Pte ou Gte

bonjour, je suis à la recherche d'un first 28 ou 29
Aujourd'hui, je vais visiter un 29 pte et dans 8 jours un 29 gte. J'aimerai savoir si au niveau "navigation" il y a une grande différence? Ma zone de navigation de Ré au Sud Bretagne, avec quelques régates pour le plaisir.
Merci pour vos lumières..... longue vie au Club

L'équipage
08 oct. 2011
08 oct. 2011
0

La zone de navigation et la régate devrait vous faire choisir une version GTE, pour son gain de performance aux allures du près.
Le tirant d'eau ne posera guère de problèmes. Suffit juste de garder les bonnes distances avec la côte.

08 oct. 201108 oct. 2011
1

Comme Aladis, pas de questions à se poser, le GTE s'impose. Je navigue en Bretagne Nord avec 1,85m de T.E et ça ne m'a jamais géné.

08 oct. 2011
0

perso :pte

pourquoi ,les bateaux avec pte font les m^me nav que ceux avec gte le contraire non ?

0

bonjour
la différence de l'ordre de trente cm ne modifie pas la zone de navigation, mais c'est différent pour l'échouage : un PTE acceptera en général de se poser le long d'un quai ou même de béquiller ce qui risqu d'âtre une toute autre histoire avec un GTE.
Ainsi j'ai eu un Gib Sea 105 DL (1,5 m) et un GTR (presque 2 m) et bien pour naviguer dans Chausey, c'est pareil, tout au plus nous a-t-il fallu une fois attendre un quart d'heure par rapport au DL pour passer un seuil, par contre avec le DL on béquillait alors que le GTE rechigne à échouer le long d'un quai, il a tendance à se poser sur le safran et alors les bouteilles ne tiennent plus sur la table :alavotre:

Hubert, de Cherbourg

08 oct. 201108 oct. 2011
0

Même navigation certes, mais si l'on privilégie la performance, le choix devient plus évident.
Et c'est un adepte du dériveur qui parle…


La possibilité d'échouer (régulièrement) est bien sûr la condition qui fera préférer un PTE, mais je n'ai pas l'impression que Bernale ait exprimé ce désir.

0

tout à fait ! le PTE ne se justifie que si l'on a un besoin d'échouage ou un cas particulier comme faire les canaux.
La différence de perf au près est sans appel.
Hubert, de Cherbourg

08 oct. 2011
0

d'accord ,on parle toujours de la performance au pret pour les gte ,quand est-il aux autre allures ? au portant on a moins d'effets de "croche -pieds " et donc plus de confort .

a mon avis on a tout interet a avoir un bateau avec la plus large plage de possibilité .

avec des pte on se trouve toujours mieux à l'abri dans les mouillages et ce n'est pas rien de passer une nuit au calme plutot que tenir les assiettes et les verres sur la table.

et finalement au pres le gte va gagné quoi sur quelques heures de nav ? 10nm ,1/4h

josé

08 oct. 2011
0

Ce n'est pas sur quelques heures, c'est par heure de navigation.

08 oct. 2011
0

petite question:
Es tu capable de régler de manière suffisamment fine ton bateau pour faire ressortir une différence de performance avec 30 cm de quille en plus?

08 oct. 2011
0

Tous les GTE ne sont pas pénalisés au portant.
Et c'est même le contraire avec des unités récentes.

La question du confort devient secondaire si l'on préfère avoir un voilier plus réactif, ardent, évolutif, raide à la toile, etc…

C'est donc bien une question de goût. Forcément, sur ce point, les avis seront toujours divergents.

je pourrais exprimer le mien, de goût : je préfère pouvoir échouer facilement, accéder à des endroits plutôt inaccessibles quitte à perdre en cap au près et de devoir au but du compte tirer des bords plus nombreux, lorsqu'il s'agit de combattre le vent…
La vitesse ne m'est pas une priorité.
Mais je dois reconnaitre qu'un voilier qui fait du cap peut s'extirper plus facilement d'une situation embarrassante, voir dangereuse.

08 oct. 2011
0

Olivier, de toute évidence, 30 cm de tirant d'eau supplémentaire apporte un gain de performance. Qui ne sera pas discerné par un mauvais skipper…

10 oct. 2011
0

Un gain de performance, si on est capable d'en tirer la quintescence, et en plus d'après "bébért", si on part du principe que tout est relatif, ton "gain" en performance ne sera réel que par rapport a un autre bateau suivant la même route au même endroit au même moment avec le même équipement, les mêmes voiles et réglage et aussi la même charge à bord (y compris la brosse a dent).
Ce genre de question est quand même un peu de la branlette du neuronne car il y a des choses beaucoup plus indispensables à voir quand on achete un bateau.
Alors, les petites torpilles...tu peux te les garder, aladiswing
:goodbye:

10 oct. 2011
0

Nous n'avons évidemment pas la même vision des choses.
Perso, j'ai un voilier qui remonte très moyennement. Cela n'a guère d'importance.

D'autres voient les choses tout à fait différemment, et estiment cet apport de performance, comme important.

Ramenez cela à de la branlette de neurone, c'est franchement mesquin pour tout ceux qui font de la régate sur protos. Pour ne prendre que cet exemple.

08 oct. 2011
0

Si tu régates, vois le handicap HN. Le demi-point que tu gagnera avec un PTE, compensera largement le gain de cap (hypothétique) car il faut aussi tenir compte de la vitesse sur l'eau. Plus tu pointes, moins tu vas vite. Pour un même bateau et un même skipper cela s'entend.

08 oct. 2011
0

la différence est surtout la dérive inférieure du GTE pas forcément l'angle de remontée, qui peut être partiellement annulé par cette dérive justement

08 oct. 2011
0

Si ce sont des régates pour le plaisir le TE changera peu de chose, si c'est de la régate pour gagner le GTE s'impose au minimum.
Mais la vrai question est le programme habituel. Je possède un PTE et au près je suis mauvais, au point que la plupart du temps je perds du cap. Combien? je n'en sais trop rien.
Pour donner un exemple, en montant de pointe de Grave à pointe d'Oléron on trouve 90% de vent autour de NW et je dois souvent faire un cap au près jusqu'à la pointe en m'en éloignant progressivement prà d'autres qui peuvent serrer beaucoup plus. Au moment de virer dans le pertuis les bateaux qui m'accompagnent me mettent entre 0.5 et 1 heure. Par contre en rentrant au port je leur repasse souvent devant car ils ne passent pas le seuil.
Par ailleurs plusieurs ports leur sont interdits par leur GTE. Ils sont rapidement coincés, encore plus par faible coefficient de marée.
Idem pour l'échouage : super facile et sécurisant avec un PTE.
Donc cela est finalement une question de programme.

08 oct. 2011
0

Chacun exprime SON affinité.
Pour certains, c'est une question de programme.
Pour d'autres, c'est une question de goût : la différence de comportement leur est essentielle.

08 oct. 2011
0

J'ai un Oceanis-31 acheté neuf il y a trois ans, j'ai choisi le PTE (option à ~500€) je dois dire que je ne regrette absolument pas. J'ai 1.3m de tirant d'eau au lieu de 1.8m c'est à la fois pas grand chose et beaucoup:
- 50cm c'est 30mn bonnes d'attente pour sortir d'un port avec seuil (handicap qui risque de couter plus que l'écart de rating HN).
- dans le golf du Morbihan (ou j'habite) ou dans les rivière je peux tirer des bords sans risque dans les chenaux, alors que quand je navigue sur le GTE d'un collège (31.7 avec 1.9m) on fini toujours au moteur.
- quand je touche (ca fini toujours par arriver) les forces en jeux sont beaucoup plus faibles. Donc moins de risque de casse, tout particulièrement avec les quilles fines des modèles récents.
- en cas de gros temps, le bateau est beaucoup plus doux, car moins raide. Certes il chasse plus sur l'eau, mais à partir de 30knt de vent et des vagues de +2m c'est plutôt un avantage, qu'un inconvénient.
- en été même dans les port bondés, il reste toujours une petite place pour les petits tirants d'eau. J'entends régulièrement (vous avez de la chance, il nous reste quelques places pour les moins de 1.5m)

Certes en regate c'est moins performant, mais c'est pas mon but. Encore qu'entre un GTE avec des voiles d'origines et mon PTE avec des voiles en D4, je ne suis pas certain de perdre.

Conclusion: mon prochain bateau sera un PTE un tirant d'eau de 1.5m (pour un 35/40").

08 oct. 201108 oct. 2011
0

Sauf que l'Océanis 31 pte, il va faire de la figuration en régate.
Ce dont on peut se contenter (pour revenir précisément au sujet)

08 oct. 2011
0

Soyons clair, même en GTE l'Oceanis ne sera un bon bateau de régate. Sauf bien sur pour une régate picknick du type "tour de belle-ile" ou l'ambiance à bord est plus importante que le classement final.
J'ai la chance de faire les régates sur les bateaux des collèges (c'est moins cher) mais comme dit précédemment pour de la croisière, et mes petits ronds dans l'eau, je ne veux pas bateau avec plus de 1.6m de tirant d'eau.

08 oct. 2011
0

Le sujet précis est "PTE ou GTE" quel choix? => chacun donne donc son avis
"avec quelques régates pour le plaisir" => cela ne semble donc pas être uniquement le sujet...

08 oct. 2011
0

question : au pres entre un pte perd combien en cap ???

qui a une idée?

0

tout depend du dessin du lest

08 oct. 201108 oct. 2011
0

Sauf a faire un test en direct avec deux bateaux identiques c'est impossible de répondre. Je fais un bien meilleur cap avec mon Oceanis-PTE qu'avec le vieux Gibsea-37 d'un collège, mais d'un autre coté ses voiles sont bien moins bonnes, il à une quille semi-longue, son bateau est plus lourd, etc...

En fait c'est plus en VMG qu'il faudrait faire la comparaison, pour l'Oceanis les polaires de l'architecte sont dispo, c'est donc facile de vérifier les valeurs théoriques. www.finot.com[...]res.htm Pour 10-15knt de vent les données constructeur ne me surprennent pas avec des écarts de:
- ~1/2 de noeud pour 32°
- ~1/4 de noeud pour 40°
- rien ou presque passé 45°

Mon expérience c'est que l'écart entre un bon jeux de voiles et un mauvais, un carénage d'une semaine ou de 6 mois, ... est bien plus important que l'écart entre un GTE et un PTE. Maintenant en régate 0.1knt c'est la différence entre "devant" et "derrière" par contre pour de la croisière ???

08 oct. 2011
0

sur mer plate ! avec du clapot un peu désordonné le pte va assez vite allumer son moteur !

08 oct. 201108 oct. 2011
0

Pour complété mon poste précédent, en regardant les polaires on voit que l'écart entre le PTE et le GTE est plutôt inférieur à celui entre une hélice standard et bec de canard.

Ceci dit perso j'ai une tripal rétractable, je laisse la bec de canard au régatiers, pour les manœuvre au port je préfère avoir trois grosses pales, qui stoppe le bateau instantanément au premier coup de marche arrière.

0

si les manoeuvres de port sont faites en douceur pas besoin de stopper le bateau!pour revenir au sujet une carene propre et une helice repliable font plus qu'un gte (j'ai une flexofold tripale bdc :une merveille )

08 oct. 2011
0

J'ai la même tripales et j'adore aussi, ceci dit les volvos, maxpro, ... sont sans doute aussi bien.
Pour en revenir au post du "jeanlittlewind" je ne partage pas son analyse sur le clapot. C'est plus le poids du bateau qui permet de passer en force dans les vagues, pas la longueur de quille.
Ma référence avec mon Oceanis c'est Yeu/Belle-Ile soit ~45 milles avec 25/30knt de vent sur une fin d'avis de grands frais et donc des vagues de ~2m. Un départ vers 17:00 pour une arriver vers 01:00, un speedo qui n'ai jamais tombé sous les 6knt et vitesse moyenne effective supérieur à 5knt. je doute qu'une version GTE est fait beaucoup mieux. Dans le cas en question, outre les fondamentaux du bateau, c'est avant tout notre trinquette ultra plate qui à permis au bateau de bien sortir des vagues.

08 oct. 201108 oct. 2011
0

on va pas polémiquer toute la nuit, mais ton expérience est sur un bord à combien de degrés du vent réel ? ou pile dans le nez avec un VMG de combien ? Je ne peux pas croire qu'un bateau volumineux, peu lesté en PTE puisse faire un prés correct. il y a 10 ans V et V avait fait un comparo en réel entre un oceanis, un sagitta 35 et un sun fast 32. l'oceanis avait fini au moteur.

08 oct. 2011
0

pour revenir à la dérive, je me souviens d'un first 285 PTE (pourtant superbes voiles et bon équipage) qui avait été incapable de sortir de l'avant port de Bilbao et de continuer la régate alors même qu'un first 235 était sorti.
le 285 avait un bon cap apparent mais glissait sur le coté sans pied dans l'eau, il y avait un courant de 1,5 à 2 nœuds, c'est étroit et c'était un temps à claque

09 oct. 2011
0

Un Oceanis, laisse tomber ! Il faut comparer les choses comparables :
first 29 pte et gte n'est pas fast 32 et Oceanis ! Soyons raisonnable !
Je rejoins Fulup sur l'idée que le te ne fait pas tout. Ca limite la dérive au près et ça gite un peu moins, mais ça fait de la surface mouillée au portant et ça rapproche le fond. ya rien d'idéal.

11 oct. 2011
0

Oceanis 31 c'est Yeu/Belle-Ile,~45 milles avec 25/30knt de vent. Un départ vers 17:00 pour une arriver vers 01:00, un speedo qui n'ai jamais tombé sous les 6knt et vitesse moyenne effective supérieur à 5knt.

09 oct. 201116 juin 2020
0

Salut,
Je suis l'heureux proprio d'un first 29 pte. Et ça marche déja très bien. + de 6 nds à 40° du vent apparent, par 20 nds de vent avec un ris ds la GV et 4 tours sur le gen. Après, ça dérive un peu c'est sûr, mais c'est déja pas dégueu. Le pte me permet d'échouer dans la vase sans béquilles (à Pornic) , d'avoir des fenêtres d'accès suffisament larges, d'échouer contre un quai sans stress et d'aller trainer à des endroits où je n'y mettrais pas une quille de 1m 70. A mon sens, si tu ne fais pas trop de régate, le gte n'est pas la meilleure idée, et le pte est le meilleur compromis.
La comparaison avec un first 285 pte est hors de propos car c'est une quille à ailettes d'1m10 de te, donc, rien à voir.

0

je confirme pour le 29 ,j'avais un deriveur bisaf et je faisais quasi jeu egal avec le quillard en regate hn !

09 oct. 2011
0

si au départ d'une régate hn on me donnait à choisir entre un first 29 pte ou un gte propre et bien voilé, je prendrais le pte car avec 2,5 groupes d'écart y'a pas photo.le problème c'est que beaucoup naviguent votrés; si tu sais garder ton bateau "plat"y'a pas de problémes mais c'est sur qu'un gte pardonne plus les mauvais réglages

09 oct. 2011
0

Tu vois je n'ai pas polémiqué toute la nuit, car je suis parti me coucher sans attendre ta réponse :-) Il est évidement qu'a poids egal un GTE offre une meilleure force de rappel, et que le PTE aurra au choix: moins de rappel, plus lourd, une quille plus large pour compenser la surface anti dérive, etc ... Toutefois:

  • d'une part, ça n'est pas forcement fondamental. Si en regate 1/2 knt c'est la différence entre gagner et perdre, en balade c'est souvent moins de temps qu'il ne faut pour installer l'apéro.
  • il y a tout un tas d'autres facteurs qui influs au moins autant que PTE/GTE sur la vitesse/cap (helice, voiles, propreté de la coque, répartition des masses, ....).

Mais là ou ne ne suis pas l'argument des pro-GTE, c'est sur le fait que +50cm de quille ca n'a pas d'impact sur le type de nav. Le PTE est un super compromis pour aller dans des endroits sympa (rentrer dans une rivière, échouer contre un quai, ce rapprocher au max de la plage, trouver une place au port en été, ...).

Un bateau est toujours un compromis, et on a tous nos "dada". Je navigue assez régulièrement sur des GTE de 30/35" et pourtant je continu à préférer les PTE, et pourtant promis/jurer je ne suis pas maso.

09 oct. 2011
0

Merci pour "TOUTES vos Réponses" en conclusion j'ai bien compris qu'il était difficile de choisir une version (ou trouver un bateau.... )
Après recherche sur le net et documentation à propos du F29 et même sur , je n'ai pas trouvé de version Pte???
Sur le site V et V on parle de" tirant d'eau 1,68m et tirant d'eau bas 1,35m" en version Gte!
Alors? la version pte existe ou c'est juste une question d'interprétation (de calcul) ?
Avis aux heureux propriétaires de F29 ou connaisseurs avertis!!
merci

09 oct. 2011
0

Si tu as du mal à remonter avec un PTE tu peux raser les cailloux... (je vous laisse placer une virgule; là où vous la pensez opportune)

10 oct. 201110 oct. 2011
0

J'ai croisé quelques skippers qui ne jurent que par le GTE, sans faire pour autant de la régate.
Pour eux, un voilier se doit d'être le plus raide possible à la toile, et remonter le plus au vent.
j'ai envie de dire que c'est un état d'esprit.


Pour chaque modèle, la différence peut être plus ou moins importante.
Seul en effet, les connaisseurs des F29 pourront la quantifier précisément.
Pour le reste, c'est à toi de fixer ta priorité.

10 oct. 2011
0

Moi je préfère le PC au Mac :-o))

11 oct. 2011
0

Pour moi, c'est unix ou gnu/linux, et plutot GTE :)
Je dis cela, mais j'ai un DL qui n'est ni raide ni capable d'un bon cap, parce que j'ai composé avec pas mal de paramètres, tous plus contradictoires les uns que les autres.
Et, au fil des ans, les critères ont changés, donc, je changerais de bateau d'ici quelques temps, quand j'aurais les sous pour le faire.

Bref, choisir selon ses propres critères, non ?
Demander, comme fait ici initialement, aux propriétaires des 3 versions, leur avis, voir essayer leurs bateaux ?

11 oct. 201111 oct. 2011
2

Tout dépend de la zone de nav, en effet. En mer du nord, qui est mon terrain de jeu, il faut un GTE, c'est du moins mon avis. Je fais du près quasiment tout le temps, quel que soit la direction du vent. De plus, se poser dans ma zone est impossible, sauf en cas de pépin.

Un dériveur, ça dérive, si vous voyez ce que je veux dire...

Si j'étais en Bretagne du sud, j'aurais sûrement acheté un DI ou un PTE

Laurent

11 oct. 201111 oct. 2011
0

J'en connais qui pensent le contraire : le GTE pour le sud, là où le marnage s'atténue et le PTE pour le nord, afin de minimiser les risques de frottement…
et se poser puisque les zones de d'échouage sont bien plus nombreuses…

11 oct. 2011
0

"En cas de gros temps, l'Océanis 31 (PTE) est beaucoup plus doux, car moins raide. Certes il chasse plus sur l'eau, mais à partir de 30knt de vent et des vagues de +2m c'est plutôt un avantage"

Le problème est qu'avec 30 nds de vent réel et 2 m de creux, compte tenu de son faible rapport de lest, un Océanis (comme bien d'autres) ne remonte pas au vent, s'il a un enrouleur et une hélice fixe. Le concessionnaire vous dira que ce n'est pas un problème en s'appuyant au moteur...

Pour répondre à Calypso, la différence de cap entre un PTE et un GTE peut être nulle mais dans ce cas, la route fond est de 10 à 15° supérieure, c'est pourquoi il faut privilégier la vitesse au cap sur un PTE.

Un PTE va très légèrement plus vite au portant. Quand à ceux qui considèrent que perdre 0.5 nds n'a que peu d'importance, c'est quand même 10% sur un voilier de 9 m. A cela s'ajoute quelques % pour l'enrouleur peu performant, d'autres % pour un mauvais centrage des poids, 2 % pour un hélice fixe et quelques autres pour de mauvaises voiles et une carène sale. Pourtant, tous les propriétaires sont enchantés des performances de leur voilier...

Pour moi, il y a deux intérêts pour le PTE. La possibilité d'échouer plus large et, pour ceux qui régatent en HN, beaucoup de PTE sont avantagés par rapport au GTE. Si les circonstances de course leur sont favorables, et cela arrive fréquemment, ils gagnent.

Quand à la différence de tirant d'eau, 30 cm de plu ou de moins change peu de chose et pour naviguer sur un voilier avec 2.40 m de tirant d'eau, cela ne me pose guère de difficultés en Manche.

11 oct. 2011
0

chacun voit midi à sa porte

11 oct. 2011
0

Bonjour , j'ai eu par inadvertance un First 32S5 avec quille à ailettes et PTE , une horreur en Méditerrannée ! tant en régate qu'en croisière , ce bateau dont le plan de voilure est assez puissant avait tendance à partir au lof dans les risées , et lorsque le Mistral s'établissait , il devenait impossible de remonter sérieusement au prés sans perdre en cap .
Pour comparer deux tirants d'eau il est nécessaire de comparer le VMG (compromis cap/vitesse) et se dire que de toute façon le meilleur moyen d'aller d'un point à un autre face au vent le GTE sera devant et fera bonne figure même face à un PTE , idem sous spi ,le départ au lof sera retardé en GTE .
Depuis , je suis passé au SF 37 ,raide à la toile et je prends un pied pas possible à passer le Sicié dans 25 nds de NNW , à 7 nds et 40° du vent (à l'abri de la capote ) le tout dans une sérénité absolu .

11 oct. 2011
1

Bien sur, du fait de la meilleure stabilité.

11 oct. 2011
1

Heureusement que tu écris toi même THEORIQUEMENT.
Le départ au lof est entrainé par la gite et la dissymétrie de la carène.

Par ailleurs, il ne faut pas comparer la stabilité de route d'un dériveur lesté ou d'une quille longue qui est effectivement bien supérieure.

0

sous spi le depart au lof sera retardé en gte !pourquoi ?c'est nouveau ?

0

faux puisque theoriquement une version pte a la meme stab grace a un lest plus lourd,de plus laisses la derive baissée de ton deriveur au portant et tu verras si tu es plus stable :-D

0

pourtant j'ai lu le bouquin du gars qui a fait le tour du cap horn sur le romanée la volta ,et bien il dit que son romanée a te court etait bien plus securisant dans le gros temps au portant qu'un romanée a lest profond ,il a possedé les deux modeles ,et personellement je suis persuadé qu'a stabilité egale ,au portant le pte est superieur au gte (de plus c'est logique:moins de pied dans l'eau =moins de frein et moins de croche pied

11 oct. 2011
0

Pour ceux qui comme moi naviguent en Manche Est, nous avons la plupart du temps du près serré à faire et des courants forts pour sortir de la Manche, à cette allure le GTE est plus performant : meilleure raideur à la toile et meilleur cap, cela permet une réduction de la durée des étapes

11 oct. 2011
0

rien de plus énervant que de ne pas arriver à bien remonter au près...!

mais faible tirant d'eau avec des bonnes voiles vaut meiux que grand tirant d'eau et voiles de m..de.

11 oct. 2011
0

pierre2, comme tu écris Théoriquement mais en réalité il n'en est absolument rien , en PTE ,il faut exagérément augmenter le poids du lest pour arriver à un moment de redressement identique , donc les archi réduisent qqpeu le poids de lest CQFD .
De plus ,autre élément important ,la surface antidérive ne travaille pas dans de bonnes conditions et en PTE ,on traine de l'eau inutilement de nombreux test en réels ont démontré la supériorité du GTE par rapport au PTE , sauf si on ne tient pas aux performances ,ce que je respecte ,mais un voilier moderne qui se traîne en cap et qui ne sécurise pas son équipage ......

11 oct. 201111 oct. 2011
0

pas d'accord du tout ,avec mon deriveur integral en remontant la derive j'ai une bien meilleure stabilité de route et je gratte bien des bateaux dit modernes au portant malgré leurs belles quilles profondes

11 oct. 2011
0

ces histoires d'effet croche pied etc me font assez marrer. je n'ai jamais trouve Little Wing trop raide ou trop lesté ou ayant trop de pied dans l'eau dans les mers fortes qu'on a subi pendant des jours !!!
Des balivernes d’après guerre (la deuxième quand même)
:mdr: :mdr:

11 oct. 2011
0

par contre j'ai apprécié de ne pas mettre les BDF dans l'eau ou pire !

0

c'est pas scientifique ce que tu dis !mais bon si ça te fais rire c'est au moins un bon point :-D

11 oct. 2011
0

il faut être logique:
un sun odyssey par ex existe en PTE et GTE,
ils n'ont pas le même couple de rappel puisque les pte ont un mat plus court que les gte !

et au dire de ceux qui ont des pte, la remontée au près dans la brise est pas terrible, bien qu'acceptable en croisière ...

0

je ne parle pas du pres mais du portant !il est indeniable qu'un lest profond est superieur a un pte au pres ,mais au portant ? beneteau garanti que ses dl ,pte ,gte ont la meme stabilité( pour les bateaux de croisiere bien sur !)

11 oct. 2011
0

Pierre, je te signale, que le First 30 n' a pas été décliné en PTE ! Je pense que l'archi n'aurait pas voulu qu'on châtre son plan !
:non:

11 oct. 2011
0

Un PTE c'est juste un mal qu'on endure si on n 'a pas d'autres choix, pour des raisons pratiques, échouage, béquilles tec

0

pourtant l'archi du first 30 andré mauric a fait deux tirants d'eau sur le super arlequin (1m40 et 1m68)qui est l'ancetre du first 30 de plus andré mauric a dessiné de tres bons deriveurs hauturiers ,preuve qu'il ne meprisait pas les pte :-)

0

ah ,ah !j'ai trouvé une parade au quillard profond!! :-p un deriveur avec derives assymetriques remonte mieux au vent (voir boheme 33,terrorist) :-D :-D :-D

11 oct. 2011
0

s'agit pas de cela, je ne suis pas dans un mode provoc !, enfin pas ce soir :mdr:

un DI dessiné des le départ comme un DI est cohérent et j'ai admiré le meridien au salon de paris 197X !
Stephens avait aussi dessiné des Di qui gagnaient tout.

Le pb c'est la transformation du GTE en PTE avec rajout de lest, rognage eventuel du mat, juste pour avoir le STIX minimum ...
Bof

si j'avais des contraintes de tirant d'eau je prendrai un DI c'est sur !

11 oct. 2011
0

Bonjour à tous
Sujet interessant,moi je suis sur un rush PTE est il claire que le cap et moin bon,que je doit reduire plus vite maintenant je ne me sens pas en insecurité.
Je touves qu' il faut redefinir PTE et GTE car pour moi en croisiere pour toutes les raison evoquées les TE de 1m40 à 1m70 seront tres proche avec les meme handicaps dans les ports parcontre des TE inferieur à 1m40 risque en navigation de vraiment etre limites,
et le GTE superieur à 2m00 idem handicapant dans certains ports.
Bref la notion de compromis pour la croisiere 1m60 1m70

Bon ok je fais avancer le shimilbilc :pouce: :pouce: :mdr: :mdr:

Le Moko

11 oct. 2011
0

Re bonjour

PS
Pas de PTE ni DE GTE mais MTE!!!!!

moyen tirant d'eau.....

11 oct. 2011
0

A partir du moment où un choix est conditionné par de multiples critères, la prise de position est forcément très diverse. La plupart des arguments de ce fil se tiennent malgré les divergences affichées.

Le principal étant d'être heureux sur l'eau, avec sont PTE ou son GTE !

0

oui mais je trouve que les partisans des gte sont trop affirmatifs sur la vitesse et la securité superieure de leurs bateaux ,tout ça demande a etre nuancé ,effectivement pour le reste c'est une question de programme :j'ai eu deux quillards profonds et performants ,un quarter et un half ,ensuite deux di ,et bien pour rien au monde j'irai m'embeter a nouveau avec une quille fixe (facteur d'insecurité pour trouver un refuge)

11 oct. 2011
0

Le TPTE, c'est pas mal non plus !

(Très Peu de Tirant d'Eau)

09 avr. 2012
0

Bonjour a tous,

pour relancer ce fil ancien, est-ce que les biquilles type RM ne sont pas la bonne solution pour la Bretagne ? Et quid des quilles pivotantes type HEOL 7.4 ou le modèle long comme sur le futur POGO 30...

09 avr. 2012
0

Biquille type RM bon compromis, quille pivotante bon en théorie mais fragile d'usage et cher de construction donc d'achat et d'entretien.
Il faut se décider, croisière ou régate ? Si c'est pour faire les deux choisir un temps compensé favorable sur un PTE. Faut bien creuser.

09 avr. 2012
0

Oui c'est bien résumé, il y a juste 2 points qui m'étonnent, les POGO 10.50 font quand même de la hauturière alors je ne sais pas si c'est si fragile que ça, je pense qu'avec les années à venir on y verra plus clair, et pour les RM, puisque c'est un compromis intéressant, pourquoi on en voit pas plus, est-ce à cause du prix ?

09 avr. 2012
0

les RM sont fait en CP epoxy, énormément de maind'oeuvre par rapport à une coque polyester sortie de moule ...

09 avr. 2012
0

as tu deja vu un RM posé avec une quille sur de la vase molle et l autre sur de la vase pas molle , ça prend vite un air tres penché !

j ai vu ça une fois a Chausey , le mec avait snobé tout le monde en allant a l echouage , il a eu l air moins malin apres avec son biquille posé avec 30° de gite

la morale , c est qu il n y a pas de solution parfaite , mais que des compromis

06 mar. 2018
0

Bonjour tout le monde,
la possibilité s'offre a moi de remettre en état un first 28 pte, avec une optique de croisière uniquement, voir de grande croisière (tour d'atlantique), pensez vous que ce soit un choix sérieux?
mon choix premier étant un Kelt 29 DI mais l'occasion fait le larron...

05 avr. 2018
0

salut
il n'y a pas photo gte meilleur cap et roule moins au mouillage qu'un pte mais plus de mouillages sympa plus près de la cote

05 avr. 2018
0

Erreur moins de stabilité entraine moins de roulis au mouillage par contre d accord meilleur cap et bien sur plus de mouillage sympas et en med plus de petits ports abris ou les gte ne peuvent entrer

06 avr. 2018
0

Ca dépend du programme et du lieu, croisière tranquille en Bretagne prendre un DI est une bonne idée pour aller un peu partout; si on préfère l'escale au ponton ou la méditerranée un quillard est bien mais alors un grand TE est mieux. Un petit TE en Atlantique à la réputation de faire moins de près mais qui veut faire du près en vacances ?

06 avr. 2018
0

Tous les choix sont dans la nature.
Une chose qui est simple il faut regarder les fiches techniques du constructeur pour les petits tirants d'eau le poids du lest est plus lourd
pour une même surface de voile donc il sera plus pénalisé.
Plus naturellement le cap sera moins bon.
j'ai plusieurs fois demandais a des constructeurs de faire des comparaisons avec deux bateaux identiques sur un même circuit avec un départ ensemble sur 50 ou 60 Milles.
Cela n’intéresse personne pourquoi ???
Autre chose chaque bateau est conçut par un plan d'architecte avec un GTE. vient ensuite le PDE et le dériveur pour simplement une raison commerciale parce qu’il y a une demande.

06 avr. 2018
0

D’où l’intérêt des solutions techniques type quilles pivotante, à conditions que ce soit bien conçu, bien monté et bien entretenu..

06 avr. 2018
2

Au portant tous les bateaux sont bons. Au près, c’est plus la même chose

06 avr. 2018
0

En med le deiveur a aussi un intérêt beaucoup de port abris n ont qu un metre d eau et au mouillage on peut mouiller tres pres de la côte souvent plus au fond d une crique donc mieux abrité et SURTOUT la ou les gte ne peuvent pas aller certes on est au milieu de toute la flottille de petits bateaux a moteur mais le soir on se retrouve tout seul

08 avr. 2018
0

Exact Tahihou. J'ai eu un GTE qui m'a empêché de rentrer dans certains petits ports abrités en méd. Ceci dit, mon port d'attache étant toujours dans l'axe du mistral par rapport à mes retours de navigation, je peux affirmer que le GTE m'a surtout permis d'arriver à peu près à l'heure de l'apéro.
Donc au final, je mets quand même une pièce sur le GTE.

08 avr. 2018
0

Tu as raison akwaba sur notre cote occidentale de med on a plutôt le choix entre mistral et vent d est et souvent j ai pas de chance quand je pars vers l italie j ai de l est et quand j en reviens du mistral et le GTE est supérieur au près
étant retraite j ai maintenant une autre tactique j attends d avoir le bon vent et ne e fatigue plus a louvoyer l apero je le prends donc au mouillage en attendant la renverse de vends quand on est retraite on a pas trop de sous mais on est riches de temps
je trouve ce file pour une fois sympathique personne n a dit qu il y avait une solution idéale la solution c est d avoir un bateau adapté a son programme

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le navire école allemand Mansfeld en flammes dans le Golfe de Gascogne. Assistance.

Après la pluie...

  • 4.5 (85)

Le navire école allemand Mansfeld en flammes dans le Golfe de Gascogne. Assistance.

mars 2021