Protection dyneema pour amortisseur de chaîne d'ancre

Je suis en train de revoir mon approche à l'ancre. Jusqu'à la semaine dernière, c'était un bout de 20mm x 1M, juste histoire de soulager le guindeau. (Voilier acier 18 tonnes).

Comme maintenant je suis à l'ancre dans une baie exposée, je cherche à réduire les effets de la houle. Le caténaire de la chaîne prend l'essentiel, mais la houle provoque parfois des chocs déplaisants. Ce sera donc, dorénavant, 16mm x 10M de câblot élastique.

Je pense doubler le câblot d'une enveloppe dyneema sur qqchose comme 2M pour réduire l'usure provoquée par le ragage au niveau du davier. Une fois cousu en place, devrait être plus simple que les protections que l'on met en place au quai.

Quelqu'un a un retour d'expérience?

L'équipage
28 juin 2019
28 juin 2019
0

Le cablot s'allonge énormément quand il joue le rôle d'amortisseur. Je doute que lier la protection au bout soit une bonne idée : elle va le suivre...
Un bon tuyau au diamètre bien plus large fait très bien l'affaire.

28 juin 2019
0

Qu'est ce que tu appelles un "bon tuyau" Persil? J'ai essayé avec du "tricoclair" transparent mais il finit toujours par s'user, voir rapidement si beaucoup de houle ou d'à coups dans le mouillage... J'ai entendu parler de tuyau qu'utilisent les pompiers mais j'ai pas ça ! As-tu une référence d'un produit convenable ?

28 juin 201928 juin 2019
0

J'utilise du tuyau pour les bassins aquatiques. Gros diamètre, il est épais.
J'ai aussi récupéré un morceau de tuyau de conduite électrique souterraine.

Le principe est que le tuyau ne bouge pas, éventuellement fixé au bateau, c'est le câblot qui coulisse à l'intérieur.

16 mm me semble bien juste pour un bateau aussi lourd... le mien ne fait que 12 ou 13 tonnes, et je mets du 18 mm.
Oublie les forsheda et cie, si tu y pensais : c'est bon pour la sieste au calme du midi, mais rien de plus...

29 juin 2019
0

Moi je trouve ça pas mal. Le but etant surtout de donner de l elasticité sur la ligne chaine qui elle ( si je comprend bien) va jusqu au guindeau . Si il s agit seulement de la ligne main de fer, faut juste controler l etat et remplacer quand ça commence a faiblir.

28 juin 2019
1

Quand j'ai parlé de couture, je ne suis peut être mai exprimé. Je parle du 20 cm de chaque côté de l'enveloppe, que l'on coud dans l'âme pour réaliser l'épissure. Ça devrait donner 1M inélastique, au davier. Mes expériences avec des tuyaux n'ont jamais été très concluantes - ça tient par beau temps, ça fout le camp quand ça brasse.

Quand au diamètre du câblot... S'il était dans ma ligne d'ancre, je serais certainement allé à plus gros. Mais pour un amortisseur, il y a de bonnes raisons de prendre plus petit - l'idée est que le câblot s'étire en charge. Le Lyros handy affiche 6000 kilos de force de rupture. Donc qqchose comme 1 tonne en travail.

28 juin 2019
0

J'ai vu mon câblot - il fait plus de 10 mètres- s'étirer de bien plus d'un mètre. C'en est impressionnant de le voir s'affiner...
Il n'ira jamais jusqu'à la rupture : la chaîne en rab prendra le relais avant.
Ce que je lui demande, c'est de le faire quand il y en a vraiment besoin; pour les petits à coups et petit temps, il y a la chaîne...

J'avais à mes débuts mis un bout de 16 : trop fin pour mon 12 tonnes, il était au taquet trop vite..
Quand je changerai, je prendrai du 20 : je veux de l'élasticité pour au delà de 30 noeuds. En dessous, pas besoin.

J'ai de la chance : la manille de mon genaker bloque mon tuyau juste à l'endroit idéal. Et puis, il fait pratiquement 2 mètres...
à défaut, je le fixerais avec un collier rilsan

28 juin 201916 juin 2020
0

J'ai fait comme cela: tuyau de pompier rigide rouge, qui est solidaire du câblot, il passe à l'intérieur du tuyau de pompier flexible marron qui lui est solidaire du davier; la friction se passe seulement entre les deux tuyaux.
Tuyaux absolument indestructibles.

28 juin 2019
0

Pour limiter l'usure à l'abrasion du dynema il faudrait utiliser un maillage à pas trés court, qui amène une certaine élasticité à la tresse.

28 juin 2019
0

Je ne comprends pas. L'idée est que l'enveloppe dyneema est résistante à l'abrasion. Éventuellement on la remplace.

Je ne sais pas quelles sont les propriétés élastiques d'une enveloppe dyneema. Pratiquement zéro élasticité pour un 12 brins. Alors je suppose que zéro élasticité pour une enveloppe.

29 juin 2019
0

Intéressant.

Ai commandé cette gaine (www.premiumropes.com[...]d-cover ) . Me reste à déterminer la longueur à poser. Le davier se trouvant à 2M de la bitte, faut prévoir 20 cm d'aller/retour causé par l'étirement. Qqchose entre 50cm et 1M de gaine devrait aller. Vais privilégier 60cm +2x20 d'epissure.

29 juin 2019
0

En fait le dynema résiste bien à l'allongement et peu à l'abrasion, donc les fabricants jouent sur le tressage pour lui donner une "élasticité" et sur le nombre de brins pour limiter l'abrasion d'un seul fil. Voici des infos ici:
shop.inorope.com[...]-usage/
shop.inorope.com[...]-etats/

29 juin 2019
0

Tu peux deja limiter le raguage en mettant un anneaux a friction de sorte que la aussiere arrive bien dans l’axe du rea du davier si ce n est pas le cas.
Ou mieux, tu peux aussi faire passer la ligne textile dans une poulie qui la deborde du pont ( vers le haut) a l aide d une drisse par exemple. Ce montage n est pas toujours realisable en fonction de ce que tu trouve a l etrave de ton voilier ( avec un bout dehors c est plus simple par exemple).

29 juin 2019
0

Bonjour,
J’installe l’amortisseur à l'extérieur du bateau, avec un noeud de bosse côté chaîne et une patte d’oie sur les taquets.
L’inconvénient est le numéro d’équilibriste pour faire le noeud d’une seule main, sinon pas de ragage, pas de piège sur le pont et le mouillage tire dans l’axe

29 juin 2019
0

L'objectif de base est de pouvoir lancer l'amortisseur sans manœuvre autre que de jeter l'ancre. Donc

  1. Manille textile pour que la jonction chaîne-câblot passe le davier bien gentiment.
  2. On bloque l'amortisseur à moins de 2 mètres le temps s'assurer que l'ancre est bien crochée
  3. On rajoute 5-10M de câblot et 1-2M de plus de chaîne.
  4. Pas de numéro d'équilibriste.
01 juil. 2019
0

L'action decrite quelque part ailleurs, n'est pas mal du tout....
Mouillage normal, avec assurance de crochage de la pelle
Cablot avec noeud de bosse ou main de fer frappé entre le guindeau et le chaumard
Raidir amarrage sur taquet AR
Donner du mou dans la chaine.eventuellement l'assurer, pour que si le bout d'amortissement lache, le choc de reprise ne se fasse pas sur le guindeau.
La manoeuvre se fait tranquillement à plat pont, mais il faut un rea dans le chaumard pour eviter ragage chaine/chaumard...ou un fourrage serieux de la chaine par tuyau d'eau jaune .
J'ai essaye le tuyau pompier souple, ca ne tiens pas. Jusqu'a present le plus resistant a l'usure est un morceau de tuyau polyester/caoutchouc, jaune exterieurement qui resiste au frotttement d'une aussiere sur l'angle d'une corniere utilisee comme chandelier.

01 juil. 2019
0

enfin quelqu'un qui admet l'inconfort du mouillage tout chaine par rapport au mouillage mixte

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (82)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021