P'tits bateaux P'tits soucis

Un petit bateau de grand voyage c’est quoi pour vous ?
Comme taille
Comme déplacement
Comme nombre de couchette
Comme matériau
Comme ……. Aller lâchez vous !
:-D

L'équipage
23 juin 2004
23 juin 2004
0

petit bateau petit souci
au port et avec le banquier

en mer c'est bien le contraire, car le bateau est alors toujours trop petit

il est impossible de répondre à ces question car c'est vraiment l'affaire de chacun

mais le bateau devient trop petit quand le voyage devient trop grand pour l'équipage et le bateau

amicalement

23 juin 2004
0

un 8 m
je pense qu'avec un 8m de 4 couchettes c'est deja un petit bateau de voyage.
plus petit ca devient vite la survie. plus grand ca coute cher a reparer si on a pas de revenus et c'est plus d'emmerde. mais bon tout depend du nombre de personnes, du voyage et de sa duree.
bref reponse evasive pour une question d'evasion
:-)

23 juin 2004
0

tout dépend
tout dépend de ce que tu entends par voyage... si tu comptes partir 2 mois a 4 sur un 8 m çà va manquer sérieusement d'espace vital!
Je me ballade a deux sur un 10m et c'est sympa

23 juin 2004
0

Comparaisons
C'est comme les aparts. Ca va du studio sommaire, mais habitable, au duplex avec cheminée terrasse et vue! Et entre deux il y a plein d'autres opportunités.

A une différence près, c'est qu'une fois que tu es dessus et que tu voyages, t'es "prisonnier" de ton bateau.

Je m'explique, en navigation si t'en a marre, il faudra attendre l'atterissage pour faire quelque pas ou changer d'air!

A mon avis, et comme le dit mon ami jp, c'est toujours trop petit!

De toute façon, c'est souvent plus agréable de faire 500 km en Mercedes qu'en Fiat Panda.

23 juin 2004
0

AMHA
un bateau de 12 m maxi pour 2 personnes, c'est bien manoeuvrable facilement et confortable, plus grand c'est dur à deux et plus petit c'est plus petit ....
pour l'instant j'ai un 10 m avec une vrai cabine à l'avant le carré et les toilettes bien dimensionnées en plus un grand coffre pour TOUT le bordel
j'en suis très content mais pour la HAUTE mer et pour la vitesse c'est un peu petit

23 juin 2004
0

Grande question...
En matière de bateau de voyage, chacun voit midi à sa porte.
On peut même remarquer que des navigateurs ayant fait de « longues routes », repartent avec un bateau totalement différent. Qui ayant fait un tdm avec un lourd norvégien en acier, repart avec un cata de voyage. Qui ayant bouclé un grand périple en uldb ne jure plus que d’une confortable jonque. Qui enfin, améliore et réaménage sa précédente monture…
Chacun allègue souvent l’expérience du premier voyage, met en avant les défauts de leur précédent voilier, en tire les conséquences et se relance dans l’aventure.
Un bateau est un tout. Chaque voilier a ses qualités et a aussi, bien sûr, les défaut de ces qualités. L’essentiel est l’osmose du « couple » skipper-bateau ou famille-bateau.
Nous pouvons les uns et les autres expliquer ici nos idées sur le bateau de voyage idéal. Il se trouvera forcément autant d’avis parfois contradictoires et pourtant tout aussi argumentés et respectables car nous sommes tous différents. Et je suis à peu près sûr que 2 candidats au voyage se mettant aujourd’hui à la construction de 2 Mini-Mômes se trouveraient à la mise à l’eau avec des bateaux sensiblement différents, chacun pouvant parfaitement argumenter ses choix.
Le bon bateau de voyage est celui dans lequel on a pleinement confiance et dont l’agencement, la marche et l’équipement correspondent à notre propre caractère.
A+
bili

23 juin 2004
0

Entre 7 et 10 mètres
mais je pense que ça doit tourner autour de 8 mètres selon mes critères à moi... déplacement moyen-lourd pour la capacité de charge (autour de 2,5 tonnes).
Couchage confortable pour couple, et 2 d'appoints ds le carré). Il devra être capable de vagabonder autour des côtes et de faire des grandes traversées de temps en temps (beaucoup de petits bateaux ont démontrés leurs capacités à ce sujet).

Le matériaux a relativement peu d'importance si tout bien conçu.

Le maître mot : simplicité!

Ca fait un moment que je cogite le sujet, que je fais des listes de besoins (cahier des charges) et des idées d'aménagements...des listes de bateaux qui pourraient convenir...

Je vais essayer de mettre tout ça au propre je l'insère ds le fil.

23 juin 2004
0

Est-ce que ça viendrait ...
à l'idée de demander un débat sur la taille du logement idéal ou sur le mode de logement idéal maison-appart ?

Ben c'est pareil pour les bateaux.

Le bateau-voyage idéal c'est celui qui ressemble à ton logement idéal.

Autrement dit, y-a-pas de règles :-)

23 juin 2004
0

Y en a bien qui traversent l'Atalantique sur des 6.50
Mais ça s'apparente vraiment à de la survie
Je me pose les mêmes questions pour mon projet personnel et pour l'instant j'en arrive à la conclusion que la meilleure équation prix / marché / manoeuvrabilité à 2 / vitesse / facilité de stationnement 3 mois /an en moyenne se situe entre 8,5 et 9,5m. Ceci s'entend pour une utilisation Europe / Med donc pas de traversées océaniques.
De toutes façons, j'ai encore le temps de changer: délai de réalisation 5 ans ;-)

23 juin 2004
0

pas de règles,
non évidemment, mai son parle de PETITS bateaux de voyage, çA implique deux choses :

Petits : c'est pour ça que j'ai dit entre 7 et 10 mètres...12 mètres c'est un gros bateau .

Voyage, dit bateau qui a suffisament de qualités marines et de capacité de charge.

Maintenant si on est d'accord avec ce cadre, chacun a sa propre interprétation, et un échange d'idées et de points de vues ne peut être qu'enrichissant...après c'est clair chacun aura (a) son bateau qui est différent d'un autre qui pourtant a un cahier des charges semblable.

"Cruising should be entirely for pleasure, and when it ceases to be so it no longer makes sense. Of course those who want to beat out what little brains they have in a night thrash to windward should have a strong, stiff racing machine, a very expensive contraption, one which has sacrificed the best qualities of a cruiser. But the little yacht that can snuggle alongside of some river bank for the night and let its crew have their supper in peace while listening to the night calls of the whippoorwills will keep its crew much more contented. They will be particularly happy and contented when the evening rain patters on the deck and the coal-burning stove becomes the center of attraction. Then if you can lie back in a comfortable place to read, or spend the evening in pleasant contemplation of the next day's run, well, then you can say "This is really cruising."

L Francis Herreshoff

0

balidar et ours marin
enfin des gens realistes qui prechent pour des petit boats je me sens moins seul maintenant meme si pour moi ,petit c'est entre 9 et 10M !

23 juin 2004
0

non, non...
Balibar , tu dis : "Petits : c'est pour ça que j'ai dit entre 7 et 10 mètres...12 mètres c'est un gros bateau".
TU pars du postulat que 12m c'est un gros bateau. C'est TON point de vue.( et le mien, d'ailleurs). Mais des tas de gens te diront que 12m c'est un petit bateau.
bili

23 juin 2004
0

c'est vrai,
j'ai navigué en med sur le bateau de mon oncle (12 mètres) et j'avais souvent l'impression que c'était un petit bateau comparé à ce qu'on pouvait rencontrer dans les mouillages et ports...

mais bon il faut bien se fixer des bases de discussion, c'est clair que petit c'est toujours relatif... mais je pense qu'on est plus ou moins tous d'accord pour dire ici qu'un petit bateau de voyage c'est moins de 10 mètres, des objections ?

juste une petite remarque:

le poids d'un bateau qui comme le dit Jean Claude est plus significatif que sa lomgueur, augmente en gros avec le cube de la longueur. Autrement dit la différence entre un 10 mètres et un 12 mètres (à type de bateau équivalent) est énorme question masse (donc acastillage, donc...).

23 juin 2004
0

Petit ou grand ?
j'ai navigué longuement avec des voiliers entre 4.70 (un Quat'Sept) et jusqu'à 22 mètre 35 tonnes (Pen Duick 6), en passant par pleins d' habitables classiques de 30 pieds à 50 pieds.

Bon, hé bien, ma taille idéale à moi pour ne pas se faire peur ou mal quand il fait mauvais c'est au moins 12 mètres. Plus c'est mieux évidemment. Surtout en Méd où la mer est courte, hachée, déferlante rapidement et dangeureuse.

La taille n'est plus un problème de manoeuvre en équipage réduit, grâce à l'accastillage moderne.

A mon avis les deux principales limites de taille maxi pour l'homo-vulgus c'est le portefeuille et la philosophie personnelle de navigation.

En carricaturant:

Le mieux serait d'avoir plusieurs bateaux : un 49er, un Mum ou autre Figaro pour se faire plaisir, un 40 à 50 pieds pour promener la famille, et un Trawler quand on est un peu fatigué

:-D

23 juin 2004
0

Jean-Claude

Tu ne précises pas si tu partiras seul, en couple ou en famille; ça dépend aussi de la musculature et de l'âge du capitaine, c'est-à-dire avec quelle vigueur il tirera sur les écoutes; y a-t-il des manivelles et autres cabestans pour chaque voile, part-il avec un fils aîné qui a déjà des biscoteaux ou avec une nichée de moutards baveurs, etc.?

Un trop petit bateau sera vite encombré par les victuailles, eau, rechanges (safran et pitots de rechange), etc.

Un trop gros sera lourd à contrôler dans le mauvais temps.

Quel est ton projet? Transat, tour du monde? A quelle vitesse? Sur quel plan? Luge publicitaire hérissée d'ailerons ou lourd bateau-pilote norvégien à quille longue?

Gréé kevlar ou voile de flèche?

Ton expérience passée te conseillera bien mieux encore que les excellents conseils ci-dessus.

23 juin 2004
0

comme le disait Einstein
tout est relatif.
Je ne parle pas de la taille mais du temps.
il y a 30 ans j'ai fait ma première croisière cotière à 4 sur un 5,5m.
Selon les normes actuelles nous passerions aujourd'hui pour un quatuor de clochards nautiques sur un engin de plage sous équipé.(pas un fil électrique à bord , rendez vous compte...)
J'ai ensuite pratiqué , comme moniteur d'école de voile , le Brest-La Rochelle et retour sur Cabernet , 5 ou 6 à bord. Ni moteur ni électronique. Quelle inconscience!!!
Mon premier bateau (8.5*2m pas de coqpit autovideur ni de filières , aucune matériel de sécurité) m'a promené , seul ou à plusieurs , été comme hiver de Royan à Morlaix . Vu le généreux franc bord (au moins 40cm) au tableau arrière , le moteur hors bord avait en général bu trop de mer pour démarer . Un dingue je vous dit...
J'ai ensuite eu un Muscadet pour à peu près le m^eme programe .

J'ai aussi passé trois ans sur une goelette de 37 M.

j'ai eu mon lot de gros temps avec tous .
La différence n'est pas la sécurité mais la capacité à faire route par mauvais temps et le confort.
Un petit bateau peut très bien bouchonner par gros temps en toute sécurité , si il à été conçu pour: je ne jouerai pas à ça avec une carène extrapolée des bateaux de régate actuels ou de la fin de la jauge IOR.

Pour le reste c'est une question de gout et de moyens , mais j'ai fait une constatation: Il est plus facile de sympatiser en escale avec un bateau petit ou ancien qu'avec un camping car flottant sentant la location.
Tout simplement parceque ceux qui naviguent sur ces bateaux aiment tous ça.

23 juin 2004
0

Ah ... nostalgie ...
quand tu nous tiens :-)

23 juin 2004
0

fous
Nous sommes donc encore quelques rescapés de l'époque de la voile sans moteur.

En école de voile, il m'est même arrivé de mouiller un grapin par 50m de fond non loin d'Ouessant pour ne pas être emporté par la renverse par une (rare) nuit d'été sans vent. Heureusement, nous étions 5 pour remonter ce mouillage :-)

...mais pas de moteur, pas de soucis :-D

(j'dis ça parce que j'ai dû réamorcer mon circuit de gazole en pleine mer ce WE :-(, je regrette mon HB... et ma godille )

gatonegro

24 juin 2004
0

dans le même genre
je me souviens d'une nuit amaré à une bouée sud équipée d'une trompe , le tout pour ne pas reculer avec la renverse .
Tous sourds arrivés à Concarneau .

25 juin 2004
0

sourds
ça vous fera les pieds, c'est absolument interdit de s'ammarrer aux balises... :-|

23 juin 2004
0

Un
moquoi?

23 juin 2004
0

LACHONS NOUS
Balibar nous avons je pense les même vues ,
Cela fais quelques semaines que je cogite comme toi.
Tout d'abord avant de choisir quoi que ce soit il faut répondre à quelques questions (masturbons nous la boite à neurones)
Donc je me lache comme l'indique Jean claude .

Programme envisagé:
Tour du monde solo tout en travaillant dans différents pays (Afrique....Vanuatu....Nouvelle Calédonie....quelques zigzag....australie pays du rugby à XIII.)
Peut etre 2 on ne sait jamais.

Objectifs: Découverte des gens,travail local,visite de pays,découverte d'iles, plaisirs de navigations ...
Aventure construite à l'aide de la mer.....

Les chapitres je les vois comme:

Vie en mer
Vie au mouillage
Utilisation de la bete en mer
Utilisation de la bete au mouillage et quand je suis absent
Vie avec les autres et écologie.
Choix du bateau hétéro,bi,tri
Budget qui me permette de réaliser le programme.

Mais une philosophie: simplicité et solutions rapides.
exemple:Pour réparer les anciens Toy il suffisait d'avoir 3 clés : 10,13,17

Rustique ne veut pas dire sans confort, superflu ne veut pas dire confort.

et petits bateaux ,petits emmerdes ,long voyages.

Ours reveur.

23 juin 2004
0

vie en mer vie ,au mouillage
On vit plus dehors que dedans ,donc confort du cockpit.
Quelques idées:
Impression de sécurité quand ça piaule,(de l arrière)
pouvoir lire allongé,
ergonomie pour le dos,
emplacement des fixations de tauds prévues
pouvoir recevoir amis pour frichti
Casquette contre les embruns ,surlaquelle on peut installer sa moustiquaire au mouillages des pays chauds
Lecture facile des instruments.....

Vie intérieure mouaiiii

une couchette double seulement,mais avec hauteur à galipette.
2 banettes amovibles avec toile pour visiteurs occasionnels. Et c'est tout pour les couchages.
comme cela plus de place pour les rangements.

Grande table à carte car on reve souvent à cet emplacement.

peu de cloison pour donner impression d'espace.

Ventilation maxi facteur favorable au bien etre
une dorade et un panneau ouvrant quelle misère,surtout qu'on le ferme au pres.

Emplacement des aliments à rafraichir sous les planchers,

Emplacement pour les affairesde villes ,quand on travaille...toujours propre,ventilé et sec.

La cuisine sur un coté ,la table carré de l'autre,
cuisiniére comburant propre

wc chimiques.

La douche dans le cockpit,facile à faire et économique à l'installation.

électricité panneau ou éolienne....

Emplacement ordure dans coffre extérieur isolé

Réservoir d'eau facilement accessible pour nettoyage.

Rien que des solutions simples quoi.

A+
Début de délire d'ours

23 juin 2004
0

Utilisation du bateau
Tout au cockpit.
Bas étai larguable,pour tourmentin et petit foc.
enrouleur
Moins de manip sur le pont,plus de sécurité.
Vrais taquets prévus à la construction pour lignes de vie.
vivi j'ai déjà vu un arrachage.
Régulateur d'allure car le pilote use de l'électricité.
Ensemble d'instruments sans trou dans la coque cela existe
Moins de trou moins de soucis
Là gros morceau car les mouillages sont souvent négligés sur les petits bateaux d'ailleurs on mouille par devant comme par derrière (vous là bas....)
Le moteur: en avoir ou pas?
De dépannage,hors bord???? j'aimerai pouvoir m'en passer....mais existe t ilun carburant propre
ou autre de toute façon son utilisation n'est pas faite pour étaler la pétole......et alors à quoi set la douche de cokpit ou le grand seau spéciale pétole.

0

un
petit diesel moderne comme les nannis est relativement propre puisqu'ils sont au normes des lacs allemands qui sont assez ferme sur l'ecologie
tes idées sont valables mais ne te passe pas d'un bon moteur inbord ça sert a plus de choses qu'on ne le crois (securité)pourtant je suis minimaliste ma devise est "small is beautifull"

24 juin 2004
0

pour pierre 2
J'ai navigué longtemps sans moteur sur un étap 22
raccourci pour le mettre à la norme mini.
Il est vrai que mon mouillage était toujours à poste.

Mais effectivement si je veux remonter certaines rivière il est difficile de se passer d'un moteur.
Ou alors on remonte différemment.
Mais à part cela ce n'est pas quand le vent souffle que l'on s'en sert.
D'autre part je cherche une propulsion la plus écologique possible.
Merci du tuyau je vais quand même regarder
A +
Oursmarin

24 juin 2004
0

Et puis le reste
Je suis dans un pays ou vous ne le croirez pas on a des coupures d'électricité régulières mais je délire encore.

Bon .je le désire le plus écologique possible,ce qui ne veut pas dire sans confort.Mais lors de la construction prévoir les ingrédients:

Peintures non nocives pour l'environnement marin.
wc chimique.
Coffre poubelles.

Quel nettoyage à bord:vaiselle,lessive de pont,de carène,tous ces produits on les a déjà vu au moins une fois dans les rayons et ils ne sont pas plus chers.ex:Le Chat
Comburant vert ou combustion ou piles hydrogène,les spécialistes on va les trouver,ils vont nous dire.Je l'ai entendu cela existe .
Je sais nous n'aimons pas changer nos habitudes,et aujourd'hui nous ne sommes pas le premier de l'an.
Je ne suis pas suffisamment calé pour trouver toutes les solutions ,mais je suis sur qu'elles existent......

pour l'annexe, rigide qui peut porter une voile.
J'avais vu une solution de cet ordre ou l annexe se rangeait comme fond de cockpit.

Pour la maintenance cela se prévoit avant.
Petit coin organisé pour la bricole dans le bateau.Couture,colles ,résine outils etc....
Pourquoi ne pas le prévoir à la conception.

Autre idéé pour ceux qui veulent un ordinateur à bord prévoir un emplacement écran et unité.
Je sais il y a les portables et puis les classiques.
Tout cela se case et doit etre abrité des embruns,

De toute façon cela ne dispensera pas des cartes papiers car les pannes existes toujours.

Alors avec tous cela 8m 8m50 je pense que cela devrait être bon.
Je vois souvent des ovni 8m40 qui tournent et leurs propriétaires pensent avoir une bonne formule.

Pour le budget,la maintenance et le dépannage en cas de pépin ,la facilité de mise en oeuvre j ai l'impression que le cp/epoxy me serait plus accessible.

Maintenant une autre question pour compliquerle travaille de l'architecte, une mousse ou pas mousse.Peut il etre insubmersible?
Ou alors gonflage de boudins calés dans le bateau,comme des airs bags?

Le poids du bateau à voir.
Un exemple de prix de sortie de carénage sur chariot: Limite 3 T 5 35000 Fr cfa, plus de 3T 5
55 000 fr cfa .

Le budget?That is the question?
surement en fabrication amateur avec beaucoup d'astuces suivant les pays on doit pouvoir arriver entre 15000 et 20000 roros
et peut etre moins? est ce de l'utopie? Je pari que oui.Là évidemment suivant le budget se repose le pb moteur et écologie (bien que je ne pense pas à un gros surcout en solutionnant écologiquement).

Bon je vais de ce pas rêver sur la corniche....on ne sait jamais j'en verrai peut etre un comme cela ce soir?????????

En espèrant te donner des pistes, A+

OURSmarin totalement déglingué ce soir

24 juin 2004
0

pour ton annexe
n'oublie pas une bonne paire d'avirons et un tauet solide à l'arrière .Ca permet de remorquer le bateau dans la pétole.
Et ce n'est pas une blague : les vaisseaux du XVIIIéme sciècle le pratiquait.

24 juin 2004
0

ah j'oubliai

Le choix crucial: mono ou pourquoi pas cata style Wharram?

Re ££££££

24 juin 2004
0

tentative de classement
Le cahier des charges
· Bateau minimum de voyage / vagabondage pour un solitaire ou un couple.
· Taille mini pour le confort désiré que je situe autour de 8 mètres, mais capacité de charge suffisante pour traversées.
· Bateau simple, facile d’entretien, robuste et marin, bon marcheur sans être un bateau de course, il doit remonter au près correctement, et être bien équilibré.
· Monocoque.
. Doit être Bô le Batô !

Les choix possibles

Matériaux
Le choix des matériaux n’est pas si important pourvu que le tout soit bien pensé et construit : renforts, cloisons étanches, insubmesibilisation ( ?)…L’acier et le ferro-ciment sont quand même probablement un peu lourds pour ces tailles. Personnelememt j'ai un faible pour le CP epoxy (tu vos Oursmarin, on a beaucoup d'idées communes )

Lest
Le type de lest est peu important si il est bien conçu, mais le tirant d’eau grand maxi de 1,40 m ! Et oui, sur un petit bateau même un quillard ne présente pas un tirant d’eau trop extrême mais l’important est qu’il soit facilement échouable et béquillable ! Les dériveurs lestés me semblent un bon compromis.
D’autre part le rapport de lest du bateau ainsi que le rapport de lest/largeur sont des facteurs importants pour la sécurité du bateau. Un bateau bien lesté est aussi souvent un gage de bonne capacité de charge (forme de carène).

Grément
Le grément… j’ai un faible pour les côtres, mais dans les petites tailles, un sloop ça va aussi. Sans enrouleur pour la simplicité et la sécurité, mais c’est un choix personnel…je suis jeune !

Motorisation
Motorisation : Hors bord ou fixe…ça change la donne…hors bord mieux pour la simplicité générale et la place à l’intérieur…fixe :mieux pour le reste ! Mais en aucun cas oubliez une bonne godille en frêne !!!

Deux grandes catégories se dessinent (un choix philosophique…)

Le « Gros-Petit »
- 7-8 mètres,
- &lt 2 ou 2,5 tonnes
- moteur HB

Le « Petit-Gros »
- 8-9 mètres,
- &gt 2,5 tonnes
- moteur fixe

Quelques pistes…

Je crois que l’on peut aussi faire deux catégories en fonction des budgets !!

1) les vieux bateau (Budget achat&lt 20000 euros) que l’on trouve sur le marché de l’occase pour pas cher, mais avec du boulot pour en faire des minis bateaux de voyage.
2) Les bateaux récents (budget achat &gt 20000 euros) qui sont souvent beaucoup plus larges donc beaucoup mieux pour la logeabilité…mais pas forcément pour les qualités marines (puisque le rapport lest largeur est déterminant pour la sécurité). On peut les (faire) construire, ou aménager une coque nue, mais on les trouve aussi en occasions récente.

2) « Vieux bateaux »:
- Cognac
- Cabernet
- Armagnac
- Sauvignon
- OVNI 25, 28
- Fantasia
- Sing-Sing
- Chassiron Junior, CF
- Karaté
- Flot 18
- Ecume de mer
- Randonneur côtier
- Paradoxe 800 (Eric Lerouge)

3) « Nouveaux bateaux »
- RM 800
- Hermini
- Petit bonheur 8 mètres
- OVNI 28
- Petit monde (Brouns)
- Boheme 27,30
- Serpentaire 750,850
- Flot 26
- Chatam 800
- Kelt 8,50
- Shatki 86 (Eric Lerouge)

J'ai récolté des infos sur nombreux de ces bateaux, et j'ai aussi preque fini un tableau excel qui calcule leurs caractéristiques (rapport de lest, confort ratio...), j'essaie de le mettre en ligne dès que possible.

Sinon, je trouve d'essayer de placer des idées en chapitres qui correspondent à diverses fonctions sur le bateau , exemple :
- le couchage (en mer, au mouillage)
- l'emplacement et le type de WC,
- la cuisine (plans de travail amovible...),
- le stockage des lourdes charges (la chaine, l'eau)
- L'énergie à bord (chauffage, cuisson, propulsion...)
...

toujours en essayant de trouver des solution qui sont rationnelle, pas cher, simples et robustes et bien sûr qui vont dans le sens de la durabilité (écolo).

:-)

Bon, c'est tout pour le moment, il faut que je bosse un peu !

24 juin 2004
0

celui des reves
celui de mes reves devra pour commencer attendre un peu, je fini à peine de retaper mon cabernet et j'ai une maison à construire, bref encore un peu de boulot.
ceci dit aujourd'hui, il ressemblerais à peu de choses près à:
- une goelette aurique type shooner (voir les schpounz)pour la puissance de l'aurique et la facilité de manoeuvre que donne le fractionné, sans parler de l'élégance.( le gréement aurique est devenu tres facile avec l'apport des techniques modernes, un aurique ne veux pas dire pas de winchs par exemple, cf les cornischs..)
- une coque à bouchains en cp (simplicité de construction), voir en sandwich cp-mousse-cp ( plus rigide mais plus difficile a mettre en oeuvre).
- pour la carene un dériveur lesté (pour moi le meilleur compromis qui soit, echouage facile et protegé, acces aux dessous en passant partout, ect.) avec un lest long et un déplacement mi-lourd et sans doute des dérives latérales en naca pour le près (pivotantes evidement).
- un longueur de 12 à 13 metres permettant de vivre confortablement à bord et de trimballer le matos (notement tout l'outillage batiment/réparation navale permettant de se dépanner et de depanner la caisse de bord)
- de quoi loger un couple plus pour quelques semaines un des enfants avec sa marmaille.
- plein d'autres choses et de petits trucs.
voila c'est en gros celui de mes reves mais j'autorise toute personne interessee a reprendre ce reve a son compte.
bon vent
jp

24 juin 2004
0

Et le cata dans tout cela
Un cata peut il répondre à votre programme?
Voir Wharram ou autre.


H de 3

24 juin 2004
0

L'Elver,

yole-canoë conçue par Stephen Redmond en 1981, offre bien des solutions même si un fond plat n'est pas le choix universel pour traverser l'Atlantique.

Il a été conçu pour être léger et remorquable, surtout pour explorer la côte et s'y échouer.

De dimensions compactes pour un rangement facile au garage ou au jardin sans frais de gardiennage, il devait être peu coûteux à construire et à entretenir.

Dimensions:

Longueur de pont 6,10 m
Bau 2,88 m
Poids 407 kgs
Tirant d'eau 0,30 m

Devis estimé de construction en 1981: 2.000 $

Le coût a été réduit par élimination du lest, d'une quille de bois massif, du grément dormant, d'un accastillage coûteux et d'une construction lourde en bordé sur membrures.

Aussi par l'emploi de matériaux courants, de mâts taillés dans de simples planches du commerce de 10x10 mm, de petites lattes de 18x18 mm pour le bordé en pin ou cèdre ou autre bois bon marché dans la région.

Les aménagements ont été allégés par l'installation de bannettes et banquettes de toile ou de cannage (mes mornes chaises pas tubulaires mais presque des années 80 seront dépouillées de leurs plateau et dossiers joliment cannés avant d'être laminés ou retaillés en monture de capote de rouf!)

Ce dispositif amovible est à géométrie variable et se fixe au puits de dérive décentré ou aux murailles selon qu'on dort ou dîne.

Le gain de poids est évident.

Le grément est divisé ce qui le rend facile à manoeuvrer et à ranger à terre et sur la remorque.

Le tapecul compense la dérive au mouillage et s'affale prestement sous le grain.

La coque a le fond plat en contreplaqué mais les bouchains arrondis par l'emploi des lisses jointives.

L'emploi d'une courbe unique de référence simplifie la construction de tous les couples en dispensant de reporter les cotes sur les pièces.

Trois cloisons assurent la stabilité transversale.

24 juin 2004
0

J'essaie

de joindre un dessin.

0

dans
un des derniers voiles magazine il y a un reportage sur les tuamautou ou il parle d'un gars qui est partit depuis 20 ans sur son 8.50 et qui n'a pas l'air pret d'arreter !

25 juin 2004
0

Que pensez vous du budget
Le budget fait il parti du cahier de charges?

J'ai un budget serré alors ne m'en veuillez pas de poser la question.
Mais si on ne veut pas s'enliser sur les années et naviguer plus vite il ne faut pas rever au dessus de ses "propres" prouts......je sais parfois l'argent est inodore.

Alors quel budget---rèaliste---- pour un 8 m ou 8m50 en construction amateur???

Moi je suis de la France d'en bas et j'aimerai savoir si je peux le faire.....

A la revoyure

Ours en pleine psychanalyse aqueuse.

25 juin 2004
0

On se lache ? .... allez on se lache
A part un (Med et Europe sans traversée)Y en a pas un qui précise le programme.
J'espère que vous ne croyez quand même pas au bateau universel :-)
J'espère que vous n'entrez pas dans le piege du "bateau objet", sans vous soucier que les plaisirs qu'il procure n'ont rien à voir avec la bête (demandez ce qu'elle en pense à Marylin ;-) ).

J'espère surtout que vous ne vous faites pas des idées à la con sur ce que peut être et devenir le voyage.

Et ceux qui ont déjà voyagé, ils en disent quoi ?

0

Le progamme
était dans la question de base : Bateau de grand voyage.
Je pense que chacun à une conception perso de son grand voyage donc du bateau qu'il cherche ou dont il rêve. C'est vrai que traverser vers la Guadeloupe , Panama,Marquises, Tahiti, Nouméa etc. c'est différent de cannaux patagonie, Falklandes etc... avec femme et enfants ou sans ....

0

Et justement c'est la question
Si t'es de la France d'en haut
a) si tu viens sur HEO tu n'y viens pas souvent vu que nos problème mystico-frico-technico-bateau tu t'en fous ( c'est toi qui tiens le manche souviens toi)
B) si tu veux un bateau pour amarrer à Monac tu dégaine le chéquier et basta....

Pour nous les petits, les besogneux, ceux qui sues et qui soudent pour ceux-là l'argent c'est la base du problème.

moi je dirais que ça coute du temps. Je me résume 5 ans c'est le maxi admissible sous peine de lassitude ( de la tienne, de l'autre moitiée qui se tire parce qu'elle à ras le ...)Alors en 5 ans maxi combien peut-on mettre dans le bateau. Après c'est un problème de stratégie, de rêve, d'urgence.( si on a pas d'économie ou de maison à vendre)
A) tu n'en peux plus d'attendre alors tu trouves une occase et tu la remets debout et tu part mais il y a un casch à sortir d'un coup. C'est une moyenne solution
( voir LN preparation d'un neptune 99 : achat bateau 30 000€ +travaux = total 47500 €) Sur 5 ans =790€/mois.
B)Tu n'a pas de cash mais tu peux mettre tant par mois c'est la construcution amateur et l'archi doit te donner un budjet approximatif pour ne pas aller dans le mur avec un tas de ferraille invendable.
C) tu n'as pas de cash et par mois peanuts si ce n'est moins ou presque. Il faut se faire à l'idée que ce n'est simplement pas possible maintenant. Il faut préparer son terrain trouver un revenu diminuer ses frais fixe acheter le strictement indispensable, acheter uniquement un superflu utilsable dans le bateau...

Pour mémoire,je vais faire faire un chiffrage de mini-môme pour avoir une approche du problème.

25 juin 2004
0

T'es allé faire un tour ici?

www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

C'est bien.

25 juin 2004
0

Uuuupsss et j'allais oublié
Il y a aussi celui-ci qui avait déchaîner les passions!

Tailles minimum pour traversée!

Tu verras c'est bien aussi, les avis contradictoires aident pas mal pour se faire une idée de base!

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Bonne lecture.

Cordialement

Farolito

25 juin 2004
0

That is the question
Effectivement Jean Claude je suis en train de chercher un endroit pour la construction.Cela devrait aboutir courant juillet.J'ai lu ta réponse sur la surface chantier et je m'en inspire.

J'ai déjà réduit mes coût de vie, et j'ai déjà décidé de la solution construction totale amateur.

Je serai prêt à entamer l'aventure au 1 er septembre.

Au fur et à mesure des rentrées sonnantes j'avance,et je suis d'accord avec toi pas plus de 5 ans,sachant que 2 et demi à 3 ans me paraissent un objectif à atteindre.

Pour cela qu'est ce qu'il me manque:

Acheter un plan d'architecte et ses conseils,
tisser une toile de renseigements maxi pour les solutions d'achats,(j'ai déjà commencé...)
J'ai déjà emmagasiné l'huile de coude,il me tarde de la dépenser.
Et me soutenir le moral en lisant hisse et oh.

Mais pour le budget estimatif il me manque trop d'éléments.
(D'ailleurs est ce raisonnable aussi un budget estimatif temps en heures?)

A bientôt

Ours radin

25 juin 2004
0

Oublis
J 'ai déjà fait du bateau stop ,mais ce n'est pas la même chose.
Et puis si voyage c'est avec et pour le plaisir.
Si je construit c'est avec et pour le plaisir.

Souvent on oublie de chiffer les solutions?

Ai je tords?

Ours en quête de plaisrs nautiques ( serait ce une revue?)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (28)

novembre 2021