Quel voilier pour mouillage estran ?

Bonjour à tous,

j'avoue que je suis un peu perdu.
J'ai trouvé un mouillage à l'année malheureusement il est en zone d'échouage (estran 0).
Mais du coup je suis un peu embêté sur le type de voilier à prendre. Dans l'idéal un kelt 8 ou un sangria étaient mes choix de prédilection. Mais avec cette zone d'échouage je ne sais plus vers quel voilier me tourner.
L'idéal serait un 4-5 couchages pour pouvoir naviguer des glénans à l'ile d'yeu.
Auriez-vous des conseils ?

L'équipage
27 mai 2020
27 mai 2020
0

Salut.
L'idéal pour l'échouage bi quotidien, c'est le biquille, mais DL, DI, et QR feront très bien l'affaire.
Tu seras où précisément ? Si le mouillage est bien abrité, un sangria pte ça peut passer.


27 mai 2020
2

Envisager les catamarans. Au mouillage la largeur n'est pas pénalisante.


27 mai 2020
0

Un bon biquille et on peut se passer de béquilles, un dl ou di , c'est bon aussi, faut juste trouver ce qui vous va , plait .


27 mai 2020
0

Le catamaran, suivant la zone où est la bouée, ça peut être la galère.


tangnard:Je ne vois pas en quoi un cata peut être une galère dans ces conditions. ·le 27 mai 2020 11:14
juliusse:@tagnard, certaines zones de mouillage, il faut se faufiler pour atteindre sa bouée. ·le 27 mai 2020 12:07
tangnard:Ça ne m'est jamais arrivé d'avoir des soucis pour passer avec mes multis (l'actuel fait 6.5m de large). Et sur un estran, c'est une bouée unique donc il faut prévoir le rayon d'évitage ce qui donne assez de place pour manœuvrer.·le 27 mai 2020 14:50
juliusse:Sur un estran, c'est pas forcément bouée unique, il y a de plus en plus d'endroits où tu mouilles avant arrière.·le 27 mai 2020 16:26
tangnard:Dans ce cas, on est sur un mouillage organisé avec des allées pour aller jusqu'à son mouillage. C'est mon cas dans mon port, et encore une fois avec un bateau de 3T 6m5 de large et un moteur de seulement 10CV jamais eu de soucis.·le 27 mai 2020 16:46
juliusse:Dans ton cas, ton port avec ton bateau. ·le 27 mai 2020 17:04
tangnard:Avec mes bateaux (5eme multi) et de nombreux mouillages. Mais peut être qu'un port n'est pas adapté pour les multis sur toutes les bouées et dans ce cas, ils mettent les multis en bout de ligne (ca justifie les coef 1.5).Mais je confirme que les si il y a bien un endroit où les multis sont les rois c'est au mouillage, sur bouée, ou sur ancre.·le 27 mai 2020 17:44
juliusse:J'ai jamais dit le contraire. De toute façon, dans le cas présent, Jérémy parle sangria, kelt 8. On est peut être pas sur le même budget.·le 27 mai 2020 17:52
27 mai 2020
0

Sur un estran, un multi semble tout indiqué, il se pose sans soucis, a un faible tirant d'eau, est stable même si a marée haute, il y a un peu de vague, on peut remonter l'annexe sur le trampo...


27 mai 2020
1

Pour moi il faut éviter en situation permanente le béquillage, car en cas de rupture d'une béquille (déjà vécu sur un vieux gréement) c'est la cata..pas marrante.

Moi j'ai un triquille (Seadog 30) , donc les efforts ne se reportent pas sur les quilles latérales mais sur la quille longue. Je crois que Colvic ou Macwester en font aussi.
Je dis ça car si tu es dans un endroit pas très abrité, le biquille peut souffrir (vu sur ce forum un westerly avec les quilles qui ont voulu divorcer...).
Si c'est bien abrité et pas trop dur un westerly centaur par exemple fait l'affaire (ou Fantasia biquille, bi-loup etc...)


27 mai 202027 mai 2020
1

avant tout ce qu'il faut tenir compte c'est la nature du sol , car entre du sable, de la vase mole mole ou un terrain non homogène la problèmatique de l'échouage est différente .. par contre faut mieux éviter les béquilles car ça va poser des problèmes un jour ou l'autre , et s'il faut a chaque sortie et retour enlever les béquilles et les remettre et les transporter ça va être vite la galère .

Et par contre avec une sonde à cote zéro il faut avoir une idée de quand le bateau va s'échouer ,tout dépends du marnage du lieu


27 mai 2020
0

Bonjour,

avant d' envisager l' achat d' un bateau, il faut être sûr de la nature du fond ET de l' état du plan d' eau par tous les secteurs et forces de vent.

Je lis plus haut que le multicoque est "idéal" pour échouer quotidiennement... Pour info, mon trimaran Bucaneer 33 échouait à toutes les marées dans la vasière de Rosbras (sur l' Aven), plutôt bien abritée, sauf...par vent fort de SSE, où le clapot se fait sentir, au point d' exploser le CP du bordé de fond sur près d' un m de long!

Bon OK, l' avantage du tri est qu' il n' a pas coulé grâce à la flottabilité des flotteurs.

En tout cas, même si je ne connais pas grand-chose aux biquilles, j' ai été impressionné par la solidité des Moody 31 dans le port de Laxey (île de Man), qui échouaient dans un clapot de plus de cinquante cm sur du sable, tapant très violemment d' une quille ou de l' autre dans un bruit effroyable avec tout le gréement secoué dans tous les sens, apparemment sans dégât à longueur d' année!
Il m' est d' avis que peu de bateaux pouvaient résister à une telle torture!

Gorlann


tangnard:En effet si ça tosse, ça peut poser problème, mais c'est vrai pour tout les bateaux. Et les biquilles qui perdent une quille à force de tosser j'en connais plus que de multis qui ont eu leur fond cassé. L'argument il y a plus de biquille que de multi ne tient pas car je connais plus de multicoques que de biquilles.Le multi est plus léger et donc tape moins fort.·le 27 mai 2020 14:54
27 mai 2020
0

Technique comme à Guernesey (ou Jersey?) pour les bassins avec échouage:
Chaque bateau a son ber flottant dans lequel il s'installe pour se poser sans problème à marée basse.


27 mai 2020
0

Un DI pose pratiquement n'importe où, et de façon toujours stable pour autant que le fond de coque soit conçu pour. Naturellement ne pas poser sur un rocher pouvant poinçonner.


27 mai 2020
0

Pour un mouillage "permanent" (sans personne à bord et pour plus que quelques jours) se méfier des bateaux trop orientés pour s'échouer.
Je sais que ça peut paraitre paradoxale mais les dériveurs intégraux à très petit tirant d'eau "tout relevé" sont des véritables savonettes sans leur quille et leur safran.

Sur le papier, un bateau comme le Blue Djin qui calent 20cm paraissent géniaux pour un mouillage sur corps à l'échouage : mais en cas de coup de vent, ils se baladent, font des 360° autour du corps avec le risque d'emplafonner un autre bateau.


red sky:C'est exact. Par ailleurs, si on mouille dans le lit d'une rivière ou de décharge d'un havre, il peut se former un trou d'un mètre sous le bateau, rendant le mouillage très inconfortable.·le 29 mai 2020 16:52
27 mai 2020
1

Drôle de notion d'un mouillage correct: Règlementairement celui qui vient mouiller en second DOIT mouiller IMPERATIVEMENT à distance du premier en tenant compte de la zône d'évitement des deux bateaux.
Et si on ne veut pas que le bateau suive l'orientation d'une renverse, on mouille avant arrière ce qui se fait en rivière ou sur une plage pour éviter de se faire repousser par la marée montante.
Si on dispose d'une dérive relevable pivotante on peut très bien en laisser dépasser une partie qui va stabiliser le bateau et va se relever automatiquement sans problème à l'échouage


tangnard:"celui qui vient mouiller en second DOIT mouiller IMPERATIVEMENT à distance du premier en tenant compte de la zône d'évitement des deux bateaux."Ce serait bien si tout le monde faisait comme ça.·le 27 mai 2020 16:47
outremer:Effectivement et malheureusement. Par principe quand je mouille je hisse la boule de mouillage et je note sur le livre de bord l'heure, la position (et le cap de sortie pour dégager en urgence), au cas où. A port man par exemple à l'époque je mouillais toujours proche de la sortie pour garder la sécurité de dégagement. ·le 27 mai 2020 20:15
27 mai 2020
0

Ne pas mettre les problèmes de quilles des centaures au même rang que celles d'un macwester comme le mien. Jouer à saute mouton aux Scilly, y connaît à cause d'un coup de vent à 50 nœuds et moteur inopérant. Le salut est venu avec la marée et l'aide d'un zodiac + des jeunes qui m'ont étalé tout mon mouillage dans la bonne direction, celui resté à bord avait plus mal au ventre que moi à chaque choc. Une inspection à marée basse= ras. ha si, retiré tout un tas de rafia entouré de varech sur l'hélice.


juliusse:Entièrement d'accord avec toi. les centaur sont connus pour ce problème d'échantillonnage au niveau des quilles. Mais des milliers de colvic, cobras, mirages, biloup, macwester, sadler, hunters posent 2x/j depuis des années sans problème.Les seuls cas sur hisse et oh de perte de quille sont centaur et RM. Il y a pas plus de biquilles qui perdent une quille que de catas retournés.Le biquille bashing a un moment ça va bien mais il faut savoir de quoi on parle.·le 27 mai 2020 17:37
27 mai 2020
0

Merci pour ces réponses.
Il s'agit d'un fond sableux sans rochers.

J'ai pu voir un Etap22QR mais même en quille rétractable 0.70m je me demande combien de temps il va tenir le coup quand je vois parfois la force de la mer dans le coin.
Je n'ai pas du tout envie de me rabattre sur un bateau moteur, c'est vraiment la voile que j’apprécie le plus. Quant à la loc/copropriété c'est trop contraignant.
Les places aux ports sont tellement longues à avoir que je serai à la retraite le temps d'avoir une place, je n'ai donc pas vraiment d'autres solutions si je veux naviguer.


Calypso2:dans ta zone les marées de VE descendent au tour de 50cm sur le zero des cartes ...donc avec 70cm le bateau va s'echouer sur 20 cm 5 ou 6 fois par an durant 2h . Sur notre zone de mouillage on a une ligne avec une sonde autour du zero et sur cette ligne il y a 15 bateaux toute l'année .. et on trouve de tout ,du deriveur au petit quillard d'1m de tE ... et il n'y a aucun probleme depuis des années et des années .·le 28 mai 2020 12:16
27 mai 2020
0

Bonsoir. L'étap 22 est à proscrire avec ses 450 kg au cliquet. Je vous invite à venir me voir à Cherbourg, dimanche de la semaine prochaine, je serai au sec en zone technique rien que pour vous faire une opinion de visu en espérant que nous pourront circuler au delà des 100 km.


28 mai 2020
1

Bonjour,

Fond sableux : ok, mais quid du clapot ? si pas de clapot la plupart des biquilles anglais + biloup's conviennent, les catas avec fausse quille également, mais en général on n'est pas dans le même budget !
le pb des quilles rétractables c'est la vis sans fin qui souffre dès que ça tosse quelque peu .

Chaque formule a ses avantages et inconvénients, petits catas habitables, pas nombreux sur le marché et il faut se mettre rapidement à l'abri si le vent monte . DL formule intéressante mais souci des béquilles à surveiller hors saison et mécanisme de remontée de dérive à entretenir. Quillard bonne remontée au près, absence de mécanisme à surveiller, mais béquillage régulier à proscrire sauf cas particuliers et enfin les biquilles anciens avec des perfs décevantes surtout au près .

Il faudra donc prioriser les critères et selon les offres du marché .


28 mai 2020
0

biquilles anciens avec des perfs décevantes surtout au près .

Ça dépend lesquels.


28 mai 202016 juin 2020
1

Juliusse, cite moi les biquilles anciens performants au près de 7à8m ( objet de la demande) et à moins de 5000€ ( kelt8 et Sangria sont dans cette zone de prix ) .

j'ai eu 1 RM 800 très performant mais hors budget pour notre ami .


28 mai 202028 mai 2020
1

Hunter duette. 7m, moins de 5000€ en général, ça tourne autour d'un sangria et d'un kelt 8 a l'aise.
Sinon en un peu plus grand, mirage 28, c'est pas un avion mais en régate je fais jeu égal et dépose régulièrement des Aquila, feeling 850, Puma 29.(réel et compensé)
Hunter pilot 27, ça ressemble à un fifty, mais ç'est pas ridicule en régates outre manche(mais plus cher).
Il doit y avoir aussi quelques sadler dans le lot de bateaux valables. Et il y en a certainement d'autres.
La mauvaise image des vieux biquilles vient surtout du fait que le plus souvent ce sont les bateaux du chauffagiste en retraite qui va à la pêche (je n'ai rien contre les chauffagistes au contraire, c'est juste pour la blague).


juliusse:Et j'ajoute le macwester 27, qui sans être une bête de guerre, n'est pas non plus un veau, loin de là·le 28 mai 2020 15:32
28 mai 2020
0

Bonjour,
oui comme c'est mon premier je ne souhaites pas dépasser les 6-7000€. Car avec tous les achats annexes (sécu., annexe,...) et petits entretiens cela va vite grimper.

Je vais regarder du côté des biloup et peut-être mirage 26 bien que les quilles me semblent vraiment grandes. C'est assez dûr de trouver dans ces prix ^^

Crdlt


28 mai 2020
0

inconvénient des Biloup c'est le moteur HB très lourd ( 50kg pour le yam9.9) à sortir du puits et trop coincé pour l'entretetien, par contre bien habitable à l'intérieur et circulation facile grace au carré dinette déporté . Pour le près hum, pas moins de 55° du vent sans perdre trop de vitesse .

Tu as aussi les Leisure qui ne sont pas des foudres de guerre mais avec des décotes importantes .


28 mai 2020
0

Les leisure, je tourne autour et une fois encore je propose mon macwester et il n'est pas intérieurement comme les autres de plus, je vais remettre un presse étoupe neuf ainsi qu'une bague hydrolube, avec le grutage, c'est un ticket de 500 euros. Hier, j'ai même passé le karcher sur le pont et dans le cockpit.


29 mai 2020
0

Et pourquoi pas un kelt 707? petites béquilles intégrées, j'en connais deux qui échouent depuis des années sur la côte du nord Finistère sur du sable dur, ports pas forcément très abrités.
Et ça rentre dans ton budget.


29 mai 2020
0

Bonjour,

pour le Kelt 707 j'ai cru comprendre qu'il ne faut acheter que ceux qui ont eu leur lest changé pour du plomb, sinon la réparation en chantier coute le prix du bateau . Pour les petites béquilles intégrées aux coffres, beaucoup ne les ont plus . Il y en a 2 dans l'anse abritée oû j'ai mon mouillage en Bretagne sud et ils échouent légèrement inclinés, vu le faible TE .
Entre le 707 et 1 Brio quel est le + performant sous voiles, sachant que le rating HN est + fort pour le 707 ? les 2 semblent similaires du point de vue habitabilité et HSB .


30 mai 2020
2

Parce qu'il y a des zones où ce n'est pas possible autrement.
Soit ça échoue, soit le bateau n'a aucune protection en cas de coup de vent.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (89)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021