Que pensez vous des port à sec?

Bonjour,
J'ai appris qu'un port a sec allait bientôt ouvrir dans l'embouchure de la loire. je me suis renseigné et j'en ai tiré les principaux avantages:
-Le prix ( très attractif 2à10 fois moins onéreux)
-Un abonnement pour 10 mouvements par an ( 35euros contre 75 habituellement pour une sortie\entrée d'eau )
-Entrepôts extérieur donc pas de démâtage
-achat de place pour 5;10 ou 15 ans
Je suis intéressé par l’avis de ceux qui connaissent ce type de ports

merci

L'équipage
25 nov. 2007
25 nov. 2007
0

hého
si tu peux en dire plus ??

où sur la loire,

2 à 10 fois moins cher, c'est combien ???

prix de la place etc etc

25 nov. 2007
0

réponse...
il est à moins de 8 milles de st-Nazaire, il est deux à 10 fois moins cher que les place de port actuelles mais pour le prix ça vari en fonction de la taille du bateau...

25 nov. 2007
0

attractif ???
je pense que tu veux parler de celui de paimboeuf ; je m'étais renseigné à son sujet , je ne dois pas avoir les memes exigences que toi !!
on est proche des 2000 € pour un moins de 10 m , le nombre de manutentions "offertes" est très limité et il faut prévenir plusieurs jours avant la mise à l'eau ... bonjour la flexibilité !!
De plus , lorsque ton bateau est à l'eau il te faut une heure minimum pour franchir le pont de st nazaire , lequel est lui meme loin de la haute mer ....
ce type de port serai une bonne alternative s'il était en effet 2 à 10 fois moins cher ; mais là , je crois qu'ils profitent de la pénurie de places de port en eau pour reprendre leurs tarifs !!

as-tu des chiffres récents à leur sujet ??

25 nov. 2007
0

c'est en general
une bonne solution pour ceux qui habitent loin et qui ne sortent que pour les vacances. Le bateau ne craint pas l'osmose et il y a pas ou peu de soucis en cas de gros coup de vent ou de mer

25 nov. 2007
0

réponse...
merci pour ces info

25 nov. 2007
0

Les ports à secs?
Ce sont des ports excellents :
Anti-abordages,
Anti-électrolyse,
Anti-osmose
Anti-rouille (un peu),
Anti-contrôles(?).
Anti-moules.

26 nov. 2007
0

Port à sec, anti vol ? pas si sûr...
Le nôtre a été vidé cet hiver en toute discrétion, dans la cour du shipchandler ! Donc ne rêvez pas à ce faux avantage... Pour le reste, totalement d'accord.

25 nov. 2007
0

heu
quelles réponses ??

c'est combien dix fois moins cher ???

arzal 1500€ pour un 10 mètres , piriac aussi, dix fois moins ça fait 150 € ; ils vont faire un carton ,

mais vont ils gagner de l'argent,

d'autant que si c'est paiboeuf, je ne crois pas que l'infrastructure existe :-(

25 nov. 2007
0

Les ports à sec ?...suite
Anti voie d'eau,
Anti vol (c'est moins discret de poser une échelle sur un navire sur ber que de sauter du ponton dans le cockpit)
Anti stress quand on n'est pas un "local"
Anti tempête
Anti raguage

...que du bonheur.

26 nov. 2007
0

vol ... plané !
Bien sûr, sans aucune surveillance, on peut vider un bateau à terre ou à flot.

Cependant, à surveillance égale, le vol dans un port à sec est plus difficile si les bateaux sont sur bers. La hauteur du tableau arrière est à 2.30 mètres en moyenne ! Il faut donc un certain temps pour y accéder, et en sortir les affaires ... à moins de leur faire-faire un vol plané vers le sol ;-)

Dans mon port, la ronde a pour consigne d'ôter les échelles mises contre un bateau dont le gardien n'est pas prévenu qu'il est occupé ce jour-là :oups:

J'ai par malheur assisté à la chute d'une personne du pont du bateau au sol en béton à 2.50 mètres plus bas ... ça a très mal fini pour l'intéressée :-(

25 nov. 2007
0

Euh...
sauf que c'est souvent anti-voilier...

25 nov. 2007
0

Et pourquoi donc ?
...

25 nov. 2007
0

Empilage...
...ben, non, on peut pas, pas plus que dans un port en eau.

Le fait qu'on puisse faire encore mieux pour ranger des bateaux à moteur ne retire rien pour le voiliers. En effets les voiliers sont juxtaposés.

J'utilise cette formule depuis 4 ans avec une totale satisfaction (sortie tous les quinze jours de mars à octobre (sauf casse moteur cette année, grrr, et presque deux mois l'été).

25 nov. 2007
0

A cause
des mâts, qui interdisent l'"empilage" sur plusieurs niveaux.

25 nov. 2007
0

Anti-tempete....
A condition que les bers soient corrects et les bateaux bien saisis.

25 nov. 200716 juin 2020
0

Hors sujet, mais intéressant aussi
Les pontons mobiles.
La commune de Cap d'Agde aurait mis en place un Moby Deck de 158 places qui a fonctionné tout cet été.(voir photo Voile Mag)
La capitainerie a optimisé le système en regroupant sur le même ponton les bateaux qui sortent peu et sur un autre ceux qui sortent souvent. Le déplacement des pontons ne prend que 4 minutes.
Quelqu'un a-t-il vu ou essayé ??

27 nov. 2007
0

C'est génial ce truc...
fallait y penser et oser le mettre en place.
on déplace comment les pontons ? Chaines ? Vérins ?

26 nov. 2007
0

Port à sec Martigues
Je suis au port à sec de Martigues depuis 2 ans. J'habite à 400 km de la mer,je ne sors le bateau que pour les vacances d'été pour 4 semaines. Je trouve la formule très pratique et l'entretien beaucoup plus facile à terre. Le prix par rapport au port des environs auquel il faut rajouter le carènage est un peu moins cher. Pour moi l'inconvénient c'est surtout l'armement et le désarmement, car je laisse le bateau pratiquement vide hors saison. C'est long et pénible parceque le bateau est en hauteur. Les tarifs de mise à l'eau sont dégresssifs pour ceux qui sortent le bateau plusieurs fois dans l'année.

26 nov. 2007
0

Port a sec
Je suis a Martigues satisfait

26 nov. 2007
0

Pour ceux que
ca interesse

www.placedeport.fr[...]ort.php

26 nov. 2007
0

merci christophe
mais j'aimerai que julesbat vienne s'expliquer,

à aral je paye 1290 pour la gamme 8.01 à 10 m

sur ce site c'est 1600€ + manutention + forfait elec etc

ils sont où les "jusqu'a dix fois moins cher!!" ???

sachant le nombre d'avantages lié à être dans la sagemor, dont j'ai déjà longuement parlé...

alors je ne piges pas sont lancement de fil, quand même pas une étude de marché tout de même !!

26 nov. 2007
0

Sortie à la journée
Je suis "locataire" du port à sec qui est sur la rive gauche de la Vilaine, juste après le barrage d'Arzal, côté mer.

Les manutentions ne sont pas des grutages. Elles sont effectuées au moyen d'une remorque hydraulique qui récupère le bateau dans l'eau pour le poser sur les bers et bien sûr qui le remet à l'eau de la même façon.

Une manutention de mise à l'eau dure une dizaine de minute.

J'habite à 450 km de mon bateau, je sors en gros toutes les quinzaines pour un long WE de 3 ou 4 jours. Ca ne pose aucun problème particulier.

Le retour se fait sur des corps morts dédiés.

Savoir le bateau au sec, à l'abri des voies d'eau et des "heurts" de voisinage permet des dormir sur ses deux oreilles.

Pour finir, si l'envie me prend "au pied levé" de sortir faire un tour, le temps nécessaire à organiser la manutention est inférieur à celui de mon trajet en train.

En pratique, avec le train de 13h00 à Paris Montparnasse je suis à 18h00 dans le bateau en route .

26 nov. 2007
0

tarif
Bonsoir,

3700/5=740€
+350€ = 1090 €

En fait c'est l'équivalent de ce qui se pratique à Camoël Nautique. Sans plus, sans moins.

Amicalement, Alain

ps: nous étions client au port à sec et avons quitté pour un ponton. Pourquoi? Liberté de sortie non programmée. Mais le port à sec c'était très bien aussi.
V.O.

26 nov. 200716 juin 2020
0

non pas encore vendu le biloup 7.65
mais on n'a mis le panneau "à vendre" qu'aujourd'hui.

Jusqu'ici il n'était en vente que sur Hisse et Oh.

Mais on n'est pas pressés, il est payé et ne coûte pas grand chose (factures à diviser par trois).

Pour les mises à l'eau effectivement, il fallait être bien organisés pour commander celles-ci.
A présent au ponton plus de problème.

Bonne soirée, Alain

26 nov. 2007
0

j'imagine un peu
le fonctionnement de ce type de port, et j'ai apperçu celui à droite, en montant vers la roche bernard, après arzal.
Je dois dire que l'idée ne m'enchante pas trop, tous ces bateaux au sec...mais si c'est la seule l'alternative. :-(

Néanmoins, pour rebondir sur l’intervention de pl71, qui habite à 400KM de son bateau, et qui le sort 4 semaines en été, comment cela se passe t il s’il veut sortir à la journée…. ? Doit il ''gruter à chaque fois, ou y a t il quand même des pontons provisoires, et cela est iol payant en +??
Un autre truc vu à Jersey, dans le bassin à échouage, (cela implique bien sûr une implantation hors méditerranée, et quand même abritée) une série de bers en bois, des pieux plantés dans la vase, et les bateaux viennent s’amarrer entre 4 pieux à marée haute. Ca donne, à moindre frais un max de places en plus…
:-|

26 nov. 2007
0

calme... coule...zen...!!
je ne comprend pas pourquoi tu t'acharne sur cette fourchette de prix, j'ai donné ça comme exemple en début de conversation sans penser que ça allait être un sujet tabou !!
moi je sais que pour un bateau de 25 pied (car je me suis renseigner pour cette taille ) on est à 3700€ pour 5 ans (en sachant qu'on peu acheter une place pour 1,5,10 ou 15 ans)
il faut compter en plus, comme dans tous les port a sec, le coût de la mise à l'eau et ici ils nous proposent un forfait de 10 mouvements à 350€ (soit 35€ par mouvement) es tu satisfait de cette reponse ?

26 nov. 2007
0

Le choix
Ce qui est important c'est surtout de pouvoir avoir le choix.

Ensuite, si ce choix existe, chacun trouvera sa solution du moment.

Et comme elle sera le résultat d'un choix, ce sera la BONNE solution.

26 nov. 2007
0

Au fait ?
Vous avez vendu votre Biloup 7,50 ?

C est sur que 3 coproprios ,si vous étes en plus bloqué par les mises à l eau !
amicalement , serge de l ile :langue2:

26 nov. 2007
0

un port à sec, c'est déjà pas un port
mais une zone de stockage à terre

ensuite c'est un peu comme le polaroîd de ma jeunesse

places un peu moins chère mais grosse récupération sur la manutention

en outre j'imagine bien comment se passe la manutention un mardi de janvier à une heure creuse

j'imagine bien moins en juillet aout quand tout le monde rentre à la même heure et que tu es le numéro quarante douze dans la file d'attente :-D

pour info, à port cam, c'est environ 200 à 300 bateaux/heure dans la passe en haute saison à l'heure de la rentrée soit 2000 mn de manutention /h à 10 mn pièce, ce qui représente quand meme un peu plus de 30 h à faire en 1 heure

pas vraiment convaincant

un peu comme l'autoroute A7 ( lyon méditerrannée) qui n'offre pas le même agrément ce lundi 26 novembre vers 15 h et un samedi 1er Aout bers 10 h

en clair, c'est exactement comme le coup du vélo pour remplacer le pétrole; à manier avec prudence et réservé à ceux qui sortent très très peu et en dehors des jours fastes

amicalement

26 nov. 2007
0

Des préjugés, JP ?
Un port en eau est une zone de stockage sur l'eau (parfois dessous, quand il y a voie d'eau ou neige, ou glace ou etc...)au même titre qu'un port a sec est une zone de stockage à sec.

Pas plus, ni moins.

Pour le prix, en ce qui me concerne :
25 pieds, port a sec incluant les manutentions :
1000,00 € /an (Camoël, côté mer du Barrage d'Arzal).

Il n'y a donc pas de rattrapage sur les manutentions.

Lorsque il y a affluence (en fait quasi jamais, les stats de sorties EFFECTIVES des bateaux sont étonnantes sur ce point...cf. bateaux ventouse dans les ports en eau...) un minimum d'anticipation permet de faire sortir le bateau la veille ou l'avant veille vers le corps mort et de laisser le bateau au corps mort au retour pour une sortie le lendemain ou le surlendemain.

Un coup de chance, la date à laquelle tombe le 15 août est prévue à l'avance.

Quand le port a sec est géré par un professionnel, disposant du matériel nécessaire à pour apporter le service qu'il propose, il n'y a aucun problème.

Dans mon cas précis, je préfère, de loin, les miniatures inconvénients du port à sec (?) que de devoir passer, les jours de pointe, aux heures de pointe les rares éclusages autorisés pour cause de sécheresse.

Pour en avoir eu l'expérience avec un camarade de jeu côté eau douce : moi, quand je décide de sortir, ma seule limite est celle imposée par la marée. Je n'y rajoute pas l'écluse.

Le port a sec, ce n'est strictement pas analogue au vélo VS pétrole.
Ce serait plutôt le TGV VS pétrole et, si il est en effet absurde qu'un "local" utilise le TGV pour rejoindre son navire, c'est (quand il existe) une évidence pratique et financière pour un parisien.

Le port a sec n'est pas LA solution. C'est UNE solution, qui a ses atouts.

Pour en revenir aux bateaux ventouse, envisager la coexistence du port a sec et du port en eau, permet d'imaginer le stockage, à sec, des bateaux ventouses, ou non utilisés durant plusieurs mois, pour libérer la place en eau.

Mais chacun à le droit de penser ce qu'il pense et de continuer a :
- Accumuler mousse et coquillages sous sa coque
- Carèner tous les ans voire plus
- Payer son assurance toute l'année pour rien (suspension possible si mise à terre plus de 6 mois consécutifs)
Etc...

26 nov. 2007
0

D'accord avec toi Goupside
Ce n'est pas 2 à 3 fois moins cher.
C'est moins cher, de l'ordre de 30% à vue de nez, du fait d'un tarif légèrement inférieur et de l'économie induite par la réduction des carénages et l'absence de coûts de manutention pour entretien.

Certainement pas de l'ordre de 2 à 10 fois, malheureusement. A moins qu'il s'agisse de stockage à terre et non de port à sec. :-)

26 nov. 2007
0

oui
surtout que 2 a 10 fois moins cher ne veux pas dire grand chose, vu la taile de la fourchette!

26 nov. 2007
0

Moins cher ?
je suis dans un port à sec depuis 10 ans. Il y a dans ce port 600 bateaux à terre, de 5 mètres à 50 mètres de longueur (320 tonnes pour le plus gros des 4 travel lifts). Je suis à l'eau 8 semaines par an en 3 séjours.

Si c'est bien organisé, les inconvénients cités par JP n'existent pas du tout.

Pour le coût, c'est moins cher qu' à flot, efectivement on peut chiffrer à la louche 30-40% moins cher en incluant les économies indirectes induites.

Mais c'est surtout la faible usure générale du bateau hors d'eau, la commodité et la sécurité pour ceux qui habitent très loin qui sont remarquables.

Même si cela coûtait le même prix, je laisserais le mine à terre.

26 nov. 2007
0

Ca commence...
...là ou je suis, c'est plein.

26 nov. 2007
0

saturé ?
Oui entre octobre et jusqu'en avril.

Non, si on réserve en avril une place pour octobre suivant ;-)

26 nov. 2007
0

non, non, Pym ....
Je parle bien d'un port à sec, capable de te mettre à l'eau un bateau de 20m en 1/4 d'heure et te sortir le même en 1/2 heure à n'importe quel moment de l'année entre 8h et 18h sauf le 1er mai, le 11 novembre, le 25 décembre et le 1er janvier :-D

C'est même un des plus grands ports à sec en France à ma connaissance. Avec une vértable infrastructure technique d'un vingtaine d'entreprises techniques en tout genre, allant jusqu'à la construction unitaire de bateaux de 30m !

Mais un port à sec est aussi un port d'hivernage pour un certain nombre de bateaux, et il y a par conséquent beaucoup de pression pour avoir une place à partir d'octobre, et de la place à prendre en avril.

26 nov. 2007
0

A
Martigues, cela fonctionnait tres bien jadis

26 nov. 2007
0

Le bouillon, la soupe et la purée.
Chez moi, quand c'est liquide et au-dessus de 20°, je ne m'y plonge pas.

Dans le meilleur des cas c'est de la soupe, du bouillon ou de la purée, dans le pire....

Si en plus tu me dis que ton bouillon est recouvert de vermicelle en fin de journée vers le 14 juillet, très peu pour moi.

Le premier problème des ports à sec c'est la difficulté de réunir tout à la fois :
Une cale
Un terrain
Une bonne volonté pour entreprendre cette activité.

Entreprendre c'est facile, le problème n'est pas là.
En revanche : construire une cale avec la loi littoral....ou affecter un terrain à un usage commercial en zone littorale...C'est difficile voire impossible dans le contexte actuel.

Les structures qui marchent sont donc petites, mais en nombre trop faible pour impacter l'engorgement des ports.

C'est dommage.

Pour ce qui est des manutentions, l'équipement : 1 remorque /100 bateaux permet une prestation correcte.

Si Port Cam (que je ne connais pas) abrite 9000 bateaux cette même qualité imposerait une petite centaine (!!!) de remorques.

Tousse et splique.

En effet, une structure de cette dimension n'est pas adaptée et je comprend ta réticence.

Tu devrais te couvrir chaudement (doudoune, bonnet, mouffles etc...) et venir chez nous pendant qu'il fait encore au-dessus de 10° (dehors et dans l'eau) pour venir observer les petites structures et découvrir comme c'est sympa.

26 nov. 2007
0

Ah ?
JP sur ce coup-ci, je te trouve un poil de mauvaise foi :heu:

600 places à terre, plus 400 places à flot, et jusqu'à 320 tonnes et 50 mètre à terre et à flot, je ne vois pas en quoi c'est un "micro-port". Avec en plus une centaine personnes (professionnels) travaillant sur place à l'entretien des bateaux ...

C'est situé dans le coin le plus sec et le plus ensoleillé de France, avec l'eau rarement en desous de 20°C :oups:

Que ça ne soit pas possible à Port Camargue est bien évident ... mais ça ne prouve rien de plus que le pas particulier de Port Camargue !

06 déc. 2007
0

C'est la voix (la voie?) du bon sens
:pouce:

26 nov. 2007
0

d'accord pour tout ça
le port à sec est un solution parmi d'autre

mais je ne vois pas dans ce qui a été évoqué dans tout ça un réel cout économique moins important, les chiffres du site d'épicétou et les tiens PYM confirment mon premier propos,

et je repose la question à l'initiateur du fil, où sont les "2 à 10 fois moins cher" ??

26 nov. 2007
0

Pour rester dans
le sens de ce fil, j'aurai une question :
Est-ce que les ports à sec sont saturés ?
Y-a-t-il aussi une liste d'attente ?

Merci

26 nov. 2007
0

Là, Robert, tu parles des aires d'hivernage
Un port à sec, ce n'est pas ça.
Il doit prévoir une accessibilité des bateaux pour leurs manutentions et des moyens idoines ad hoc voir même adéquates.

Et ce type de disponibilité commence a faire recette d'où un début de tirage de la demande.

26 nov. 2007
0

Tu as raison, j'avais mal compris...
En effet, dans une structure mixte la situation est difficile en hiver.

26 nov. 2007
0

le pb est q ue vous citez toujours des micro ports ( 600 places)
situés dans des endroits paumés avec le soleil un jour par an et l'eau toujours inférieure à 20 °, bref pas des coins pas vraiment attirant sauf pour ceux qui sont nés par là ( amis bretons, j'adore le Chouchen et le mont Saint Michel est breton... :-D)

venez passer une heure sur la digue de la passe de port cam ( 9.000 bateaux) en fin de journée vers le 14 juillet et après on discute de tout çà de manière plus argumentée

en clair, je pense que c'est une solution bien particulière pour une situation également particulière et non une solution au pb de l'engorgement des ports qui devra se régler autrement d'autant plus qu'en med, c'est pas vraiment le coin des corps morts et soit tu attends à un quai soit tu fais des ronds dans l'eau en attendant que....le mec veuille bien te sortir

re en clair, pour manutentionner à port cam en saison, c'est 6 semaines de préavis et de délai

il faut aimer voir son bateau au sec pour choisir cette solution dans ces conditions

amicalement

06 déc. 2007
0

ok
Surtout qu'on sait qu'en France le jour de sortie des bateaux est d'une moyenne de 12 j/an ...
alors pourkoi faire des marinas qui coutent un prix fou et qui ne servent pas a grand chose si ce n'est que d'abimer un peu plus la cote ... et se tourner vers l'option "port a sec" qui a mon avis a de beaux jours devant eux, vu le nombre croissant de personnes qui desirent se lancer dans la plaisance nautique

26 nov. 2007
0

oui
quand on habite loin du bateau, c'est une excellente solution, ca permet de faire l'entretien au cours de quelques passages l'hiver, puis ça le conserve!

26 nov. 2007
0

Le mien est gratuit...
...Mon port à sec...c'est toute l'année, la remorque de mon boat, dans mon jardin, le long du garage !

Aïe !!! Non, pas sur la tête !!!

Le calibre 12, j'ai déjà reçu...allez-y à la 22 long rifle...pour abréger mes souffrances...

PHILOU le narquois !

26 nov. 2007
0

port à secs
J'ai mon bateau à sec au port Napoléon port St Louis du Rhône et RAS pour le moment surtout que le canot est dans l'eau pendant 5 /6 mois que dure ma balade puis il séche au vent si on mets un bon anti-fouling on peux même faire le carrénage une fois tous les deux ans au prix de la peinture encore un avantage

26 nov. 2007
0

Et ben moi ...si !!!
Moi =&lt Montpellier ( en fait Montferrier sur Lez, mais bon)...

La mer...La vraie ??? Avec du Mistral et de la Tramontane sans discontinuer depuis des mois et des vagues grosses comme ça !

Tu voudrais pas qu'en plus je me fasse suer avec des calculs de marée ???

Je me lève, je décide d'aller taquiner la risée.

J'attelle...Une demi-heure pour aller à Port Camargue, La Grande-Motte...ou Frontignan...voire...( le must à mon goût...) trois quarts d'heure pour mettre à l'eau à Bouzigues sur le Bassin de Thau.

Dépliage du trimaran, chargement de la bête pour la sortie, mattage, et mise à l'eau : 30 minutes maxi quand je n'ai pas envie de courir tout autour...

Ma secrétaire générale du Comité Central a fini par s'habituer à ce mobilier de jardin un peu encombrant...Et puis...Pendant que je bricole dessus, je ne vais pas dépenser l'argent du ménage à l'estaminet du village !!!
ça tombe bien, elle bosse tellement qu'elle n'a le temps d'éplucher mes relevés de carte bleue ( SF Composites et A.D. principalement...Au moins, je fais travailler le petit commerce de proximité !)

PHIL

26 nov. 2007
0

Oui, mais non :
Moi =&gt Paris (en fait, Chaville, mais bon).
La mer, la vraie avec des vagues, du vent et des marées =&gt Le Croisic

Je me lève, je décide d'aller taquiner la risée.

SNCF.com =&gt billet de train =&gt RER Montparnasse 12 minutes =&gt TGV le Croisic 3h10 =&gt voiture (une épave...) Le Croisic vers Camoël 30 minutes.

Au total :4h52 de trajet effectif soit 5h30 si je synchronise comme une brêle et 5h si j'optimise.

Combien de temps faut-il pour transporter gréer et débarquer ta bricole ?

Quel est le coût de ce transport (essence, péages etc...)

Et, cerise sur le gâteau, mon ministère de l'intérieur est déjà en ébullition rien qu'à l'évocation du mot "bateau" alors, dans son jardin...

26 nov. 2007
0

ports à sec
un bateau c'est fait pour naviguer et non pas pour encombrer les ports-parkings ni empêcher le bon déroulement de l'escale.
j'ai fréquenté pendant la pause de l'hiver(7 à 8 mois)les ports à sec de Port Napoléon et Gruissan, j'ai rencontrer de nombreux navigateurs qui ont choisi cette formule du port à sec.
les Coûts(séjour, calage,ber,manutention)sont moitiés du contrat annuel.
ça permet en croisière de se payer très cher et quand il le faut de vrais escales dans les ports.
Le long séjour à sec est bon pour le bateau(sauf en bois)
Les travaux peuvent se faire dans de meilleures conditions.
Pas le stress du mauvais temps au port et le souçi du mouillageou des amarres.
Il y a 30 ans,les rades et mouillages étaient vides, toutes les embarcations, même en bois, étaient remontées.Ca existe encore dans certaines contrées vivant au rythme des saisons et de la mer. Ulysse et les Phéniciens ont pratiqués ainsi, n'oublions pas ces références qui sont pour certains d'entre nous une référence.

26 nov. 2007
0

Ben voui, forcément, t'es un "local"...
un indigène, un autochtone, un qu'es là.

Alors là ça ne se discute pas, mais pense un peu aux éloignés, aux exilés et aux distants...faut bien trouver une solution.

Alors comme moi, la que leu leu sur l'autopiste avec mon jouet accroché aux fesses ç'est pas mon plateau de fruits de mer, je portuarise à sec (tiens, au fait quand on mouille dans un port d'échouage on dit comment ? On mouille à sec ?!).

Voili voilu.

26 nov. 2007
0

Et bien quel sujet mes amis !
Je ne pensais pas que ça pouvait déchaîner autant les passions.

De toute façon la réponse est simple :

Port à sec, c'est mieux que pas de port du tout. Bateau à sec, c'est mieux que pas de bateau du tout.

Maintenant la question qui me turlupine. Si tu viens au port à sec pour une sortie de quelques jours. On te le mets à l'eau. Supposons que tu ne veuilles pas partir de suite pour X raisons, tu as le droit de "squatter" dans l'eau quelques jours ?

26 nov. 2007
0

ça dépend ...
Dans mon contrat c'est spécifié qu'on a une nuit au départ et à l'arrivée gratuite à flot. En pratique, beaucoup plus que cela, j'y suis déjà resté 2 semaines sans que quoi que ce soit ne me soit demandé ;-)

C'est pour ça qu'un port à sec bien conçu doit aussi comporter une nombre de places à flot suffisant.

26 nov. 2007
0

oui mais
la loi littoral,
les sites inscrits ou classés,
toutes les protections diverses mises en place même sur les marécages les plus puants,

font qu'il est pratiquement impossible de créer ou d'agrandir des ports qu'ils soient à flot ou à sec .
(par ex. dans le Morbihan il n'est plus question d'ajouter un corps mort supplémentaire)

A moins d'accepter la contrainte du démâtage ou de longues remontées d'estuaires, il est peu probable que le système se développe à moins d'un changement de doctrine des zotorités .

26 nov. 2007
0

Entièrement d'accord avec toi Robert.
Une étoile d'abord, puis ensuite j'en remet une couche :
C'est même amha ce point précis qui peut faire ou au contraire défaire la réussite d'un port à sec.

26 nov. 2007
0

Les porc à sec, c'est douloureux.
non pas sur la tete.
de toute façon je serais masqué.

J'ose meme pas signer.

26 nov. 2007
0

une petite particularité à ne pas oublier
un moteur de bateau gèle bien plus facilement au sec qu'à flot

amicalement

26 nov. 2007
0

En effet
Mais le remplacement de l'eau par du liquide de refroidissement est beaucoup plus facile quand le bateau est à sec.

26 nov. 2007
0

durée de vie ...
le remplacement de l'eau de mer par de l'antigel a un avantage annexe important: cela évite (ou retarde pas mal) l'entartrage de l'échangeur par le sel :alavotre:

26 nov. 2007
0

Ca doit dépendre de ton installation
J'ai mis une vanne 3 voies sur le refoidissement du moteur. Quand je veux rincer ou remplacer l'eau par de l'antigel, je bascule la vanne après avoir mis le tuyau raccordé à la deuxieme à la 3éme voie dans un seau. Je pourrais meme rincer à chaque sortie si je voulais.

STéphane

26 nov. 2007
0

C'est vrai
avec le vent qu'il fait en bas, je comprend qu'on y aime les ports a sec:oups:

26 nov. 2007
0

pas photo
depusi que j'ai achete Little Wing en 99, 2 solutions, j'habite a cote, il est dans l'eau. J'habite loin, port à sec.

Le rappel sur l'antigel est le bienvenu je ferais cela fin decembre ..

Y a deja eu beaucoup de gel a toulon cet année ?
merci

26 nov. 2007
0

Port Maritima
En ce qui me concerne, Port Maritima à Martigue est une bénédiction.
Nous habitons en Belgique et ne pouvons nous permettre de descendre chaque fois que le temps se gâte,...
Que du positif pour tout ce qui a déjà été dit surtout concernant la facilité des divers travaux à réaliser.
Il est vrai que descendre et remonter sur le bateau est franchement fatiguant mais la voiture est à côté avec les outils et autres nécessaires,... sans oublier que les ships ne sont pas loin,... donc tout mis l'un dans l'autre, c'est plus facile,...
Cet été, la mise à l'eau s'est effectuée par début de mistral nous contraignant à rester collé 2 jours au ponton de départ.
Les responsables nous avaient gentillement réserver 3 jours à flot (gratuit), nous avons regagner la place réservée le dernier jour.
Concernant la mise à l'eau, il est prudent de réserver quelques jours voir quelques semaines avant en pleine saison mais avec un petit sourire, nos demandes sont toujours passées rapidement même lorsqu'il n'y avait plus de place,...
Pour les sorties, idem, obligation de s'inscrire sur un planning mais le mistral soufflant, nous avons pu être remis sur berre 2 jours plus tôt.
Tout ceci pour dire que nous sommes très heureux de ce port à sec, qui est certe sensiblement moins cher qu'un port à flot mais il n'y a pas d'usure au bateau et pas de tracas.
Si nous habiterions plus près et aurions la possibilité de naviguer les week-ends et jours fériés, nous envisagerions certainement le port à flot pour la liberté de mouvement, mais ce n'est point le cas,...

27 nov. 2007
0

port a sec
je viens de signer un an au port à sec de Cordemais pour un oceanis 323.
J'étais au Sables d'olonne qui me demandais 2700 euros pour un an. Comme je ne suis pas américain j'ai passé un week end à chercher une autre solution ...en attendant une place sur ponton à Arzal prévue dans 2 ans.

J'ai visité les 2 ports à sec de la vilaine ainsi que celui de Paimbeuf, celui de Cordemais m'a paru le plus serieux et le plus souple au niveau des manutentions. cout= 1700 euros comprenant 5 manutentions dans l'année + le rinçage systématique au retour d'ou un bateau toujours propre (j'envisage de ne faire le carénage que tous les 2 ans)
Le bateau est sur terre plein "sécurisé" ce qui n'empeche pas le vol comme dans n'importe quel port.
L'avantage est pour celui qui est loin (je suis sur Paris) et qui planifie ses sorties. Celui qui est sur place aura tout interet à trouver une place sur catway!
Le principal inconvénient est la durée de la remontée (4h00 !!!) et avec le courant Je verrais à l'usage !!!

27 nov. 200716 juin 2020
0

Papy - Port à sec, oui c'est presque parfait à condition de....
J'ai un quillard 12 T, J'ai l'expèrience depuis 8 ans en France comme à l'étranger.
Voici un point élémentaire mais essentiel parfois tres difficile à faire respecter.
Soyez INTRANSIGEANT sur ces deux points, le poids du bateau doit reposer entièrement sur sa quille. Les patins du berre ne servent qu'à maintenir le bateau droit en équilibre, de plus les patins du berre doivent etre en regard des varangues (à vous de les indiquer sur la coque par un repair à la craie au personnel de la manoeuvre). Sinon, c'est la déformation à coup sur de la coque et peut etre le bris des contremoulures intérieures(plus rigides), si votre bateau est en plastique, Si votre bateau est en bois, c'est l'apparition de craquelures à +/- long terme( sechage du bois).
Exemple de coque déformée d'un bateau leger sur la photo.

27 nov. 200716 juin 2020
0

Le port à sec, c'est presque parfait, mais ....
Et pourtant les coques reposaient bien sur leur quille !!!!

28 nov. 2007
0

Le port à sec, c'est presque parfait mais
Perelanda, je pense que la photo montrée a été prise apres une catastrophe naturelle (mini tornade par ex) fréquentes en Turquie, en Croatie, en Camargue, la liste n'est malheureusement pas exhaustive.
Que le bateau soit à l'eau ou au sec, dans tous les cas il y a de la casse.
C'est hors de mon sujet précédent.

28 nov. 2007
0

perelandra
as tu plus de détail sur cette photo ??

car le ber est toujours en place semble t il,

ce qui laisse penser qu'une chandelle est cédée, ou alors le bateau pas une mini tornade a été levé et reposé de biais sur le ber, et seulement celui là

de plus on voit un bout à la poupe tribord comme si le bateau avait été assuré soit pour une défaillance de la chandelle avant tribord ou parce qu'elle a été baissée pour finir le carénage et le bateau à ripé

c'est en tout cas ce que je pense en voyant la photo, peux tu affirmer une des hypothèses ou les infirmer toutes ??

28 nov. 200716 juin 2020
0

les bers !
Le problème dans un port à sec, ce sont les bers. Il faut qu'ils soient bien faits, à la bonne dimension, et bien échantillonnés en section de ferraille.

Le plus souvent on voit des bers un peu branquignols, quand ce ne sont pas simplement des étais de maçon. C'est pour ça qu'il faut préférer les grands ports à sec qui ont de véritables installations de manutention et de calage sérieux.

Dans mon port, depuis 10 ans je n'ai connu aucun cas de bateau tombé d'un ber, y compris la semaine du 1er novembre dernier avec ses 70 neouds de vent ayant rompu les amarres du Tonnerre et de plusieurs bateaux à flot ...

28 nov. 2007
0

c' etait pas a la rochelle tempete de noel
99

28 nov. 200716 juin 2020
0

Hiver 2006
J'ai pris cette photo dans le port où j'ai mon bateau en Zélande pendant l'hivernage 2006.
Quand je suis arrivé et que j'ai vu ça, j'étais content d'être à flot.
Concernant "l'accident", je n'ai pas eu de détails. Un voisin de ponton m'a parlé d'une mini-tornade qui aurait aussi fait des dégâts ailleurs, mais moi je n'ai entendu parler de rien. Une des chandelles du ber s'est effectivement repliée, mais est-ce la cause ou une conséquence ??? Le bout à l'arrière a peut-être été placé après la chute pour empêcher d'autres dégâts sur le ber voisin.
Je vous en mets une 2ème sous un autre angle.
Cet hiver, mon bateau est au sec, et comme on parle encore d'un sérieux coup de vent pour la fin de la semaine, (voir autre fil), ...

Pierre

27 nov. 2007
0

le projet
du port a sec PAIMBOEUF :

Tarif = 27€/J,149€/sem,519€/m,1729€/6m,2660€/an
pour un 10/12metre

alors 10 fois mion cher ?
Voulez vous le reste du tarif ?
:-(

28 nov. 2007
0

Les ports à sec
Sont a mon avis bien adaptés aux peches-promenades de 4 à 6m, qui peuvent se charger avec un espèce de gros Fenwick dans des racks de stockage sur plusieurs étages, voir le lien

www.port-adhoc.com[...]sec.php

Il manque plus qu'a construire le hangar autour, et comme ça les bateaux seront en plus à l'abri des intempéries.

Par contre, le concept est je pense beaucoup moins adaptés a nos voiliers qui ont une quille et un mat. Maintenant quand y a pas mieux, ... on fait avec et c'est très bien.

28 nov. 2007
0

A voir ...
... nuances, AlainK.

Même pour un voilier de 15m, s'il n'est utilisé que 3-4 fois par an pour des périodes assez longues à chaque usage (1 semaine au moins à chaque usage), le port à sec est mieux que de laisser le bateau à l'eau toute l'année à se couvrir de berniques et prendre tous les mauvais coups de la météo et des arrivées auto-tamponneuses voisins :-) .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (182)

L'eau de l'Aude là

mars 2021