propulsion éléctrique.

Aujourd'hui je suis super content :
Je viens de voir un gros chantier de construction d'un batiment administratif avec devinez quoi : des camions-grue tout éléctrique. Pas de bruit, ni lors des déplacements du camion, ni lors des opérations de grutage. Il y a trois camions comme ça et c'est super cool.

Alors l'idée de la propulsion éléctrique m'est revenu en tête.
Je sais que E.Lerouge réfléchissait sur un cata avec un moteur diesel dans une coque, un moteur électrique dans l'autre... mais il y a certainement eu déjà des réalisations et es résultats.

Y en a-t-il parmi vous qui serait un peu mieux informé, et saurait ce qui se passe aujourd'hui, en 2004, de ce côté.

L'équipage
28 juil. 2004
28 juil. 2004
0

Ces grues c'est le même principe
que les chariots élévateurs électriques utilisés dans les entrepôts, leur déplacement est électrique et hydraulique lorsqu'il faut actionner les fourches etc. Mais tout fonctionne grâce à des grosses, ah non pardon, des énormes batteries.

Rien que la batterie en elle même doit peser, sans vouloir dire de bêtises, environ 500 kg, pour un élévateur standard. Pour les grues les batteries sont plus conséquentes, donc beaucoup plus lourdes!

Pour la charge, après une journée de travail c'est une nuit complète branchée sur un gros chargeur. Le chargeur en question est une espèce de grosse boîte qui doit être branchée sur du 380.

Je ne sais pas, mais je verrais assez mal une de ces réalisation sur un bateau.

Quoique, pour mémoire, j'ai un copain qui possède un HB d'annexe électrique acheté au US et qui en était content, et ca remonte à 4-5 ans, donc je pense que des progrès ont dût être fait dans ce sens, mais de là à t'en dire plus!

A creuser

28 juil. 2004
0

Bon ben ça existe
Trouvé sur le net

www.steamboating.net[...]40.html

Voili voilu.

28 juil. 2004
0

çà existe, j'en ai déjà loué un...
J'ai déjà loué un cata à propulsion électrique aux BVI en avril cette année. Voici le lien du bateau en question:

www.catamaranco.com[...]dex.asp

J'ai aimé:
- le silence des manoeuvres
- la puissance disponible impressionnante
J'ai détesté:
- la grosse génératrice très bruyante à lancer régulièrement au moins 3 heures par jour pour recharger les ÉNORMES parcs de batteries
- le poid des batteries et la place qu'elles sacrifient dans les équipets
- La génératrice 4 cylindres qui a besoin d'un autre coffre à elle toute seule
- Une minuscule erreur de manoeuvre des manettes ce commande fait disjoncter le circuit électrique à chaque fois

En tout cas, tout çà pour dire, çà ne me parrait pas encore bien au point, c'est à peu prèt bien pour la location mais absolument pas pour un programme de grande croisière...

28 juil. 2004
0

evenkeel l'a rêvé, irisoft l'a fait....
Il y a trois ans, plusieurs revues s'en sont fait l'écho, avec le irisoft 40.

irisoft-yacht.com

28 juil. 2004
0

Faut être clair ...
Pour le moment, et sauf scoop de dernière minute, le système RAISONNABLE qui marche bien sur un voilier d'une certaine taille en motorisation électrique n'utilise PAS de batteries !

C'est un système avec un groupe industriel classique diesel basse vitesse (1500 RPM) donnant qque dizaines de KW en triphasé et actionnant directement un (des) moteur(s) électriques industriels refroidis à l'eau.

Le groupe tourne donc dès qu'on a besoin de la propulsion, comme une locomotive diesel-électrique.

Il y a plein d'avantages (un grand confort général pour toute l'énergie du bord, du matériel industriel classique), et quelques inconvénients aussi (pas de réalisation commerciale clé en main).

Le silence est assez bon car le groupe peut être bien "encoconné" et placé à un endroit bien choisi. Mais ce n'est pas le silence absolu, évidemment.

29 juil. 2004
0

Lagoon aussi
CNB a produit cette année plusieurs de ses Lagoon 410 avec moteur tout electrique

29 juil. 2004
0

Bon ben, ça avance pas vite...
www.mwline.ch[...]

29 juil. 2004
0

edf
il y a un bateau en cours de construction actuellement chez Mr Mahé au chantier Marine Atlantique au Croisic d'un Intégral De Mr Peter Gallinelli avec motorisation electrique. Un concept assez révolutionnaire il faudra suivre l'essai à la sortie. D'ici la EDF sera privatise les prix seront à la baisse. Bon je taquine...
Eric

29 juil. 2004
0

C'est mon avis
Ah !, l’éternel sujet…

Pour se « mouvoir » en mer comme à terre, l’électricité n’a que des avantages.

Silence (presque total)
Pas de pollutions
Variation de vitesses très souple , (accélération, décélération), sans mécanique
Longévité des moteurs (surtout les moteurs Asynchrones)
Peu ou pas de maintenance
Rendements nettement meilleurs que la mécanique (moins de frottements)
Coûts d’installation, d’entretien + faible
Bref la liste des avantages est longue.

Malheureusement, un seul inconvénient, (et il est de taille), anéanti tous les avantages.

C’est de transporter l’énergie nécessaire, LES FAMEUSES BATTERIES

Car si c’est pour fabriquer l’électricité embarquée, ( Groupe électrogène par Ex.), on retombe dans les inconvénient de la mécaniques, et la liste des avantages cités + haut « redégringole ».

Donc, tant qu’on auras pas évolué, sur les Batteries, (Poids, Volume, Rendement), la propulsion électrique restera « Marginale ».

Je pense que, la technologie des batteries , « Classique », par électrolyse, pour stocker de l’énergie, c’est à dire : Anode, Cathode, et electrolyte (liquide ou solide), ne peut plus évoluer, on est prisonnier de certaines lois de physique élémentaire incontournables.

A mon avis l’éssor de la propulsion électrique, passera dans l’avenir par d’autres technologie, du style « mini pile à combustible », ou autres générateur à hydrogène, mais certainement pas par des batteries telles qu’on les connaît actuellement.

Le seul cas favorable, c’est éffectivement la manutention électrique, ( chariot élevateurs, grues, etc), car l’inconvenient du poids des batteries devient un avantage, en effet, pour garantir la stabilité de ces engins et donc la sécurité, afin d’abaisser le centre de gravité, il faut les lester le + bas possible, le poids des batterie est donc utilisé à cette fin.

Un avis d’électricien, (un parmi tant d’autres)

29 juil. 200416 juin 2020
0

Bon ben ca avance pas vite suite et fin
Bonjour jo les gros doigts :-) et en plus l'edf joue les coupures : ça fait 3 fois que je tappe ce texte, alors je vais faire court.
Pour Solomon Technologie (Lagoon 410), ce qu'il ne disent pas, c'est que c'est du 144V et qu'il te faut 12 batteries, qui se rechargent toutes seules en nav :-D :-D. Certains prennent un géné en plus parce que comme le dit si bien Eric, en cabotage (80%++ de mon style de nav)ça semble moins évident (que ça se recharge tout seul ;-)).

Pour irisoft, j'ai trouvé que l'hélice horizontale. Ca nécessite aussi un moteur (et c'est ça ma question) que je n'ai pas trouvé sur le site.

Et pour les prix : c'est plutôt du domaine de la recherche opérationnelle :-D :-D :-D .

Non, je voyais plutôt un truc inspiré de ce que font les suisses de mwline. Mais pour la mer, ça semble short.
Je rêvais du truc genre, un petit diesel 18 ou 25 CV dans une coque et un electric drive et batteries dans l'autre. Ca se rechargeait tout seul en traversée et grace aux panneaux et petit diesel en cabotage.
Mais bon, ceux qui le feront sont apparemment un poil à la bourre ;-)

30 juil. 2004
0

Ô GRAND EVENKEEL et les Z'AUTRES...
...Savez vous qu'en 1931,Louis Renault (oui celui des tutures)faisait mettre à l'eau "BRISEIS" un Camper Nicolson de 13,40m(je crois...)qui avait,à bord,un moteur,une cuisiniére,un chauffage et...un éclairage Z'ELECTRIQUE!!!
Les batteries,pour alimenter tout ce petit monde, étaient situées dans la quille et servaient,ainsi,de lest!!!!Pour recharger ces dites et foutues batteries,un petit moteur à essence était,sur le pont,caché par une jolie boiserie.
N'est-ce point là,la preuve,que nous sommes bien dans une époque ou nous n'arrêtons pas de passer notre temps à ouvrir les portes ouvertes!
PS.Ce SUPER bateau appartient à Monsieur le Président d'ATM de Marseille.Ce dernier a repris contact avec Renault dans l'espoir,un jour,de pouvoir le réaménager comme à l'origine...Affaire à suivre...

05 août 200416 juin 2020
0

Et oui! BRISEÏS aimerait retrouver sa motorisation électrique
KpitaineK vient de vous le dire. Je suis l'heureux propriétaire de ce merveilleux cutter Camper & Nicholson qui aimerait bien retrouver sa motorisation d'origine inventée par Louis Renault.
"Les chantiers Camper & Nicholson ont livré l'été dernier, à M. Louis Renault, un yacht dont les plans ont été établis par ces chantiers et dont la partie mécanique et électrique a été étudiée et réalisée par la Société anonyme des usines Renault.
Le propriétaire désirait avoir un bateau d'assez faibles dimensions pour être facilement manoeuvré par deux hommes.
Ce bateau devait être très marin, car il était destiné à naviguer dans les parages des îles Chausey, où la mer est souvent dure, mais, néanmoins, conserver autant que possible les qualités d'un racer, c'est à dire : être rapide sous voiles, manoeuvré aisément, en un mot être "amusant " à barrer.
De plus, le propriétaire désirait des logements suffisamment confortables pour pouvoir loger éventuellement quatre passagers et deux matelots.
Le problème ainsi posé était difficile à résoudre, car la solution ne pouvait résulter que d'un compromis bien étudié entre les contradictions contenues.”
“LE YACHT” - Mai 1931

La revue " Le Yacht' de Mai 1931, annonçait au travers d'un long article la sortie de ce bateau d'exception.
Il y est décrit avec force louanges et détails.

Le Directeur - fondateur des usines automobile RENAULT possédait en 1930 la deuxième fortune de France.
Ingénieur et chercheur infatigable, RENAULT dote son yacht d’une innovation pour l'époque due à son génie; et grâce aux moyens dont il dispose : un moteur électrique de propulsion.

Ce moteur disparait en 1939-40.

2001, BRISEÏS à l’avant garde de la plaisance du XXI° siècle !

BRISEÏS est à nouveau le plus beau fleuron des pontons de Marseille, et recommence à susciter l'admiration des spectateurs et des connaisseurs qui tombent en arrêt devant l'élégante carène. Il pourrait être à ce jour classé monument historique.
Il caresse le rêve d’une nouvelle motorisation dans l'esprit de celle inventée par Louis RENAULT, une motorisation électrique, mais avec le bénéfice de tous les progrès acquis depuis 1930 dans le domaine des moteurs électriques et des batteries, des composants electriques et électroniques.
Ce moyen de motorisation secondaire est parfaitement adapté à nos voiliers et à leurs postes d’amarrage équipés de prises de nos ports, aux recharges possibles par éolienne, ou dynamo entrainée par l’arbre d’hélice tournant à vide lorsque le bateau marche sous voile, à l’entretien des batteries par cellules photo voltaïques etc ...
Nul doute que cela ferait du bruit dans la presse et le Landernau de la voile.
Son propriétaire est à l’écoute de toutes propositions et suggestions.

05 août 2004
0

Est-ce que l'histoire
dit pourquoi la motorisation électrique d'origine a été débarquée ?

11 nov. 2004
0

réponse tardive à tilikum
Je ne suis pas un visiteur fréquent de hisse et oh et tu m'excuseras de répondre aussi tardivement.
Aucune idée des raisons du débarquement du moteur électrique, mais tu sais que Louis Renault a eu quelques ennuis à la libération.
peut être une des raisons ?
Mon rève tient toujours.

11 nov. 2004
0

Le queen mary 2
Est quand à lui propulsé par des moteurs electriques ( POD ) 4 orientables dans tous les sens et alimenté par des moteurs diesels et turbines à gaz (150000CV)

Est ce que la technique est exploitable en modèle réduit pourqoi pas mais c'est une question de couts et de poids .

Le moteur thermique entraine une génératrice qui alimente un ou des moteurs immergés .

Quand on n'utilise pas la propulsion on peut lettre les radiateurs electriques, le four ou les plaques vitrocéram.....

on peut toujours réver

14 fév. 2005
0

voir essais
voir essais a l'adresse suivante :

bon courage

18 fév. 2005
0

electric prop
Quelques sites sur le sujet
www solomontechnologies.com
www tm4.com
www haveblue.com pour les piles a combustible embarquees
Pour les batteries N G voir
www batscap.com
www avestor.com
A+
Ivan

18 fév. 2005
0

Vu dernièrement à la TV
Les industriels DASSAULT et Groupe PINAULT travaillent sur un projet Top sec. de batteries révolutionnaires (poids, puissance) il ont présentés leurs projets distinct au gouvernement afin de béneficier d'aide au devellopement industriel du produit ....

18 fév. 2005
0

Une idée farfelue ?
Savez vous comment se propulsent les torpilles militaires ? Par l'utilisation de sel de mer et d'eau de mer ! L'addition de sel dans de l'eau de mer provoque une élévation de température, qui, par un mécanisme que je ne connais pas, transforme cette energie en propulsion.

Qui connait ce mode de propulsion ? Pensez vous que cela puisse avoir des applications civiles ?(les militaires n'étant pas très loquaces sur le sujet !)

18 fév. 2005
0

propulsion
les torpilles sont propulsées soit à la vapeur, soit à l'électricité, soit par réaction interne (méthanol pour les russes).

18 fév. 2005
0

Réaction interne au sel
Je travaille là dessus avec la DCN (je ne devrais pas le dire, mais je n'ai rien signé !).

Mais quand j'essaye de savoir le potentiel de la méthode (ayant en tête des applications disons plus ... amicales), eux ne le sont pas trop, loquaces :-D

18 fév. 2005
0

torpille
ta coopération concerne la MU90 ???
à part créeer de l'hydrogène (certaines torpilles utilisent ce procédé), je ne vois pas qu'elle réaction interne peut créeer de l'eau de mer.....

18 fév. 2005
0

Je suis juste un civil de rat de laboratoire
Je bosse juste avec eux pour mettre au point une méthode de dosage automatisé du sel. Parait que mettre le doigt dedans pour voir si c'est salé, ça suffit pas ! :-D

Je plaisante bien sur, mais je n'ai pas beaucoup de détail (pour sur), j'en saurais un peu plus d'ici quelques temps, j'irai à St Trop.

Mais bon d'ici là, il aura surement fallu signer un tas de papier qui feront que je ne pourrais en dire plus.

Il ne doit pas s'agir de la MU90, celle ci est déjà en circulation je crois. Je pense qu'il s'agit plutôt d'un nouveau mode de propulsion.

Je posais juste la question pour savoir si c'était un procédé connu, mais ça semble être un nouveau truc de l'armée. Et pas encore au point, sinon ils ne solliciteraient pas d'aide.

Mettre du sel dans l'eau provoque une réaction exotherme, c'est le procédé qui est utilisé dans ce cas. Dans quelle mesure et comment exploiter cette propriété, je ne sais pas.

Conclusion: quand vous salez la soupe, méfiez vous qu'elle ne vous pète pas à la figure :-D

18 fév. 2005
0

C'est pas vraiment du sel de cuisine...
Je ne pense pas que cela soit du sel de cuisine :-)

J'opterais plutôt pour l'utilisation de sulfate de sodium, qui dans certaines condition lorsqu'il est mélangé avec de l'eau dégage de la chaleur. C'est un système assez connu, ( utilisé par les bouilloires "chimiques" ou il suffit de les agiter pour dégager de la chaleur )..
Le problème de ce type de procédé, c'est la sécurité lié au stockage... surtout en milieu marin. Stockez un tel produit à bord, et imaginez les conséquences d'une voie d'eau.... :-(

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (154)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021