production électricité : l'heure des choix

après avoir à peu près tout lu sur H&O concernant la production électrique, il nous faut maintenant choisir ...
notre bateau est petit (10 m), et il ne naviguera au long court qu'un an avant de rester dans les eaux déjà très passionnantes des anglo à l'île d'Yeu plusieurs années.
par contre nous serons 5 à bord

nos besoins :
un gros pilote raymarine spx10 (un peu surdimentionné), utilisé en permanence ou presque,
un frigo dont on ne sait pas encore si notre isolation est efficace,
éclairage intérieur LED
Feux de nav LED
pompe élect pour eau douce
gps traceur
VHF
tridata
récepteur BLU
Un convetisseur 220/12V pour le PC non utilisé pour la nav (films, TT, cours des enfants ...)

A priori, on devrait privilégier une production "moteur", avec un alternateur supplémentaire plutôt que d'investir dans des éoliennes ou panneaux qui ne serviront que pour la transat.

Dans une telle configuration, ce choix vous semble-t-il raisonnable, et dans ce cas, quelle puissance d'alternateur choisir ?

(peinture intérieure et extérieure dans quelques semaines :-D)

L'équipage
07 août 2009
07 août 2009
0

amha
Une solution mono source est une erreur et un pilote électrique est un gros bouffeur surtout sur un bateau pas trop équilibré(un régulateur fait le même travail en ne consommant rien)
Un petit frigo cuve avec au moins 10cm d'isolation ça consomme peu (un panneau solaire peut suffire)
Panneau solaire + éventuellement hydrogénérateur en complément d'un petit groupe spécialisé (énormément plus efficace et économique à l'usage à long terme qu'un alternateur sur moteur de propulsion)...Éolienne, ça fait du bruit , ça produit peu et c'est potentiellement dangereux...
Les panneaux solaires ça ne sert pas seulement en transat...c'est même au mouillage ou port qu'ils sont les plus efficaces...

07 août 2009
07 août 2009
0

A la même question des réponses différentes
A l'heure des choix, j'ai opté pour :
- panneaux solaires 3 x 95 W (pour le mouillage)
- pas d'éolienne (bruit...)
- un hydrogénérateur Aquagen4 pour la transat
- l'alternateur d'origine 60A (une panne de moteur ça peut toujours arriver)

J'avais un régulateur d'allure donc, sans électricité je n'aurais pas eu à barrer pendant la transat. Dans ton cas, si tu perds ton seul moyen de production (le moteur), en plus de la perte de l'électricité, tu devras barrer : sur une transat c'est long.

Au moins pour la transat prends une source d'appro en électricité supplémentaire. L'hydro c'est pas mal : vite posé, vite retiré et à la fin de ton périple tu pourras le revendre.

07 août 2009
0

sur ce type de voilier
qui malgré tout est un ULDB donc supportant mal la charge je ne pense pas qu'il y ai seulement un probleme d'energie surtout à 5 à bord .donc plutot
que de penser "comment en produire" penser "comment en economiser un max et si possible s'en passer"
privilegier le regulateur d'allure , un panneau solaire de 100w,au cas ou un petit generateur l'ED400 honda fournit directement du 12v regulé
à la limite un petit dessal 12v ,un petit pilote electrique pour le manque de vent ce style de carene
ne demande pas beaucoup d'effort à la barre .
ce n'est pas parce que l'on monte un alternateur plus gros que l'on charge plus vite par contre on peut optimiser la charge avec un regulateur spécial .
mais tout ça depend du programme .
bonne balade
alain :-)

07 août 2009
0

Utiliser le moteur....
du bateau pour recharger doit être occasionnel, et non pas une habitude qui fera vieillir ton moteur plus rapidement. Il y a maintenant des éoliennes assez silencieuse (D400)et démarrant à partir de 8ND .
En complément 1 ou + panneaux solaire.
Un groupe cela fait du bruit à moins de mettre le prix .

07 août 2009
0

si juste
pour un an , un altermateur avec systeme de chage plus rapide et basta . si moteur en bonne etat

07 août 2009
0

A mon avis...
Salut Frédérique,

Quel sera ton programme après la Transat ? Si ce ne sont que des sorties dominicales, à mon avis tu peux rester sur la solution de l'alternateur.
Si c'est pour vivre à bord, définitivement, il faudra passer passer par les panneaux et l'éolienne...
(En transat, bien sûr, il faudra oublier le frigo, ce qui n'est pas un pb)

A+ Sergio

07 août 2009
0

Hydrogénérateur
Gary à raison, les panneaux solaires et éoliennes ne te serviront que si tu fais des mouillage.

Par contre AMHA, tu devrais prendre une source complémentaire en dépannage de ton alternateur moteur et à ce titre un hydrogénérateur ben c'est pas mal du tout.

07 août 2009
0

Pile à combustible...
Même taille de bateau, et bilan electrique similaire, perso je pense de plus en plus à une pile à combustible.
Soit une Efoy à alcool (ya une 90W qui vient de sortir), soit la Truma à gaz(250W!) qui sera lancée dans keks mois (prix???)

Les appareils sont peu encombrants et ne demandent pas de transformations importantes sur le rafiot. C'est plus cher que du solaire, mais c'est mode, donc facile à revendre au bout d'un an d'utilisation.

07 août 2009
0

Choix contradictoire ...
Amha, le besoin en énergie à 5 (avec 3 enfants ?) est délicat "sur le papier". Tout dépend des habitudes des uns et des autres. Faudrait savoir "en réel" comment la famille consomme, ça peut surprendre :heu: Mais il est probablement difficile de descendre en dessous de 100Ah par jour, au mouillage (avec frigo + PC) ou en traversée (avec pilote + feux + radar).

Avec un programme "composite" de ce genre (Une transat, puis du cabotage en Bretagne) les bonnes solutions sont contradictoires :

  • un parc de batterie typées "servitude" (traction, deep cycle, industrielles, etc ...) de 3 à 5 fois la consommation journalière. Avec 5 fois la conso journalière, la durée de vie du parc sera bien supérieure en nombre d'années.

  • Un bon chargeur de quai de toute façon à C/10 environ .

  • pilote auto (plutôt que régulateur) pour la seconde partie du programme. Confort incomparable pour les petits trajets ou au moteur, sécurité MOB. Peut aussi faire la première partie du programme, alors que le régulateur d'allure ne fera pas bien la seconde partie du programme.

  • un alternateur moteur puissant 90A et de qualité (AtoB Sterling)

  • en transat approvisionnement du pilote et du reste par alternateur d'arbre. Donc on a deux sources : moteur et arbre, on est sécurisé.

  • Au mouillage sous les tropiques, le plus logique sont les panneaux, mais pour une seule saison, ça se discute ... et la surface nécessaire à caser sur un bateau de 10m n'est pas évidente.

  • en cabotage en Bretagne nord, les panneaux solaires sont discutables ;-) Donc moteur avec alternateur puissant et efficace (AtoB de Sterling), et en cabotage un petit groupe EI10 (1kW) qui fait marcher le bon chargeur de quai au mouillage.

Amha, la solution universelle pour les deux programmes n'existe pas :heu:

08 août 2009
0

la solution cochon
pas chère et qui marche bien .

Vous avez su construire le bateau . Vous avez su fabriquer le bâti métallique qui reprend les quilles, vous saurez installer le moteur .

Alors vous saurez certainement récupérer un moteur de débroussailleuse Kawasaki (env 1000W, très costaud), un alternateur de 50 à 60A, assembler le tout sur un chassis avec poulies/courroie, encocooner et installer le tout à poste fixe (à l'arrière du cockpit par exemple, ce serait assez sécurisant).

Quelques litres de bonne vieille essence qui pue tous les mois et à nous les Ah .

N'en parles surtout pas sur HeO, ils vont se mettre à hurler .

Sinon tu fais comme tout le monde :
- 4 panneaux de 100W
- une éolienne de 600W
- un alternateur d'arbre pour les longues traversées
- 1000Ah en éléments de 2,1v organisés en deux bancs indépendants de la batterie moteur .
- un super gestionnaire-controleur-coupleur à x000 €uros à moins d'avoir le smartphone qui fasse tout ça entre deux cafés et une crèpe jambon fromage .

PS : si tu envisages de recharger les batteries avec le moteur, n'oublies pas d'installer un switch ou un relais sur le compteur d'heures . Au moment de la revente, tu me remercieras .

08 août 2009
0

Hum...
[i]un moteur de débroussailleuse Kawasaki (env 1000W, très costaud), un alternateur de 50 à 60A[/i].......... testé ? :reflechi:

Je ne pense pas que l'on puisse produire plus de 30 A en 12 volts avec un moteur de cette puissance ! ;-)

_/)

08 août 2009
0

Un moteur de Solex ?
Sans dec ! :lavache:

Sauf quelques fondus qui les ont fait tourner avec des mélanges "nitro" quelques minutes avant satellisation des éléments, un moteur de Solex, suivant les générations successives de 35 à 45 cc développaient entre 0,4 et 0,7 CV (de mémoire)... de quoi faire tourner un alternateur de dix ampères dans le meilleur des cas. Enfumer un ponton avec "ça", c'est en effet discutable... :heu:

Mais depuis cette époque héroïque, il parait que Solex a développé un moteur électrique... qui devrait permettre de "fabriquer" un groupe électrogène silencieux ? :tesur:

_/)

08 août 2009
0

c'est largement suffisant
et je doute même qu'il ait besoin d'autant .
Combien de m² de panneux solaires faudrait-il pour produire 30A .
Je ne sais plus ni où c'était (sur la côte d'azur), ni quand c'était mais j'ai vu un bateau qui faisait tourner sur le ponton (c'est moins sympa) un groupe constitué d'un moteur de solex et d'un alternateur de voiture .
C'est certainement la solution la plus économique !

08 août 2009
0

bon ...
Merci pour tous ces avis.
La solution de l'alternateur sur ligne d'arbre n'est pas possible : notre moteur est un S-drive = pas de ligne d'arbre.
Par contre le moteur est neuf et puissant (30 cv pour un 4 tonnes).
On peut donc compter sur lui et y mettre un gros alternateur supplémentaire ne peut pas lui faire de mal.
L'alternateur d'origine est un 115 A en 14 V.
Si on rajoute un alternateur de 90 A, ça commence à faire, non ?
Par contre, pour éviter la pénurie de GO, ou même le GO pollué, on pourrait rajouter un panneau solaire de 80 w bien installé comme l'a déjà indiqué Tilikum, pour au moins donner à manger au pilote.
Je vais relever sur les différents appareils les consommations de chacun.

08 août 2009
0

divers ....
Pour l'alternateur d'arbre impossible, il y a l'hélice trainée qui ne sert que pour les grandes traversées. Cela marche bien et sort environ 5A de quoi alimenter le pilote et les autres usages.

Panneau et pilote ? Panneau de 80W = 20 à 40W en pratique en nav jamais bien orienté , juste pour le pilote quand il y a du soleil ... : et la nuit, et les jours couverts, comment le panneau alimente-t-il le pilote ? ;-)

Si le moteur a un alternateur 115A, il vaut mieux ajouter un bon régulateur à cet alternateur, plutôt qu'un second de 90A. Car une batterie ne pourra pas absorber plus de 10 à 20% de sa capacité en courant. Donc ton alternateur 115A avec un bon régulateur va "saturer" une batterie de 500Ah ! Pas la peine de rajouter un autre alternateur jusqu'à 500Ah de batterie.

08 août 2009
0

Optimiser
l'existant serait déjà pas mal. Avec le recul, je n'hésiterais pas : j'installerais un AtoB ! ;-)

_/)

08 août 2009
0

en voila une idée qu'elle est bonne
entrainer un alternateur avec un moteur electrique ,ça s'appelait un groupe ragonneau
qui servait à faire du continu avec de l'alternatif ou inversement avant que n'existent les onduleurs .
dans le cas présent il faut tenir compte du voilier ce n'est pas un croiseur ,meme un alternateur d'arbre il ne peut pas l'entrainer son hélice est trop petite .
sur ce type de navire très leger on ne peut pas le charger sans le penaliser donc :
deux batteries une moteur et une service dans les 200ah maxi et un systeme de charge qui compense la conso journaliere hors alternateur moteur
la quantite de carburant embarquée ne doit etre phenomenale .
le regul ,les panneaux,l'eolienne ,tout ça se revend très bien au retour .car je suppose qu'ils veulent faire un tour en s'arretant quand meme à quelques mouillages et pas passer leur temps en mer surtout avec trois enfants
alain :-D

08 août 2009
0

différents
donnent solutions différentes.
Avec un alt 115 Amps et un moteur neuf on prend peu de risque. La côtière sera largement étalée.
Pour les traversées il existe un truc chez ampair non trainé, cher (500€) mais facilement revendable par la suite.
Pour le mouillage, un simple panneau orientable (revendable difficilement) pour jouer l'écolo et gagner un jour de moteur sur deux, sinon, moteur tous les deux jours en augmentant le parc de batterie (quitte à le réduire ensuite).

09 août 2009
0

AICA
le lien fourni par AICA est une mine d'or.
De la lecture intéressante pour comprendre.
Je vais lire tout ça. Déjà je viens d'y apprendre qu'un alternateur ne fournit dans les fait que 40 à 80 % de sa valeur nominale ...

09 août 2009
0

oui mais
:tesur: tu peux compléter tes lectures chez la concurence::heu:

victron ne peut bien sur pas écrire sur le régulateur d alternateur A to B recommandé par Fred et Robert :reflechi:

www.sterling-power.com[...]att.htm

:alavotre:

09 août 2009
0

alternateur
de 115 Amp , d origine , c est un volvo ??

dans leur pub il indique deja un systeme de regulateur performent ??

09 août 2009
0

" un alternateur ne fournit dans les fait que 40 à 80 %"
ça dépend ... les alternateurs standards de première monte, oui, c'est bien ça, et souvent plus proche de 40 que de 80%.

Mais si on leur adjoint le régulateur adéquat ou l'adaptateur spécifique AtoB, cela se rapproche de 100% et même un peu plus si c'est un alternateur sérieux fait pour la servitude et pas seulement pour maintenir une batterie de démarrage.

10 août 2009
0

comprends pas...
pourquoi dites vous tous que des panneaux ne donnent rien en transat ????

Je n avais que cela sur trente huit jours ( alternateur foutu, pis de toutes facons pas assez de GO, 100L pour cap vert - guyane ) et j avais de l electricité a revendre...

voila la situation ( sur un huit metres, en solitaire, on s eloigne un peu du 5 personnes a bord ) de l epoque : 2 batteries service de camion ( 120 amp ) et une pour le moteur ( euh , genre 70 amp ), 1 fois 100 W + 1 fois 50 W ( ben ca fait 150 W ) de panneaux.

utilisation en croisiere:

un petit pilote ST 1000, toujours en fonction, un feu de mat la nuit, 2 heures quotidiennes d'ordi portable.
Interdiction d utiliser le redar quand meme...

les panneaux ont tres bien fait leur boulot ( tant qu ils n etaient pas couverts de caca d oiseau ). et pourtant, j ai eu 27 jours de pluie.....

Bon j oserais pas mettre 400 W de panneaux sur un 10m: et mes pieds je les pose ou ???

09 août 2009
0

oui
mais amha il faut sans doute par la même occasion revoir le refroidissement de l'alternateur (du moins du compartiment moteur) car j'ai l'impression que faire tourner l'alternateur à 100% pendant longtemps lui serait fatal au niveau température...
Mais ce n'est qu'une impression.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (34)

novembre 2021