Que pensez-vous de l'achat d'un bateau de loc...

J'envisage d'acheter hors taxes un bateau de loc à l'étranger d'ici quelques années afin de naviguer loin et longtemps. Après 6 ans et un prix acceptable compte-tenu des travaux de préparation, pensez-vous que la formule soit bonne ?

L'équipage
12 mar. 2006
12 mar. 2006
0

Histoires de partir
histoiresdepartir.com[...] :
histoire d'un couple qui a acheté un cata de loc aux Antilles pour une année sabbatique ; je n'en suis qu'à la page 65 mais c'est déjà edifiant ....
28 euros , frais de port offerts. Pour le moment je ne regrette pas ;-)
André

12 mar. 2006
0

Je te fais confiance
Je suis allé sur leur site ca semble sympa, je viens de commander le livre.

12 mar. 2006
0

Je viens de
terminer ce livre et c'est bien dommage!!

Il est vrai qu'ils ont acheté un cata qui sortait de 5 ans de loc, mais ils ne sont restés qu'un an sur le bato, tandis que Menhir envisage apparemment plusieurs années de nav...

:reflechi:

12 mar. 2006
0

Simple question de bon sens amha

Entre un bateau qui a eu un ou deux propriétaires qui l'ont bichonné,
amoureusement entretenu, amélioré, et la plupart du temps ont peu
navigué avec...

Et un bateau équipé et entretenu a minima, optimisation des profits
oblige, qui a navigué au moins 6/8 mois par an, et est passé entre
des tas de mains inexpertes ou désinvoltes, car il est bien connu
que la plupart des gens ne prennent vraiment soin que de ce qui leur
appartient..

Lequel est en meilleur état d'après toi? ;-) :-)

Surtout as-tu déjà essayé de négocier avec des pro?
Je peux te dire ceci: Autant il est relativement facile de faire
baisser le prix, pour peu qu'on sache actionner les bons ressorts
psychologiques avec un particulier...
Autant il est duraille de tirer le prix vers le bas, avec un requin.
Sauf évidemment s'il est en faillite.

12 mar. 2006
0

Alors, oui, j'ai déjà lu Histoires de Partir
que j'ai beaucoup apprécié. Cela dit,une hirondelle ne faisant pas le printemps, je pose cette question en pensant aux remarques de Christian, que je m'étais déjà formulées. Sauf les aspects prix que je ne partage pas avec lui. Quand on a 50 bateaux à vendre, parfois, ça peut bien aider. Maintenant, il est vrai que les bateaux naviguent beaucoup mais tous les propriétaires n'entretiennent pas amoureusement leur bateau (quand, ils le sont, ils sont chers). Les bateaux de loc sont souvent bien maintenus, les pannes coutant chers.

12 mar. 2006
0

Watch out....
Bonjour,
Ai vecu aux antilles et j'ai bien connu les boites de loc. Les bateaux sont sous equipes, entretien mimium. Finalement quand tu as re-equipe le bateau et effectue les reparations (moteur souvant reinces), tu as paye le prix d'un bateau de proprietaite et tu as eu les soucis en plus. Conclusion il ne faut pas les payer chers. Example un oceanis 411 en fin de defisc aux antilles doit resortir dans les livre d'un loueur a 80000 euros max, lorsqu'ils les proposent a plus de 100,000 euros cela semble attractif mais c'est toujours beaucoup tres cher compte tenu des frais que tu auras apres. Jeux de voiles, moteur dans la pluspart des cas, egalement aux antilles une bonne partie des bateaux de loc talonent, point a verifier avant achat. Par ailleurs, je crois qu'il y aura si pas deja le cas un surplus de bateau, il suffit de regarder les sites de bateaux a vendre qui viennent pour une bonne partie des flottes de loc.

12 mar. 2006
0

déjà en France
ils maîtrisent tout à fait l'argus. résultat : ou un loueur honnête te vendras un bateau à son prix (et ce n'est donc plus une affaire) ou un margoulin est en train de t'avoir, et ce n'est plus du tout une affaire. Note que dans le premier cas, si t'es bricoleur, etc.

13 mar. 2006
0

Merci de vos avis...
Je pense que je vais me dépêcher d'attendre... Après avoir mon actuel bateau, j'achèterai un bateau d'attente...

13 mar. 2006
0

acheter son bateau ..!!...
et tout ces cas de figures pas faciles, résumons :
1/le bato moins cher mais plus usé parce qu'il a beaucoup travaillier =&gt déception car bato de loc ou de regate.
2/ le bato un peu cher d'un proprio qui l'aura bichonné =&gt déception car le proprio n'a que peu navigué
3/ bato neuf parce que parfait =&gt déception parcequ'on achète la moitié du bato qu'on révait (30 au lieu de 40 pieds)

au final, le bato coup de coeur, c'est pas la bonne solution ?!?!?

13 mar. 2006
0

Il y a un autre aspect
qui me semble encore plus important.

Le programme : Un bateau de loc est conçu pour des séjours courts durant lesquels on entasse un maximum de personnes dans un espace donné. Rentabilité maxi pour le loueur, cout minimum pour chaque "équipier".

C'est toute proportion gardée le même problème que l'hotel. Concevrais-tu de passer plusieurs années dans un hotel, même avec plusieurs pièces qui ne sont pas prévues pour y vivre. Evidemment la suite royale au Négresco çà devient possible. Mais comme c'est le fric initial qui semble guider essentiellement ton choix, je pense que tu te prépares une croisière salée au bout du compte.

Et naturellement je suis aussi d'accord sur ce qui est dit plus haut.

En synthèse, pour moi non plus, çà ne le fait pas.

14 mar. 2006
0

jouable si
- on ne pense pas faire l'affaire du siècle.
- on est conscient qu'un bateau de 5 ans sera usé comme un bateau de 10 et payé au prix d'un bateau de 8.
- on a choisit le bateau en fonction de son programme et non de la maudite "bonne affaire".

Les boites de locs structurées entretiennent leur bateau au minimum mais c'est souvent bien mieux qu'un bateau ventouse :
- le moteur est usé mais seule une grande révision (segments,...) suffit et rien n'est impératif et urgent. Pas de moteur qui n'ont rien dans le ventre alors qu'ils sont "neufs".
- les aménagements demandent à être revus (coussins, charnières,...) mais on peut le négocier sur le prix (et choisir la couleur ;-) ).
- les voiles sont fatiguées mais la boite de loc "offre" bien souvent un jeu neuf standard pour réaliser la vente.
- l'accastillage est faible, mais c'est le même que sur le même bateau neuf.
- le gréément est le point sensible car difficilement contrôlable et difficilement négociable. Il est certain que le bateau ventouse ou qui sort 60 j par an a un gros avantage sur ce point.
- Les systèmes (plomberie, electricité,...) sont usés, mais fonctionnent. Pompes et tuyaux sont généralement à remplacer. Batteries à remplacer et système de charge à créer (comme sur un bateau neuf).
- L'electronique est sommaire, mais récente (5 ans au plus).
- la coque et les parties structurelles sont plus faciles à expertiser (un loueur de renom ne prendra pas le risque de "pipeauter" sur un talonnage qui a laissé des traces : trop d'enjeu pour la simple valeur d'un bateau qui ne lui appartient pas). J'aurais plus confiance de ce côté que de l'avis de monsieur tout le monde qui prendra, lui, le risque en croyant en son immunité (le français est par nature de mauvaise foi, c'est bien connu :-( ).

En final, le bateau reconditionné reviendra bien souvent entre 90 à 110% de la valeur du même bateau de propriétaire de 7 ans. Si on y gagne quelque chose, ce ne peut être que sur la revente au bout de 4 à 6 ans... Par contre on sait que si le bateau avait un défaut rédibitoire (structure, gel coat,...), il aurait été découvert auparavant.

Ca ne vaudrait vraiment le coup que si la boite avait des difficultés financière et vendait au bas prix. Mais là... l'entretien aurait déjà été abandonné depuis 1 an ou plus... ou bien...

J'ai un ami qui a acheté un bateau de 47 pieds en yougoslavie au début de la guerre : la boite de loc était partie du site et les bateaux étaient livrables sur place. Il a fait une excellente affaire !
Il y avait, il y a une douzaine d'année, une compagnie de sainte lucie qui "liquidait" ses deux derniers bénéteau 15m (ydile ??) pour cause de renouvellement de parc. Le prix demandé depuis 2 ans étant excessif et les nouveaux bateaux étant sur place, la société était très compréhensive (sur les prix, sur les accessoires, moteurs neufs, les réparations,...). C'était une véritable affaire (je regrette encore de n'avoir pas sauté sur l'occase, mais je pensais à l'époque que le bateau était trop gros :-( ,putain de préjugés franco-fronchais ).

C'est aussi jouable si on veut acquérir le bateau en leasing, car beaucoup plus facile que d'essayer d'obtenir par sa banque un leasing sur de l'ancien payé TTC, etc...

C'est donc loin d'être idiot et selon la situation et l'état du bateau, être une bonne façon d'acquérir un bateau qu'on ne pourrait pas se payer autrement. Mais raisonnablement, plus de la moitié du parc est repris par des compagnies de location de deuxième ordre car les prix qu'exigent les propriétaires (ex) sont disproportionnés, et que seuls, les plans de financements offerts aux futurs acheteurs dans le cadre de leur future mise en loc leur font croire qu'ils y gagneront. C'est un peu donc un cercle fermé.

14 mar. 2006
0

Je confirme ...
... j'ai acheté le mien à une boite de loc avec TVA récupérable donc possibilité de leasing très intéressant, beaucoup plus qu'un crédit classique, mais pas mal de trucs à changer ou à refaire, au final un coût assez élevé mais pas le choix, à l'époque c'était le seul Antigua à vendre HT en Europe. Il avait quand même des avantages (ex les 2 moteurs neufs)

16 mar. 2006
0

Donc si je comprends bien...
... des situations à étudier au cas par cas. Ne pas fermer la porte mais ne pas croire non plus réaliser l'affaire du siècle.

Quant aux bateaux coup de coeur évoqué par Farfa II, je me méfie. Ce sont souvent des bateaux de petite série. Pour ma part, j'ai mis en vente (certes mollement) mon Djinn 28 (25 exemplaires construits à l'unité entre 1986 et 1994) à l'état quasi neuf (sauf extérieur exposé aux intempéries) puisqu'il a passé la moitié de sa vie sur ber. Les gens ne connaissent pas et il ne sera sans doute pas facile de le revendre à sa valeur.

Donc l'achat d'un bateau coup de coeur dans ces conditions se justifie si on le garde très longtemps. Or qui d'entre nous peut jurer (et le faire) garder son bateau "à vie" et être sûr de ne jamais vouloir plus grand ?

Je vise plutôt la solution "histoires de partir", voyage sabbatique évoqué plus haut, prolongée sur 2 ou 3 ans.

16 mar. 2006
0

Euh... quand je dis la solution "histoires de partir"...
je veux dire que mon programme est celui-là pour 2 ou 3 ans, pas que je me choisis un bateau de loc

0

Paul et Mick
face à cette belle unanimité, je vous propose la réflexion suivante:
- Le loueur entretient au minimum, et sous équipe, toutefois, il entretiens régulièrement, car des breakdown réguliers lui coutent en équipes de mécanos, et downtime et en réputation.
- Le propriètaire peut très bien ne jamais avoir entretenu, avoir toujours procédé selon le "quand ça casse, on bricole" et avoir toujours fait au moins cher, mais sans avoir cette contrainte du bateau qui doit rester rentable...

conclusion, un bateau de proprio peut en théorie se révéler vachement plus pourri qu'un bateau de loc encore en service...

juste comme ça, pour dire autrement que les autres
:non:

19 mar. 2006
0

Attention aux faux bateaux de proprio
qui ont fait de la loc pendant 5 ans, par exemple, avec un contrat de type "mise en gérance". Au bout de 5 ans, le bateau redevient un pur bateau de propriétaire et peut se revendre comme tel. En réalité, il bénéficie de tous les inconvénients (ou avantages, voir plus haut) des bateaux de loc. Sauf le prix...
AMHA, le nombre d'heures moteur, corrélé à la profession du propriétaire (vacances, ...) peut permettre de sentir ce genre de situation. Voir aussi les factures d'entretien. Si le bateau était en gérance, y'en a pas.

19 mar. 2006
0

méfiance !!!!
Pour avoir acheté une fois un bateu de loc de quelques pieds de plus qu'un bateau plus petit sous prétexte qu'il sortait de location, je n'ai eu que des regrets.
Le bateau a en une saison vieillit autant qu'en 5 ans !!!
Perso je fais une trentaine d'heures au moteur par an... et le voilier que j'ai racheté après une saison de loc. en avait plus de 300 !!!
A croire qu'ils ne s'étaient pas rendu compte qu'il y avait aussi des voiles !!!
Après inspection de la coque, celui-ci avait talonné et avait aussi accroché le tableau arrière... enfin bref, que du bonheur!!
Et comme je m'était engagé à le racheter en fin de loc. je n'ai eu que mes yeux pour pleurer quand je l'ai vu rentrer en fin de saison.

Alors encore une fois, MEFIANCE !!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (46)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021