Projet approfondir baille à mouillage

J’ai à bord de mon Feeling 1090 60m de chaîne de 10. J’en utilise rarement plus de 40m, mais dès 10m, la chaine fait un tas qui arrive au barbotin. Il n’y a que 30cm entre la sortie du barbotin et le plancher peu incliné. Je ne supporte plus de devoir trifouiller dans la baille à mouillage tous le 5m en remontant la chaîne.

Je vais approfondir la baille à mouillage jusqu’à 15cm au-dessus de la ligne de flottaison.

Je disposerai alors de 70cm de chute de chaîne.
La partie de plancher existant supporte le support vertical de la platine du guindeau. Je ferai dans ce plancher, à la sauteuse, une découpe à angles arrondis d’une trentaine de cm de diamètre, uniquement sur tribord, côté du barbotin, à ras du support vertical, ce qui ne nuira pas à la solidité de la platine du guindeau.
Je prévois en outre de pouvoir accéder à la partie profonde de la baille depuis la cabine par une trappe étanche qui permettra de répartir les premiers 20 ou 30m quand il aura fallu mouiller une grande longueur, et d’accéder à l’intérieur de la construction pour la stratification, ou intervention ultérieure.

  • 60m de chaîne de 10 font 150kg. Du contreplaqué de 15 sera-t-il suffisant ?
  • Je pense que ma construction devra être stratifiée en contreplaqué époxy. Confirmez-vous que le polyester ne suffira pas ?
  • Faut il prévoir un revêtement intérieur, et lequel ?

J’aimerais faire cela cet hiver encore (trop de choses déjà qui doivent attendre la belle saison). Je pense donc, sans ouvrir le plancher actuel, et en chauffant la cabine, commencer par stratifier le nouveau plancher sur la coque. Puis stratifier la paroi verticale déjà munie de la trappe. Et seulement quand tout sera bien sec, pratiquer la découpe dans le plancher d’origine.

  • Que pensez-vous de cette technique ?
  • En particulier, aurai-je ainsi les conditions suffisantes pour une stratification en hiver?
  • Que pensez-vous le l’idée de la trappe ? Une préconisation particulière ?

Merci pour vos conseils
Roland W

L'équipage
26 oct. 2012
26 oct. 2012
0

bjr ,
rien à dire du cp de 10mm strat à l'epoxy avec de bons congés devrait suffire par contre prevois une sortie dans le point bas pour l'eau et eventuellement les petites algues
avoir un plancher perforé pour permettre à la chaine de s'egouter prolonge sa vie elle rouille moins et n'oublies pas l'etalingure
alain

26 oct. 2012
0

ou plus simplement caillebotis plastique sur la partie quasi-horizontale ...

26 oct. 201226 oct. 2012
0

Merci pour vos réponses;
ok pour caillebotis;
ok pour étalingure: j'avais pensé garder l'ancienne qui est plus haut, mais à la réflexion, une plus basse accessible par la trappe sera plus commode; j'en profiterai pour intaller sur le même trou une sous-barbe;
ok pour CP de 10 époxy et pas polyester.
Mais
- pour le revêtement intérieur de la baille, pas nécessaire avec l'époxy?
- et pour la stratification en hiver, de la réaliser dans la cabine AV chauffée radiateur électrique vous parait suffisant par rapport à l'humidité?
Roland

26 oct. 2012
0

si tout est bien sec au départ pas de probleme
la damboline est une peinture de cale qui convient bien pour les puits a chaine en gris ou blanc suivant les gouts
alain

26 oct. 2012
0

bonjour, ne pas oublier que les efforts supportés par le fond sont supérieurs à la masse de la chaîne, il faut tenir compte des accélérations verticales dans la mer formée. un barrot de renfort serait une précaution au fond de la baille. cordialement.

26 oct. 2012
0

Juste une question : L'orifice de vidange de la baille va descendre d'autant, logiquement ? N'est-il donc pas à craindre que la baille se remplisse d'eau lors de bords de près ? ...le trou me semble bien proche de la flottaison !

26 oct. 2012
5

peut etre une autre solution :

tu dis rarement utiliser plus de 40m de chaine sur les 60m

donc tu coupe 20m de chaine et tu prevois 50m de cablot de 14m que tu stock dans un coffre .

ainsi tu gagne un sacré poids sur l'avant , tu n'as pas de bricolage à faire et tu ralonge ton mouillage au cas ou???

26 oct. 2012
0

je fais le point:
- Calypso2: je suis déterminé à conserver mes 60m de chaîne, et de toute façon, même avec 10m ça bourre déjà.
- presspuree: je prévois les futurs orifices à 15cm de la ligne de flottaison: j'ai regardé le bateaux dans le port, ceux qui ont une baille profonde ont leur évacuation à 15 ou 20 cm de la flottaison, j'en ai vu un avec 10cm seulement, les trous ne sont pas énormes, ce qui entrera tout de même ressortira aussi vite.
- 60nora: damboline retenu
merci pour les tuyaux et questions
Roland

26 oct. 201216 juin 2020
1

voila une contre proposition : celle de mon précédent bateau de voyage.
Une baille à bouts, et un puits à chaîne indépendants, dessous

je n'ai jamais eu d'eau à rentrer accidentellement dans ce puits, puisque le guindeau est dans la baille, fermée en nav.

Une vanne quart de tour en bas, permet éventuellement de récupérer l'eau.

j'ai fini par la supprimer, faute d'avoir jamais eu d'eau dans le puits, en huit ans de nav.

la trappe est montée sur charnières inox solides, et verrou à vis type ancien modèle de capot Goïot, plus un gros joint.

cordialement

26 oct. 2012
0

Est-ce à dire, Guillemot, que :
- Le plancher lit avant est immense et qu'il peut être amputé d'une partie ? (raccourci), ou,
- Tu n'utilises jamais la cabine avant pour y faire dormir quelqu'un ?

26 oct. 201226 oct. 2012
0

c'est à dire qu'il n'y a pas de cabine avant sur mon ancien bateau, mais une soute.

Je me suis posé la question de l'opportunité de cette proposition pour le bateau du Fulmar, en raison du problème que tu évoques, mais comme sa proposition condamne aussi manifestement la couchette, j'ai pensé que descendre la cloison jusqu'en bas ne changeait plus rien.

26 oct. 2012
0

Alors autant reculer la nouvelle cloison le plus possible !
Donc la contre proposition est meilleure.

Ça permet de descendre la chaîne ; c'est bon pour le rappel (un peu).
Ça permet de reculer d'autant la chaîne ; c'est bon contre le tangage (enfin, un tout petit peu).
Ça te fait une quasi crash box sur le bateau (si tu navigues dans une région à containers).

26 oct. 2012
0

c'est très exactement ça JP

j'ajoute qu'il y un crash box à l'avant de la mienne, visible sur la photo. la cloison est presque verticale.

on voit la petite trappe avec la coulure d'époxy.

en cas de pet sur l'étrave où le brion, pas d'eau, même dans le puits à chaîne.

26 oct. 201226 oct. 2012
0

A Guillemot : Solution que j'avais écartée d'abord. L’idée du tuyau stratifié me rassure. Encore plus de profondeur, donc moins de risque de bourrage et poids vraiment dans les fonds. Et crash box en prime. Je retiens cette solution.

A Jpla : le lit avant sera amputé de 60cm, mais agrandi de 40 vers l’arrière, la cabine le permet, avec coffre dessous. Il y aura une vraie longueur de 190. De toute façon, le petit triangle perdu n’était pas suffisant pour dormir bien à deux sauf à superposer les 4 pieds, et quand la cabine était occupée ont installait de toute façon une rallonge. Comme le dit Guillemot, descendre jusqu’en bas ne change rien par rapport à mon projet.

Reste la question de l’évacuation de l’eau de surface de la chaine qui rentrerai dans ce puits non ventilé. L’atmosphère très humide en permanence ne va pas améliorer la durée de vie de la chaîne. Un caillebotis conséquent au fond bien entendu.

Et comment évacuer l’eau depuis cette vanne si elle est située tout en bas ? en aspirant avec une pompe ?
Peut-être un plancher stratifié à 15cm du point le plus bas, légèrement incliné vers l’arrière, et tangent avec l’entrée de la vanne. Encore mieux, ce faux-plancher en léger V avec un bon congé pour arrondir l’arrête du V.
Comment as-tu fixé la vanne ? un passe-coque ?

A propos de la trappe d’accès, je ne suis pas encore au clair. Celles que je vois sur les sites de ships ne me rassurent pas. Une idée ?

Merci pour votre aide, le projet s’améliore nettement.

Roland

26 oct. 201226 oct. 2012
0

Roland : tu peux prolonger la vanne par un tuyau souple type Tricoclair et le faire parvenir où tu veux.

autre avantage de cette configuration de puits : la chaîne bloquée dans la partie la plus basse à l'arrière ne bouge absolument pas de la position où elle a été rangée, même âr mer forte.

donc elle ressort très bien car elle reste sous le guindeau.

Dans une configuration avec une pente vers l'avant, elle va glisser vers le né du bateau.

Pas bon pour l’équilibre, bien sûr, mais elle peut aussi poser des problèmes à la sortie car elle ne sera pas à la verticale du babotin.

suite, oubliée.

je te confirme qu'une porte en CP épais, avec un joint automobile dessous.

deux charnières de capot en inox

deux vis de capot Goït de blocage sont une solution simple, solide et très efficace.

les axes inox diamètre 8 mm traversent la cloison et sont fixes (stratifiés par le puits) -voir photo au dessus-

soit tu trouves les grosses vis en plastique noir des vieux capots, ou de simples écroux oeil.

26 oct. 2012
0
  • j'ai compris pour la trappe
  • pour l'évacuation, une petite pompe de cale à membrane 20l/mn fixée dans la baille de mouillage et plongeant au point bas sous le caillebotis, tuyau fixé le long de la coque.

Je pense que le projet est au point, au boulot dès demain.
Merci à tous.
Si vous avez d'autres propositions d'amélioration, je suis preneur.
Roland W

26 oct. 2012
0

et le tube époxy, comment le réaliser? autour d'un tube en plastique? ou en métal?

et pour les parties en entonnoir aux deux extrémités?

et passer cet entonnoir par le trou dans le fond de la baille percé plus grand ou autre solution?

Roland

27 oct. 2012
0

tube stratifié autour un tuyau PVC d'évacuation

Les embouts coniques, c'était pour mieux visualiser le tube sur le dessin !

Inutile en haut sous le barbotin.
Guère plus utile en bas, si la chaîne est à la verticale du tube.

sinon, il y a moyen de réaliser l'évasement conique en bas en chauffant le tube avec un chalumeau ou même sur le gaz (ne pas respirer les vapeurs)

sinon, tu peux acheter un entonnoir à deux balles, et le scotcher à l'envers au bout du tube pour la stratification.

stratifie le tube avant le le monter, par enroulement de roving. Ca se fait très vite.

Tu le colles ensuite à sa place avec de simples joints congés.

bon courage.

attention pour la pompe d"évacuation. je ne suis pas sûr que l'idée soit bonne.

Il y a très peu deau stagnante. au plus, un verre et la pompe n'amorcera pas.
En plus, il y a des algues et des bigorneaux (ou coquillages du genre), qui la boucheront, à moins de mettre un préfiltre.

la solution la plus fiable reste la vanne et le tuyau souple de forte section (pour éviter que ça se bouche), arrivant plus loin et plus bas en arrière.
Sur mon bateau, ça arrivant dans le puisard de la douche, devant le mat.

27 oct. 2012
0

Guillemot : pour le tube, j'en étais arrivé aux mêmes conclusions; j'étais passé ce matin à la décharge du port et récupéré 50cm de tuyau pvc de 50 - int 45 la chaîne de 10 fait 35). Je l'ai chauffé à un bout au chalumeau et enfoncé un objet conique pour l'évaser à diam 80 pour le bas; je l'ai également coudé légèrement en partie basse, pour envoyer la chaîne 10cm plus en avant pour éloigner sa descente dans le puits de la cloison que je voudrai faire près de l’aplomb de la sortie du barbotin (sauvegarder un peu de place. Tout à l'heure je vais percer à 63 à la scie cloche, l'installer et voir ce que ça donne en envoyant la chaîne directement dans la partie avant des fonds (le cloisonnement est à 20 cm derrière l’aplomb de la sortie du barbotin. Puis le stratifier pour arriver à 63.
*** Le tuyau intérieur 45 te parait-il suffisant, ou faudrait-il passer à du 63 (int 58)? Dans ce cas il faudra que j'achète une scie cloche plus grande.

Pour la pompe, tu as raison, on peut envoyer dans le puisard, plus simple. Je pense qu'il faut de temps en temps, au port, envoyer 30 d'eau douce pour rincer tout ça.

Roland

27 oct. 2012
0

Comme Calypso2, je t suggérerai de ramener ta longueur de chaîne à 40 mètres et augmenter au besoin ta longueur de câblot.

Tu gagneras en poids quelques 45 kg mal placés et générateurs de tangage et tu résoudras de la même façon ton affaire de baille à mouillage. De plus, les 20 mètres de chaîne ainsi récupérés, et qui servent peu, ne rouilleront pas au fond de la baille

Sur Koala, grosso modo même taille que le tien, c'est ce que j'ai: 40 mètres de chaîne de 10 mm et 50 mètres de câblot. Tout rentre sans difficulté dans la baille, malgré la présence du guindeau.

La plupart du temps je mouille uniquement sur chaîne, et les 40 mètres suffisent largement. Si besoin est de rallonger, il me reste toujours le câblot, épissé directement sur la chaîne, qui passe parfaitement dans le guideau (Goïot).

27 oct. 2012
0

à Koala-5 : j'avais 40m +câblot avant et suis passé à 60 avec main de fer et 13m de câblot pour l'élasticité. J'ai fait une recherche approfondie à ce sujet à l'époque et ne souhaite pas revenir là-dessus. Désolé. De toute façon, comme je le disais à Calypso2, le problème de bourrage existe dès 10m de chaîne relevée. La baille, très peu profonde, est parfaite sans guindeau, avec de jeunes bras et dos.
Roland

27 oct. 2012
0

Tu n'as pas à être désolé, ce n'était qu'une suggestion parmi d'autres.

Bonne transformation, mais vois quand même l'avis de GG.

27 oct. 2012
1

peut etre autre solution :

ne pas toucher à la structure du bateau ce qui est toujours source de probleme .

faire une caisse independente (cp stratifié ou autre )avec une forme épousant l'espace avant sous l'actuel baille

27 oct. 2012
0

Calypso : indépendamment du fait de couper la chaîne ou non (je l'ai fait, ramenant la longueur de 60 à 40 m), une boite capable de recevoir 150 kg de chaîne devra être très solidement stratifiée à la coque, sur le cotés, et dessous.

L'espace entre la boite et la coque ne sera plus accessible.

Il me semble donc plus simple de stratifier directement une cloison au bordé. On accède partout à celui ci ensuite, et le volume utile est maximal.

27 oct. 201227 oct. 2012
2

Salut,
Je suis obligé de dire ATTENTION !
Tu vas effectuer une modification importante de ton bateau, et de plus dans un des endroits les plus sollicité !

Les cas de descellement de la baille de mouillage sont loin d'être rare.
L'étrave d'un navire sert à la foi de pare choc contre les OFNI, de tampon contre les catways lors de manoeuvres un peu merdiques, d'ancrage de l'étai qui tire le tout par le haut, de baille de mouillage qui dans ton cas doit supporter 150 Kgs de chaîne plus un guindeau, de fixation du mouillage qui tire le tout par le bas, et surtout, c'est l'étrave qui ramasse tout les paquets de mer et c'est toujours elle qui frappe dans chaque vague, inlassablement, à longueur des jours, des mois, des ans, et ce, avec des fréquences de résonance pas toujours identiques.
Ce qui fait que les risques d'affaiblissement de cette zone sont déjà naturellement multiples.
Je crois qu'une consultation de l'Archi avec un projet bien ficelé ne serait pas un luxe.
De plus, j'imagine les soucis avec ton assurance en cas de défaillance de tes modifs.
D'autant plus que les bateaux modernes ont des échantillonnages calculés pour une résistance optimale, mais avec l'emploi minimum de matériaux.
Le fait de déplacer une baille de mouillage risque de modifier la structure de l'étrave en déplaçant les contraintes et risque de provoquer des cisaillements si des renforts plus que conséquents ne sont pas disposés dans les endroits nouvellement sollicités.

Bref chacun fait ce qu'il veut, et si tu décides de passer outre l'avis de l'Archi, j'ai quelques conseils à te donner pour la réalisation.
Du Cp de 10 me parait déjà une hérésie dans cette endroit.
Un minimum de 15 mm est nécessaire, et de qualité marine.
La fixation par joints congés doit être doublée par une stratification largement débordante sur la coque avec l'emploi de tissus en dégressif de manière à répartir les efforts et éviter la création de points durs.
Le problème récurant du CP stratifié est le risque de pourrissement invisible de l'extérieur par des infiltrations, parfois de la taille d'une tête d'épingle.
De plus, il s'agit d'un puits à chaîne, donc risque important de ragage.
Une protection intérieure doit être faite par la pose d'un minimum de 3 à 4 tissus en alternant mat et roving.
La couche finale peut être du gel coat, s'il n'est pas lisse a cet endroit, c'est de peu d'importance.

Ce compartiment doit rester absolument étanche quoi qu'il arrive, même en cas de collision, donc ta trappe de visite doit être positionnée largement au dessus de la flottaison, elle doit être extrêmement costaud, munie d'un système de fermeture très robuste et surtout indémontable par un enfant en mal de jeux, ou un équipier un peu curieux.

Bref, renseigne toi dix fois plutôt qu'une avant d'entreprendre de telles modifications.

Et j'insiste, un coup de fil au cabinet de l'Archi ne coûte rien, et tu auras un premier sentiment.

Dernier point, en cas de revente de ton navire, il est indispensable que ce travail soit sans reproche pour éviter les éventuels procès en recherche de responsabilité en cas d'enfournement par cet endroit.

La vache, c'est la première foi que j'écris aussi long !
:reflechi:

Enfin, tout ceci n'est évidemment que mon avis, il ne concerne que moi, mais j'ai la fâcheuse tendance à être souvent d'accord avec moi même.

27 oct. 201227 oct. 2012
0

Merci GG pour ta très sérieuse mise en garde. Je ne toucherai à la structure de la baille existante que pour percer un diam de 60mm dans lequel sera stratifié le tube. Je ne pense pas que cela fragilisera.
Mais ton idée de demander conseil à l'architecte est bonne; j'ai déjà eu un contact avec Mortain il y a 2 ans.
Et merci pour tous les conseils techniques de réalisation.
J'étais part au départ pour du marine de 15 et me disais également que du 10 serait insuffisant.
Ok pour la trappe d'accès à 20cm au-dessus de la flottaison.
En cas de collision, ce sera mieux que sans cette transformation, puisque cloison étanche qui n'existe pas actuellement, et toujours encore accès possible à la voie d'eau.
Ok pour la strat largement débordante sur la coque.
Ok pour les 4 couches alternées - mais ça va faire cher en époxy!
Faut-il absolument gelcoater? Dandoline n'est-il pas suffisant?
S'il faut gelcoater, polyester ne serait-il pas suffisant?
Roland

27 oct. 2012
0

Roland,

le diamètre intérieur de 45 mm, c'est trop peu.

Il suffit que les maillons tournent un peu sur eux même, et ça bloque.

Aux environ de 60 mm me semble mieux.

D'accord avec GG, sur un certain nombre de points, mais j'ai moins de scrupules à faire des travaux "lourds" sur une coque polyester. l'habitude...

Cloison et trappe en 15 mm CP marine

trappe largement au dessus de la flottaison ; le plus haut possible en fait, comme sur la photo du mien (40 cm au dessus de la flottaison, juste sous le guindeau)

Pas de mat de verre si tu travailles à l'époxy, bien sûr.

Strat intérieure de la cloison. deux couches de 350 g, c'est déjà pas mal.

congés + strats dégressives sur 20 cm comme préconisé.
Je mettrais 5 X 600 g/m²

La strat de la cloison coté cabine est inutile.

Tout ceci ne devrait pas excéder de 3 kg de résine, conditionnement habituel pour une cinquantaine d'euros.

27 oct. 201227 oct. 2012
0

Bonjour à tous.
@ Fulmar :
"Faut-il absolument gelcoater? Dandoline n'est-il pas suffisant?"
c'est de la finition en cas d'utilisation de résine époxy, donc tu met ce qu'il te plait.
je suggérais le gel coat pour sa grande dureté et résistance au ragage
@Fulmar:
"mais ça va faire cher en époxy!"
Divise le prix de la résine par le prix du bateau . . .
Tu obtiens le %age du risque de problèmes par la suite . . .

@Guillemot:
"mais j'ai moins de scrupules à faire des travaux "lourds" sur une coque polyester. l'habitude..."
Idem pour moi, mais ça ne semble pas être le cas de notre ami .
@Guillemot:
"Pas de mat de verre si tu travailles à l'époxy, bien sûr."
Ah bon, et pourquoi ?
le mat de verre constitue un excellent tissu de remplissage qui assure l'étanchéité, et non pas le roving qui est un tissu de structure.
Les deux sont préférables.
Et dans ce cas de figure de forme complexe, je préfère travailler avec la pose de 4 tissus fins, plus faciles à mettre en forme.
@ Guillemot :
"La strat de la cloison coté cabine est inutile."
c'est un point de vue qui se respecte ,mais pas le mien .
Et puis, c'est l'occasion de reprendre les vaigrages :bravo:

27 oct. 2012
0

si on regarde le bateau actuel il n'est pas muni de cloison "d'abordage" comme tout bateau de moins de 24m d'ailleurs alors pourquoi vouloir en mettre une lors de cette transformation .

la trappe étanche est donc inutile ,et m^me contre indiqué car il est necessaire de defaire les noeuds de chaine qui ne manqueront pas de ce produire à l'entré du tube lors du mouillage et permettera d'étallé la chaine lorsqu'elle sera rentrée . et l'étalingure est accessible instantanement ce qui est imperatif

j'obterai egalement pour du cp de 15mm marine et ferai comme dit Guillemot

27 oct. 2012
0

Bien !

avec toutes ces infos utiles, et pour une fois pas si discordantes.

Au boulot !!

27 oct. 2012
0

En effet Guillemot, une affaire rondement menée :pouce:

27 oct. 201216 juin 2020
0

Je n’ai jamais fait de « lourd », mais ce n’est pas vraiment du lourd, là. Plus lourd était le capot coulissant du roof en plexi, qui s’était fendu et que je ne suis jamais arrivé à racheter. D’abord Alliaura, qui a les plans du bateau, chez qui j’avais passé commande, qui le faisait fabriquer par Goïot, a fait faillite. Puis j’ai commandé chez Navimo qui me le promettait pour mi-juin. Fin juin, à deux jours de l’embarquement, pas de capot. Il fallait en fabriquer un. Pas évident, galbé avec une flèche de 25mm sur une corde de 650, et il fallait respecter ça, sinon il ne pouvait pas coulisser. J’ai fait ça en CP de 5, 3 couches stratifié polyester. Il a fallu d’abord fabriquer un berceau pour contraindre la forme. Et un coup de peinture pour les UV. En deux jours tout était terminé. D’abord pour attendre que la commande arrive, en septembre. A l’usage, il se révèle plus solide que l’ancien, pas de crainte à marcher dessus même à deux pour ranger la voile, et moins de soleil qui rentre. J’ai annulé la commande et économisé 600 €uros. Reste à reprendre les imperfections et rendre le provisoire définitif. C’était pour rassurer GG, les nouvelles techniques ne m’effraient pas.

Je vais donc m’y mettre. De toute façon je ne pourrai pas commencer avant lundi. Je suis au port à sec à Martigues. J’ai été chez Bricodépot qui est tout près, ils n’ont de pvc que de 50, puis de 80. J’irai lundi chez LMerlin qui a du 63 et c’est là-bas que je trouverai le cp nautique.

Quelques petites discordances tout de même :

Mat ou pas mat ? La polémique a souvent fait rage à ce sujet. J’en retiens qu’avec l’époxy ce n’est pas utile, et même que le mat pourrait être incompatible avec l’époxy.

Mais Calypso2 met en question l’étanchéité ou même l’intérêt d’une trappe.
Dans ce cas, une cloison fixée sur la coque et montant au-dessus de la flottaison (au cas où, tant qu’à faire…) le plus haut possible pour laisser le passage des bras pour intervenir partout dans le puits et la tête pour voir ce qu’on fait, disons jusqu’à 30cm de l’arrière du fond de la baille existante, cela nous amènerait à 25cm au-dessus de la flottaison. Monter plus haut ne permettrait plus d’intervenir à l’intérieur. Et terminer cette ouverture avec un abattant avec charnières en haut, appuyé sur des tasseaux verticaux fixés sur la coque et se verrouillant en bas. Du coup on aurait toute la largeur pour intervenir dedans et le buste passerait. Permettrait de bien aérer pendant l’hivernage.
Mais cela ne ferait pas beaucoup moins de travail, on y perdrait la fonction crash box ajoutée, et l’humidité de la baille serait moins contenue.
C’est le dernier point qui reste à éclaircir pour que tout le monde soit d’accord.

Donc si vous avez encore quelques instants à consacrer à notre projet collectif dont je serai l’humble artisan…
Roland

27 oct. 2012
0

et bien c'est exactement ce que je pensais mais je me suis abstenu d'evoquer cette solution de cloison sur l'arriere jusqu'à hauteur de la baille actuelle moins 5cm pour voir le bas du tube .

sur mon bateau je dois intervenir sur deux fois ,une pour enlever les coquilles lors du mouillage et une seconde pour étaller la chaine sinon ça ne descends plus ..

27 oct. 2012
0

Moi ce serait mat plus roving, je n'ai jamais lu de contre indication avec l'usage d'époxy ? ? ?
Bon, allez, pour faire plaisir à tout le monde, ne met que du roving, tu feras des économies, et de toute façon, c'est le CP qui est structurel.
L'imprégnation et tissu n'ont qu'un rôle d'étanchéifier et rigidifier l'ensemble, sauf pour les renforts de joints congés, évidemment.
Mais, dans ce cas, une couche supplémentaire d'époxy finale pour me faire plaisir .
Pour le reste, évidemment la cloison étanche n'est pas LÉGALEMENT obligatoire, mais le port du gilet et du harnais non plus . . . . . . .
Par contre, j'espère que tu conserves la fermeture inviolable de cette trappe ?
Fait gaffe quand même, tu interviens sur une partie hyper délicate de ton canot, pas le droit à l'approximatif .
Mais tu te renseignes avant de faire, c'est bien.

27 oct. 2012
0

pour GG:
controverse mat avec époxy: www.hisse-et-oh.com[...]t-epoxy
Roland

27 oct. 2012
0

la trappe sur charnière, facile à ouvrir et fermer, est intéressante pour sa fonction crach box et pour contenir l'humidité.

mais je la laisse ouverte le plus souvent possible, en même temps que le capot de pont, pour l'aération.

de mémoire, c'est un carré de 35 cm, ce qui permet de passer le bras et l'épaule pour accéder partout et enlever les coquillages au fond.

Ce que je veux dire, c'est même si tu ne la juges pas utile, elle apporte une plus valu.

Donc pour le peu de travail supplémentaire qu'elle demande, autant la faire.

Pour être honnête, sur mon nouveau bateau, j'ai fait la trappe depuis deux ans, et elle attend tranquillement dans le coffre d'à coté, que je trouve 1 heure pour la monter à sa place !

27 oct. 2012
0

il existe des mats pour epoxy, mais l'ensimage qui tient les fibres n'est pas le même,
mais avec laa fluidité de l'epoxy, il n'a pas les même raisons d'être intercalé que dans le polyester

04 déc. 2012
0

merci pour vos conseils, résultat comme promis:
voir sur mon blog
fulmar.over-blog.fr[...]53.html
ça marche super comme prévu, les 40m sans intervention, l'étanchéïté (rempli à ras bord trappe fermée), et l'écoulement de l'évacuation
Roland

18 jan. 2015
0

c'est pas pour faire remonter, juste pour rectifier suite à réorganisation du lien; le lien est désormais : fulmar.eklablog.fr[...]4258728

18 jan. 2015
0

Belle synthèse de toutes les interventions pour une modification efficace et bien réalisée :pouce:

04 déc. 2012
0

je ne suis pas contre cette modif du puit mais une petite question :
pourquoi avoir tant de chaine ?
30M suffisent avec 50M de cablot si on veut mouillier profond
et ça tient meme mieux que de la chaine qui elle n'est pas elastique .
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer