Propulseur d'étrave sur tunnel acier

Bonjour tout le monde,
Je suis à PSL, et je sollicite vos conseils, voire même un coup de main pourquoi pas..

Parmi les "petits" travaux qu'il nous reste à faire, nous devons nous occuper du propulseur d'étrave.
Au début je pensais tout simplement le virer, y voyant essentiellement une source d'ennui (voie d'eau, problèmes électriques, pannes, risques d'incendie). Mais on m'a plus ou moins convaincu de le laisser, que ça me serait bien utile parfois.
Il s'agit d'un "bow thruster CT600 12V" de chez volvo. Je soupçonne qu'il soit déjà un peu juste pour mes 14m et 18 tonnes. Fera-t-il encore le job dans du vent de travers, c'est à dire quand j'en aurai vraiment besoin ? Pas sûr.

L'ancien propriétaire, qui n'était pas manchot, l'avait installé, mais avait rencontré des problèmes. Notamment une petite voie d'eau qui a finit par faire rouiller en partie le tunnel, en surface seulement. Il s'agit d'un tunnel en acier (je sais, en inox ça aurait été mieux..) Il avait badigeonner généreusement toute la platine avec du sica. Sans doute pour isoler les deux matériaux tunnel/platine ? En tous cas, le manuel d'installation ne dit pas qu'il faut badigeonner la platine mais seulement le contour du trou où passe le "bras", ainsi que les écrous de fixation (voir manuel en pièce jointe).

Pour le moment, j'en suis à la difficile étape d'essayer de décoller la platine, en coupant le sica. Je galère comme un chien. On m'a prêté un morceau de fil à pare-brise qui devrait m'aider, mais je ne m'attends pas à un miracle non plus. D'autant que le propulseur est fixé à l'horizontale du tunnel, et non au-dessus. Du coup, c'est très contraint comme espace de travail. Bref, déjà à ce niveau là, je suis preneur de conseils pour arriver à le décoller.

Ensuite je vais tout nettoyer bien propre, traiter la rouille au mieux (je suis en train de m'entrainer pour maîtriser le process acide/peintures, etc.), puis remonter.

Un copain m'a dit que, pour cette partie sensible, je ferais mieux de demander à un professionnel. Au début l'idée m'a séduite. Mais finalement, est-ce que je vais trouver un professionnel à PSL qui mettra le soin nécessaire surtout au traitement de l'acier afin que la rouille ne revienne pas (ou pas trop vite..) ? Pas sûr. (si vous connaissez quelqu'un vraiement de confiance sur PSL, je suis preneur de contact éventuellement).

Du coup, ensuite, je suis preneur de tous conseils pour remonter ce propulseur pour que ce soit le plus pérenne possible (éviter toute voie d'eau, et retarder tout retour de rouille).
Un élément que j'ai en tête déjà c'est la pose du sika en deux temps : une couche avant serrage qui garantit l'épaisseur, puis une seconde pour coller.
Est-il vraiment nécessaire de badigeonner toute la platine avec du sika (ce qui rend le montage très difficilement démontable) ?

Il semblerait que, pour une raison qui m'échappe, le rayon de courbure de la platine soit un peu plus grand que celui du tunnel..

Merci à tous pour vos conseils.

L'équipage

30 nov. 2021
30 nov. 2021
0

Bonjour, je vous confirme que ce propulseur est un peu sous dimensionné avec son tunnel de 160mm. Je n'ai trouvé aucune indication concernant la poussée théorique qu'il exerce.
Comme c'est un entrainement par courroie, il serait peut-être prudent de la changer dans la foulée de vos travaux.


tdm2023:La courroie est quasi neuve. Bon gré mal gré, le bateau a très peu navigué..A ton avis, "un peu sous-dimensionné" ça veut dire : 1) qu'il sera complètement inutile ou 2) qu'il montrera vite ses limites dans des conditions exigeantes ?·le 30 nov. 09:58
crescent76:Oui à la question 2, Précaution au remontage si la forme de la platine n'épouse pas le tube, c'et le réglage des fixations qui centrera l'hélice dans le tube.·le 30 nov. 09:50
30 nov. 202130 nov. 2021
0

Concernant le dimensionnement, sur la , on peut lire : The CT600 suits boats from 27 to 39 feet long.
Sachant que mon boat fait déjà 46 pieds, en plus avec une coque plutôt profonde (pas planante), ça risque d'être léger. Mais ça doit pouvoir aider un peu quand même non ? Pas trop envie de me prendre la tête à remettre en place quelque chose qui ne sera pas utile parce que sous-dimensionné.

Technical data
Model CT600
Engine power 4 kW
Tunnel diameter 160 mm
Operating voltage 12 or 24 volts
Boat size 27 to 39 feet
Thrust 60 kg/ 590 N

L'alternative serait de le virer définitivement : notre budget prévisionnel ne prévoit pas de réinvestir dans un prop neuf plus gros.


crescent76:Ca aidera toujours un peu. La taille du bateau souvent préconisée ne prend pas en compte le type de quille pour les voiliers. Un quillard aura tendance à pivoter autour de sa quille, un quille longue autour de son étambot. Pour le premier un coup de fouet facilitera la manœuvre·le 30 nov. 10:52
tdm2023:Dans notre cas, c'est un DI. La dérive doit faire environ 1m de large, et descend à 2m80. Quand le tirant d'eau le permet, ça doit pivoter pas trop mal. Merci d'avoir attiré mon attention sur ce paramêtre qui plaide en faveur de garder le prop.·le 30 nov. 11:01

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (142)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021