Quand changer le mat ?

Je vois des annonces de bateau de 12 ou 15 ans ou le gréement a entièrement été remplacé, d'autres ou uniquement le gréement dormant a été remplacé ou seulement vérifié.

Un mat ca se change périodiquement (combien?) ou uniquement en cas de vieillissement visible ? dans mon cas c'est pour un cata de 42 pieds.
Tant que j'y suis, si quelqu'un a un ordre de prix pour tout mettre le gréement a neuf, main d'œuvre incluse ?

Merci

L'équipage
19 jan. 2012
19 jan. 2012
12

C'est tout simple ...on change le mât quand il est tombé.
oui bon je sors :acheval: :acheval:

19 jan. 201219 jan. 2012
1

Tant que le mat n'est pas franchement deforme, il n'est pas necessaire de le changer. Pour verifier cela, detendre les haubans et etais et placer son oeuil pres du rail de grand voile. Verifier la aussi courbure dans le plan longitudinal.

Il faut monter au mat regulierement pour verifier l'etat des haubans, des fixations mat-hauban, des barres de fleche et des cadenes.
Il y a une tolerance jusqu'a 3 fils casse par hauban toron de 19 fils. Au dela, il faut le changer.
Il faut aussi verifier le reglage des ridoirs au pres. Le mat doit rester bien droit dans le plan lateral lorsqu'il travaille. S'il fait des S, ou s'il courbe, il faut regler le ridoir correspondant.
Dans le plan longitudinal, il peut etre courbe vers l'arriere, ce qui aide a reduire le creu de la grand voile. Mais theoriquement, avec un etais arriere relache, le mat devrait etre droit (sur un cata, il n'y a pas d'etais arriere en general).

Il y a de toute facon toujours de gens pres a depenser des sous inutilement dans leur bateau. Ocazoo, on sait jamais, la securite avant tout, etc...

20 jan. 2012
0

Merci Xavy.

Je me rappelle voir des courbures tres importantes en tete de mat (au dessus des bas haubans) sur un monocoque sous spi presque au travers. Est ce que dans ce cas le mat devrait aussi rester bien droit ?

20 jan. 2012
0

Cala depend de la configuration du haubannage.
Si les haubans ne montent pas en tete de mat, il est normal que la partie superieure du mat se deforme lateralement.
Si le haubannage monte en tete de mat et que celui ci est courbe en haut, alors il faut regler le ridoir du hauban montant en tete de mat.

J'ai Santana 35 avec greement 7/8eme. Le haubannage ne monte qu'aux 7/8eme du mat. Et donc le haut du mat se courbe lateralement au pres. C'est normal, rien ne tient le mat a ce niveau, et comme l'aluminium n'est pas extremement rigide, il se cintre.

20 jan. 2012
1

Ce qui est inutile, c'est de critiquer le préventif!.. car le curatif parle de lui-même : quand le mât tombe, c'est qu'il est trop tard!

On ne change pas le mât pour le plaisir, certes. En revanche, il n'est pas correct mais irresponsable de balancer sur un forum qu'il y a une tolérance de 3 fils cassés par hauban toronné. Quelle boîte certifie cela dans le maritime?? Quel expert accrédite? Quelle assurance? C'est ta petite personne qu'il faut venir voir si avec un seul brin cassé le hauban lâche?
Peut-être que toi, tu sais naviguer en prenant en compte 2 fils cassés en attendant que le 3ème pète, mais ce n'est pas à conseiller sur un forum. Tu ne tiens pas compte du type de bateau, de gréement, de l'âge de total, de la tension des brins etc etc etc... mais je ne doute pas que ton approche parlera à quelques
héonautes, avec leur remerciement. :alavotre:

La meilleure façon de répondre à doud01, c'est que, de surcroît, sur un cata, le gréement travaille et qu'il vaut mieux connaître son historique et l'inspecter (ou le faire inspecter).
Les assurances préconisent (voire imposent plus rarement) 5 ans pour en changer (le gréement dormant hors le mât). C'est probablement abusif. Mais où mettre la limite quand il n'y a pas de limite???
Historique, inspection, changement avec un matos bien échantillonné (vaste programme!)

20 jan. 2012
3

Permet moi xavy de contester fortement ton affirmation quand tu écris :
« il y a une tolérance jusqu’à trois fils cassés sur du monotoron »
Sur du monotoron, un seul fil doit imposer le remplacement du câble incriminé, et ce, sans délai. Alors trois…je te dis pas !
Alors, attention à ne pas affirmer n’importe quoi. Perso quand je ne suis pas sûr de quelque chose, je dis « il me semble que » ou « je suppose que » ou je pense que » etc, mais je n’affirme pas .

04 oct. 2015
0

Bonsoir a tous

Mon mât est tombé,un seul fil et hop hauban cassé au bout de 2 jours de navigation .

05 oct. 2015
0

pour info
j'ais vécu la casse d'un câble sur un cata
se câble a casser alors que a l'extérieur aucun fil ne semblais casser
mais a l'intérieur du sertissage il ne restait pas grand chose
Alors un fil casser visible sa veut dire démâtage possible a tout instant...cour vite c'est un miracle que sa tienne encore
Apres chacun est libre de se suicider comme il veut......
heureusement la SNCM est là!!!!!

20 jan. 2012
0

Bonjour Piep et bonjour à tous,
Je partage totalement votre avis concernant le préventif à généraliser sur tout type de bateau de plaisance. Car en cas de sinistre dans le gros temps, nous ne réagirons pas du tout de la même façon (voir les déclarations des skippers en cas d'avaries). Le préventif sur un bateau permet d'éviter que nous soyons confrontés à des situations à risques.
"Les assurances préconisent (voire imposent plus rarement) 5 ans pour en changer (le gréement dormant hors le mât)."
Je crois que vous faites erreur, vous confondez la vétusté comptable de l'assureur qui rembourse en cas de sinistre (vétusté de 20%/an) et l'état réel du gréement dormant, dont certains critères sont sur la check-list dont le lien est : www.voile.org[...]ist.pdf
Cordialement

20 jan. 2012
0

Bon, il semble clair que le greement doit etre verifié regulierement et qu'il est sage de le changer de temps en temps.
Mais pour le mat en lui meme, etes vous d'accord avec les recommendations de Xavi ? (tout detendre le greement dormant, si le mat est bien droit on ne change pas, quel que soit son age?)

19 avr. 2019
0

Pas du tout d'accord avec Xavi. Un mat est naturellement souple et se tord, se penche, se cintre… dès qu'il n'est plus tenu par le haubanage. Seul le réglage des câbles permet d'avoir un mat "droit"...

20 jan. 201220 jan. 2012
0

Bonjour,
Voilà une question qu'elle est bonne...
J'ai un exemple. Un bateau voisin du mien, 9m. Mât environ 12m, tenu par deux galhaubans dans l'axe, deux bas haubans reculés ( tirants ) et un bas étai, étai et pataras en tête.
GV à coulisseaux. L'angle de tire de la grande écoute est perpendiculaire à la bôme, aux 8/10° de sa longueur.
Nous n'avons pas pu le régler de manière satsfaisante. Ce mât a toujours un peu de cintre vers l'avant. Nous avons essayé bien entendu de détendre les bas haubans et de tendre le bas étai, mais même celui-ci en tension maxi, à la limite du déraisonnable, le cintre se résorbe un peu, mais refuse obstinément de s'inverser. Nous avons essayé aussi de remonter l'étai de deux trous sur la latte et de reprendre le pataras d'autant, tout ce que nous avons obtenu, c'est un peu plus de quête arrière. Rien sur le cintre. C'est quand même ennuyeux, il ne peut pas applatir la grand-voile qui accuse toujours un creux important. Dans le petit temps, ça va encore, mais dès que ça monte...
Et même en nav, hale bas raidi, pataras repris, on arrive au mieux à être à peu près vertical.
Je pense quant à moi que le mât est flambé, donc à remplacer. Coût estimé: environ 5000€. Le propriétaire veut, lui, faire tailler une GV sur mesure qui tiendrait compte dans sa coupe du cintre "négatif" du mât pour obtenir un profil plat. Coût: pratiquement sans influence sur le prix de la voile.
Quelle est la solution? Ou y a-t-il une astuce de réglage qui permetrait de tout remettre en ordre?

20 jan. 201220 jan. 2012
0

Désolé, c'est le vieillu, je crois. Il faut lire que le mât cintre vers l'arrière et que tout ce qu'on a essayé pour le cintrer vers l'avant n'a pas abouti. :oups:

20 jan. 2012
0

Vu que tu parlais du creux important généré dans la voile, j'avais bien compris que le cintre était vers l'arrière; mais dans ce cas, pataras et hale-bas raidis ne peuvent qu'aggraver la situation?
Si le canot en question a un GSE, c'est une situation fréquente; l'enrouleur ne permet pas les mêmes possibilités de réglage qu'un étai simple.

Si vraiment le cintre est vers l'arrière, c'est un moindre mal par rapport à la situation inverse. et dans ce cas, rien n'indique que le mat soit flambé; ce peut être sa configuration "normale" sortie chantier. A vérifier auprès de ce dernier.

20 jan. 2012
1

Je lis souvent qu'un gréement dormant hors mât c'est 10 ans. Au vu du coût engendré et du nombre d'occaz' vielle de 30 ans qui arborent fièrement leur cables d'origine je me pose une question:
Serait il possible sans comprometre la sécurité d'étaler la dépense en changeant le gréement par paires de cable? étai/pataras la 1ère année, bas haubans la 2nd puis galhaubans la 3ème... etc etc...
:reflechi: :reflechi: :reflechi:

20 jan. 2012
0

10 ans pour le gréement, c'est aussi ce que j'avais en tête (et ce que ma bible, "Bat..x", indique). Ceci n'exclut pas une surveillance régulière et le pense que le changement peut se faire partiellement, hauban par hauban. Ss doute plus difficile de régler le mât dans ce cas que de changer par paire, avec un contrôle au mm de la longueur desdits habans.

17 sept. 2014
0

je possède un des bateaux de plus de 30 ans avec grément d'origine.

A la différence des gréments actuels, les gréments plus anciens étaient généralement moins souple et le câblage était conséquent.

A titre d'info, pour un mât de 13m avec deux étages de barre de flèches, bas-haubans, haubans, patara, étai, bas-étais, etc. sont en 8mm avec des ridoirs en conséquence

Cette configuration est plus lourde et plus statique, mais absorbera plus facilement des coups durs, même à répétition.

20 jan. 201220 jan. 2012
0

Hoolof: je ne comprends pas ton problème: c'est normal que le mat cintre vers l'arrière, c'est ça qui permet de résorber le creux de la voile, ou, plus exactement de le reculer et d'ouvrir la chute. Ce qui serait anormal, c'est qu'il cintre vers l'avant!
De plus, si tu raidis ton bas étai, comme tu le dis, tu augmentes le cintre arrière!
Mais tout est une affaire de mesure: un mat de croiseur, bien costaud, ne doit pas beaucoup cintrer (corde maxi 5 cm) Un mat de bateau de régate peut avoir jusqu'à 10 cm de corde, sans même que le pataras soit tendu

20 jan. 2012
0

hoolof je ne suis pas un spécialiste de règlage de mât, mais je pense que détendre les bas haubans et tendre le bas étai augmente le cintre du mât :tesur:
Un copain, un jour m'a dit que son mât devait être flambé. On a tout détendu, et le mât était droit comme un I majuscule. On a repris tous les règlages, et tout va bien.

Une autre remarque qui m'étonne, le mât cintré vers l'arrière empêche d'aplatir la voile qui marque un creux important :oups: Je pense le contraire, on cintre le mât vers l'arrière pour résorber le creux. Tous les héonautes qui naviguent avec un gréement fractionné devraient dire la même chose. :heu: :tesur:

20 jan. 2012
0

il n'y a pas de règle générale,
certains mâts doivent être cintrés vers l'arr, ce qui augmente leur inertie longitudinale,
c'est le cas pour la plupart des gréements fractionnnés montés ces dernières années sur pas mal de bateaux ...

20 jan. 2012
0

Sur certains bateaux (je pense au Dragon, mais aussi au Melge) le mat est assez souple pour que le cintre soit une composante du réglage en route en jouant sur le guignol et/ou le pataras...
Quand changer le mât, s'il est en aluminium il peut être piqué par la corrosion... avec l'age.
Inspection régulière, surtout quand on projette de naviguer loin.

20 jan. 201220 jan. 2012
0

Je pense que ça dépend de quelle partie du mat tu parles. En cintrant le HAUT du mat vers l'arrière tu ouvres ta chute, évacues de la puissance et résorbes le creux en cintrant le MILIEU du mat vers l'avant.
Si ton mat est cintré vers l'arrière au MILIEU, ce que je comprends dans ce cas, le HAUT partira vers l'avant et ça c'est effectivement mauvais. J'ai eu ce problème un temps, gréement mal réglé, trop de tensions dans les haubans par rapport aux galhaubans, un bon réglage et tout est rentré dans l'ordre (grèement 7/8e avec guignol)

20 jan. 2012
0

Je pense qu'il y a confusion entre cintrage vers l'avant ou cintrage vers l'arrière d'où l'importance des précisions apportées par Sailortoun.
Sinon je pense que tout le monde parle de la même chose, on est tous d'accord !!! :pouce: :mdr:

20 jan. 2012
0

pour Hoolof :

Le mat est tordu vers l'avant ?

Quand TOUT le haubannage est mou: (attention étai avec enrouleur, ce n'est pas leger ces choses là)

la drisse de GV tendue, ramenée au vit de mulet touche le mat sur toute sa longueur ?
La drisse de foc,tendue, ramenée face avant pied de mat s'écarte du mat au milieu ?

Mat posé sur pont ou sur quille ?

20 jan. 2012
0

C'est ça, la drise de foc s'éloigne du mât, et la drisse de GV touche sur toute la longueur. Le mât est posé sur le pont.

20 jan. 2012
0

En général,surtout sur un croiseur de série (ou un cata), le mât en alu est droit. Ensuite, on y règle la quête (plus ou moins penché vers l'arrière) pour un bon équilibre sous voile et le cintre (arc de 2% de flèche max environ sur un cata de croisière, mais pouvant aller au-delà avec de grandes barres de flèches poussantes sur certains mono). Cela va joue sur le creux de la voile. Il y a des données constructeur : Maréchal, Selden... pour cela et une adéquation Mât/haubans/voile à rechercher. Ces réglages s'obtiennent donc par la tension des gréements et un contrôle avec haubans détendus permet de s'assurer que le mât est rectiligne zt n'a pas subi de déformation permanente. Mais il faut aussi contrôler :
Le pied de mât, l'absence de corrosion ou son étendue, la bonne tenue des barres de flèche, le fait qu'il n'y ait pas de pincement (flambage) à ce niveau ou le long du mât, la rectitude du rail ou de la gorge de GV. On peut avoir une légère déformation de la gorge, c'est très visuel, sans que le mât soit à jeter mais il faut une bonne analyse et de l'expérience. Vérifier le manchonnage s'il y en a un, la bonne tenue du vit-de-mulet qui peut parfois en dire long sur l'utilisation du bateau et l'entretien, les points supports de winch et de poulies de renvoi. Contrairement au haubanage, un mât montre son état et peut être entretenu et réparé. Il peut y avoir des amorces de fissure (stoppées par un perçage, puis traitées par manchonnage ou soudure) sans que cela remettent en cause la solidité à condition que les interventions soient effectuées dans les règles de l'art.
Pour le cata de doud01, le mieux est de :
- vérifier l'historique, voir si un expert a déjà écrit quelque préconisation sur le mât et le gréement,
- inspecter visuellement, depuis le pied de mât, puis en grimpant,
- si nécessaire, contrôler la tension de haubans (en % de rupture, methode Selden ou tensionmètre)... en tous cas, noter le nombre de tour sur chaque ridoir,
- si nécessaire, détendre, vérifier la rectitude ou noter les défauts permanents, démâter et réparer ou changer.
Donc, l'intervention d'un pro est plus que souhaitable.

17 sept. 2014
0

Bonjour
Un materiaux fatigué voit sa raideur s’effondrer, qu’il y ai, ou non des criques.
Tester un mat est donc simple, 2 methodes :
1- mesure periodique de la raideur.
2- Faire le « timbre » comme le contrôle reglementé des bouteilles de gaz.
Le mieux étant de panacher les 2 methodes :
.
Matos : 1 tensiometre ou un peson.
- Temperature environ 20°C disons entre 16 et 24°

-Detendre tous les haubannages
- Cintrer le la mat avec une drisse et une cale de x cm positionnée au centre du mat.
- Mesurer le cintrage du mat avec une autre drisse.
- Cintrer le mat jusqu’au 2/3 de sa limite élastique.
- Relever la tension de drisse avec le tensiometre ou le peson.
- Meme manip dans les 4 axes : AV, AR, Gauche ,droite.
- Refaire tous les 3 ou 5 ans, ou avant grand voyage. Examiner l’evolution des valeurs de tension relevées. Si elles baissent significativement c’est mort.
.
On pourrait faire encore plus simple sur des tretaux.
La limite élastique ..Je ne sais pas….Sur un mat de 10m disons un cintre de 30cm…….3% donc faire le test à 20cm . Mais limite elastique à confirmer. D'apres le discourt de piep ce serait donc plus de 3%
.
Coherent avec ce que dit "piep" si le mat est tordu il a passé sa limite elastique. Et un hauban avec un seul brin coupé par la fatigue est mort. car les autres brins presqu'aussi fatigués vont prendre sa part.
Cordialement

17 sept. 2014
0

As-tu déjà fait cela sur TON bateau ?

17 sept. 2014
0

C'est programmé , il n'y a aucun risque. Sinon casser le mat au mouilage plutot qu'en nav.

17 sept. 2014
0

Personnellement j'ai eu un mat flambe sur un Sun Fast 32. Sur ces bateaux le mat est tellement fin dans les haut, qu'a force de prendre du patatras, on finit par le rendre très souple. A un moment donne je n'arrivait plus à le régler tout partait dans tous les sens. Pour en revenir au cintrage en principe pour diminuer le cintrage on commence par desserrer les galhaubans et on reprends des bas haubans. Cette action permet de faire remonter le haut du mat, et aussi de tendre l'etai contrairement à ce que l'on pourrait croire. Je précise avec un mat à barre de flèches poussantes bien sur.

17 sept. 2014
0

sur un mat de cata de 42 pieds , cintrer le mat ????????

17 sept. 2014
0

Tu n'as pas "fini par le rendre tres souple" MAIS C'est sa raideur qui s'est effondrée ! (L'impression est la même )
Et là c'est danger !

17 sept. 2014
0

4 pieds ou 42 ça ne change en rien la methodologie.
.
Le mat d'un 42 pied sur tretaux comme on le voit sur les aires des chantiers, quel fleche prend il en fonction de l'ecartement des tretaux par son propre poid ?
là il suffit d'un metre à ruban comme instrument. (faire un rapport de mesure pour les assurances )
.
Le meme mat haubanné juste pour rester vertical n'a pas besoin d'un grand effot pour se cintrer.
.
Bref simple: Il faut mesurer la raideur et la suivre dans le temps.
Pour le "timbre" ne jamais s'approcher trop de la limite elastique. Idem methode les haubans, safrans, etc.
Cordialement
.

17 sept. 2014
0

j'ai un mat marco polo de 41 ans lourd, un greement dormant sarma de 41 ans; le bateau a fait dans dans sa vie environ 100000 miles et je ne compte pas changer quoi que ce soit, a part peut etre mettre des bastaques en dynemaa.
je crois sincerement que les mat qui flambent le greement qui casse c'est qu'il sont mal dimentionnés ou/et trop fragiles , c'est pour cette raison que je fuis les greements poussants modernes:
un cable cede tout tombe: avec un greement tres chiant avec bas etais, bastaques, double pataras, faux etais pour solent deux paires de bas haubans deux etages de haubans independants, il faut enlever plusieurs cables ( plus de deux) pour que les ennuis commencent....cela permet de rester serein meme avec un dormant ancien.
mon idée sur le diam des cables: bateau de 12-13m 10-12t
etais 12mm / bastaques et faux etais 8mm / tout le reste 10mm

sur un greement a la mode, un mat leger et fin qu'on ne peut poser sur deux treteaux, un etais un pataras un seul ancrage bas haubans / haubans on ne peut plus se le permettre .
Et encore je ne vous parle pas des greement sans pataras (pogo par ex) ou meme les catas avec cet hybride de bastaque/patara en textile high tech

17 sept. 2014
0

Alors il faut faire le suivi de raideur par un exitation vibratoire au bruit presque rose et une realiser une simple signature FFT effort et deplacement.
Mais dans ce cas il faut un peu de matos et des competences.
Sachant qu'il faudra avoir un haubanage signé FFT au prealable .
En consequence mesurer l'etat et le reglage du haubanage par cette même fft.
Le principe : un hauban ou un mat ne sont qu'une corde de guitare.ET pour une même tension, la note doit rester stable, sinon c'est que sa raideur est effondrée.
Exiter les elements avec un maillet suffit, on trouve des applis FFT sur pc, il faut juste un capteur effort et un deplacement.
;
Dans la foulée vous ferez la signature vibratoire du moteur.(...Donc les motoristes devraient avoir le matos necessaire......)
.
Bon plus simple : vous regler votre mat-haubans aux petits oignons.
Vous collez un accordeur de guitare à pince ( transmission par vibrations ) successivement sur chaque hauban, sur plusieurs parties du mat. vous exitez au maillet. et vous notez.
Vous refaites ce controle quand vous voulez. Même en buvant l'apero ! Si une frequence baisse ce n'est pas bon !
:famille:

17 sept. 201417 sept. 2014
0

et surtout regler soi meme son mat "au feeling" pour savoir en apprecier l'etat a tout moment (@papy) avec des essais sur l'eau...pouvoir monter facilement ( echelons) pour verifier /intervenir sur le bazar facilement

17 sept. 2014
5

bjr
quoi qu'il en soit s'il faut le changer prendre un "tusalem"
ils durent vraiment longtemps.
alain :-)

17 sept. 201417 sept. 2014
0

Comme toujours, on recherche la règle universelle... qui n'existe pas... tous les mats ne travaillent pas de la même façon, entre un vieux mat alu très épais grée en tête et un spaghetti fractionné que l'on tend dans toutes les directions, comment trouver une règle générale ? je pense qu'il faut changer quand on le sent... à quoi ? l'évolution technologique (la taille des haubans diminue me semble t-il et cela permet de réduire le poids dans le hauts), le changement d'usage du bateau ou de son programme (nav solo dans le grand sud contre sortie pêche en famille devant Marseille) et enfin les observations.. Sur P2! le spaghetti de 18m vit ses dernières heures, pourquoi ? changement de programme de nav (les bastaques et les barres de flèche neutres, c'est pas top pour empanner en solo), l'évolution technique (on fait plus léger aujourd'hui qu'il y a 25 ans.. et plus facile à régler) et les observations (le mat a déjà été ressoudé et repeint et les passages de cables vers l'intérieur ne m'inspirent pas une confiance suffisante pour lui confier mon salut... C'est donc assez subjectif mais en voile comme ailleurs, c'est l'instinct de survie qui domine... donc si tu ne "sens" plus ton mât, économise et change le...

Pour répondre à la question du prix, un mat de 18 m en 9/10, marque Selden avec deux étages de barres de flèches poussantes style A35 et avec le gréement dormant et les accesoires mais sans la bôme revient à environ 8,000 euros HT... quelques réductions sont possible (je pense 5-7%) mais il y a la TVA et le transport en plus... en Z-Spars, cela doit pouvoir diminuer si tu parviens à avoir un devis.. pour moi ce fut impossible...

Dans mon cas, on est à 40% de la valeur intrinsèque du bateau ce qui dans l'absolu est beaucoup mais c'est "seulement" les 2/3 du budget de la garde robe, qui a une durée de vie plus limitée... ;+)

17 sept. 201417 sept. 2014
0

Bizarre ces raisonnements.......qui relevent du pif , de l'impression ou des croyances.
Heureusement qu'on ne pratique pas ainsi dans l'industrie sur des process et installations qui coutent des MM€.*
.
-Il me semble que chaque haubans du pont de Normandie, et de Millau sont instrumenté en permanence pour n'intervenir que sur ce qu'il faut et qu'au bon moment.
Les ingés qui font ces merveilles sont ils deumeurés ? Ces instrumentations coutent une fortune, pensez vous que leur pertinence ne soit pas demontrée ?
- Chaque mat a sa raideur, sa limite d'elasticité et sa signature vibratoire propre. Il suffit de receptionner ces valeurs et de les suivres.
Les methodologies generales sont toujours les même. Controle visuel, mesure tensions et raideurs , Excitation-fft, timbre. Ce qui est hélas clair , c'est que le milieu de la voile soit ancré sur des traditions et habitudes. Pourtant les ingés qui creent les profils des mats ont d'evidence des machines de traction compression ecxités pour valider raideurs et fatigue. Comme partout dans l'industrie.
.
J'utilise la technique et les methodes éprouvées pour la secu sur mon boat, je vous laisse dieu en guise de methodologie, et les prieres pour que ça ne casse pas en guise de technique.
Bon cheque ;-)

0

Euh... je pense que le raisonnement démarre sur d'autre bases que juste des "croyances"... mais bon, on interprête comme on veut... pour moi, le "sentir" est une des composantes (pas la seule) de la gestion de mon quotidien... Je ne vais pas en mer, si je ne le sens pas... idem pour la bouffe, pour les amours, pour tout en fait... J'aimerais avoir les moyens de contrôle comme pour des ponts, là, dans le coffre de ma voiture... mais ce n'est pas le cas... alors au lieu de mal dormir, j'opte pour la prévention, même si c'est un peu plus cher de prime abord...

Au fait je vous rassure, je pense que le viaduc de Millau est très sûr.... après tout, cette "merveille de la la technologie Française" construite par Eiffage est, apparemment, basée sur les calculs et techniques du bureau d'études Greish situé lui... à Liège, en Belgique.. ;+) ) Avec un bon entretien, il sera bon pour quelques décennies..:mdr: :mdr: :mdr:

Une belle soirée ! ;+)

17 sept. 2014
0

Tu peux mettre dans le coffre de ta voiture des moyens similaires :
Des apps gratuites sur tel Android font de la FFT directement avec les acceleros du telephone. J'en ai chargé plusieurs ce jour. Je vais les tester.
.
Certes il restera le coup de maillet d'exitation à donner....... ;-)

17 sept. 2014
1

Expérience vécue avec un mat 7/8ème de 30 ans: corrosion totale derrière la platine de barres de flèches. Le mat s'est coupé net. Pas la moindre déformation, juste une cassure. Rien de visible de l'extérieur : il aurait fallu préventivement déposer l'accastillage du mat pour le vérifier.

17 sept. 2014
0

Arturo :
-Tu aurais pu detecter le danger facilement par la mesure de raideur.
- Le test du timbre l'aurait cassé net.
- La mesure vibratoire aurait detecté le debut de la fin.
;
Quand tu tord sans arret un fil de fer il devient mou petit à petit avant de casser.

05 oct. 2015
0

A (Papy-jame)
Merci pour le "test du timbre".
J'imagine qu'il faut faire entrer le mat en résonance.
Quelle est la manip.?
Est-elle possible pour un mat à poste ? Faut-il démâter ?
Le sujet m'intéresse car j'envisage d'acheter u bateau plus gros (Classique : on change tout, et on revend le bateau...). Je n'aimerais pâs acheter ungos et changer un grand et cher mat...

17 sept. 2014
0

Le mat de mon croiseur est d'origine (31 ans) et je ne vois pas ce qui me le ferait changer. Par contre pour mon laser, je préférais remplacer le haut de mat chaque saison de régate. D'ailleurs aucun espoir de rester dans le top avec un seul haut de mat par saison dans cette série. Le bas de mat tient plusieurs saisons sans broncher, surtout en standart (grande voile) car c'est un sacré pieu.

17 sept. 2014
0

Peut on comparer un mat haubané et non ? surtout un mat de laser en deux parties, mal fichu, avant les mats carbone en Europe les mats alu duraient plusieurs années avant de perdre leurs qualités, mais il les perdaient. c'est certainement pareil sur un croiseur, et c'est un avantage du carbone qui s'il ne casse pas en tout cas sur un europe vieilli bien mieux que l'alu.
ce qui est sur est que plus le mat est tenu, plus il vieillira mieux. et un toron de cassé, je change le câble, même s'il a un an, si pas de toron cassé, pas d'oxydation autre que superficielle et manchonnage en bon état, même si le câble a 20 ans, je garde.

18 sept. 2014
0

Le but de l'exemple du mat de Laser était justement de démontrer que l'alu vieillissait bel et bien et perdait sa nervosité de façon très significative et rapide, à forceriori s'il est non haubanné.

18 sept. 2014
0

Effectivement la raideur diminue, on peut dire ça.
Mauvaise utilisation: Celle qui fait aller le plus vite possible est peut-être mauvaise pour le mat, mais est-ce une mauvaise utilisation en soi?
Mat mal calibré, matériau inadapté: matériel estampillé constructeur obligatoire en compétition monotype, pas le choix. Le même modèle depuis 40 ans.
Il est évident qu'un mat carbone serait bien plus performant, mais la classe Laser refuse la transition pour le moment.(quelques essais clandestins auraient eu lieu, mais cchhuutt!). Le constructeur est content, il continue de vendre beaucoup de hauts de mats.

18 sept. 2014
0

Le problème d'une voile de Laser st, c'est qu'elle doit marcher de 5 noeuds (mini pour valider une manche) à 30 noeuds de vent réel, sans réduction possible. Le hale-bas est hyper puissant et permet de bien cintrer jusque 12 noeuds sans perdre de puissance en bas en étarquant trop la bordure. Le cunningham est vraiment le dernier recours quand on n'arrive plus à tenir le bateau à plat.
Ces voiles ST sont effectivement pas très bien coupées, se déforment vite (difficile d'effacer le pli entre jonction des 2 bouts de mat et le pt d'écoute dès 6 mois d'utilisation), mais là encore monotypie, voile estampillée constructeur (puce intégrée) obligatoire. Neuve elle est bien. Les voiles radiales sont mieux, je trouve, mais se règlent de façon très différentes, sont plus faciles à "lire".

18 sept. 2014
0

En planche les mats alu ont depuis longtemps été abandonnés.
Quand tu dis "perdait sa nervosité", c'est en fait l'effondrement de la raideur.
Ca se sent quand ça devient critique, et ça se mesure avant que ça se sente.
.
Si cette perte de raideur est rapide cela veut dire que le mat est trop sollicité sur sa limite d'elasticité : Soit l'utilisation est mauvaise, soit le mat mal calibré , soit le materiau inadapté.
.
Cordialement

18 sept. 2014
1

Serait on face à l'obsolescence programmé ? ......
Si le mat doit , pour bien marcher etre trop cintré alors peut etre que les voiles, elles, sont concues avec trop de creux.
Les coupeurs de voile sont les responsables d'une grande partie des contraintes que l'on fait subir au mat.
.
Demandons à un voilier " Dites monsieur, vous comptez combien de % de limite elastique du mat , lorsque vous coupez vos voiles ?"
.
A mon avis ils n'en savent rien ou presque................
Cordialement

17 sept. 2014
0

Mat carbone en planche le danger c'est les rayures, c'est comme du verre !
Et puis ils n'aiment pas le soleil.....
.
-Tu as raison plus un mat est tenu plus il tient, car il travaille en compression et est peu sollicité sur son elasticité.
.
-Tu as raison : 1 seul bri hs sur un haban , faut le changer. Par contre il n'est pas certain que tu puisse detecter à l'oeil un brin ou 2 de cassés à l'interireur du toron. Seul un test de raideur, ou un timbre peut confirmer la bonne santé des habans.

05 oct. 2015
0

Attention aux haubans de fabrication douteuse (chinoise peut être)
On a démâté ce week end au pré par 10 nœuds de vent. Les haubans avaient des traces de rouille mais aucun gendarme. Ils avaient été remplacés il y a 9 ans sur conseil d'un professionnel. Les anciens haubans de 9 ans d'âge avaient meilleurs aspect que les nouveaux, du moins ils ne rouillaient pas. Le hauban s'est cassé à l'intérieur du sertissage. C'est pour dire que lorsque vous remplacez vos haubans vérifiez bien leur provenance.

05 oct. 2015
0

Les sertissages sont un risque de rupture.

05 oct. 2015
0

99% des haubans sont en serti, il y en a combien qui cassent ?

05 oct. 2015
0

Ben.. Tout ce qui cassent. CQFD. Seul les embouts type norssman n'ont pas ce big problème. Parole d'un expert maritime de LR chouchou de V&V.

19 avr. 201916 juin 2020
0

bon je vous soumets les deux devis pour avis mon bateau est de 81 kelt 7060 tres bien entretetnu j ai un moteur hb neuf une quille neuve ..
le pied e mat a un sabot avec des griffes qui aident à lan bascule si on le fait soi même ce qui n est pas smon cas ;il manque uen dent depuis que je l'ai acheté il y 15 ans.....
si je lis bien au mat et grement dorman il faudra ajourter les cordages ...antenne vhf pourtant elle marche bien .


19 avr. 2019
0

Pourquoi les prix de remplacement des gréements courants et dormants sont si élevés comparé au neuf?
Le devis de rénovation serait-il gonflé pour s'approché de celui du remplacement complet?

19 avr. 201919 avr. 2019
0

Marant, j'ai autour de mois pas mal de vieux bateaux des 60/70's, qui naviguent été comme hiver et n'ont jamais changé ni mâts ni haubans, y'en a même avec des mâts en bois et des haubans galva à serre cables des 50 's.....des fous sûrement (dont moi...)

19 avr. 2019
0

J'ai vu des mats tomber sans qu'aucun signe n'apparaisse au niveau des haubans. En général çà péte au niveau des sertissages. L'eau salée rentre au niveau des sertissages et attaque le métal, c'est invisible à l'oeil nu. Au bout de 10 ans je crois qu'il est raisonnable de refaire le gréement sous peine d'être obligé de changer le mat, voir d'avoir la responsabilité d'un équipier blessé.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Grisaille sur les Pertuis …

Après la pluie...

  • 4.5 (3)

Grisaille sur les Pertuis …

mars 2021