Que faire de ordures a bord ?

Bonjour,
Je souhaiterais lancer le sujet des dechets ?
Qu'en faire ? Les jetter a la mer n'est sans doute pas une solution, les garder a bord en combre et l'odeur gene l'equipage ... Quelles solutions avez vous trouves ?
J'attends vos commentaires....
Nico.

L'équipage
10 fév. 2003
10 fév. 2003
0

Les Z'aurdures..
D'abord il y a deux types d'ordures, les biodégradables et les autres..
En général, tout ce qui "sent".. est bio-dégradable et l'arrête de poisson, le gras du steack etc.. tu peux les jeter par dessus bord (au large) les poissons se régaleront..
Le reste, les plastiques, les canettes en métal, les papiers. tout ce qui n'est pas bio-dégradable.. se stocke très facilement jusqu'au prochain port où tu trouveras une poubelle..

10 fév. 2003
0

Pourquoi pas 2 poubelles ?
Bonjour,
Y a-t-il des voileux qui utilisent 2 poubelles en navigation?
- La premiere "classique", est en plastic et contiendra tous les dechets non bio-degradables jusqu'a la prochaine escale.
- Ladeuxieme en papier renforce / papier craft bio-degradable, dans laquelle tous les dechetes dit "bio-degradables" sont stockes. Une fois ce sac remplis, on le passe par dessus bord , bien au large.
Mais que range-t-on dans la categorie "bio-degradable" et "non bio-degradable".
Tout ce qui est organique peux entrer dans le bio degradable, m'ais qu'en est-il des emballage papier, des pots en verre (le verre ne pollue pas), des boites de ferraille (ca rouille, c'est detruit rapidement avec le temps).
Donnes moi vos avis pour faire que la plaisance ne soit pas un plaisir au detriment de la nature.
Nico.

10 fév. 2003
0

pas simple ...
Le notion de biodégradable n'est pas simple ! On pourrait peut-être la définir comme la propriété d'une substance capable de retourner directement dans le cycle de consommation naturel de organismes vivants, plantes ou animaux, ou dans le cycle naturel d'oxydation.

Dans le sens, tout ce qui se mange est biodégradable, également l'acier, mais pas le verre, ni le papier, ni un mégot. Certains plastiques sont faits pour se désagréger très rapidement. Et pourtant il ne sont en fait pas biodégradables, car les éléments microscopiques qui en résultent ne peuvent pas entrer dans la chaîne alimentaire naturelle, ni retourner à un état chimique existant dans la nature.

Ensuite vient la notion de polluant. Des substances biodégradables peuvent être polluantes (les excréments), alors que des substances non biodégradables peuvent ne pas être polluantes (le verre, le plastique)

En plus vient la notion de toxique ou dangeureux. Des substance biodégradables ou non biodégradables peuvent être toxiques ou dangeureuses pour certaines espèces : p.ex. les sachets plastiques, non biodégradables, non polluants, sont dangeureuses pour les poissons qui étouffent dedans !

On perçoit donc la complexité du bidule ! Le plus sûr est de passer pardessus bord (au large) ce qui se mange (c'est très rarement toxique pour un animal), mais de ramener au port tout le reste.

Robert.

11 fév. 2003
0

pour détendre
Bonjour Robert ta dernière phrase me plait beaucoup et je la rapellerais volontier à des coéquipiers manquant d'humour. Amitié. En ce qui concerne les déchets il faut avant tout en produire un minimum, choix des emballages, manger tout ce qui est possible etc. et après nourrir les poissons et ramener le reste à terre qui ira dans les poubelles, puis dans les décharges nourrir les goélans qui meurrent en mer et nourrissent les poissons que nous pêchons .... elle est pas belle la vie !!!!

11 fév. 2003
0

Bioquoi?
Salut Robert , je voudrais relever un petit détail
qui va contredire le resonnement que tu as eu .il y as qqs années je suis allé dans la calanque de Cassis appelé Sormiou pour ce qui connaissent et sitot mouillé et amarré sur l'arriére il ma pris un envie pressente et comme sur ce voilier il n'y avait pas de confort j'ai comme dans la marine ancienne pris mon seau pour executer la chose .ensuite j'ai bien du me debarrasser de la chose bref j'ai donc vidé mon seau mais avant j'ai regardé le fond l'eau iper limpide pas un poiscail en vu sitôt que arrivé dans l'eau des nuées de poissons sont arrivés et ont devoré les bioquoi alors qui de l'oeuf ou de la poule!!!!!!

11 fév. 2003
0

Toxique ?

Maltèse, tout est dans le dosage :-) Jusqu'à une certaine concentration, les excréments sont un bonheur pour les poissons ... au delà d'un certain dosage ils en crèvent :-( . Dans les ports, en été, on est à la limite.

Pour se détendre, comme le disait Renaud dans sa chanson: "... la mer c'est dégueulasse, les poissons baisent dedans ..."

Robert.

12 fév. 2003
0

compactage et autre
J'ai lu (je ne sais plus où) qu'un bateau était équipé d'un "compacteur" manuel - du genre cylindre avec un couvercle poussé par une vis - qui permettait donc de réduire la taille des déchets non biodégradables. Sans doute facile à réaliser.

Côté biodégradable, effectivement en Mediterrannée les poissons aiment ...plus précisement les oblades qui se ruent à la sortie...de ce fait avec des copains, on dit maintenant "je vais oblader".

PS : vous ne me ferez plus jamais bouffer une oblade

16 avr. 2003
0

Barils de plastique avec couvert étanche
Je suis guide de canot sur la magnifique rivière Bonaventure en Gaspésie (Québec Canada), tout nos bagages et provisions pour 6 jours sont rangés dans des barils de plastiques étanches de 40 litres et 80 litres, lorsqu'un petit baril de 40 litres de provision se vide celui-ci devint la poubelle officielle de la decsente et aucune odeur ne se dégage lorsque celui-ci est fermé.
Tu peus les nettoyé facilement avec un peu de
chlorure de sodium et ensuite au métabisulfite de potassium que l'on vend afin de nettoyer les kit pour faire du vin maison.

16 avr. 2003
0

Le sujet est vaste
Pour travailler dans l'industrie chimique, je classerais les dechets en trois catégories.
1-Les biodégradables rapides,(molécules naturelles)nourriture, excréments, etc, pas de problèmes pour l'environnement en concentration normale,si ce n'estles désagréments de confort, visuel,odeur, etc
2-Les biodégradables lents,(molécules naturelles aussi), le verre(c'est de la silice(du sable)), l'acier, (c'est du carbone),meme le pétrole, (produit fossile naturel)etc,etc,pas de problèmes pour l'environnement en concentration normale, si ce n'estles désagréments de confort.
3-les molécules de synthese, et la c'est la catastrophe, ex.le polytétrafluoréthylene, connu sous le non de TEFLON, l'ecosystème n'est pas prévu pour "avaler" ou "digérer" des molécules qui n'existe pas à l'échelon naturel.

Si vous jetez une canette en verre dans la mer, ce n'est pas une pollution au sens chimique du terme, c'est désagréable pour le pecheur qui ramasse ça dans ses filets, mais chimiquement parlant, cette canette, 10 ans aprés se sera transformée en grains de sable, de la ou elle vient justement.
Par contre les plastiques qui sont tous des molécules de synthese, posent un réel problème, car leur dégradation de sera seulement que mécanique(usure, frottement etc), et pas chimique (ce qui serait plus rapide), les spécialistes estiment qu'un morceau de Téflon abandonné existera encore dans 1000 ans.
Mais n'oubliez jamais ceci quand mème.

"Sur Terre, rien ne se cré, tout se transforme", et la capacité de recyclage de la planete est considérable, ça fait d'ailleurs des millions d'années que ça marche.
J'entends déja les écolos qui disent, "oui mais à force on en verra la fin".
C'est vrai, qu'on en verra la fin , mais meme sans industrie, et sans pollution, on en verra la fin quand meme.
La planete "Terre" est elle meme une molecule vivante,(à l'échelle de l'espace sidéral), et comme toutes molécules, elle né, elle vit, et elle meurs (simplement cette vie s'étant sur des millions d'années).

Donc prenez du recul avec ce sujet, et ne faites pas le jeu de certains, dont l'écologie et l'environnemnt represente leur "Fond de Commerce".
Comprenne qui peut.

16 avr. 2003
0

Jolie rubrique, et belles contributions...
Content d'apprendre plein de petites choses utiles et intelligentes. Je retiens l'idée d'embarquer le moins possible de "non-biodégradable", cela permet de stocker moins de déchets. Petite contribution personnelle maintenant: J'ai été surpris de la résistance à la dégradation des filtres de cigarettes, qui constitue ( au moins) une pollution visuelle, alors depuis longtemps, j'émiette le papier et le tabac par dessus bord ... et je garde les filtres dans ma poche. Seul problème : je les oublie régulièrement dans le fond des poches, et j'en connais une qui râle quand elle les découvre, aprés la lessive, et elle ... elle n'est pas biodégradable (heureusement) - Clin d'oeil à tous.

17 avr. 2003
0

Ordures à bord
Simple comme bonjour : je mets d'abord dans un petit sac en plastic , ceux que je garde des courses du super marché,et ensuite je les met au fur et à mesure dans un grand sac poubelle noir en platic renforcé que je ferme et que je place dans un coffre...arrivé dans un port, je jette à la poubelle...pas besoin d'avoir fait math sup ou d'être ecolo convaincu pour comprendre çà..........

17 avr. 2003
0

fabrication - degradation = accumulation
Une petite formule pour comprendre ce qui se passe:

L'accumulation de déchets polluants (toxiques ou seulement désagréables) dépend de la "fabrication" de ces déchets (la quantité de déchets par plaisancier multiplié par le nombre de plaisanciers) et la "dégradation" des déchets:la capacité de la nature à les résorber (et dépend donc de la nature du déchet).

Donc

La merdre qui nourrit les poissons et qui ne reste pas 2 jours dans la mer avant d'être résorbée peut-être extremmement polluante si produite en grande quantité (p.ex: dans une callanque ou 10 bateaux de 6 passagers sont au mouillage tous les jours) et inversément vous pouvez chercher longtemps un boite de conserve ou une bouteille au milieu de l'atlantique car même si elles mettent des mois ou des années à disparaitre, le peu de bateau qui jettent leur déchets dans ces eaux là ne leur permet pas de s'accumuler.

Donc

C'est avant tout une question d'endroit et en cotière je recommenderais de ne rien jeter par dessus bord a part la merdre. Au large (au moins 5-10 milles des côtes, j'estime qu'on peut jeter presque tout sauf ce qui flotte et les plastiques (si il n'y a pas de dégradation, aussi faible que soit la fabrication, il y aura de l'accumulation)
Au mouillage ou au port, rien ne sort du bateau surtout si on a des voisins

18 avr. 2003
0

ordures à bord
Je suis tout à fait d'accord avec Benoit.
Au large, on peut jeter tout, sauf ce qui flotte et les plastics.
J'ai une sensibilité assez écolo, mais je ne me gêne pas pour jeter les boîtes de conserves. Après avoir enlevé les étiquettes papier et avoir percé le fond, elles coulent rapidement et font des niches à poissons. (Bien sûr à ne pas faire à Sormiou)

31 août 2012
0

Je relance ce fil, et vous que jettez vous ?
J'ai eu un peu de mal a faire comprendre a mes équipiers de ne pas jeter les megots...et même les noyaux de prune par dessus bord.
En gros, je ne jette que ce qui peut être ''bouffé'' rapidement pas les poissons. J'hésite sur les os de poulet ...
Et vous ?

31 août 2012
0

Pour paraphraser un navigateur bien connu :

Comprends pas... On jette par-dessus bord des tas de saloperies non recyclables et on nous dit rien, alors qu'on est immédiatement jetés en prison si on jette un équipier qui, lui, serait recyclé entièrement en quelques heures...

:acheval: :acheval: :acheval:

31 août 2012
0

Bonjour à tous,
D'abord avant de quitter le quai en rangeant les provisions éliminer les emballages inutiles.
En mer trier. Tout ce qui pourri est dans une poubelle et le reste dans un autre sac.
Je rince et je sèche les boites de conserve avant de les écraser, idem pour les bouteilles plastique.
Lorsque la poubelle est pleine je la place dans un second sac puis dans un coffre. pas d'odeur.
à 3 j'ai un sac de chaque par semaine sauf quand on mange une pastèque ... ça produit une quantité de déchets impressionnante !
Bon vent à tous.

31 août 2012
0

C'est Lumablanc qui va être content... enfin un sujet sur le grand voyage !

Oui parce que, en navigation côtière, c'est facile de garder ses poubelles jusqu'au prochain container !

Mais quand on a des milliers de milles à courir, on fait comment, hein ?

Déchets, épluchures, fastoche, par dessus bord. Au large, parce qu'au mouillage, les voisins n'apprécient pas forcément les feuilles de salade fânée ou les demi-melons vides qui flottent (z'avez pas remarqué, les demi-melons, ça coule jamais...).

Le verre, on peut jeter aussi, ça fait des abris pour les poulpes.

Mais pas le plastique, ça non ! et pas les boîtes de conserve non plus, ça met trop longtemps à disparaître.

Alors quand on arrive à terre après une traversée de 34 jours, ça en fait des sacs poubelles pleins à jeter et de la place ensuite dans le coffre de cockpit !

31 août 201231 août 2012
0

.
Je pense que tout lemonde est d'accord sur le plastique.

Sur les boîtes de conserve en fer blanc, je me pose la question et comme je n'ai pas la réponse, je garde.

Le verre je suis beaucoup plus réservé que MN31, je garde.
La faune s'est toujours débrouillée seule.

Le papier et le carton ?
.

31 août 2012
0

J'allais dire une connerie : on le brûle ! Et après réflexion, une idée me traverse l'esprit : pourquoi ne pas inventer un incinérateur qui permettrait de brûler carton et papier en toute sécurité ?
Sinon au large je jette tout ce qui est organique (y compris les coquilles d'oeuf que j'écrase dans la main). Pour le verre, j'y ait songé, mais finalement comme Gadloo dans le doute j'évite.

31 août 201231 août 2012
0

Le verre... ça se discute ! Je sais pas très bien pourquoi, j'ai toujours pensé que ça pollue pas ?

En grande traversée, le papier c'est pas trop le problème... le marchand de journaux le plus proche ? On peut attendre d'être arrivés.

Et le carton, ben je garde aussi en compressant bien !

31 août 201231 août 2012
0

En bateau comme à la maison j'essaye de bien faire, en fonction des consignes et des dispositifs de récupération accessibles, et je demande aux équipiers de trier à la production, autant que faire ce peut.
Les ports où je vais ne sont pas toujours équipés de bacs spécifiques pour chaque type de déchets... c'est dur de motiver la sélection à la source quand on remet tout dans un seul bac à l'arrivée.

Je fait parti des gens qui ont horreur des mégots par terre ou par mer... je me suis toujours interdit de jeter un filtre quand j'étais fumeur... et je ne me gêne pas pour le dire aux fumeurs indélicats.

Les os de poulets ? les goélands en font leur affaire... où les crabes à l'étage en dessous. (mais peut être pas en Med)

Le verre, autant le rapporter dans un container... au (grand) large casser la bouteille en la jetant...
Les boîtes de conserves, rincées et stockées, pour être débarquées

Bien sur cela dépend de la durée de la nav et de la mer ou l'océan traversé... sur quelques jours on peut faire l'effort de trier garder débarquer mettre dans un container au port. AMHA

31 août 2012
0

Lors de la préparation de mon périple du printemps, la question s'est évidemment posée et impossible pour moi de jeter à la mer mes déchets.
le dégradable, par dessus bord, impossible à garder 2 à 3 semaines.
Les emballages, carton déchiqutés et mis dans un sac poubelle.
les plastiques idem
les verres je les garde dans leur état.
les boites métalliques réduites de leur volume au mieux, marteau et cale de bois comme enclume.
J'ai emporté des sacs à gravois plus solides,
Le rangement, j'ai un coffre intérieur sur l'avant inutilisé et le coffre de cokpit recevant des sacs.
Mais bon pour moi seul ce n'est pas très encombrant.
JJ

31 août 2012
0

Le sujet est évoqué avec précision ainsi que d'autres sujets sur cet excellent site qui me sert souvent de référence: Caramel
www.amelcaramel.net[...]res.php

31 août 2012
0

Bonne synthèse... qui me conforte dans mon traitement du verre au large, moi aussi je cassais les bouteilles avant de jeter, et je constate que sur Caramel on se posait la question aussi ?

31 août 2012
0

Par contre pour le papier et les cartons qui se dégradent rapidement d'après Caramel, quid de la pollution chimique due aux encres et composants ?

31 août 2012
0

.
Voilà la question.

Y a ce qui se voit (melon) mais qui ne pollue pas (quoique), ce qui ne se dégrade pas mais reste inerte mais ne se voit pas (le verre, je trouve Caramel gonflé de dire que la silice revient à la silice : après combien de millions d'années ?), ce qui ne se voit pas mais se dégrade (boîtes en fer blanc), et y a la chime totalement invisible avec le papier et le carton par exemple mais dans quelle proportion si on compare à l'érosion de l'antifouling ?

Et si on compare à toutes les cochonneries qu'on met à l'eau par accident : outils, sac en plastique qui s'envole, naufrages de bateaux de plaisance, nos antibiotiques et toute pharmacopée via les toilettes ...

Où commence la prise de conscience ?
Où commence la bonne conscience ?
.

31 août 2012
0

Oui, Marie Noelle, tu as raison, je dis simplement que parfois, on croit bien faire, et ce n'est pas forcément le cas. ;-)

A une époque j'ai roulé au Colza. J'ai eu de l'huile par un groupement de paysans.
Puis, faute de pouvoir continuer, j'ai acheté de l'huile au hard discount du coin.

Je faisais des économies, je roulais plus "propre", et j'ai vite réagit que les 20 bouteilles que je jettais derrières ne justifiaent pas mon geste au départ fait avec bonne conscience...

31 août 2012
0

"Où commence la prise de conscience ?
Où commence la bonne conscience ?"

Et oui, pas facile de bien faire !!!

31 août 2012
0

C'est déjà pas mal d'avoir la conscience pour soi... honnêtement bien sûr !

31 août 2012
0

ne rien jeter à la mer !
et quand vous jetterez quelque chose par dessus bord , pensez à la téte que vous feriez si les poissons jetaient tous leurs dèchets sur nos bateaux .

31 août 2012
0

ça, ça s'appelle de la démago...
:heu:

31 août 2012
0

pour le stockage des déchets non biodégradables, une fois emballés dans des sacs poubelles bien fermés, la baille á mouillage est un excellent endroit en nav.....rincée et ventilée á souhait!

31 août 201231 août 2012
0

Et tu balances le tout quand tu mouilles ? :mdr:

31 août 2012
0

Après l'avoir vidée en jetant le mouillage ? (d'ou l'expression "jeter l'ancre") :-D

31 août 201231 août 2012
0

Perso je prends le problème par l'autre bout.
Quand je part pour une nav de plusieurs jours, ma question n'est pas "comment gérer les déchets" mais plutôt "comment ne pas en faire ?"

Bien évidemment j'en ai forcément mais pas tant que ça.
Par exemple tout ce qui peut être mis dans une boite plastique (type tupperware de façon à la laver ensuite), y va (beurre, crème fraiche, yaourt, conserves si consommé rapidement, plats maison, fromage, gâteaux, etc ......)
Je privilégie, aussi, les plats préparé à bord plutôt que du tout fait qui génère plein d’emballage.

Les ordures n'ont pas leur place à bord .... et les cons non plus d’ailleurs :mdr:

31 août 2012
0

et l eau des pâtes ??????

31 août 201231 août 2012
0

Tu jettes le 1/3 d'eau salée et bois le reste.

31 août 201231 août 2012
0

:whaou: :-D

31 août 2012
0

Tout de qui est en carton n'a pas sa place à bord, risques de cafard. A l'avitaillement tu mets tout sous boîte plastique., ensuite des déchets, tu n'en a pratiquement pas, les bouteilles vides remplacent les bouteilles pleines au même endroit et les déchets de nourriture vont par dessus bord.
Je ne voispas où est le problème.

31 août 2012
0

pour les bouiteilles de vins tu prends des cubis de 10l que tu vides dans 2 bouteilles que tu peux mettre au frigidaire (sauf le Rouge tu te sers directement au cubi qui se garde plus de 3 mois), cela prend moins de place, et que 2 déchets qui prennent peut de place

31 août 2012
0

Lors de nos petits cabotages estivaux avec mon homme on a fait "sauvez Willy II (voir III)" et on a monté à bord et ramené au container un canoé rotomoulé rose fuscia cassé qui agonisait en surface, à moitié rempli d'eau. Un bien bel exercice que de remonter la bête à bord !!! Ensuite on l'a déposé au container du port :pouce: on était bien content !!! 20 kg de plastoc en moins en méditerranée :bravo: ...

Pour ce qui est des conserves, elles ont souvent une pellicule de résine blanche à l’intérieur ... non biodégradable.

31 août 2012
0

et le cadavre !! les poissons on eu à manger !! beau geste !!!!!!!!!!!

31 août 2012
0

Bin on y a bien pensé figures toi ... :oups: :-D

31 août 2012
0

J'étais très heureux et fier de moi de déposer ma petite poubelle dans certaines contrées et de découvrir plus tard sur le site que la décharge était au vent de l' île ou dans la rivière du coin qui n'attendait q'une crue pour balancer le tout à la mer. Très fier de certains marins qui hurlent a l'arnaque car les indigènes leurs soutirent quelques pièces pour les débarrasser de leurs sacs. Les cris des propriétaires de bateaux concernant l’installation des cuves à eaux noirs. Mon air con quand je me retrouve avec ma vieille huile de vidange et demande ou puis je la mettre et que l'on me répond, Ben! dans le container... Je fais au mieux et franchement si l'on fait bien le tri au départ d'une croisière il n'y a pas beaucoup de solde
et j'adore faire le tri des achats directement à la caisse du supermarché.

31 août 2012
0

voici la réglementation Marpol pour info :

www.imo.org[...]lt.aspx

et le futur (2013) :
www.imo.org[...]203.pdf

néanmoins, en tant que marin pro, je me suis toujours étonné du peu de cas que chacun faisait de ce que l'on faisait à terre, de ces déchets produits en met et ramenés ... dans les poubelles terriennes,

un peu comme ces égouts ... de terre pour lesquels nous créons des déversements ... en mer à max 1000m de nos plages ...
ou ces rivières ou nous déversions nos déchets industriels, qui se déversaient dans ... la mer,
et aujourd'huis ces stations d'épuration dont les résidus sont déversés ???

Bien heureusement, la conscience humaine évolue et trouve chaque jour de nouvelles solutions pour ces montagnes de déchets produites,

je garde avant tout espoir et confiance en l'homme pour le futur,
et ne m'inquiète guère pour les restes alimentaires, verre, et canettes, ... surtout par les profondeurs océannes en milliers de mètres,
comme autorisés par la réglementation Marpol ... actuelle

31 août 2012
0

.
Merci, Moscatel, d'être passé par là.

www.hisse-et-oh.com[...]-recues

.

31 août 2012
0

nos ordures perso ? une goutte d'eau dans un océan de ....
y a encore du boulot !!
www.goodplanet.info[...]me)/307

31 août 201231 août 2012
0

pendant mon service dans la marine, le problème des déchets était vite réglé, une douce voix dans le micro disait "vidange des poubelles" et pendant un 1/2 heure des centaines de gros sacs plastique étaient jetés après avoir reçu leur coup de couteau pour les faire couler. :jelaferme:

31 août 2012
0

haaaa elle est belle la marine française !!!

31 août 2012
0

on pourrais faire une petite commission qui proposerait une liste de toutes les ordures pouvant arriver à bord et un spécialiste en tableau excel nous donnerait par un tri adéquate dans lequel des trois sacs on dépose le déchet.
:reflechi:

31 août 2012
0

on pourrait on pourra

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

Après la pluie...

  • 4.5 (24)

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

mars 2021