qualité d'une grand voile

bonjour à tous,

je veux refaire la garde robe du petit melody mais devant le nombre de propositions des vendeurs, je reste perplexe. Mon budget est de 1500€ ce qui exclue les full battens (je veux un 3eme ris). Que pensez-vous des grands voiles 80% lattées : avantages ou subtilité marketing ?

De même sur la qualité des tissus : ya-t-il une vraie différence par exemple entre une 350 gr SF
HMTO de chez Dymension Polyant et une 350 gr 855 Océan de chez Bainbridge ?

De meme pour la tetiere : lattée ou metallique ?

il faut dire que la confiance regne vis à vis des différents vendeurs

merci pour vos lumières

L'équipage
26 nov. 2004
26 nov. 2004
0

Surtout ne pas écouter les vendeurs!

Pour un voilier de 10 m, 1500 euros est un budget suffisant pour une
GV de qualité, à condition de ne pas s'adresser à un très grand nom
qui s'est fait sa réputation chez les régatiers (suivez mon regard...)

Amha, ces quelques points sont vitaux si tu veux que ta voile dure:

  • Le grammage: Du 350, c'est bien. Si tu peux avoir du 380, au même prix,
    c'est mieux. C'est fou comme ce petit supplément dans le tissus prolonge
    la vie de la voile.

  • Les laizes: Peu importe à la limite leur géométrie (on n'est pas en
    course) mais 3 coutures partout doivent être exigées. Beaucoup d'ateliers
    considèrent que pour de "simples croisières", 2 coutures suffisent.
    A fuir!!

  • Les mains de ris: Autrefois c'était évident, aujourd'hui certains
    maîtres voiliers ne prévoient plus les oeillets pour les garcettes ou
    ils en mettent un pour faire "tradition"
    Minimum: 3 ou 4 oeillets au ris 1 et 2, au moins 2 ou 3 au 3ème.

  • Les renforts: Au niveau de la têtière, que je préconise métallique
    et rivetée (sans oublier le coulisseau qui va avec) 6 épaisseurs
    est un chiffre raisonnable, 8 c'est mieux (3 ou 4 de chaque côté évidemment)
    Mais aussi aux points de ris, qui doivent présenter au moins 4 épaisseurs,
    en étoile ou en triangle, avec du fil super balaize, et aux garcettes
    au mois deux, en plus de la main de ris elle même au minimum doublée
    de chaque côté.

Cela peut parâître évident, mais j'ai vu des bateaux récents (avec des
voiles "chantier" il est vrai) qui méconnaissaient ces évidences!
Dans le temps, on renforçait même avec une espèce de cuir. Mais je doûte
que ça se fasse encore... Peut-être chez un petit artisan?

  • Le nerf de chute (indispensable pour avoir une belle voile) dans un
    gousset d'une robustesse sans faille. Beaucoup de GV partent en morceaux
    par là, c'est un point où il faut se montrer très exigeant.

  • A propos des lattes, personnellement, j'en mets le moins possible et
    les plus courtes possible. Je sais, ce n'est pas très tendance, mais les
    lattes qui crèvent leurs goussets sont une telle galère que j'en utilise
    le strict minimum, juste assez pour empêcher de fasseyer.

En conclusion, après avoir exposé tes desiderata et comparé les devis,
une suggestion: demander une visite guidée des ateliers, et aller
constater de visu des voiles récentes sur d'autres voiliers.

27 oct. 2007
0

désolé ...
mais comment peut on écrire des choses pareils ....

je n'ai pas tout lû ...

mais sur un 10 m la gv peut aller de moins de 20 m² à près de 40 ....

alors généraliser en disant avec 1500 € pour un dix mètres c'est bon ... c'est n'importe quoi !!

26 nov. 2004
0

Quelques précisions ?
C'est quoi le programme de tes voiles, parce disserter sur un sujet dont on ne connait pas les objectifs me parait particulièrement présomptueux ;-)

26 nov. 2004
0

as-tu un vendeur
à me recommander (sans faire de pub par mail sur popmart34@free.Fr) ? en tout cas je te remercie pour ces précisions

sans présomption, mon programme est classique : croisiere en med (avec baleares et corse l'été, petites nav cotieres le reste du temps &lt20m)

26 nov. 2004
0

Elémentaire, mon cher Watson!

Sans être Sherlok Holmes, il m'a paru évident qu'une GV 350 g et à 3 ris sur un Mélody, impliquait un programme plus croisière que course.
Un régatier aurait tapé autour de 250, avec 2 ris seulement, et il ne serait probablement pas venu demander un avis ici.

Quant aux présomptions (de culpabilité!)que j'ai énoncées, malheureusement, de plus en plus
de prétendus "maîtres-voiliers" esquivent plus ou moins les règles de l'art pour des
raisons de rentabilité.
Si cela ennuie les navigateurs confirmés, qu'ils me zappent, mais j'ai la faiblesse de croire que ces mises en garde pourraient être utile à des débutants.

En Méditerranée, Vega Voiles (je ne suis pas actionnaire!) me semble être un des mieux placés rapport qualité-prix. Mais en automne hiver,
ce n'est pas une mauvaise idée d'être à l'affut des promos.

26 nov. 200416 juin 2020
0

Cher Christian
J'ai un ami qui a effectué son premier tour du monde avec son premier bateau : un mélody.
Sans être connaisseur (seulement pratiquant non baptisé ;-) ) , je ne pense pas que les besoins soient les mêmes entre une navigation en Méd classique et un tour du monde. En tous cas, je me méfierais grandement d'une personne (et en particulier d'un professionnel) me recommandant la même chose pour deux objectifs si différents.
J'ai toujours considéré qu'en exprimant clairement ses objectifs en termes de besoin, on obtenait des réponses claires (et éclairées) données par des gens concernés et souvent compétents alors qu'en s'exprimant en terme de solution (grammage, latte courte ou semi-full,...) on ne peut s'attendre qu'à obtenir des expériences ou des impressions qu'il faut ensuite triées pour obtenir la véritable adéquation avec ses objectifs (tout ça en étant certain de s'adresser aux bonnes personnes bien sur).
Dans le cas présent, comme je n'ai jamais navigué sur un mélody, je pensais qu'en précisant les objectifs, je pourrais peut être apporter ma brique à l'édifice. :-).

Ceci dit belle abesse, restons positif et ne recentrons pas tout sur notre auguste personnage.
Ciao et à plus tard sur d'autres fils

26 nov. 2004
0

Attention, requins!
Les voiles adaptées au bassin de navigation, en théorie tu as raison,
c'est l'idéal, mais en pratique si on a un budget moyen, on doit se
contenter de voiles de conception et de coupe standard.

Alors autant exiger une solidité à toute épreuve, d'autant qu'en Méditerranée
les rafales brutales te tombant dessus à l'improviste et les grosses calmasses
houleuses où tout valdingue font vieillir prématurément les voiles.

Le fond du problème vient du fait que le petit artisan sérieux, compétent et
honnête, est une espèce en voie de disparition du moins sur la côte d'azur.
Tandis que certaines voileries regroupées, franchisées, succursalisées
confient les relations-clients à des commerciaux payés au % qui ne sont
là que pour faire du chiffre.

26 nov. 2004
-1

et les chinoises??
a lire un forum sérieux (Hisse et 0h, au hasard) il semble que ce soit, surtout pour un programme assez éloigné de la formule 1, :-) une piste à ne pas ,négliger, non??

26 nov. 2004
0

un devis
chez hongkong sailmaker pourquoi pas?

26 nov. 2004
0

c'est pas en mediterrannée mais,
je recommande la voilerie le bihan à benodet (29).
ronan est tres sympa et son equipe au poil et ils font du super boulot.
bon vent
jpierre

26 nov. 2004
0

le
le troisième ris n'est pas forcément nécéssaire, surtout si c'est pour la croisière: on peut en mettre deux seulement mais plus profonds, c-a-d le premier à une hauteur comme si c'était à moitié entre le 1er et le 2eme d'une voile normale, le deuxième ris à hauteur du troisième ris de la voile normale

ex au leu d'avoir une voile à trois ris avec une surface entière de 100, avec un ris 90, deux ris 75, trois ris 60 (chiffres au hasard)--&gt
on en fait avec surface entière 100, avec un ris 80, avec deux ris 60

je ne sais pas si c'est clair, mais ça veut dire que quand on prend deux ris on a la meme surface que si c'était une voile à trois ris, et par contre on ne s'emm.. pas avec le "on prend un ou deux ris?": on en prend un plus profond et on est tout de suite plus tranquilles

:-)

26 nov. 2004
0

Porter la toile du temps...

Prendre un ris de trop (et garder plus de toile que nécessaire à l'avant la plupart du temps) cela déséquilibre la voilure, d'où mauvais cap, bateau moins confortable, efforts mal coordonnés sur le gréement...
Prendre un ris de trop et rouler comme il faut devant, c'est se vautrer soustoilé. D'où plantage de pieux, dérive excessive, cap médiocre.
Mais bon, chacun ses goûts...
Ceux qui n'ont pas d'idée préconçue, essayez, vous verrez!

26 nov. 2004
0

c'est vrai
ma prochaine gv aura 64 bandes de ris, une pour chaque noeud de vitesse du vent jusqu'à f12, le bateau s'appellera "toualedutem' toultem'"

sauf ouragans bien sur :-D

26 nov. 2004
0

voiliers "locaux"...
souvent de bonnes voileries,moins connues mais moins chères que les "grandes marques"...chez qui les produits "croisiere" sont parfois fait à la va vite...
(et je pèse mes mots !)

ou est ton mélody ?

26 nov. 2004
0

Bordure libre
Pour ma part, je suis devenu un inconditionnel de la bordure libre : facilité de mise en oeuvre, de réglage, possibilité de faire des points d'attache pour l'écoute de GV ou hale-bas avec de la sangle autour de la bôme etc...

Je vais aussi commander une nouvelle GV pour mon Karaté (10m) pour un programme de grande croisière Atlantique et Méd. (voiles et grééements sont mis à très rude épreuve en Méd.).

Voici ce que je vais demander au voilier :

  • Bordure libre
  • Grammage 380
  • Triples coutures partout
  • Pas d'oeillet faisant un trou dans la voile, mais des anneaux inox fixés avec des sangles cousues (beaucoup plus solide, et surtout réparable avec les moyens du bord).
  • 3 bandes de ris (mais j'ai aussi une GV suédoise)

En ce qui concerne la garde-robe pour la grande croisière, je conseille aussi vivement un solent à ris endraillable sur étais largable.
C'est beaucoup plus solide et efficace au près dans le baston qu'un pauvre génois à moitié roulé.

27 oct. 2007
0

J'approuve à 90%
les recommandations de Swanee. pour la bordure libre, en effet, avec une fixation centrale des poulies d'écoute sur la bome cela peut poser des problèmes de résistance de cette dernière.

26 nov. 2004
0

Semi-lattée
Je suppose que c'est ce que tu veux dire en parlant de 80% lattée.

J'en ai une de 25M² avec trois lattes complétes et une demi en bas, j'en suis content.
Elle permet de se passer du couteux rail+chariot à billes (pour cette surface), tout en ayant les avantages des lazy-jacks et elle bat peu.
Elle est grée sur une bome à prise de ris automatique Selden, donc avec deux ris seulement.

Je navigue aussi en Med, et ça ne m'a jamais vraiment géné de me passer du 3° ris:
Sous solent et GV à deux ris le bateau etale un bon 7 au dessus, bin c'est retour au port ou le foc de tempéte( il est tout neuf)

C'est un Elvtrom Offshore, mais j'ai pas d'agence à recommander en Med, sinon Vega(port Camargue) est trés serieux.

26 nov. 2004
0

voici un devis qui me laisse perplexe
pour 7000 Frs (apres remise de 35% !) une grand voile en coupe horizontale 350 gr 855 Océan de chez Bainbridge. Le fournisseur est technique voile. Je sais pas de pub mais n'ayant pas droit à l'erreur je souhaiterais savoir si cette reference n'est pas trop "discount"...

26 nov. 2004
0

Quelle surface ?
;-)

26 nov. 2004
0

surface
26 m²
quelq'un a-t-il eu affaire à ce fournisseur ?

26 nov. 2004
0

plus précisément
P= 12.8 * E= 3.65

27 oct. 2007
0

j'ai 2 devis en cours pour GV 16.5m2
Un chez Cherbourg voile avec Bordure libre pour 1298€ et un chez Rochard (Paris) pour 1150€ en bordure ralinguée

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (51)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021