Quelle coque transportable pour greer en Cat-boat ?

Une envie de bricoler a domicile...
J'ai un peu cherché sur le faux rhum....pas trouvé de réponses à mes interrogations.
Quand je vois le nombre de " coques" délaissées, dans les chantiers, les casses parfois en plein champ...!
Le gréement Cat-boat me plaît, et je me demande quel type de lest conviendrait le mieux....j'ecarte le quillard pour des facilités de transport...donc entre 5 et 6 mètres en DI ou DL ? De plus, il faut tenir compte de la modification structurelle, du centre de poussée, etc...
Qui a essayé ? Qui a une idée lumineuse ?
Cordialement !

L'équipage
16 oct. 2018
16 oct. 2018
0

Bonjour,
Sur LBC il y a eu un Kelt 550 et de mémoire un Jouet 550 en version Cat Boat.
Pas plus d'infos les propriétaires n'ayant pas répondus à mes demandes par courriel.
Mais dans l'absolu tout est possible à condition de respecter les règles d'équilibre, CC et CV.
Jac

16 oct. 2018
0

Merci....les recherches continuent!

16 oct. 201816 oct. 2018
0

@voile44..
Règles d'équilibre entre CV et… CD !
Sans oublier le poids d'un gréement plus en avant sur une petite unité (là on parlera du Cc).

16 oct. 2018
0

Mettez vous d'accord... :tesur:
et si on traduit tout ça dans la langue de Molière? Ça donne quoi?
Merki! :bravo:

16 oct. 2018
0

Eh Daniel... facile à comprendre CV :curriculum vitae et CD: compact disc :mdr: :mdr:

16 oct. 2018
0

Et vous trouvez cà drôle? :heu:
A prononcer avec un pince-nez... :mdr:
Tu ferais mieux de me trouver la "traduction"... :tesur:

16 oct. 2018
0

J'ai fait une petite confusion.
Pour garder un bon équilibre sous voiles, le CV (centre de voilure) devra être en avant de 10 à 15 % de la longueur du navire en avant du CD (centre de dérive) qui est lui le centre des surfaces sous marines donc coque, quille ou dérive et safran.
Jac

16 oct. 2018
1

Euhhh Jac...
Ce n'est pas l'inverse, plutôt ???

Si le centre vélique est en avant du centre de ton plan anti-dérive, tu auras un bateau "mou" => Quand tu lâches la barre, le bateau va abattre , jusqu'à se positionner au vent arrière ! Cela peut être assez dangereux...( empannages intempestifs et j'en passe...)

Si le centre vélique est légèrement en arrière du centre du plan anti-dérive, tu obtiendras un bateau légèrement "ardent" => Quand tu lâches la barre, le bateau va lofer, jusqu'à se positionner nez au vent et s'arrêter.
Beaucoup plus sécurisant ! (surtout tu navigues en solo et que tu tombes à l'eau... Tu as des chances qu'il s'arrête et attende de te voir revenir à la nage pour remonter à bord... S'il est mou, il file fissa et adieu Berthe... )

C'est en tout cas ainsi que j'ai toujours réglé la quête du mât (sur rotule) de mon trimaran. J'incline de plus en plus le mât vers l'arrière jusqu'à ce que le tri soit légèrement ardent, tout en gardant une barre légère ( j'ai augmenté légèrement la compensation du safran d'origine...)

PHIL

[ PS: Les zôtres... Vous me le dites si je dis des c......ries]

16 oct. 2018
0

à vérifier mais je pense que l'auteur sait de quoi il parle.

Rubrique centres de voilure et de dérive
www.ribadeaudumas.com[...]dex.php

16 oct. 2018
2

non, pas d'accord !
si le CV est en avant (et 15% c'est pas rien), le bateau est mou et a tendance à abattre, ce qui est potentiellement dangereux
un voilier doit être équilibré mais très légèrement ardent ...

16 oct. 2018
0

OK; je charriais un peu avec les initiales...
a ton avis, une coque au maximum de largeur, donc 2.55 (transportable) et quelle carène? DI, ou DL (facilité de mettre sur remorque et descente sur cale...)
Quel bateau peut convenir? et quel gréement? bôme, bordure libre, wishbone? certaines barques ou canots bretons peuvent-ils convenir?

16 oct. 2018
0

Pour le transport la mise à l'eau et le retour sur la remorque le DI c'est le top.
Pour le gréement c'est question de goût mais un gréement classique comme sur le Hamac est sans doute le plus économique.
Dans l'idéal le mat tournant comme sur l'Ikone ou le Tilapia est dans doute mieux mais plus cher.
Jac

16 oct. 2018
0

Une piste pour la coque?
J'aime beaucoup le wishbone..... souvenir du funboard..... :heu:

17 oct. 2018
0

J'ai un L17 pas loin....ça peut faire?

17 oct. 201817 oct. 2018
0

Pourquoi pas une vieille coque en bois? Il y en a plein qui ne demandent qu' à renaviguer pour pas tres cher.
Leurs gros avantages:
- souvent vides de tout amenagement, donc facile à adapter.
- bricolage et adaptations facilités par le materiau et la construction.
- du volume dans le tiers avant, ce qui me semble important pour passer en catboat.
- greement catboat d'ailleurs assez proche en surfaces et emplacement, d'un greement houari.

17 oct. 201817 oct. 2018
0

Le prix, n'est pour moi, pas un élément le plus important....vu les prix des coques polyester....
C'est l'entretien et surtout le poids! 500/600 kg me paraissent un maxi, si on veut avoir un
vrai transportable. J'avais un Kelt 707 DL de 1300 kg.....
Si le grutage est obligatoire, j'oublie. Le dériveur intégral est donc privilégié. Pas de place à flot bien sûr....
Mais au vu des interventions....il faut trouver la coque qui convient....

0

Reste qu"une coque de misainier n'a pas la même forme et je ne vois pas bien comment il serait possible de passer d'un type de gréement vers un autre.

1°) Le centre de dérive est plus en avant du fait de l'avancée plus importante du centre vélique lors de l'ouverture du plan de voilure.

2°) Si le choix consiste à adopter un mât haubané il faudra renforcer la structure de la proue qui devra supporter les efforts des cadènes et gérer la torsion de la coque à partir de l'avant et non plus à partir du maitre bau.
Si le choix consiste à adopter un mât autoporteur, il faut aussi renforcer la proue afin qu'elle puisse encaisser la masse plus importante du mât et son maintien .

3°) Le volume de la proue qui doit supporter le mât et les renforts de structure est plus important.

17 oct. 201817 oct. 2018
3

Bonjour,
Il n’y a pas de secret... un cat-boat est naturellement ardent. Donc le mieux est de choisir des carènes dont le ratio largeur/longueur est d’environ 1/3. Si l’on est sur un mono safran la gîte est son ennemi. On règle la quête de mât plutôt vers l’avant.

Après pour limiter le poids sur l’avant, le mieux est de prendre un mât carbone. Pour encaisser les efforts, il faut bien calculer l’échantillonnage : le plus souvent on rétreint le mât dans la partie inférieure.

Le plus compliqué au final, c’est de réaliser l’emplanture du mat et de bien se rendre compte que les efforts ne se répartissent pas du tout de la même manière. Comment transmettre ces efforts et comment les répartir ?

Un mât de cat-boat surtout s’il est autoporté travaille essentiellement en latéral et très peu en compression.

La grand voile doit aussi être adaptée au cat boat. Il faut faire attention à l’etagement des ris.

Pour le reste un sloop peut très bien être transformé en cat-boat ou l’inverse. Nous le faisons d’ailleurs sur nos bateaux (Ikone 5.50 qui est décliné en sloop ou en cat-boat) moyennant quelques adaptations.

17 oct. 201817 oct. 2018
0

N'étant pas architecte naval… mais vieux navigateur curieux je dirais qu'il faut faire attention au termes utilisés.
Le centre de voilure n'est pas le centre de poussée. Le premier est géométrique (assimilable au barycentre) le second est le point théorique où se concentre la force de poussée d'une voile. (En gros dans le tiers avant du centre de voilure, ça dépend aussi des formes des voiles)
J'ai mis très longtemps à comprendre pourquoi un voilier devenait ardent à la gite. Le centre de poussée se déplace sous le vent. Si on regarde de dessus, ce centre de poussée est à l'extérieur de la coque (du centre de carène vu en longitudinal) et constitut un couple qui fait tourner le bateau vers le vent. Pour bien le visualiser, on peut imaginer faire avancer une maquette de bateau à voile en le faisant giter et en le tenant par le haut du mât, il va tourner à l'opposé. En planche à voile, si on est suspendu au wishbone, mât incliné au vent, la planche à tendance à partir à l'abattée. Je ne parle pas de la déformation de la carène à la gite, autre paramètre mais qui semble bien atténuée par les progrès et/ou le talent des architectes navals.) et reste en général un facteur beaucoup moins important.
Excuses pour ceux qui savent… mais ce ne sont pas des évidences pour tout le monde.
C'est un projet sympa. Suivant la coque récupérée pour ça, une approche consistera à regarder où se situe le centre de voilure du grément d'origine (barycentre des deux voiles GV et foc) et calculer le nouveau avec juste la GV cat boat. Comme il sera quasi impossible de déplacer le centre antidérive dont la quille ou la dérive, on peut se faire aider. Je pense que le voilier qui taillera la nouvelle voile, si c'est un professionnel d'expérience peut aider. Le seul élément du centre de dérive qui peut être modifié sera le gouvernail, malheureusement que dans un sens, celui de l'augmentation de surface (éventuellement avec deux safrans au lieu d'un) puisqu'une réduction pourrait remettre en cause son efficacité.
Pour le lest il faut sans doute rester dans la configuration prévue par l'architecte naval à l'origine, je me vois mal supprimer une quille pour la remplacer par du lest intérieur, trop gros chantier et sans doute trop lourd en final si on veut une stabilité identique à celle du quillard d'origine.
Je ne crois pas que l'équilibre longitudinal soit une préoccupation importante (sauf à mettre un mât en bois massif….lol) si on est dans un projet sur une coque de 5,5 m ou plus.
Je suivrais e projet avec attention
Cordialement
Yves

17 oct. 2018
0

dans les recents ikone 550
plus ancien archambault baladin 650

17 oct. 2018
0

Pour revenir sur l'écart CV et CD il est même souvent de l'ordre de 15 à 20 %.
Comme le sujet est sur le Cat Boat on voit bien que par exemple sur l'Ikone le CV est largement devant le CD.
www.espace-vag.com[...]i-0.pdf
Ne pas oublier que la position de CV n'est pas que dans le plan longitudinal mais aussi latéral.
Dès l'ouverture du plan de voilure il va se décaler à babord ou tribord et ce décalage va rendre de faite le voilier ardent. Ceci est bien mis en valeur dans une des vidéo de Bertrand Chéret


Jac

17 oct. 2018
0

Je me demande à partir de quelle taille mater un cat boat (je me place dans le cas d'un mat non haubanné) devient délicat. Je n'ai jamais eu de problème à mater un mat classique dés que le systéme de matage est bien conçu, simplement c'est un peu long. Par contre, mater seul (pas facile d'être deux à la faire) un mat un peu long sur un support pas spécialement plat et dégagé pour le planter dans un trou juste taillé pour le recevoir ca ne me semble pas aussi simple qu'on le dit, mais je n'en ai pas l'expérience. Si ceux qui l'ont fait peuvent faire part de leur expérience, je serai intéressé.

17 oct. 2018
0

Très bonne remarque! Le matage- dematage est un problème....!
A résoudre. Type de mât? Classique, carbone pour le poids etc....

18 oct. 2018
1

Je confirme ce qui est dit et la grande difficulté de mater seul.
J'ai eu un 5O5, mat de 7,50 m et environ 8,5 kg tout équipé et pas toujours simple à mettre seul.
Alors un mat de 15 kg qui doit être monté à la verticale pour le descendre dans son fourreau me semble impossible seul, sauf à installer un dispositif basculant.
Jac

17 oct. 2018
0

Lorsque le mât est en carbone le poids n’est pas le problème. Le sujet c’est plutôt le porte à faux du à la longueur. Donc pour mater il vaut mieux être 2. Un mât carbone de 10m pèse 15 kg.

17 oct. 2018
0

C'est bien la longueur et le porte à faux qui m'inquiète plus que le poids. Et je mesure 185 cm pour 95 kg, je ne suis pas soudimensionné....J'ai envisagé d'acheter un Rando R+ et je m'étais beaucoup interrogé sur le comment du matage.

18 oct. 201816 juin 2020
2

@ Francois 260

Il serait intéressant que l'héonaute "Louis33", que les amateurs de multicoques connaissent bien ici, passe par là pour vous donner son avis.

Il a construit sur plans un trimaran Scarab 22.

Pour une plus grande facilité de mâtage en solo, et plus de simplicité dans la gestion de réduction de voilure en navigation, il a décidé, dès l'achat des plans, de fractionner son gréement, en abandonnant le gréement de sloop proposé par l'architecte du tri, au profit d'un gréement de cat ketch à mâts tournants.
Il s'est donc rapproché de l'architecte Gilles Montaubin pour concevoir ce gréement et son adaptation sur la coque centrale de son tri.

Comme toi François, Louis n'a pas un gabarit "sous dimensionné". ;-)
Nous avons randonné de concert tous les deux (aller et retour Gruissan-Collioure en 2012...entre autres...).
Je l'ai donc observé sur le terre-plein de la cale, pendant qu'il emplantait ses deux mâts sur sa coque (avec les voiles à fourreau déjà enroulées sur les deux mâts !)... Ce n'est quand même pas évident...
S'il vient à nous lire, je pense qu'il pourra vous confirmer lui-même s'être déjà fait quelques frayeurs...

Louis n'a peur de rien ! Comme son gréement manque de performance entre les allures de vent de travers et vent arrière, il a évoqué l'idée d'essayer d'adapter un spinnaker !!!

Je lui ai passé mon ancien spi asymétrique de Virus Magnum 21 (dont je n'ai plus l'utilité, car devenu trop petit, depuis que j'ai mon pieu en carbone de 8 mètres...).
Louis est en train d'adapter un système pour gréer le spi sur le mât avant de son cat ketch !
Bien sûr, il lui faut hisser le haut du spi sur un élément tournant !!!
Il m'a envoyé quelques photos de ses premiers essais. ça a l'air de fonctionner ! :-)

PHIL

17 oct. 2018
0

Le ketch cat boat peut être une solution avec 2 mats de plus petite section et donc une facilité de mise en oeuvre.
C'est le choix proposé par le chantier MER et le Lili 6,10
chantiermer.wordpress.com[...]i-6-10/
Jac

17 oct. 2018
0

Tu as précisé 5 à 5 m et cat boat.
Mais quel programme et besoin en habitabilité (couchettes) ?
Poids maxi, par exemple bateau et remorque de - 750 kg ?
Jac

17 oct. 201817 oct. 2018
2

De 5 à 6,50.... Plutôt orienté , facilité de mise en œuvre, matage, mise a l'eau sur cale.
Pour le transport, pas de problème, j'ai tous les permis....
Mais l'âge aidant....il est plus facile de " conduire" que de mettre a l'eau.
Utilisation " Dayboat" bien sûr. 4 places maxi, souvent seul!
Un seul mât et wishbone de préférence...
Je sais!..... l'exigence.... :heu:

17 oct. 2018
0

Si je reprends les critères déjà énoncés pour ce cat boat :

  • Souvent seul
  • Mise à l'eau facile sur cale
  • Pas de place de port
  • Utilisation dayboat
  • L'âge du capitaine

Pour que tout cela ne se termine pas en galère il faut un bateau léger
Peut être regarder vers un bateau type Petite Elisa pas trop lourd car lest en ballast.
chantiermer.wordpress.com[...]-elisa/

ou comme base un bon vieux maraudeur.
Jac

17 oct. 2018
0

Des voiliers vraiment sympa !!! ;-)

17 oct. 2018
0

Belle aventure!
je penche..;enfin, je gite...pour le mat unique...faisons simple.
le maraudeur est sympa. Que pensez-vous du L17? pas assez de maitre bau?

0

Daniel salut ; il y a un muscadet (avec un peu de boulot, dont dérive coincée) pour trois francs six sous dans les annonces, avec moteur 4t.
Bonne base, non ?

17 oct. 2018
2

merci ami du Sud! :pouce:
le prix du Muscadet c'est au litre? :heu:

18 oct. 2018
1

En marine, c'est le tonneau ! :-D ;-)

18 oct. 2018
0

Les recherches continuent...les propositions sont étudiées avec attention... :heu:

19 oct. 2018
0

Julirosien, tu as un message en MP

19 oct. 2018
0

Un Ponant? Ca peut faire? Bon, la cabine est réduite... :oups:

20 oct. 201820 oct. 2018
1

Bonjour Daniel,
Rajouter une cabine sur un Ponant, cela a déjà été fait, et c’est plutôt une bonne idée.
Je trouve le résultat de la modification effectuée sur celui-ci assez réussi, autant sur les plans fonctionnel qu’esthétique.
Il parvient à loger deux couchettes de 78 x 200cm !
La hauteur sous barrot ne doit pas être énorme... Cela t’obligera à continuer tes séances de gymnastique quotidienne, afin de conserver ton corps d’athlète souple et alerte !! ;-)

artenfree.free.fr[...]nt2.htm

PHIL

22 oct. 2018
1

Pour le plaisir de faire soi même. ( on trouve un maraudeur pour moins de 1.000 balles)

0

Super intéressant, tout ce travail sur son ponant, merci pour le lien !
Et toutes les navigations que cet homme a faites avec son dériveur, puis avec ses autres bateaux, c'est très impressionnant.
:pouce:

20 oct. 2018
0

Moi ...j'envie le corps d'athlète souple et alerte de Daniel ! :pouce:

20 oct. 2018
0

Ben et moi donc !!!

20 oct. 2018
0

Tous les athlètes savent nager... Heureusement ! :-)

20 oct. 2018
0

Moquez-vous.... :mdr:
Mais l'idée est bonne ou pas? La cabine, n'est pas indispensable, mais permet de mettre un peu de matériel a l'abri.
J'ai gardé un bon souvenir de sorties musclées en 5.O avec les copains...
C'est le même gréement non? Un peu puissant en solo?
Mais avancer le mât et gréer en Cat-? Ça peut le faire?
Pas beaucoup de poids au rappel.
Pour mémoire...je sais Nager.... :mdr:

20 oct. 201820 oct. 2018
0

Tu plaisantes, tu plaisantes....mais une idée de réponse à mes questions, du l'absence de lest sur ce dériveur ?
Je viens de parcourir le fil donné par un autre....Phil! :mdr:
Les modifications sont très intéressantes, surtout la modification pour implanter le mât en Cat-boat. Par contre, pas de photo au réel...
La cabine...pas franchement Fan de l'esthétique....mais bien fonctionnelle.
Merki !
:bravo:

21 oct. 2018
0

Peut être une base à pas cher
www.leboncoin.fr[...]64.htm/
Jac

21 oct. 2018
0

Un bon choix, mais trop loin! Le kelt5,50 ou le Jouet 5,50 sont dans le peloton de tête...
A transformer un canote, autant faire avec un vrai voilier, présence de lest, facilité de mise sur remorque et mise a l'eau, habitabilité suffisante, poids raisonnable, donc la recherche est plutôt orientée dans ce sens!
J'ai un Kelt 5,50 dans mon coin, mais c'est un quillard! Donc, rédhibitoire !
A suivre....

22 oct. 2018
0

Bonne idée ,un DI bien sur ,un ancien micro c est sur .
Si tu inclines le mat vers l avant ,tu décales le CV et le boat sera moins ardent.

22 oct. 2018
0

ne prends pas un 5m genre maraudeur aloa 17 …
ils sont difficile à tenir dés que ça souffle.

22 oct. 2018
0

Pas plus qu un ponant alourdi

22 oct. 2018
0

@arnaudp
merci du conseil...
Tu as un MP. J'ai perdu ton 06, portable shunté... :lavache:

22 oct. 2018
1

Regarde ce gars-là, il peut peut-être donner des idées. Je ne sais pas si tu connais.
www.thesimplesailor.com[...]es.html

22 oct. 2018
0

l idee de la voile de jonque est excellente , tu peux rendre le voilier plus équilibré ,à creuser.

22 oct. 2018
0

Le gars en question a fait plein de vidéos sur YouTube : chercher Roger Taylor mingming

23 oct. 2018
0

Un "personnage" pour sur! :pouce:

23 oct. 2018
0

J'aime beaucoup son état d'esprit. Il fait partie des gens qui m'inspirent

24 oct. 2018
0

Oui, petits bateaux mais très grand marin! :pouce: :pouce: :pouce: :bravo: :bravo: :bravo:

Gorlann

26 oct. 2018
0

Pas d'autres idées lumineuses? :tesur:

26 oct. 2018
0

Un FINN . Mais c'est sportif!!!!!

www.google.fr[...]/search

26 oct. 201826 oct. 2018
0

Tiens, tiens...
C'est la base de voile légère des Glénans à (34) Marseillan , située aux Onglous à l'extrémité sud ouest de l'étang de Thau, qui vend ces trois Open 5,70 de 2007.
Daniel... C'est tout près de "chez nous" !
2000€... ce n'est pas exorbitant.
D'autant plus que même s'ils ont dû en voir de toutes les couleurs entre les mains des stagiaires, les bateaux des Glénans sont généralement bien entretenus.

Transformer un Open 5,70 en cat-boat... ça en ferait hurler certains (régatiers...) !
Mais ça me paraît jouable .

PHIL

26 oct. 2018
1

Oui! C'est un bateau qui me plaît....mais fait pour regater en équipage...au moins 3. Et 510 kg...un peu lourd pour un ancien esseulé ! :heu:
Quand a faire hurler.....tu me connais un peu?
:mdr:

26 oct. 2018
0

Pour avoir navigué sur ces Open 5.70...il y a une quille relevable verticalement avec une chèvre tubulaire amovible...mais surtout un bulbe sous la coque ...mise à l'eau difficile !
Le centre des Onglous proposait des stages Surprise mixés avec L'Open 5.70 mais rare les stages où on sortait L'Open 5.70 malgré la demande des stagiaires... :-(

26 oct. 201826 oct. 2018
0

Merci de ces précisions! Tu me confortes dans ce non choix...
Pour l'instant et si je ne trouve pas de Kelt 5,50 DI...c'est le fox-trot qui tient la première place.
A suivre....

27 oct. 201827 oct. 2018
0

Celui là ,il a déjà le wishbone et pas trop de boulot mais peut être un peu petit ? www.leboncoin.fr[...]60.htm/
Wizz de Bénéteau .

27 oct. 2018
0

20 ans de moins... c’était bon! :mdr:

27 oct. 2018
0

Mais n'as tu pas un "corps d’athlète souple et alerte !! ... dixit PHIL :-p :-p

27 oct. 2018
0

Le corps "d’athlète" vieilli chaque jour... comme le tien!... :heu:
Il faut savoir raison garder... :mdr:
Mais le HC16 à 500 euros aux glénans...C'est cadeau, même s'il y a un peu de boulot dessus.
Le problème du Cat! le transport...Et il est lourd une fois monté le bougre...
Souvenirs, souvenirs... :bravo:

27 oct. 2018
0

Tant qu'on tient debout cheveux au vent ! :mdr: :mdr:

27 oct. 2018
0

T’étais pas brun? avant ? :heu:
Superbes...mollets! :mdr:

27 oct. 2018
0

Certainement à cause d'un contre-jour trop violent !!! :-D :-D ;-)

27 oct. 2018
0

Arrête avec les jeux de mots laids !
C'est une superbe blonde qui a pris la photo...tu voulais pas que je l'engueule... ;-) :mdr: :mdr:

27 oct. 2018
0

T'as une " Tof"? Ça nous changerais des mollets poilus.... :mdr:

28 oct. 2018
0

Elle t'aurais plus celle là...déjà je la vois arriver sur le parking en Audi TT,elle sort de la bagnole ...environ 1m 90...du coup j'ai regardé la plaque minéralo...13 bon elle travaille ici,même si elle paraissait d'un abord froid dans la conversation...
Pense au droit à l'image...veux pas d'emmerdes moi ! :-p ;-)

28 oct. 2018
0

1.90 :heu:
trop vieux pour ce gabarit.. :mdr:
Je cherche entre 5 et 5.50.... :tesur:

28 oct. 2018
0

Dans un voilier à l'intérieur tu as la toise !! :mdr: :mdr:
Tu connais ce voilier on dirait Carnon ? www.leboncoin.fr[...]78.htm/
Bon moteur 9cv :-(

28 oct. 2018
0

Plutôt PC..... :heu:

28 oct. 2018
0

J'ai un plume (catboat de 6m50), 600kg donc la moiter dans la quille, mat de 9m carbone. Le bateau est très large et très sympa pour naviguer aussi bien en solo quand famille., Je suppose que de copier ce qui fonctionne bien est une bonne base de départ pour toute personne qui voudrait faire son propre bateau www.dailymotion.com[...]/x5ovas

J'ai par contre un doute sur la viabilité économique du projet. Vu le prix des bateaux d'occasions, comparé au prix du matériel c'est pas certain que de modifier une ancienne coque soit rentable. Maintenant si c'est un projet pour s’amuser pourquoi pas, mais dans ce cas pourquoi ne pas refaire complètement une copie des catboat américain des années 20 ?

28 oct. 2018
0

@Fulup...
Très beau canote! Juste ce qu'il faut.
Diffusion confidentielle ? :pouce:

30 oct. 2018
0

A priori 32 unité de fabriquée du coté d'Arcachon. En bon état et pret à naviguer, ils se vendent environ 15K€ avec remorque et hors bord. Mais effectivement il faut un peu de chance pour en trouver.

29 oct. 2018
0

Pas d'autres suggestions? :heu:

0

Il y a eu le cat boat 5m50 construit sur le bassin d'arcachon , je cite de memoire et je ne sais pas combien ont eté construits ,ca serait peut etre plus simple que de reconstruire ?

29 oct. 2018
0

Pour avoir mâté et dématé le Pabouk love(5,80m) pendant plus de 7ans, je suis obligé de reconnaitre que cela peut devenir un vrai problème, le temps passant...
L’emplanture très en avant fait que l’on dispose de très peu de place latéralement pour s’équilibrer, et malgré l’articulation au niveau du pont, (celle du mât, pas la mienne), toutes les forces latérales sont très dures à compenser, aussi bien le vent que les vagues. Ca se fait, bien sûr, mais j’ai fini par vendre le Pabouk, en grande partie à cause de ça. Car quand le mât part latéralement il faut vraiment s’accrocher.Et je ne voyais pas la situation s’arranger avec l’âge.
Ayant aussi utilisé des misainiers en voile-aviron, je trouve ça plus facile et pas forcément moins efficace. Il y a eu des comparaisons faites avec les anciens Loctudys, entre gréement marconi et voiles au tiers, aucuns des différents gréements ne s’est révélé systématiquement supérieurs à toutes les allures.
Actuellement, sur un Drascombe (5,70m), j’ai ce qui s’appelle, je crois, un houari militaire, le mât est suffisament court pour ne pas dépasser de la coque pendant le transport, il est haubanné.
La grand voile est très apiquée, ça n’est certainement pas le plus performant, mais réellement facile à mettre en oeuvre.Il doit être possible de l’optimiser, avec une belle gv.
Le programme est donc comme d’hab. le maitre des décisions. Les possibilités physiques aussi.
Ce n’est qu’un retour d’expériençe, rien de scientifique, dans tout ça.
Le système de l’Ikone, parait bien séduisant aussi, je n’ai jamais essayé.
Jf

29 oct. 2018
0

@ moins c+ merci du retour!
Mabrouk et Cie...hors budget.
@ Pierres2... Tu peux en dire un peu plus... :heu:
C'est Minimalist comme post.... :pouce:

0

Ben oui c'est tout ce que je sais ,c'etait dans les annees 70 ,80 a l'epoque du quarter tonner l'effraie qui avait lancé une mode des cats boats :-)

31 oct. 2018
0

Il m'arrive d'avoir des idées en "dormant"... :heu:Mais au réveil...une question se pose. Récupérer une coque avec les papiers bien sur, et modifier le gréement... :oups:
Ca vas pas le faire vis a vis de "zotorités" non?
Je voudrais bien m'amuser à bricoler, mais pas me faire embastiller...
A mon age, les nuits sont froides au cachot... :mdr:
Qu'en pensent les "ceux qui savent? :reflechi:

01 nov. 2018
2

Bonjour,
En regardant la DIV 240 pour les voiliers marqués CE et la DIV 245 pour les autres, si la puissance vélique reste identique et si il n'y a pas de modifs sur l'intégrité structurelle du voilier, il n'y a pas de déclaration à faire.
Il sera bien de garder le même tirant d'air.
Jac

1

Damart, c'est pas mal.
Agréé !
:-p

01 nov. 2018
0

Aussi, d'excellentes sous-couches en tissus "techniques" chez Décathlon.
Vêtements solides, qui doivent bien évacuer l'incontournable humidité des cachots.
Très bon rapport qualité-prix, amha !
:-D :langue2:

PHIL

01 nov. 2018
1

Ça y est! :heu: les " comiques" sont de retour... :mdr:
Heureusement qu'il reste des " sérieux"... :tesur:
Merci Voile44.... :pouce:
PS... les deux comiques...je ne suis pas rancunier.....mais j'ai de la mémoire !

30 jan. 2021
0

Bonjour, avec un ami, nous restaurons un catboat mevel de la baie de Morlaix, 1952. Changement de quille.... Nous recherchons un lest fendu pour dérive, au cas ou...

31 jan. 2021
1

tu supprimes la quille et tu montes de foils latéraux relevables c'est à la mode
Alain

30 jan. 2021
0

quand on a gouté à ce type de gréement on a du mal à revenir au marconi
finalement si le mat n'est pas trop lourd on supprime: le gréement dormant ,l'étai, la voile d'avant,
tout ces trucs qui ne servent plus à rien et qui pèsent lourd ,ce qui compense l'avancée du mat .
par contre il est nécessaire d'avoir une voile avec un guindant important pour garder un centre de voilure convenable, autrement le voilier sera mou du genoux ...
il y a deux solutions soit c'est la bordure libre ou le whishbone qui a beaucoup d'avantage pour jouer sur la forme de la voile et aussi pour l'affaler , mais il faut qu'il soit suffisamment rigide pour ne pas s'écarter quand on tire sur le guindant pour aplatir la voile .
le carbone convient bien mais c'est surtout les embouts qui doivent être solides.
évidement je sais de quoi je parle j'en ai un depuis 10ans et je ne le changerais pour rien d'autre
Alain

31 jan. 2021
0

Le dernier Wharram, le Mana 24, a choisi d'avoir 2 mats. www.wharram.com[...]/mana24
et souvent Montaubin fait pareil.
Il doit y avoir quelques avantages sur un simple cat boat.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (31)

Bientôt fini ?

mars 2021