Projet en cours et tellement de questions !!!

Bonjour à tous,

J'ai le rêve de faire le tour de l'Europe en bateau, à la recherche de tous les musées et architectures que je pourrais trouver ! Je lis beaucoup en ce moment afin d'approfondir mon projet mais j'ai encore beaucoup de questions !

L'idée serait donc de vivre à l'année sur le bateau, en prenant mon temps et en visitant beaucoup. Le tout en solitaire... Je suis prête à tout quitter et à changer de boulot pour ça.

Je suis partie sur l'idée d'un bateau moteur de moins de 15m, mais étant seule y aurait-il des dimensions à ne pas dépasser (d'un point de vue pratique et réglementaire) de par l'Europe ? La plupart des documents que je trouve concernent soit les voiliers soit les péniches de plus de 20m. Concernant l'armement, est-il différent selon les dimensions du bateau ? Les écluses en solitaire peuvent a priori se faire seul, mais y a-t-il des bateaux qui s'y prêtent plus que les autres (accès, dimensions) ?

Quels matériel et outils sont vraiment utiles à bord, en plus de l'armement obligatoire ?

Comment fixer, pour la navigation, les meubles et le petit électroménager ?

Est-ce gérable financièrement ? J'ai de l'argent de côté (en plus de l'achat du bateau) mais comment générer un minimum de revenus en voyageant ? Histoire de remplir les réservoirs ! Des pistes d'emploi à distance ? Ou de travail sur place peut-être ?

J'habite et travaille actuellement en Bretagne, si je trouve un bateau maintenant à l'autre bout de la France je ne pourrai pas le déplacer tout de suite. Comment gérer loyer et mensualité bateau ? Un emplacement est-il à payer dès sa réservation ? Un emplacement à l'année se paye en une seule fois ou petit à petit ?

Je réfléchis à un bateau autonome un minimum en eau et en électricité, histoire d'avoir mon indépendance et d'éviter les ports autant que possible. Les énergies éolienne et solaire en Europe du Nord, c'est gérable selon vous ?

Je me doute qu'un bateau à voile serait plus économique (carburant :P ), mais débutante et navigatrice en solitaire, ça me stresse. Ai-je raison ?

Merci d'avoir lu jusqu'au bout ! Toute remarque ou réponse sera la bienvenue !

L'équipage
06 août 2013
06 août 2013
0

Part en vélo.... Ou en camping car.... Ton projet n'a pas à voir avec un mode de déplacement mais avec l'architecture si j'ai bien compris ??? Le bateau semble trop contraignant, pas éco et demande pas mal d'apprentissage.....

06 août 2013
0

En fait, je n'ai jamais aimé rester longtemps au même endroit, tout en voulant malgré tout avoir un vrai chez moi. Cela fait aussi longtemps que j'aimerais vivre sur l'eau, ça a toujours été mon élément ! Je voudrais pouvoir conjuguer ça avec mon amour de l'art du vieux continent.

06 août 2013
0

c'est le tour de l'Europe ou l'Europe par les canaux que tu veux faire ?

06 août 2013
0

L'Europe par les canaux. En commençant par Belgique, Pays-Bas, Allemagne : plein de canaux et beaucoup d'art à la fois. Vivre sur l'eau n'est pas une envie soudaine, j'y pense déjà depuis plusieurs années sous des formes différentes.

06 août 2013
0

Pas voilier alors... :heu:

06 août 2013
0

www.leboatventedebateaux.com[...]oat.php

restera plus qu'à trouver le matelot qui va bien avec (pour le passage des écluses ! :langue2:)

07 août 2013
0

ici on est pas tres au point en canaux , on est plutot des cap hormiers :mdr:

07 août 2013
0

J'ignore les conditions pour naviguer ailleurs (Belgique, etc..) mais en France il faut, je crois bien, un permis fluvial pour naviguer sur les canaux et fleuves. Peut-être que la première démarche serait de commencer par passer le permis. Histoire de savoir à quoi on sera confronté...

07 août 2013
0

Pour le permis fluvial, je me suis déjà renseignée mais dans l'immédiat les dates d'examen ne sont pas possibles. J'ai relancé les bateaux-écoles pour avoir les dates de cet automne.

En fait, mes deux plus grandes interrogations seraient :

1/ Un bateau moteur de 15m serait-ce gérable seule (navigation et écluses). Dois-je plutôt m'orienter vers une vedette hollandaise de 10m mais pour un habitat à l'année, est-ce jouable ou devient-on claustro ?

2/ Bateau moteur implique carburant. Même avec de l'argent de côté, je crains que le voyage ne dure que peu de temps ! L'idée est de partir (revenir, je ne sais pas). Le principe de l'escargot en fait. Les énergies de type éthanol ou huile de colza sont-elles applicables aux bateaux ? Dans quelle mesure ?

Oui, forum de voileux je sais. Mais c'est sûrement le plus sympathique et complet que j'ai visiter jusqu'à présent. Les forums pour bateaux moteurs croisés jusqu'ici concernait principalement les bateaux-logement de type Freycinet avec stationnement à l'année.

07 août 2013
0
  • non, il faut être au moins deux pour le passage d'écluse, et aussi pour se remplacer à la barre de temps à autre sur les canaux.

    • c'est sûr que le carburant c'est de l'argent. Et comme personne ne vit de l'air du temps, le voyage s'arrêtera assez vite.
    • le mieux pour ce type de projet et de questions est malgré tout les forums cités, ceux typés navigation fluviale.

:goodbye:

07 août 201307 août 2013
0

Les bateaux fluviaux ont souvent un moteur compact dentique a celui des voiliers, donc niveau conso c pas enorme.. Surtout que la vitesse sur les canaux est limité. Je pense pour un bateau de 12m on peu parlé de 3l a l'heure.
Je suis voileux mais g pour projet de balader egalement sur les canaux.
Personnellemnt je partiré sur un bateau polyester de 12m, monomoteur 50chevaux. Apres c selon ton budget...
12m, seule et sur un bateau de ce type, la place ne manque pas. 2 panneau solaire sur le toi, un bon parc a batterie et a toi la liberté.
Je te conseil d'acheter le magazine "fluvial" qui est tres sympa.
Aussi, je te conseil d'aller au bout de tes reves et de profiter de la vie.il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se tompent pas.
Corentin

07 août 2013
0

peut etre même moins de 2 l/h sur un petit bateau (8à10m) et compter 8h de navigation maxi par jour
éviter de remonter les fleuves (ou rivières) apres de fortes pluie ou à l'époque des fontes de neige, il y a plus de courant... donc au printemps, soit on descend les rivières, soit on prend les canaux.

à part ça, pas de risque de claustrophobie, ton jardin est immense :pouce:

07 août 2013
0

Sinon pour repondre a tes questions,
Les meubles ont souvent des fermetures qui leur permettent de ne pas s'ouvrir en navigation.
Il te faudra une bonne caisse a outil, je te conseil d'ailleur de trouver une petite formation de quelques jours en mecaniques basique pour savoir quoi mettre dedans et entretenir toi meme ton moteur.
Pour le boulo nous ne connaissons pas ton cv, mais deja en faisant les saisons tu peu t'en sortir.
Pour les ports cela depend certain se paye a l'année d'autre au mois ou au trimestre.
Si tu ne fais que passer tu paiera pour le temps que tu restera.
Aussi, au port tu beneficiera de l'electricité sur le ponton, en navigation tes batterie seront chargé par ton moteur et si tu es dans le desert...par les panneaux solaires.
Visite des bateau en vente et discute avec leur proprio.
A +

07 août 2013
0

j'ai relu tout le fil initial, attentivement..

j'en arrive finalement à la même conclusion que le premier commentaire (celui de Mouhou17) : un camping-car, sans ironie aucune..

07 août 2013
1

Ce doit être vraiment sympa de faire l'Europe par les canaux et fleuves. Je te souhaite de pouvoir réaliser ton projet.
Et contrairement à d'autres, je ne te parle pas de camping-car, car tu as dit être amoureuse de l'eau...et pas du goudron est des parkings.

07 août 2013
0

C quoi cette histoire de camping car ?
Ou bien j'ai raté un episode.

Perso g 26ans, avant mon voilier actuel je faisais de la voile legere donc niveau connaissance j'avais plein de question a la c.n.
Meme les placard c'etait pour moi une decouverte !
Je bosse en interim toute l'année en france et a l'etranger pour ne pas vivre de l'air du temps.
Me voila aujourd'hui en train de parcourir la med et je vis sur le bateau avec ma compagne.
Bientot peut etre je parcourerai les canaux... Alors allez au bout de vos reves. Carpe diem
Je vous laisse il faut que je rpule un peu gégen !

07 août 2013
1

Il y a un monde entre le bateau rèvé et la réalité et surtout un gouffre financier. N'achetez pas de bateau avant d'avoir fait un minimum de pratique pour savoir ce qu'un bateau veut vraiment dire. Pour la navigation en eaux intérieures louer quelques jours pour avoir un aperçu (nombeuses propositions dans "Fluvial". Noubliez pas que des cours d'eau peuvent ètre chômés. La France fluviale est très belle. Pour la mer, par définition potentiellement dangereuse, il faut acquérir les connaissances théoriques et pratiquer un minimum et louer. Vous saurez seulement alors une idée du batau qui vous convient. Ensuite tout se concentre sur l'argent. Un bateau est une incroyable danseuse avec de très fortes contraintes diverses dont techniques et les places de port sont souvent rares et chères, les mouillages sauvages étant plutôt rares. Ne voyez pas trop grand. On fait très confortablement le monde entier dans un 9/10m.

08 août 201308 août 2013
2

Bonjour,
Arriver dans une ville portuaire par la mer ou un fleuve ou un canal, c’est autre chose que d’y arriver en camping car ou autre moyen de transport ! On a le temps de savourer son plaisir.

Remonter la Seine du Havre aux Muraux et retour, traverser par les canaux de Flessingue - Belgique à Kiel - Allemagne, arriver à New York par l’East River et descendre les waterways (ICW - USA) de Norfolk à Savannah sont mon expérience de navigation en eaux intérieures.

Oui, naviguer, même en eau intérieure, demande un minimum d’apprentissages.
La taille du bateau, 10 m c’est déjà confortable. Pour vous faire une idée, visiter virtuellement des sites de ventes. Par exemple, le site de De Valk, grand courtier hollandais . Juste pour voir. Les emménagements, la motorisation. Si votre bateau n’a qu’un moteur, un propulseur d’étrave est une aide importante.

Envisagez aussi que votre “vedette“ soit homologuée pour naviguer en mer. Au moins pour pouvoir réaliser de très courtes traversées en Manche et mer Baltique. Rejoindre Londres ou Copenhague puis franchir le Gotha canal et gagner Stockholm. Et ainsi de files en Danube, vous amarrer à Istanbul. Passez donc aussi le permis Mer.

Quand à naviguer en solitaire en voies intérieures, ce n’est pas pratique, sinon impossible. Pour les passages d’écluses, est-ce autorisé d’ailleurs, en France mais aussi dans les pays que vous prévoyez de visiter, cf. les ambassades et consulats. Par exemple, est-ce toujours le cas, la traversée d’Amsterdam se faisait de nuit. Il y a un nombre non négligeable de bateaux de plaisance à passer simultanément les x écluses à franchir. Le tout orchestré par un éclusier qui file d’écluse en écluse sur son vélo. Si, si. Au final, vous vous retrouvez en pleine nuit “largué“ dans le port de commerce à rechercher votre route. Mieux vaut être au moins 2 paires de bras et 4 yeux !
Difficulté aussi pour tout ce qui en cours de journée vous éloigne de la barre. Repas, navigation, etc. Rares sont les possibilités d’utiliser le pilote automatique. Car sur une voie intérieure, la liberté de navigation est plus restreinte qu’en mer et à certains endroits la navigation commerciale quasi incessante. Ne pensez pas pouvoir vous arrêter où bon vous semble. Peu de mouillages forains en eaux intérieures.
Pour revenir aux ambassades, valider aussi bien que possible les règlementations de chaque pays traversé. Sur des questions telles que des règles spécifiques en rapport avec la puissance des moteurs, la gestion des eaux noires (toilettes) et grises (douche, vaisselle)

Pour ce qui est des énergies, de fait avec un bateau à moteur, la question ne se pose qu’en escale, et pour autant que vous n’ayez pas accès à l’électricité. L’énergie solaire en Europe du Nord et en hiver ? Quant à l’éolien, mis à part que dans les terres le vent est souvent plus faible qu’en bord de mer, les constructions urbaines sont d’excellents paravents. Il y a aussi l’aspect tirant d’air, très contraignant dans certains endroits qui empêche l’installation en hauteur d’une éolienne.
Pour établir des contacts avec des pratiquants peut être y-a-t-il des sites belges bien adaptés voire selon vos compétences linguistiques, hollandais ou allemands ?

Murissez votre projet et bonnes découvertes
Philippe

08 août 201308 août 2013
0

Ayant une petite expérience en la matière, j'abonde dans le sens de Philippe et des autres, naviguer seule sur un fluvial de 15m est une utopie qui apportera plus de stress et de périls que de plaisir.
Essayez de louer seule un fluvial de 8-9m durant une semaine sur une voie d'eau désaffectée réservée à la plaisance (crown blue line ou locaboat) après 2 jours vous aurez compris la difficulté de votre beau mais difficilement réalisable projet.
Si la navigation solitaire sur un petit fluvial peut s'envisager sur une petite voie d'eau au gabarit Freycinet avec des écluses dont le dénivelé dépasse rarement les 3-4m, imaginez-vous avec un 15m en acier qui avoisine les 10t sur la Meuse, l'Escaut ou un canal maritime. Vous êtes dans une écluse maritime d'une longueur de 100m coincée entre un bajoyer vertigineux qui monte à 15m et un cargo de 80m de long aussi haut que le bajoyer!
Et vous seule à bord pour reprendre, au fur et à mesure de l'éclusage, les amarres avant et arrière distantes de 15m (même avec des bolards flottants ce n'est pas si évident).
Je ne m'étendrais pas sur le courant inhérent à l'éclusage qui éloigne systématiquement votre proue ou votre poupe du bajoyer, ni sur les écluses aux bajoyers arrondis ou votre bateau oscille joyeusement d'avant en arrière et de la force nécessaire pour le maintenir contre le bajoyer.
De plus en navigation fluviale le temps et la distance ne représente rien, vous êtes tributaire des horaires d'éclusage, de la navigation professionnelle qui passe toujours avant vous (jusqu'à 2hr d'attente devant une écluse) et aussi des ennuis techniques et des pannes d'écluse ou de pont qui vous oblige à passer une partie de la journée ou la nuit entre deux énormes péniches, amarré sommairement à un duc d'albe.
Comme on l'a déjà signalé également, beaucoup de petites voies d'eau ont des périodes d'étiage (chômage) qui vous oblige à emprunter un voie à grand gabarit avec une circulation intense au lieu du petit canal bucolique que vous aviez envisagé, surtout avec le tirant d'eau d'un 15m.
Bref la navigation fluvial à 2 ou 3 est paisible, agréable et relaxante mais seule ça peut tourner au cauchemar.
Pour le reste, passez un permis fluvial et un permis côtier qui vous permettront d'obtenir l'ICC IC, reconnu dans la majorité des pays d'Europe. Des notions de navigation côtière sont indispensables dans le delta de l'Escaut ou pour traverser l'Ijsselmeer au Pays-bas. Par contre les patentes Rhin et Danube ne sont d'application à ma connaissance que pour les professionnels (et peut-être les bateaux de plus de 15m?).
AMHA, essayez au moins quelques jours avant d'aller plus avant dans votre projet et d'envisager l'achat d'un bateau.
Cordialement
Thierry

08 août 2013
0

Merci tout d'abord pour ces réponses détaillées, ça m'aide à avancer. Vos témoignages de traversées me permettent de mieux d'avoir une meilleure représentation de la navigation fluviale. De ses contraintes et inconvénients, mais en même temps j'en ai tellement envie malgré tout.

Je note pour la vedette mixte fluvial/mer, je n'avais pas pensé à cet aspect mais ça me semble important et utile effectivement.

En fait, si j'ai bien compris je dois me trouver un homme ! Chaud de le dénicher en même temps le bateau idéal et le prince charmant ^^ C'est donc le nombre de passagers ma principale difficulté en fait.

Pour l'instant je n'ai pas trouvé de loueurs acceptant un seul passager, mais je cherche activement.

Je suis en ce moment en grande période de réflexion, je me pose 1000 questions, et chaque réponse apportée m'en donne 1000 autres.

Concernant une formation en mécanique, ce serait top effectivement mais où puis-je m'adresser ? Il faudrait que ce soit orienté bateau du coup.

09 août 2013
0

Un homme ou une femme. C toi qui vois :-p

08 août 2013
0

Merci !

08 août 201308 août 2013
0

Salut,
autrement tu as une option plus "free style", qui est d'ailleurs plus proche de mon projet, et plus proche du forum ici (qui est surtout axé sur la voile et les voiliers il me semble ;) :

Faire le "tour de l'Europe",avec un voilier habitable, mais pas trop grand (genre 8 à 9m par exemple), par la mer, les cotes, et des portions sur les canaux, et "le reste", ce qui ne t'es pas accessible avec voilier, tu le fais à vélo, déjà à bord;
Un voilier n'est pas "fait" à mon sens pour naviguer sur des canaux, ou très à l'interieur des terres, mais la complémentarité voilier -vélo est sympa;
J"ai fais de bonnes parts du canal du midi avec vtt et remorque, récemment, et j'ai vu de temps en temps des voiliers sur le canal, avec vélos arrimés sur la plage avant, ou autre;
L'avantage de cette option, c'est qu'avec un moteur auxiliaire (fiable quand même) et un voilier modeste mais assez habitable, tu as ton "chez toi", sans forcément que cela te ruine ton budget en investissant dans un bateau moteur style péniche, trop grand et lourd; un voilier "leger" consomme moins de carburant,et avec un faible tirant d'eau ou un dériveur, tu peux passer sans problème dans pas mal de lieux sans risquer pour ta coque;
Autre avantage, ton "tour d'Europe des musées",peut se transformer en tour du monde, des musées et bien d'autres choses, si tu as les capacités marines pour le faire;
En tous cas c'est mon avis, et vision des choses
Bonne route ou vent cela dit

09 août 201309 août 2013
0

"En fait, si j'ai bien compris je dois me trouver un homme ! Chaud de le dénicher en même temps le bateau idéal et le prince charmant ^^ "
Recherche homme chaud charmant possèdant bateau fluvial pour tour d'Europe et plus si affinité ! :mdr:

"et j'ai vu de temps en temps des voiliers sur le canal, avec vélos arrimés sur la plage avant, ou autre; "
Toujours basé sur ma petite expérience, le fluvial et le vélo sont indiscociables !
Une avarie en rase campagne qui t'impose un amarrage d'urgence et on est content d'avoir le vélo pour rejoindre le garage ou le brico le plus proche. ;-)

09 août 2013
0

une vedette fluviale en 30 ou 32 pieds , c'est déjà beaucoup plus habitable qu'un voilier de même longueur
attention au fardage, la prise au vent est énorme (je me suis fait un peu surprendre sur le canal du midi avec une vedette de 34 pieds) surtout qu'avec un fond plat il ne faut pas compter sur la résistance de l'eau
en gros çà a la manœuvrabilité d'une boite a chaussure posée sur l'eau

10 août 2013
0

Je confirme, une rafale m'a surpris et je me suis retrouvé en travers dans l'écluse. Heureusement je ne naviguais pas en solo. ;-)

10 août 2013
0

Bonjour,
A propos du choix du bateau, personnellement j'aime bien les modèles "Pénichette" qu'on voit sur le canal du Midi. Les sociétés de loc en vendent à la fin de leur saison, peut-être un bon plan ?
Si j'étais toi, je commencerais par l'achat du bateau, ensuite tu trouveras un(e) équipier(e) plus facilement !

www.locaboat.com[...]ie.html

Bonne préparation et bonne chance !
:-)

10 août 2013
0

Pour avoir navigué sur les canaux européens il y a deux facteurs dont il faut tenir compte, facteurs que le sudiste d'adoption que je suis est content d'avoir oublié :
- Les crues
- La glace

J'ai vu des bateaux se prendre des blocs de glace déplacés par des péniches, ça fait des gros trous...
Sinon les écluses ça peut se passer seul avec un peu d'habitude, mais être seul à la barre pendant des heures en naviguant à 12 km/h hors écluses (et attente).
Mais déjà naviguer sur le Rhin c'est parfois chaud, imagine le Danube en hiver...(et faut un bon chauffage).

15 août 2013
0

Du coup je me suis lancée dans les recherches pour des bateaux mixtes mais je me galère ! Dur de faire des compromis.
J'imagine que traverser la Manche et remonter un fleuve nécessite un bon moteur. Une idée sur la puissance pour être à l'aise ? Naviguer avec un ou deux moteurs ? Même sur mer calme, la prise au vent doit bien se sentir sur la navigation.
L'idée d'une vedette hollandaise me tente bien, mais reste le problème de la manœuvrabilité et de la stabilité.
J'embarquerai livres, films et musique en masse pour tuer le temps. La solitude je la connais déjà ! L'attente dans les ports ou écluses ça ne m'angoisse pas. L'idée est vraiment de prendre mon temps, je n'aurai pas d'impératifs particuliers, ce sont les beaux-arts et mes goûts qui décideront de mon itinéraire ! Et bien sûr un vélo sera du voyage.

15 août 2013
0

Bonjour,

plutôt que risquer le bouillon, je préconiserai le stage de voile, puis navigation sur BDA (Bateau Des Autres). Si après toutes ces galères le projet tient toujours, yapluka.... consulter les annonces et se lancer.

Bonne chance pour la suite

15 août 201315 août 2013
0

Bonjour,
Sur une vedette à déplacement d’une dizaine de mètres 80 cv c’est déjà un bon moteur car d’autres paramètres que la puissance entrent en ligne de compte. Sujet technique long à développer ici : inverseur/réducteur et dimensions de l’hélice. Voir avec des spécialistes ou via un autre fil.
Pour la sécurité, 2 moteurs ce peut être intéressant, mais plus couteux en fonctionnement et pas indispensable en navigation pour la taille qui vous intéresse. Pour la sécurité, un moteur hors bord prêt à servir, à poste sur le tableau arrière est une alternative intéressante.
De toute façon, compte tenu de la diversité des conditions de navigation que votre projet implique, choisissez une vedette robuste capable d’affronter le dur clapot d’une vaste étendue d’eau ex : Ijsselmeer, d’un estuaire (très) tumultueux ou autres, voir l’intervention de Al66 (Cf. photo:sortie du CD Canal USA 2009). Vous serez parfois très loin des conditions “canal du Midi“.
Un bateau à moteur conçu dans cet esprit peu parfaitement convenir à de petites traversées voire plus (Cf. photo, notre rencontre au Groenland avec un journaliste allemand (de mémoire) qui avait choisi ce mode de voyage et commentaire récupéré sur internet à propos du voyage en question:Le "Gypsy Life a, quand à, lui effectué une traversée Europe /Canada aller retour via l'Islande et le Groenland Construction acier de 12 m par 4 m ). Mais là ne semble pas être votre projet ! Navigation, manœuvrabilité, stabilité et autres questions pas de secret l’apprentissage par tous moyens : la pratique, les discussions avec des pratiquants et des professionnels de cette activité ; envisagez de vous rendre à HISWA, salon nautique à Amsterdam. Pourquoi ne pas rechercher un embarquement comme équipière pour 1 ou 2 semaines ?
Au milieu des “marins“, votre projet de “marinier“ ne manque ni d’originalité ni d’intérêt.
Philippe

15 août 2013
0

Bonjour Blk.
Ton projet me parrais noble mais effectivement délicat.
Habitué sur rivières je peux te dire qu'un bateau a l'usage reste assez coûteux.
Tu peux te diriger sur un 6 à 8 mètres environs mais avec une bonne motorisation(il y'a des court d'eau qui demande un certaine puissance .)
Perso je ne le ferais pas seul ( comme je l'ai lu plus haut , barré tous seul pendant des heures ça devient vite fatiguant)
Sinon il te faut aussi être une bonne bricoleuse ( façon de dire ) pour toutes les joies de galères occasionnel sur l'eau.... Trop long mais il sur radio pontons il pourrais t'en raconter .
Bon , j'espère t'avoir apporter un avis objectif.
Loïc

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (121)

mars 2021