quel coût pour stratifier la coque et la quille de mon mousquetaire?

bonjour a tous. Une question... quel budget pour stratifier en epoxy la totalité d un mousquetaire de 68? resine, fibre, gelcoat? j aimerais avoir une idée et des conseils si quelqu un a deja fait ce genre de chose sur ce bateau. vais je vraiment prolonger la durée de vie de mon bateau?

L'équipage
17 déc. 2012
20 déc. 2012
1

Bonjour,
Dèjà,quel est l'état de ta coque ? Il faut que le CP soit complètement mis à nu : grattoir de préférence et surtout bannir les décapants chimiques qui laissent toujours des traces dans les fibres du bois .
Ensuite le CP doit être absolument sain et sec sinon tu enfermes l'humidité dans le bois.Remplacer toutes les parties "tendres " ou douteuses.
Pour ma part je strafierais à l'époxy (jamais de polyester sur du CP ) un bibiais sur les bouchains et ensuite je ferais une imprégnation époxy de la coque - deux couches au moins...
Idem pour le pont une fois TOUT l'accastillage démonté , les parties douteuses remplacées et le chant des trous généreusement gorgé d'époxy.
Je sais que SICOMIN fournit plusieurs types de résine selon l'usage que l'on veut en faire , le mieux serait de les contacter.
Si le travail est bien fait cela prolongera nettement la vie de ton bateau. Par contre au moindre éclat du revêtement epoxy il faut tout de suite sécher et reprotéger.
Bon courage.
Jean

20 déc. 2012
0

tout a fait d'accord avec Guillemot , stratifié un bateau bois de 1968 c'est le condammer à mort autant le bruler (j'exagere)

on stratifie un bateau neuf qui n'a jamais mi sa quille dans les elements apres il est trop tard le cp est humide et cette humidité va resté prisonniere et va pourri le bois à la vitesse grand V

et c'est ainsi que la grande majorité de ces bateaux ont disparu , apres avoir été stratifié pour cacher leurs misére ..

s'il y a des éléments pourri ,une seule solution qui vaille :on les remplace

2

sauf erreur de ma part, Penduick 1 n'a pas été plastifié;
Tabarly a construit une coque en polyester par dessus et a ensuite enlevé l'intérieur. Quelqu'un confirme ?

Hubert, de Cherbourg

20 déc. 2012
0

mea culpa

20 déc. 2012
0

il y a pourtant plusieurs exemples de coques bois "plastifiées" qui n'ont survécu, non?

Y avait un bateau, entre autres, assez connu et pas mal vieux qui a je crois subi ce traitement : Pen Duick, 1er du non. Mais peut être me trompe-je

20 déc. 2012
0

absolument le vieux Penduick a servi de moule à l'actuel qui est en polyester

09 jan. 2013
0

confirmé

20 déc. 2012
0

Belle erreur, nico !

après avoir coupé en deux la pièce de quille de ton bateau, tu va enfermer de la flotte dans du bois de 45 ans d'âge !

la quille du mousquetaire est un mixe de bois plein et de fonte.
pointe ta lame de couteau dans le massif de quille et tu te rendras compte qu'il est saturé de flotte à coeur.

l'intérieur du puits, qu'il faudrait traité aussi est innaccessible.

nulle joint de quille, d'ailleurs, entre ce massif en bois et le fond de la coque, ainsi que la fonte.

ne serais-tu pas en train de signer l'arrêt de mort de ton bateau ?

20 déc. 2012
0

Bonjour , d'accord avec Guillemot.....j'ai eu un Corsaire dont le puits de dérive était pourri......( à reconstruire ), le puits .... les cotés des caissons arrière , pourris par l'eau de pluie qui a séjourné dedans ......les resèrves de flottabilité , à l'avant , une champignonnière....

La strat doit être réservée à des matériaux neufs...sinon c'est une dépense inutile......bon courage.

20 déc. 2012
0

j ai percé mon puis vraiment loin de la quille et je n ai pas coupé la totalité de la largeur de la piece de quille. mon bateau est doté d une jupe, ce que je n ai jamais vu sur un mousquetaiRe. le boIs que j ai coupé est tres tres dur et sec, aucune trace d humidité.

20 déc. 2012
0

je pense qu'un bon compromis, c'est la stratification des bouchains et liaison en tout genre.
A condition bien sur que le bois soit bien sec, à coeur.
Ce qui semble le cas du Mousquetaire de Nico.

20 déc. 2012
0

J'ai oublié ceci : une fois le bateau entièrement décapé , faire pratiquer un contrôle d'humidité avec un appareil genre TRAMEX mis en oeuvre par un pro . Quitte à investir dans une protection , autant mettre le maximum de chances de ton côté .

0

bonjour
au risque de décevoir, je vais être catégorique : NON

si tu veux plastifier c'est que le bateau est déjà mur.

sous la plastification la pourriture va s'accélérer, le polyester va se décoller très vite.
L'épaisseur de polyester ne suffira pas à assurer la tenue de la sructure, sauf à refaire une vraie coque par dessus, or les formes développables du mousquetaire ne s'y prêtent pas, il y a aura un manque de rigidité du bateau (et ce serait un travail énorme).

Deux solutions seulement :
1) poubelle
2) réparer en contreplaqué de qualité (toi ou le gars à qui tu l'auras donné)

désolé

Hubert, de Cherbourg

20 déc. 2012
0

j ai deja decappé entierement ma coque et mis a part les sorties d eau de pont ou le cp etait pourris je n ai pas trouvé de mauvaises zones sous la ligne de flotaison. on m a conseillé de stratifier a l epoxy pour consolider ma coque donc j ai envisagé cette solution. maintenant si plusieurs couches de peinture suffisent, j en suis ravis. quand a mon puis je vais neanmoins le stratifier a l epoxy. mon objectif n est pas que mon bateau refasse 50ans, je ne suis pas assez fortuné pour entreprendre une reprise totale de celui ci. quand je l ai acheté il etait sur l eau et le peu qu il y avait dans la cabine etait de l eau douce. s il tient 10 ans j en serais ravis car mon but est de prendre mon pieds pour pas trop cher. merci pour vos conseils a tous

20 déc. 201220 déc. 2012
0

ps: si il finit par le fond (sans moi) , ça me fera des souvenirs a raconter

20 déc. 2012
0

2eme ps: si ce qu on dit est vrai, les caravelles de mr Colomb etaient dans un triste etat avant son départ et pourtant aujourd hui on mange mac do lol. comme quoi...

20 déc. 201220 déc. 2012
0

Arrêter d'être catastrophiste, il y plein de Muscadets stratifiés qui continuent leur vie sans problème.
La stratification demande d'abord d'être très bien réalisée et c'est souvent là que le bas blesse.
Ne s'improvise pas pas stratifieur qui veut.

Strat ou pas, l'infiltration d'eau est rédhibitoire pour le cp.
Pour le cockpit, par exemple la strat est même très fortement conseillée.

20 déc. 2012
0

j ai travaillé quelques mois sur un chantier navale a benodet et j ai donc eu l occasion de faire un peu de strat epoxy ce qui ne changeait pas vraiment de ma formation de base en tant que sculpteur statuaire decorateur qui consiStait parfois a faire des moules et moulages en polyester. c est qu aucune de mes sculptures n etait destinées a naviguer sur l ocean ! mais bon l idée de stratifier mon rafiot ne me faiSait pas peur maiS maintenant je crois qu il serait plus sage de choisir une autre methode. donc que me conseillez vous miS a part une strat epoxy? peinture? goudron? mes clous se voyaient sous l ancienne peinture mais l aureole noire qui les repere est minime malgré l age du bateau. en gros je fais quoi?

20 déc. 2012
0

si le bateau était parfaitement sec depuis des années, une strat légère epoxy serait bien ...

si les coutures sont pas ouvertes, si les clous pas rouillés,
alors cycle peinture, épicétou ...

20 déc. 2012
0

ce bateau a eté rustiné un peu partout, un ancien proprietaire que j ai retrouvé etait tres surpris d aprendre qui flotait tjrs... plusieurs fois j ai envisagé de faire un barbecue geant dans mon jardin tant j ai peiné a le decaper. il a eté noir, vert, rouge, jaune... bref c etait du cache miSere partout mais surtout au niveau du pont et au dessus de la flotaison. je repete, il etait sur l eau a l achat et pas d eau de mer a bort. les jointure de quille ont l aiR bien serrées et mis a part un endroit ou une feuille de cp s est barrée et les clous qui se voient la coque a l air saine et costaud... si je le peint je sais que mes clous se verrons. je l aime mon bateau mais... c est un casse tete de le remettre en etat correct a moindre cout

0

tu as l'air motivé, fonces ! mais fais plutôt une restauration en CP partout où c'est nécessaire, le travail du bois est un plaisir.

Le contreplaqué pourri c'est traitre.
J'avais il y a longtemps acheté un vaurien dont le pont avait été refait.
Mais en mer je le trouavais souple ... un jour alors qu'il était sur sa remorque je vois une tache noire en dessous, j'y vais pour enlever ce que je pensais être une tache de goudron : j'ai passé le doigt au travers du bateau !

découpe totale du fond (sur un vaurien il ne reste pas grand chose quand on enlève le fond !) deux plaque ce CP acajou et deux semaines après il voguat bien rigide.
Pour un mousquetaire ce sera un peu plus long ... mais cela vaut la peine et il y a ici plusieurs membres qui ont fait une reconstruction complète qui ne demandes surement qu'à aider.

Hubert, de Cherbourg

20 déc. 2012
0

Bonjour à tous. Nico, à défaut de strat, si ta coque est vraiment bien décapée et sèche, tu peux faire une imprégnation d'époxy (compter environ 4 litres, soit à peu près 80 euros) avec ensuite une sous couche spéciale époxy encore 80), un brai vynilique (dans les 50) puis l'antifouling sous la flottaison et au-dessus, tu remplaces le brai par une sous couche pour polyuréthane puis 2 ou trois couches de laque. Evidemment, tout celà a un doût... Sur les têtes de pointes, il faut les décaper totalement (tournevis afûté, petit cable dans un mandrin de perceuse ou disque "dremel") puis un bon primaire. Par ailleurs, je rejoins totalement l'avis selon lequel, la règle avec le bois c'est de remplacer les parties pourries par des neuves (de plus ça permet de se familiariser avec les assemblages, mais d'après ce que je comprends, ce n'est pas un problème pour toi). Concernant l'aileron porte-lest, aucun intérêt à le traiter époxy : le mieux est d'attendre qu'il sèche, s'il n'est pas pourri, puis de le repeindre, attention cependant aux boulons qui le traversent de haut en bas et retiennent le lest, il peut être nécessaire de les changer (je connais un gars qui a retrouvé son lest au fond du port, le bateau flottait très haut et a failli chavirer quand le patron est monté à bord !) Pour terminer, perso, je n'aurais pas coupé la quille -ou une partie de celle-ci- pour mettre un puits moteur... A ta disposition si tu as besoin de conseils supplémentaires.
François
PS un mousquetaire avec une jupe... Etait-il rallongé aussi, avec une étrave droite? (j'ai connu un gars qui avait fait subir d'importantes modifs à son bateau, c'est le moins qu'on puisse dire...)

20 déc. 2012
0

Je ne sais si cette réponse à déjà été donnée, moi je traiterais à l'époxy...
Une stratification sur un bateau qui n'est pas neuf risque de créer des poches d'eau invisible qui vont détruire tes bois en douce, et quand tu découvriras le danger, il sera trop tard !

20 déc. 2012
0

Merci françois. oui mon mousquetaire a bien une jupe ce qui le rend encore plus beau et jusqu a present je n en ai pas encore vu en photo. d ailleurs je tacherais d en mettre une pour te montrer. concernant l aileron porte lest... je ne vois pas trop de quoi il s agit a vrai dire... c est surement le prolongement de la piece de quille qui englobe la quille j imagine?

20 déc. 2012
0

En fait la quille d'un bateau est la pièce maitresse qui va de l'étrave au tableau arrière. Sur le mousquetaire elle se trouve à l'intérieur du bateau et les bordés de CP sont collés et pointés dessus (par-dessous, en fait) Pour protéger les chants, il y a une contre quille, visible de l'estérieur du bateau, c'est une planche de 15 mm d'épaisseur et dont la largeur varie de 10 cm à l'avant à plus de 20 cm au milieu du bateau, pour revenir à 18 cm environ au tableau arrière. En dessous de tout ça, la grosse pièce de bois verticale est l'aileron porte-lest, prolongé sur l'arrière par la partie immergée du puits de dérive. Voili voilou, je crois n'avoir rien oublié...
Bon courage.
PS le mousquetaire auquel je pensais s'appelait "Anita" je crois... le plan de voilure avait aussi été modifié.

20 déc. 2012
0

merci pour ces eclaicissements françois. j ai bien compris. comme je l ai deja dit , j ai deja percé ma piece de quille sur une trentaine de cm de longueur et une 15aine de largeur. j ai constaté le principe de construction dans cette erreur... sur cette piece d environ 4cm d epaisseur en acajou je pense, j ai malheureusement atteint le cp qui etait enfoncé dedant. ma question est la suivante: que pourrais je mettre pour proteger ces chants maintenant a nu a l habrit de l humidité avant d attaquer les parois du puis en cp marine que je strat en epoxy? je suis un peu confus dans ma representation, j espere que tu comprends...

21 déc. 2012
0

Là, pas d'hésitation : tu leur fais boire le plus de résine époxy possible. Puis je te conseille de les protéger par des lattes (sipo ou similaire) dont le rôle sera de servir de "martyr" afin d'encaisser les inévitables chocs qui seront engendrés par la manutention du moteur. Ces martyrs pourront être seulement collés à l'époxy, sans vis, ainsi en cas d'usure, un coup de rabot et tu remplaces. Je mettrais des lattes de 40 mm de large en bas sur le pourtour intérieur du puits. Pour l'épaisseur, à mon avis environ 10 mm, à toi de voir la place qui te reste.
Au fait, ton mous c'est un club ou un standard (roof bois ou polyester), quel constructeur ?
Dernière question, ton puits, tu comptes le faire à l'atelier puis le poser ensuite ou tu le fais sur le bateau ? J'opterais pour la première solution...

22 déc. 2012
0

salut François. En fait oui je pense fabriquer ce puis sur place ( mon bateau est bâché dans mon jardin hélas). j avais donc dans l idée de saturer l épaisseur de son trou en époxy puis de monter mes cloisons en cp marine que j aurais au prealable vissées inox dans cette fameuse epaisseur jusqu a un peu plus haut que mon pont cockpit.( le tout entierement stratifié et a une bonne temperatrure).
Concernant le dessous du bateau, j envisage de fixer une bonne cale en massif qui vienne reprendre et proteger justement le contour de mon puis sur lapiece de quille et j avais dans l idée de lui donner a cette planche une forme carrenné ( trempli inversé si on veut) qui dévierait legerement , ce qui éviterait une perte de vitesse du bateau ainsi que les chocs et bruit qu auraient du faire je pense les arrivées d eau dans le puis. De plus je pense reprendre des renforts sur l arrivée du bloc "puis" au niveau du cockpit et mon moteur ne devrait pas etre fixé sur un des montants de celui ci mais sur une chaise hb qui me permettra justement de le basculer dans le bateau. cela evitera toute vibration qui pourraient détériorer mon fameux puis et permettra a l embase de mon moteur de prendre un peu l air en mes absences. Mon idée te parait elle jouable? mon martyr serait en fait ma surepaisseur carenné de piece de quille...

22 déc. 2012
0

ps: je prend énormément de plaisir malgré la fatigue accumulée après mes longues journées de boulot a endosser mon bleu de travail et avancer sur ce bateau. je peux rester des heures parfois sur mon pont ou dans ma cabine a cogiter tels ou tels travaux qui embelliront mon " ile aux enfants". je suis ambulancier alors le travail manuel me détend et je me dis qu un jour viendra ou je pourrais être fier de moi et de toutes ces heures passées a bouffer de la poussière. J ai conscience de l importance de la fiabilité nécessaire a ces travaux et je sais a quel point tout mon travail va néanmoins souffrir rapidement des éléments liés a l environnement marin mais bon... C est un peu comme retaper une maison, quand on a fini un coté, il est temps de reprendre a nouveau l autre... je suis papa séparé, j ai mon ptit loup tout les we depuis un moment et je tiens vraiment a lui faire découvrir a mes côtés cet univers qu est le bricolage et surtout aussi les plaisirs simples d une balade découverte a la voile ( d ailleurs papa noël lui reserve a 8 ans une belle caisse a outils) . je gagne peu et toute cette restauration me coûte chère mais voilà... " La mer est un pays desert ou la magie s opère a peine quitté la terre" comme le disait un chanteur que j adore alors faut qu on vive ça tous les deux un jour quoiqu il arrive! je remercie tous ceux qui me conseillent et me permettent de peaufiner mes connaissances dans ce domaine qu est le bateau bois. vu l ampleur des travaux, je crois que je ne suis pas prêt de quitter HEO

22 déc. 201222 déc. 2012
0

Je comprends d'autant mieux le plaisir que tu éprouves à bosser sur ton mousquetaire que j'ai vécu cela moi aussi durant 4 ans et demi! Mon bateau m'a donné autant de satisfactions pendant les travaux de restauration qu'en navigation, et c'est beaucoup mieux lorsqu'il en est ainsi, la qualité du travail ne peut qu'y gagner. Par contre il ne faut pas hésiter à se renseigner avant d'attaquer chaque étape (un ouvrage de référence : le Hors Série 27 de Loisirs Nautiques rédigé par l'architecte Jacques Villenave. Pour moi, cela fut une sorte de bible, mais il n'est pas réédité je le crains... Essaye quand même de le trouver). Concernant la fixation de ton puits sur le bateau, tu devrais t'inspirer de celle du puits de dérive au lieu de visser/coller les parois verticales du puits directement sur ta découpe de quille. (un schéma scanné de ce que tu penses faire me permettrait de mieux de conseiller... Et de te répondre en dessins, moi aussi). Le "carénage" dessous ne peut pas nuire, par contre, si ton moteur est un arbre long, ce que je suppose, tu ne pourras pas le basculer sur sa chaise, d'après ce que je comprends, tu devrais vérifier avec les cotes exactes.

22 déc. 2012
0

merci... j ai bien une solution mais elle m obligerait a agrandir encore plus la longueur de mon trou dans la piece de quille... je sais pas trop... et puis la ou j ai encore fait une erreur c est dans sa largeur... et oui en tournant le moteur pour le descendre dans le puis pour l instant , pas de problème... mais bien droit, l helice est trop large... donc la ça passe plus. le truc bête... 3 possibilités s offrent donc a moi: soit j elargis mon trou avec la certitude d affaiblir encore plus ma piece de quille, soit je meule legerement mon hélice afin de diminuer son diametre, la surface de ses pales ,soit je laisse l embase de mon moteur constamment sous l eau et a la rigueur je demonde l helice pour sortir le moteur l hiver en le béquillant. ( mais bon, vu la proliferation d algues et l electrolyse j hésite) .. je n ai pas cogité assez, j ai omis le fait que je ne pourrais faire descendre mon moteur bien droit a cause des parois du puis... qu importe, j aime résoudre les problèmes... quant au systeme de la chaise et vu que c est un arbre court, faudrait que je mesure mais je suis pas sur qu il me manque bcp de longueur dans le trou pour le lever car c est une chaise de levage pas une chaise qui bascule le moteur( elle le ramene en avant mais en le laissant verticale) . concernant ta revue, je vais voir si je la trouve sur le net. concernant aussi la construction de mes parois en cp: je ne vois pas comment je peux faire sans visser et stratifier celles ci ailleurs que sur le pourtour de mon trou( d ailleurs, encore un probleme supplementaire: l epaisseur de mon cp va encore diminuer les dimensions du trou gggrrr

22 déc. 2012
0

je l ai trouvé sur le net... 100e en occasion sur amazon... du grand n importe quoi... une revue a ce prix la aussi instructive soit elle c est du délire... dommage

22 déc. 2012
0

50e sur le bon coin si ça interesse quelqu un... periode de noel , c est trop cher pour moi

27 déc. 2012
0

bonjour

je viens de trouver ça si ça peut t'aider ...

www.voilesdantan.org[...]ion.pdf

c'est assez instructif je trouve

09 jan. 2013
0

merci

09 jan. 2013
0

pour les chants du puit, pourquoi ne pas les faire en epoxy chargée ? si le bois est sec, dégraissé, déjà rempli d'epoxy cela devrait tenir . quand à la ligne de quille, je ferais comme une trémie dans un plafond pour tenter de rattraper le coup.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (131)

mars 2021