Qualités marines des Trismus

Salut à tous.
je suis a la recherche d un bateau de voyage, solide, réputé, ayant fait ses preuves pour partir dans qques années, retraite, et pour plein d'années....seul ou a 2.
Pour le moment, ma preference viendrait au trismus, ou trisfer. Le Samba aussi d ailleurs. Même style.
Mais je n en ai jamais essayé.
Les barres franches sur tableau arriere sont dures. Je navigue en ce moment sur un, ou il faut réduire de suite, sinon, c est vraiment trop de sport .... La barre est vraiment tres dure. Une fois réduit, il s équilibre impeccable avec sa quille longue? Mais redurci tres vite .....
Les trismus ou trisfer ou samba, sont ils pareils ???
Je voudrais un deriveur lesté de ce style. Plutot en acier, mais les trismus ont la réputation d etre indestructibles.... Enfin, presque !!!!

L'équipage
02 juil. 2012
02 juil. 201202 juil. 2012
0

"Les barres franches sur tableau arriere sont dures."
Je suppose que vous parlez là uniquement des voiliers de type Trismus.

Dont les barres de safran sont dures car les safrans sont trop larges. Le bras de levier est important.
Les Freedom, de conception proche, sont équipés de barre à roue, la seule manière de rendre la barre douce.

Les Trismus sont des voiliers des années 70's avec les défauts des voiliers cette époque et de ce type de choix architectural.
Mais ce sont clairement des voiliers conçus pour le voyage, à savoir facile à vivre que ce soit sous voiles ou au mouillage.

02 juil. 201202 juil. 2012
0

tout sur les trismus!!!

trismus.populus.org[...]/

un site très bien fourni sur ces bateaux et surtout a propos des réglages spécifiques à ce double dérive et quille longue, un trismus à barre dure est un trismus mal réglé selon les aficionados!
moi j'aime bien sa bouille

02 juil. 2012
0

En effet avec 2 dérives, je vois mal un bateau dure a la barre, soit une question de réglage, soit un choix d'archi.

02 juil. 2012
0

Je possède un trisbal 42 et pour un bateau de 45 pieds (réels) avec une barre franche je le trouve pas dur du tout à la barre si le bateau est bien réglé aux dérives.
Si elles sont mal réglées, forcément elle est intenable.
De toute facon en principe, une fois les réglages de voilures/dérives, on n'a pas à barrer ;-)

02 juil. 2012
0

L'article sur le réglage des dérives sur le site trismus(au dessus) est intéressant à lire.
Voir aussi sur banik.org l'utilisation des dérives sabre est sur le choix de la forme de son dériveur.
On se rend compte que les dérives arrière tiennent le bateau sur son cap = barre facile.
Cela permet aussi de sous dimensionner le pilote et sa conso.
Que des avantages !

02 juil. 2012
0

idée trop évidente pour être universelle.
je l'ai testé sur mon sun fizz, les dérives arrière ne fonctionnent pas avec toutes les carènes. Lorsque la houle coure plus vite que le voilier, elle entraine l'arrière en poussant sur les dérives, et le travail à la barre devient dur.
Chez moi, ça ne sert que de stabilisateur au prés, ou par mer plate. Beaucoup de travail de mise en place pour rien en fait. Il me semble que l'option peut fonctionner avec un safran au tableau arrière, et qu'elle est d'autant plus mauvaise que les dérives sont éloignées en arrière du safran.

03 juil. 2012
0

oui enfin sur un trismus le flux de la dérive arrière est nettement en dessous de celui du gouvernail puisque ce dernier est dans le prolongement de la quille longue... ;-)

03 juil. 2012
0

La dérive arrière porte mal son nom, car sa position arrière en fait un stabilisateur de route, but recherché (cf enpenage d'une flèche) qui ne peut que contrarier l'action du gouvernail, la quille longue apportant elle-mème une action stabilisatrice. Le sillage de ces deux éléments ne peut hélas que perturber aussi la portance du gouvernail. Ces problèmes de conception se retrouvent tout au long de l'histoire de l'architecture navale et aéronautique.

02 juil. 2012
0

Un Trismus a forcément la barre dure !
Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement avec un tel morceau qu'est ce safran.
Après bien sur, un bon équilibre via les dérives diminue le travail des safrans.

02 juil. 2012
0

ce n est pas un probleme puisque sur ce genre de voilier , on ne touche pratiquement jamais a la barre

02 juil. 2012
0

le problème majeur du trismus (37) reconnu et admis par la communauté des trismussiens c'est son aversion viscérale pour les manoeuvres de port! :-D
la faute à une cage à hélice mal conçue

03 juil. 2012
1

Souvenir anecdotique d'un copain Trismus "Absinthe" immatriculé à Bordeaux, sur le canal du Midi dans la traversée de Toulouse : pour manoeuvrer, il jetait un seau sur babord ou tribord, amarré avec un long bout, qui se remplissait forcément (le seau) et aidait à faire bifurquer son bateau du côté voulu...
:-p

10 fév. 2013
0

Exact gapois, en fait la ligne d'arbre sur trismus 37 doit être décentrée à cause justement du puit de dérive ARR.

03 juil. 201216 juin 2020
0

"ce n est pas un problème": cet avis ne semble pas si partagé que cela dans la communauté trismussiennes.
Et comme d'habitude, la critique est souvent atténué lorsqu'il s'agit de son propre bébé.
Les Trismus ont sillonné le globe.
Le safran n'est donc pas en soi un point négatif.
N'empêche que ce type de safran est une vrai aberration architecturale que seul le rail (la quille longue), et deux dérives, permettent de rendre acceptable.

Sur le Freedom, le safran est encore plus large.
In-manoeuvrable à la barre franche, barre à roue obligatoire.
Pour avoir barré pendant une semaine ce safran avec une barre de secours, ma détermination a viré cette horreur n'a jamais faibli.

Mes réticences sont toutes relatives : le Trismus 37 reste un très bon choix pour le voyage. j'en suis convaincu depuis ma lecture (lointaine) des livres de Patrick Van God.

03 juil. 2012
0

Pour le probleme de maniabilité au moteur, a cause de sa cage a helice. J ai lu qu on pouvait bisoter, casser l'angle de fuite de la dérive et le probleme de cavitation est réglé.

03 juil. 2012
0

Est ce qu il y a qqun qui a mis 2 safrans moindres, a la place du gros ??? Et est ce que ca en vaut la peine ???
Merci pour vos réponses ...

03 juil. 2012
0

Avant toute choses il faudrait que tu essayes un trismus avec quelqu'un qui connait son affaire pour te faire ton idée.
A voir aussi que le 37 (le plus courant) est un cotre à la base, certains par commodité l'ont transformé en sloop, ce qui influe forcément sur son équilibre de barre.
Malgré la simplicité revendiquée par son concepteur quelques unités sont équipés de barre à roue.

0

Crobar!
au secours!
:alavotre:

03 juil. 2012
0

Laisse radoter les ignares qui savent...
Perso ça ne m'a jamais déranger les conneries :mdr: :alavotre:

pfffzzzz

03 juil. 2012
0

Bin je dirais, à tous ceux qui savent si bien expliquer ce qu'ils ont lu ou entendu quelque part, mais n'ont aucune expérience de la bête.
Pourquoi, vous vous sentez concerné ? :heu:

pfffzzzz

03 juil. 2012
0

heu oui :alavotre:

pfffzzzz

03 juil. 2012
0

Mais pourquoi donc changez-vous de pseudo entre deux réponses ?
C’est aberrant... :lavache:

pfffzzzz

03 juil. 201203 juil. 2012
0

De qui parles tu ainsi avec ce sens du mépris qui te caractérise si bien ?

03 juil. 2012
0

Comme si cela constituait une argumentation indiscutable.

03 juil. 2012
0

La messe est dite…

03 juil. 2012
0

bonsoir,
il existe aussi un cousin; les via 36/39, 38/42 qui possèdent aussi 2 dérives,le safran est tenu avec crapaudine et terminé avec un fletner.
Très bon équilibre à la voile mais piètres manœuvre au port!
cdt, david

10 fév. 2013
0

Et même un 32'

03 juil. 201203 juil. 2012
0

Ha c'est sur que les manoeuvres au port ne sont pas toujours des plus plaisantes et que pour craner entre les pontons il y a bien mieux, après pour avoir aussi navigué sur un amphitrite pendant plus d'un an, je ne regrette pas vraiment le choix ;-) L'amphitrite était aussi très mal foutu pour les manoeuvres de port !

Et je pense que ce n'est pas le seul ;-)

Encore que je ne sais pas s'il y a beaucoup de différence entre les trisbals et les trismus du point de vue de la manoeuvrabilité au moteur mais je trouve que les trisbals pivotent assez bien sur leur dérive centrale au moteur.

Et des manoeuvres au moteur j'en ai fait avec le trisbal, retour de l'atlantique par le canal du midi justement ;-)

Après j'avoue de temps en temps avoir une petite larme à l'oeil en ayant le souvenir des marches arrières de mon premier voilier, le sangria.. quel bonheur !

04 juil. 201216 juin 2020
0

J'en possède un en alu, et il me va trés bien!
Même dans les ports et marinas il le fait : il suffit de mettre un peu de dérive !
Laisse les dire Cobra!
Un petit coucou des Fidjis !

04 juil. 2012
0

au niveau de la barre a roue, j en ai "horreur".
pour le gréément en cotre, je trouve un peu chiant au virement au pres. Le passage se fait mal, mais j ai pas encore essayé une astuce qu on m a dit. Passer un cordage de rappel dans une poulie frappée le plus en avant possible, qui tirerait le point d écoute devant le bas étai.
pour l alu, j en ai aussi un peu peur ...Electrolise oblige !!!
quand au sangria, j en ai eu un durant pres de 10 ans sur l océan indien. Un peu petit, mais GENIAL. Et pourtant j en ai pris sur la figure ....

04 juil. 2012
0

Mais pourquoi prenez vous aussi mal mon point de vue qui ne fait que dire que le safran du Trismus est un élément issu d'un passé révolu, celui des gouvernails derrière quille longue dont on connait les avantages mais aussi les inconvénients.

Et je ne suis surtout pas ici pour "casser" ce voilier alors que j'ai failli acheter un Trismus 32 en 2009 et que j'ai acquis un voilier ayant exactement le même type de configuration.

04 juil. 2012
0

Concernant le Samba 36 :

j'ai failli en acheter un il y a une dizaine d'années.

Le propriétaire (constructeur de son bateau) et la doc qu'il possédait sur le Samba expliquait que c'était une évolution architecturale du trimus 37.

l'examen de la carène du Samba ne laisse aucun doute sur sa filiation directe avec celle du Trismus, mais des modifs bien visibles sautent aux yeux.

Le but était de garder l'esprit du trismus, mais d'en gommer les principaux défauts, sur un bateau plus élégant.

Je cite les docs :
barre très dure
Cage d'hélice mal conçue
bateau moyennement raide à la toile.

05 juil. 2012
0

Pourrait-on modifier ce gros safran ?
Par exemple, amoindrir sa largeur et le compenser par dessous ???

05 juil. 201216 juin 2020
0

N'est ce pas un Trismus modifié ???

Si oui, je crois que c'est Lorenzo qui avait posté cette photo, il a peut être plus d'infos ...

05 juil. 2012
0

Oui, c'est Lorenzo,

Les safrans ne sont pas au tableau, la coque est rallongée pour que les axes soient dans le plan vertical.

le petit soucis, c'est que les pelles doivent être très courtes, pour que le bateau puisse se coucher, sans les casser.

Laurent a donc opté pour des safrans relevables.

05 juil. 2012
0

C'est une solution intéressante mais il ne faut pas oublier que ces bateaux pas très évolutifs au moteur en marche arrière compense ce pb par une bonne mobilité au coup de fouet en avant grâce au safran juste derrière l'hélice. Là j’imagine les manœuvres de port très délicates.
Safrans également très exposés à tout ce qui flotte, or c'était justement la raison d'être du safran original : la protection quasi parfaite aux chocs et à l'échouage (même quand ça tombe sur le côté!).

05 juil. 2012
0

Il me parait avoir un bien grand tirant d'eau sur cette photo pour être un trismus, à moins que ce soit la prise de vue qui donne cette impression.
Sinon tant qu'à y être ils a d'autres défauts le trismus :mdr:: une hsb de moins de 1.8m mais on doit pouvoir relever le roof, sa relative exiguité pour un bateau de 11.70m mais au vue des plans on pourrait reculer une partie des amménagements sous le cockpit, sa baignoire de cockpit étroite mais il doit être possible de rogner sur les coffres...
A oui un autre défaut encore: peu fréquent à la vente et à des prix... :lavache: et je parle même pas des version aluminium.... :lavache: :lavache: :lavache: :lavache:

05 juil. 201216 juin 2020
0

je ne connaissais pas le Samba 36 DL.
Ça m'a l'air très bien conçu.

J'avais contacté Manu, le propriétaire du Trismus 37 modifié.
Tout à fait satisfait des bisafrans, que ce soit sous voiles où pour la marche arrière au moteur.

Pierre m'a envoyé voici quelques temps un article scanné concernant un Southerly 105. Revue "Practical Boat Owner", octobre 2011. Le propriétaire du Southerly a fabriqué des bisafrans. On retrouve cités les avantages et inconvénients de cette configuration.
-Réponse améliorée, barre douce, stabilité de route accrue.
-Surface mouillée plus importante, safrans plus exposés, marche arrière censé être moins facile mais apparemment là aussi ce ne fut pas notoire.

05 juil. 201216 juin 2020
0

Quant aux bisafrans du F33, pour l"instant, je n'ai que cela à vous proposer

05 juil. 2012
0

Pour moi les Trismus sont des espèces de 4X4 à l'ancienne. Une certaine rusticité bien adapté au voyage tel qu'on peut le concevoir.
Ce sont des voiliers des années 70 dont la carène emprunte des idées architecturales plus anciennes encore. Certaines idées novatrices de l'époque ont plutôt mal vieilli comme les cockpits réduit à leur minima. On ne peut donc leur demander d'avoir les avantages de voiliers récents.

Des bisafrans sur des voiliers à faible quille longue, cela doit amener une stabilité de route étonnante. Avec une compensation, le régulateur et le pilote doivent avoir la vie très facile.

05 juil. 2012
0

Salut Laurent,

je trouve qu'ils n'ont pas beaucoup de matière tes safrans, à la hauteur de l'angle de la compensation.
Comme l'axe est juste au dessus, c'est là que ça travaille le plus en flexion.

Je la sens mal, la déferlante qui arrive 3/4 arrière sur le safran au vent.

Je ferais bien un petit défonçage vertical sur la partie intérieure des profils pour y insérer un rond l'inox de 25 mm !

A moins que tu ais prévu une strate UD sur l'extérieur des profils à ce niveau ?

05 juil. 2012
0

Au niveau de la ferrure du bas, la zone sera très renforcée.

05 juil. 2012
0

Je me demande bien pourquoi vous vous amusez à transformer des tas de trucs sur vos barques alors qu'il serait si simple d'acheter immédiatement le jouet qui vous convient... :-D :jelaferme: :acheval:

pfffzzzz

05 juil. 201205 juil. 2012
0

j'en connais même qui vont jusqu'à se fabriquer des timoneries, c'est dire…

05 juil. 2012
0

Des fadas on en trouve partout... :mdr:

pfffzzzz

05 juil. 2012
0

Cobra, encore faut il le trouver ....
Vous parlez de BIsafran.... Est il possible de modifier l existant, en le retrécissant et en le compensant par dessous ???
Pas la peine d améliorer la stabilité avec un bi, elle est deja bien assez bonne. Et beaucoup plus de travaux, Etc ....

05 juil. 2012
0

si tu entends "compenser" comme tout le monde l'entend Cad par augmenter la surface en avant du point de pivot ça me parait compliqué, à cause de la quille longue justement...
si tu veux "compenser" en alongeant le safran vers le bas tu perds tout l'intéret du trismus... et de plus ce bout de safran se retrouverait dans le flux de la dérive arrière ;-)

05 juil. 2012
0

Je ne vois que deux solutions :
-des bisafrans
-un safran centrale, pivotant ou sabre.
Cette deuxième solution est tentante mais seule la partie sous la quille sera réellement efficace

05 juil. 2012
0

une troisième solution! :reflechi: essayer le bateau et voir ce qu'il en est; si ça convient c'est tant mieux, si vraiment ça rebute s'orienter vers d'autres bateaux...

05 juil. 201216 juin 2020
0

On cause, on radote, mais il y a quand même un détail qui me chagrine...

J'ai beau chercher, je ne trouve pas de safran sur le tableau arrière...

Peut-être est-il temps pour moi de passer chez l'oculiste. :lavache:

pfffzzzz

05 juil. 2012
0

:mdr: :mdr: :mdr:

06 juil. 2012
0

Gapois : je pensais par rapport a l axe de pivot, mais sous le safran sans depasser la semelle, bien sur.
Je ne trouve pas beaucoup d autres modeles, y ressemblant, et ayant les memes avantages .... tirant d eau, echouage, reputation grand voyage, habitabilité, solidité.
J'en vois beaucoup avec une "plage" d un bon metre, entre le cocpit et la descente, avec sur certains, un capot ouvrant. Pouvez-vous me dire a quoi ca correspond ???

06 juil. 2012
0

"avec sur certains, un capot ouvrant. Pouvez-vous me dire a quoi ca correspond ???"

Et si, vous regardiez tout simplement les croquis des plans originaux sur le site des trismus (bonjour Jacques) vous auriez votre réponse... :alavotre:

pfffzzzz

06 juil. 201206 juil. 2012
0

bonjour
pour paty20
un bridge deck peut etre?
hauteur sous barrots a cet endroit ci dans le bateau, des fois une deuxieme descente
eric

06 juil. 2012
0

Cobra : c est ce que j ai deja fait plusieurs fois et je n ai rien vu a ce sujet !!!!

06 juil. 201216 juin 2020
0

L'idée originale est pourtant clairement visible sur ces croquis... les.trismus.free.fr[...]s2.html

cela dit, je n'aime pas...

Y a aussi le moule des Nantais qui a eu un assez grand succès. (voir photo)

Et puis il y a les autres...

pfffzzzz

06 juil. 201216 juin 2020
0

en recoupant tout les plans sur le site tu dois pouvoir comprendre ce qu'il y a sous cette trappe normalement! c'est à dire le moteur!!!
"sous le safran sans dépasser la semelle"..... regarde la 1ère photo et explique moi comment tu veux compenser "par en dessous"sans depasser la semelle...
sur la 2nd photo éventuellement ce qu'il serait possible de faire à priori, mais il faudrait alors se poser la question du pourquoi ça n'a pas été conçu comme ça dès le départ?
problème structurel? conflit de voisinage avec la dérive arrière?...

Ps: sur les photos il sagit d'un modele alu (aluminium et technique)

06 juil. 2012
0

Pour moi , c'est une espèce de pis-aller (ce croquis) qui ne résoudrait que trop partiellement le problème.

Quitte à faire des travaux autant choisir ceux qui donneront des résultats réellement probants.

06 juil. 2012
0

Il existe sans doute une "solution", que je m'apprétais à mettre en oeuvre avant d'être obligé de me séparer de mon trismus, c'est un safran profond, compensé, et relevable, sur le mode de ceux que l'on trouve sur les dériveurs légers, ou coulissant (sans compensation) comme sur certains dériveurs lourds... ça ne doit pas être un travail de titan...
car c'est vrai, la barre des trismus est épouvantablement dure, quel que soit le réglage des dérives (de toute façon, quand celle de l'arrière est baissée, c'est quasi impossible à diriger, en croisière côtière, on la supprime)...

06 juil. 201206 juil. 2012
0

Il me semblait bien ne pas avoir affabulé quant à l'aspect difficile de la barre des Trismus…


je ne vous apprends rien : pour être efficace, un safran se doit d'avoir un allongement assez important.
Pas trop large donc, et assez profond.
Dans le cadre d'un safran central pivotant ou coulissant, la partie qui sera derrière la quille sera très peu efficace de part la largeur de la quille. Il faudra donc rajouter pas mal de surface sous la quille.

Pour ce qui me concerne, les bisafrans m'ont semblé être un meilleur compromis.

07 juil. 2012
0

Ok, merci a tous. J avais encore pas vu de plans. Donc, pas de possibilité de compensation par en dessous sans depasser la semelle. Si la barre reste aussi dure, comment se fait il que ca soit quand meme un sacré bateau de voyage tres reputé. Une barre dure fatigue énormement, et il te faut avoir un pilote et regulateur pour au moins un 15 m ..... ou etre toujours entrain de reduire ou d augmenter ta voilure ....
Bref, il descend dans mon estime le bougre !!!! :tesur: :-(

07 juil. 2012
0

si c'est possible,
Sur mon patago 34 le safran comporte une partie pivotante qui dépasse sous ma semelle et qui est compensée: la barre est très douce.

07 juil. 201207 juil. 2012
0

Sauf que le Trismus 37 est quand même assez différent du Patago 34 dessiné par jean-François André.

Sur un safran peu large de Trismus, la partie derrière la quille longue sera très peu opérante. Seule celle descendant sous la quille le sera. Il ne faut pas oublier que la semelle des Trismus a été pensé pour que le bateau se pose sans béquilles. La quille est donc très large et a nécessité un safran large afin que le bord de fuite ne décroche pas constamment.
Le choix du safran pivotant ou sabre serait possible sur les Trismus mais il y a intérêt de ne pas se tromper sur la taille des surfaces.
Pour moi, sur le Freedom, il y avait là un trop fort niveau d'incertitude, qui m'a fait préférer les bisafrans.

07 juil. 2012
0

PS : Quel autre genre de bateau prendriez-vous pour tourner virer partout et longtemps, a 60 ans mais frais, seul ou en equipage réduit, mais avec de la place, 13 m maxi et dériveur lesté. Super solide, marin, confort .... samba 36. Mais les autres qui me plaisent sont tous des quillards... Grrrrrrrrrrrr reve d antille, endurance, gin fzz, romanée ... et pas non plus a 100 000 euros :non:

07 juil. 201207 juil. 2012
0

je pense que la barre est dure avec un voilier mal réglé.
Sinon, les propriétaires s'en plaindraient tous.
Bon nombre de voiliers sont concernés.

Il s'agit donc ici de ne pas exagérer le phénomène.
La grande majorité des propriétaires de Trismus sont satisfait de leur bateau.
Dit autrement : si vraiment la barre des Trismus posait problème, une solution collective aurait été trouvée et adoptée.

De même sur les Freedom, tout va bien tant que vous utilisez une barre à roue. Il s'agit donc de vérifier régulièrement l'état de la transmission.

Moi, j'ai bazardé le safran du Freedom car il s'est avéré ingouvernable avec la barre de secours que j'ai du utiliser pendant une semaine lors de la traversée. Lorsque vous vivez une telle expérience, c'est avec une certitude indéfectible que vous choisissez de vous séparer de cette source d'emmerdes.
Imaginez le tableau : une barre de moins d'1 mètre. Intenable à la main.
j'ai été obligé de frapper un palan à l'extrémité de la barre afin de la maitriser. Seulement voilà, comme l'allure était très majoritairement le grand largue, et que le voilier était particulièrement ardent du fait de l'utilisation unique de la GV arrière, j'ai vécu une poignée d'empannage où j'étais obligé de changer de coté le palan pour ensuite revirer de bord et remettre le palan de l'autre coté.

C'est un cas extrême, très particulier et le safran du Freedom est plus grand que celui du Trismus. Il n'y a surtout pas lieu de transposer.

07 juil. 201216 juin 2020
0

Crénons, heureusement que vous êtes là les mecs !
Parce qu'après plus de 90000 NM avec cette barque, je ne m'étais même pas rendu compte que je ne savais pas virer sur place et que la barre était si dure... :lavache: :-D

Je vais vite changer son godemichet alors, car ce n’est pas possible qu'un truc aussi fin fasse pivoter ce truc si dur... :alavotre:

pfffzzzz

07 juil. 201216 juin 2020
0

Quels autres bateaux super solides, dériveurs :

le Ne Quid Nimis, peut être un peu petit pour vous : 10,5 m
Lest plomb dans l'amorce de quille sous le retour de galbord.
Indestructible. Très bon système de dérive. barre très douce.

En photo : le mien, vendu l'année dernière à Mada, et à nouveau à vendre par l'actuel propriétaire.

Son grand frère, Ile sous le vent : 13 m. Même principe mais avec une voute et un tableau classique. existe en sloop, Ketch ou même goélette.

07 juil. 2012
0

Concernant le Trismus 37, les avis d'autres propriétaires sont assez différents…
trismus.forumactif.com[...]tableau

07 juil. 201207 juil. 2012
0

mes avis Paty20 que tu devrais VRAIMENT aller voir le site que je t'ai donné au début du fil... ;-) tu y apprendrais que comme le souligne Cobra, si la barre est dure pour certain elle ne l'est pas pour d'autre, que les manoeuvres de port sont un calvaire pour les un et pour les autres une simple formalité et que bien souvent tous ces soucis viennent du reglage dérives/voilure/allure. mais aussi que beaucoup de Trismus sont des constructions amateur avec leur lot de modifications plus ou moins reussies ou alors de tout autre chose... :mdr: Tu y apprendrait aussi que la plupart des utilisateurs ne barrent pas ou très peu et laissent faire le régulateur d'alure qui est un des plus simple qui soit grace au fletner monté sur le safran, ensuite que c'est un bateau de grand voyage donc destiné aux océans, là où le vent est régulier donc néssécite peu de réglage en théorie... bref, ce n'est pas mon vécu mais juste une partie de ce qu'on peut trouver sur le site quand on s'y prommène un peu. A oui tu y trouveras aussi les plans principaux!!!
Si tu arrives à trouver le livre de J.M. Asencio "les anti-aventure de Coquimbo" lis le ça devrait te rassurer sur la bête! ou pas... :mdr:

Ps: le site en question est répété par Lorenzo juste au dessus!

07 juil. 2012
0

Jacques, l'auteur du site résume bien la situation ici :
trismus.populus.org[...]/rub/12

En bas de page, il écrit ceci :
"Un bon indicateur de réglage :

Si vous trouvez que la barre est dure (alors qu'elle pivote librement à l'arrêt) c'est que vous avez mal équilibré les dérives."

Voici quelques temps j'ai navigué sur un voilier récent, rapide, doté d'une stabilité de route étonnante, sans quille longue et sans autre réglage que celles des voiles. Coté barre franche, le pilote était à la fête.
L'architecture navale a fait du chemin.

09 juil. 2012
0

J ai lu, y a longtemps "Coquimbo". Super livre !!! Super aventure !!!! Super ....!!! je me rappelais plus ce que c etait comme bateau. Mais c est vrai qu il en etait énormément content....enfin, il me semble d apres mes souvenirs !!!

09 juil. 2012
0

c'est en effet ce qui ressort de son livre mais il a du apprendre à s'en servir ;-) en ce qui concerne la barre Coquimbo est équipé d'une barre à roue donc il ne parle pas d'une qulconque dureté....

09 juil. 2012
0

J'ai rencontré Coquimbo quelque part (j'ai oublié...) sur la côte algérienne au printemps 84 et nous avons navigué de conserve quelque temps jusqu'à Tabarka, eux continuaient vers l'Est, nous remontions sur la Sardaigne. Jean-Marc était toujours satisfait de son Trismus, je me souviens l'avoir vu manoeuvrer sans souci apparent. Je ne l'ai jamais revu.

09 juil. 2012
0

J. Marc jamais connu en dehors de son récit mais je manque rarement d'aller voir Coquimbo quand je retourne sur Gap... ;-)

03 fév. 2013
1

Bonjour à tous,

Je profite de cette discussion trèèèès intéressante ;-) pour saluer Jean-Claude et Laurent.

Pour Gapois les.trismus.free.fr[...]bo.html

Vous avez raison, la barre est tellement dure que maintenant, je la laisse à mes petits fils de 7 et 9 ans...

C'est sûr que si vous passez votre temps à manoeuvrer dans les marinas, le Trismus n'est pas le canot' idéal...

Pour être sérieux, hi hi...
Paty20 si tu veux vraiment un bateau simple, marin et qui peut aller n'importe où, cherche bien !...

Si tu veux venir essayer le Trismus, je suis en ce moment en hibernation à Fromentine
les.trismus.free.fr[...]kka.php
les.trismus.free.fr[...]kka.php

Jacques

03 fév. 2013
0

Hello Jacques, ça fait un bail... :alavotre:

JC

03 fév. 2013
0

Tu veux dire que je suis redescendu au niveau de la mer... :mdr:

L'année dernière la barque n'a pas bougé, et c'est mal barré pour cette année, j'agrandis le nid d'aigle...

Cela dit, je me balade quand même la moitié de l'année, faut pas se laisser dépérir ni abandonner la bricole...

J'espère que tout va bien pour toi aussi.. :alavotre:

JC

03 fév. 2013
0

Hello JC !
Eh oui ça fait plaisir de te retrouver !
Tu es revenu parmis les terriens ????

03 fév. 2013
0

J'ai installé le chauffage et l'eau chaude à bord : le luxe quoi !
Et en ce moment j'en profite, car on n'est vraiment pas gâté par la météo...
Je devais être en Ecosse, mais mon moteur en a voulu autrement, mais je ne regrette absolument pas, car j'ai découvert des gens extras !

Je montrai la haut cet été...

Jacques

03 fév. 2013
0

Jacques, MP :-)

04 fév. 201304 fév. 2013
0

je me permets de donner mon avis, en tant qu'ancien possesseur d'un Trismus pendant cinq années.

Dans ce fil, il est beaucoup question de problèmes inhérents à la dureté supposée de sa barre.

Personnellement, je ne l'ai jamais trouvée dure, mais un peu "lourde", ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

Et ce qui ne m'a jamais posé de réels problèmes pour manoeuvrer, m'arrivant même (sur panne moteur récurrente suite à un mauvais montage du filtre et désamorçage) de faire plusieurs fois des manoeuvres de port à la voile.

En mer, cette lourdeur n'est absolument pas rédhibitoire, car le Trismus a l'énorme avantage de se barrer tout seul ! Ce qui n'est pas la moindre de ses qualités !

En effet, la combinaison des deux dérives, alliée à la très grande efficacité - et simplicité - du régulateur d'allure procure une stabilité de route tout à fait étonnante, et ce quelle que soit l'allure. :heu:

04 fév. 2013
0

Le Trisbal36 semble absent de ce fil. Dommage. Son safran était muni d'un fletner et ne dépassait pas la sous-drague, le talon de quille
Surtout il était maintenu sur ses aiguillots par des goupilles agricoles, et était à flottabilité positive. En cas d'échouement, il s'enlevait aisément. Cela permettait aussi de sortir l'arbre même à flot. Les palans de trinquette soulevaient le moteur. Le gréement de côtre et les deux dérives demandaient un apprentissage et celui-ci acquis, donnaient bien des satisfactions, notamment celle de partir au lof bien après les autres...

04 fév. 2013
0

Le safran du Trisbal est effectivement muni d'un flettner, mais qui fait parti du conservateur d'allure.
On peut tout à fait (comme sur le Trismus) s'en servir pour barrer le bateau à distance, en l'accouplant à une commande Morse.

Que veux tu dire par <> ?
Je suppose que tu veux dire qu'on peut l'enlever facilement (à flot ou posé)

Sortir l'arbre à flot, n'est pas conseillé !!!!!.....

Que veux tu dire par <> ?

09 fév. 2013
0

J'ai déjà sorti l'arbre à flot sur un Trisbal, sans aucun problème, l'arbre est décalé par rapport au safran et il suffit d'enlever l'hélice. Une pinoche qui suit à l'intérieur pour boucher le trou et c'est au maximum 1/4 verre d'eau qui entre si c'est bien synchro. Pour le fletner j'ai toujours mis le vérin du pilote directement dessus, ce qui permettait de barrer par tout type de temps, sans consommation électrique significative. A part le côté un peu gitard, c'est un bateau que je regrette.

09 fév. 2013
0

Pour avoir une idèe d'un Trisbal, voyez le mien. Il est équipé d'un flettner qui fait que je ne barre jamais. C'est vrai que la barre est dure mais bien réglé on n'a pas besoin de s'en servir. Elle ne sert que pour les manoeuvres de port qui s'effectuent dérive centrale basse et dérive arrière haute afin tourner court. C'est un bateau de vagabondage très confortable.

www.jaoulvoiliernomade.fr[...]ex.html

10 fév. 2013
0

Bonjour Tahiti et Jaoul,

Merci pour la rectification de la possibilté de sortir l'arbre à flot.
Effectivement avec une bonne synchro il ne doit pas y avoir beaucoup d'eau qui rentre, mais je n'aurai pas osé, alors que c'est si facile quand on est posé.

Pour le flettner j'ai 2 questions :
Une pour Tahiti : Est ce qu'il fait parti du conservateur d'allure comme à l'origine ou est il acccouplé à une girouette "moderne" comme Jaoul.
Pour Tahiti et Jaoul, le fait que le flettner ne puisse pas pivoter sur 360° n'est il pas la cause de la dureté de la barre ?

Sur le Trismus le flettner peut faire des tours complets lorsque le girouette est débrayée.
Et si pour une quelconque raison l'axe du flettner se coince, la barre devient effectivement très très dure.

Jacques

11 fév. 201311 fév. 2013
0

Oui justement le flettner est sur le bord de fuite du safran sur les Trisbal parce que le chantier n'a rien compris et mal copié le conservateur d'allure du Chantier d'Herbignac...

Sur les Trismus le flettner peut faire un tour complet (360°).
Et justement il ne faut surtout pas le bloquer !!!
En marche arrière il se met "à l'envers" comme tu dis à 180° et n'agit pas du tout sur le safran.

les.trismus.free.fr[...]/7.html

11 fév. 2013
1

Sur un avion, le volet de l'aile n'est pas 1m derriere? et bien voilà le raisonnement pour le fletner du Trisbal c'est pareil! et pour avoir essayer les deux je trouve ce dernier plus efficace.

11 fév. 2013
0

Ce n'est pas Jean-Pierre qui n'a pas repris le même système des Chantiers d'Herbignac, ce sont les chantiers de Paimpol et Fécamp qui ont interprété...

Ils en ont d'ailleurs fait d'autres "interprétations" comme voler le nom trixxx pour appeler les bateaux conçu par Jean-Louis Noir Trisplus !
Jean-Pierre a réussi à leur faire changer le nom en Via (qui sont des sabots (dériveurs intégraux)

10 fév. 2013
0

Le fletner est sur le bord de fuite du safran, pas comme sur les trismus où il est décalé et peut effectivement tourner à 180°. C'est bien plus efficace, par contre en marche arrière il vaut mieux avoir prévu de le bloquer dans l'axe sinon la barre devient très dure. Mais comme je l'ai dit plus haut, j'avais presque toujours le vérin du pilote dessus qui le maintenait dans sa position.

En route normale le fletner n'a pas besoin de plus de quelques 10aines de degrés de liberté et ça n'a rien à voir avec la dureté.

La remarque de Lorenzo est la bonne, par contre vu l'équilibre de ce bateau, comme Jaoul, je ne me souviens d'avoir tenu la barre que pour les entrées et sorties de port, donc ça ne m'a jamais gêné.
Y compris lorsque dans un coup de vent on avait plié la girouette et cassé le pilote!

Ceci dit je n'ai jamais été très convaincu par le régulateur d'allure monté sur le fletner. En gros il n'était efficace que les dérives parfaitement bien réglées, mais à ce moment là on pouvait le débrayer, le bateau continuait sa route de même!

11 fév. 2013
0

On ne comprend pas pourquoi Brouns, architecte des "Trisbal", n'a pas repris le même système de régulateur que sur les Trismus.

En appendice de son livre "Pour l'aventure", P. Van God explique parfaitement pourquoi il faut que le fletner ne soit justement pas accolé sur le bord de fuite du safran , mais décalé d'une distance directement liée à la longueur de flottaison du bateau.

11 fév. 2013
0

Tu as tout à fait raison sur la position du flettner sur un avion.
Plus exactement pour un volet.
Mais un flettner n'est pas un volet !
Les volets sont bien intégrés dans l'aile et les flettner sont en bout de volet ou de gouverne.

Pour l'efficacité, au contraire, plus on s'écarte du bord de fuite, plus le bras de levier est important.
On ne le fait pas sur les avions, parce que leur efficacité en bout de volet est déjà tellement grande (due à la vitesse) que ça ne servirait à rien.

Il ne faut pas dire n'importe quoi !
Le flettner n'est pas à 1m derrière le safran il est à 24cm
Et il y a une raison (voir sur le site des Trismus)

Le conservateur d'allure du chantier d'Herbignac a été conçu par Papou (frère de Dominique Bergelin) un mécanicien avion, pilote de planeur assisté par un ingénieur en aéronautique !

Il est protégé par une enveloppe Soleau à l'INPI

11 fév. 2013
0

Dont acte ! :)

10 fév. 2013
0

Pour information,
Le SAMBA est directement tiré au niveau des oeuvres vives du Trismus 37, seul changement, l'étrave depuis le brion et un pont tout différent bien plus moderne.
Le moule de cette unité a été réalisé par Miguel, un portugais et ancien ouvrier des chantiers François qui étaient établi à Vilvvoorde (Bruxelles), qui lui sortait le TRISMUS 37 en coque nue...

J'en sais quelque chose, ayant travaillé avec Mr. Pierre Marique, après le départ de Jean-Pierre Brouns (architecte des Trismus, Trisbal, Trisfer, Trisalu, Triswood...) de Belgique.

A propos, tape Jean-Pierre Brouns sur ton moteur de recherche. Intéressant!

Maintenant, ce SAMBA au niveau polyester est le TOP absolu !
Il y en a un d'ailleurs à vendre sur ce Forum, nickel !

Bonnes recherches.

10 fév. 2013
0

Mais à propos, pour être complet, Van Godt décédé en mini-transat (dentiste de formation, d'où le nom 'trismus') était l'investigateur du projet, d'un plan tiré au départ d'un architecte américain.

Jean-Pierre Brouns (au départ Architecte en bâtiments), Pierre Bachelart, et Pierre Marique plus âgé lui, ont continué...

11 fév. 2013
0

Euh... le Samba n'est pas du tout tiré des oeuvres vives du Trismus 37 !
Il a 2 dérives en tandem c'est tout.
La dérive arrière est une dérive sabre, il n'a pas de large semelle permettant l'échouage sans béquiller, les entrées d'eau n'ont rien à voir et l'étrave n'est pas du tout tulipée...

Jean-Pierre Brouns n'est pas l'architecte des Trismus, c'est Morgan Embroden qui a dessiné le Trismus.
Patrick à ramené les couples taillés dans du carton, dont le chantier d'Herbignac s'est servi pour faire un manequin sur lequel a été moulé le bateau de Patrick et Fabien.
Ensuite un moule a été fait sur la coque de Fabien.
J'ai eu la 1ère coque sortie de ce moule.

Ensuite des plans ont été faits au chantier (j'y ai participé)
Ensuite Patrick a créé avec Jean-Pierre le Bureau d'études Trismus.
Jean-Pierre a réalisé une liasse de plans pour la construction amateur et qui est toujours disponible !

11 fév. 2013
0

Oui tu dis bien que la seule différence est la ligne d'étrave et c'est bien là le problème !
Relis ce que je dis pour les différences...

C'est quoi cette fameuse ferrure d'étrave ???

11 fév. 2013
0

Bonjour Cobra,
Je prends mon droit de réponse...
Quand Miguel a créé son noyeau pour créer un moule mâle, ses lattes bois ne fillaient pas toujours au mieux...
D'où les différences... de formes des oeuvres vives.
Bon maintenant, pourquoi ne questionnes-tu-pas le propriétaire belge du SAMBA 36 qui revend le sien sur ce site???

Bon j'arrète ici, je crois être sur ce sujet le plus au courant.
A propos, LOISIRS NAUTIQUES avait essayé en mer à l'époque ce premier SAMBA... (pour info)

A+

11 fév. 2013
0

Tu as raison JC je ne devrais pas relever ces "détails" mais c'est plus fort que moi....

Je pense que je vais retourner dans le fond de mon étier et plus venir ici (ce que j'avais fait depuis un moment...)

Je constate que tu es moins acerbe que par le passé...
Lassitude ? Sagesse ? tu t'en fous ?

Merci en tout cas de conforter ma remarque, parce que si il y en a un qui connait bien le chantier François...

11 fév. 2013
0

Là je suis désolé...
J'ai moi même cotoyé pendant des mois et des mois le Miguel (constructeur du moule) qui, pour remarque, a travaillé SEUL à la réalisation de son projet dans un hangar ouvert à tous vents pour la petite histoire... La ligne d'étrave est différente je l'ai signalé.
Tout comme j'ai cité l'origine du plan 37'.
Le manuel de construction amateur du Trismus concernait une version en sandwich. Je l'ai en possession, tout comme le plan de formes d'origines et les plans comme ceux concernant la fameuse ferrure d'étrave etc..etc...

11 fév. 201311 fév. 2013
0

Tu te prends encore la tête pour ces détails Jacques? ;-)

Les deux moules sont tellement identiques que le trismus 37 fait 3,50 m au maitre bau, et le samba 36, 3,80m... :lavache:

Maintenant, pour les détails et voir la tête de Michel B. , quant on lui dit que les carènes des deux barques sont identiques... :-D

Il suffit d'aller lui faire un petit bonjour quand il bricole dans son garage...

Pour Vilvorde c'était sympa, et il y avait beaucoup de lapin entre les ferrailles c'était l'époque ou je m'entrainais à la peche... (à l'arc...) et avec des pruneaux, c'est meilleur que la carpe.... :mdr: :alavotre:

pfffzzzz

11 fév. 2013
0

Et bien, si tu as connu le chantier François... Je ne crois pas que tu puisses en parler en bon... Sorties de ses moules des coques nues mal fouttues, non paiement de droits, constructions en plein air...
De Neder-Over-Hembeek à Vilvorde...

10 fév. 2013
0

Et en Acier, il y a eu les TRISFER....

10 fév. 201310 fév. 2013
0

Ce que je vois, c'est que pour ce qui concerne la barre, les avis sont partagés…

Ce qui est indéniable, c'est qu'un safran devient forcément plus "dure" lorsque sa largeur augmente.
Seule une compensation permet d'en diminuer l'effet, et/ou, une stabilité de route améliorée.


Et pour le bois, le Triswood.
Mais cela n'a plus rien à voir avec les lignes du Trismus.

11 fév. 2013
0

Les trisfers sont ils pas un peu trop lourds donc pas très bon marcheurs ??? Les trismus ne sont déjà pas des bêtes de courses, j ai un peu peur en acier .... A moins de les sur-toiler ... Je sais qu on choisi pas ce genre de bateau pour faire des régates, mais pour voyager loin et en toute "sécurité" .... mais je voudrais pas me trainer non plus .... L'alu, plus leger, ne me plait pas trop ...

11 fév. 2013
0

Euh... tu dis : Les trismus ne sont déjà pas des bêtes de course...

Teacher's pet, le proto du Trismus à gagné, dans sa classe, la Transpac en 1972 !...

En traversée la moyenne d'un Trismus 37 est de 150 milles par 24 h...

11 fév. 2013
0

Ah ça oui !

C'est sûr que si on s'excite sur les ficelles, le canot' il galope !

Mais bon, après si on donne des chiffres plus grands on va passer pour des affabulateurs.

Entre nous, c'est vrai qu'on va plus vite, mais faut pas le clamer...

Moi j'aime bien roupiller sous spi.

Mais je suis prudent, la nuit je le rentre, quand je suis seul...

11 fév. 2013
0

Quand on dort... :mdr: (toujours aussi flémard hein...). :alavotre:

pfffzzzz

11 fév. 2013
0

Heu s'exciter sur les ficelles...:lavache:

Bin, ça m'arrive sur le chef, mais c'est loin d'être une ficelle...
Moi non plus d'ailleurs... :mdr:

Pour le reste le canot se débrouille mieux que moi. ;-)

pfffzzzz

11 fév. 2013
1

C'est une philosophie.

J'ai connu un Trisfer qui faisait de l'école de voile... sans moteur.

On n'achète pas seulement un bateau de ce type pour ses performances, on s'inscrit dans une histoire, et on entre dans une famille.

Ce qu'il faut, c'est comparer avec d'autres bateaux de voyage, qui est une catégorie bien spécifique.

11 fév. 201311 fév. 2013
0

Pas besoin d'avoir vécu cette époque de près in situ, pour se rendre compte que les deux carènes sont différentes (Trismus /Samba).
Si l'une a inspiré l'autre, de toute évidence, il n'en reste plus qu'une ressemblance globale.
Pas besoin d'être architecte naval pour se rendre compte qu'une modification des entrées d'eau, c'est déjà un sacré changement qui affecte la suite forcément.

11 fév. 2013
0

Comme tu dis, ça se vois comme un pavé dans la figure (de proue)...
Mé bon comme dit Jacques, c'est vrai que je m'en fous des élucubrations des connaisseurs... (cé l'age) :mdr: :alavotre:

pfffzzzz

11 fév. 2013
0

Elucubrations des connaisseurs... (cé l'age)...
Ne pousses pas trop Cobra.

11 fév. 2013
0

Pourquoi donc ? Ce n'est pas moi qui relate des balivernes... :mdr:
Cela dit, j'aime bien en raconter aussi.

Donc, surtout n'hésitez pas à en remettre... :pouce:

Heu "cé l'age" c'est le mien! Celui de la sagesse...
Vous vous sentez vieux vous ? :jelaferme: :alavotre:

pfffzzzz

11 fév. 2013
1

cher cobra,
Balivernes... soit !
Comme tu dis, continues d'en raconter.
Maintenant, il s'agirait de donner des réponses cohérentes à tes propos, avant d'exposer sur ce fil tes états d'âme...
Qui es-tu exactement pour te mettre à la place des autres ?

sur ce fil, la balle est dans ton camp, mais réfléchis à tes écrits !

11 fév. 2013
0

Dès réponses cohérentes?:tesur:
De ma part? :lavache:

Z'avez un grain vous... :mdr: Un ris peut-être... :jelaferme:

pfffzzzz

21 fév. 2013
1

Je croyais que c était un forum de partage d avis, pas de joutes verbales .....
Merci pour toutes vos réponses

01 oct. 2013
0

Bonjour les trismuziens
Pas tous d'accord à priori ?...hein ? :pecheur:

11 mai 2015
0

Patrick Lüscher architecte naval des catas Looping, vient de m'envoyer ceci :

Trismus est un très bon bateau qui 40 ans après sa conception n'a pas vieilli et peut en remontrer à plein de bateaux modernes.

Gardez le et soyez en fier.

les.trismus.free.fr[...]dpress/

les.trismus.free.fr[...]an.html

Bonne lecture

11 mai 2015
0

pour participer...trouvé sur le net
un trismus à vendre

www.moussespic.fr[...]/

www.moussespic.fr[...]vendre/

J'espère avoir une commission :mdr: :langue2:

15 mai 2015
0

Merci pour la publicité Nostria, Pour la commission, je te paye un ty punch si tu le vends ;)

Pour le reste, je confirme que le trismus peut en remontrer a des bien plus récent. Transat allé cette année : temps de parcour 14j entre Mindelo et Tobago. Plus de 6 noeuds de moyenne sur les 2100mn de la route théorique. Nous avons rencontré un seul monocoque qui ai fait mieux (un Atlantis 43 qui met quelques heures de moins que nous).

Nous achevons tout juste la transat retour, départ en même temps que des copains sur un first 31,7 arrivé 30 minutes avant eux. Par contre contrairement a eux, on a pas eu a toucher la barre une seule fois, même au passage de deux belle dépressions.

Bref, le Trismus 37 est vraiment un super bateau de voyage.

Maxime
www.moussespic.fr[...]/

15 mai 201515 mai 2015
0

Bonjour Flora,

Je peux pas en dire grand chose, nous avons pris cette dépression quelque 500m plus loin que la zone ou ont eu lieu les appels au secours, du coup elle a été moins forte pour nous. Par contre elle était assez désagréable car on était entre le travers et le près.

Nous en avons subit une deuxième plus forte (35N établie avec rafale a 50) mais au portant (SW). A bord du trismus sous trinquette seul, on est passé tout tranquillou, pour dire on s'est même fait une petite tartiflette pour passer le temps ;)

Maxime.
www.moussespic.fr[...]

15 mai 2015
0

Bonjour Maxime,
Je vois sur le blog que vous avez subi la dépression qui a provoqué plusieurs appels au secours (et malheureusement le drame du cata).
Tu pourrais nous en dire davantage ?
:coucou:

15 mai 2015
0

Merci, je comprends !
Bravo pour tout, je vais suivre votre blog avec attention, je suppose qu'il y aura des commentaires de tout ton vaillant équipage ?
... ça fait plaisir de lire une belle histoire.
:topla:

11 mai 2015
0

il parait qu'il y en a en alu . mais très peu et c 'est surtout tres cher . :mdr:

15 mai 2015
0

Bonjour gunt-fluk ,le tien est il toujours en vente ?

18 sept. 2015
0

non j'ai fini par le donner tellement j'en avais assez d'envoyer des photos et d'attendre des rendez vous de visite jamais honoré.

18 sept. 2015
0

J’espère qu'on en arriveras pas la.....
Si tu en cherche un stefad, on en a un a vendre, mais pas en alu...

Voire sur notre site et dans les petites annonce ici même.

Maxime.
www.moussespic.fr[...]/

18 sept. 201518 sept. 2015
0

Hi hi hi hi ...... non merci . Bon courage pour la vente .

18 sept. 2015
0

Possédé un Trisbal 36 de 1978 à 1998, je pense bien le connaître. Bien sûr, il est loin du marketing actuel.
Mais on achète un B. , un J. , un S. , bref un produit. Du reste un bon produit pour un certain usage.
Quand on veut un Trismus, un trisbal, quelque part on entre dans le domaine de la foi.
Quitter les sentiers battus et avoir beaucoup réfléchi. Pas forcément bien......la première fois.
Un dériveur de 47pieds et 3 pieds de tirant d'eau, en alu en forme:
contact9243.wix.com[...]eridien

05 oct. 2018
0

Pour information à tous ceux que le sujet de la barre dure du Trismus intéresse.
Il y a eu plusieurs modifications faites sur le safran et/ou l'ensemble gouvernail, (barre + safran):
- Système de compensation
- Implantation de 2 safrans
- Installation d'un gouvernail suspendu ou semi suspendu

J'ai moi-même transformé mon gouvernail au tableau d'origine, (Trs 37), en gouvernail semi suspendu, sans augmentation du tirant d'eau.

Afin de rétablir la vérité sur ce sujet, je vous invite à aller consulter les différents articles documentés sur notre site: les.trimus. free.fr

En ce qui me concerne, la modification faite est 100% satisfaisante: barre douce, précise et pilotable par un petit Autohelm 2000 quelle que soit la force du vent.

Par contre, la question de la difficulté des manœuvres de port reste entière en raison des forme de carène et plus particulièrement de l'étambot qui est très mal dessiné.

Ceci dit, ce bateau reste un must pour la croisière en solitaire ou en famille car il est solide, confortable, ne mouille pas et se pose sur sa quille sans béquilles. Il est très marin, très sécurisant et doux de mouvements.

05 oct. 2018
0

Ben.......j'en ai un en alu et la barre n'est pas si dure que ca si bien réglée. Pour un long voyage confortable c'est le top . Des coffres énormes . On le pose quasiment partout , c'est bien simple , mieux ,ce serait pas bien :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (127)

un soleil gros comme ça

mars 2021