Protection cathodique et anodes

Bonjour,
Depuis quelques mois les protections cathodiques des pieux de nos pontons ne sont plus entretenues.
Parallelement, les anodes de nos bateaux sont bouffées en deux mois. Il y a corellation cela me semble clair. Ou pourai-je trouver la confirmation scientifique de ce phénomène ?
Merci pour vos tuyaux.
HMH

L'équipage
10 juin 2003
10 juin 2003
0

le transfert de matiére se fait entre
l'anode et la cathode

si le pieux devient une cathode, il va absorber l'anode, l'eau de mer étant lègèrement conductrice et l'anode et la cathode n'étant pas reliées par une liaison équipotentielle

une solution consite à fixer un fil de cuivre sur le poteau au moyen d'un collier de type serflex en s'assurant de la continuité électrique, de faire courir ce fil le long des ammarres et le relier a la masse du bateau

alors, les pieux et le bateau seront au meme potentiel et il n'y aura plus de pb d'anode

bye

10 juin 2003
0

what?
Donc au lieu d'une liaison électrique faible (eau de mer), tu suggères une liaison électrique forte (fil de cuivre).

L'anode du bateau (en zinc) n'a pas le meme potentiel électrochimique que la ferraille du poteau. et le poteau va oxider l'anode! Au lieu que ton anode se fasse bouffer par ton bateau, elle va se faire bouffer par ton bateau + le poteau...

Ou me goures-je

10 juin 2003
0

tu te gourres pas mais quand meme
pour qu'il y est cathode et anode il faut un potentiel différent
si tu as une liaison équipotentielle, tu as plus d'anode ni de cathode et rien se dégrade

tu prends de l'eau de mer et deux bouts de méteaux différents que tu relies au jus de la batterie dans un saladier ( expérience de maternelle pour voir l'anode et la cathode)

tu verra des bulles dues à l'electrolyse de l'eau

si tu relie les deux bouts de métal par un fil tu verras plus rien

C Q F D

l'anode soudée ou boulonnée à la coque a bien le meme potentiel que la coque

d'ailleur certains chantiers polyesters mettent toutes les masses métalliques immergées au meme potentiel par des fils de cuivre afin d'éviter le phénomene d'anode et de cathode

bye

10 juin 2003
0

potentiel chimique
Si on met une anode en zinc, c'est pas pour qu'elle reste tranquille sur place.

L'eau de mer oxyde le fer car des oxydants s'y trouvent (p.ex l'oxygene). Ces oxydants piquent des electrons au fer de ta coque (profitant que l'eau de mer est conductrice et que les electrons s'y promènent) et ton fer devient rouille (oxyde de fer) MAIS ton anode en zinc a un potentiel d'oxydoreduction encore plus bas que le fer et donc ta coque lui pique a son tour les electrons qui lui manquent (le fer ne devient pas rouille et le zinc devient oxyde de zinc qui se dissout dans l'eau, d'ou: l'anode est rongée)

si tu relie le bateau et le poteau, a mon avis, ton anode ne va plus servir a prevenir la rouille de ton bateau mais aussi celle du poteau!

Me goure-je toujours?

10 juin 2003
0

By the way...
... C'etait quoi la protection cathodique des poteaux?

10 juin 2003
0

oui tu te gourres je un peu
car s'il suffisait d'anode en zinc pour que le fer ne rouille pas ça se saurait et certains en seraient bien content

l'oxydation est la transformation d'un métal en oxyde par adjonction d'oxygène donc avec changement de formulation chimique alors que l'anode se dépose sur la cathode par un autre phénomène qui est physique

en fait la rouille n'est pas du fer avec des électrons en moins mais du fer avec de l'oxygène en plus

en clair l'anode est transportée sur la cathode alors que pour la rouille, il n'y a pas déplacement

bye

10 juin 2003
0

anode, galvanisation tout ca...
toujours pas d'accord.

A quoi sert l'anode ou la galvanisation si c'est pas a prévenir la rouille?

Oui, le fer s'adjoint un oxygène car il lui refile 2 electrons. donc al rouille, c'est du fer avec de l'oxygène en plus et des electrons en moins...

10 juin 2003
0

l'anode sert a prévenir la corrosion electrogalavanique
et non l'oxydation

tous ceux qui ont un bateau en acier ont bien des anodes et ils savent bien que leur bateau rouille quand meme s'il n'est pas peint

la galvanisation met une couche de zinc étanche entre l'acier et l'oxygène de l'air et de ce fait empeche la rouille comme le ferai n'importe quelle peinture étanche, mais une simple fissure dans la galva et la rouille revient bien au milieu du zinc

si ce que tu dis est vraiment vrai, jamais une chaine d'ancre galvanisée rouillerait et pourtant, la mienne comme tant d'autre rouille malgré la présence de zinc

en conclusion, l'anode empeche pas la rouille mais la corrosion électrogalvanique ( d'ailleurs, on met des anodes aussi sur les pièces en bronze sur les arbres en inox et sur l'alu qui sont pas réputés pour rouiller)

en plus, l'anode ne s'oxyde pas par ce phénomène et sa matière va se déposer intégralement sur la cathode, donc tes anodes en zinc vont sur ton acier, le bronze et autres inox que tu trimballes dans l'eau

on peut dire aussi que l'oxyde de fer a bien le meme nb d'électrons que ses composants et ainsi qui peut prétendre que le fer à perdu deux eléctrons, son état étant changé?

amicalement

10 juin 2003
0

site web
Un petit site web avec toutes les explications nécessaires:

users.skynet.be[...]ion.htm

On peut y lire:

-

-Fe++(aq) + 2 e- <==> Fe(s) avec E° = -0,44 V

-O2(g) + 2 H2O + 4 e- <==> 4 OH-(aq) avec -E° = +0,40 V

(e- = électron s= solide aq =aqueux g=gaz)

-Les ions de fer(II), qui se sont ainsi formés dans -le petit cratère de corrosion, vont y rencontrer -les ions hydroxyde diffusant plus rapidement et, -étant donné la solubilité minime de l'hydroxyde de -fer(II), ils vont former avec eux un précipité :

-Fe++(aq) + 2 OH-(aq) è Fe(OH)2(s)

Pour HMH
Il est expliqué sur le site les différents types de protection galvanique.

D'après moi, si tes anodes ne tiennent plus, c'est du au fait que, comme les poteaux ne sont plus protégés, c'est ton anode qui assure partiellement leur protection (en leur refilant les electrons qui manquent)

Pour JP la corrosion electrogalvanique, c'est de l'oxydation, donc de la rouille

Le zn oxydé part dans la flotte, il ne se dépose pas sur ton bateau.

C'est vrai que la galvanisation fait une couche étanche mais elle protège ta chaine aussi par son effet de donneur d'électron (p.ex, entre les maillons après quelques mouillages, il n'y a plus de zn mais ca ne rouille pas néanmoins avant quelques années)
Si ta chaine rouille, c'est que la galvanisation est partiellement morte (la plupart du zinc s'est deja oxydé et a foutu le camp dans l'eau).

le cuivre et l'alu s'oxydent (ils ne rouillent pas, la rouille etant un oxyde de fer) mais le cuivre a un potentiel electrochimique plus grand rendant son oxydation tres lente et l'alu, quand il s'oxyde crée une couche d'oxyde d'alu étanche empéchant la progression de l'oxydation (pas le cas du fer)

Tu pourrais ne pas peindre ton bato a condition d'y placer une anode en zinc tous les metres et de les changer tous les 2 mois.
La peinture permet d'éviter le contact du mileu marin extremmement corrosif avec la coque permettant de réduire le nombre et l'usure des anodes.

A terre ou le milieu est moins corrosif mettre des anodes sans peindre peut etre suffisant.

Amicalement

10 juin 2003
0

ouaahh!
c'st le débat le plus technique jamais entamé sur HEO!
(Un peu genre match de roland garros peut être,je donne avantage a Benoit(:>) mais je vais aller voir le site corrosif en question.
J'ai du mal à atteindre votre science, mais je crois effectivement que le zinc doit se bouffer pour éviter l'attaque des autres mètaux (bronze ou cuivre inclus), mais le zincage des chaines (galvanisation) a un autre but: couper tout contact entre la ferraille et l'eau de mer. Une bonne peinture epoxy fait la même chose
me gourre-je?

10 juin 2003
0

L'arbitre au ch...
Non je plaisante!

Au contraire, content d'avoir du monde sur ce fil qu'on monopolise!

Le site (ainsi que moi-meme) dit que le Zingage a 2 effets: 1 il forme une couche étanche au meme titre qu'une peinture. 2 le zinc sert d'anode: En cas d'usure de la pellicule de Zinc La corrosion du Fer peut se faire de manière locale et la Hop! Le zinc environant balance ses electrons au fer et empèche la propagation de la rouille. L'oxyde de zinc fait une pellicule étanche mais la rouille n'est pas étanche.

11 juin 2003
0

L'alu'
En ce qui concerne l'alu quelqu'un aurait-il des infos, faut-il isoler l'aluminium de son environnement marin, peinture époxydique etc... ?
De petites cloques sulfureuses sont-elles inquiétantes, ou bien juste poncer et repeindre avec une peinture protectrice?

12 juin 2003
0

al hue
qu'appelle tu "cloques sulfureuses"
l'alu il faut le brosser, passer un dérochant, puis un passivant, et eventuellement le peindre(pas forcé, mais protection suplémentaire)
a+

16 juin 2003
0

bien sur que le zn oxydé va dans l'eau
mais le zn non oxydé qui part par électrolyse va bien sur la cathode ou alors il faut que je retourne sérieusement à l'école en tout cas, apprendre qu'une anode empeche l'oxydation ed l'"acier et que la corrosion est de l'oxydation sont deux nouvelles très réjouissantes

amis constructeurs acier, ne traitez plus vos coques mais employez la nouvelle methode: quelques anodes et vous etes sauvés ainsi que votre coque

bravissimmo

que ceux qui ont des coques rouillées équipées d'anodes nous le disent......

bye

16 juin 2003
0

Anode sur quille ?
Alors... ,une anode sur la quille en fonte d'un voilier en fibre ,est ce bien utile ?
A+ Alain

16 juin 2003
0

a benoit:
tu nous dit que l'oxyde de zinc se dissout dans l'eau et un peu plus bas qu'il forme une pellicule étanche dans l'eau

comment un produit qui se dissout dans l'eau peut faire une pellicule étanche dans l'eau qui est sensée le dissoudre?

tu peux nous en dire plus?

bye

16 juin 2003
0

j'aimerais aussi etre sur..
sur mon bateau plastoque, un proprio précédent a mis des anodes sur la tole de dérive, inconvénient: on ne peut plus la rentrer entièrement car elle servent de butées! et si je mets a sec je dois faire gaffe de ne pas les cisailler en reposant la quille. Donc ma tentation est grande de les supprimer..

lié a la question de jp, j'ai remarqué que les coques acier anciennes sont souvent beaucoup plus rouillées au dessus qu'au dessous de la flottaison: effet de l'antifouling?

Le procédé meta (peinture au zinc sur acier)semble bon, non?

16 juin 2003
0

je pense quand meme
qu'il faut pas confondre oxydation et corrosion

l'oxydation est la combinaison chimique d'un métal avec l'oxygène et donne un composé appelé oxyde
certains oxyde sont étanches et donc s'opposent naturellement à la progression de l'oxydation après la formation d'une couche protectrice ( par exemple aluminium) et d'autres sont pas étanches et la couche d'oxyde peut se développer en profondeur ( par exemple oxyde de fer= rouille)

par définition, certains métaux sont inoxydables, c'est à dire qu'ils ne forment pas d'oxyde au contact de l'oxygène ( par exemple Bronze, laiton, acier inoxydable, etc...)

la corrosion est un transfert de matière généralement provoqué par des différences de potentiel entre les métaux créant un courant électrique dans un électrolyte

elle atteint meme les métaux inoxydables ce qui démontre bien la différence entre les deux phénomènes ( par exemple, tout le monde connait des corrosions sur l'inox et sur les arbres et hélices en bronze, pourtant inoxydables)

en conséquence, une anode ne peut pas etre active pour empecher l'oxydation, mais bien pour lutter contre la corrosion ( sinon, pourquoi mettre des anodes sur les arbres en inox et les gouvernails en bronze? qui ne sont pas oxydables)

le zingage des chaines empeche l'oxydation sur les partie recouvertes et la corrosion sur les parties découvertes mais pas l'oxydation sur les parties découvertes: il suffit à chacun de voir sa chaine dans la baille pour bien constater que la présence partielle de zinc n'empeche pas la rouille)

afin de pas éterniser ce débat, j'arrete définitivement sur le sujet

si vous pensez que les anodes empechent l'oxydation, mettez des anodes et ne peignez plus vos coques car c'est inutile et pénible et couteux à faire

si vous pensez le contraire, faites comme tout le monde: mettez des anodes pour lutter contre la corrosion et peignez pour lutter contre l'oxydation

amicalement

16 juin 2003
0

re pour michel
l'air est constitué d'oxygene libre alors que l'eau est constituée d'oxygène combiné à l'hydrogène qui demande de l'énergie pour etre libéré

ainsi l'oxygène de l'air est plus facilement capté pour faire des oxydes que l'oxygène de l'eau

pour ta dérive, sachant que les anodes ne protègent pas de l'oxydation et qu'une liaison électrique filaire protège de la corrosion électro galvanique, tu peux supprimer les anodes si tu installes une tresse de masse reliant la dérive aux autres parties métalliques immergées du bateaux, ce qui est peut etre pas très difficile à réaliser

bye

16 juin 2003
0

Reponse:
Tout d'abord, désolé, j'ai confondu le Zn oxydé qui part dans l'eau et l'alu oxydé qui forme une pellicule étanche. Donc oubliez la pellicule de zinc oxydé: C'est faux.

Pour le reste, j'ai de bonne connaissances en chimie mais aucune pratique sur la corrosion des métaux, je parle donc de ce qui est théoriquement acceptable.

A ce titre: JP où as tu appris que le zinc non-oxydé allait sur la cathode?
D'apres moi et d'apres le site, le zinc se fait oxyder, devient du Zn++ et les electrons (e-) vont sur le fer (remplacer ceux que le fer a perdu PAR OXYDATION). Le Zn non oxydé forme un solide qui ne BOUGE PAS. Seuls les électrons peuvent bouger.

La reaction:

Zn <=> Zn++ + 2e-

les electrons (e-) vont sur la coque et le zinc oxydé (Zn++) va dans l'eau.

Corrosion=oxydation.

Ca, j'en suis persuadé a moins que quelqu'un puisse me montrer une reaction chimique qui bouffe le fer sans changer son etat d'oxydation. A part un bouffage mécanique (rocher, perceuse) contre lequel une anode ne peut rien et qui n'a rien de chimique, il n'y a pas moyen d'attaquer le fer sans l'oxyder.

Si les bateaux protégés par anode rouillent, c'est avant tout une question cinétique. Si la surface entière de la coque est victime d'une attaque par le milieu marin (des metres carrés d'acier) on peut comprendre qu'une ou quelques anodes (surface quelques cm carrés) n'arrivent pas a fournir assez d'electrons pour compenser les electrons perdu par la coque. Le zinc doit s'oxyder et s'evacuer dans l'eau, ce qui prends d'autant plus de temps que la surface d'échange eau/zinc est réduite. Donc pour protéger efficacement l'acier, il faut:
1 des anodes pour donner des electrons.
2 isoler du milieu marin pour freiner au max le transfert d'électrons de l'acier a l'eau.

Concernant les anodes sur dérive et quille. D'apres moi c'est indispensable a moins de trouver des solutions de rechange.
P.ex.

1 La Galvanisation qui a le meme effet, qui ne produit pas de surépaisseur mais qui doit etre renouvelée et a chaque fois, ca coute cher!

2 Mettre (au port) la quille/derive a une tension de -X mV (le x est dans le site susmentionné) en prenant les électrons dans l'eau. Solution nucléaire et je ne sais meme pas si c'est realisable.

Michel:
N'y a t'il pas moyen de mettre les anodes sur le lest et relier electriquement lest et dérive?
Théoriquement ca marche mais pratiquement, c'est peut-etre une tres mauvaise idée!
N'y at'il pas moyen de mettre des anodes moins protubérentes?

16 juin 2003
0

Anodes sur dérive
Je signale que sur les Ovnis, en alu, donc très sensibles à l'électrolyse et à la corrosion, on en met pas d'anode sur la dérive et que ça va très bien comme cela ! On n'en mets pas non plus sur la carène, pourvu qu'on protège la carène avec un époxy et qu'on n'utilise pas d'antifouling au cuivre. Le seul endroit où on en met c'est sur l'arbre d'hélice et le safran relevable.

Par contre, on ne met AUCUNE liaison entre les circuits électriques et la carène, et il faut que toutes les pièces de la carène soient bien équipotentielles. Ceci est PRIMORDIAL !

Robert.

16 juin 2003
0

j'ai appris à l'école
que le métal de l'anode qui est dite fondante va se déposer sur la cathode lorsque les deux métaux sont dans un électrolyte et soumis à un courant électrique, d'ou le nom de galvanisation électrolitique donné à ce principe physique

effectivement,Robert, je dis bien que les parties métalliques immérgées doivent etre reliées par une liaison filaire donc équipotentielle et pas au circuit électrique du bord dans le cas de l'alu pour lequel il vaut mieux utiliser des anodes en magnésium

les réactions entre anode et cathodes me paraissent etre plus physiques que chimiques,

bye

16 juin 2003
0

galvanisation electrolytique
J'ai peur qu'il y ait une confusion:

La galvanisation electrolytique est un procédé utilisé dans l'industrie mais qui n'a pas lieu en l'état sur un bateau.

Ce procédé consiste a plonger une pièce en acier dans un bain de zinc oxydé (galvanisation a froid) ou de chrome oxydé (chromage).
On applique ensuite une tension négative sur la pièce en acier (c.a.d. on lui refile plein d'electrons!) ARTIFICIELEMENT en le reliant a un générateur quelquonque.

Les electrons en plus sont "donnés" au zinc ou au chrome qui effectivement se dépose sur l'acier sous forme de zinc ou de chrome métalique (réduit)

On obtient donc une pièce galvanisée (pellicule de Zinc) ou chromée (pellicule de chrome) qui sera protégée de la corrosion (dans le cas du zinc voir plus haut, dans le cas du chrome, l'oxyde de chrome forme une pellicule qui... mais en cas de crevasse dans la pellicule, plus de protection...)

Ce procédé implique un bain d'oxyde de zinc et l'application d'une tension due a un générateur (le réseau EDF...). Ces conditions n'ont pas lieu dans un port et ton anode (un bloc métalique) ne part pas reformer une pellicule métalique ailleurs.

16 juin 2003
0

JP
Dommage que tu abandonnes, car je peux répondre en tout point (bizarrement, j'ai répondu tout a l'heure sans avoir lu ta contribution "je pense quand meme")

"l'oxydation est la combinaison chimique d'un métal avec l'oxygène et donne un composé appelé oxyde
certains oxyde sont étanches et donc s'opposent naturellement à la progression de l'oxydation après la formation d'une couche protectrice ( par exemple aluminium) et d'autres sont pas étanches et la couche d'oxyde peut se développer en profondeur ( par exemple oxyde de fer= rouille) "

d'accord

"par définition, certains métaux sont inoxydables, c'est à dire qu'ils ne forment pas d'oxyde au contact de l'oxygène ( par exemple Bronze, laiton, acier inoxydable, etc...)"

entièrement faux: l'acier inox est composé de fer de carbone de chrome et je ne sais plus quoi encore. Il s'oxyde et cette fois, c'est l'oxyde de chrome qui forme une pellicule isolante! On revient au cas précédent. Je connais moins les propriétés du bronze et du laiton, mais il s'agit d'alliage de cuivre (le bronze tout au moins) et le cuivre s'oxyde (vert de gris)

"la corrosion est un transfert de matière généralement provoqué par des différences de potentiel entre les métaux créant un courant électrique dans un électrolyte"

Et je dirais meme plus: "la corrosion est un transfert d'electrons provoqué par des différences de potentiel électrochimique entre les métaux créant un courant électrique dans un électrolyte"
et oui, courrant electrique =courrant d'electrons.
On appelle se genre de réaction, oxydoréduction: un composé est réduit (gagne des e-) un autre est OXYDE (perd des e-)

"elle atteint meme les métaux inoxydables ce qui démontre bien la différence entre les deux phénomènes ( par exemple, tout le monde connait des corrosions sur l'inox et sur les arbres et hélices en bronze, pourtant inoxydables) en conséquence, une anode ne peut pas etre active pour empecher l'oxydation, mais bien pour lutter contre la corrosion ( sinon, pourquoi mettre des anodes sur les arbres en inox et les gouvernails en bronze? qui ne sont pas oxydables)"

La, on peut deviner la source de la confusion que tu fais et nécessite un exposé un peu plus approfondi de ma part (relayant les données du site): Les electrons voyagent mais pas les noyaux métaliques:

DONC Prends un morceau d'alu (ou d'inox), trempes le dans la mer, reviens un an après. Il sera en bon état (un fois la couche d'oxyde formé, plus d'éhange possible).

Prends ce meme morceau, plante une vis en cuivre et laisse le un an, il sera dans un sale état. Pourquoi: Le cuivre est en relation (electrique) avec le milieu et les electrons de l'alu peuvent transiter par lui pour aller dans le milieu ou simplement retourner sur le cuivre pour compenser son oxydation propre (l'alu sert d'anode!)

cf: www.alu-info.dk[...]104.htm
"Since aluminium is less noble than most commonly used construction materials, with the exception of zinc, cadmium and magnesium, this can be a serious corrosion form with aluminium. The protective effect from the oxide layer can be seriously deteriorated by the coupling to a nobler material, this is especially dangerous in atmospheres or waters with high concentrations of chlorides or other aggressive species."

DONC: acier bien peint=alu=inox :du métal qui n'a pas la possibilité de se faire oxyder par le milieu (contact électrique impossible) mais qui peut subir la corrosion/oxydation si couplé a un autre métal.

Donc peindre n'est pas inutile, loin de la mais peut etre remplacé par des centaines d'anodes (grandes surfaces échange rapide) changées fréquemment. Peindre reste plus pratique et moins cher.

Robert:
Si la dérive, comme le reste du bateau est en alu, tu relies électriquement tout le bateau, il n'y a aucun probléme tu n'anodise que les pieces en un autre métal pour qu'elles "chipent" les electrons a l'anode plutot qu'a ta coque. Mais attention a la piece de 5 cent. tombée dans les fonds!

Si la dérive est en acier, le problème est tout autre: d'abord impensable pour un bateau en alu (si contact electrique, l'alu sert d'anode!)
Pour un bateau en plastoque, protection comme une coque acier: je pense qu'il faut peinture et anodes. relier les parties métalliques du bateau, jamais! si tu relie une vis en alu, un clou en acier et un boulon en cuivre, tu crée un "maillon faible" (celui au potentiel électrochimique le plus faible) qui endurera tout seul l'oxydation/corrosion de tous les autres et lachera vite. Si ils sont isolés entre eux, ils subissent leurs propre corrosion/oxydation dans leur coin et lentement.

En conclusion, de grace, ne suivez pas les conseils de JP, la santé de votre yacht en dépends! (Michel et HMH) et addressez vous a un spécialiste. Je me garderai bien de vous donner des conseils, n'étant pas un praticien mais je peux si vous voulez me renseigner auprès d'une source sure (mon pere, ingénieur métallurgiste)

A bientôt

16 juin 2003
0

pour clore ma participation au débat
il faut tout réécrire la littérature qui dit qu'il faut que les masses métalliques soient reliées ensemble et envoyer d'urgence les articles de Benoit à un petit chantier d'ignorants qui mettent bètement les masses métalliques en liaison équipotentielle sur leurs bateaux, je veux parler du chantier AMEL

bye

16 juin 2003
0

re: pour clore ma participation au débat (JP, ne part pas tout de suite!)
Procédé valable si le "maillon faible" que j'ai décrit plus haute est L'ANODE EN ZINC!!!! (qui ne sert a rien d'autre et surtout pas a tenir ta quille ou ton mat)

Dans ce cas oui, tu protege toutes tes pièces métaliques en prenant les electrons l'anode en zinc.

Mais toi tu suggere de retirer les anodes et la, le métal le moins noble va servir d'anode et si c'est un boulon de quille...

16 juin 2003
0

nuance :-)
Benoît,

"... Mais attention a la piece de 5 cent. tombée dans les fonds! ..."

ça c'est un vieux phantasme datant du début des construction alu dans les années '60-70 quand quelques erreurs de choix d'alliage d'alu et de montage de passecoque en laiton ont conduit à quelques catastrophe majeures.

Non, heureusesement qu'on ne craint pas la pièce de 5 cents tombée au fond, car sinon tous les bateaux alu seraient un jour ou l'autre coulés corps et bien :-)

J'ai trouvé dans le fond de mon Ovni une quantité d'objets balladeurs de tous genres, dont du cuivre, des clous et vis en acier, sans que cela ne fasse de dégats, car la présence de deux métaux n'est pas suffisante, heureusement ! Il faut aussi de l'eau salée et surtout du temps, de la fixité dans la position, et un rapport de masse suffisant : quelques grammes de cuivre baladeur dans les fonds ne vont enlever de la carène qu'un poids du même ordre de grandeur, ce qui n'est pas significatif si l'objet n'est pas fixe.

Par contre, toute propriété du métal qui présente un gradient est catastrophique pour la corrosion: les contraintes internes différentielles, les interface eeau-air, les cordons de soudure en métal d'une nuance légèrement différente de la tole, etc ...

Donc, pas de panique :-)

Robert.

16 juin 2003
0

tout a fait d'accord
Effectivement, la piece de 5 cent doit rester fixe pour attaquer localement (sinon, qu'est-ce qu'un demi gramme de moins sur tout une coque) et avoir un excellent contact electrique avec la coque (pas donné si la coque possède déja sa pellicule protectrice et isolante)

25 juin 2003
0

anodes, cathodes, électrolyse et autres...
Robert,
1°)Lorsque tu écris que toutes les parties de la carène doivent être équipotentielles cela veut-il dire que toutes les masses métalliques doivent être reliées entre elles (chassis moteur,coque, carcasses métalliques appareils divers...)à condition bien sûr que tout le circuit électrique soit à double conducteurs ?
2°)A-t-on déja essayé les protections différentielles, non pas pour protéger les personnes, on ne risque pas grand chose en 12V, mais pour détecter les courants de fuite ?

26 juin 2003
0

Equipotentiel ?
1. ) Non, pas toutes les masses métalliques ... toute la carène, seulement.

Ce qui doit être équipotentiel ce sont toutes les masses métalliques de la même nature chimique. Donc sur un bateu alu on ne met PAS le moteur à la masse de la carène, ni rien d'autre non plus d'ailleurs.

  1. ) Je ne sais pas si on a essayé. Peu probable, car les différentiels les plus sensibles font 30 mA ce qui est beaucoup trop pour une fuite admissible en permanence par une carène alu.

Robert.

30 juin 2003
0

LN de ce mois
Hello

Pour signaler aux lecteurs potentiels qu'il y a un papier dans loisirs nautiques de ce mois sur la protection des moteurs contre la corrosion.

Les differents types de corrosion sont expliqués (pas trop en détails) et surtout les facons de s'en premunir (que mettre a la masse, quoi isoler etc.)

Bonne lecture

30 juin 2003
0

pratique des anodes
j'ai des boulons soudes sur la coque ..ils sont rouilles (difficiles a zinguer apres la soudure..
si je les decape et les peint (au zinc) je suppose que c'est isolant (zinc noye dans un liant isolant??)si j'assemble les anodes sur la rouille y a t'il un contact electrique correct avec la coque (suffisant pour la protection ?)
la rouille sous l'eau ne devrais pas evoluer beaucoup a moins que la composition du fer du boulon soit tres differente de l'acier de la tole
y en a des qui savent...
quand on ne sait rien sur les anodes on achete une coque en bois ou plastoc ?
que cette contribution est terre a terre !.

01 juil. 2003
0

On aimerait bien t'aider...
... mais il faudrait des précisions

Que sont ces boulons soudés sur la coque (a quoi ils servent, combien sont-ils)?
Il sont rouillés alors que la coque alentours ne l'est pas?
Ta coque est-elle anodisée?

Pour répondre a tes questions
peinture au zinc: si la corrosion est due a une electrolyse (métal du boulon différent de celui de la coque) ca ne sert a rien car ce serait de la coque qu'il faudrait isoler tes boulons (pas de l'air ambiant)
poser des anodes sur la rouille: pas de bon contact électrique. Mais tu dis que tu peux décaper...

01 juil. 2003
0

@@@@@@node
salut à toi bauprey j'ai des vis(de 12) soudées à ma coque pour fixer mes anodes, ces vis sont en inox (je sais l'inox devrais "bouffer" mon acier, mais il prefere s'occuper du zinc de mes anodes!), détail important: bien peindre le cordon de soudure
une autre solution: souder une plaque d'acier sur la coque à l'emplacement de chaque anode puis souder les anodes dessus
ps: un compas ça se compense et une courbe de déviation c'est important ;))

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (124)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021