Promenade d'un an.

Voilà, comme moult autres avant moi sur le forum, un voyage commence à de profiler à l'horizon. Je viens donc moi aussi avec la question "Vous me conseillez quoi?"
Le départ sera dans deux ans (peut-être trois selon comment notre vie sera entrecoupée de confinements). De par le métier de mon équipière, ce sera une année de septembre à septembre.

La première idée est d'aller voir la Scandinavie, la baltique et tout ce coin nord est de l'Europe. Peut-être l'Écosse si on a le temps.
La question principale que j'ai pour l instant sur ce circuit, c'est comment passer l'hiver? Où se retrouver pour qu'il soit le moins inconfortable possible?
C'est une période où j'imagine qu'on naviguera moins. On se posera sûrement quelque part plusieurs semaines pour après se reposer un peu plus loin. Du coup, existe-t-il un peu partout des contrats 'escale longue durée' ou c'est une spécificité de mon coin?

L'autre idée serait un aller-retour au Antilles mais j'ai peur que ce soit un peu expéditif.

Dans tout les cas, le bateau sera un Gibsea 105. On a l'habitude de la vie à bord, c'est notre maison depuis 3 ans.

À vous

Simon

L'équipage
07 nov. 2020
07 nov. 2020
4

Pour tes questions sur l'hivernage, n'aie pas d'a priori ou d'horrible mot comme "contrat"! La vie dans le Nord, et la relation entre les gens, est tellement plus simple qu'en France.

Dans le Nord tu seras accueilli et pendant l'hivernage tu feras partie de la communauté. On te trouveras un coin au ponton, ou une place dans une petite marina, voire même à sec si tu le voulais. Tu seras invité aux évènements et fêtes locales. Tu te feras des amis.

Va voir le youtube de la Désirade pour un exemple 2020. Je peux te donner plein d'autres exemples. J'ai de mon coté passer 3 hivernages à bord au delà de 60 Nord.

Ton idée du Nord en un an me semble bien plus attirante qu'un aller-retour atlantique.


Vili Oumo:C'est aussi celle qui m'attire le plus. Et dans quelle zone irais tu pour passer l'hiver à bord dans un bateau pas plus isolé qu'un bateau de série lambda?·le 07 nov. 2020 20:02
Vili Oumo:Et où pour l'instant je me chauffe à l'électrique, et si c'est possible, j'éviterais bien l'installation d'un autre système.·le 07 nov. 2020 20:03
Micmarin:En fait la Baltique je ne connais pas. Ni l'hiver en Norvège même si j'en ai entendu beaucoup de bien. En revanche je connais bien l'Ecosse, Orcades et Shetland. Là je pourrais te donner des conseils.Comme tu mentionnes ton chauffage électrique, et la non-isolation, cela complique un petit peu. J'éviterais dès lors les zones ou il neige et gèle. Comme la Norvège ou l'Ecosse mainland. En revanche, de petites iles au milieu de l'eau du Gulf Stream limite le froid. Par exemple aux Shetland le plus froid c'est en janvier, avec + 5 deg C en moyenne. Et pas de chute de temperature pendant la nuit. C'est à peu près la même nuit ou jour. C'est supportable. Il en est de même aux Orcades ou aux Féroé. Pour les trois hivers que j'ai passé là-bas à bord je n'avais qu'une éolienne pour l'électricité. Je n'ai jamais manqué, mais le chauffage était un Reflex. Dans ton cas une petite marina avec électricité serait une bonne solution. Ceci dit, aujourd'hui il y a l'électricité pour ainsi dire partout.·le 07 nov. 2020 20:40
Papy-Zoom:200% d'accord avec Micmarin !·le 08 nov. 2020 08:27
Vili Oumo:Ah, je note, j'avais pas penser à l'hiver en Écosse! ·le 08 nov. 2020 10:54
entre-cotes:Il ne gèle pas en Norvège sur la côte ouest. Et ia température descend rarement en dessous de zéro. ·le 10 nov. 2020 08:32
07 nov. 2020
0

Tu peux prendre contact avec Mickael et Linda sur la Désirade. Ils hivernent aux Shetland et aux Orcades : www.hisse-et-oh.com[...]esirade .
N'hésite pas, ils sont très très sympas.


1

Bonjour ´
Dans un projet comme le tien, je m’équiperai quand même d’un chauffage autonome, type Webasto.
Je pense que tu seras content de l’avoir en cas d’endroit non électrifié ou de panne de réseau.
L’autre avantage est que ce type de chauffage assèche bien le bateau.
Bonne préparation,
Patrice


08 nov. 2020
4

Hello,
Pour un hivernage je déconseillerai fortement un chauffage à air pulsé... Ils sont bon pour un usage temporaire, estival.
Sur nos 2 saisons (été + hiver) dans le Sud, 95% des voiliers avec ce type de chauffage ont eu des déboires...
La palme revenant à ce Swan de 44 pieds allemand. On les a rencontré la première fois à PW, ils y sont restés 3 mois à attendre une pièce pour leur webasto. Une fois la pièce remplacée, ils sont partis dans les canaux et revenus 10j plus tard pour un autre problème du chauffage. Rebelotte 3 mois d’attente de la pièce détachée... Le seul bateau sans soucis était mené par un skipper électricien qui avait une deuxième chaudière à bord pour les pièces...
Pour un usage quotidien il faut installer un petit poêle. Soit diesel mais pour une saison dans le Nord un petit poêle à bois prend tout son sens, car tu peux en trouver partout.
Pas compliqué à installer sur un 11m. Il faut juste prévoir la cheminée mais si tu ne prévois pas de l’utiliser en mer c’est facile de trouver un emplacement.
Un poêle ça ne consomme rien en électricité et ne tombe jamais en panne.
Et tu as de l’eau chaude en permanence en posant une bouilloire dessus.


08 nov. 2020
1

Là haut, tu as le choix entre 4 ou 5 coins :
* Stornoway, aux hébrides extérieures. bien protégé, petite ville, mais avec une université. C'est assez vivant hormis de dimanche ou tout le monde est à l'église.
* Torshaven : Plus grand, vivant. Plus "capitale". Mais le jour est vraiment court en hiver.
* Lerwick, aux Shetland : Ça nous a moins plu. La "marina" (2 ou 3 pontons) est un petit peu hors la ville (le port en centre ville n'est pas utilisé l'hiver)
* Kirkwall ou stromness aux Orcades : Un peu plus sud, donc plus de lumière en hiver. Les 2 ports sont en centre ville.
Tu peux aller voir les articles de chaque coins sur notre blog (dans mon profil).
Sinon, des copains ont hiverné à Belfast et ont beaucoup aimé.


Vili Oumo:Et je pourrais voir en vrai les lieux de bouquins que j'ai bien aimé! ·le 08 nov. 2020 10:57
Micmarin:Sur ce coup là, pas d'accord avec toi Ed. Tu cites les capitales (des Hébrides, des Féroé, des Shetland et des Orcades). C'est bien pour faire les courses, et si on aime la ville. Mais c'est loin loin loin d'être les seules solutions. En tous cas ce sont les solutions que je fuis! Je préfère les petites marinas, voire très petites, ou l'on est plus en contact avec la nature. Et il y en a plein partout. Pour les Shetland, moyennes marinas : Scalloway, Skeld, Aith, Brae Delting... Et pour les plus petites: partout! Moi j'ai passé des hivers à Mid Yell par exemple. Et il en va de mêmes dans les autres archipels que tu cites.·le 08 nov. 2020 11:03
ED850:Tu as raison, j'orientais un peu trop. Mais perso, je préfère hiverner en ville et naviguer dans des lieux déserts. D'autant que toutes ces "villes" sont de taille humaines. J'aime bien voir du monde et vivre les pubs😉·le 08 nov. 2020 11:12
Vili Oumo:Oui, c'est aussi une autre façon de poser la question, 'à côté de quel bistrot ça vaut le coup que je pose mon bateau?'·le 08 nov. 2020 12:26
08 nov. 202008 nov. 2020
0

Et pour garder l'intérieur sec: hors VENTILATION avec renouvellement d'air point de salut.
Faire entrer de l'air à 5°C ou moins, même avec 100% d'humidité relative, et le chauffer va le rendre parfaitement sec.
Pour que l'air neuf entre, il faut que le vicié (chaud) soit évacué. => plusieurs ouvertures sur l'extérieur.


Vili Oumo:Oh que oui! Les premières semaines de froid de premier hivers passe à bord on été... humide ! Puis on a fini par comprendre comment ça marchait.·le 08 nov. 2020 11:00
08 nov. 2020
0

Et l'hiver au Danemark ? Ou en Sud-Est Suede? C'est pas envisageable ?
Personne n'est allé en Baltique sur le forum?


ED850:C'est sans doute possible sur le Danemark, mais pour la Suede, je ne pense pas . Suis passé en sud Suede en février. A Malmö, tous les bateaux étaient à terre et les pontons pris dans la glace. A Stocholm aussi, le port était tout gelé. Sinon, Norvège : des suisses amis ont hiverné vers Bergen ou Stavenger . je ne connais pas, mais avec le gulf stream, la côte norvégienne ne gèle pas.·le 08 nov. 2020 11:50
09 nov. 2020
0

Une autre question que je me posais, Saint Pétersbourg c'est faisable? Ou l'entrée en Russie est compliquée pour un plaisancier ?


Virgule:j'y suis allé en voilier, 15 jours, en juillet 2011. en prenant un transitaire l'entrée en russie en voilier est très simple , faut juste respecter scrupuleusement le mode d'emploi qu'il t'envoie . à l'époque il fallait s'y prendre au moins 2,5 mois à l'avance pour pouvoir se faire faire ensuite les visas (en france) à temps. perso j'avais pris l'auteur de la partie russe du guide Imray baltique (pas cher et super sympa, organisation impeccable). il exerçait toujours début 2020.une solution moins lourde et plus rapide en formalités est de laisser le bateau à Helsinki (ou Tallinn) et d'y aller en train ou en ferry .·le 10 nov. 2020 01:34
Vili Oumo:D'acc. Et en devant s'y prendre autant à l'avance, on doit donner une date précise d'entrée et de sortie ou ils prennent en compte de fait qu'en bateau on ne sait jamais trop?·le 10 nov. 2020 09:09
Virgule:j'avais donné une fourchette .de mémoire +/- une semaine. en fait, il suffisait d'être entré/sorti pendant la validité de nos visas. notre transitaire avait prévenu les russes quand on a fixé la date (départ d’Helsinki qui n'est pas loin)·le 10 nov. 2020 10:58

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (91)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021