Qualtité expertise

Je sais que c'est un sujet polémique dans le sens ou certains disent que cela ne sert à rien on peut faire sans, donc pas la peine de tergiverser sur ce propos.
Je voudrais juste parler du fond, de ce qu'il y a dans les rapports d'expertises que vous avez fait faire ou que vous avez lues.

Pour ma part, j'ai eut l'occasion de lire plusieurs expertises faites en 2-3 heures, et très souvent on lit principalement des banalités. Un inventaire du bateau et des commentaires du genre :
- Gréement à faire vérifier par un professionnel
- Moteur à faire vérifier par un pro
- Le bas du mat est bon, mais je n'ai pas put monter dans le mat
- Les voiles ont été vues dans leurs sacs, ça semble bon
...
Au final, on ne sait pas vraiment ce que vaut le bateau car l'expert ne veut pas engager sa responsabilité, par manque d'assurance ou de compétences.

Quelques experts (souvent plus chers) qui restent plus d'une demi journée sur le bateau, qui montent dans le mat, envoi les voiles, tests le matériel, pour faire vraiment le tour de la question et donnent un vrai état des lieux en s'engageant sur l'état du bateau, ou sur les réparations à faire et comment les faire.

Et vous qu'attendez vous d'une expertise, et qu'avez vous eut dans votre rapport ?

L'équipage
13 nov. 2015
13 nov. 2015
1

pour ma part l'expertise avait été faite par le vendeur du bateau donc dejà pour moi c'était rassurant et gratos .

sur tous les elements du bateau il y avait un taux de vestusté , puis un taux general et une estimation de la valeur du bateau .

et bien sûr coté securité ce qu'il y avait a mettre en conformité (par exemple le tuyau du gaz etait perimé)

Dans la pratique l'expertise était bien conforme à ce que j'ai petit à petit decouvert

13 nov. 2015
1

J'ai fait faire une expertise pour assurance avant de partir pour l'océan Indien sur mon ne quid Nimis.
.
J'ai posé sur la table du carré un inventaire ultra complet de tout ce qui se trouvait à bord, de l'intégralité des travaux réalisés, les dates, les facures d'achat, de remplacement, etc.
Un dossier d'une trentaine de pages où figurait une centaine de photos de détails du bateau, éléments d'aménagement, matériel présent à bord, etc.
J'ai passé tranquillement un mois à préparer ce dossier.
.
Après avoir flanné pendant une heure sur le pont et à l'intérieur, l'expert m'a demandé s'il pouvait en reprendre des passages du dossier, et nous-nous sommes mis d'accord sur la valeur du bateau.
.
Conclusion : le rapport d'expertise que j'ai reçu était un copié-collé de mon inventaire (en partie seulement, car trop long à recopier). La valeur du bateau, celle que je souhaitais.

13 nov. 2015
1

"Pour ma part, j'ai eut l'occasion de lire plusieurs expertises faites en 2-3 heures"

Une "expertise" de 2/3 heures c'est une balade payée par l'acheteur à l'expert.

Une vraie expertise ça prend mini 4 à 5 heures, avec grutage et sortie en mer pour au moins tester le moteur.
L'expertise que j'ai fait faire avant achat a duré 7 heures et m'a évité d'acheter une semi épave. Le rapport avec photos et copie des factures et évaluation du prix du bateau fait 47 pages.

Une conversation téléphonique avec l'expert pressenti permet de se faire une idée de la façon dont ça va se dérouler. Les deux experts que j'avais consulté avaient tout les deux prévu au moins une demie journée sur le bateau. Le coût tourne autour de 500 à 600€ plus les frais de déplacement.

13 nov. 2015
0

parfaitement d'accord, sauf que les visites de plus de 4 heures sont rares, c'est ce qui m'étonne.

13 nov. 2015
0

Calypso 2
Pourriez tu donner une valeur en pourcentage du taux de vétusté des
Équipements en fonction de leur âge
Merci
Phil

13 nov. 2015
1

pas en fonction de leur age mais plutot en fonction de leur état ... mais moi je ne suis pas expert

13 nov. 2015
0

La bonne question c'est : "A quoi sert l'expertise ?". Parce qu'il n'est pas très difficile d'imaginer qu'elle peut être très différente (tant en moyens et compétences déployés qu'en coûts) selon le but poursuivi...

13 nov. 2015
1

il faut faire la différence entre une expertise en valeur vénale, pour avoir une référence de remboursement pour perte totale ou partielle
et une expertise complète pour savoir ou l'on en est et ce que va couter la remise en état si nécessaire .
facturer au m linéaire dans le premier cas est valable ,mais pas dans le deuxième ...c'est l'état du navire qui va en déterminer le cout ,surtout s'il y a des analyses .des prises de compression ,des recherches d'osmose (tramex) contrôle du grément et des voiles exct ..
alain

13 nov. 2015
0

J'envisage de faire passer un expert sur Winnie II au printemps prochain, dans le seul but de faire chiffrer sa valeur, afin d'avoir un montant à communiquer aux assureurs que je vais consulter par la suite...
Quelle type d'expertise demander (comment la formuler) ?
.
PHIL

14 nov. 2015
1

@ phil
il faut demander une expertise en valeur vénale comme je l'ai expliqué au dessus
alain

14 nov. 2015
0

Bonjour PHIL, bonjour à toutes et à tous,
Le type d'expertise que vous souhaitez faire sur votre voilier s'appelle une expertise de pré-assurance.
L’expertise de pré-assurance a pour objet :
- l’identification et la situation administrative du bateau
- le contrôle visuel des œuvres vives et des œuvres mortes à sec dont le relevé des humidités si la coque est en polyester sous réserve que le voilier soit au sec sous abri depuis une dizaine de jours
- la visite à flot avec contrôle de l'étanchéité des fonds accessibles, le gréement, voiles mât...
- état des emménagements, électricité, batteries, fonctionnement quille hydraulique éventuelle, matériel aide à la navigation
- fonctionnement du moteur avec éventuellement des investigations complémentaires : analyse d'huile, pressions de compression
- l’appréciation générale de l’état de navigabilité
- de déterminer une valeur vénale du navire
Que peut vous apportez un expert lors d'une expertise ? Au mieux rien au pire des réserves argumentées sur une détérioration en cours d'évolution. Souvent le client tend à minimiser les réserves eu égard aux coûts des réparations ou aux coûts et perturbations engendrés par des investigations complémentaires. A t-il raison ?
Bien cordialement

14 nov. 2015
0

L'expertise pour assurer le bateauest totalement différente de l'expertise pour chiffrer les travaux

La première établit la valeur d'un bien, qui pour l'assureur servira de base à un remboursement qui différe selon le contrat, valeur vénale, valeur de remplacement, ou valeur à neuf...Plus qu'avec l'expert, il faut discuter avec l'assureur pour que les conditions de remboursement soient clairement définies.

La seconde établit le coup de remise en état d'un bien, lors d'un achat, d'un pepin etc.Là aussi, s'il y a intervention de l'assureur, il faut bien connaitre les clauses du contrat...

Dans la première, les travaux indispensables à la sécurité du bien et de son utilisation sont indiqués mais non chiffrés, c'est un peu pour cette partie de l'expertise un contrôle technique visuel sans démontage...

14 nov. 2015
0

Il est vrai que je n'ai pas dit de quelle type d'expertise je voulais parler.
Pour ma part, je parlais d'expertise pré transactionnelle, afin de savoir si l'on peut acheter le bateau ou non et si oui, a quel prix.

14 nov. 2015
0

Je ne pense pas être dans l'erreur:

l'expert pour donner à l'assureur une valeur tient compte de l'état du bateau, du marché , des équipements, de la vétusté.....visite du bateau à sec de préférence
Il doit indiquer les défauts visibles propres à mettre en cause la sécurité...
on ne lui demande pas de faire les essais en mer...

Dans le cadre d'une réparation, il doit estimer et faire chiffrer les travaux à effectuer pour une remise en ordre et sur la base d'un devis, il indique à l'assureur, le montant de l'indemnisation en fonction du contrat.(généralement c'est la prise en compte de la vétusté ou le degré d'usure de ce qui est à réparer)

Les vrais rapports d'expertises sont suffisamment clairs en particulier pour ce qui est des réserves faites par les experts pour qu'ils ne soient pas attaqués en justice.

Le problème est que les acheteurs de bateaux sont de moins en moins avertis et qu'un achat d'occasion auprès d'un particulier est nettement moins garanti qu'un achat auprès d'un professionnel.

L'intervention de l'expert n'est indispensable que pour certains assureurs.

Ce n'est pas l'expert de vous dire si vous faites une bonne affaire, il doit simplement confirmer auprès de l'assureur que votre achat a selon lui telle valeur.

16 nov. 2015
0

Ce n'est pas une attitude responsable que de vouloir le beurre et l'argent du beurre.
Acheter un bateau , c'est avant tout être responsable et savoir ce que l'on fait.

L'expert s'il doit tout faire coûtera plus cher que le bateau dans certains cas.

Même sur un bateau neuf, l'expert ne découvrira jamais toutes les anomalies que le propriétaires decelera avec ses premières navigations, à plus fortes raisons sur un bateau d'occas...

Acheter auprès d'un professionnel qui doit vous garantir le bateau acheté.

C'est de cette façon que j'ai navigué une saison, sur le bateau acheté d'occas, et à la fin de laquelle j'ai formulé mes constat au chantier qui a fait ce qu'il fallait pour me rendre un bateau d'occasion en état. (navtex-jauge-hublot- vidange moteur- presse étoupe-guindeau- ancre- etc)

l'expert n'avait pas signalé un certain nombre d'anomalies non évidentes, mais avais chiffré correctement le bateau que j'achetais permettant de l'assurer, il ne faut pas demander à l'expert d'indiquer tous les travaux à faire pour avoir un bateau neuf!

17 nov. 2015
0

un expert est un généraliste....

sauf si c'est un pro de la mécanique pour la mécanique, de l'électronique pour l'éléctronique, du gréement pour le grément, de la construction navale pour la structure, de l'architecture navale pour la conception, etc...

il faut aussi savoir qu'un bateau utilisé par un néophite peut devenir dangeureux alors qu'il ne le sera pas pour un utilisateur averti...

à quand les experts en acheteur?
il ne faut pas vendre n'importe quoi à n'importe qui! Hélas...

14 nov. 2015
0

@pir2lune,
Vous faites erreur comme beaucoup sur ce sujet, l'expert, parce qu'il est en expertise de pré-assurance devrait se boucher les yeux et ne les ouvrir que pour des pré-transactionnelles ?
A mon avis, la différence entre les 2 ce sont les essais à la mer que l'on fait pour une expertise avant achat mais à part cet essai ultime, les 2 expertises doivent être réalisées avec le même soin (visite à sec et visite à flot) et ne pas compter son temps. Je sais que certains experts ont réalisé ou réalisent des expertises de pré-assurance uniquement à flot parce que l'assureur l'acceptait / l'accepte. Certains assureurs d'ailleurs n'exigent plus d'expertises pour assurer les bateaux. Tous les cas de figure existent sauf qu'au final ce sont les assurés qui paient et les experts qui se retrouvent en procédure judiciaire.
Bien cordialement

14 nov. 2015
0

Bonsoir @tangnard, bonsoir à toutes et à tous,
Le contenu de l'expertise pré-transactionnelle est celui que j'ai indiqué précédemment avec en plus les essais à la mer.
Mais l'expert doit aller plus loin pour ce type d'expertise que pour une pré-assurance car il doit chiffrer approximativement les remises en état.
Prenons un cas concret, l'expert au cours de sa visite à sec d'un Sun Fizz 40 de 1982 décèle une fissure de plusieurs centimètres de la coque dans l'angle avant droit de la face d'appui de la quille. Son humidimètre lui indique des humidités relatives de la coque de 100% dans un périmètre de 1,50 m autour de la face d'appui et normales plus au large. Aucun dommage apparent sur les membrures situées de part et d'autre des boulons de quille.
Comme l'expert ne peut pas chiffrer la totalité de la réparation car il ignore l'état de la stratification sous la face d'appui, il va demander le déquillage. Et comme le vendeur n'acceptera jamais de baisser le prix de vente pour prendre en charge la réparation, la tentative de transaction s'arrêtera là. Le vendeur peu scrupuleux tentera à nouveau sa chance en le vendant à un bon prix à un acheteur qui se présentera sans expert.
Bien cordialement

14 nov. 2015
0

"Les vrais rapports d'expertises sont suffisamment clairs en particulier pour ce qui est des réserves faites par les experts pour qu'ils ne soient pas attaqués en justice."
C'est bien ce que je critique. il se couvre plus qu'il ne donnent leurs avis. Dans cas, pourquoi monter dans le mat, pourquoi regarder le moteur et au final le client ne sait pas grand chose sur l'état du bateau qu'il veut acheter.

16 nov. 2015
0

Je ne demande pas qu'il fasse tout et qu'il vérifie tout, mais un minimum serait le bien venu. Lors de l'achat de mon cata, je voulais une vérification structurelle, rien d'autre, l'expert a donc vérifié l'ensemble de la plate forme visuellement, fait un test d'humidité, réalisé une séance de tapping sur l'ensemble du bateau, effectué une montée dans le mat pour vérifier que tout allait bien. Cela lui a pris 4 heures.
D'autres experts, me proposaient une expertise complète en 2 heures. C'est seulement si moi je posais la question pour savoir s'ils montaient dans le mat, ou s'il faisait un séance de tapping, qu'ils me répondaient que non. Si je n'avais pas posé la question, j'aurais eut un rapport avec "mat à faire vérifier" et "structure = bon aspect visuel". Si je demande un avis à un pro, c'est pour avoir un vrai avis.

Ce que je demande d'un expert, c'est qu'il m'explique ce qu'il fera et ne fera pas, et si il me dit qu'il vérifie quelque chose, il le fait vraiment.

Pourquoi les experts propose des expertises au rabais sans proposer autre chose. Sur un bateau équipé d'un moteur inboard, il me semble évident que l'expert doit proposer l'analyse d'huile et la vérification de la compression. A l'acheteur de décider s'il prend ou pas, malheureusement, on se rend compte que la majorité des experts se contentent de noter "à faire vérifier par un professionnel" !!! sans proposer cette option à son client.

13 nov. 2015
0

Faire bien attention lors de la mesure d'humidité pour un éventuel problème d'osmose. Il faut que la coque ait été au sec plusieurs heures et contrôler que la mesure ne prend pas en compte une bâche à eau intérieure. attention aussi aux mesures faussées par la présence d'antifouling.
Pour l'expertise en général, il faut compter une bonne 1/2 journée et disposer d'un rapport conséquent. Un essai du bateau sous voile et moteur est indispensable. Un contrôle de l'huile moteur est une bonne indication de l'usure de la segmentation. Mais bon un propriétaire sérieux conserve une trace et preuve de tout ce qui été fait sur son bateau.

14 nov. 2015
1

Je dirai que l'expertise est très utile quand on est peu expérimenté et seul face à l'achat.
En premier lieu les défauts manifestes sont mis en évidence. Ensuite on a une première idée des réparations indispensables et une valeur estimée du bateau.

Lorsque l'expert travaille pour les assurances il peut mettre en garde sur certains points de faiblesses récurents. En l'occurence pour mon cas c'était le joint tournant.

Après avoir rénové le bateau en profondeur j'ai acquis de l'experience et, pour un prochain achat, je pense que si l'assurance ne me demande pas d'expert, je ferai différemment. Je ferai une expertise du moteur par un dieseliste et une inspection du gréement par un pro. Pour le reste je me débrouillerai.

15 nov. 2015
0

D'accord avec vous

14 nov. 2015
0

voila qui est bien dit en terme de responsabilité

14 nov. 2015
0

Il faut aussi voir quel est le coût de l'expertise par rapport au bien.
S'il faut faire sortir le bateau et le faire sécher un peu, cela a déjà un certain coût. L'expert passerait une fois pour expertiser les oeuvres vives et faire des mesures (donc en facturant le coût d'amortissement de l'appareil de mesure). Bien.
Ensuite, il faut remettre le bateau à l'eau et aller faire un tour significatif avec.

Donc, deuxième déplacement de l'expert à coordonner avec la météo adéquate...
Ensuite, toujours selon certain, il faudrait une analyse d'huile moteur plus d'autres mesures du genre contrôle non destructif des câbles, échographie des fonds, mesurage de l'épaisseur des tôles, ... (Le tout impliquant l'utilisation d'un matériel coûteux qu'il faut déplacer.)
L'expert devrait aussi contrôler toutes les voiles en conditions d'utilisation (et les replier ensuite, on suppose).
Bref une certaine débauche de moyens techniques et un nombre d'heures considérables. En plus, pour utiliser et interpréter ces genres de données, l'expert est en général de niveau BAC + 5 au moins avec le coût qui va avec. Rien à voir avec la plupart des experts plaisance.
Combien d'entre nous seraient prêts à payer 2, 3 ou 4000 EUR voir encore plus pour cela ?
.
Avec une expertise à 500 EUR... on a une expertise à 500 EUR ; c'est comme dans tout. ça représente 5 - 6 h de travail (déplacement et rédaction compris) sans mobilisation de moyens techniques.
.
De par ma profession, j'assiste souvent à des expertises techniques complexes qui coûtent parfois jusqu'à 100 - 150000 EUR. C'est très intéressant de suivre une équipe d'ingénieurs de telle ou telle université qui font des mesures précises de résistance de matériau, de vieillissement, tout cela avec tout le matériel de leurs laboratoires mais ça coûte un fric dingue.

Un de mes derniers dossiers du genre portait sur la résistance de pièces en acier galvanisé soumises en même temps à des contraintes chimiques, biologiques et mécaniques.
A moins que l'enjeu soit très important, on réfléchit à deux fois avant de mobiliser de tels moyens.

15 nov. 2015
0

Bonjour @brufan, bonjour à toutes et à tous,
Pour qu'un expert maritime plaisance travaille sur la côte ouest française, il doit pratiquer un taux horaire entre 50 / 55 €HT et rester à bord le temps nécessaire pour mener à bien ses investigations. Il est évident qu'il ne passera pas, en principe, le même temps sur un open de 6,50m que sur un voilier de 40 pieds. Ce qui donne des facturations d'expertises pré-transactionnelles de l'ordre de 500 à 600 €HT pour un 30 pieds non compris les frais de déplacement. L'intervention de l'expert et le chiffrage de ses honoraires étant parfaitement définis par une convention d'honoraires signée avant son intervention. Des investigations complémentaires demandées donnent lieu à des avenants.
Pour la rédaction du rapport, les organismes de contrôles dont vous parlez comptaient un temps de rédaction identique à celui de l'expertise proprement dite, non compris les investigations en laboratoire mais c'est hors sujet.
Revenons en à la rédaction du rapport d'expertise maritime, c'est là que le coût a considérablement diminué au fil des années.
Bien cordialement

15 nov. 2015
0

Bien d'accord avec toi.
Ceci étant vous avez de la chance dans l'ouest parce dans mon grand nord, à 55 EUR/h, on a à peine droit au gars commis pour laver un bateau ou passer l'antifouling. Le mécano est plus de l'ordre de 70 EUR/H HT.

Pour l'expert, ... et si c'est un BAC +5, c'est encore plus.

15 nov. 2015
0

Bonjour, je suis en transaction pour un deriveur integral , de 1995, Feeling 416 DI, j'ai proposé au vendeur de faire faire une analyse de l'huile moteur et demandé un contrôle de la coque concernant une osmose éventuelle , j'ai été fortement conseillé par un amis travaillant depuis 15 ans dans la construction de catamaran. Apres un long control visuel du bato, y ai sejourne 3 jours car levendeur me le mettais a disposition..pour exploration prsonnel , Nous avons projeté une sortie en met. Que nous n'avons pas pu faire pour un problème de batterie, que le vendeur va remplacer...en fait une " balade " en mer d'une demie journée n'apporte absolument rien , car les performances ,les + et les - sont largement décris dans les essais fait par les magazines spécialisé. De plus un bato en polyester sandwich balsa de 20 àns à forcément de l'humidité entrés les couche de strat. ...pour effectuer une vraie expertise (sortie d'eau -carenage- sechage de plusieur jour sur ber-controle approfondis de la coque et oeuvres vives par un vrais expert en startifications engendre des frais important , pour finalement redigr un rapport qui stipule " presence d'humidité de x %...etc..
Pour les bato de grande serie qui on ete diffussé en grandes quantite , une négociations importante en moins value peut être proposé. ...mais devant un mouton à 5 pattes,(Feeling 416 DI) difficile à trouver sur le marché d''occasion. J'ai abandonné cette demande d'expertise, avec le vendeur nous ferons une sortie d'eau pour inspecter les oeuvres vives, hélice, propulseur avant, le lest "ventre en métal " ....de plus le vendeur a reçu des propositions d'achat immédiat sans négociations , et me donne la priorités car en relation déjà presque une année pour cet achat. Suite à plusieur visites de ce bato, j'ai eu une confiance rapidement envers le vendeur, est une relation très cordiale s'est installé, bref je ne vais pas laisser passez cette occasion car je recherche cette unité depuis des année, je n'ai jamais vu un bâton couler pour cause d'osmose !, de plus ayant travaille presque 20 ans dansl'application des sol industriel en résine epoxy, étanchéité etc....Si besoins, j'entreprendrais moi même une cure de la coque , sechage et applications des couches d'époux. ....
Cette unitee a ete négocié a 85 000 €....avec de nombreux equipement datant de 2014, electonique, ais, Aérogène neuf , propulseur sous garantie..etc...merci e me donner vos impression...
Libertade

15 nov. 2015
0

Bonjour @Libertade,
Si vous ne missionnez pas un expert, vous êtes la proie parfaite pour le vendeur car vous avez été déjà bien conditionné par lui et votre entourage.
Votre théorie que la couche intermédiaire soit logiquement imprégnée est une ineptie. L'humidité dans la couche intermédiaire, c'est le lit de l'osmose. Si c'est avéré qu'il y a humidité relative de 100% après séchage, demander au minimum une diminution du prix de vente du coût du traitement curatif de la coque.
Bien cordialement

15 nov. 2015
0

85000 euros pour un 416 DI de 1995 ...effectivement le vendeur peut te prioriser ,surtout sans expertise ..

si tu l'achetes , passes un peu de temps au niveau du "ventre " et de la liaison coque / semelle + derive .
s'il y a un loup ce sera surement autour de la liaison (boulonnage/infiltrations ) et du mouvement de la derive .

jette un oeil sur les safrans ( un ou deux ? ) qui ont du "poser" .

15 nov. 2015
0

Merci les gars. Enfin pour être honnête, déjà donné un acompte ... mai le vendeur s'est engagé sur document signe. Que je peux me retirer avec remboursement lorsdu control de la sortie d'eau.....
Le bato est en très bon état intérieur , tant pour la conservation des boiserie que l'état général.
Le parc des batterie va êtres change à ses frais ( 2X 200Ah servitudes +1x 180Aph moteur )...Les deux batteries pour le guide au et le propulseur ont 3 ans et sont ok.
Le propulseur avant est sur facture chantier :5800€ de fin 2013, comme le coupé orin , l'Aérogène avec pièce de rechange est de 2014 sous garantie, comme le panneau solaire , un Sondeur traceur Hunmbird 998C de 2014, système AIS, survie révisée de 2014, dessal.
, frigo refroidi par eau de mer, gv et genois moyen , grand genneker neuf, tourmentin neuf, étais largable....reste un petit jeu dans la barre à solutionner ..ma laisse la place d'amarrage < fin mars ...etc..
Merci de me donner vos impressions. .
Libertade.

15 nov. 2015
0

Perso, pour un cata de 44", ça ne me dérangera pas de lâcher 3000€ d'expertise mais je ne pourrai le faire trop souvent, logique, donc l'expert est plus là pour appuyer les sensations ressenties lors de la transaction, visite, contact avec le vendeur et le bateau, je crois.
Et comment avoir ces ressentis positifs sans trop se faire gruger ?

16 nov. 2015
0

Je pensais faire un bon affaire en achetant une vielle bateau vendu a petit prix 'moteur hors service' Heureux d'avoir trouver la panne du moteur - pendille autour l'arbre d'helice :) Reparation a petit prix on dirais ;)

Apres avoir remplacée l'haubanages, renovation du bôme, les drisses et écoutes neuves, Voiles neuves, installation de guindeau neuf, installation de l'electronique neuf, Installation de faisceau moteur, Mouillage neuf, peinture de pont neuf, anti fouling, qqs reparations pieds de chandeliers et rebouchage de gel coat par ci par la, Traitement g40 sur qqs endroits sur les passe avants, remplacement total de l'electricité 12v tableau protections, planchers interieurs neuf, passe coques neuf etc...
le moteur a été reconditionné par un professionnel en 2013 donc en tres bon etat de marche. Arbre et presse étoupe neuf en 2013 y compris demarreur et cablage. Rinçage au Stop sel et et impeller de pomp remplacé, vidange et filtres
Avec tous ces travaux je suis arrivée vite a son valeur marchand. Pourtant j'ai fais pas mal de trucs moi meme. Je me demande si le bateau a été expertisé avant l'acquisition l'expert aurait il vu tous les travaux réellement necessaire a faire.

16 nov. 201516 nov. 2015
0

Il y a effectivement expert et expert.

J'ai fait appel à 2 reprises à un expert.

En 2005, après achat de mon gladiateur, j'ai fait faire une expertise post achat et je me suis adressé selon les différent conseils que j'avais plus glanner de ci de là à un expert du réseau CESAM. L'expertise a été longue, il a tout vérifié et a relevé de l'huile moteur pour une analyse. Le rapport était complet et clair, le tarif était d'environ 500€. J'ai engagé des actions de remise en état ensuite, je venais d'avoir un enfant et il s'agissait ici de m'assurer que le bateau était fiable pour emmener tout mon petit monde.

J'ai de nouveau fait appel à un expert en 2014 avant l'achat cette fois de mon GS28. Je n'ai presque rien appris de plus que ce que j'avais constaté moi même. Le rapport était "très aéré". Aucune analyse moteur sans supplément. Le tout pour 400€. C'était un expert indépendant. Toutefois, une valeur veinale du bateau a été indiqué dans le rapport et cela a suffit à l'assureur. Ici la raison était de me rassurer, j'avais 1 ou 2 doutes (mais je ne l'ai pas été par le rapport !) et d'avoir une pièce à fournir çà l'assureur (là ça a suffi).

Donc en conclusion, une expertise pour qui et pour quoi ? L'intérêt du rapport ne sera pas le même. Attention à l'expert, ils ne se valent pas tous. Si je dois un jour en refaire une, je contacterais le réseau CESAM.

Ceci est mon expérience personnelle.

17 nov. 2015
0

Bonjour Samourai69, bonjour à toutes et à tous,
Les experts recommandés par le CESAM sont des experts missionnés par les assureurs pour les sinistres.
Vous êtes parfaitement libre de choisir l'expert que vous voulez pour les expertises de pré-assurance ou pré-transactionnelles puisse que vous réglez ses honoraires.
Si un assuré est en désaccord avec le montant de l'indemnisation de son assureur ou s'il refuse d'indemniser, il missionnera, éventuellement, un expert indépendant qui organisera une expertise contradictoire amiable.
Bien cordialement

04 déc. 2015
0

Bonjour,
Lorsque j'ai acheté mon bateau, j'ai fait faire une expertise dans le seul but de connaître à fond le bateau.
J'attendais donc de l'expert qu'il connaisse le modèle avec ses points forts et ses faiblesses, qu'il sache les vérifier et qu'il puisse déceler les choses à surveiller. Qu'il m'indique les sommes à engager approximativement pour des réparations de ces éléments.
Ensuite, sur le bateau en lui-même, être capable de poser les bonnes questions au proprio pour qu'il oriente ses investigations intelligemment.
Sur le rapport, j'ai donc eu un retour sur chacun de ces éléments, quelques préconisations de confort ou sécurité.
L'expert que j'ai trouvé aux Sables a été parfait et je n'ai pas acheté le bateau. On a fait 50-50 avec le proprio pour les 600€ de l'expertise. Une analyse moteur n'avait pas été prévue, le boulot avait été fait au préalable.
J'ai apprécié ses explications tout au long de sa longue expertise.
Son évaluation du prix du bateau a été faite avec l'état du bateau ainsi que de sa côte sur le marché de l'occasion. C'est propre et justifié.
Je me suis tourné vers un autre bateau du même modèle, ai pris un expert moins cher et moins compétent donc avec un rapport moins net et moins carré mais j'avais beaucoup appris avec cette première expertise.
J'attends donc de l'expert qu'il soit marin, qu'il ai mis ses mains dans la résine, le gelcoat et l'huile: une expérience autre que celle d'expert. Un gars de confiance qui me dise entre 4 yeux à la fin si cela lui semble être un bon bateau.
Bonne nav'

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (4)

le beau temps...

mars 2021