Quel coef de sécurité pour passer sous le vent d'un obstacle ?

Quel coefficient de securite prenez vous pour passer sous le vent d'une falaise, ou d'un gros navire marchant, ou une digue ?
Je prends 20 mais je ne sais plus d'ou je tiens cette valeur.
Pour une falaise de 60m , 6020 je passe à 1200m au plus pres.
Pour un gros Navire 40m de haut ,
20 je passe 800m au plus pres
Pour une digue de 6m ,* 20 je passe à 120m au plus pres.
Quel coef prenez vous? Vos experiences.
Qui aurait connaissance d'une abaque , Hauteur/Distance/Vent/ nombre de Raynolds
Afin de regler son propre coef de prerturbations, ou decider de se derouter.
Merci d'avance

L'équipage
03 oct. 2013
03 oct. 2013
18

tu fais de la voile ou des mathématiques fondamentales???!!!!!
:lavache: :lavache: :lavache: :tesur:

03 oct. 2013
32

Reynolds est un nombre sans dimension qui apparaît naturellement en adimensionnant les Équations de Navier-Stokes ou :
Re = VL/v
(avec
V - vitesse caractéristique du fluide [m/s]
L - dimension caractéristique [m]
v - viscosité cinématique du fluide)

Donc pour la Digue, je dirais une fois et 1/2 l'épaisseur d'un parre-battage.
Pour le gros navire, tout dépends si je suis prioriaire.
Quand à la falaise, pas en période de nidification!
Olivier

03 oct. 2013
16

Le chenal d'accès à l'avant port de Cherbourg fait 50 mètres de large et est encadré par deux digues de 10 mètres de haut environ (à marée basse) : que me conseilles-tu comme manœuvre ? Je tiens évidemment à rester "en sécurité" !

03 oct. 201303 oct. 2013
3

La/les formules ont été données là:
www.hisse-et-oh.com[...]8-9-bft
par 0491472506

Je l'ai d'ailleurs affichée à ma table à carte, car elle est essentielle.
C'est d'ailleurs étonnant qu'elle ne fasse pas partie des documents obligatoire à bord, pour toutes les navigations un peu sérieuses.
Qu'en penses-tu Olivier ?

Quant au chenal du port Cherbourg, l'architecte qui l'a conçu était un incompétent notoire.
Il est évident qu'il est inaccessible à tout voilier qui veut rester en sécurité.
Une seule solution...faire demi-tour.

03 oct. 201303 oct. 2013
3

Papy-jame si tu veux parler de dévent (ta formulation un peu maladroite déclenche une moquerie excessive a mon gout de nos petits camarades)
50% du vent a 10 fois la hauteur
vent non perturbé plutôt a 30 fois la hauteur.
en passant a 20 fois la hauteur tu as un bon ratio détour/perturbation.
obstacle bien net c'est plutôt moins que ça le flux se rétablie plus vite. (plutôt 20 h)
obstacle semi dense arbre diffus, façade maison, etc ... le flux est long a se rétablir proprement (plutôt 30 h)

03 oct. 2013
0

c'est effectivement une question intelligente qui a bien sa place sur ce forum,le bateau(aspiré) par un grand voilier a la nioulargue avec un mort en est un ex. ,a l’époque ca m'a appris ce phénomène.

03 oct. 2013
0

@Oliv44 Je me demande si tu as navigué autrement que sur internet: Prend un voiler. Passe sous le vent d'un de ces tanker stationné au large à port la Nouvelle avec le coef1. Donc à 40m sous son vent par Tram.Et tu reviens nous dire ton avis. N'oublie pas d'enfiler une combi et ta vhf.
@Sailoturn22 : Au coef 10 à t'on le encore risque d'une risée à contre ?
@Lofaba : ton experience est interessante ? tu n'est pas toujours sous le vent, le cas echeant comment ça se passe ? comment positionne tu tes voiles si ça turbine ?
Pour les Kite je crois que la secu c'est 30mini, et en planche 20 et le bon retablissement du flux serait plus proche de 100.
50% du vent à 10 oui, mais qu'en est il des turbulences ?

03 oct. 2013
0

risé a contre à 10 je ne pense pas - mais évidement l'air est assez turbulent.
la risé a contre je dirais moins de 5 h
les valeurs que je donne sont pour un relief.
dans le cas d'une flotte de bateaux, planches, etc (kite je ne sais pas du tout) c'est bien plus que 30 h pour retrouver un flux vraiment clean. C'est incroyable l'effet Hachoire d'une flotte de bateau sur le flux.

03 oct. 201303 oct. 2013
1

@Lofaba et @ Koala
Vous avez raison, pour Cherbourg, j'ai donné! Je comprends d'ailleurs pas que c'est militaire comme port... ou peut-être est-ce justement fait exprès! (faut dire que les Anglais n'étaient pas loin). Du temps ou l'équipe de Passion faisait ses entrainements régate en rade, il était pas rare de les voir sous spi alors qu'avec les turbulences, on était au près dans la petite rade ou le vent y est encore plus fort à cause du goulet !
La sortie de la petite rade est particulièrement pas évidente. Mieux vaut avoir un bon moteur pour s'aider dans le passage. Et quand un Ferry se présente en rade, ne pas chercher à sortir de la petite car le vent peut alors brusquement passer au sud et vos drosser sur la jetée Ouest.
Une fois passé dans la grande Rade, par vent fort, il vaut mieux bien choquer du hâle bas pour permettre à la voile de se vriller (devers) car on y est travers que l'on soit dans un coup de vent de NE (plutôt hivernal) ou de SW. Avec les "rouleaux" d'air (quand il y a de la brume de marée on les visualise très bien) à être trop prés des digues il est pas rare d'avoir le haut qui porte sur tribord alors que la bôme "lance" furieusement sur bâbord (mât à 15m). Attention les têtes.
De plus les entrainement d'hivers ne se font pas au fond le la partie Est, surtout avec les Ferry a quai, il y en a plusieurs qui ont déboulé là sous spi (affalage tardif) et se l'ont pris en pleine façe en passant brutalement bout au vent.
Une célèbre voilerie locale à fait fortune comme ça, elle en a réparé un paquet des spi! Du yacht club on a une vue imprenable et la cloche retentis à chaque fois que cela arrive!
.
D’ailleurs, a bien y réfléchir, les militaires doivent affectionner ce genre "d'effets naturels" puisqu'il en va de même avec le Goulet de Brest ou ça "turbule" fort! mais aussi les effets de l'ile de Groix avec un coup de NW devant Lorient. Pour Toulon, je connais moins... vous avez des retours?

03 oct. 201303 oct. 2013
0

:tesur: :tesur: :non: :lavache: :lavache:

04 oct. 201304 oct. 2013
7

Bien.
Les meilleurs choses ayant une fin, hélas, il est temps de lever le voile sur tout ça. Bien sûr Viking35, tu as parfaitement raison, il n'y a pas plus de variation de vent en petite qu'en grande rade, Cherbourg est un parfait abri, même par coups de vent de NE, tout comme Brest, Lorient, et Toulon...
Quant à avoir le haut qui porte dans un sens et le bas dans l'autre...
Ni les vidéos postées par moi-même n'ont de rapport avec le sujet du post, mais elle illustrait bien. Plus c'est gros...
Il n'existe pas non plus d'abaque ni de formule alambiquée pour mesurer le dévent d'une côte, d'un cargo fût-il au mouillage ou en route... quant à une digue...
Tout ceci s'est monté fortuitement de fil en aiguille avec certains de mes petits camarades pour tourner en dérision (oui, c'est pas bien!) la question initiale de ce post qui ne manque pas d'une certaine absurdité. Papy_Jame ne se prive pas pour donner des leçons tout en précisant par ailleurs qu'il débute, il ne se gêne aucunement pour te "pourrir" un post alors que tu fais l'effort de lui répondre le plus simplement du monde pour l'aider dans sa démarche, il assène et developpe des théories farfelues, voir dangereuses si elles sont prises au pieds de la lettre par des lecteurs débutant, et enfin il cultive sur de nombreux fil les images chocs et les expériences extraordinaires (ici même des perles sont apparues).
.
Il nous a donné là matière à laisser libre cours à l'exagération à notre tour. Et il est vrai que l'on (je) ne s'en est pas privé, mais ce n'était pas concerté. En même temps, des post ici et là donnent des indices sur la véracité de nos propos et sur notre amusement.
Maintenant, je vois que certains d'entre vous se posent des questions quand à nos dires... j'en ai prévenu certains en MP, mais voici venu le temps de nous découvrir: TOUT CE POST EST COUSU DE FIL BLANC
Merci à mes petits camarades pour leur humour.
Méa culpa à ceux qui y ont cru.

04 oct. 2013
2

Pour y avoir navigué fréquemment depuis 1967, je croyais connaitre un peu Cherbourg... Mais je découvre, à lire Oliv, tout ce à quoi j'ai échappé!
Que ces normands sont inconscients de naviguer aussi dangereusement!

Je ne nierais pas qu'il existe des turbulences liées à la navigation immédiate à proximité des digues mais rien de bien méchant.
Je connais pire ailleurs... Granville, La Rance, Lézardrieux. Cela n'empêche pas le Tour des Ports de la Manche d'y courir des parcours bananes avec 115 voiliers ou les Cherbourgeois de régater en rade tous les mardis soir...

04 oct. 2013
0

Excellent !!! :bravo:

01 fév. 201401 fév. 2014
0

@Oliv 44
Quand tu dis "quand un ferry arrive, ne pas sortir de la petite rade car on risque si le vent passe sud de se faire drosser sur la digue du large" .... Qui est Distante d'un mille ....
Ou bien "il faut un bon moteur pour sortir de la petite rade" j'espère que c'est de l'humour !
Mon fiston qui est moniteur sort avec ses optimistes en petite et grand rade même par vent plutôt fort et les optimistes n'ont pas de moteur.
Il manque une ou deux binettes dans ton message ! On risque de le prendre au premier degré !

OK ! Je viens de lire tes messagers suivants : bravo ! J'ai bien rigolé !
Ce doit être le mauvais temps ambiant qui me rend le cerveau lent, et en plus je suis sous le vent de la maison du voisin, c'est terrible, mon écran vient d'empanner deux fois !

@papy-jame
Bien sur que sous le vent d'un obstacle c'est turbulent : si tu es au trapèze sur ton 5o5, tu met la main sur la poignée du trapèze, et sur un croiseur cela peut aller jusqu'à débrancher le pilote entreprendre la barre à la main, tout cela est normal et gérable'.

03 oct. 2013
1

Je crois qu'il y a un bon début de réponse dans une des 2 livres de J Y Bernot ... Mais comme je ne l'ai pas ici avec moi, je ne peux pour l'instant en donner la référence exacte.

03 oct. 2013
1

nan mais quel fun-boy....

"Prend un voiler. Passe sous le vent d'un de ces tanker stationné au large à port la Nouvelle avec le coef1. Donc à 40m sous son vent par Tram."

Alors, passer sous le vent à 40m d'un "supertanker" avec +35nds établi ... mais qu'est ce que tu fous là???

contrairement à la voile légère, les croisiéristes développent leurs sens marin... ils commencent par prendre la météo, si celle-ci est supérieure a 5B annoncé, en général, ils restent planqué, a moins de pouvoir navigué dans une zone protégé.
Sinon, ils observent la mer, le ciel etc... ils font des choix de routes pour éviter les dangers évidents.

Dans ton coefficient de sécurité tu tiens compte de l'influence du courant? où c'est pour un prochain fil?

tu l'aimes pas ton bateau ou quoi?

03 oct. 2013
0

pour répondre a la question :
Quel coefficient de securite prenez vous pour passer sous le vent d'une falaise, ou d'un gros navire marchant, ou une digue ?


ma réponse n'est pas très cartésienne, obéie a aucune règle précise, mais logique : suffisamment pour pas taper ;)

03 oct. 2013
0

@ alexthecoolman
Oui, mais là n'est pas la question. Prends tu en compte les contre-vents violents qui ne manquent pas de s'y former?

03 oct. 2013
0

Te bile pas, tout ce post n'est qu'humour.

03 oct. 2013
0

je faisais juste un peu d'humour...
Difficile de mettre des "règles" presque mathématique, chaque configuration cas d’espèce pouvant être différent.

La bonne distance étant a adapter en fonction d'un nombre de facteur important, changeant etc ...
Le tout étant de ne pas se mettre dans quelques danger que ce soit.
Donc passer à distance suffisante est il me semble la réponse la plus générique a cette question générique ;)

la discussion a un intérêt car en évoquant différent cas d'espèces, cela peut les porter a connaissance de certain lecteur qui n'imaginait même pas qu'il existe.

Accélération du vent a l'approche d'un pointe, bascule a 180° derrière une falaise, problème de courant, ombre radar, banc de sable, nuage etc etc etc ... bref tout type de phénomène que l'on peut rencontrer en naviguant. En avoir connaissance avant de les expérimenter peut aider à prendre la bonne décision le moment venue.

03 oct. 2013
0

oliv ;-) Cette reponse est constuctive, merci. Synthetiquement Quel coef conseillerais tu aux croisieristes ?
@jacteur NW F5 sur prev meteo france, te donnera des pointes à 35nds à la nouvelle. Mais les tankers sont là aussi par marin à 10nds.
Et ils sont pile poil sur la route Agde- Leucate. ( faites gaffe la nuit ).
@Alexthecoolman : A 50m sous le vent d'un cargo tu ne risque pas de taper, mais d'arracher la voilure sur un contre.
Une experience perso (enplanche) J'arrive à fond les ballons à l'abattée disons presqu'a 30nds et decide de passer devant un cargo paraissant presque à l'arret ( en fait il etait encore vers les 3/4 nds) disons à 50m devant son nez. Splatch ! voile à contre violent ! Turbulences, je n'ai jamais pu repartir. Le bestio m'est pratiquement passé dessus sans me voir j'ai repoussé la coque de la main. J'aurais eu une planche flottante avec tire veille ça n'aurait rien changé. Un cata de sport aurais fait pareil.

03 oct. 2013
0

@ papy: dans ce cas précis ce n'est pas la "risée à contre" c'est ton vent apparent.
vitesse du vent sous le bateau=zéro +vitesse du papy qui arrive à fond=30nds= papy dans l'eau
mais ça ne t'auras pas échappé...

03 oct. 201303 oct. 2013
1

oliv Cette reponse est constuctive, merci

Merci. De rien. J'ai oublié d'abonder dans le sens de Koala: Cherbourg par vent passé 35nds, faut pas y entrer. Et une fois dedans, il est encore plus difficille d'en sortir.
.
.
.

A 50m sous le vent d'un cargo tu ne risque pas de taper, mais d'arracher la voilure sur un contre.

Exact. toujours se méfier des cargos. Les portes containers sont plus vicieux car des filets d'airs arrivent a passer entre les "boites" et l'effet venturi augmente encore le phénomène.


Le bestio m'est pratiquement passé dessus sans me voir j'ai repoussé la coque de la main.

Eh ben dis donc. T'en a eu de la chance!

03 oct. 2013
12

@papy [[....passer devant un cargo paraissant presque à l'arret [...] Le bestio m'est pratiquement passé dessus sans me voir j'ai repoussé la coque de la main....]] :lavache: :lavache:

Papy...pur marseilleais??!! celle-lá. c'est du lourd!!! á garder dans les annales des perles du forum!
....j'espère simplement que ton assurance á couvert les dégâts que tu as pu occasionner á l'anti-fouling du cargo! sinon dur la sortie en planche!....

:acheval: :acheval: :acheval: :acheval: :jelaferme: :jelaferme: :lavache: :tesur: :mdr: :mdr:

06 oct. 2013
0

j'ai repoussé la coque de la main!!!
bravo
au fait comment va ta main?

03 oct. 201316 juin 2020
0

C'est aussi le problème à Fornells (Minorque).
La passe fait environ 200 mètres de large avec une falaise d'une centaine de mètres à l'Est.

Par vent d'est, comme on le voit sur la vidéo, concernant la traversée retour de Minorque...que faire pour être en sécurité, dans cette passe ?

03 oct. 2013
1

euh? c'est pas militaire?

03 oct. 2013
2

à l'impossible nul n'est tenu, tu la passes au moteur, les voiles ferlées
cordialités maritimes
larent le hareng

03 oct. 2013
0

Non, ce n'est pas militaire.

Peu de gens doivent savoir que c'est hyper dangereux, d'y passer à la voile sous le vent de la falaise lorsqu'il de l'Est assez fort, car beaucoup le font.

03 oct. 2013
3

Oui, c'est comme Cherbourg. C'est dingue le nombre de gens qui continuent à payer leur place pour des conditions aussi dangereuses, et des petits bateaux en plus! d'ailleurs, j'ai vu que Lofaba y a commencé en mousquetaire... rude!

03 oct. 2013
0

Et comme le secteur Cap Leucate Port la Nouvelle.
Entre les falaises et les tankers, cela devient impossible de naviguer autrement qu'au moteur.

Ceci dit, il serait intéressant de retourner la question.
" Quelle distance de sécurité prendre pour passer au vent d'un obstacle"
1) Par petit temps 2/3 BF
2) Par vent frais > 5 BF
????

03 oct. 2013
1

"Marin si tu veux vivre vieux, arrondis cap et pointes...
Que par vents et courants, te porte sur eux."

03 oct. 2013
1

Marine commerciale
point ne rasera
sinon de tes voiles
rien ne restera.

03 oct. 2013
0

En parapente, on compte environ 9 fois la hauteur de l'obstacle pour éviter les turbulences.

03 oct. 2013
0

@Jaba3,

en parapente tu évolues dans 3 dimensions quand tu parles de 9 h pour éviter les turbulences peux tu préciser dans quel axe tu parles (par rapport au vent) ?

Au dessus ?
devant ?
derrière ?
sur le côté ?

03 oct. 2013
0

Il a aussi ce dicton:
"Si tu veux faire un vieux marin, arrondis les caps et saluts les grains"

Et pour les aviateurs.
"Il y a des vieux pilotes, et il y a des pilotes téméraires; mais il n'y a pas de vieux pilotes téméraires"

03 oct. 2013
17

Quand d'une main, les cargos
tu repousseras,
Clark Kent, je t'appelleras.

03 oct. 2013
0

Pour Sailoturn22
Une image vaut mieux que tous les mots (maux?).
[URL=www.hostingpics.net[...]wer.php ]

03 oct. 2013
1

Interressant. Mais la pente sous le vent est "douce". Dans le cadre d'une falaise, d'un cargo, d'une digue, la pente est verticale. Et là, pour la "Zone dangereuse turbulences intenses" en rouge, c'est bien, bien, bien pire.

03 oct. 201303 oct. 2013
0

OK thanks, intéressant de voir ça sous cet angle.

03 oct. 2013
2

Bonjours
Comment faites vous pour déterminer la hauteur d'un cargo/tanker et à quelle distance vous êtes de celui-ci ?

03 oct. 2013
1

Hungry bird : un sextant, peut-être ?
Attention, c'est au millimètre près!

Votre cargo/tanker, il arrive par la droite ou par la gauche?
Est-il gris, vert, rouge ou noir?
Quel est l'âge du capitaine?

03 oct. 2013
9

Y z'ont pas gueulé les mecs quand t'as repoussé le cargo ? :heu:

04 oct. 2013
0

Kako: Je te décerne une palme d'honneur pour cette remarque fort à propos. Tu as été mon fou rire d'hier tout l'après midi, le soir et même cette nuit.
Etoile d'or!

05 oct. 201316 juin 2020
0

Celui-là , à proximité de Valras, Papy_jame l'a repoussé trop fort !

03 oct. 2013
0

il y a un truc qui marche assez bien et sans calculs, c'est un truc de régatier, tu regardes la surface de l'eau et à l'endroit où elle est le plus foncé c'est là qu'il faut passer. Mais attention ! C'est aussi là qu'on prend le maximum de claques et de refus, mais en régate c'est par là qu'il faut passer si on veut finir dans le groupe de tête ou même premier, pourquoi pas ?
si tu préfères le calme tu passes plus près de l'obstacle mais ça risque d'être longuet.

03 oct. 2013
1

Oliv44. vu la largeur de ces grosses betes, on se tape le long de la coque forcement. C'est en planche que ce genre d'annerie est la moins dangeureuse car en combie et element flottant. En kite si les lignes se prennent dans l'etrave t'es mort. En voile legere faut pas chavirer. En croisiere vu les faibles vitesses, on voit que le tanker avance et on passe derriere. En tout cas faut jamais passer sous le vent et l'etrave de ces monstres, ou secu Coef 20.
:tesur:
Dis Oliv44 ;Tu ne preconise pas de coefficient. Serait ce simplement parceque ce n'est pas dans ton bouquin des Glenans !? Sans ta bible à reciter, serais tu sec. !? :lavache:
@Koala le retournement de la question , est aussi une tres bonne question. Pour le vent coef 1 doit suffire, Je dirais que ça depend plus de l'etat de la mer que du vent.
Tiens, faut bien demarrer, je dirais vitesse du vent en nds * 10 *la hauteur des vagues *2, +H de l'obstacle. Pour une plage se serait
brise d'ete à 10nds vagues d'1 m = 100m
marin 20 nds vagues de 2m =800m
Brafougne marine 40nds vagues 3m 2400 m
Brafougne de terre 40nds Vagues 0,4 = 100m
:litjournal:
Belle image Jaba3. Et alors ? on decide quoi sur l'eau ? à quelle distance on passe ??? Et comme dit Oliv tu decrit un effet de cote. pas representatif d'un obstacle.

03 oct. 2013
1

serais tu sec. !?

Ouaip! pas un poil de graisse!

03 oct. 2013
0

Et encore ce n'était qu'une anecdote parmi tant d'autres.

www.hisse-et-oh.com[...]-lancer

03 oct. 2013
0

He Kako : tu devrais faire une croisiere sur le Nil. Tu verra ce que les camelots arrivent à faire pour vendre des ti-shirts le long des navires.de croisiere.
Eux ils m'ont vraiment impressionnés.

03 oct. 2013
0

Non, sa question est légitime. Dans les approches en Pilotage, c'est quasi tout aux alignements. T'imagine pas les conséquences si tu fais dévier!

03 oct. 2013
0

Papy_jame
A quelle distance tu passes ?
Tu observes, tu estimes, tu décides...
Soit tu as vu juste, Soit tu te trompes !
En voilier, tu risques de te déventer.
En parapente, tu risques la chute. Définitive parfois !
C'est tout.

03 oct. 2013
1

je connais trés bien la passe principale de la rade de Toulon(43°05'12N/05°55'25E)
j'avais mon Aquila à port pin rolland...en entrant sur babord aprés St Mandrier....
entre,au nord le mont Faron,au Sud les hauteurs du cap Cépé,à l'ouest la grande roue, de la fète foraine des sablettes ,et,tout prés la digue elle meme,il était souvent impossible(vu la mécanique des fluides,largement explicitéé par plusieurs intervenants,équations à l'appui)impossible donc de l'embouquer par des vents supérieurs à6B....j'ai du plusieurs fois renoncer pour me réfugier à Carqueranne...
Un cousin à qui j'en parlais(et qui travaillait à la synthonisation paramétrique des radars militaires)m'a confirmé que,dans ces conditions,seuls les batiments de la "royale" arrivaient à passer...ces déboires des plaisanciers,ont ,et depuis longtemps,étés source de plaisanteries de leur part...ils ont meme inspirés les paroles de cette chanson
Si vous voulez qu'ça passe
sans vous en prendre plein le cul
engagez vous dans la marine
ou les obus sont si pointus
qu'ya pas besoin de vaseline
pour se les foutre dans le cul
refrain
ohé ohé ohéééééééééé!
passe de toulon,passe de toulonnnnn!
ohé,ohé,ohééééééé
à la vaseline,à la vaselineeeeee!
on est les champions,on est les championnnnns!
ce pour répondre à Oliv44 qui demande "et la rade de toulon....

03 oct. 2013
0

Sont forts ces militaires!

03 oct. 2013
0

C'est peut être pour les plaisirs de la chorale qu'ils affectionnent les sites à turbulences?

03 oct. 2013
1

@papy_jame tu n'est pas toujours sous le vent, le cas échéant comment ça se passe ?

Les digues en question étant orientées nord sud, le vent est souvent de secteur ouest ou bien nord-est à est... il y a donc presque toujours une digue au vent...

@papy_jame comment positionne tu tes voiles si ça turbine?

Dans ce cas, je positionne les voiles - et surtout la bôme- plus haut que ma tête !!!

@oliv44 Oui, c'est comme Cherbourg. C'est dingue le nombre de gens qui continuent à payer leur place pour des conditions aussi dangereuses

Le normand aime peut-être vivre dangereusement... (plus sérieusement, la rade de Cherbourg est -malgré tout ce qu'on a pu lire dans ce fil, sous ma "plume" entre autres- un endroit très sûr pour apprendre à naviguer)

03 oct. 2013
0

Je suis entré à Cherbourg et j'en suis sorti des dizaines de fois depuis plus de 30 ans sans jamais être confronté à des problèmes de vent par rapport aux digues des deux rades.
Ce débat me semble purement théorique.
On est confronté beaucoup plus fréquemment à des rafales sous grain ou orage sans grande possibilité de passer "du bon côté".
Il m'est arrivé aussi de naviguer sous le vent des falaises du côté de Fécamp, en restant à quelques encablures seulement du rivage pour garder des conditions maniables.
Il faut toujours estimer la situation au cas par cas, sans chercher une formule mathématique magique.

04 oct. 2013
0

Tout à fait d'accord avec toi. Mais je faisais allusion au petit chenal d'accès à l'avant port qui se trouve au fond du port chantereyne et qui mène à une petite marina en centre ville. Il s'agissait seulement de faire un peu d'humour -à bon marché, j'en conviens- afin de tenter d'exprimer mes doutes sur l'efficacité d'une théorisation excessive de notre loisir commun...

03 oct. 2013
0

Et poétes avec ça!!!!

03 oct. 2013
0

Faut les comprendre on veut en virer 24000 l'an prochain: ils dépriment!!!!

03 oct. 2013
0

Quand au coeff excetéra... moi s'il y à du zef la mer se ride. regardes les cotés sou le vent du tanker et piste là ou la mer te dit le "vent est là" et passes deux fois plus loin , t'auras un air plus clair !!

03 oct. 2013
0

un endroit très sûr pour apprendre à naviguer

Oui, ca c'est formateur! J'ai retrouvé une vidéo ou l'on voit les effets de Dige? Digue? Dingue?:

03 oct. 2013
0

:-D :-D :-D

03 oct. 201316 juin 2020
0

Et là, comment passes-tu ?

04 oct. 2013
0

Tranquil, ça passe, il croise devant

04 oct. 201316 juin 2020
0

Perdu....il était mouillé :langue2:

Mais dans le golfe de Fos, c'est autre chose et il vaut mieux manœuvrer !

05 oct. 2013
0

Dans ce fil ci, oui! :-))

04 oct. 2013
0

Tu arrive a déterminer une route de collision sur une photo toi?

03 oct. 2013
0

superbe débat ! et très technique ... j'apprends des choses, bien que mes cours de maths et de sciences physiques soient un peu loins ... ! pour moi, et depuis des années, j'applique la formule suivante (qui marche bien ...) : "Si tu veux faire un vieux marin, arrondis les pointes et salue les grains !"

03 oct. 201303 oct. 2013
0

Ou l'on voit bien les dégats que peu causer les dévents d'un cargo, même en route


Bon, là, je suis pas sûr que la formule de 0491472506 ait fonctionné, car on a un double effet de côte (le Solent c'est Cherbourg X10) mais également la muraille du cargo, qui plus est en route (donc avec une cinétique au carré) je crois bien que les abaques sont dépassées ,ou du moins celles que l'on a à bord. Je suppose que les militaires qui maitrisent parfaitement le sujet, ont des logarithmes adaptés pour des cas de ce genre.
Ensuite, sur la video, c'est l'accident classique.
EDITH: d'ailleurs le journaliste le dit bien: le skipper n'a pas respecté les Instructions de Course ou ce type d'info (Abaques de Dévent) figure toujours en gras.

03 oct. 2013
0

Ouaaaouh !
Le gars, qui a sauté ou est tombé à l'eau, a eu de la chance; il aurait pu passer dans les hélices.
Et visiblement la drisse de spi est plus solide que l'étai.

03 oct. 2013
0

Mais il a essayé de passer au vent du tanker, pas sous le vent -c'est peut-être l'étude des abaques qui lui a malencontreusement dicté cette manœuvre... Par ailleurs, je suppose que le hauban bâbord s'est pris dans l'ancre, provoquant ainsi le démâtage.

03 oct. 2013
0

tchaououououou!
p........n!!
quel pied les gars!

03 oct. 201303 oct. 2013
0

Ne pas oublier la théorie: Extrait:

Une masse d'air en mouvement en l'absence d'obstacles à un écoulement est dit laminaire. Cela veut dire que l'air s'écoule sans aucun problème, rien ne freine ni ne perturbe son passage.

Lorsque l'air vient buter contre un obstacle sous l'effet du vent il est freiné, cherche à contourner l'obstacle et à l'escalader. L'obstacle peut être de taille et de forme variée : un massif, une montagne, un arbre, une maison, une falaise, un gros rocher, une côte ou un navire de grande dimensions. Il arrive que l'air soit perturbé par l'absence brutale de surface dans le cas d'un écoulement au dessus d'une falaise. L'air prends alors une pente catabatique et présente des effets d'aspiration/sucions rotatifs (cf mécanique d'un fluide) tels que décrits par les théorèmes de Bernoullis.

La perturbation engendrée par l'interaction de l'air et de l'obstacle peut donner lieu à deux phénomènes :

une turbulence si l'obstacle est assez perpendiculaire à l'écoulement de l'air, un gradient si l'obstacle est très allongé parallèlement à l'écoulement. L'effet de gradient sera étudié plus tard.

Dans le cas où l'obstacle est disposé perpendiculairement à l'écoulement, son franchissement provoque une désorganisation de l'écoulement

à l'avant de l'obstacle, là où l'air vient buter

sur les cotés, là où l'air s'écoule pour contourner l'obstacle

au sommet, lorsque l'air escalade l'obstacle,

derrière l'obstacle, lorsque l'air cherche à reprendre son écoulement normal. Les phénomènes les plus violents s'observent ici, la pression de l'air y étant moindre.
- la vitesse du vent : plus elle est élevée, plus il y a de turbulence
- la température de l'air. Un air froid engendre plus de turbulence qu'un air chaud car il est plus dense.
- la forme de l'obstacle : surface apparente à l'écoulement, forme, profil.

En effet si l'obstacle présente face ou suite à l'écoulement une surface importante et raide (immeuble, falaise,...) la turbulence sera plus importante que pour un obstacle plus petit ou moins raide (arbuste, colline douce,...). De manière plus générale, toute forme anguleuse, toute rupture de pente, en n'accompagnant pas correctement l'écoulement des filets d'air, est génératrice de turbulences en application de la formule de stokes(St)

Extrait de "phénomènes aérologiques appliqués à la navigation" éditions Office National Météorologique - 1939

.

C'est la formule donnée par 0491472506.
Bien sûr, cette formule est incompréhensible si t'as pas fait math Sup (c'est pas mon cas) mais heureusement, la table 900 permet de trouver facilement le résultat. Quand t'es fatigué après une longue nav ou du mauvais temps, c'est appréciable. Même si c'est un peu tombé en désuétude...
.
Concernant la vidéo dans le Solent, on peut voir que l'endroit y est particulièrement sensible, car le vent ne dépasse pas 25/30 nds (difficile à évaluer sur une vidéo). Mais je remarque que le pauvre spi rose est tribord amure quand toute la flotte est bâbord... avant d'être complétement déventé et aspiré par le cargo...

03 oct. 2013
0

H9 en parapente, ça ne me semble pas beaucoup, mais sous quelle forces de vent pour voler 5nds? 10nds ?
Saluer les grains: Oui mais combien d'heures à l'avance pour etre sur que le vent ne finisse le job ? Arrondir les cap : Oui mais à quelle distance ? 100mn ? 10? 1? 0,1? On ne doit pas arrondir pareil au vent ou sous le vent.
J'aime bien le systeme mer qui se ride *2 ç'est facile et pertinent. Ca je le retiens en conccurence avec mon h
20.
Oliv le port de Cherbourg : tout le monde n'utilise pas gratos les bateaux des Glenans, posés là à dispo sans s'occuper de rien, et c'est dejà un tres tres tres grand bonheur de trouver un anneau.
Camenbert de ta part sur ce sujet SVP. :jelaferme:

03 oct. 2013
0

??? Il n'y a aucun bateau des Glénans à Cherbourg !!! je sais pas d'où tu sort ça.

04 oct. 2013
0

Tu te presente moniteur aux Glenans : Où gare tu ton canot perso? As tu vraiment un canot perso ? As tu un anneau ? Combien paie tu l'anneau? combien te coute le carenage ? Qu'arrive tu à negocier avec ta capitainerie, sinon ta date de fin de contrat?
C'est un dejà un tres grand bonheur d'avoir un anneau, demande à ceux qui ont lutté pour avoir un corps mort dans la vase. Ne critique pas ceux qui paient un anneau dans quelques ports que ce soit.
Avec des bateaux qui ne sont pas tiens et sans anneau, tu peux critiquer ceux qui paient et leur conseiller idiot de manoeuvrer à la voile dans les ports. :non: :non: :non:

04 oct. 2013
0

Heu... je me suis enervé et ecarté du fil : Mes plattes excuses à tous sauf à oliv.

04 oct. 2013
0

Tu sais, le plus simple quand tu t'adresse à quelqun, c'est tout d'abord de faire un clic sur son pseudo (moi c'est Oliv44), puis ensuite sur "consulter son profil". Je m'y suis présenté en détails (rien à cacher).
Et toi? Tu te cache?

04 oct. 2013
0

C'est bien connu Olivier, les plus courageux pour critiquer sont ceux qui se cachent.

En aviation il y a aussi les inversions de vent qui ont généré bien des accidents, au moment des atterrissages.
L'avion vole en finale mettons à 60 nœuds (1.3 fois sa vitesse de décrochage) dans un vent de face de 15 nœuds. Soudain il y a une inversion et le vent passe brusquement sur l'arrière en soufflant à 10 nœuds.
L'avion qui volait donc à 60 nœuds (par rapport à l'air) se retrouve à 35 nœuds, soit en dessous de sa vitesse de décrochage et se crashe.

04 oct. 2013
0

En fait ça s'appelle un cisaillement.
Voir fr.wikipedia.org[...]ogie%29

04 oct. 2013
1

Heu les gars, et les filles, y en a t'il parmi vous qui auraient eu l'occasion d'aller à Lézardrieux, de faire un stage Glénans à Coz Castel, ou de naviguer un peu en Rance... le relief est partout autour... alors le coefficient de sécurité il est hors zone.

Je n'ai jamais navigué sur le lac Léman mais j'ai eu vent (tient c'est marrant) de certains phénomènes et conditions de navigation qui ne permettent pas de faire la liaison phonétique "lac clément"...

Fil intéressant néanmoins...

04 oct. 201304 oct. 2013
0

salutatous
@ Papy_jame : tu n'es pas ma tête de turc mais faut dire que tu cherches les remarques en ce moment et je me permets de te dire, avec tout le respect que je te dois, que dans ta mésaventure en planche (et tu as eu de la chance d'en rester là), c'est toi qui fait une mauvaise analyse du plan d'eau;
si tu le permets, (trop tard, je le dis), tu racontes que tu arrives au portant et que tu passes devant l'étrave du cargo incriminé en pensant qu'il est arrêté (au mouillage j'imagine ?), s'il était au mouillage, le cargo aurait été inversé (tête/cul), donc il avait forcément de la vitesse, d'autant plus que lui aussi a du fardage et quel fardage ... donc lui passer devant et sous son vent était une sacré erreur; nombre de Reynolds ou pas
cordialités maritimes
larent le hareng

04 oct. 2013
0

Bien, on parle de vent laminaire, d'obstacles, de turbulences, et de cisaillements... tout cela est bel et bien intéressant pour la tenue de nos voiles et gréements...
Mais un voilier est sensé être sur l'eau, et sur l'eau il y a aussi des vagues. Il faut donc aussi parler du "fetch"
Est-ce que le fetch y est dans vos considérations ?

04 oct. 2013
0

salutatous
@ jehenne : effectivement, le fetch est un des éléments primordiaux à analyser pour une préparation et une bonne navigation; pouvoir en tirer parti va dans le sens de la sécurité
cordialités maritimes
larent le hareng

04 oct. 2013
4

Et si pour vous le fetch y est... allez voir les fils sur les eaux noires.... :tesur: :heu:

04 oct. 2013
0

étoile d'or également!

04 oct. 2013
11

un jour sur hisse et oh
papy jame y fit le boh(licence poétique)

nouveau voileux des temps modernes
il nous prit tous pour de badernes

tantot pataud,tout débutant
tantot expert quasi mutant

à nos réponses,jamais content
souvent grincheux,grincait des dents

à nos exemples,pleins de sagesse
parfois il nous montrait ses fesses

a ses exploits qui nous laissaient cois
pourtant ne repondions n'importe quoi

Ainsi en languedoc,fort incrédules
sous les rafales,s'envolait comme un pendule

Ainsi en Roussillon,étonnés,exorbités comme des couillons
papy jame,,l'étrave d'un cargo,repoussait sans façons

A nous qui n'avions rien contre
papy opposait ses voiles à contre

enfin papy,inquiet des turbulences
nos équations,vraiment il s'en balance

04 oct. 2013
0

Clarki_jame, je crois que là, c'est plié. Jamais tu ne connaitras le coefficient de sécurité pour passer sous le vent d'une digue.
Désolé.

05 oct. 201316 juin 2020
0

Papy arrêtes le Red Bull !!

05 oct. 2013
0

@Le hareng : Tu as bien raison :Se taper un cargo en passant sous son vent c'etait une tres grosse erreur de ma part, et certainement pas un exploit.
Oliv44 : Jamais de données perso sur le net quelque soit le site. Serais je expert aupres des assurances, dans les contentieux marin pour charger le Skipper comme un mulet et ne rien rembourser ? Ou alors le patron des Glenans pour auditer les competences des moniteurs ? Mais je peux etre la reine d'Angleterre qui aime skipper son voilier mais qui suis condamnée à l'anonyma.
Pour le coef, en lisant ceux qui ont amené du positif au debat je confirme mes 20, (10 eventuellement par tout petit vent). Et la lecture du vent sur l'eau *2 que j'aime bien et que je vais essayer.

05 oct. 201305 oct. 2013
1

Mais Papy_jame, ta question concerne la nave avec ton First DL, une planche à voile ou un quite-surf ?

05 oct. 2013
0

Koala5 C 'est pour mon bateau. Que prends tu, par experience comme marge pour arrondir les caps quand tu trace tes routes ?

06 oct. 2013
1

Cela dépend des conditions du moment! C'est tout simple.

06 oct. 2013
0

Ton 6 m, c'est First ou Flirt DL ?
Arrondir les caps, pas pour tracer la route.
Pour les passer, cela dépend du temps bien sûr et des abords du cap en question.
Le jour et sous le vent et/ou par beau temps, une à deux encablures. La nuit et/ou par mauvais temps 1 à 3 milles

06 oct. 2013
0

dans la région ou(pour l'instant)tu navigues il n'y a pas grand chose comme "obstacles"(caps/sèches/ecceuils/....)qui posent un réél problème...il peut y avoir des effets de site(renforcement par effet de pointe/divergences/convergences/qqes effets aux débouchés de Valléés,qqes rabattants prés de falaises(leucate cap/falaises cap agde..?)mais rien de bien méchant...
comme tu ne fais pas de régates,tu peux "ignorer" ces subtilités...et naviguer "décontracté..."
pour la nav proprement dite(le point,tracer la route,ect...)soit tu es "tout débutant" et tu souhaites progresser 2/3 cartes papier+règle de nav+ compas de relèvement+loch étalonné...et tu "manipule" tout ça et ça viendra vite....un simple GPS portable(sur piles ou allume cigare..batterie nécéssaire ds ce cas...)c'est pareil...tu manipule ton GPS,tu pose qqes WPTS et tu te familiariseras trés vite(cap/route/relèvement et distance du WPT/écart de route/heure éstiméé d'arrivéé...et tout le tralala...)rien de bien sorcier.....toujours comme "entrainement" et pour progresser...compare la carte/ce que tu vois/les donnéés GPS/..autrement dit est ce que toutes ces infos convergent,n'y en a t il pas une tout à fait bizarre?dans ce cas pourquoi?
par ex:
tu entres des coordonnéés d'un WPT, d'arrivéé fausses(tu mets 03°45'20 W alors que c'est E...)le GPS va te donner un cap et une distance complètement abérrants...un simple coup de régle+distance sur la carte papier va te mettre la puce à l'oreille...et tu pourras corriger l'erreur...si avant de te lancer tu fait cette vérification!!la vraisemblance des donnéés est aussi un bon...amer!!
bon on va pas (re)faire un cours complet de nav...!tu as à ta disposition une bonne littérature sur ce sujet(cours de glénans/suppléments voiles-voiliers/et s'il existe toujours sur le net"permis hauturier" ou qqe chose comme ça?son créateur était sur HH il y a qqe temps....

06 oct. 2013
0

j'ajoute car oublié,comparer cartes/paysage/donnéés GPS/vraisemblance de tout ça n'est pas qu'un...entrainement..mais une sage précaution à faire systématiquement surtout dans les zones "difficiles"(anglos-normandes/bretagne nord et..sud../raz de sein...et autres plaisanteries à ne pas prendre à la légère...
pour passer le raz de sein,surtout la 1ére fois,j'ai calculé et recalculé "comme un malade" horaires /relévements de garde sur GPS/chenaux d'entréé à sein....je n'en menais pas large!ça c'est bien passé...merci..!

0

Cela dépend des caps : ainsi certains caps à certaines heures doivent être passés à ras la plage (moins de 50 m) car au-delà c'est l'enfer à cause du courant, par exemple Portland Bill.

06 oct. 201306 oct. 2013
0

Clarki en kite. Tremblez cargos
(c'est pas la Flirt-Mobile derrière lui, au fond?)

06 oct. 2013
0

@papy : c'est quand même hyper dangereux ton coin de nav ?!

Je viens de regarder sur marine trafic et compagnie le nombre de cargos en présence sur PLN . Aucun. Je zieute du côté de Fos 7 en partance, 3 en arrivée. C'est pas mal mais c'est pas le rail d'ouessant non plus.

J'en conclue une seule chose, quand il y a des cargos dans ce coin PLN, je passe au large. C'est pas la place qui manque. Et si je fais route vers le même port, je met mini 3mn d'écart.

Désolé pour le hors sujet, mais il y a longtemps que je ne m'étais pas autant poilé. Merci papy-James !

06 oct. 2013
0

Chrysm Fait gaffe quand même ils stationnent pile sur la trajectoire Agde Leucate. Je Confirme, ce n'est pas le rail du channel ou d'Ouessant.
La moquerie ou l'insulte est l'argument de ceux qui n'ont plus d'argument. Bref tu n'apporte rien. Soi tu es nul sur le sujet, soit tu garde tes infos jalousement, ce qui vu de l'exterieur revient au même.
Oliv tu devrais essayer le Kite....j'aime pas les stages mais là :Stage imperatif !!

06 oct. 201316 juin 2020
0

Pas tout à fait quand même.
Ils stationnent à environ 2/3 milles de la côte et la trajectoire Cap d'Agde- Port Leucate passe à au moins 5 milles.
Même en visant le Cap lui même, les cargos sont bien sur la hanche tribord.

06 oct. 2013
0

Sont bizarre les cargo chez vous. Comment font-ils pour stationner sans être à l'abri de la falaise? ils se protège les uns les autres? en cercle, comme les chariots face aux Indiens?

06 oct. 201306 oct. 2013
0

A ce niveau là, la Tramontane souffle à peu près du 310°. Donc aucune protection à attendre de la falaise du cap, qui est plus au sud et orientée Nord -Sud.
Comme le fetch n'est pas très grand, devant le chenal de PLN où mouillent les cargos, il y a pas de vagues suffisantes pour gêner ces grosses bêtes.

Mais ce n'est pas le cas pour nos petits voiliers. Encore cet été j'ai été bien saucé lors de l'étape Cap d'Agde- Leucate, qui s'est terminée sous une tram de 30 nœuds. Un peu plus au sémaphore.

Papy_jame a peut-être d'autres infos qui peuvent être utiles.

19 oct. 201316 juin 2020
0

Je viens de trouver ça :
www.energies-renouvelables.org[...]che.asp

10 fois H me Parait pas mal, 20H serait du luxe.
Et puis issue d'un vieux kitesurf mag. Apres 3H il n' y aurait plus de risque de voile à contre mais +/- 30° de rafales sur longue distance.
+/- 30° ça fait 60 de delta :risque d'empannage violent intempestif, ou voile à contre au pres.
Bon je retiens 10H.
J'ai essayé la lecture sur l'eau : Bof bof, ça depend trop de la visi, soleil de face ou de dos ,etc...Pas convaicu.

19 oct. 2013
0

Intéressant en effet.
Mais est-ce vraiment transposable en mer, où les immeubles sont assez rares, pour nos voiliers ?
Il y a bien sûr les cargos, mais il faudrait être un peu inconscient pour vouloir passer à moins de 30/40 mètres (au vent ou sous le vent).

En revanche, on voit qu'à la campagne, des arbres un peu hauts peuvent parfaitement perturber le tirage d'une cheminée, qui fonctionnait parfaitement avec les mêmes arbres moins hauts.

19 oct. 2013
0

Nom d'un Marsouin !
je ne savais pas pas que j'avais risqué ma vie en rentrant dans l'avant port de Cherbourg à la voile...

Sérieusement, avec nos instruments de navigation actuels et un bon sens Marin, même par par mauvais temps ça le fait !

Evidemment sans GPS, une carte approprié et mauvais temps, cela peut-être une autre histoire...

19 oct. 2013
0

A 100m d'un cargot moi je ne passe pas.

01 fév. 2014
1

Ha je viens de tomber la dessus: Cet autre prof des Glenans s'est dejà fait peur.
www.moniteur-voile.net[...]pip.php
i
Il preconise 10 ou 12 fois la hauteur. i
i
Pour l'instant je reste sur le coef 10 c'est fracile à memoriser.
Cordialement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (55)

novembre 2021