Quel voilier pour navigations extrêmes?

Bonjour,
Quel voilier pour aller fleurter avec les Icebergs?
Il me vient logiquement à l'esprit les bateaux en alu et acier mais peut-on raisonablement y aller en voilier polyester du type SUN RISE ou SUN FIZZ par exemple?
Merci.

L'équipage
01 oct. 2009
01 oct. 2009
0

l'exemple le plus parlant :
Damien.
Qui a fréquenté assidument les pôles.
Construction bois moulé.

Pour une approche poussée du continent antartique, l'acier, l'alu épais, deviennent vraiment un plus, souhaitable.

Sinon, le polyester, pour les latitudes extrêmes :
Sans problèmes.

01 oct. 2009
0

Salut Laurent
Et le SUN RISE tu connais? c'est du costeau?
Concernant le Freedom pas de nouvelle.
J'en profite pour continuer à m'instruire en quête de mon futur voilier.

01 oct. 2009
0

Gin Fizz
J'en prépare un pour ce type de nav. La strat du fond fait entre 35 et 40 mm, le bordé, à 10 cm sous la liaison pont-coque, fait encore 25mm !!! Le Sun doit avoir à peu près les mêmes échantillonages.

01 oct. 2009
0

Ah le flirt!
Que de souvenirs agréables dans sa pratique. Le problème avec les iceberg est qu'ils ne connaissent pas leurs limites et passent sans prévenir du flirt langoureux au viol désastreux.

01 oct. 2009
0

...
C'est aussi ce qu'a dû se dire le commandant Smith.

01 oct. 200916 juin 2020
0

Polyester pour flirt
poussé avec la glace ?
Relisez "pour l'aventure " et les problèmes de Trismus 2em du nom.
L'hiver dans les pays nordiques les rares bateaux polyester qui restent à flot , par exemple dans une rivière à trés fort courant ( seule à ne figée exceptionnellement)ont la flottaison protégée par des bastins.
Nous avons utilisé le même principe pour protéger la peinture de notre coque en alu , vous auriez vu la "geule" des bastings après seulement 4 mois !
Sans parler des plaques de plus de 40 m de coté qui viennent langoureusement s'appuyer contre votre precieux bordé poussées par un courant de 4 noeuds ou plus.

01 oct. 2009
0

A mon avis...
... autant je suis convaincu qu'une coque métallique n'est pas du tout indispensable en TdM par les tropiques (c'est même une source de soucis supplémentaire),
autant je pense que c'est quasiment incontournable si tu vas flirter avec les glaces.
Sur le lien suivant :
www.hisse-et-oh.com[...]cle.php
regarde la photo qui montre le glacier, le voilier que nous avions loué avançait à 2N dans la glace. Franchement, je ne me serais pas vu dans ces conditions avec une coque en polyester; je pense qu'elle aurait été sérieusement rabotée...
A+ Sergio

0

je suis un ardent defenseur des bateaux en stratifié de polyester mais
pour une nav exclusive dans les glaces vaut mieux l'acier meme si le sun rise est tres costaux !pas l'alu non plus que je ne considere pas plus costaud que le plastic !(en epaisseur normale bien sur )

01 oct. 2009
0

y a des limites
Si tu es seul, tu fais ce que tu veux: tu peux aller aux glaces avec un voilier en papier journal goudronné...ça dépend si tu tiens à la vie ou pas...
Ce n'est pas parce-que quelques inconscients ont eu de la chance avec des voiliers complètement inadaptés à leur programme qu'il faut faire pareil...

01 oct. 2009
0

Précisions sur ma question...
Je posais la question concernant le fait de FLIRTER avec les glaçons.
En résumer et pour simplifier la question: est-il raisonnable de faire un tour du monde par le cap Horn avec un voilier de type SUN FIZZ ou SUN RISE.
Le terme "navigations extrêmes" était peut être un peu exagéré.
Je précise que je suis novice (au cas où vous ne l'auriez pas remarqué), ce qui peut m'amener à poser des questions dont les réponses peuvent paraître évidentes pour les spécialistes.

01 oct. 2009
0

pourquoi pas
Sun Fizz ou Sun Rise, deux bons bateaux parmi beaucoup d'autres.
Pour avoir passé 10 heures avec plus de 60 nœuds dans les rafales et des pointes à 70 (et prés de 24 heures au dessus de 50), avoir été recouvert totalement par des vagues (plus de dix mètres confirmé par un pétrolier le lendemain de l'ouragan), je sais que mon Sun Fizz peu résister à de telles conditions, mais elles ne sont pas extrêmes.
C'est d'abord l'équipage qui doit être capable de résister, et par chance mon équipier et moi avons eu le bon feeling pour ne pas mourir de peur,mais je crois que nous avons eu beaucoup de chance, avec un mer croisée dans deux directions seulement. Deux bons bateaux on coulé en 2004 entre NZ et Calédonie, qui ne sont pas des destinations extrèmes (à cause d'une "squash zone", un phénomène assez court mais trés violent)
Plus que la solidité du bateau, ou tout autant, ce sont ses qualités de navigation qui importent dans les mauvaises conditions; capacité à garder de la toile ou a tenir un cap en fuite à sec de toile, par exemple) Un bateau qui navigue bien souffre et fait moins souffrir son équipage qu'un fer à repasser.
Ensuite, autant que la solidité de la coque, c'est l'étanchéité qui compte, nous avons souffert des entrées d'eau par les coffres, qui se sont traduits par des litres à écoper dans les fonds et beaucoup de matériel abîmé. Par exemple, j'avais décalé le tableau électrique vers l'axe du bateau, ce qui a évité que l'eau ne détruise ses composants (nous avons été couchés mât dans l'eau plusieurs fois)Les batteries étaient aussi à l'abri du pire. Mais je n'avais pas suffisamment pris de temps pour résister dans de meilleures conditions à une telle tempête.
Il y a donc des choses à préparer pour avoir un bateau extrême. Philippe Poupon préconise de l'imaginer pendu par la quille sans que rien ne bouge ni ne se détruise avant retournement. Il avait même installé des ceintures de sécurité dans les bannettes...

Un Sun pourquoi pas, aucun bateau n'est indestructible, la prudence et l'expérience peuvent aussi aider à éviter le pire. Rien ne sert de vouloir l'affronter.

cordialement
Alex

et pas mal de conseils dans mon bouquin Horus...

03 oct. 2009
0

Le polyester ne pose pas trop de probléme
Mais si tu envisages des navigations ou il fait froid, pense à l'isolation de ton bateau. L'hiver dernier je suis monté dans le nord de la Norvége en marquise56 (cata polyester) et les Norvégiens ont rigolés quand ils ont vu que notre bateau n'avez pas de hublots en double vitrage. Sans allez jusque là, penses qu'il fera froid et que c'est agréable un peu de chaleur à un moment de la journée.

Alexandre (le pas frileux qu'a eut froid)

03 oct. 2009
0

bois classique
et vieux si possible ... du moins après avoir lu l'excellent article sur Curlew :-) :-) :-)

03 oct. 2009
0

Ce n'est pas une question de résistance mécanique
Bonjour

les bateaaux polyester de cette génération sont généralement bien échantillonnés , et leur solidité ne pose pas de problèmes en navigation normale , même par gros temps . Le point a surveiller en priorité , c'est le gréement , souvent sous-dimensioné , et surtout ses points d'attache sur la coque . Contrairement a un bateau métallique , les cadènes etc... sont rapportées et ce sont des points faibles, de même que la liaison coque-pont .Par contre pour une navigation dans la glace , les bateaux en polyester ne sont pas du tout adaptés . Le seul barrage entre l'eau et les fibres de verre , c'est la mince couche de gel-coat qui vas éclater dès les premiers contacts avec le floas . L'eau vas imprègner le compound fibre-résine et si on n'intervient pas très rapidement , la coque peut être perdue définitivement. Les bateaux construits avec des époxys sont moins sensibles , mais ce n'est pas le cas des bateaux de cette génération.

Amicalement - Joël

04 oct. 2009
0

hallberg rassy 46 spitzberg etc
j'ai lu un récit d'un proprio qui passe plusieurs mois par an dans les glaces
une fois ils ont été pris pendant plusieurs jours, il sont sotis du piege en poussant els glacons grave au yanmar 100 chevaux

ça n'a pas cassé le bateau

bon c'est du lourd

probablement une protection de l'étrave en inox serait indiquée
ils en avaient peut etre une

ce qui les a impressioné c est la visite d'un ours blanc

04 oct. 2009
0

ce sont des irlandais
assez gonflés quand meme

04 oct. 2009
0

dubitatif
"hallberg rassy 46 spitzberg
j'ai lu un récit d'un proprio qui passe plusieurs mois par an dans les glaces
une fois ils ont été pris pendant plusieurs jours, il sont sotis du piege en poussant els glacons grave au yanmar 100 chevaux

ça n'a pas cassé le bateau


mouais pas convaincu du tout, car quand tu vois et entends toi même l'effet que fait un growler de plusieures tonnes qui râcle sinistrement contre le bordé, t'es bien content quand t'as une coque en acier (qui ne protège cependant pas de l'écrasement lorsqu'on est pris dans la glace, sauf forme de coque spéciale, le seul avantage c'est que même écrasé l'acier restera étanche, le polyester ça m'étonnerait...).J'aurais bien aimé voir l'état de la coque de ce bateau après ce genre de traîtement (si ce qu'il dit est vrai...car certains racontent avoir été "dans les glaces" alors qu'en réalité ils ont juste vu un glaçon à quelques miles...

04 oct. 2009
0

pour aller dans le sud sans vouloir se faire prendre par la banquise
ce n'est pas un problème puisqu'ils y en a pleins qui l'ont déjà fait...un postier il y a quelques années avec un bateau de ce type me semble-t-il.

04 oct. 2009
0

Casseur de rêves...
FAISTESVALISES nous dit:
"Je précise que je suis novice (au cas où vous ne l'auriez pas remarqué), ce qui peut m'amener à poser des questions dont les réponses peuvent paraître évidentes pour les spécialistes."

Ne pense tu pas qu'il serais plus sage d'essayer d'abord quelques petites sorties pres de chez toi par vent "medium" puis par "Grand Frais", etc... avec des marins compétents, histoire de voir si tu l'encaisse avant de s'engager dans le Grand Sud?
Le Cap Horn à été démistifier par quelques écrivains, récits et autres courses au large, mais cela reste le Cap Horn. C'étais des Marins avertis et certains (on en parle peut) l'on payé de leur vie...

Serge

04 oct. 2009
0

y a un certain jacques Riguidel
Qui il y a peu a fait la grande boucle par les 3 caps en solo avec un 32 pieds alu de chez Meta, un "Jazz" plan Brouns

Le canot avait été particulièrement bien préparé avec l'aide de l'archi

Et le Marin était aussi très bien préparé, avec un bon paquet de miles au compteur

Avant d'aller tater le grand sud, tâter le proche Nord ( Irlande, Islande, Spitzberg ), pourrait être instructif

04 oct. 2009
0

il y en a...
"pour aller dans le sud sans vouloir se faire prendre par la banquise - 04-10-2009 12:53 -
ce n'est pas un problème puisqu'ils y en a pleins qui l'ont déjà fait..."


Il y en a aussi plein que ne sont jamais revenus et dont on ne parle pas...la banquise il y en a aussi beaucoup moins loin, au nord...

04 oct. 2009
0

en général les anglo saxons ont plutot tendance à
minimiser ce qu'ils font, le contraire des latins. pour ces irlandais c'est un avocat connu (friqué) qui va frotter son HR 46 tous les ans (j'ai habité à dublin 6 ans)

sur le reportage on voyait l'ours et le bateau bloqué par les glacons, photo prise en tete de mat

04 oct. 2009
0

sonnajad 44 a été renforcé pour les navigations polaires
aucun dégat visible, il y a une cloison étanche à l'avant aukazou et un renforcement en kevlar de la proue jusqu'au mat, ceci s'appuyant sur une structure tres robuste, pas un bénéjeanneauduf

04 oct. 2009
0

sonnajad 44 a été renforcé pour les navigations polaires
aucun dégat visible, il y a une cloison étanche à l'avant aukazou et un renforcement en kevlar de la proue jusqu'au mat, ceci s'appuyant sur une structure tres robuste, pas un bénéjeanneauduf

04 oct. 2009
0

un débat interessant
en fait c'ets un najad 44 qui va se frotter aux glaces tous les ans mais le proprio dit que s'il s'agit d'hiverner un bateau en métal est mieux adapté, il dit aussi que si la gmace s'est mis vraiment aucun matériau ne resistera

c'est un anglais, tres interessant

Though pleased with how the Najad 44 has handled her forays into the ice, Gore-Grimes would probably recommend metal for a purpose-built ice expedition boat. “Depending on the sort of ice sailing you are doing, I believe (having sailed in War Baby and having seen the build of Paddy Barry’s new boat with which he intends to take through the North-West Passage next year) that aluminium or possibly even steel is a better material than composite fibre or Kevlar. Nothing will give you a guarantee and if you are going to be caught in the unhappy location where two large floes decide to swivel or push for position there is every chance that your boat will be destroyed irrespective of the material from which it is made.”

www.bethandevans.com[...]des.pdf

06 oct. 2009
0

des milliards, comme sur les routes...
maintenant qu'on a bien rigolé, je ne serai pas surpris d'apprendre que la majorité des bateaux de plaisance qui passent dans le grand sud et par les caps sont en plastiques et de série, ne t'en déplaise.

Personnellement ayant passé Bonne espérance au départ de Richard bay et dans le sens Est-Ouest l'année dernière, il m'a été donné de constater que 90% des bateaux naviguant dans cette partie du monde sont des bateaux de série en plastique.

Et tous ne disparaissent pas sytématiquement en mer chaque fois qu'ils naviguent dans leur coin.

Idem pour la Nouvelle Zélande et Leeuwin, quant au Cap Horn il suffirait de consulter les registres de passage des autorités chiliennes pour avoir le fin mot.

Pour ce qui est de la banquise du Nord, j'ai eu l'occasion d'aller à Rognan (62° Nord) en Norvège et de passer plus d'un mois dans le pays en...Février et Mars cette année, les mois les plus chauds comme on peut s'en douter, entre cette localité, Oslo et Halden et je confirme aussi que la majorité des voiliers de plaisance sont en...plastique.

Donc, je confirme et maintiens que, OUI, il y en a plein en plastique qui fréqentent ces eaux, je me souviens même d'un reportage de V et V sur un dynamique 80 ou 110 qui offrait des séjours en artique régulièrement sans s'en porter plus mal que ça.

Et comme chacun sait, les Dynamiques étaient des bateaux fait d'un métal bien connu sous le nom de plastique...

Maintenant, pour répondre au novice, il y a effectivement un apprentissage à faire avant d'aller se jeter dans la gueule du loup, mais il ne nous a jamais dit qu'il partait immédiatement pour ces contrées non plus.

06 oct. 2009
0

Norvège ?
Je ne vois vraiment pas le rapport entre l'hiver sur la côte norvégienne où il n'y a pas de glace et l'été au Spitsberg où il y a de la glace..
Evidemment qu'en Norvège la majorité des bateaux sont en plastique mais pour cohabiter avec la banquise une coque métalique semble évidente. ;-)

04 oct. 2009
0

Pourquoi ne pas envisager?
www.linternaute.com[...]1.shtml
à rêver de l'impossible, autant rêver GROS

04 oct. 2009
0

le sujet (quel voilier pour la navigation extrême ?)
ma réponse.(quel marin pour la navigation extrême?)

04 oct. 2009
0

oui samedi

car le "marin" saura lui quel bateau il faut ,il aura la reponse tout naturellement.

josé

04 oct. 2009
0

Pour l'extreme ?
T'as l'Hydroptere.
Et si tu debutes, y'a l'Optimiste !
Avec un bon F5, ca doit etre extremenent extreme ! :mdr:
A+, Lolo (pour rire)

06 oct. 2009
0

A Lobass
Pour l'Hydroptère tu lui monte des patins et il devient un char à glace. ;-)Léo

05 oct. 2009
0

Chacun sachant que
dans les histoires de bâto j’y connais que dalle, mais je sais avec certitude que les glaçons dénaturent le whisky …

Comme pas mal de béotien en mettent dans leurs verres, je suppose que les cicérones, prodiguent en conseils, ont un bagage similaire des balades réfrigérantes…

Ou alors, peut-être ont-ils l’expérience de quelques hivernages au dessus de 70°N…

Si c’est le cas, il est évident que leurs nombreux conseils sont d’une "extrême" utilité

Naturellement, Je prie les mentors d’excuser le doute qui, contre mon gré bien sur, subsiste au fond de mon âme … (32° c’est après midi glaçon bienvenu.) :alavotre:
pfffzzzz

05 oct. 2009
0

pourquoi repondre ?
j 'hesitais avant de repondre car pour moi , un marin qui va tutoyer les glaçons sait forcement repondre à ce genre de question , bien mieux que moi en tout cas , alors que j 'ai franchi 4 fois le cercle polaire ...sur de gros bateaux !

tu poses beaucoup de questions , c' est bien .

Mais en gros ,si j' ai bien compris :
Tu ne veux pas depasser 50000 euros et tu regardes les Ovni ...

Tu veux un bon bateau alu à lest mobile à prix correct , on te propose un Beaujolais as tu ete le voir ?
Tu nous parles de grandes navigations , mais as tu une vrai grande experience ? style France/ Irlande , France/ Ecosse voir France Islande ...

Ayant passé une très grande partie de mon temps sur ces eaux (j 'etais sur les frégates ASM , certain comprendront de quoi je parle ), je pense que le debat alu/acier/plastique n' est pas forcement la première question à se poser.
Dejà , pourras tu etaler ? As tu les moyens d' equiper correctement le bateau ?
Mieux vaut un Melody bien equipé et un bon marin qu 'un Ovni standard avec un equipage sans experience ...

05 oct. 2009
0

INTERROGATIF MAIS PAS INCONSCIENT
Bien sûr qu'il faut de l'expérience pour affronter ces navs.
Bien sûr que l'expérience s'aquière avec le temps et la pratique.
Evidemment que non, je ne vais pas commencer par le Grand Sud ou le Grand Nord.
Une chose est certaine, je n'ai pas les moyens de changer de voilier tous les 10 ans si je me rends compte que mon voilier me bride car je n'ai pas anticipé mes envies.
Je préfère tapper juste tout de suite.
Un OVNI 30 ou équivalent à 50 000 euros ne me paraît du tout inconcevable surtout par les temps qui courent.
N'est-il pas temps de revenir à la raison concernant les prix indécents des bateaux alu?
Je pars bientôt visiter tous les voiliers repérés mais grâce à toutes ces interrogations et à vous qui y répondez (un grand merci), je distingue maintenant, beaucoup plus clairement ma route.
:-)

05 oct. 2009
0

INTERROGATIF MAIS PAS INCONSCIENT
Bien sûr qu'il faut de l'expérience pour affronter ces navs.
Bien sûr que l'expérience s'aquière avec le temps et la pratique.
Evidemment que non, je ne vais pas commencer par le Grand Sud ou le Grand Nord.
Une chose est certaine, je n'ai pas les moyens de changer de voilier tous les 10 ans si je me rends compte que mon voilier me bride car je n'ai pas anticipé mes envies.
Je préfère tapper juste tout de suite.
Un OVNI 30 ou équivalent à 50 000 euros ne me paraît du tout inconcevable surtout par les temps qui courent.
N'est-il pas temps de revenir à la raison concernant les prix indécents des bateaux alu?
Je pars bientôt visiter tous les voiliers repérés mais grâce à toutes ces interrogations et à vous qui y répondez (un grand merci), je distingue maintenant, beaucoup plus clairement ma route.
:-)

07 oct. 2009
0

nav extrèmes?
qu'entends-tu par navs extrêmes? toutes les navs peuvent le devenir, il n'est pas nécessaire d'aller au devant des ennuis et du gros temps pour s'en prendre plein la figure. alors le voilier pour aller loin, faut qu'il soit sécurisant, haut sur l'eau, assez grand, avec deux gros enrouleurs, un gros guindeau, de gros winchs, un gros moteur, de bonnes voiles, de gros câbles, des drisses en rab, le tout en parfait état, de l'eau douce et des coussins dans le carré. 30 pieds c'est tout petit quand ça commence à chier dans les bottes. pour 50000 euros, tu peux trouver mieux qu'un petit ovni, surtout qu'ovni, sans vouloir leur casser du sucre sur le dos à ces voiliers, c'est pas vraiment extrême. par exemple, aux usa, pour cette somme, tu trouveras un 47 pieds confortable et blindé, bien équipé, dans le matériau de ton choix, polyester épais ou acier... dans les annonce plus bas, il y a un ketch de 17m en acier qui me parait approprié pour de l'extrême, à un prix raisonnable (c'est pas le mien, moi j'ai un amphitrite, payé 60000 euros et remis à neuf, 43 pieds, cockpit central, blindé, pas très moderne comme carène, mais indémodable et toujours bien côté, que je n'hésite pas à mener au sud en famille). voilà pour ce que j'en dis. enfin, je revendique un peu d'expérience tout de même, extrême parfois. amitiés maritimes

05 oct. 2009
0

pfouitt...
"sonnajad 44 a été renforcé pour les navigations polaires
aucun dégat visible"


C'est qu'il n'a pas tutoyé de glace: lorsque l'on rippe contre des glaçons ça finit par arracher la peinture et sur un plastoc le gel coat prend forcément ou alors faut une armée de canots pour repousser tous les glaçons)...
Quand aux affirmations de l'anglais comme quoi "aucun bateau ne résiste", il n'a jamais entendu parler de TARA et encore moins de Vagabond (plan Caroff), tous 2 spécialement conçus (la pression des glaces le fait monter dessus et ils ont une étrave brise glace) pour les hivernages ,Vagabond a un grand nombre d'hivernages à son compteur d'ailleurs...

05 oct. 2009
0

bien sur les anglos saxons sont des rigolos
mais les irlandais et leur najad sont bien connus et ils ont été pris dans des champs de growlers, ours et blancs etout

le kevlar c'est solide

ils disent quand meme qu'un bateau métallique in fine c'est mieux mais ils font visiblement tout pour ne pas arriver à cette extremité

dans les cercles anglo saxons (qui n'y connaissent rien bien sur) la reputation de l'entretien des coques métalliques n'est pas bonne

05 oct. 2009
0

Pourquoi des marins aussi émérites que
Isabelle Autissier, Christophe Auguin, les frêres Peyron, Philippe Poupon, Jérome Poncet, Olivier Pitras, entre autres, ont-ils choisi le métal pour leurs navigations extrêmes?
Certainement pas pour des raisons franco-françaises.
Crois-tu que si le composite même enrobé de kevlar avait présenté de meilleurs résultats, ils ne l'auraient pas choisi? :reflechi:

05 oct. 200916 juin 2020
0

Meca
Peut etre peut tu m'aider(ou quelqu'un d'autre ),il y a 6 ou 7 ans j' ai lu sur une revue Anglaise le reportage d'un bateau alu de 12/14m construit par un Anglais,pour aller voir la glace .Même pour nous qui avons un échantillonnage "musclé" la structure de son bateau était impressionnante:densité des renforts,menbrure ,gousset,lisses... vraiment un roc !
Puis plus de nouvelles si quelqu'un connait un lien.?
Pour Tara,d'accord la construction est hors normes mais pour Vagabon les échantillonnages sont normaux.

05 oct. 2009
0

anglo saxons et acier
le kevlar c'est solide

ils disent quand meme qu'un bateau métallique in fine c'est mieux mais ils font visiblement tout pour ne pas arriver à cette extremité

dans les cercles anglo saxons (qui n'y connaissent rien bien sur) la reputation de l'entretien des coques métalliques n'est pas bonne


je ne vois pas comment ils font pour ne pas en arriver à "une telle extrémité"...
tu oublies que les anglais, fidèles à eux mêmes, ne connaissent réellement pas grand chose à ce qui est extérieur à leur univers anglo saxon ...
le kevlar ne change rien à l'affaire quand bien même que leur bateau serait à 100% en carbone/kevlar de 10cm d'épaisseur : ce qui compte c'est l'étanchéité du gel coat et la dureté de surface(résistance au poinçonnage) ety de ce point de vue on n'a pas encore fait mieux que l'acier...ah, mais oui j'avais rien compris, tous ces merveilleux navigateurs britanniques ont bien sûr des bateaux équipés d'un champ de force de protection, donc pas besoin d'avoir une coque solide:t'achètes un vulgaire voilier de grande série et hop t'as un truc indestructible: mais pourquoi on n'y a pas pensé plustôt :-D

0

meca
on peut dire de meme des francais qui ne connaissent rien en dehors de leur univers francofrancais ,en tout cas ,eux ils naviguent plus que nous et sur des bateaux plus modestes ! ;-)

06 oct. 2009
0

les anglais ...
les anglais ont moins de bateaux alu tout simplement parcequ'ils produisent moins d' alu que les Français !

de toute façon , peut importe , car en fait aucun materiaux n 'est parfait , après c' est une histoire de goût . Perso j' aime bien l ' alu , je possede un petit bateau alu et j 'aurais bien du mal à le changer pour un plastique .
Pourtant je n 'exclu pas les plastiques , dejà pour des raisons financières .
Mais à moins de 10/11 mètres et prix / volume / année identiques , je choisirais l 'alu en premier !

_Pourquoi ? ben , parceque j' aime le metal et je trouve les bateaux alu plus beau que les autres.

l' acier , pour moi c' est comme le ferro , c 'est bien pour les plus de 10/11 mètres.

mais pourquoi faut-il tout le temps justifier son choix dès qu 'on parle alu ???

06 oct. 2009
0

Respect, ça vole haut içi.
Moi je me méfie surtout des gens qui portent des jugements sur l'autre sans le connaître et bien souvent en s'inspirant d'eux même et cherchant à faire des démonstrations pour se valoriser.
Accuser l'autre d'avoir des certitudes en imposant les siennes...:-|
Moi je ne suis içi, sans prétention, ni certitudes, que pour apprendre et clarifier le chemin.
Ce n'est pas le rôle du Forum?
Je sais malgré tout ce que je veux et ne veux pas.
Mais bon...libre à chacun de s'exprimer, après tout.

06 oct. 2009
0

l'idée
c'est qu'ils ne veulent pas naviguer sur un sabot quand ils ne vont pas faire joujou au spitzberg, claro qu'un acier c'est meiux quand c'est le terrain de jeu permanent !

06 oct. 2009
0

Pour certaines personnes, Stan,
celles qui ont une haute opinion d'elles-mêmes, admettre que l'autre a une meilleure vision que soi,ne serait-ce que dans une idée, un choix ou autre chose de peu d'importance, est tout simplement inadmissible. L'accepter revient à se déconsidérer, passer pour un imbécile. Ce qui importe à ces gens n'est pas le regard qu'autrui porte sur eux, mais leur propre reflet dans leur miroir interne.
Alors ils nient l'évidence et défendent mordicus leur position, jusqu'au ridicule souvent.
Ce sont les mêmes qui interrogent non pas pour recueillir d'éventuels conseils avertis, mais pour avaliser leur choix.
Dans justifier il y a justice, or le choix d'un matériau pour son canot ne relève pas des tribunaux

06 oct. 2009
0

pas à justifier ton choix...nous avons un alu et le choix se justifie au
fil du temps de lui-même, nous ne regrettons rien et en sommes très content.

ceci ne signifiant absolument pas, par ailleurs, que les autres matériaux ne soient pas bon.

06 oct. 2009
0

tu m'ôtes les mots de la bouche...
car l'univers anglo-saxon représente la majorité de la planète, seulement fautr-il sortir de son univers franco-français pour s'en apercevoir!

Effectivement les anglais (entre autres anglo-saxons) est un peuple de marins quand les français sont plutôt des paysans (sans connotation péjorative), il n'y a que les français pour en pas s'en apercevoir.

06 oct. 2009
0

Le sempiternelle débat matériau…
Franck souhaite faire un tour du monde par les caps.
Peut être descendra t'il un peu plus sud.
Un bon voilier, quelques soit le matériau, fera l'affaire.
La condition siné qua non étant une excellente préparation du navire.
Pour un voilier de série cela signifiera sans doute quelques renforcements structurelles.

06 oct. 2009
0

Deha
Votre propos est vraiment d'une bassesse extrême, rien que des vomissures, je ne réponds ici juste pour dire qu'on ne me prendra pas à proposer des solutions suicidaires...celui qui veut risquer SA peau, c'est son affaire, mais lorsqu'on a la responsabilité de la vie d'autrui, à moins d'être taré, on met toutes les chances de son côté...
Puisque tout le monde ici (ou presque) semble de votre avis, je n'ai plus rien à faire sur Heo...
je ne me suis pas incrit, apparemment j'ai eu raison...
Bye et naviguez prudemment quand même...

06 oct. 2009
0

Je ne suis plus le fil...
Je pense que les propos de Deha m'étaient adressés à moins que j'ai raté un épisode...
Bref, peu importe car seul le projet compte, et je ne suis pas venu parler de moi.
En tout cas, j'ai eu les réponses que je cherchais içi et hors Forum.
Y a vraiment des gens sympas içi :-)
Merci pour votre aide.
A+
Frank ;-)

06 oct. 2009
0

ça fait longtemps qu'il est entendu que le choix du matériau
ne peut se faire qu'en connaissance de cause et pas seulement sur les caractéristiques intrinsèques du matériau lui-même.

La mise en oeuvre est aussi importante et le fait de savoir le réparer soi-même presqu'aussi importante.

Le fait aussi de pouvoir le faire réparer là où l'on va...et dans ce cas le bois et l'acier sont les matériaux les plus couramment travaillés dans les coins reculés, puis la fibre pour les coins où il y a un tant soit peu de plaisance, puis l'alu et les matériau high-tech en dernier.

Je ne vois pas là de quoi se rouler par terre et baver, à moins de glisser son ego dans le débat.

Chacun est libre de ses choix et personne ne détient la vérité absolue, si ce n'est, pour lui-même, celui qui pose la question.

06 oct. 2009
0

Orgueil…
quand tu nous tiens…

06 oct. 2009
0

Si les navigateurs
non pas le droit d'avoir un avis différent, il faudra avoir le même bateau la même ancre etc....
et pas de forum car on dira tous la même chose. Léo ;-)

06 oct. 2009
0

Brise glace
On pourrait peut être demander l'avis de l'ami iguane ?
Il doit déjà avoir vu de la glace de près... ;-)

07 oct. 2009
0

MAis
ne vas tu pas un peu trop vite?

Avant de parler de navs extrêmes, peut être faudrait il commencer des NAvs "normales", puis se faire des navs d'hiver, puis des navs difficiles en hiver, etc

L'idée étant de vérifier en mer si la réalité correspond on rêve qu'on se faisait; la voile est un domaine où le rêve est souvent très éloigné de la réalité.

S'acheter un coffre fort dans le but de faire des navs extrêmes comme tu le dis, va t'obliger à t'ennuyer pendant tout ce temps de découverte.

Sans parler, qu'une fois "expérimenté" ton choix se fera beaucoup plus facilement avec des critères personnels et non ceux des autres.

Pour te donner un exemple que je connais bien, il y en a qui achète de relativement gros catas pour partir et qui un beau, jour changent d'avis, et font des sorties de l'après midi et 2 semaines d'été avec ce gros cata; là où un petit tri rapide (par exemple ;-)) aurait été bien plus adapté

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (189)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021