Pypilot Installation/Configuration

Bonjour,
il y a déjà pas mal de fils sur le pypilot, et de plus en plus d'utilisateurs sur ce forum.
Je propose ce fil dédié aux questions d'installation et de configuration

Pour mémoire, autres fils sur le sujet:



(Note : fil dédié aux vérins ici : )

L'équipage
07 avr. 2021
08 avr. 202108 avr. 2021
0

Bonjour Yannbis,
je vais donc reprendre ici la discussion sur la question de la communication entre le Tinypilot et le Raspberry dédié à OpenCpn. J'ai commencé à fouiller le net pour voir s'il existait des solutions dans le sens que tu suggérais pour se passer du wifi permanent. Je suis loin d'être un spécialiste en informatique donc désolé si j'enfonce des portes ouvertes.
Sur le lien suivant il est question de connecter un Raspberry avec un PC sans wifi:

La solution devrait pouvoir s'appliquer entre deux Raspberry. Par contre je suis surpris qu'il ne soit pas précisé de choisir un câble RJ45 croisé. J'ai lu ici ou là que les équipements s'adaptaient seuls, mais cela ne semble pas réellement systématique. Un avis?
Pour la question d'équiper le Pi zéro d'un port Ethernet, il y a semble-t-il deux solutions, l'une qui me parait un peu complexe mais sans doute la plus élégante est décrite en suivant le lien ci-après:
.
L'autre est évoquée et me semble plus accessible, un adaptateur USB - RJ45 à des prix très raisonnables. Un exemple un peu daté est décrit sur le site Framboise314:
.


08 avr. 2021
0

pas spécialiste non plus, je bricole un peu...
Pour l'ethernet, j'ai opté pour mon pour une HAT USB+ethernet (pas encore testé l'ETH)

ce HAT pourrait s'empiler sur le tinypilot. Je n'ai pas creusé la config nécéssaire

Ca fait belle lurette que je n'ai pas entendu parlé de câble RJ45 croisé (mais il y a des switch/routeurs partout). En liaison directe la question se pose, mais je pense effectivement que tous les contrôleurs ethernet modernes gèrent ça.


09 avr. 2021
0

Intéressant ce HAT mais il n'y a plus vraiment la place pour lui dans le boitier. Je vais sans doute m'orienter vers un adaptateur que je placerai dans le boitier Autohelm à coté du boitier Tinypilot, si je trouve ce qui convient; cela me semble plus facile à réaliser. De toute façon je n'aurai pas besoin de la prise microUSB pour un autre usage. Même si les performances de ces adaptateurs sont limitées, j'imagine qu'elles seront suffisantes pour les communications entre les RPI.
Ta remarque sur les câbles croisés me rassure, j'étais resté sur l'idée qu'il ne fallait en aucun cas se tromper de câbles sous peine de détérioration du matos (mais je ne m'intéresse aux questions informatiques que de façon sporadique, en fonction de mes besoins plus que par passion, même le sujet m'intéresse).


09 avr. 2021
0

pour notre culture générale :
fr.wikipedia.org[...]terface

De nos jours, la quasi-totalité des équipements réseau (y compris les cartes réseau entrée de gamme) sont capables de déterminer automatiquement s'il faut croiser les signaux ou pas. Cette fonction s'appelle Auto MDI-X ("auto cross MDI")


09 avr. 2021
0

Je suis surpris de votre réticence à la Wifi en bateau.
Je trouve pourtant qu'on est de plus en plus nombreux à avoir les données nmea qui transitent par Wifi. C'est ce qui est le plus ouvert et le plus sur aujourd'hui. Un réseau Wifi permet en plus de pouvoir accéder à des pages web mises à disposition par certains capteurs ou appareils comme Pypilot, ceci avec n'importe quel appareil connecté au réseau Wifi pouvant ouvrir une page web. Personnellement, je trouve extraordinaire d'avoir les cibles détectées par l'AIS du bateau accessibles sur les tablettes ou téléphones équipés de Navionics ou OpenCpn.

Difficile de faire plus sur et plus ouvert à l'époque actuelle. La Wifi est très rarement brouillée car elle a été conçue dès le départ pour cohabiter avec la fréquence d'émission des fours à micro-ondes.
Pour la sécurité, il suffit de mettre un identifiant et un mot de passe correct.
Personnellement, je ne peux plus m'en passer alors que je me passe totalement des indicateurs traditionnels.
L'affichage de mes capteurs ne se fait que par tablette. Il y en a d'excellentes pour cela dont des ePaper étanches qui peuvent faire un très bon répétiteur de mât.

Un simple ESP8266 ou alors un puissant ESP32 permet de raccorder au réseau wifi un capteur ou afficheur en utilisant l'IDE d'Arduino pour la programmation. Je suis de plus en plus convaincu que progressivement, de plus en plus de plaisanciers utiliseront une électronique DIY performante et économique sur réseau wifi.


09 avr. 202109 avr. 2021
0

Le wifi c'est bien, mais une bonne connexion filaire c'est bien aussi! ce n'est pas exclusif mais complémentaire
Et ce n'est parce que c'est très répandu que c'est bien à tout point de vue.
Pour moi à bord le wifi vient en plus d'une infrastructure filaire, et voudrais pouvoir l'éteindre

En coque alu, 2.4GHz si je peux éviter c'est bien aussi.
Chez moi la radio Wifi à 1m du micro ondes...elle ne fonctionne pas si il est en route!

PS : si tu as une bonne ref de e-paper étanche, il ya beaucoup de gens intéressés ici

idem pour l'afficheur (sur le sujet le vrai problème en DIY c'est lisibilité et étanchéité):


FredericL:Ton micro-onde fuit ou ne respecte pas les normes CEM. ·le 10 avr. 2021 19:49
10 avr. 2021
0

Une liseuse étanche ePaper est utilisable si on a un serveur web wifi qui envoie la page à afficher.
Elle dispose d'un rétro-éclairage et on trouve sur internet le moyen de la forcer à afficher une page web.
Il faut par contre générer et actualiser la page web avec les infos à afficher en utilisant un ESP8266, ESP32 ou rpi.
C'est que pour l'affichage des infos de vitesse, cap, vent et autres et pas pour autre chose mais la taille de l'écran (103 x 138 mm) permet d'afficher beaucoup de choses.


yannbis:Bonjour jean-marc, je suis en veille (pas très active) sur le sujet depuis un moment. Il y a pas mal de projets qui permettent l'affichage d'instruments sur écran (par exemple Muxberry que je suis en tarin de fabriquer). Mais trouver une liseuse étanche pas trop chère (+adapter l'alimentation pour l'étanchéifier aussi...) c'est le fond du sujet . A poursuivre sur le fil dédié si tu as trouvé le matériel qui va bien!·le 11 avr. 2021 21:24
10 avr. 202110 avr. 2021
0

Bonjour,

Depuis quelques semaines je regarde et je me dis que j'ai de plus en plus envie d'essayer!

C'est une intégration (que je trouve réussie) du pypilot, sachant que j'ai déjà un pi3 sous openplotter il n'y aurait qu'a l'installer, bonne ou mauvaise idée?


10 avr. 2021
1

J'ai déjà dit ce que je pensais des gens qui profitent des idées des autres
J'ai personnellement connu cela en ayant mis une très bonne idée sur ce forum (gyro à 45€ pour S1, S2 et S3). Elle a a été reprise dans le monde entier et c'était le but. Mais cela commence à faire mal quand certains commencent à vendre votre idée à des prix indécents sans citer leur source. Mais le pire, c'est quand des mauvais se mettent aussi à reprendre et vendre votre idée, mais sans savoir la faire fonctionner. Il y a alors plein d'acheteurs qui se plaignent d'avoir payé et que cela ne fonctionne pas. J'ai aidé quelquefois mais cela devient ingérable compte tenu de la bêtise de certains vendeurs et aussi de certains acheteurs. j'étais furax et je le suis encore en y repensant.

Pour revenir à ce que propose pc-nautic.nl, je suis très surpris de voir qu'ils n'ont pas traduit leur site en anglais et surtout qu'on y trouve aucune notice de ce qu'ils vendent. C'est très rare qu'un vendeur de produits intéressants et performants ne communique pas mieux. J'ai en tête le très bon site de luis@vela-navega.com sur ses produits pas chers de passerelle nmea-wifi. Il y a tout sur ses produits, y compris des photos des circuits, les schémas et le code. Y a t-il une notice du produit de pc-nautic.nl et en quelle langue ?
pc-nautic.nl ne le dit pas. J'espère sincèrement que Sean D'Epagnier n'aura pas le désagrément d'être contacté par des acheteurs de cette intégration ... Mais je crains que cela se termine comme cela


meretvent:Bonjour J-Marc, il existe une page en anglais avec différentes infos: www.boatcontroller.nl[...]/en/ Le pilote est sur base Rpi 4, mais on n'y voit pas de modules IMU...·le 11 avr. 2021 10:46
11 avr. 202111 avr. 2021
1

C'est une réponse un peu dure pour un projet que je trouve au contraire intéressant.
Si on lit bien la description du produit il est dit que c'est une association d'utilisateurs et de PC nautic pour intégrer le Pypilot et que le produit n'est qu'une proposition d'intégration. Il est d'ailleurs mentionné que le produit est en évolution grâce à la communauté qui a initié ce projet.
C'est plus à voir comme un fork d'une distribution Linux que comme un vol ou une appropriation, ce qui est le but de tout développement "libre".

On ne paie pas le logiciel mais le boitier étanche (non disponible chez Sean), le Vérin avec fin de course (non disponible chez Sean) et le contrôleur (disponible chez Sean). Le prix ne me semble pas exagéré c'est pour cela que je trouve le projet intéressant.

Ce qui me freine le plus pour le Pypilot c'est la partie intégration "propre" et étanche. La partie logicielle elle ne me pose aucun problème.

Après si quelqu'un a une solution pour relier le Pypilot par nmea 2000 a une console Triton de B&G ou un afficheur extérieur compatible je suis preneur également et ça me permettra de commander chez Sean.


meretvent:Bonjour, ce n'est pas une association: www.boatcontroller.nl[...]ompany/ ·le 11 avr. 2021 10:38
Malgré tout:on ne parle pas de la même chose, leur proposition de Pypilot n'est pas gérée de la même manière à ce qu'il me semble (mais je n'ai pas non plus énormément creusé).Enfin si j'essaie je ferai un retour vu que personne n'a plus d'information sur ce produit.·le 11 avr. 2021 11:54
J-Marc:Tu peux te faire une idée sur la compétence de ces sociétés en comparant leurs différents boatcontrolers (passerelle nmea et nmea/wifi) avec ce que propose Luis sur vela-navega en terme de prix, qualité et transparence. Le contrôleur de leur pilote n'est d'ailleurs pas le même que Sean alors que le calculateur et les contrôleurs proposés aujourd'hui par Sean sont très aboutis. Ce srerait bien d'en savoir plus que ce qu'indique le site. Si tu arrives à avoir les schémas et le manuel, ce serait bien de les mettre sur le site.Si tu es intéressé par un boîtier étanche pour Pypilot ainsi qu'une liaison avec ton système B&G, recherche et demande sur le forum Pypilot si quelqu'un l'a déjà fait et peut t'aider·le 11 avr. 2021 11:56
yannbis:NMEA 4Wifi est très bien ,j'ai hésité avec le Muxberry (que j'ai choisi finalement). En revanche, je ne crois pas qu'il partage le code? je me trompe?·le 11 avr. 2021 21:28
yannbis:@J-Marc, les réponses se mélangent un peu ;-) Sur NMEA3Wifi, on peut flasher le firmware avec un .bin (que je ne n'ai pas vu) mais les sources ne sont pas dispo. (c'est juste une remarque)·le 12 avr. 2021 11:08
11 avr. 2021
0

d'après ce que j'ai compris, le société néerlandaise a utilisé le système open source pour faire un produit commercial en reroutant les cartes, améliorant la connectique et l'interface; jusque là c'est plutôt très bien (car ce sont les points faibles de ce projet, il est d'ailleurs dommage qu'on n'arrive pas poursuivre sur la mécanique et IHM open source associée... Peut être ici sur HEO?)

Le défaut c'est le vérin, et peut être le support aussi (mais ça a priori personne n'en sait rien)

Coté Sean , on ne peut pas reprocher quoique ce soit bien sûr, mais la doc est soit très technique, soit très succincte, ce n'est pas du grand public.
Faire une bonne doc c'est du temps et de l'argent... je suis en train de tenter de faire une mini-doc du projet Muxberry)


J-Marc:Le fichier à télécharger dans l'ESP32 du nmea4wifi est téléchargeable sur le site de Luis. C'est le même que celui qu'il propose pour les mises à jour. Mais c'est impossible de faire mieux et moins cher que ce qu'il propose en kit, même quand on a la chance de disposer de ressources professionnels.J’ai comme Luis une préférence pour les microcontrôleurs ESP8266 et ESP32. Je crois que Sean regarde aussi la possibilité d’utiliser un ESP32 pour supprimer au moins un des deux arduinos. ·le 12 avr. 2021 07:59
11 avr. 2021
0

Et pour poursuivre sans trop s'éloigner du sujet :
la "doc" "officielle" du Pypilot
pypilot.org[...]oku.php

une autre doc plus complète et vulgarisée:
github.com[...]ok/wiki

A compléter (malheureusement difficile de centraliser sur le forum...)


12 avr. 2021
0

Rallonge du câble entre calculateur Pypilot et contrôleur

Le câble fourni en standard entre Pypilo et le contrôleur est court mail il est proposé sur le site Pypilot des rallonges de différentes longueurs avec deux connecteurs étanches dans l’onglet divers de la boutique.


Paoyrus:La rallonge est un simple câble téléphonique à 4 conducteurs avec les deux connecteurs étanches rajoutés aux extrémités. On trouve ces connecteurs par exemple ici : www.conrad.fr[...]1571511 ·le 12 avr. 2021 09:05
12 avr. 2021
0

Options du contrôleur Pypilot (boîtier et connecteurs étanches)

Quand on est dans l'onglet contrôleur de la boutique, il y a sur la droite quelques options intéressantes :

Version pour moteur 24 volt $15.00
rudder feedback connector $6.00
end of travel switch connector $6.00
temperature sensor for motor $10.00
3d printed enclosure $10.00
3d printed enclosure clutch output $10.00


12 avr. 202112 avr. 2021
0

J-Marc, je profite de ton intervention sur la longueur du câble pour placer ma question: je souhaiterais remplacer le câble fourni par Sean, trop court pour le montage que je prépare, par un câble reprenant l'alimentation 12v pour le Tinypilot (le convertisseur 12>5 sera intégré dans le boîtier Autohelm) et raccordé au niveau du passage de pont par une prise 6 broches étanches. Cela risque-t-il de poser problème?
Sean évoque la possibilité d'utiliser du câble Ethernet pour la liaison entre calculateur et contrôleur si j'ai bien compris son texte, un peu confus me semble-t-il (pypilot.org[...]oku.php If using rudder feedback, or other additional motor controller features such as temperature sensor for the motor, it may make sense to locate the motor controller closer to the actuator. In this case use 20-24 gauge 4 wire copper like phone cable, or ethernet will do. In this case it is helpful if power for the motor controller is nearby in evaluating if this option makes sense.).
Autre question, sur le contrôleur "High power" que j'ai reçu il n'y a pas d'Arduino, seulement une puce sur laquelle je n'arrive à lire aucune inscription qui, j'imagine, doit remplir la même fonction. Quelqu'un a-t-il une idée sur cette configuration (question de pure curiosité car la compréhension de ce montage me semble au delà de mes compétences)?


12 avr. 2021
0

Bonjour,
Il n'y a pas de problèmes car la liason RS232 entre calculateur et contrôleur est protégées des perturbations par les diodes rapides U7 et les résistances R1 et R2. .
La puce que tu as vu est bien un microcontoleur Arduino directement soudé sur le circuit pour plus de fiabilité.
Il recommande du fil avec des paires torsadées blindées comme le câble Ethernet car cela est plus robuste vis à vis des perturbations électromagnétiques, surtout pour les fins de course et autres senseurs de la carte contrôleur


Paoyrus:La rallonge, qu'il vend et que j'ai reçue, est un simple câble téléphonique plat à 4 conducteurs avec les deux connecteurs étanches rajoutés aux extrémités.·le 12 avr. 2021 10:38
Erickalon:Merci J-Marc pour cette réponse qui me permet de valider mon choix.·le 12 avr. 2021 12:24
Lady_C:en retard, mais juste pour préciser.ça n'existe pas, un microcontrôleur Arduino, mais il existe des microcontrôleurs (ATMegaxxx) utilisés pour Arduino.A noter qu'il existe des Arduino "Raspberry" :-)·le 22 juin 12:44
12 avr. 202112 avr. 2021
0

Connecteur en ligne sur le câble liaison Pilote/commande moteur (si je ne me trompe pas), version 4 broches.
fr.aliexpress.com[...]38.html
fr.aliexpress.com/item/1005002027736438.html
mots-clé : Connector 4pin white led IP65

Pour ma part, je remplace tout par la série SP13
fr.aliexpress.com[...]34.html
fr.aliexpress.com/item/4000057522634.html


Erickalon:Merci Yannbis, cette série correspond bien à mon besoin.·le 12 avr. 2021 12:26
12 avr. 2021
0

@Erickalon:
Un extrait de ma réponse sur un fil précédent: Le contrôleur moteur reçu est construit sur un Atmel MEGA328P. Les MOSFET qui gèrent le moteur et l'embrayage sont des IRLR3114Z de marque IOR en boitier TO-252-AA, très largement dimensionnés pour leur travail !!
Et une photo du ctrl...


Erickalon:Merci pour ces précisions Tanagra. Sur le modèle High power je retrouve globalement les mêmes composants mais avec 10 MOSFET IRL S3036, de marque IOR également. Une petite particularité sur ce modèle, les sorties End stop comportent 4 emplacement dont un 5 volts. J'imagine que c'est dans le cas de capteurs actifs car dans la notice d'installation standard Sean indique que les capteurs de fin de course doivent fermer le circuit à la masse lorsqu'ils sont activés et ne mentionne pas de 5v.·le 12 avr. 2021 13:35
12 avr. 2021
0

Pour faire suite aux questions sur l'étanchéité du montage de Sean il me semblait qu'on pouvait installer le Pypilot et le controleur au sec à l'intérieur et commander le pilote avec une tablette étanche ou une télécommande dans le cockpit, c'est juste ou non ?


Erickalon:C'est effectivement la solution généralement adoptée mais dans le cas de mon voilier acier je préfère éloigner le capteur des masses magnétiques et j'en profite pour déplacer l'ensemble calculateur dehors de façon à avoir l'afficheur visible à l'extérieur et j'y adjoins un clavier pour avoir les commandes de base.·le 12 avr. 2021 13:40
12 avr. 2021
0

Sean a prévu que le calculateur soit à l'abri à l'intérieur du bateau et autant que possible un peu à distance des éventuelles perturbations magnétiques. S'il a ajouté un afficheur à son calculateur, c'est pour pouvoir le commander et le configurer avec la télécommande infrarouge qui n'est pas faite pour l'extérieur.

Comme interface homme machine (IHM), il y a de nombreuses possibilités :
- télécommande(s) étanche(s) 433 MHz avec touches configurables par Pypilot
- téléphone étanche wifi comme télécommande de poignet comme sur Hugo Boss
- tablette(s) étanche wifi
- un ou plusieurs indicateurs avec rpi0, écran et clavier utilisant le même programme que Pypilot une fois configurés et installés dans un boîtier étanche
- suite openplotter sur rpi 3 ou 4 qui permet en plus d'afficher des graphiques pour analyser le fonctionnement de Pypilot
- la télécommande infrarouge pour pouvoir configurer le calculateur en utilisant son afficheur pour aller dans les menus de paramétrage si on ne dispose pas d'une des autres possibilités nettement plus rapides et ergonomiques.

Les téléphone et tablettes peuvent commander Pypilot de deux façons une fois connectés au même réseau wifi que Pypilot :
- Accès web au serveur du Pypilot à l’adresse 192.168.14.1
- Plugin Pypilot dans OpenCpn

Tout cela fonctionne très bien et une seule de ces interfaces peut suffire mais il est prudent d’en prévoir plusieurs.

Erickalon a prévu de sortir le calculateur du bateau car il a un bateau en acier sans superstructure au-dessus du pont. Il a prévu de l’intégrer dans un boîtier de pilote Autohelm AH2000 dont l’étanchéité est très bonne. Il en a déjà un actuellement comme pilote. Ces boîtiers des années 80 vieillissent très bien. C’est pas facile de faire l’équivalent. Raymarine n’a pas réussi ou ne l’a pas voulu car si je vois encore naviguer des AH2000 et AH3000 , je ne vois plus beaucoup de boîtiers de commande de pilote de 20 ans. Elles prennent l'eau et l'afficheur noircit sans parler de la vitre fendillée et de la couleur défraichie.


12 avr. 2021
0

Merci bien, tout me parait clair.


16 avr. 2021
0

Bonsoir à tous, je reviens sur mon idée de la liaison Ethernet filaire. Je viens de recevoir l'adaptateur USB RJ45 que j'avais commandé, marque Gllabit, modèle Gigabitlan. Je l'ai testé avec succès sur un Raspberry Pi3 B+ monté avec Raspbian et Opencpn, aucune configuration à effectuer, le Raspi est reconnu immédiatement.
Par contre, il n'en est pas de même avec le Raspberry zero W du Tinypilot. Il semble donc qu'il faille le configurer pour qu'il accepte de reconnaître cette adaptateur. Malgré des heures de lectures autour de Linux et compagnie, je suis toujours au niveau débutant aussi je serais ravi d'avoir des conseils sur cette question de la part des Heossiens qui maitrisent la bête. A défaut j'irais bien poser la question au maître Sean, mais je pense qu'il est déjà bien sollicité.
Merci d'avance.


J-Marc:Bonjour,Si tu veux modifier le système de fichier du Pypilot, commence par sauvegarder les paramètres de l'étalonnage des accéléromètres réalisé par Sean qui sont situés dans /home/tc/.pypilot/pypilot.conf. Tu as probablement intérêt à faire une copie de la carte SD avec ton autre raspberry 3 ou 4 après avoir monté un adaptateur USB/SD·le 17 avr. 2021 11:44
17 avr. 2021
0

Bonjour J-Marc, j'ai anticipé ton judicieux conseil, je viens juste de terminer une copie de la carte SD à l'aide de Win32DiskImager. Reste à rentrer dans la configuration. Je vais y aller à tâtons, j'avoue ne pas être dans ma zone de confiance...


19 avr. 2021
0

Bonsoir à tous, une question à laquelle je n'arrive pas à trouver de réponse claire, la calibration du compas du Tinypilot implique-t-elle que le boîtier soit monté perpendiculairement à l'axe du bateau ou bien peut-on l'installer plus ou moins obliquement, la procédure de calibration se chargeant de lui faire retrouver le Nord (ce qui implique j'imagine que l'opération se fasse en l'absence de courant et de dérive)?


tanagra:Un extrait d'un fil (je n'ai pas retrouvé le lien): "...Une fois les accéléromètres étalonnés, les capteurs doivent être solidement fixés au bateau. Ceci est nécessaire pour un fonctionnement correct, et s'ils sont déplacés ou remontés, l'alignement et l'accéléromètre). Cela comprend généralement également l'ouverture de la boîte et le remplacement de la carte microSD. Pour effectuer l'alignement, assurez-vous que le bateau est de niveau (pas de gîte ou de tangage) et dans une eau relativement calme (mais le mouvement de petites vagues de quelques degrés est acceptable) et cliquez ou sélectionnez l'option «Le bateau est de niveau» ou l'option de niveau dans l'une des commandes interfaces en cours d'étalonnage. Un alignement correct doit être effectué avant que l'étalonnage de la boussole puisse commencer". Sur Message " Press HERE when the boat is level to align inertial sensors", cliquez sur HERE pour aligner le bateau..... L'étalonnage de la boussole est essentiellement automatique. Si l'accéléromètre et l'alignement sont calibrés, il vous suffit de naviguer sur plus de 180 degrés pour calibrer la boussole.Assurez-vous que l'étalonnage n'est pas verrouillé ou les mises à jour ne se produiront pas.Il existe des corrections d'étalonnage de la boussole 2D et 3D. Une correction 2D se produira en tournant sans tangage ni gîte. Lors de l'inclinaison, il peut y avoir une erreur sans correction 3D. Pour obtenir une correction 3D, vous devez faire un cercle avec une gîte suffisante, comme un virement de bord contre le vent ou un empannage dans les vagues.Les corrections 2D ultérieures utiliseront la valeur indéterminée précédente pour la correction 3D, combinant la nouvelle correction 2D avec les informations passées d'une correction 3D. L'étalonnage de l'accéléromètre donnera une correction 3D approximative dans la plupart des cas, ce qui rendra une correction 2D ultérieure suffisante pour la plupart des utilisations.L'étalonnage de la boussole est continu et se met toujours à jour sauf s'il est verrouillé. Vous souhaiterez peut-être le verrouiller pour empêcher de futures mises à jour d'étalonnage....·le 27 avr. 2021 15:05
tanagra:J'ai retrouvé le lien vers le super topo:www.hisse-et-oh.com[...]b10.pdf ·le 27 avr. 2021 19:04
Erickalon:@Tanagra, merci pour ces infos, je les avais bien notées, mais cela ne répond pas vraiment à la question que je me pose, à savoir le calibrage tient-il compte ou pas de l'orientation du capteur par rapport au bateau. Dans les paramètres ajustables il y a possibilité de régler un décalage du compas (Calibration > Alignment > Heading offset), reste à voir si cela verrouille le recalibrage automatique ou s'il est conservé, l'affichage tenant compte de cet offset. Je verrai cela dès qu'il me sera possible de naviguer et d'enfin tester le système.·le 27 avr. 2021 19:41
tanagra:@erickalon: bien compris "maintenant. J'attends avec impatience de monter le pilote sur le bateau pour valider tout cela, normalement, en fin de semaine prochaine .... A suivre...·le 27 avr. 2021 20:10
J-Marc:Dans le forum Pypilot, Andreas indique à CapKernel qu'il a mis le X de l'IMU vers l'avant et dit que cela fonctionne mieux.Je croyais que ce n'était pas si important, mais Sean est intervenu le 21/11/2020 en disant : "L'avantage d'aligner la boussole (X vers l'avant) est que le tangage et le roulis ne sont pas interchangés et que le compas donne des lectures absolues. Pour le cap relatif de la boussole suffisamment bon pour maintenir un cap, seul un alignement de niveau est nécessaire. ". Cela fait probablement consommer moins de ressource calcul ce qui semble favorable. C'est pour mieux orienter le X que Sean a prévu de pouvoir changer l'orientation de l'affichage. Calculateur sur le côté tribord du bateau, j'ai du installer le boîtier avec les fils vers le haut et inverser l'affichage.·le 28 avr. 2021 08:19
J-Marc:@Erckalon Une fois que tu as validé l'horizontale, la calibration se fait automatiquement en utilisant les taux de rotation donné par les différents gyromètres. L'alignement est indépendant de la calibration. Tu as intérêt à en faire un avant de naviguer pour la première fois afin de mieux surveiller la calibration. Après avoir fait giter le bateau un peu dans toutes les orientations (calibration 3D terminée), je pense utile de recaler l'alignement si nécessaire.·le 28 avr. 2021 08:26
Erickalon:Merci pour cet éclairage J-Marc. Il semble donc que la calibration serve essentiellement à établir l'équivalent de la courbe de compensation mais intégrée dans l'affichage final mais que l'alignement ne sera juste dans mon cas qu'en ajustant l'offset. J'ai un décalage de 15 à 20 degré par rapport à la ligne de foi qu'il ne me serait pas facile de supprimer, donc je vais tenter cette solution.·le 28 avr. 2021 08:39
tanagra:Une âme compatissante pourrait-elle préciser ou est le "X" par rapport au boitier.Cela me permettrai d'éviter un démontage..... Merci par avance !·le 28 avr. 2021 10:10
J-Marc:Le X est vers l'avant si tu installes ton calculateur sur la paroi bâbord (fils vers le bas).Le X est vers l'avant si tu installes ton calculateur sur la paroi tribord avec les fils vers le haut et l'afficheur inversé dans la configuration. On voit très bien à travers le capot , en dessous de l'écran, les flêches X et Y sur le circuit bleu de l'IMU. ·le 29 avr. 2021 13:43
J-Marc:@Erickalon. Oui la calibration est en fait une compensation automatique 3D.Sur le bateau, après avoir installé le calculateur, on a juste à faire l'horizontale puis un alignement (réglage d'offset) avec le compas du bord. Cet alignement est probablement à vérifier une fois que la calibration 3D est complètement terminée, ce qui nécessite quand même de naviguer gité un peu dans toutes les directions·le 29 avr. 2021 13:56
tanagra:@J-Marc: merci de ta réponse. Les flèches sont effectivement visibles au travers du capot !!Question subsidiaire: où trouver dans la configuration comment inverser l'afficheur. Je n'ai pas su le voir , sniff ......·le 29 avr. 2021 13:58
J-Marc:Je crois que le l'ai fait avec la télécommande et le menu LCD·le 29 avr. 2021 14:14
J-Marc:Menu, paramètres, afficher et retourner avec l'affichage configuré en français.·le 29 avr. 2021 14:18
tanagra:Super J-Marc, c'est maintenant OK. Je m'obstinai avec le navigateur ....·le 29 avr. 2021 14:29
J-Marc:On voit que l'application évolue avec des paliers selon l'interface utilisée (lcd, web server 192.168.14.1, plugin OpenCpn et OpenPlotter). Certaines choses ne sont faisables qu'avec une interface. Par exemple, le français n'existe qu'avec l'écran LCD et donc dans le menu de cet écran. Le virement de bord semble plus abouti avec le nouveau calculateur en utilisant les commandes radio qui fonctionnent avec le nouvel Arduino qui sert d'interface au rpi zéro. Mais j'ai pas encore pu essayer au bateau. Heureusement que Sean est excellent et très rigoureux pour gérer tous les programmes·le 30 avr. 2021 10:58
26 avr. 2021
0

Une video bien faite


Sailortoun:Elle était déjà ici en fait, pardon www.hisse-et-oh.com[...]partie2 ·le 26 avr. 2021 22:42
29 avr. 2021
0

Je vous lis très régulièrement et je suis époustouflé de vos niveaux en la matière et de la qualité de toutes ces interventions.

J'essaye de suivre et de comprendre !

Bravo et merci


29 avr. 2021
0

Bonsoir,

Je viens d'installer le tiny pilot avec le controller 30A reçu par également par Erickalon.
Soudure sans problème du rudder sensor B&G que j'avais, (+5V sur J8, pin du milieu pour le signal qui varie avec la position et le ground à gauche).
Question concernant le clutch output: Je ne vois aucune tension au voltmètre sur la sortie "clutch" du controller lorsque j'actionne le pilote via l'interface. En reliant le clutch + de mon moteur sur la sortie 'clutch' de la carte controller et le clutch - de mon moteur sur 'power -' de la carte controller, j'entends bien le moteur du tourner (raymarine T2s), mais la barre reste libre.

Savez vous si il y a une configuration particulière à faire? Je ne trouve rien dans l'interface web.


tanagra:@yollivie: je ne peux donner une réponse précise à ta question mais j'ai noté que lorsque j'engage le pilote une led bleue s'allume sur mon contrôleur et j'ai une tension sur le clutch (9 à 10v si mes souvenirs sont exacts). ·le 30 avr. 2021 09:50
30 avr. 2021
0

Raccordement du clutch

Les schémas des contrôleurs diffèrent et sont sur Github avec les fichiers Kicad.
Il y a trois modèles :
- le 10A dans un boîtier (H bridge controler)
- le nouveau contrôleur avec les transistors de puissance montés en surface (WP controler)
- le nouveau contrôleur hydraulique 30A (hydraulic controler)
Je joins les pdf

Pour le clutch, on peut voir sur le schéma que c'est un montage où le transistor Mosfet de puissance en drain ouvert met la sortie clutch à la masse. L'électro-aimant doit donc être branché entre le + et la sortie clutch. Ce montage est le plus habituel en électronique même si cela est déroutant pour un non habitué.



J-Marc:Oups ... Les schémas des nouveaux contrôleurs que j'ai joint ne sont malheureusement pas les derniers des circuits imprimés avec transistors montés en surface du circuit. Mais il n'y a pas beaucoup de différences à part les repères de composants. Il faut refaire une recherche sur Github. ·le 30 avr. 2021 11:15
yollivie:Analyse confirmée par Sean que j'ai également sollicité. "The clutch output shares positive". Cela ne s'invente pas, assez contre intuitif en effet.Essai concluant ce matin en branchant donc le câble "clutch +" sur le "power +" de la carte controller et le câble "clutch -" sur le "clutch" de la carte controller. Merci ·le 30 avr. 2021 13:28
Circus:Bonjour je suis actuellement en train de monter un pypilot de a à z je cherche à savoir comment réduire la consommation du clutch et comment gérer la force du maintien est il possible d engagé à 12 v et réduire jusqu'à la limite de force de l électro-aimant ( moteur lewmar direct drive ) avez vous testez merci·le 16 juin 2021 15:15
J-Marc:Circus, Sean a prévu d'utiliser la modulation à largeur d'impulsion de la sortie clutch sur la dernière version de logiciel Pypilot avec un réglage en % de modulation du courant de maintien du clutch. Il est donc maintenant possible de faire ce que tu souhaites·le 30 juin 15:44
30 avr. 2021
0

La sortie clutch est protégée par un fusible Polyfuse automatiquement réarmable robuste. Il n'y a aucun risque en cas d'erreur de montage.


30 avr. 2021
0

Je n'ai peut-être pas bien cherché, mais je ne sais pas s'il est possible d'avoir une lecture de l'intensité instantanée consommée par le servomoteur. Cette valeur est mesurée par le shunt et utilisée pour le calcul de la puissance moyenne et pour la limitation de l'intensité maximale, mais est-il possible de la lire?


30 avr. 2021
0

Avec Openplotter sur un autre rpi relié au serveur de Pypilot, on peut lire et visualiser des graphiques de toutes les variables de Pypilot.

Sur mon bateau, j'ai l'ampéremètre de mes batteries précis à 10 mA et à la maison une pince ampéremétrique DC en calibre 4A.

Pour les habitués de Linux et du pi qui ne veulent pas installer tout Openplotter, Sean a prévu plusieurs scripts gui de python inclus dans pypilot. Il est possible d'utiliser ces outils sur n'importe quel système Linux en installant pypilot. Ces outils peuvent se connecter à distance au serveur de pilote automatique.

Voir doc sur Wiki :

pypilotcalibration : Retour visuel pour l'étalonnage des capteurs.
signalk
client : Interface de ligne de commande pour lire les données du pilote

automatique
signalkclientwx : Outil interactif pour inspecter et modifier les valeurs utilisées par le
pilote automatique
signalkscopewx : Tracer les données en streaming à partir du pilote automatique
pypilot_control : L'alternative au plugin opencpn ne nécessite pas d'exécuter opencpn et
est écrite en python.


30 avr. 2021
0

Merci J-Marc. Il faudrait donc que je fasse le saut en installant OpenPlotter au lieu de mon installation classique OpenCpn sur mon Rpi. En première approche cela m'avait paru un peu complexe par rapport à mes besoins qui restent très basiques, mais pourquoi pas...


30 avr. 2021
0

En parlant de consommation électrique, est-ce que certains ont mesuré la consommation de leur pi sous openplotter et / ou de leur pypilot?

J'ai actuellement un pi3 openplotter et j'étale bien la consommation avec le solaire (mais pas de BMS pour avoir la conso exacte), mais je me pose la question de la consommation du pypilot, je verrai (de manière empirique / statistique) combien j'ai consommé quand il sera installé, mais si quelqu'un a déjà une estimation ce serait top.
Le débarquement / revente du régulateur d'allure en dépendra.


J-Marc:Le pypilot version Sean (pi0 et deux arduinos dont un pour le contrôleur et l'autre comme HAT du rpi0) avec écran rétroéclaire, wifi, télécommandes et vieux vérin électrique Autohelm consomme moins de 200mA par mer agitée sur mon bateau qui a un safran assez bien compensé (spi ou près). Le bateau était pourtant parfaitement barré en particulier sous spi.·le 15 mai 2021 22:02
30 avr. 2021
0

De mon côté j'ai mesuré les conso suivantes:
-0.4A pour le RPI4/SSD (0.35A sur carte SD
-0.8A pour l'écran Philips 19"
-0.2A pour le tinypilot (rpi0)
-7.5A en pointe sur le moteur du pilote (Raymarine Type2S) avant optimisation des settings/gains

A+


01 mai 2021
0

Le pypilot que j'ai acheté à Sean (calculateur et contrôleur 10A) consomme 0,1A en pointe à 12,5V avec :
- LCD rétroéclairé,
- connexion wifi en service,
- récepteur de télécommande radio en service,
- contrôleur sous tension
- alimentation 5V du calculateur par un régulateur 12V > 5V à découpage de marque FULREE

Quand la connexion wifi est bien établie, la consommation baisse à moins de 85mA.
Elle diminue aussi si la tension batterie est plus élevée.

La consommation du moteur dépend surtout des réglage, du type de moteur et du rendement mécanique de la réduction et transmission.
Une mécanique à haut rendement avec à vis à bille de qualité ou réduction haut rendement avec bielle ou avec drosses consommera beaucoup moins. Sur le site, il y a une réalisation remarquable d'un héonaute pour un gros bateau qui n'a rien à envier aux meilleurs produits professionnels.


10 mai 2021
1

Vérin électrique Autohelm avec Pypilot

La course de ce vérin est de 260 mm en 6s avec moins de 0,7A à vide. Le débattement angulaire est de +/-15,8° avec le vérin à 460 mm de la mèche. En freinant le vérin, la consommation dépasse à peine 1A
En butée, la consommation dépasse 2,5A
J'ai réglé le courant max du pypilot à 1,6A

La consommation de l'ensemble vérin Autohelm et Pypilot est remarquablement faible avec 0,4A pour 30% de taux de fonctionnement du vérin.

Mon vérin avait été installé selon les préconisations du manuel de l'autohelm AH2000, soit à 460 mm de l'axe de la mèche.
Avec le Pypilot et mon bateau, je suis tenté de réduite cette distance pour augmenter la vitesse et avoir l'équivalent de +/-30° en 8s car le safran de mon bateau est parfaitement compensé. Le pilote ne force jamais.


16 mai 2021
2

Télécommandes étanches à 3€ Préparation et installation

J'arrive finalement à ouvrir les télécommandes étanches sans les endommager en insérant et faisant levier avec une lame du côté opposé à l'anse de fixation. Une fois les demi-boitiers entrouverts, il faut les faire coulisser entre eux pour ne pas casser le clip du côté de l'anse.

Après avoir testé une télécommande à l'immersion, j'ai décidé d'étancher complètement l'arrière du circuit imprimé et l'espace entre le circuit imprimé et la protection des touches en silicone transparent avec de la loctite SI5398 (résine RTV silicone). Voir les photos.
Après avoir attendu quelques minutes le début de polymérisation avec l'humidité de l'air, je referme la télécommande en la laissant sécher avec les touches vers le bas. J'ai étanché tout mon stock de télécommandes en quelques minutes. Je suis maintenant certain qu'elles ne craignent plus l'eau.

Les protections sont faites à l'imprimante 3D en ASA à 15% de remplissage, ce qui leur permet d'avoir une bonne flttabilité.

J'ai aussi réalisé un support de télécommande sur le vérin.
La télécommande du vérin a les touches "désengage", "engage", -1 et +1 pour entrer et sortir le vérin lorsque le pilote n'est pas engagé.
Les autres télécommandes sont faites pour rester au cou avec uniquement les fonctions -1, +1, -10 et +10. Je vais probablement passer de 10 à 20 degrés pour faciliter les virements


J-Marc:Avec un peu de recul, j'ai constaté que la résine RTV oxydait les contacts des boutons. Il apparaît plus sur et plus simple de pulvériser à l'intérieur des télécommandes une protection grasse pour l'électronique contre l'eau comme le WP100 de TALAMEX qui améliore les contacts ainsi que l'étanchéité de la portée du joint silicone avec le couvercle. Il faut pulvériser recto-verso le circuit imprimé, les deux piles ainsi que l' intérieur de la protection silicone des touches et le couvercle du boîtier.Des électroniques pulvérisées avec ce produit il y quelques années peuvent encore être immergées sans dommage.·le 30 juin 15:08
17 juin 2021
0

Sympa de partager toutes tes astuces.
Bonnes navs🙏


17 juin 2021
0

bonjour j'ai comande chez sean un controleur de pompe hydraulique de 30 amperes,mais il ne correspond pas a mon pilote cela fonctionne qu'avec le PYpilot de sean si quelquun est interesse avant que je lui rnvoie car i m'a gentiment propose de me le rembourser


20 juin 2021
0

Bonjour,
Effectivement je suis intéressé pour le monter sur un pompe LS. On se contacte par MP ?


30 juin 2021
0

Bonjour à tous,

Je viens d'installer le pypilot de Sean sur mon bateau.
Les premiers essais sont très prometteurs, je dois cependant "fignoler" les réglages !!
J'ai fait un petit topo de mon installation que je mettrai à jour suivant l’évolution de l'installation:
drive.google.com[...]lc/view

Il reste à trouver la bonne solution pour un boitier étanche commandes/afficheurs à la barre.

En conclusion: Super !!!


Café noir:Bravo et merci du retour et surtout du document !·le 30 juin 11:31
30 juin 2021
0

Merci Tanagra pour cet énorme travail et le partage!
Je devrais m'en servir bientôt j'éspère.
est ce que ce document pourrait être partagé en édition (via un google doc par exemple) afin de la faire vivre collaborativement?


tanagra:Voilà, voilà, le fichier au format google Doc en mode edition:docs.google.com[...]wI/edit ·le 30 juin 13:41
yannbis:Super, j'espère pouvoir y contribuer, avec de nombreux autres, sur cette base déjà très complète!·le 30 juin 13:52
30 juin 2021
0

Heureux que tu sois satisfait Tanagra.

Voici une doc sur une page qui t'aidera sur l'eau les réglages de gain. Le pilote seul consomme environ 90 mA sans le drive.
Mes derniers réglages optimisés avec beaucoup de mer sont :
Conseillé SIMPLE BASIC
P 0.003 0.003 0.002
I 0 0 0
D 0.01 0.015 0.0452
DD 0.065
PR 0.002
FF 0.886
R 0

C'est bien d'utiliser le jeu de réglages "simple" pour une utilisation sans vent et d'optimiser le jeu de réglages "BASIC" pour des conditions où on veut que le pilote soit réactif. On bascule facilement le pilote de l'un à l'autre avec la tablette en Wifi ou avec la télécommande IR du calculateur Pypilot.

A l'usage avec les télécommandes, je me passe totalement de boîtier étanche extérieur. Je pense plutôt utiliser l'excellent compas du Pypilot pour me faire un compas tactique wifi avec ESP8266 (cap compas et les deux caps affichés par un micro compas tacktik). Je mettrai alors un symbole sur l'affichage pour signaler si le pilote est ou non engagé.

Pour un fonctionnement parfait au portant dans la grosse houle, je vais augmenter la vitesse de rotation de la barre en approchant mon vieux vérin AUTOHELM de la mèche. Le pilote anticipe très bien mais ma barre ne tourne pas assez vite actuellement pour que le bateau reste bien stable dans toutes les conditions.



J-Marc:Jeu SIMPLE :P 0.003I 0 0 0D 0.015 Jeu BASIC :P 0.002I 0 0 0D 0.0452DD 0.065PR 0.002FF 0.886R 0·le 30 juin 16:09
tanagra:Merci J-Marc pour ces valeurs que je testerai d'ici 15 jours !!!·le 01 juil. 10:05
01 juil. 2021
0

Salut J-Marc, pour la vitesse de rotation de la barre, as-tu essayé de régler les paramètres servo.maxslewspeed et slew_slow? Ce sont les premiers paramètres auxquels j'ai touché lors des essais "à vide", pilote désengagé. Mon sentiment est que ça limite la vitesse de rotation au démarrage (plus/moins brutal) et la vitesse de rotation ensuite. Yann


J-Marc:Je n'avais pas pensé à régler les paramètres de vitesse mais c'est vrai qu'avec une très grosse houle de travers, il faut tout remettre plein pot alors qu'il faut plutôt ralentir le vérin par beau temps. J'ai pas pensé à noter les réglages pour le vérin.Maintenant, dans les conditions de navigation sont difficiles, je fais des copies d'écran des différents réglages successifs sur la tablette pour mieux analyser après. Les réglages d'asservissement sont globalement bons quelles que soient les conditions. Il faut maintenant peut-être plus jouer sur les réglages de vitesse et de durée minimale d'impulsion selon la mer.Mais je ne pourrai pas essayer avant 3 semaines.·le 08 juil. 09:14
01 juil. 2021
2

Bonjour à tous,
j'ai enfin pu tester mon installation en mer ces jours-ci. Il me reste à peaufiner les réglages du Pypilot mais mes premiers essais me satisfont vraiment. Au vu des retours positifs sur le système de Sean d'Epagnier, je n'avais pas trop d'inquiétudes quand au fonctionnement de la partie informatique / électronique, restait à voir si ma réalisation mécanique serait satisfaisante. Pour rappel, j'ai réalisé un système de commande adapté au problème spécifique d'un safran sur tableau pour un bateau à cockpit central. J'ai utilisé un moto-réducteur chinois entrainant un réducteur épicycloïdal industriel pour commander un palonnier en passant au travers du pont, ce palonnier entrainant au moyen d'une bielle un autre palonnier fixé sur le dessus du safran. Le palonnier menant est débrayable grâce à un crabot.
Le fonctionnement de la mécanique est tout à fait satisfaisant, la puissance du système me semble largement suffisante (mon safran est compensé, la barre n'est donc pas trop dure); la consommation semble très raisonnable dans les conditions de beau temps que nous avons rencontrées (autour de 10 watts de puissance moyenne). Le choix d'un crabot à commande mécanique (une tringle renvoyée au cockpit) a le gros avantage de ne rien consommer, ce qui est appréciable au regard des consommations annoncées des embrayages à commande électrique, même si la possibilité de réduction offerte par la nouvelle version de Pypilot permet de limiter cet inconvénient. Le défaut de mon système tient au fait que l'embrayage ne peut se faire que pour une position bien définie du crabot menant par rapport au crabot mené, il est donc préférable de débrayer avec la barre à peu près à zéro pour ne pas avoir à trop chercher la position au moment d'embrayer mais cela ne m'a pas semblé trop contraignant au cours de cette première sortie.
Merci à tous les contributeurs dont les retours d'expérience m'ont incité à me lancer dans cette réalisation, et bonnes navigations à tous.
Eric


18 août 2021
0

Un rapide retour sur l'installation du pypilot à bord.
Voilier : Dufour 304 trophy (course croisière bien toilé)
Électronique : capteur vent et Loch sondeur b&g. GPS nmea 0183, gps USB, une centrale openplotter sur pi3

Pour le pypilot j'ai utilisé la dernière image pour pi zéro donnée par Sean. Le vérin est le vérin actuellement vendu par pc Nautic (je le changerai par celui de l'achat groupé quand j'aurai le temps de faire l'installation)

Conso pypilot seul : 5w au moteur / 8 W au près et par petit temps / 12 W au vent arrière sous spi ou voiles en ciseaux par 2 m de houle.

Le pilote barre parfaitement tant que le bateau est raisonnablement toilé (je peux typiquement plus charger qu'avec le régulateur d'allure)

Je le dirige depuis le plug-in de open cpn ou depuis l'interface web via mon smartphone (étanche)

Conclusion : pilote très performant, peu gourmand et pas cher (400€ tout compris). Mais pour arriver à un fonctionnement optimal il faut accepter de perdre quelques heures, mais ce n'est que du bonus pour la maintenance et la réparabilité du pilote par la suite


Café noir:Merci du retour, je n'en suis pas encore là.Concernant le vérin Taïwanais, que penses-tu des fins de courses optionnelles que tu as pris et comptes-tu poser un câble d'alimentation un peu plus costaud (pour mémoire, celui monté d'origine est marqué 22AWG soit 0,324mm², ce qui est très peu ne serait-ce que du point de vue solidité mécanique).·le 18 août 14:01
18 août 2021
0

Super produit en effet qui barre parfaitement, y compris par mauvaise mer et sous spi si on se donne la peine de travailler les réglages.

Ce que tu appelles conso "pypilot seul" doit être la consommation avec le vérin car il n'y a normalement pas de modifications de la conso du pypilot seul entre les différentes allures. La conso du pypilot seul est inférieure à 1W sur mon bateau.

Le pypilot dispose de deux jeux de réglages totalement distincts. On bascule de l'un à l'autre avec un bouton dans l'onglet "Gains". Pour diminuer la consommation au moteur et par beau temps, j'utilise le jeu de réglage "SIMPLE" (3 gains seulement : PID) avec peu de gain et lorsque je veux que pypilot anticipe au mieux les vagues au près ou sous spi, je bascule sur le jeu de réglage "BASIC" (7 gains) avec un gain DD (dérivée au carré) assez élevé pour que le bateau réagisse vite aux vagues au détriment de la consommation. J'utilise la tablette étanche connectée au pypilot par wifi pour passer de l'un à l'autre. Chaque fois que je touche un réglage de gain, je fais une copie d'écran pour pouvoir analyser ensuite tout ce que j'ai essayé et pouvoir revenir aux précédents réglages


g1p:De mon côté j'avoue que ce n'est pas aussi simple, du moins en toutes circonstances. J'arrive à trouver de bons réglages quand il y a un vent constant entre grand largue et près. Mais quand le vent faiblit (surtout dans de la bonne houle croisée), s'il vient de l'arrière ou de l'avant, c'est plus délicat. Quand le bateau fait des lacets, jouer sur les réglages DD et PR fonctionne rarement, il y a parfois une amélioration, souvent une dégradation suivie d'un décrochage. De manière générale, le pilote n'anticipe pas assez de ramener la barre quand il corrige le cap. J'aurai peut-être un jour les bons réflexes pour régler correctement le pilote en fonction de l'état de la mer et du vent, mais pour l'instant je trouve le réglage des gains assez peu intuitif... je rêve d'un algorithme qui s'auto-règle en s'adaptant aux circonstances et en détectant & corrigeant ses erreurs. ·le 17 mai 21:29
18 août 2021
0

Petite vidéo au près dans le clapot. Le vieux vérin Autohelm fonctionne va assez vite après avoir réduit la distance entre la tête d'homme (rotule) sur la barre et l'axe de la mèche.


18 août 2021
0

Oui pour la conso il s'agit de la consommation du motorcontroller et donc du vérin. C'est une donnée primordiale pour qui veut voyager un peu longtemps. On vient de faire Toulon Lagos (Portugal) en 7 jours et le pypilot ne m'a pas mis dans le rouge niveau batterie, le régulateur n'a presque pas été utilisé. Il va donc sûrement être démonté et stocké pour de plus grandes étapes.

Pour les fins de course du vérin acheté à Taiwan je ne pense pas qu'elles apporteront grand chose finalement. Je verrai une fois le vérin en place, mais l'actuel n'a jamais forcé, et la protection mise en place par Sean a l'air de bien fonctionner.
L'avantage du vérin pc Nautic (outre le fait qu'il a été livré en 4 jours) est qu'il est plug and play avec le support de mon ST2000.
Pour la section des câbles je ne me souviens plus de ce que j'ai mis mais c'est du costaud.


Café noir:OK. Merci.·le 19 août 00:49
lolapo:Je suis plutôt néophyte en la matière. Néanmoins les conducteurs PC nautic sont plutôt fins. Et donc ?? Pourquoi , pour 2 m. Installer des câbles de 3 ou 4 mm carré ?Je suis sûr que tu ne vas pas être contente mais : partant d'un flettner sur safran , tu n'as pas vraiment besoin d'un gros vérin. Mais si tu supprimes le flettner , tu rentres dans 1 autre domaine. Déjà, il faut 1 bras sur ta meche de barre et il faut l'installer costaud car ça pousse. Assez compliqué...Les envies de modernités et de presse bouton facile...·le 04 mai 03:05
18 août 2021
0

Une photo de l'installation


03 mai 2022
0

Bonjour,

avez vous reussis a coneceter le pypilote à openplotter en filliere ?

je suis sur un bateau acier et je ne souhaite pas avoir un reseau wiffi la dedans !

sean me fait donc un pypilot sur un pi zero san wiffi.

je serais intéressé si quelq'un à fait se branchement.

Merci !


stelian:Je pense que le plus simple serait de remplacer le pi zero par un pi 3+, qui a une interface ethernet (et qui devrait je pense fonctionner directement, juste mettre la carte SD du pi zero dedans). Si tu veux garder le pi zero il faudra passer par un adaptateur usb-ethernet, et le faire marcher dans tinypilot, ce qui représente un peu de boulot (mais rien d'exceptionnel non plus si tu as des bases linux)·le 03 mai 20:50
Lola08:Merci.C'est une bonne idée.je vais mettre un mail a Sean ce soir pour voir si c'est possible.·le 03 mai 23:27
Erickalon:Bonsoir, je reste intéressé même si je n'ai pas avancé sur la question par manque de compétence. Je progresse dans la connaissance du système mais jusqu'à présent je n'ai pas encore fait de recherche approfondie. Je suis donc preneur si quelqu'un trouve une solution car même si je reconnais l'intérêt du wifi dans certaines circonstances (entre autres pour l'utilisation d'une tablette en répétiteur d'Openplotter dans les chenalages), j'aimerais autant limiter les émissions en temps normal (coque acier également, et épouse sensible à ces rayonnements).·le 04 mai 00:36
stelian:Avec OpenPlotter (sur un pi3 ou pi4) et le hat pypilot par dessus l'ethernet marche sans soucis. Mais si on n'a pas besoin de toutes les fonctionnalités d'OpenPlotter on peut utiliser le système de Sean à la place (tinypilot), et mon commentaire au dessus parlait plutôt de cette éventualité.·le 04 mai 09:09
missingdata:Pour faire fonctionner tinypilot sur Rpi3+ en ethernet il faut faire une petite manip, me demander si c'est bien ça que vous voulez faire.·le 04 mai 19:04
04 mai 2022
0

Tu peux ajouter un adaptateur usb/ethernet au pi0 du Pypilot. Voir le lien ci-dessous.

www.raspberryme.com[...]i-zero/

Pour pouvoir avoir l'IMU et ses magnétomètres en dehors de la coque métallique et aussi utiliser une ou des télécommandes radio étanches, j'aurai plutôt installé le pypilot de Sean dans une console sur le pont, même non visible. Cela permet aussi de pouvoir le configurer dehors avec n'importe quoi en Wifi. Un câble ethernet te permet de relier Opencpn à Openplotter sans émission wifi à l'intérieur du bateau


stelian:Euh sauf que le lien documente l'ajout d'un adaptateur SPI/ETH et non USB/ETH... C'est pas le plus simple.Et puis les instructions de configuration sont valables pour une distro standard, pas pour tinypilot.·le 04 mai 10:21
J-Marc:Oups ... C'est effectivement en SPI mais c'est pas compliqué à faire. En n'étant pas trop pressé, Lola08 aurait du demander à Sean de lui faire une proposition avec un câble Ethernet car Sean aurait probablement aimé expérimenter un tel montage .·le 04 mai 10:32
stelian:Pas pressé du tout alors, vu que Sean a la tête sous l'eau en ce moment...·le 04 mai 10:42
J-Marc:Bon, il y a seulement deux lignes à modifier dans le fichier de configuration /boot/config.txt comme c'est bien indiqué dans le lien. La connexion de l'interface SPI est possible pour toute personne capable de souder des fils avec un minimum de soin.·le 04 mai 11:25
stelian:Je parlais de la partie configuration dans tinypilot: il n'y a pas de systemd, la configuration réseau est faite par des scripts maison etc. Rien de très compliqué, mais pas trop accessible à quelqu'un qui n'a pas quelques bases de linux/ssh/vi...·le 04 mai 11:30
04 mai 2022
0

Bonjour,

Je vous joint la reponse de Sean :

it is possible to use ethernet, yes. The pi zero has no ethernet so
you could maybe use a usb one.

It may even be possible to tether the pi zero (usb data connection and power)

You would have to hack the startup scripts to enable ethernet.

To get this really working I recommend you have a monitor and keyboard
to plug into the pi 0 so you can fix the script if it is broken.

Sean

(il est possible d'utiliser ethernet, oui. Le pi zéro n'a pas d'Ethernet donc
vous pourriez peut-être utiliser un usb.

Il peut même être possible d'attacher le pi zéro (connexion de données USB et alimentation)

Vous devrez pirater les scripts de démarrage pour activer Ethernet.

Pour que cela fonctionne vraiment, je vous recommande d'avoir un moniteur et un clavier
à brancher sur le pi 0 afin de pouvoir réparer le script s'il est cassé.

Sean)

J'ai pas de grosse compétence dans tout ca mais je vais peu etre essaye quand même avec un adaptateur mini usb vers ethernet j'ai vu ensuite qu'il y avait deux ligne de code a rajouter.

Je me demandais car en faite ce que je veux c'est pouvoir paramétrer le pilote le gain, l'auto, le stanby, et les modif de cap.

brancher un ecran tactil deporté pour pouvoir faire ca serait pas plus simple ?
et du coup ne pas connecter le pypilot a open plotter.


stelian:L'écran tactile déporté c'est une télécommande, ca existe sur une base ESP32 mais ça fonctionne à travers le wifi aussi.Sinon juste déporter l'écran en filaire c'est pas vraiement possible, l'écran est connecté en SPI et la longueur des fils est limitée sinon tu vas commencer à avoir des soucis.N'hésite pas à demander de l'aide ici ou sur les forums OpenMarine/pypilot, on essayera de t'aider si tu coinces...·le 04 mai 13:46
J-Marc:Installe ton pypilot dans une console sur le pont ou dans un coffre avec couvercle en plastique. Tu pourras utiliser des télécommandes étanches radio et configurer Pypilot en Wifi avec une tablette ou un téléphone. En mettant temporairement en marche la Wifi de ton OpenCpn, tu pourras peut-être même les connecter entre eux temporairement si ton ordi avec OpenCpn n'est pas loin de la descente.·le 04 mai 16:05
05 mai 2022
0

Bonjour à tous,

Petite question pour ceux qui ont commandé à Sean : en combien de temps avez vous reçu votre colis ?

Pypilot sauve mon voyage, je l'ai cependant réalisé avec les moyens du bord (rpi3, elego nano, ibt-2, mpu9250) et j'aimerais si possible pouvoir l'optimiser avec les composants de Sean.

En réponse à la question sur la désactivation du wifi, il est parfaitement possible de le faire avec openplotter/pypilot sur un RPI3 ou 4, c'est d'ailleurs ce que j'ai fait (mon wifi du bord est géré par un routeur à part).

Merci pour ces partages d'information qui m'ont été très utiles.


Café noir:Moins de 10 jours après qu'il ait pu refaire son approvisionnement... (L'an dernier à pareil époque.)·le 05 mai 11:07
J-Marc:Oups ... Depuis il y a la crise des composants c'est plus variable. Il a beaucoup de demande et il essaie de continuer à développer Pypilot tout en s'occupant de son bateau dans lequel il vit. C'est parfois beaucoup beaucoup plus que 10 jours. N'hésite pas à lui demander gentiment quand il peut en envoyer.·le 05 mai 15:19
J-Marc:Oups ... Depuis il y a la crise des composants c'est plus variable. Il a beaucoup de demande et il essaie de continuer à développer Pypilot tout en s'occupant de son bateau dans lequel il vit. C'est parfois beaucoup beaucoup plus que 10 jours. N'hésite pas à lui demander gentiment quand il peut en envoyer.·le 05 mai 15:19
g1p:Merci pour ces infos !·le 06 mai 10:28
05 mai 2022
0

Il était possible dans des versions antérieures du plug-in Pypilot de choisir entre le mode compas et le mode gps (route) lorsque la route était activée sur OpenCpn. Ce n'est plus le cas avec les version en cours, un choix semble-t-il assumé par Sean mais qui me semble assez peu pertinent. Des utilisateurs auraient-ils une solution pour revenir au comportement précédent?


06 mai 2022
0

Connexion Pypilot à Openplotter en filaire, suite.
Suite au post de Lola08, je me repenche sur la question. L'adaptateur USB Ethernet que j'avais acheté, un modèle Glaabit USB3 Gigapit lan, est parfaitement reconnu sur le Raspi Pi3B+, ce qui me semble encourageant. Il faut maintenant que je le fasse fonctionner sur le Pi zéro de Sean. J'ai commencé à jeter un oeil sur les commandes Tynicore, mais pour le moment c'est une langue étrangère pour moi, donc à défaut d'intervention d'un traducteur sur le fil, je crains que cela ne prenne un peu de temps. Bonnes volontés bienvenues!


07 mai 2022
0

Connexion Pypilot à Openplotter en filaire, en progrès (laborieux)!

Grace au forum Tinycore, distribution Linux utilisée par Sean Depagnier pour développer Pypilot sur Raspberry Pi zéro (Tinypilot), j'ai trouvé comment activer l'adaptateur USB - Ethernet Glaabit. La procédure est plutôt bien détaillée sur le lien suivant: .

Par contre, pour le moment je ne suis pas capable de faire fonctionner la connexion sans passer par ma box. La liaison directe entre le Tinypilot et le Raspberry Openplotter ne fonctionne pas. Lorsque je teste un ping depuis le Pi3 je n'ai pas de réponse alors que cela fonctionne parfaitement lorsque il est connecté par l'intermédiaire de la box. La connexion en direct a fonctionné quelques temps entre le Tinypilot et mon PC puis a cessé de fonctionner. J'aimerais autant éviter d'avoir à passer par un routeur à bord, l'un de mes buts étant de limiter les consommations.

Un problème à résoudre, l'avis des pros de Linux est bienvenu!


Lola08:J'espere que tu vas y arriver, je suis pas mal interessé.le mien est commander si je le reçois avant que tu es trouvé j'essairais d'aider ! ·le 08 mai 15:41
stelian:Je pense que tu as un problème de configuration réseau. Tu dis que lorsqu''il y a un router il n' a pas de souci: cela doit être parce que les deux (tinypilot et openplotter) sont configurés en DHCP (obtenir leur adresse depuis un serveur, en l'occurence le routeur). Dans ta configuration, ce n'est pas ce que tu veux, donc il va falloir soit configurer l'un des deux en serveur, ou bien tu assignes des adresses IP fixes au deux. Je ne me rappelle plus, mais il me semble que dans openplotter tu peux le configurer en serveur DHCP non (ça s'appelle aussi "point d'accès") ?·le 08 mai 19:11
08 mai 2022
1

@Stelian - Mes dernières lectures m'ont amené à la même conclusion, c'est manifestement la direction dans laquelle je dois aller. Openplotter est configuré en serveur et le Tinypilot peut être configuré en client par le wifi pour s'y connecter, ce qui fonctionne très bien. Il faut donc que je vois comment soit faire de même en RJ45, soit assigner des adresses fixes aux deux équipements.
Je devrais, j'espère, trouver la solution assez rapidement et je posterai le résultat et la procédure.


stelian:Il faut savoir que sous tinypilot toute la configuration réseau est faite par le script /opt/networking.sh, donc il faudra modifier ce script à ta convenance, et ne pas oublier de rendre les modification persistentes pas la commande 'filetool.sh -b'...·le 09 mai 09:10
Erickalon:Merci pour l'info, Stelian. Je viens de jeter un oeil au fichier networking.sh et malheureusement je me rends compte de l'ampleur de mes lacunes. Je commence à comprendre un peu mieux l'esprit de la programmation avec Tynicore mais cela reste complexe pour moi. Je crains que Sean ne soit guère disponible pour me renseigner sur la question, d'autant que j'ai l'impression que cette solution filaire ne le branche pas, si l'on peut dire! Je vais continuer à creuser...·le 09 mai 14:12
missingdata:Une façon de faire est de modifier le fichier cmdline.txt pour Pi0 ou cmdline3.txt pour Pi3 en ajoutant à la fin une adresse IP en dur du type "ip=169.254.20.20". Il faut aussi configurer le port ethernet, IPV4, "réseau local seulement". En entrant 169.254.20.20 dans un navigateur on tombe sur l'interface web du tinypilot.·le 09 mai 16:17
Erickalon:Je pense avoir réussi, grâce aux bons conseils de Stelian. J'ai donc édité le fichier networking.sh (sudo nano /opt/networking.sh) et j'ai remplacé wlan0 par eth0 en ligne 59, qui défini l'interface du mode Managed. Ensuite enregistrement (ctrl O), confirmation par entrée puis sortie (ctrl x) et enfin commande filetool.sh -b. Et ça marche!Pour stopper le wifi, je me contenterai pour le moment d'exécuter la commande "sudo if config wlan9 down" en console pour le Raspi Openplotter, et la commande "sudo if config wlan0 down" en SSH par la console également.Merci encore à Stelian! ·le 09 mai 17:02
stelian:Bravo ! ·le 09 mai 17:03
missingdata:Ah oui trés intéressant !·le 19 mai 21:52
09 mai 2022
0

Merci. Reste à traiter la partie câblage en essayant d'intégrer l'adaptateur dans mon boitier Autohelm, ce qui n'est pas gagné d'avance car il est assez volumineux. Il est probable que je me contente d'un montage volant pour la saison...


18 mai 2022
1

Connexion Pypilot à Openplotter en filaire:

Contrairement à ce que j'avançais un peu rapidement précédemment, la configuration que j'avais adoptée ne fonctionnait pas correctement et plantait au redémarrage des équipements. J'ai retravaillé la question, et voila la solution qui fonctionne à présent pour moi (J'ai entretemps fait des mises à jour qui ont sans doute eu une influence).

Configuration de la connexion filaire:

Ouvrir le contrôle Pypilot depuis un navigateur (192.168.14.1 si réglé en AP par le menu de l'écran Tinypilot).

Ouvrir l'onglet "Configuration".
Ouvrir "Configure wifi".
Seléctionner "AP and client".

Point d'accès SSID "pypilot":

Point d'accès Clé: laisser vide;
Client SSID "openplotter";
Client Clé : mot de passe personnalisé;
Adresse du mode client : 10.10.10.10 (le quatrième nombre doit être compris entre 2 et 49).

Submit

A partir du terminal du raspi Openplotter, accéder au Tynipilotconfig en SSH:
ssh tc@192.168.14.1

Editer le fichier networking.sh (sudo nano /opt/networking.sh)

Remplacer wlan0 par eth0 en ligne 41, qui définit l'interface du mode "Master + Managed".

Enregistrement (ctrl O),
confirmation par touche entrée puis "ctrl x" pour fermer nano.

Commande filetool.sh -b pour enregistrer la modification.

Sur le raspi Openplotter, menu "framboise" > Openplotter > Network > Access Point

Choisir AP on board, cocher "Add Ethernet port to the AP"; Access point settings: sharing Internet device sur Auto, SSID openplotter, définir un mot de passe, channel 6, enregistrer.

Pour désactiver le wifi (solution temporaire, la configuration par défaut se réactive au redemarrage):

  • sudo ifconfig wlan0 down (Tinypilot)
  • sudo ifconfig wlan9 down (Raspi Oppenplotter)

Pour réactiver : sudo ifconfig wlan0 up (ou wlan9)

Utilisation pratique, une fois configuré:

  • Démarrer Openplotter et Tinypilot

  • Se connecter à Tinypilot en SSH:

-- ouvrir le terminal,

-- taper ssh tc@10.10.10.10,

-- password " pypilot ",

-- taper " sudo ifconfig wlan0 down "

-- fermer le terminal

  • relancer le terminal

-- taper " sudo ifconfig wlan9 down "

-- fermer le terminal

N'hésitez pas à faire des remarques, l'informatique n'est pas mon domaine.

La communication se fait à présent par câble, les wifi sont stoppés.
Les deux wifi seront rétablis au prochain démarrage des Raspis, ce qui permettrait de se sortir d'une situation délicate en cas de problème d'accès à l'un ou à l'autre.

Pour le câblage, je m'oriente vers un câble USB depuis le boitier Autohelm jusqu'à la table à cartes où sera placé l'adaptateur USB-Ethernet.
J'avais prévu des prises étanches pour connecter le boitier dans le cockpit, mais cela attendra la basse saison.


missingdata:Il y a un truc que je ne capte pas, tu utilises en même temps tinypilot et openplotter ?·le 19 mai 21:56
Erickalon:Bonjour missingdata. Oui, j'utilise un Raspberry sous Openplotter comme système de navigation et un Tinypilot comme pilote. Une solution assez classique semble-t-il qui permet d'avoir un appareil dédié pour le pilote et qui dans le cas de mon voilier acier m'a permis de positionner le pilote dans le cockpit en position relativement éloignée des masses magnétiques, ce qui me permet d'avoir des caps magnétiques assez cohérents. Sean a expérimenté son pilote en intérieur d'un voilier acier avec succès, ce qui s'explique je pense par le fait qu'il utilise essentiellement les accéléromètres qui ne sont pas soumis aux champs magnétiques. L'installation du pilote et de son alimentation dans un boitier Autohelm 2000 me permet par ailleurs d'avoir dans le cockpit l'afficheur et 6 boutons de contrôle à portée de main en plus de la télécommande radio que je peux garder au cou.·le 20 mai 09:50
Erickalon:Accessoirement, je pense que le boitier dans le cockpit sécurise l'efficacité de la télécommande radio qui risquerait de ne pas passer à travers l'acier quand je suis sur le pont à l'avant.·le 20 mai 09:53
missingdata:Ok. Tu as deux raspberry alors, reliés entre eux en ethernet ?·le 20 mai 14:41
Erickalon:Le Tinypilot est le modèle commercialisé par Sean Depagnier, développé sur un Rasperry Pi 0. J'ai eu la flemme de me lancer dans cette réalisation et j'aurais été incapable de sortir quelque chose d'aussi propre. De plus, c'est une occasion de rémunérer très modestement le travail de Sean. Donc oui, je vais relier les deux en ethernet. Je dois réaliser le câblage prochainement.·le 20 mai 21:35
g1p:Sauf erreur, côté openplotter le fait de cocher "Add Ethernet port to the AP" crée un pont réseau (br0) qui intègre le wifi et l’Ethernet. En désactivant le wifi vous vous trouvez avec un pont qui n'a plus qu'une interface active (eth0). Dans ce cas on peut se passer du pont en configurant manuellement eth0 tout en désactivant les interfaces wifi, ce qui me parait plus propre. Mais le problème, c'est qu'une intervention dans "menu framboise > Openplotter > Network" est susceptible de casser votre conf manuelle... au début j'ai passé pas mal de temps à comprendre le comportement de cette boite de dialogue pour arriver à mes fins. Au final, je préfère gérer le réseau et le wifi dans un routeur externe dédié, avec openplotter comme simple client Ethernet.·le 21 mai 07:38
Erickalon:@g1p, merci ces informations. Je dois avouer que mes connaissances sont très empiriques, et pour le moment je ne sais pas comment faire autrement pour établir cette liaison Ethernet et stopper les wifi. De plus, comme mes besoins ne nécessitent pas un routeur dédié, je préfère limiter les consommateurs électriques et comme cette solution a l'air de fonctionner...·le 21 mai 10:53
19 mai 202219 mai 2022
0

Mise à jour du Tinypilot:

Sur le site Pypilot.org, Sean indique qu'il est possible de faire une copie du fichier pypilot.conf avant une mise à jour et de remplacer le fichier intégré à la nouvelle version pour éviter d'avoir à rentrer les paramètres, en particulier la calibration des accéléromètres.

C'est donc ce que j'ai fait lors de ma mise à jour pour passer de la version 0.24 installée sur l'équipement acheté à Sean à la version 0.32. Hors j'ai passé des heures à essayer de comprendre pourquoi les modifications des paramètres n'étais plus conservées à l'arrêt du Tinypilot. En fait, le fichier de cette nouvelle version est différent de celui de l'ancienne en raison de l'introduction de nouveaux paramètres, et le fichier n'est pas reconnu. Il faut donc éviter cette solution et se contenter de noter les paramètres pour renseigner la nouvelle version.


J-Marc:Bonjour Erickalon,Il est possible de sauvegarder et éditer les deux fichiers pour copier seulement les lignes de calibration dans le nouveau fichier. Je vérifie les différences par prudence, mais pour l'instant, Sean ajoute les nouveaux paramètres à la suite des anciens.·le 19 mai 19:27
Erickalon:Bonjour J-Marc, je pensais à cette solution mais je n'ai pas approfondi la question et j'ai été au plus simple. Je testerai à l'occasion. Les paramètres entrés manuellement ne posent pas de gros problèmes et j'ai refait une calibration des capteurs à terre qui semble efficace, reste à naviguer pour la peaufiner.·le 20 mai 09:37
J-Marc:Bonjour, Erickalon. Avec la dernière version, j'ai le mode simple (3 réglages) sui saute et revient au mode (7 réglages). As-tu la même chose ? Maintenant que je maîtrise assez bien les réglages, c'est pas trop gênant, mais j'aimais bien utiliser le mode simple quand j'étais au moteur ou par beau temps. Il permettait d'avoir un jeu de réglage différent sollicitant moins le vérin.·le 20 mai 09:42
Erickalon:Désolé J-Marc , je ne pourrai pas de renseigner, je n'ai utilisé que le mode Basic jusqu'à présent. Il est vrai qu'avec Pypilot et Openplotter les mises à jour et améliorations apportées semblent assez fréquemment entrainer la perte provisoire d'autres fonctionnalités. Exemple la perte de la surveillance du pilote par Watchdog ou la disparition de la possibilité de choisir entre compas et gps lorsqu'une route est activée (sauf à décocher "forward NMEA dans la config de Pypilot, mais moins pratique qu'auparavant).C'est la contrepartie tout à fait compréhensible et acceptable du système de développement coopératif et bénévole que je trouve par ailleurs remarquable.·le 20 mai 10:10
Erickalon:@J-Marc, je viens de constater le même problème que toi sur mon équipement, seul le mode basic fonctionne. Les autres modes sont désactivés dès qu'on les sélectionne, quel que soit le mode de contrôle utilisé. Un petit tour sur le forum Openmarine nous éclairera sans doute.·le 20 mai 21:27
J-Marc:@Erickalon, finalement, je me contente bien de ce seul jeu de réglage Basic en maîtrisant de mieux en mieux les paramètres. Pourtant mon bateau a tendance à demander de la barre pour contrer la houle de travers. Je suis de plus en plus agréablement surpris par la faible consommation et les performances de ce pilote. Les virements fonctionnent avec la dernière version. ·le 19 juin 22:47
Erickalon:Bonjour J-Marc, merci pour ce retour. De mon coté, j'ai eu peu d'occasions de naviguer ces temps-ci, j'espère pouvoir continuer mes essais prochainement et je rendrai compte des résultats.·le 20 juin 18:09
6j
1

Pour info vous avez un début de , qui me semble une bonne lecture avant de se lancer.


stelian:C'est top ! Tu as vu avec l'auteur d'origine du workbook pour éventuellement intégrer ta traduction directement à la source ?·le 19 juin 22:04
g1p:Merci @stelian pour ton retour. L'auteur original sera informé quand la relecture sera complète. Son doc est intéressant, j'aurais aimé tomber dessus quand j'ai commencé avec pypilot.·le 22 juin 11:15

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (88)

Nos belles soirées !

novembre 2021