Protection embase hors bord en puits

Bonjour,

Je cherche des retours d'expérience concernant les protections anti-corrosion / antifouling que vous auriez pu trouver afin de protéger les embases de vos hors bord en puits constamment immergés.

Deux techniques me viennent à l'esprit :

  • Une couche de Primocon suivie d'un antifouling classique.

  • Utilisation du fameux kit Velox.

A priori le Velox fonctionne plutôt bien sur les arbres et hélices d'inboard. Mais quid des embases de hors bord ? Cela pose t-il un problème particulier (chaleur de l'embase moteur allumé, entrées et sorties d'eau sur l'embase...) ?

D'autres techniques / idées ? En dehors de la technique du sac plastique que je trouve trop contraignante.

Merci.

L'équipage
09 fév. 2016
09 fév. 2016
0

Le problème vient de la chaleur, sur notre edel 3 nous avions un Johnson 10cv, en puits.
En fait pendant les périodes de navigation, pas vraiment de soucis, sauf si l'escale dure plus d'un mois, et suivant les régions tu te retrouve avec des algues, de la galle, des moules....voire un mixe de tout.
L'antifouling spécial hors bord, ne tient pas plus qu' un produit de qualité.
Par contre très efficace pour l'hivernage, nous utilisions de "l'international " spécial eaux sales et avant de remettre le moteur en marche, un bon coup de brosse.
Surtout en appliquant la peinture, attention de ne pas boucher les petites grilles,et les trous pour le refroidissement.
Pas vraiment de solution miracle, rien ne résiste au niveau de l'évacuation de l'échappement, idem sur l'hélice
Par contre les fabricants de moteurs vendent des peintures" spéciale embase"
c'est valable, resiste bien , et la couleur est la bonne. Hormis le capot je m'en suis servi pour le refaire entièrement.
Bon courage

28 août 201828 août 2018
0

Sur mon First 24 que je vais bientôt remettre à l'eau, Le moteur HB Jonhson 9.9 aura son embase en permanence dans l'eau de mer.
Je crains pour sa longévité.
Quel risques dois-je craindre ?
Que puis-je faire pour le protéger ?

29 août 2018
0

OK pour Velox hélice.
Mais à l'intérieur du pied, peut-il y avoir coquillages et algues ?

29 août 2018
0

Possédant un First 24 et ayant tenté l'expérience de laisser le moteur en puits pendant plus d'un an (après VELOX et anode neuve), celui-ci est actuellement un nid à coquillage, et le témoin d'évacuation d'eau ne fonctionne plus.
Il vaut mieux en effet sortir le moteur dès que possible, même si ce n'est pas pratique... Ou alors considérer son moteur comme du consommable...
Le moteur en puits reste un concept assez médiocre je trouve.

29 août 201829 août 2018
0

Un nid à à coquillages ! Je suppose que c'est à l'extérieur du pied uniquement . J'envisage de naviguer jusqu'à fin décembre puis arrêt début janvier jusque Pâques. Pendant ce temps d'arrêt, je ramènerais le moteur chez moi pour le reconditionner. Mais alors comment le reconditionner valablement?
Avec son pied extra long, le moteur doit peser environ 40 kgs.
Donc très difficile de le sortir régulièrement.

29 août 2018
0

Ce n'est pas la même problématique qu'un saildrive?

30 août 2018
0

La solution est là, le seul problème étant qu'elle vaut quasiment le prix du First 24 ! J'attends avec impatience que ça se vulgarise...
8 CV, 17 kg, autonomie raisonnable...

www.torqeedo.com[...]00.html

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (126)

mars 2021