propulseur d etrave sur voilier de 10.50

Bonjour
est ce pas un peu superflu de vouloir mettre un propulseur sur un voilier de 10.50?
le probleme est que je sors tout seul le 3/4 du temps , ma femme n aimant pas trop le voilier et des fois c est galere pour sortir de ma place tout seul , avec un propulseur je me faciliterais la vie , j ai pas demande de devis , je sais pas combien ca peut couter au moins dans les 5000 euros ?
A+
jean marc

L'équipage
30 avr. 2012
30 avr. 2012
0

ben, de nos jours c'est de plus en plus courant de voir de "petits"bateaux équipés d'un propulseur! es-ce la fainéantise,la facilité,les compétences limités ou bien le pouvoir d'achat qui augmente (chez quelque uns!!), toujours es-t-il que, a mon avis, c'est un matériel cher de trop a bord sur un 10.50m ! puisque tu as une place attitrée au port, pourquoi plutôt ne pas un peu mieux aménager ton amarrage pour te permettre de rentrer et sortir en solo plus facilement, et pourquoi aussi,ne t'oblige-tu pas á des séances d'apprentissage de manœuvre de ton canote pour mieux l’appréhender dans les situations un peu délicates (vent fort, traversier, marche arrière etc), un skipper ne se doit pas de maitriser son embarcation?...c'est juste mon avis,
pardonnes moi ma franchise!..mais payer une fortune , faire un gros trou dans sa coque de 10.50m. pour juste entrer ou sortir de sa place de ponton plus confortablement me laisse perplexe!....
mais bien sûr chacun fait ce qui lui sied,
amicalement
tropiques64

0

bonsoir
dans certaines configurations de marina il est pratiquement impossible de sortir seul sans le propulseur d'étrave.
Ainsi j'ai ma place très près des enrochements et moins d'une fois et demie la place pour reculer.
avec mon bateau à quille longue, par vent de sud est fort je ne m'y risquerai pas sans le propulseur.
Même en prenat de la vitesse en arrière puis fort coup de fouet en marche avant pour pivoter, le vent de travers ne me permet pas de passer le tableau du voisin au vent, et une deuxième marche arrière vent de travers aggraverait la situation.
Avec le propulseur pour appuyer le coup de fouet cela passe avevc peu de marge.
Au même endroit avec le Gib sea 105 un mètre plus court et cinq tonnes de moins cela passait sans propulseur.

Hubert, de Cherbourg

30 avr. 2012
0

bonjour, le superflus c'est quand on en n'a pas besoin ... si tu juges que cela te facilitera la vie alors pourquoi pas.
Cela étant 5000€ est un peu élevé comme budget même avec un tunnel. Tu peux aussi envisager d'autre modèle sans tunnel en extérieur ... voir AD.
Gilles

30 avr. 2012
0

Si ta place est le long d'un quai et que tu souhaites dégager la poupe ou la proue de ton bateau un départ sur garde avant ou arriére te coutera moins cher qu'un propulseur d'étrave. Sur catway une garde arriére permet de dégager le cul dans le bon sens si le pas d'hélice t'envoie du mauvais coté.
Cordialement.

30 avr. 2012
0

Bjr, si je peux me permettre, voici ma modeste expérience : lorsque j'ai acheté mon boat (Océanis 31, plus petit que le tiens, certes, mais après mon bon vieux 6M15... j'avais l'impression de passer du Mont Ventoux à l'Everest...!) je me suis beaucoup posé la question du propulseur d'étrave...
J'ai hésité, hésité... pis les 5000 € d'investissement sup m'ont fait fuir ! (propulseur + résine coque...)
Sans parler de la batterie sup (poids + maintenance, etc...)dans le compartiment avant...
Au final, je me suis dis que je n'étais pas plus c... que les autres, et qu'il me fallait m'entrainer, navigant moi-aussi en plaisancier/accompagné (femme + enfants plutôt passifs)
J'ai passé des heures et des heures à manoeuvrer, seul comme un idiot dans l'avant port, ou près des bouées de balisages en mer (accostage, etc...)
Au début c'était pas jojo... et chaques sorties en mer pouvaient se jouer sur "le retour au port" (bon ou mauvais = sortie idyllique ou sortie pourrie !)
Pour rejoindre ma panne, je commençais à me retourner dans l'avant port... 150 m avant... puis 50... puis 10... aujourd'hui je fais demi tour devant celle-ci, en jongleant sur l'inverseur marche avt/ar
Il faut sentir son bateau... l'apprivoiser...
Ca vient avec le temps ; ça fait 2 ans que je l'ai
Aujourd'hui je le mène où je veux ; je connais ses réactions par coeur (pas d'hélice, temps de réponse, etc...)
Lorsque nous rentrons au port, même si je reste concentré sur cette manoeuvre (qui est importante, et qu'il ne faut pas négliger), où, l'été, lorsque nous arrivons dans un port inconnu, il n'y a plus aucune apréhension, et je le gare au centimètre près (sans exagérer)
Pourtant j'ai installé un pare brise rigide (fardage supplémentaire quand il y a du vent)
moralité : je ne regrette pas de ne pas avoir investit dans un propulseur ; j'ai gagné 5000 € !!
Tout est question d'habitude ; chaque bateau a un comportement unique, que son capitaine doit apprivoiser !
Aujourd'hui j'apprend ces manoeuvres à ma femme : lors de ma dernière sortie en mer je me suis blessé (luxation bras); le retour au port sur 1 bras (+ douleur) m'a fait prendre conscience qu'il faut au moins 2 skippers à bord... au cas ou l'un des 2 est HS
On a fait une journée pleine de manoeuvres moteur... sans stress, en dédiabolisant le truc...
Et bien le soir, elle savait le garer (presque) comme moi...!

30 avr. 2012
0

bonjour,

sans vouloir être méchant, un stage dans une école de croisière, avec (et surtout) apprentissage des manoeuvres élémentaires (prise de coffre à la voile, manoeuvre en garde sur quai ou ponton) couterait moins de 5 000 euros, et serait nettement plus valorisant.

0

Je suis plutôt de l'avis combiné de pendruig et fredau. Puisque tu as déja le bateau, fais toi plaisir avec, et le reste est une question de budget.
Je ne suis pas un fanatique des stages, surtout quand on a son propre bateau. Le temps passé est partagé, et on apprend juste des bribes de l'expérience (donc de la somme des coneries commises) du moniteur.
Il est surement plus profitable de faire des sorties sur ton propre bateau en compagnie de gens un peu plus expérimentés.

30 avr. 2012
1

salut
tu as des propulseurs d'étrave chez AD pour 1500 euros environ ttc.
mon boat de 12 m en est équipé, c'est un vrai plaisir. je ne vois pas pourquoi s'en priver ça facilite grandement les manoeuvres dans les ports , quelle que soit la longueur du bateau.
ou alors on peut aussi se passer de GPS , d'enrouleur , de sondeurs ,de pilote automatique etc...etc... et revenir 50 ans en arriere.
lorsque l'évolution va dans le bon sens pourquoi s'en priver.
si tu en a les moyens , n'hésite pas

30 avr. 2012
0

bonjour ,
j ai lu vos avis , je vous en remercie , je me debrouille niveau manoeuvre de mom voilier , bon je suis pas un dieu c est sur ,
pour rentrer dans ma place , je n ai pas de probleme , avec une bonne erre , c est surtout pour en sortir quand il y a du vent traversier , je suis sur pendille en Med
c est vrai que ca fait faire un trou dans la coque ? mais je pense que c est un progres indeniable et facilite les manoeuvres
A+
jean marc

30 avr. 2012
0

quel bateau ??
tous les brions ne permettrent pas forcément d'installer un tunnel ...

30 avr. 2012
0

ca serait pour un dehler 36 de 2001
A+
jean marc

30 avr. 2012
0

bsr
dans le cas ou tu te deciderais et que ce soit possible
on trouve des propulseurs de petite puissance suffisants pour ton voilier aux alentours de 1000€+ le tunnel
le tube vaut dans les 150€ , pour faire le trou c'est facile en se servant d'un fer a beton pour tracer la découpe , si tu ne te sens pas tu peux toujours demander a un stratifieur de de le coller surtout pas en images avec une facture (garantie pro)
après c'est de la bricole ,pour les propulseurs de moins de 1500w les cables du guindeau peuvent etre utilisés (montage en parrallele avec un sectionneur , un inter MOM suffit pour le commander du cockpit .
donc tu dois pouvoir t'en tirer pour 1500€ max
alain

30 avr. 2012
0

Qu’un propulseur d’étrave facilite grandement les manœuvres, c’est indéniable.
Mais la question que se pose jeanmarc est :
Est-ce que les avantages que procure un propulseur d’étrave compensent les inconvénients compte tenu de la taille relativement modeste du bateau ?
A mon avis ça ne se justifie pas, et si jeanmarc réagit comme l’a fait très pertinemment fredau13, non seulement il économisera de l’argent, mais surtout il apprendra à manœuvrer ? C’est ce qui est d’ailleurs passionnant dans la pratique du bateau c’est qu’on a jamais fini d’apprendre, s’améliorer, encore et toujours…

30 avr. 2012
0

bsr
dans le cas ou tu te deciderais et que ce soit possible
on trouve des propulseurs de petite puissance suffisants pour ton voilier aux alentours de 1000€+ le tunnel
le tube vaut dans les 150€ , pour faire le trou c'est facile en se servant d'un fer a beton pour tracer la découpe , si tu ne te sens pas tu peux toujours demander a un stratifieur de de le coller surtout pas en images avec une facture (garantie pro)
après c'est de la bricole ,pour les propulseurs de moins de 1500w les cables du guindeau peuvent etre utilisés (montage en parrallele avec un sectionneur , un inter MOM suffit pour le commander du cockpit .
donc tu dois pouvoir t'en tirer pour 1500€ max
alain

30 avr. 2012
0

étrave assez fine et étroite, mais le brion est pas très profond, non ?
il faudrait savoir la profondeur de coque dans un coffre avant à prximité d'une cloison transversale et à moins d'1 m de l'étrave ?

30 avr. 2012
0

Bonsoir
Je suis de l'avis de ceux qui considèrent que pour un 10,50, on doit pouvoir s'en passer.
En solitaire avec une pendille, propulseur ou pas ce n'est pas facile de la larguer de l'avant...Si elle est bien plombée, c'est plus facile de l'arrière, on est à côté !
Si on peut poser l’étrave au quai (protection) on peut, en avant doucement amener la poupe côté au vent avant de lancer en arrière.
Alain:-/

30 avr. 2012
0

Et en plus c'est dommage de faire un gros trous dans une belle carène comme celle du Dehler 36... Tu vas probablement pas mal y perdre en en vitesse et en plaisir de barre, voir en équilibre du bateau avec autant de poids supplémentaire à l'avant...

30 avr. 2012
0

Bonjour,
Autre solution changer d'hélice.
Des hélices comme la kiwiprop ou autres permettent de faire des marches AR sans appréhension elles n'ont pas de pas marqué.
Mon hélice est une grosse tripale épatante en marche Av mais je suis comme Jean Marc pas trés fier dans des endroits étoits avec mon nouveau bateau Avant avec mon 9m(un vélo) je me sentais facile mais maintenant ...............!

30 avr. 2012
0

Sur mon Bavaria 32 l'ancien propriétaire avait fait installer un propulseur d'étrave tunnel. Si ce n'est pas indispensable, c'est vrai que c'est sécurisant de savoir qu'on peut compter dessus au cas où et surtout dans des ports inconnus, contrairement à son propre emplacement sur lequel on peut très vite arriver à bien maitriser l'entrée et la sortie. Bref je ne l'aurai sans doute pas fait installer (5000€ quand même) mais j'avoue que là c'est très confortable :-D

01 mai 201201 mai 2012
0

Un peu étonné tout de même par le prix annoncé de 5000€. Je reviens sur le modèle proposé par AD qui se situe à 3300€, qui fonctionne en 12 v donc peut être alimenté par le guideau électrique (bien sur s'il existe) et en plus peut être mis en œuvre par un bon bricoleur.
1800€ de différence ce n'est tout de même pas rien !
Je reviens aussi sur la nécessité du propulseur mis à part la facilité d'emploi mais nos ports sont de plus en plus encombrés et les places deviennent plus serrées. Dans notre cas (Palavas sur certain ponton) les bateaux ont à peine la place de sortir de leur emplacement avant d'arriver dans les bateaux d'en face et c'est souvent très chaud avec un peu de vent et tout cela ce n'est pas la faute du skipper.

Gilles

01 mai 201201 mai 2012
0

c'est super sécurisant, surtout en solo
- pour les marches arrière : barre au neutre, on gouverne avc le joystick du propulseur
- pour apponter si place très réduite : on fait un crénau comme avec une auto : arrière en premier à quai, ensuite on rabat l'avant
- pour quitter un quai : barre vers le quai et propulseur à déborder, simultanément
On invente des manoeuvres étranges tous les jours...

01 mai 201201 mai 2012
01 mai 2012
0

bonjour
oui je pense que cela est securisant , j avais dans mon post 5000 euros mais je pense que cela est moins , je n ai pas de demande de devis
A+
jean marc

01 mai 2012
0

bonjour jean marc
je pense qu'un propulseur d’étrave n'est pas superflu pour les manœuvres de port surtout lorsqu’on est seul j'ai un oceanis 40 a st gilles et avec le courant il est impossible de se parquer (ponton 6 au bout) sans propulseur cout environ 3500€
A+
patrice

01 mai 2012
0

salut
un propulseur d etrave , est que cela induit une perte de vitesse ?
A+
jean marc

01 mai 2012
0

si le tunnel est bien posé avec le petit bossage déflecteur qui va bien, les turbulences sont très réduites et la perte de vitesse doit être très faible ...

01 mai 2012
0

pour la vitesse je ne sais pas mais pour le poids à l'avant c'est sûr il faut aussi compter le volume d'eau dans le tube qui est de la portance en moins si le voilier à tendance à enfourner il faudra revoir la ligne de mouillage
alain

01 mai 2012
0

c est bien l idéal un départ sur garde
je suis souvent vent de N-O par le travers,et sur pendille, c est impeccable

01 mai 2012
0

je viens de faire poser un propulseur sur mon sun fizz 12m
ma coéquipière favorite voulait ce materiel non indispensable car pousser avec ses petits muscles un bateau de 9t n etait plus à son gout.
combien ça m a couté:
pack propulseur duo80 max power acheté en GB 1400€ (avec joystick tunnel cablage etc)
divers materiel dont batterie supplémentaire 1200€
pose par un pro 1700€
total 4300€
j avais eu auparavant des devis montant jusqu à 7500€ comme quoi tout se négocie
je ne l ai pas encore essayé et j espere bien qu avec un investissement pareil je vais devenir un as de la manoeuvre...

01 mai 2012
0

Jeanmarc,
Dans mon coin, beaucoup en ont sur un 10,50 m (pas moi cependant)
Si c'est pour mettre sur un Delher 36, c'est gâché une belle carène que de mettre un tunnel. Si tu es vraiment pret à casser ta tirelire, j'opterai plutot pour un modèle rétractable

01 mai 2012
0

Pouvez vous éclairer ma lanterne?
J'aimerais savoir pourquoi systématiquement on monte une batterie supplémentaire alors que quand on se sert de ce truc en général le moteur est en route et qu'on ne s'en sert pas en même temps que le guindeau.
Comme dit plus haut pourquoi ne pas utiliser le circuit du guindeau avec un inverseur de circuit de puissance comme par exemple un sélecteur de circuit de batteries.
Je n'arrive pas à comprendre pourquoi d'un côté on fait la chasse au surpoids et de l'autre on rajoute une batterie supplémentaire.

Cdlt

0

bonjour
si tu veux faire tourner ton propulseur ou ton guindeau depuis les batteries placées à l'arrière épaulées par l'alternateur, il va falloir des câbles de très gros diamètre, très chers et pas mal lourds.
Une batterie tampon à l'avant permet des câbles plus fins qui ne servent qu'à maintenir la chargea près usage.
Sur mon Hood 38 les câbles font la grosseur d'un tuyau d'arrosage ...

Hubert, de Cherbourg

01 mai 2012
0

Bonjour,
Une remarque en passant: un Dehler 36 (2001 donc plan Judel-Vroljic si je ne me trompe), voilier racé orienté plutôt course croisière, sera-t-il revendable une fois ce genre d'équipement installé? Moi comme acheteur je passerais mon chemin.
Je sais, il n'est pas question de vendre! à moins que la question posée traduise au fond une envie de changer de type de bateau?
Pour éviter tout malentendu: ce n'est pas du tout un jugement de valeur sur ce genre d'équipement, mais plutôt une réserve sur la cohérence du projet; d'ailleurs tous les bateaux faits pour aller en mer sont beaux, à mon goût, du trimaran au trawler de 15t (avec propulseur...) en passant par les vieux baroudeurs en acier.
Cordialement

02 mai 2012
0

@ Hubert je suis en partie d'accord avec toi puisque l'énergie est dispo pour le guindeau il suffit de 2 ou 3m de câble pour relier son alim au propulseur.
Tu mets ton inverseur dans la baille ou un endroit accessible et mieux abrité de là tu distribues le jus.
Tu dis que sur ton bato ils t'ont mis du câble gros comme un tuyau d'arrosage; quelle est la puissance de ton bidule?
ça fait gros pour un ustensile qui tourne quelques secondes par impulsions.
Pour moi pour ce genre d'utilisation du 35mm² serait suffisant.
Quand je bossais chez Barillec à Concarneau on faisait passer 16A dans du 1,5mm² et ça ce sont les normes approuvées par la Lloyds et tout était contrôlé par Véritas. Bon d'accord les fils avaient un isolant spécial.
Un exemple le CT 45 fait 3200w/12V = 266A en prenant de la marge 7A/mm²
ça fait ~ 38mm² .
Je conçois qu'on augmente la section quand c'est un ustensile qui tourne en permanence, par mesure de protection.

Cdlt

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (86)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021