Quel modele de chargeur Victron?

J'envisage de remplacer mon vieux chargeur (ventilo très bruyant)par un chargeur automatique Centaur Victron 12V. Quelle modèle choisir pour un parc de trois batteries de 75 Ah?
Merci pour votre aide.

L'équipage
23 nov. 2010
23 nov. 2010
0

pourquoi victron
il y a aussi bien et moins cher, et cerise sur le gâteau made in hte Savoie

23 nov. 2010
0

Peut être....
chargeurs TECSUP ?

23 nov. 2010
0

Quel modele de chargeur Victron?
Pour une capacité de 3 x 75 Ah, soit 225 Ah le choix moyen serait un Centaur 30 A.

En France par exemple ici : www.uchimata-shop.fr[...]266-12v à 276,52 € T.T.C.

_/)

23 nov. 2010
0

Pourquoi?
Ben j'en ai ras le bol du bruit produit par le...Tecsup actuellement installé sur mon SO33. Certes, il date un peu, mais quel vacarme!!!Et parce que certains d'entre vous ont vanté les mérites des Victro. Rustiques de look, mais aussi sophistiqués semble-t-il.
Sur mon précédent canot, il y avait un Cristec (très silencieux).Dans cette marque, il en existe deux ou trois modèles sans ventilateur.
Merci Tililkum pour l'info et le site que je connaissais déjà puisque ce sont des techniciens d'Uchimata qui ont installé récemment un pilote auto à mon bord.

23 nov. 2010
0

la principale différence
est que le phoenix à un mode veille soit 4 phase de charge contre 3 pour le centaur.
Le phoenix peut également être commandé par un tableau déporté, pratique si le chargeur est au fond d'un coffre (ventilé). La commande déporté permet en plus de limiter la puissance absorbée, dans le cas ou le chargeur est alimenté par un petit groupe ou une prise de quai à puissance limitée, par exemple.
Le phenix est équipé d'un ventilateur qui régule sa vitesse en fonction de la température de l'électronique, à pleine charge par temps chaud il est supportable par nuit calme, mais tout juste !
Son bruit est comparable au bruit du compresseur du frigo.

24 nov. 2010
0

Gilles a parfaitement répondu
à la question, en complément un c/c d'un article de mon site pro :

[i]Il existe une multitude de marques de chargeurs, des meilleurs aux pires, le prix n’étant pas le principal critère de choix !
Récapitulatif de ce qui existe en marine :

  • Le "basique" d’il y a trente ans, qui fonctionne sous une tension de sortie unique en général de 13,8 volts pour une installation 12 volts, tension trop basse pour charger rapidement et efficacement mais trop élevée si branché 24/24. Ces chargeurs ne semblent plus être commercialisés, même s’il en reste beaucoup en service sur des bateaux un peu anciens...

  • Plus moderne : le chargeur trois étapes "première génération" :

-- la première étape dite "boost" délivre l’intensité nominale jusqu’à atteindre la tension de consigne, par exemple 14.4 volts.

-- La deuxième étape dite "absorption" maintient la tension de consigne en diminuant progressivement l’intensité jusqu’à atteindre en général 10% de l’intensité nominale.

-- A ce stade le chargeur passe en tension dite de "floating", aux alentours de 13,6 à 13,8 volts, batterie chargée ou non.

  • Encore plus moderne : le chargeur trois étapes mais de "seconde génération"... plus intelligent !

-- Ce dernier fonctionne à peu près de la même manière que le précédent, mais au lieu de passer en "floating" en tenant compte de l’intensité, il le fait sur un temps déterminé d’usine, en général 4 heures, ce qui permet de "terminer " la charge avant de passer en mode "floating... à condition que le chargeur soit correctement dimensionné pour la batterie à charger.

-- Les plus perfectionnés sont équipés en plus d’une sonde de tension qui mesure celle-ci aux bornes de la batterie, ce qui permet de compenser la chute de tension de la ligne, et d’une sonde de température qui pemettra au chargeur d’ajuster la bonne tension à appliquer en fonction de la température de la batterie.

  • La dernière génération : le chargeur quatre étapes...

-- Les trois première étapes sont les mêmes que pour les chargeurs de seconde génération, boost-absorption-floating, mais considérant que la tension floating longuement appliquée à une batterie (plusieurs semaines) maintient un léger bouillonnement de l’électrolyte, ce qui fait inutilement consommer de l’eau et corrode les plaques prématurément, les fabricants ont inventé la quatrième étape.

-- La quatrième étape dite "de veille" consiste à réduire la tension au dessous de celle de floating, en général à 13,2 volts (à 20°C) durant quelques jours, en général une semaine.

-- Mais comme cette tension qui préserve la batterie est insuffisante pour la maintenir parfaitement chargée, le système repasse par les étapes boost-absorption-floating durant une heure avant de repasser en veille.[/i]

Le lien de la source... commerciale en MP. ;-)

_/)

23 nov. 2010
0

Centaur ou Phoenix?
Certes, on passe du simple au double ou presque côté prix, mais qu'apporte de plus un modèle Victron Phoenix par rapport au Centaur de la même marque? Une idée Tilikum?
Merci.

24 nov. 2010
0

Hum...
[i]Son bruit est comparable au bruit du compresseur du frigo.[/i]

En fait, ce n'est pas le compresseur qui fait du bruit, mais bien le ventilo ! ;-)

_/)

24 nov. 2010
0

bonsoir Fred
Ce modèle serait donc un chargeur 3 étapes. Il a l'air correct ainsi que le prix moins 5% pour commande par internet. L'encombrement me conviendrait bien pour le placer en lieu et place de l'ancien. J'ai une batterie moteur 75 ah et en servitude deux de 140 en parallèle. Selon Pascal 11 il est silencieux, produit français, etc ... qu'en penses-tu stp. Merci d'avance www.tecsup.fr[...]L211000

24 nov. 2010
0

Comparaison ...
Il y a 3 éléments un peu plus subtils qu'on oublie souvent de comparer quand on a à choisir un chargeur:

1° le plus important : a-t-il ou non une sonde de température pour corriger la tension de boost-bulk ? La correction est de 20 à 30mV/°C, ce qui est énorme quand on passe de l'hiver 0° à l'été 40°, donc 0.12V de correction

2° avoir 3 étapes de charge c'est bien, mais l'algorithme de pilotage (qui calcule la durée des 3 étapes) peut être excellent ou très mauvais ... Et ça on ne le sais jamais avant de l'avoir testé, et constaté une faible durée de vie de ses batteries, ou avoir l'avis d'un utilisateur chevronné ayant testé.

3° a-t-il ou non une connexion de mesure de la tension de batterie indépendante du câble de puissance ? Ce n'est pratiquement jamais le cas sur les chargeurs à coût faible ou moyen.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (193)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021