. 2012
0

Je confond rien, je te donne un lien qui dit "le Var est le premier département en terme d'immatriculation de bateaux de plaisance" et qui cite le chiffre de 9588.

Je ne vois pas où l'on mettrait d'ailleurs plus de bateau. Il y a beaucoup de ports chez nous, mais quand même...

Jacques

06 jan. 2012
0

200.000 bateaux en PACA? Tu es sérieux ? Tu les range où ?

Il y a 50.822 places de port en région PACA (source FFPP). Et cela compte toutes les places, pas que les plaisanciers.

Jacques

06 jan. 2012
0

Je crois qu'il faut rester réaliste.

Les 56.000 places, ce n'est pas PACA, mais l'est Méditerranée (C'est peut être pareil si on met la limite disons aux Ste Maries de la Mer).

Il n'y a certainement pas 176.000 bateaux en stationnement à terre ou au mouillage. On alors on compte les annexes, les planches à voiles, les bodyboards, les surfs, les kites, les scoots, les flotteurs de plongeur et les bouées canards.

Jacques

06 jan. 201206 jan. 2012
0

Bonjour,
Il y a seulement 50.000 cotisants plaisanciers à la SNSM qui représente 38% des ressources budgétaires; le reste est financé par l'état et les collectivités locales. Ce chiffre progresse il était à 30.000 en 2000. (Source Mer et Marine www.meretmarine.com[...]cle.cfm
Il y a en 2010 191.814 voiliers de plaisance immatriculés et 705000 bateaux à moteurs (Source INSEE en provenance des Douanes) France Métropolitaine hors DOM TOM
Donc une petite règle de trois et on trouve : 5.6% de cotisants!
La SNSM pense pouvoir augmenter le nombre de ses cotisants à 100.000 à 150.000 qui correspondrait au noyau dur des pratiquants très engagés.
La valeur de 7% était donc trop optimiste!
Cordialement.
PS: la petite copine qui a loué le bateau en Croatie fait partie des 2.5 millions de personnes qui disent pratiquer la plaisance. CQFD

06 jan. 2012
0

Je crois que tu confonds le nombre d'immatriculations (de l'année un flux) avec le stock voir ci-joint :
www.insee.fr[...]eau.asp
et donc mes chiffres sont corrects

06 jan. 2012
0

Je suis moi aussi basé en région Paca : le parc de bateau de plaisance y est de 25% du total du parc de France métropolitaine ( total 900000 bateaux) soit un parc de plus de 200.000 bateaux de plaisance en PACA, et donc certainement pas seulement 9500 seulement comme tu le dis dans le Var, le chiffre que tu cites est probablement le nombre d'immatriculations nouvelles sur un an.
ci-joint les références de cette étude intéressante sur le sujet et les conséquences de cette surpopulation.
files.me.com[...]/nyvjwx

06 jan. 2012
0

J'ai presque le même chiffre (56891 anneaux de plaisance en 2005 en PACA) source l'étude citée plus haut calcul fait par les AFMAR, pour le reste il s'agit de bateaux stockés à terre ou au mouillage, même page l'étude estime (page 10) à 232.161 le nombre de bateaux de plaisance en région PACA données AFMAR 2009 mais à relativiser car 62% du parc des moteurs font moins de 5 mètres et 25% des à voile.
France entière les nouvelles immatriculations sont bien de 25000 unités. On trouve aussi la répartition exacte par taille de bateaux dans les données INSEE cité plus haut.
L'étude parle plus loin de 4 millions de plaisanciers!
Je suis d'accord que ces chiffres sont un peu effrayants.

06 jan. 2012
0

J'en suis, et n'espère qu'une chose cotiser à perte et donc ne jamais avoir besoin d'eux... :heu:

06 jan. 2012
0

tiens hier la snscm de propriano vient de sauver 2 abrutis parachutistes emmenés par un pilote non moins abruti, il y avait du 7 et il y a eu des rafales à 100 kms l'après midi..

sauvetage très dangereux - pour ces bénévoles dont 2 plongeurs _ compte tenu des circonstances

06 jan. 2012
0

N'oubliez pas qu'il y a un autre moyen d'aider la SNSM: c'est de s'engager comme volontaire bénévole, soit comme équipier, soit dans une fonction administrative (secrétaire ou trésorier de station, par exemple).
2 contraintes pour être équipier: avoir moins de 65 ans, et habiter à moins de 15 minutes de la station (le canot doit appareiller au plus tard 15 minutes après le déclenchement de l'alerte.
Mais toutes les bonnes volontés sont bienvenues.

06 jan. 2012
0

Et pour les varois, n'oubliez pas le Trophée SNSM, lors du we de l'ascension.

www.routedujasmin.org[...]me-snsm

L'année dernière, nous étions une armée à défendre les couleurs d'HEO.

Jacques

06 jan. 2012
0

Y'a pas que les Varois...Nous y serons aussi !!! je suis d'ailleurs déjà inscrit...

06 jan. 2012
0

Ceci explique peut-être celà. Il est fort possible que la SNSM Bandol aie beaucoup d'adhérents. Ils sont très dynamiques (le trophée SNSM par exemple est une manifestation qui a des retombées réelles). Son aire d'influence va jusqu'à Marseille (où là, par contre, beaucoup de plaisanciers pensent que la SNSM est supplantée par les marins pompiers ce qui n'est qu'en partie vrai).

07 jan. 2012
0

Bonjour
Le cas de Marseiile est particulier, puisque suite à la gestion catastrophique d'un incendie, c'est l'armée qui a tout en charge.
Et la "Bonne Mère" amarrée à la Pointe Rouge, est armée par les Marins Pompiers.
;-)

06 jan. 2012
0

Jusqu'à présent je me contentais d'acheter leurs tee-shirt. Mais cela ne suffit pas. Alors je viens de cotiser grâce à tout ce que j'ai lu sur ce forum. Et cet été j'ai assisté à une belle démonstration de sauvetage dans le port de Port saint Louis du Rhône avec hélico et tout.

06 jan. 2012
0

Est-ce que la petite pièce que je mettais dans le mini canot de sauvetage à la capitainerie en revenant des douches compte dans les 7% des plaisanciers qui versent à la SNSM ?

Sinon, il y a des ports qui inclut dans la location de la place une cotisation a la SNSM...

06 jan. 2012
0

bonjour à tous
comme régulièrement et comme des fils récents m'y invitent, je me dis que ce serait bien de soutenir la snsm.
mais comment?
j'ai été voir sur le site snsm et les propositions qui sont faites sont soit les dons, soit les legs.
perso j'aimerais mieux cotiser dans un cadre associatif, genre membre "bienfaiteur", mais est-ce possible?
si quelqu'un sait, merci de m'éclairer.

06 jan. 2012
0

Pour cotiser, le mieux est de se rendre à l'adresse de la station SNSM la plus proche de ton lieu habituel de navigation (téléphoner pour connaître les heures et jours de permanence). Tu y rencontreras les membres de cette station, tu pourras parler avec eux et fixer avec le trésorier le montant de ce que tu souhaites verser.

06 jan. 201206 jan. 2012
06 jan. 2012
0

merci de vos réponses.
Comme souvent je n'avais pas bien cherché!
sur le site snsm de la rochelle,
snsmlarochelle.voila.net[...]ion.pdf
bulletin d'adhésion, avec plusieurs niveaux d'adhésion.
Donateur finalement c'est bien! Bienfaiteur est le cran au dessus.
Je ne sais pas pourquoi mais j'aime l'idée d'adhérer plutôt que donner ou léguer.
Je vais m'y mettre.

06 jan. 2012
0

Au risque d'attraper les foudres du bureau de la Snsm de Paris je vous invitent si vous désiré cotiser ou de faire un leg ou d'adhérer et pourquoi pas faire partie d'une station ...... de vous approcher au prés de la station de votre région il me serai difficile de vous expliquer le fonctionnement de la snsm en quelques mots mais les stations de votre secteur ont une gestion financière interne elle doivent évidement rendre des comptes précis au siège central mais si vous versé vos dont directement a paris vos stations régional ne recevra pas forcement vos dont mais par contre c'est cette station qui mettra tout en œuvre pour vous secourir le cas échéant .
Bonne mer a tous et n'oublier pas que le personnel embarqué de la snsm ainsi que d'autre membre de la snsm son des BÉNÉVOLES au service de votre vie et non au service de votre bateau maintenant je pense que chaque bénévoles fera son possible pour sauver un bateau en difficulté en ne mettant pas son personnel en danger ni son embarcation ,n’oublions pas que les canots de la snsm sont des navires marine marchandes que les patrons ont les responsabilités de capitaines de la marine marchande SOUS DÉROGATION .

06 jan. 2012
0

Je remonte l'information donnée par Steredenn, qui suivait celle que j'avais donné sur la RNLI.
La RNLI a des recettes de 185 M €, sans aucun financement public, alors que la SNSM dispose de 22M €, avec un financement public d'environ la moitié, je crois.
Dons nos amis Gibis on presque 9 fois plus d'argent!
Si seulement la moitié des usagers de la mer en France cotisaient (pas seulement les plaisanciers), cela changerait les choses considérablement.
Que représentent quelques dizaines d'euros par an par rapport au coût de notre cher bateau?

06 jan. 2012
0

9 fois plus de budget pose effectivement question.
Il me semble pourtant aussi que les canotiers sont bénévoles. Sur ce que je sais, la RNLI est efficace mais pas 9 fois plus que la SNSM!
Et les plaisanciers Anglais sont, j'en suis convaincu, moins enclins à appeler le 16 pour une intervention bénigne. Alors, que font ils d'un tel budget?

06 jan. 2012
0

Bonsoir,

En dehors de l'achat des canots et vedettes financés en gros 1/3 état, 1/3 région département 1/3 station et l'achat des semi-rigides, financés 1/2 par région département et 1/2 station, la quasi totalité des frais d'une station est assuré sur son budget propre (en dehors des vêtements et équipements personnels offerts par Total, des places de port ou mouillages et, éventuellement, des locaux qui sont mis à disposition par la commune).

Le principal poste des budgets des stations est, bien entendu le carburant, puis l'entretien des moyens, puis les petits équipements tels que radars, VHF, GPS, remorques...

Le personnel des stations est entièrement bénévole; même le carburant consommé pour rejoindre la vedette est à leur charge. Ils ont juste droit à une déduction fiscale correspondant aux kilomètres parcourus, et une indemnité de l'ordre de 10€ pour chaque intervention.

Pour faire face à ses dépenses, la station a comme ressources les dons des adhérents, quelque subventions des communes (parfois aussi de certains commerçants locaux), et les indemnités de remorquage (lorsqu'il y en a), qui sont calculées pour couvrir les frais directement liés à l'intervention (consommation et entretien)

Les stations ont donc grand besoin de vos cotisations pour faire face à toutes ces charges, pour assurer le bon entretien du matériel et pour assurer les formations et entraînements nécessaires afin que le personnel puisse acquérir les connaissances et réflexes nécessaires pour être pleinement opérationnel.

Je ne peux donc que vous recommander de transmettre vos dons à la station la plus proche du lieu où vous naviguez habituellement. Et si vous pouvez passer à la station, rencontrer le Président, ou le Patron et discuter un moment, vous serez les bienvenus. Surtout si vous avez des reproches à leur adresser. Ils ne peuvent s'améliorer que si vous les informez de ce qui ne va pas!

Bien cordialement

07 jan. 2012
0

beaucoup de discours et d'écrit pour rien, pourquoi aller comparer avec d'autre pays, comme l'angeleterre qui ne veut plus rien débourser pour la protection du rail de Ouessant, c'est vrai ils peuvent avoir plus d'argent quand on refuse de participer à cela.
en France c'est vrai la SNSM n'est pas très riche.
Quand il y a demande d'intervention le Cross ne prévient pas qu'elle, il y a la Marine Nationale, la Sécurité Civile, tout cela forme un ensemble, le Cross après concertation de ses partenaire déclenchera les moyens à mettre en oeuvres, donc si vous faites le total les moyens en France pour les secours en mer, ils sont très importants, la SNSM n'étant qu'un de ces moyens.
Ne pas oublier pour une demande de remorquage, attention au sens de la remorque, si la remorque appartient au bateau demandeur, ou si elle appartient au remorqueur, il y a une très grande différence.
Je sais que chez moi nous avons beaucoup de respect pour la SNSM, ceux de Gourry qui interviennent dans le raz Blanchart, le cap de la Hague, ceux de Barfleur qui interviennent vers le cap lévi, des petits coins pour naviguations tranquilles.
Ne pas oublier que la SNSM a été crée pour le regroupement de toutes les sociétés de sauvetages qui étaient en France, pas pour le sauvetage en particulier des plaisanciers, qui eux ne sont que des rapportés de fraiche date dans le monde de la mer.

moi je dis en qui concerne les secours en mer en France, RESPECT.

07 jan. 2012
0

Bonjour à tous,
Je confirme le chiffre de 345 €/h pour le remorquage d'une vedette par la SNSM. Les compagnies d'assurances prennent généralement en charge le remorquage sous réserve que leurs experts soient d'accord. Il m'est arrivé dans une contre-expertise d'entendre dire
par l'expert de la compagnie que la situation du voilier ne nécessitait pas le remorquage alors qu'il se trouvait en panne moteur à la sortie d'un estuaire fréquenté par de nombreux navires et que les courants étaient particulièrement violents aux renverses. Je suis étonné du budget de la RNLI : 187 millions d'euros contre 22 millions pour la SNSM. Il y a là matière à réflexion. Il me semble que chez nous l'état participe à l'investissement pour la construction, que les ports logent les vedettes et entretiennent les locaux..., tous ces financements non facturés ou facturés partiellement rentrent-ils dans le budget ? Cet énorme déséquilibre doit pouvoir s'expliquer.
Quand à l'adéquation des moyens de secours mis à disposition sur nos cotes et de l'accidentologie ? Pour déterminer la couverture, je me fierais volontiers au pragmatisme
anglo-saxon mais qu'il faudrait adapter à notre réglementation foisonnante qui est la conséquence de nos mentalités.
Reste le service offert aux plaisanciers par la SNSM, je n'ai jamais entendu de la part des secourus des critiques négatives sur le savoir faire ni sur le contact humain des bénévoles.
Cordialement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (42)

Perdu à Paris

mars 2021