quel moment de la marée est il préférable pour sortir d'une rivière ?

en cas de houle entrant dans une riviere, quelle est la periode la plus favorable pour avoir une barre la plus facile possible.

je pense plutot proche de la pleine mer (?) et plutot a maree montante pour ne pas avoir vagues contre courant de maree ?

L'équipage
09 jan. 2014
09 jan. 201409 jan. 2014
5

étale de PM ...

09 jan. 2014
0

Début de jusant si on est sur de son tirant d'eau sinon quand j'étais a arzal en fin de flot. Si on se plante dans la vase, c'est toujours mieux avec un peu de flot devant soi. Dernière heure de flot je dirait mais ça dépends de la distance a parcourir.

10 jan. 201410 jan. 2014
0

Oui, l'étale de PM d'une façon générale.
Mais en dehors de ça, tout est affaire de cas particulier. Cela dépend de la rivière, du bateau, de la houle, de l'expérience du chef de bord et même du coefficient de marée.
Si on a des doutes, le mieux quand même est de consulter les guides nautiques et/ou de solliciter des avis locaux de confiance, plutôt que poser la question de façon générale sur un forum. ;-)

10 jan. 2014
0

Ben tournes pas autour du pot : ta rivière elle est où?
Cdlt
JM

10 jan. 201410 jan. 2014
2

Fiche non remplie, pas de localisation, pas de bateau : question en l'air, comme ça, pour voir ... ou pour faire avancer le schmilblic
:goodbye:

10 jan. 201410 jan. 2014
2

un SDF sans bateau n aurait donc pas droit a ta considération meme s il s intéressait a la voile ?

aurais tu des réponses tres différentes si j habitais a Toulouse, proprietaire d un bateau, plutot que de bretagne habitue a louer des bateaux?

si tu veux voir a qui tu parles il y a des sites pour ca.

merci aux autres pour les reponses constructives

10 jan. 2014
2

Comme on parle de "sortir d'une rivière avec houle entrante"..
Si on a des données de hauteur et de période de houle et du profil du fond de la mer devant la barre, utilisant comme variables les vitesses de courant de l'estuaire, on peut s'approcher d'une réponse sur les conditions de la mer qu'on peut rencontrer -forcément générique mais- avec un bon degré de confiance.
Si les données sont moins précises, il faudra prendre une marge de sécurité plus grande.
SI la profondeur n'est pas critique (genre on ne risque pas de planter la quille dans le fond), ce qui importe c'est souvent beaucoup plus le courant que la hauteur d'eau, donc dynamique du courant d'estuaire (combiné courant de marée/débit du fleuve), plutôt que de heure PM/BM.
.
Si on n'a pas de données de courant de marée, on peut se débrouiller avec des observations, surtout si on voudrait sortir dans l'espace d'un deux jours
.
Bref tout cela pour dire que avec un minimum de données, on peut déjà envisager des hypothèses "toujours très risqué", "moins risqué entre x et y heures", "toujours faisable".

:-)

10 jan. 2014
1

Si tu pars de Pauillac à l'étal de pm, tu es déjà en retard. Cela ne dépend alors plus de l'étal mais de la "force" effective des courants (celui du fleuve face à celui de la mer).
Il n'y a pas de règles sinon celles de l'endroit où tu te situes.

10 jan. 2014
2

l'étale de PM à la sortie est bien mais le problème c'est que si tu viens de loin dans la rivière, par exemple Nantes sur la Loire, tu devras te farcir tout le courant dans le pif et ça peut doubler le temps de la descente et même plus selon la puissance moteur ou la force du vent.
Si le vent est contraire et c'est presque toujours le cas, le clapot devient vite infernal.
Ca dépend donc du point de départ.
En général s'il y a du fond dans l'estuaire (pas comme dans la Vilaine) on descend avec la marée et on guette, si pas de vagues on sort, si des vagues ou vent contraire on attend au mouillage si possible ou dans un port proche pour sortir à l'étale de PM
C'est une question pas si simple que ça dont la réponse dépend du point de départ.
il y a heureusement moins de courant 1 heure avant/après la PM ce qui permet de se lancer sans trop d'adversité.
Bonne balade

10 jan. 2014
0

A l'aube, en sortie de rivière à Ribadesella (Espagne nord), j'ai eu la mauvaise idée de ne pas attendre l'étale de PM (à 1/2h près) pour sortir. Il y avait en fait par endroit une barre et je me suis senti brutalement tomber avec sans doute toucher du fond. Très gros bruit et tout le bateau a sérieusement vibré . Pas de dégat cependant car la dérive de mon DI acier 11T était relevée et le fond fait 1cm d'acier. Il est donc souhaitable de savoir attendre le bon moment

10 jan. 2014
2

Un cours d'eau qui se jette dans la mer c.est un fleuve

10 jan. 2014
2

ça c'est pour les hydrographes dont peu sont en nombre ici.

"En français courant, une rivière est un cours d'eau d'une certaine importance, inférieure subjectivement à celle d'un fleuve2, sans autre égard à son débouché." - wkpda.
Exemple : la rivière d'Auray, qui subit les marée et ne se jette pas dans un fleuve mais dans le golfe du Morbihan (qui est peut être considéré comme partie de la mer).

10 jan. 2014
0

Les Espagnoles ne parlent que de "ria" pour toutes ces rivières.
et je n'ai pas vu de descriptifs espagnols locaux parlant de fleuve à propos de cette petite rivière, La Sella qui dérive d'un torrent pas très éloigné et qui sert de parcours international pour les compétitions de descente en kayak. Petites curiosités locales:
ancienne zône à dinosaures, courte voie ferrée qui ne sert qu'un jour par an(??). station balnéaire typée, Très joli coin.
Beaucoup de ces coins demandent de la vigilence en navigation maritime, surtout dès que le temps devient limite.

10 jan. 2014
0

ça c'est bien vrai, ce qui n'empêche pas de parler de la "rivière de l'Odet.

10 jan. 2014
0

Alors là, la Loire c'est pas une rivière...

10 jan. 2014
0

pas de barre sur le plus petit fleuve de France ... (en normandie) ;-)

10 jan. 2014
0

La réponse est : au bon moment.
:acheval:

10 jan. 2014
0

Salut à tous
Perso j'essaye de me débrouiller pour sortir de la vilaine pendant la marée descendante.
Et pour revenir au port pendant la marée montante.

Ce timing me convient jusque là, sauf une fois ou j'ai mal calculé ma trajectoire et les hauteurs d'eau... je me suis retrouvé à l'étal de BM au milieu de l'embouchure à faire des ronds dans la vase...
moralité, on d'est posé pour manger.
C'était fin septembre 2013 lors des grandes marrées..

Quand j'ai raconté ca à un ami marin, il s'est moqué de moi et m'a confié que ca lui était déjà arrivé... pourtant ca doit bien faire 40 ans qu'il navigue

11 jan. 2014
0

La Vilaine s'envase de plus en plus. Il devient difficile de sortir/entrer sans se poser à marée basse même avec des petits coëf.

11 jan. 201411 jan. 2014
0

Pourtant, avec ce qu'ils lâchent comme eau en ce moment (j'y suis passé hier aprème), ça devrait déblayer pas mal non ?

23 mai 2021
0

ça dépend si tu rentres dans l'Amazone ou dans le Guadalquivir (j'ai fait les deux, à minima), d'où l'intérêt éventuel de savoir dans quelle "rivière" on veut rentrer.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (180)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021