Quarter toner ou Class 8 ?

Hello, j'aimerais bien vos avis pour choisir un voilier.

Je cherche un petit voilier vif pour des balades sportives en Bretagne. Sorties à la journée, au we en mer d'Iroise et plus si affinités. Navigation en solo ou à 2-3. Tout petit budget: 5000€ prêt à naviguer environ. S'il n'est pas prêt à naviguer il faut qu'une fois prêt il reste à peu près dans ce budget.

Je voudrais aussi que ce bateau puisse échouer pour profiter des mouillages inaccessibles aux quillards + possibilité d'hiverner à l'échouage sur une grève dans la rade de Brest. Donc qu'il échoue mais qu'il marche quand même au près...

Avec ce cahier des charges j'ai du abandonner l'idée du Surprise: trop de TE pour les quillards, les biquilles,QR ou dériveur sont trop chers ou introuvables en Manche ou en Atlantique.

Mon choix devrait se faire entre un FC8 vendu peu cher mais quasiment nu (coque+gréement dormant+voiles d'avant), un quarter entièrement rénové quillard 1,40m TE, un quarter version dériveur qui a probablement besoin de nouvelles voiles et d'accastillage.
Je visite ces bateaux ce we.
J'ai une solide expérience de la croisière hauturière et j'ai appris la voile en dériveur. Pratiquement aucune expérience en revanche du FC8 ni des quarter toners.

Questions:
Pourrais-je béquiller le quarter d'1,40m dans les ports (il n'est pas équipé pour)? Les sangria le font bien...
Entre le FC8 et les quarters, lesquels me donneraient le plus de plaisir en équipage réduit?

Voilà...vous en pensez quoi?

L'équipage
20 fév. 2020
21 fév. 2020
0

Mes souvenirs de quarter (1983): Très fun en régate, mât spaghetti qui tombe à la moindre erreur de bastaque, a besoin de poids au rappel.

21 fév. 2020
-2

A mon avis un quarter est bien plus marin qu'un class 8.
Ce dernier est plus exigeant pour garder de la toile et en cas d'erreur avec de la mer,peut se coucher se remplir et couler.

21 fév. 2020
1

Tous les bateaux peuvent se coucher. Ca m'est arrivé avec le class 8, on entrait dans la rade de Brest sous spi par bonne brise (20 à 25 nds). Le bateau est parti à l'abatée lors de l'empannage et est resté couché spi dans l'eau (le frangin était novice à la barre). Il est bien resté 5 mn couché le temps de rentrer le spi, il n'a pas embarqué d'eau.
On est reparti sous inter en faisait des pointes à 13 nds ...

21 fév. 2020
3

Salut,
J'ai eu un Class 8, c'est un bon petit bateau pour la ballade à la journée ou même quelques jours (on est parti 2 semaines avec de Brest jusqu'à Ré avec mon frangin). Je naviguais parfois seul, dans ce cas je mettais l'inter, plus facile à plier que le génois.
C'est un bateau solide, un peu dur à la barre si il est surtoilé, mais qui est assez raide et marche bien.
Les bastaques ne sont pas un problème, le mât tient tout seul, elles sont là pour raidir l'étai dans la brise.
Le mécanisme de relevage de la quille est simple mais à surveiller. Remonter la quille est plutôt sportif!
J'avais des béquilles, on échouait de temps en temps en croisière, mais je ne l'aurais pas hiverné à l'échouage sans surveillance.
Je ne connais pas les quarter, mais j'imagine qu'ils sont plus pointus à mener, probablement moins raides à la toile.

21 fév. 2020
1

Le Class 8 est un bateau génial, plus à comparer (en terme de rating en tout cas) aux Halfs qu'aux Quarter.

On a fait les cons pendant des années avec mon frangin sur son FC8, on n'a jamais coulé :)
tu peux enlever les bastaques si elles y sont encore.

ca reste un bateau marin, avec lequel on peut avoir des sensations extraordinaires (mes plus beaux surfs!)
le problème, c'est que c'est rudimentaire et (très) humide à l'interieur...

21 fév. 2020
0

"Peut couler" ne veut pas dire coule facilement .
Je connais aussi ce bateau sur lequel j'ai appris à naviguer aux alentours du cap Sicié.
Bien sur que beaucoup navigent à fond, partent au vrac, au lof, a l'abattée sous spi, en distribil, ils sont fait pour ça. Mais le jour ou ça se passe mal, -dans de la mer-, et qu'on se retrouve sans possibilité de choquer, qu'il se met reculer sous le vent, commence à remplir son cockpit parcequ'on on se retrouve debout a plusieurs,les pieds appuyés sur les hiloires sous le vent, et que la quille depasse un certain seuil, elle redescend sagement sur la coque et glou glou. Je n'invente rien et ne dit pas cela pour paul and miker. Seulement une info pour Katel. Qui en fera ce qu'il veut. Selon son programme.

21 fév. 2020
0

Bien sur, mais les cas sont rares qd meme et il faut bien y aller fort pour en arriver là ;)
pas de polemique du tout, juste que j'adore ce bateau

21 fév. 2020
1

Exact . Rarissimes. Je n'en n'ai entendu que deux cas réels. C 'est un super bateau. Il permet de decouvrir le surf, et les manoeuvres de port à la voile, marche arriére inclue. On en a fait des vertes et des pas mures avec.

21 fév. 2020
1

Ce n'est pas le FC8 pour qui nettoyer la coque pouvait se faire en envoyant un équipier en tête de mât pour coucher le bateau et ainsi avoir accès à la moitié de la coque? Même manoeuvre pour la seconde moitié.

21 fév. 2020
2

Le quarter, pour échouer ça va vraiment pas le faire sauf un Extrapaulette dériveur intégral. A partir des 80' bateaux très larges conçu pour être 4 au rappel, assez volages et peu gérables en solo. Jouissifs à faire marcher en équipage. (15 ans d'expérience sur Bullit)

Le class 8 plus facile à échouer si on a le courage des 80 tours de manivelle. Moins volage mais barre peu agréable, gérable en solo sous inter, gréement moins délicat. Beaucoup plus rapide qu'un quarter. Ce serait plus mon choix pour ton programme.

0

Merci à tous de vos remarques!

Alors justement il y a un extrapaulette à vendre en version dériveur. Je me pose quelques questions sur sa raideur à la toile en équipage réduit.
A vous lire c'est un FC8 qu'il me faut!

L'inconfort du FC8 au mouillage: l'humidité vient du mât non? Si je prévois un petit taud à placer sur la bôme à l'arrêt ça doit améliorer un peu le confort.
La raideur du FC8: si je navigue en solo, en réduisant, jusqu'à quelle force de vent est-ce gérable?

La dureté de la barre: si j'en achète un je reviendrai vers vous car j'ai lu qu'en déplaçant les aiguillots on pouvait résoudre ce problème. Sans parler de la version bi-safran, mais qui doit dépasser largement mes compétences techniques.

Je n'ai pas compris l'histoire des 2 FC8 qui se seraient remplis d'eau?? Comment est-ce possible?

22 fév. 2020
1

Bjr katell, je reviens sur ce petit détail.
Il n'est évidemment pas question, comme déja exprimé de comparer un Class 8, qui est un trés bon bateau, ayant largement fait ses preuves, au Pitalugue.

Je soulignais 'peuvent couler', d'aprés le récit que m'a fait l'ami propriétaire, avec qui j'ai pu découvrir ce bateau, d'un cas similaire, lors d'une régate, à Sanary ou Bandol. Peut être quelqu'un ici en aura également entendu parler. Cela m'avait extrêmement surpris, mais c'est un fait. Succintement, dans un gros vrac le bateau avait coulé. D'ou l'expression 'peut couler', même si tous les bateaux peuvent dans l'absolu couler.

Ensuite ici , il y avait rue une discussion, sur un Class qui avait coulé, et dans la foulée d'un autre cas à La trinité. Les deux avaient en commun une cause décrite,identifiée, d'avoir envoyé quelqu'un en tête de mat, raison suffisante, même si diffèrente d'un simple chavirage. Mais qui me semble bonne à savoir.

Voili voilou, bonne recherche et bons surfs.

21 fév. 2020
5

Le C8 est indestrictible et à déjà survécu aux pires outrages, ce qui n´est pas le cas de tous les 1/4... Vu la cote plancher j´en prendrait un beau avec mât récent et systême de quille révisé 8tu vas vite te muscler ou te blaser, c´est selon.

J´ai fait pas mal de double dessus, ça le fait bien, une copine sortait en solo par tout temps en rade de Cherbourg, ça le faisait aussi. Avec l´inter dans du medium tu peux te passer des bastaques, je pense qu´avec la toile du temps le C8 en solo n´est pas plus dur qu´un autre quillard de sport.

Y´a deux jeunes à Cherbourg qui font de bonnes ballade sur la côte anglaise jusqu´en Cornouaille avec leur C8, et on en voyait pas mal sur le tour des port de la Manche: le truc dans le gros temps, c´est d´avoir un sac étanche pour les fringues et une tente quechua pour dormir au sec sur le ponton. Aussi les mec se bourraient la gueule tous les soir en brayant, ça peut être pour dormir, ou juste pour boire...

La barre, bah elle est dure, donc ça n´est pas fin comme un Soling mais ça n´est pas non plus l´enfer.

Le bateau mouille par la trappe avant en navigation et par le mât quand il pleut, mais si tu veux un 8M transportable, solide, marin, rapide à prix planche, y´a pas mieux.

21 fév. 2020
1

à 3-5000 balles, t'as un FC8 qui navigue !
fonce :)

0

Alors j'ai visité un premier quarter, qui est beau, super bien construit et aussi confortable que possible. Mais bon, 5nds max au près avec du monde au rappel.
Donc j'ai abandonné le plan extrapaulette pske en dériveur ça va être pire.
Et je file voir des FC8, dès demain. Vous m'avez convaincue. A vous lire on sent que vous vous êtes éclatés sur ce voilier. Je veux vivre ça aussi avant de repartir en grande croisière :)

21 fév. 202021 fév. 2020
1

Je confirme pour avoir eu un FC8 avec ce programme que c'est une bonne solution. Le bateau ne vaut plus rien, ce qui laisse un peu de fric pour les aménagements
Le FC8 est très sûr, facile et assez performant surtout au près, moins quand même que des carènes plus modernes au portant. Pour couler avec, il faut quand même pousser fort...
L'échouage se passe bien sur vase molle, sans béquille dans un coins abrité pour qu'il ne tosse pas au poser
En solo, les bastaques ne sont pas un problème, on a le temps de reprendre, le mât ne va pas tomber tout de suite... Le seul point d'attention est à l'empannage, de faire attention que les bastaques détendues ne se prennent pas dans la bôme au passage en la bloquant.
On peut étancher facilement la traversée du mât. Il rentre toujours un peu d'eau par les attaches de hauban (10l tous les 3 mois)
En solo, il faut un stick réglable qu'on peut bloquer (stick Friendly chez les ships) qui marche bien en avant du travers. En arrière du travers, un pilote auto de base fait parfaitement l'affaire. Le génois est un peu grand et il vaut mieux un inter, plus facile pour les virements, éventuellement sur enrouleur. Et des vrais ris dans la GV, qu'on peut du reste aplatir facilement car le mât est souple et réglable.
La limite est le spi symétrique en solo avec un peu de mer à partir de F4 (surtout l'empannage). Mais rien ne t'empêche de monter un bout dehors et un gennaker, ce que j'avais fait.
En performance pure, il est dépassé par des dessins plus récents, plus légers, surtout au portant. Regarde le Bull 7000 (mon bateau actuel) à mon avis le meilleur compromis dans cette taille, un peu plus cher.
Il y a eu plusieurs fils sur le FC8 où tu peux trouver des infos
www.hisse-et-oh.com[...]oisiere
www.hisse-et-oh.com[...]class-8
www.hisse-et-oh.com[...]class-8
www.hisse-et-oh.com[...]class-8
www.hisse-et-oh.com[...]class-8

22 fév. 2020
0

Ni un Quarter Tonner ni un class 8 mais un SURPRISE DL pour un petit tirant d'eau.

0

Oui ,et même un surprise QR. Mais je l ai dit au début: c est au dessus de mon budget.

22 fév. 2020
0

Un First 210 ou First 24 marchent bien.

22 fév. 2020
0

L'Aloa 25 a la reputation de marcher comme un avion.

22 fév. 2020
1

Un élastique reliant les bastaques en passant devant le mât au dessus des barres de flèches évite sans manipulation qu'elles se prennent dans la bôme. :-)

0

Achat en cours... il ne me reste plus qu'à le voir au sec sachant que le vendeur avoue avoir vu quelques petites cloques. Sauf mauvaise surprise supplémentaire(sans jeu de mot), ce sera donc un Class 8 de 96 avec un peu de boulot à faire dessus pour lui rendre son lustre initial, mais ça ne me fait pas peur :)

24 avr. 2020
1

Salut
T’en es ou?
Acheté? Pas acheté?
J’arrive un peu après la bataille mais j’ai un fc8 que j’ai payé rien, et je n’ai absolument aucun regret. A naviguer seul ou en famille, en régate ou en ballade, les 60 tours de manivelle (60, pas 80) sont... un bon entraînement pour le haut du corps, plus aisé si tu graisses la visses sans fin.
Les bastaques sont dispo si tu vas dans le gros temps avec des équipiers. Mais jusqu’à 6bft je m’en passe (accrochées aux cadennes), seul ça fait bcp de trucs a assurer par gros temps.

Vraiment solide comme chacun le répète, performant et amusant, barre dure (pourquoi ont-ils mis cet angle à la barre?), un peu court pour camper plus qu’une nuit ou deux même si certains arrivent à y « habiter ».
Un petit panneau solaire, un pilote, et hop, le bonheur est à portée de main.
Un débriefing?
Merci

0

Hello Pierre,

je n'ai pas eu le temps de finaliser l'achat avant le confinement. Mais c'est toujours possible. Pour 1000e j'aurai une coque, un mât, de vieilles voiles et pas mal de travail pour un intérieur ravagé par l'eau douce. Je ne l'ai pas encore vu au sec. Il est dans une rivière donc il peut être osmosé. Le point positif est que c'est un des derniers modèles. De l'autre côté je lorgne sur Surprise DL à 6000e prêt à naviguer mais que je devrai convoyer depuis le Cotentin. Jolie nav quoiqu'il en soit. Je pense que le FC8 me reviendra au moins à 5000e au final, donc j'hésite encore un peu. Qu'en penses tu?

24 avr. 2020
0

Le temps qu'on passe à bricoler, on ne le passe pas à naviguer...

24 avr. 2020
0

FredericL a raison. Quand on bricole on ne navigue pas. En meme temps, quand on ne bricole pas, on n‘apprend pas a connaitre son bateau. Question de temperament, de moyens financiers, de philosophie...
Franchement un class 8 qui navigue pour 1000 €, cest pas mal! Tu as le temps de te laisser venir l‘envie de le retaper ou de le revendre a un bricoleur si ca prend pas. Mais y a un moment faut se lancer. Cest peut etre une ruine et s‘il est vraiment pourri, faut pas le prendre, y en a d‘autres. Mais meme un epu d‘osmose ne doit pas te faire peur. Plein d‘articles et d’experiences sur le sujet dans ce forum.
Quelle est ton envie? Entre naviguer a la cool pour 1000 balles ou le lancer dans 3-4 ans sur des regates, ou en faire ton objet de loisirs... et de travaux du we... peux-tu trouver sa place dans ta vie a cette unité? Remplacer qq contreplaqués pourris à l‘interieur, changer qq cordages, trouver des voiles d‘occase, graisser ce qui grince et le jour ou tu te sens pret refaire une coque, c‘est a te lire ce qui risque de t‘arriver raisonnablement. peu de mauvaises surprises avec ce bateau.

24 avr. 2020
0

Comme il n'y a plus de monotypie, il est assez facile de corriger le safran pour lui faire perdre son coté "camion".

24 avr. 2020
0

Pour très peu cher,il aussi le Fun.Il a une quille relevable.ça marche bien et c'est très sympa.
www.leboncoin.fr[...]31.htm/

0

Merci pour vos réflexions, ça m'aide à réfléchir. J'ai déjà effectué un traitement anti-osmose, sur un 10m, et j'ai eu quelques voiliers donc je sais ce que veux dire rénover un voilier. D'où mon hésitation, car clairement ce qui m'intéresse est d'abord de naviguer. Je suis aussi assez d'accord sur le fait qu'en travaillant sur son bateau on apprend à mieux le connaître, et jusqu'à un certain point, ce peut être plaisant l'ambiance chantier. En plus en tant que femme il ne m'est pas trop difficile d'obtenir aide et conseils des pro: un sourire,suffit souvent( et c'est tout, hein )
J'ai une question sur l'échouage: on me parle de 80 tours de manivelle pour remonter la quille... est-ce si difficile? Et peut-on envisager de béquiller un FC8 pour une nuit sur du sable?

25 avr. 2020
0

Remonter la quille c'est 60 à 80 tours, ce que je faisais avec le mien à chaque sortie.
On peut tout à fait échouer sans béquiller, ce que je faisais aussi régulièrement.
C'est peu confortable pour dormir à bord (ça gite...) et il fait le faire dans un coin bien abrité, car sinon le bateau tosse et ça n'arrange pas le mécanisme et l'axe de quille.
Le FC8 est un bateau robuste et qui marche bien même s'il est maintenant dépassé. On en trouve plein pour une bouchée de pain, ce qui permet d'avoir un complément de budget voile.
Il se gère bien même en solo (à l'exception du spi symétrique quand le vent rentre un peu...)
Le reste du bricolage est habituellement le standard sur des bateaux de 25 ans.
Il y a pas mal de fils sur le sujet
www.hisse-et-oh.com[...]class-8
www.hisse-et-oh.com[...]ass-8-1
www.hisse-et-oh.com[...]eneteau
www.hisse-et-oh.com[...]ass-8-3
www.hisse-et-oh.com[...]oisiere
www.hisse-et-oh.com[...]-ou-pas

25 avr. 2020
1

Un class 8 est un peu plus rapide mais plus physique qu'un Surprise.De plus barre moins agréable.
Pas de bastaques non plus sur Surprise.Et plus adapté pour du solo.

25 avr. 202025 avr. 2020
0

Certes. En revanche, pour échouer, il faut trouver un Surprise quille relevable (plus cher et plus rare qu'un FC8) car le dériveur lesté est ancien et marche très moyennement

25 avr. 2020
0

Oui Rackam tu as raison le DL sera la version la moins rapide des Surprise.

0

C'est assez logique sue le DL soit moins rapide, mais c'est surtout vrai au près. Dérive relevée au portant, il doit déménager!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Et les travaux se poursuivent...

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (197)

Et les travaux se poursuivent...

février 2020